Informations

Republic P-47 Thunderbolt en service RAF


Republic P-47 Thunderbolt en service RAF

La RAF était le deuxième plus grand utilisateur du P-47 Thunderbolt, recevant 830 chasseurs américains géants. Les 240 premiers de ces avions ont été désignés sous le nom de Thunderbolt Mk I, et étaient les premiers Razorback P-47D. Les 590 avions restants étaient désignés comme Thunderbolt Mk II et étaient similaires au P-47D-25. Le Thunderbolt a finalement équipé seize escadrons de la RAF (nos 5, 30, 34, 42, 60, 79, 81, 113, 123, 131, 134, 135, 146, 258, 261 et 615), tous en Birmanie.

Le Thunderbolt a atteint la RAF en Birmanie en 1944, à temps pour participer à la reconquête de la Birmanie. Au combat, ils utilisaient le même système de "classement de cabine" utilisé avec le Hawker Typhoon au-dessus de l'Europe, volant des patrouilles permanentes près de la ligne de front. Les contrôleurs au sol proches des combats pourraient alors faire appel aux Thunderbolts pour attaquer des cibles japonaises au fur et à mesure des besoins des troupes au sol.


Thunderbolt in the Sky : chasseur P-47 de la République légendaire d'Amérique

Voici ce que vous devez savoir : Le Republic P-47 Thunderbolt s'est avéré être un avion de combat exceptionnel dans de multiples rôles pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les pertes étaient élevées et le moral bas lorsque la huitième armée de l'air américaine a intensifié ses missions de bombardiers lourds au-dessus de l'Europe occupée par les nazis à la fin de 1942.

Alors que les Américains persistaient dans leur offensive diurne, complétant les raids nocturnes de la Royal Air Force, les équipages aériens étaient impatients et galants, mais les craintes montaient. La principale menace venait de la force de chasse allemande, avec ses pilotes expérimentés et ses avions robustes prêts à détruire les formations Boeing B-17 Flying Fortress et Consolidated B-24 Liberator.

Certains planificateurs avaient promis que la légendaire Flying Fortress avec ses 10 mitrailleuses pourrait facilement tenir tête à l'interférence ennemie, mais cela s'est avéré être une chimère. Des escortes efficaces étaient désespérément nécessaires.

Plus de L'intérêt national

Les premiers groupes de bombardement américains étaient accompagnés vers des cibles en France par des Spitfires Supermarine de la RAF, mais leur portée limitée les empêchait de faire des incursions plus longues. Il y avait une clameur dans les hauts échelons de l'USAAF pour le développement rapide d'un chasseur qui pourrait rester avec les bombardiers et repousser les prédateurs Messerschmitt Me-109 et Focke Wulf FW-190 de la Luftwaffe, mais l'aide était en route.

Il est venu de Republic Aviation Corp. de Farmingdale, Long Island, à la suite d'une conférence en juin 1940 au cours de laquelle les dirigeants de l'Army Air Corps ont expliqué le besoin urgent d'un chasseur hautes performances comparable aux avions européens. L'un des participants, le brillant concepteur en chef d'origine russe de Republic, Alexander « Sasha » Kartveli, a commencé à travailler sur le dos d'une enveloppe, puis lui et son équipe ont rédigé des plans pour une version améliorée de l'ancien Seversky Aircraft Corp. décevant chasseur P-43 Lancer.

Le résultat fut le P-47 Thunderbolt, un gros chasseur monoplace propulsé par un moteur radial Pratt & Whitney de 2 300 chevaux, avec une vitesse de pointe de 428 milles à l'heure, une autonomie de 1 000 milles et un plafond d'environ 42 000 pieds. . Il était équipé de six ou huit mitrailleuses de calibre .50 et pouvait transporter jusqu'à 2 500 livres de bombes ou de roquettes. Le P-47 s'avérera être l'un des chasseurs alliés les plus efficaces et les plus utilisés de la Seconde Guerre mondiale.

Un prototype, le XP-47B, vola pour la première fois le 6 mai 1941. En plus de l'usine de Farmingdale, des lignes de production furent établies à Evansville, Indiana, et à Buffalo, New York. De nombreux problèmes de démarrage ont été rencontrés pour rendre les nouveaux avions opérationnels, et le XP-47B s'est écrasé le 8 août 1942. Mais les livraisons de modèles P-47B aux escadrons de l'Army Air Forces ont commencé le 18 mars 1942. Les premiers P-47 ont été appelés « razorbacks » en raison de leur fuselage arrière surélevé menant au capot de cockpit encadré. Plusieurs centaines d'avions sont allés à des unités de chasse britanniques, soviétiques et françaises libres dans le cadre du programme de prêt-bail. La RAF a largement utilisé les Thunderbolts en Afrique du Nord, en Inde et en Birmanie.

Les premiers P-47 à servir sous les couleurs américaines ont été reçus en juin 1942 par le 56th Fighter Group de l'Army Air Forces, qui, en janvier 1943, avait rejoint la Eighth Air Force en Grande-Bretagne. Il a été renforcé par le 78th Fighter Group, et ils ont commencé des sorties opérationnelles le 13 avril suivant. Ils ont effectué leur première mission d'escorte le 4 mai 1943, lorsque le 56th Fighter Group a accompagné des B-17 à Anvers.

Les premières rencontres avec des chasseurs allemands ont montré que, même si le Thunderbolt manquait de performances et de maniabilité, il était robuste et pouvait surpasser n'importe quel autre chasseur. C'était le premier chasseur de l'USAAF à fournir la protection dont les Huitièmes B-17 et B-24 avaient cruellement besoin.

Le 4e groupe de chasse du colonel Edward W. Anderson, basé à la station Debden RAF près de Saffron Walden, Essex, a été équipé des nouveaux avions en mars 1943. Formé en septembre précédent à partir des 71e, 121e et 133e escadrons Eagle de la RAF, le les pilotes expérimentés du groupe, qui avaient été ensanglantés dans de gracieux Spitfires, étaient moins qu'enthousiastes lorsqu'ils sont montés dans les volumineux Thunderbolts. Le P-47 pesait presque trois fois plus que le chasseur britannique, et les Eagles doutaient de sa puissance de feu : huit mitrailleuses contre les quatre canons de 20 mm du Spitfire.

Les ennemis tués arrivèrent lentement, mais le P-47 remporta sa première victoire aérienne au sud de Dieppe le 15 avril 1943, et les aviateurs américains en vinrent à apprécier les qualités de l'avion. En fait, ils en sont rapidement tombés amoureux. Le Thunderbolt a été surnommé le « Jug » parce qu'on pensait qu'il ressemblait à un récipient pour le whisky fait maison.

Le major (plus tard lieutenant-colonel) James A. Goodson, qui avait rejoint la RAF en 1940 et abattu un total de 14 avions allemands, a déclaré : « Le P-47, malgré son poids et sa taille, était un avion incroyable, et nous avons continué à monter notre score, presque malgré nous.

À Debden, Goodson a vérifié le capitaine Don Blakeslee sur le Thunderbolt. Blakeslee, un voleur naturel audacieux qui avait piloté des Spitfire avec la RAF et les Eagle Squadrons depuis mai 1941, n'a pas été impressionné. "Bien sûr, il n'a pas aimé ça", a observé Goodson. "C'était intimidant de transporter sept tonnes d'avions dans le ciel après le toucher du bout des doigts nécessaire pour le Spit." Après son vol initial, Blakeslee s'est adressé au Flight Cmdr. James E. "Johnny" Johnson, le principal as de la guerre d'origine britannique de la RAF, que le volumineux P-47 surbaissé semblait réticent à quitter le sol et impatient d'y revenir. C'était le plus gros et le plus lourd chasseur à moteur à pistons à avoir jamais servi avec l'USAAF.

Les pilotes de la RAF qui regardaient l'avion frissonnèrent et informèrent poliment leurs camarades américains qu'ils étaient sur le point de mourir. Le plus gros chasseur monomoteur de la guerre était considéré comme trop lent et insensible pour survivre dans le ciel contre les Luftwaffe Me-109 et FW1-190. Les hommes du 4th Fighter Group et d'autres unités ont dû être convaincus du contraire par leurs commandants.

Lors d'une sortie de P-47 au-dessus de la Belgique le 15 avril 1943, Blakeslee a fait exploser un FW-190 et l'a envoyé en flammes dans une banlieue d'Ostende. Lors du débriefing, le major Goodson lui a dit : « Je vous avais dit que le Jug pouvait les surpasser. » Blakeslee a concédé à contrecœur: "Eh bien, il devrait très bien pouvoir plonger, car l'enfer ne peut pas grimper."

Blakeslee a ensuite abattu trois autres FW-190, mais a été malmené à deux reprises. Il a finalement dirigé le 4th Fighter Group et a émergé comme l'un des meilleurs chefs de vol américains de la guerre européenne. Dans les airs sans interruption pendant trois ans, il a accumulé plus de 1 000 heures de combat au cours de 500 sorties et a reçu à deux reprises la Distinguished Service Cross.

Malgré son poids et sa taille, le P-47 s'est avéré être un chasseur très efficace qui a rendu un service remarquable pendant le reste de la guerre. C'était un bombardier en piqué dévastateur et plus que satisfaisant en combat aérien. De nombreux as de l'USAAF dans le théâtre européen ont accumulé des scores élevés dans Thunderbolts. L'avion pourrait absorber des dégâts considérables tout en ramenant son pilote à la maison.

Le colonel Francis S. "Gabby" Gabreski du 56th Fighter Group, qui a abattu 31 avions ennemis alors qu'il pilotait des P-47, a rapporté qu'un de ses camarades a reçu cinq coups directs de canon de 20 mm dans son aile droite mais a quand même réussi à retourner à la base. Au cours d'une sortie, le Thunderbolt de Blakeslee a été touché par 68 obus de canon. Pourtant, il retourna en Angleterre, escorté par le major Goodson.

Gabreski, également un vétéran des escadrons de la RAF Spitfire, a fait l'éloge du cockpit spacieux du P-47, de sa « belle » maniabilité et de ses performances de plongée « vraiment spectaculaires ». Lui et les autres pilotes aimaient et faisaient confiance à l'avion. Un pilote qui préférait le Thunderbolt à l'élégant et élégant P-51 Mustang nord-américain a fait la remarque suivante : « Quand je pilotais le Jug, j'avais toujours l'impression d'être dans les bras de ma mère. »

Le lieutenant Will Burgsteiner du 359th Fighter Group a écrit dans son journal : « Nous n'avions jamais réalisé que nous aimions autant le vieux canon et ses huit canons. Le jeune capitaine Marvin Bledsoe du 350th Fighter Squadron, basé à Raydon, dans le Suffolk, s'est exclamé : « Comme j'ai adoré piloter cet avion…. J'ai ressenti une vague de fierté d'être membre d'un escadron de chasse et de piloter le navire de chasse le plus puissant du monde…. Le P-47 Thunderbolt était l'avion de chasse américain le plus populaire. Plus je pilotais le Thunderbolt, plus je l'aimais.

Vétéran de l'invasion de la Normandie et de l'opération Market Garden, Bledsoe a effectué 70 sorties de combat dans son P-47 nommé Little Princess, a reçu la Distinguished Flying Cross et la Air Medal avec des grappes de feuilles de chêne, et a publié un mémoire, Thunderbolt, en 1982.

Parmi les nombreux autres pilotes qui ont été impressionnés par le P-47 se trouvait l'as de la Luftwaffe et vétéran de la bataille d'Angleterre, le général Adolf Galland. Après avoir piloté un Thunderbolt capturé, il a signalé que le cockpit était assez grand pour s'y promener. Une blague courante pendant la guerre était que la meilleure façon de prendre des mesures d'évitement dans un P-47 était de défaire les sangles et de courir autour du cockpit. Les attributs de l'avion comprenaient un faible niveau de bruit interne, peu de vibrations, une réponse rapide des commandes et un système de chauffage efficace du poste de pilotage, qui, contrairement au Spitfire, gardait le pare-brise à l'abri du givre lors de la plongée.

Une distinction du P-47 était qu'il a probablement recueilli plus de surnoms que tout autre avion allié de la guerre. Outre le Jug, ses pilotes et ses équipes au sol l'appelaient affectueusement « Big Ugly », « Seau de boulons », « Bête en fonte », « Repulsive Scatterbolt », « Seven-Ton Milk Bottle », « T-Bolt , " et " Tasse de tonnerre. "

Bien que le P-47 était une force avec laquelle il fallait compter dans les airs, il était lent en montée et difficile à gérer lors des décollages et des atterrissages. Le lieutenant Harold Rosser, qui a piloté l'avion dans le théâtre Chine-Birmanie-Inde avant que son unité ne reçoive des Lockheed P-38 Lightnings à double flèche, a déclaré : « Le P-47 n'avait pas de roue avant, et au lieu de se pencher en avant pour décoller, il s'est retenu, appuyé sur sa roulette de queue, son nez relevé obstruant notre vue vers l'avant jusqu'à ce qu'il prenne de la vitesse. Ce n'est que lorsqu'il a atteint une vitesse de 60 milles à l'heure que la queue s'est levée, et jusqu'à ce qu'elle l'ait fait, nous ne pouvions pas voir la piste devant nous. L'inverse était vrai lors de l'atterrissage. Pour compenser l'angle mort, nous avons « essé » lorsque nous avons roulé, en tournant d'un côté à l'autre, en regardant vers l'avant entre les virages. »

La vision limitée du pilote était un inconvénient dans les premières variantes de Thunderbolt, mais cela a été amélioré lorsqu'un cockpit en forme de larme à vue dégagée a été introduit avec le modèle P-47D. Cela a donné au pilote une visibilité panoramique.

Alors que ses pilotes aimaient et faisaient confiance au Thunderbolt, certains officiers de l'USAAF en Europe pensaient qu'il utilisait trop de piste pour décoller, qu'il était difficile de sortir d'une plongée et que son train d'atterrissage était faible. Au Pacific Theatre, cependant, peu de doutes ont été émis. Le général George C. Kenney, le commandant capable et né au Canada de la Cinquième Force aérienne, a été impressionné par les performances de l'avion et a demandé qu'un plus grand nombre de ses groupes de chasse en soient équipés.

Le Thunderbolt a contribué de manière significative à la chute de la Luftwaffe, à la destruction du système de transport du Troisième Reich et à la défaite éventuelle des armées allemande et japonaise. Un total de 15 579 P-47 ont été construits, plus que tout autre chasseur de l'USAAF, et ils ont équipé 40 pour cent des groupes de chasse d'outre-mer en 1944 et 1945. Le seul chasseur américain qui a surpassé le Thunderbolt en termes de performances globales était le plus léger P-51. Mustang, généralement considéré comme le meilleur chasseur monoplace à moteur à pistons de la guerre. Comme l'a observé le colonel Gabreski, cependant, le P-51 n'a pas réussi à surpasser le Thunderbolt dans les bombardements en piqué et n'a pas pu supporter le genre de punition qu'il subissait régulièrement.

Avec le double de la portée des P-47, les Mustangs ont finalement pris en charge les tâches d'escorte pour les bombardiers de la huitième force aérienne. Les pilotes de Thunderbolt s'étaient acquittés héroïquement, mais même lorsqu'ils étaient équipés de réservoirs de carburant jetables, les avions n'avaient pas la portée nécessaire. La poussée finale des P-51 a été accélérée par une mission désastreuse de B-17 le 14 octobre 1943. En ce «jeudi noir», 291 B-17 sans escorte ont attaqué l'usine de roulements à billes de Schweinfurt pour la deuxième fois. Ils ont infligé des dégâts considérables, mais 60 forteresses ont été détruites et 140 endommagées. 88 autres avions de la Huitième Air Force s'étaient écrasés la semaine précédente et les pertes étaient intolérables.

La première mission escortée par des Mustangs a été montée le 5 décembre 1943, et ils ont ensuite régulièrement accompagné des B-17 et des Liberator à Berlin et retour. À la fin de la guerre européenne, tous les groupes de chasse de la huitième force aérienne, sauf un, étaient équipés de Mustang.

L'arrivée des P-51 a changé le cours de la guerre aérienne en Europe, mais les pilotes de P-47 sont restés farouchement fidèles à leurs Jugs corpulents et ont insisté sur leur supériorité. Des variantes améliorées de Thunderbolt ont continué à rendre de vaillants services sur tous les fronts, du nord-ouest de l'Europe à l'Afrique du Nord et de l'Italie au Pacifique. Ils étaient basés en Australie à partir de la fin de 1943, et les P-47N escortaient des bombardiers lourds Boeing B-29 Superfortress de la vingtième force aérienne lors de longues missions au-dessus de l'eau.

Le dernier d'une douzaine de variantes du célèbre Thunderbolt, le P-47N a été construit uniquement pour le déploiement dans le théâtre du Pacifique. Au total, 1 816 ont été déployés. Les P-47N se spécialisaient dans le bombardement et le mitraillage des navires japonais, des lignes ferroviaires et des aérodromes.

Lors de la grande invasion de l'armée de terre à Saipan à la mi-juin 1944, les Thunderbolts des 19e et 73e escadrons de chasse de la septième force aérienne ont soutenu les avions de la marine dans le dynamitage des grottes japonaises et d'autres points forts avec du napalm. Ils ont également volé en soutien aux troupes américaines et alliées dans de nombreuses autres actions du Pacifique, notamment la reconquête de la Nouvelle-Guinée, la campagne des Philippines et les invasions de Guam, Tinian, Iwo Jima et Okinawa.

La RAF a utilisé des Thunderbolts pour l'entraînement en Angleterre et en Égypte, et ils ont été largement déployés pour le mitraillage, la reconnaissance et les sorties « rhubarbe » en Extrême-Orient. Alors que plusieurs escadrons en Inde et en Birmanie se sont convertis des Hawker Hurricanes, les RAF P-47 armés de bombes de 500 livres, de roquettes et de napalm se sont spécialisés dans les assauts à basse altitude contre les concentrations de troupes japonaises et leurs longues lignes de ravitaillement. Ils ont couvert les débarquements anglo-australiens en Birmanie et ont continué à harceler l'ennemi en retraite au cours de la dernière année de la guerre. Un total de 830 Thunderbolts ont été utilisés exclusivement contre les Japonais pendant la campagne amère de Birmanie.

Les Thunderbolts de la RAF en Extrême-Orient portaient des bandes de reconnaissance blanches pour éviter toute confusion avec les chasseurs japonais Nakajima Ki-84 Hayate, qui leur ressemblaient beaucoup. Les Thunderbolts de l'USAAF, quant à eux, ont escorté des avions de transport alliés C-46, C-47 et C-54 survolant la « bosse » himalayenne de l'Inde à la Chine.

C'est sur le théâtre européen, avant, pendant et après l'invasion capitale de la Normandie par les armées britannique, américaine et canadienne le mardi 6 juin 1944, que les P-47 ont trouvé un nouveau rôle et s'est imposé avec un vengeance. Avec 10 groupes de chasse de la huitième force aérienne et les meurtriers Hawker Typhoons and Tempests de la RAF, les Thunderbolts décollaient quotidiennement des aérodromes anglais pour traverser la Manche et pilonner les chars, convois, aérodromes allemands, les décharges d'approvisionnement, les trains et les lignes de communication avec des bombes, des roquettes et des tirs de mitrailleuses. Après que les troupes alliées ont éclaté de leurs têtes de pont, les avions ont opéré à partir de pistes d'atterrissage posées à la hâte en France.

Tant que les conditions météorologiques le permettaient, les coups de tonnerre, les typhons et les tempêtes maintenaient la pression alors que les armées alliées traversaient la France, la Belgique, la Hollande et l'Allemagne. Ils acclamaient les tirailleurs assiégés dans les terriers et terrifiaient leurs adversaires. Sur les lignes de front du nord-ouest de l'Europe en 1944-1945, le P-47 s'est révélé être une arme redoutable. L'effet du tir de huit mitrailleuses Colt-Browning de 0,5 pouce dans ses ailes a été décrit par un observateur comme étant comme « conduire un camion de cinq tonnes directement contre un mur à 100 km/h ».

Les Thunderbolts étaient les chevaux de bataille de première ligne de la Ninth Air Force du général Hoyt S. Vandenburg, le plus grand commandement aérien tactique de l'histoire, qui avait été réformé à l'automne 1943 après des opérations en Afrique du Nord, en Sicile et en Italie, pour soutenir les unités terrestres en Normandie. Il comptait 3 500 avions.

En mai 1944, 13 des groupes de chasse de la neuvième armée de l'air étaient équipés de P-47D, conçus pour leur rôle essentiel de bombardiers et de bombardiers à basse altitude. Ils avaient des moteurs et des hélices améliorés, et des supports étaient installés sous leurs ailes pour transporter des bombes de 500 livres et, plus tard, des projectiles de fusée. Après le débarquement de Normandie, la Ninth Air Force a suivi l'exemple de la tactique de «cab rank» de la RAF avec les Typhoons. Les équipages de chars de l'armée américaine équipés de radios VHF ont pu invoquer des Thunderbolts transportant des bombes pour attaquer des cibles spécifiques.

Avec un taux de perte global de seulement 0,7%, les P-47 ont détruit ou endommagé 6 000 chars et voitures blindées ennemis, 68 000 camions, 9 000 locomotives, 86 000 pièces de matériel roulant et 60 000 véhicules hippomobiles. En effectuant 545 575 sorties et en enregistrant environ 1,35 million d'heures de combat, ils ont abattu 3 752 avions ennemis avec la perte de 824 au cours de batailles aériennes. En août 1945, les Thunderbolts avaient volé sur tous les fronts et détruit plus de 7 000 avions allemands et japonais dans les airs et au sol.

Les victoires les plus aériennes sur le théâtre européen ont été remportées par le 56e groupe de chasse « Wolfpack » du colonel Hubert A. « Hub » Zemke. Ses P-47 ont totalisé 665,5 éliminations et lui-même a été crédité de 17,75 avions ennemis détruits dans les airs et de 8,5 au sol. Le conservateur et gentleman Zemke a été décrit comme le commandant de chasse "le plus combatif" d'Europe parce qu'il menait régulièrement ses pilotes à l'action. Il était aussi un tacticien innovateur. Lui et le vaillant colonel Gabreski, le troisième as de l'aviation américain de tous les temps, ont mis fin à la guerre dans des camps de prisonniers allemands.

La production de Thunderbolts a pris fin en novembre 1945. Les P-47D et P-47N sont restés en service dans l'USAAF et lorsqu'elle est devenue l'US Air Force en septembre 1947, et quelques-uns ont volé avec les escadrons de la Garde nationale aérienne avant d'être retirés progressivement en 1955. Les P-47 ont également opéré avec les forces aériennes du Brésil, de la Bolivie, du Chili, de la Colombie, de la Dominique, de l'Équateur, du Guatemala, du Honduras, de l'Iran, de l'Italie, du Mexique, de la Chine nationaliste, du Pérou, de la Turquie et de la Yougoslavie.

Lorsque la guerre de Corée a éclaté le 25 juin 1950, les planificateurs du ministère de la Défense ont décidé que les chasseurs à moteur à pistons étaient cruellement nécessaires pour le soutien au sol. Ils ont essayé de trouver suffisamment de P-47 pour la tâche, mais les avions, qui avaient perfectionné de telles tactiques pendant la Seconde Guerre mondiale, étaient presque en rupture de stock. Quelques Thunderbolt sont entrés en action en Corée, mais l'Air Force n'a eu d'autre choix que de s'appuyer principalement sur les P-51 et la nouvelle génération de chasseurs à réaction.

Thunderbolts a été présenté à l'écran dans un documentaire acclamé et un long métrage hollywoodien. Sur ordre direct du général Henry "Hap" Arnold, commandant de l'armée de l'air, les réalisateurs William Wyler et John Sturges se sont rendus en Corse en 1944 et ont passé neuf mois à créer un film documentaire, Thunderbolt. en Italie, soutenant les troupes terrestres alliées sur la ligne Gustav et attaquant le port nord de Spezia. Des caméras montées dans un bombardier moyen B-25 Mitchell nord-américain converti ont été utilisées pour photographier les raids P-47, et l'unité du lieutenant-colonel Wyler a reçu une citation et quatre étoiles de combat. Le film est sorti en octobre 1945 et a été salué comme « brillant ».

Les actions des groupes de chasseurs P-47 dans la campagne de Normandie ont été décrites de manière vivante dans le communiqué de Warner Brothers de 1948, Fighter Squadron. Réalisé par Raoul Walsh et chargé d'images de combat, il mettait en vedette Edmond O'Brien, Robert Stack, Henry Hull et Shepperd Strudwick, avec un jeune Rock Hudson faisant ses débuts au cinéma dans un petit rôle.

L'auteur Michael D. Hull est un contributeur fréquent à Histoire de la Seconde Guerre mondiale sur une variété de sujets. Il réside à Enfield, Connecticut.


Coup de foudre produit en grand nombre

Mais au-dessus de 30 000 pieds, l'avion super turbocompressé était incroyablement agile. Le P-47 Thunderbolt de la République (la cruche) est devenu l'un des meilleurs combattants polyvalents de la Seconde Guerre mondiale et a été produit en plus grand nombre que tout autre combattant américain de la guerre. Les pilotes ennemis ont découvert qu'ils ne pouvaient pas plonger plus loin qu'un Thunderbolt pour s'échapper, et avec ses huit mitrailleuses de calibre .50, la plupart des avions ennemis se sont rapidement désintégrés lorsqu'ils ont été touchés par une telle puissance de feu.

“Au théâtre européen seul, dès le jour J. au jour de la victoire. le Thunderbolt a été crédité de la destruction de 9 000 locomotives, 86 000 wagons de chemin de fer et 6 000 véhicules blindés. Sur tous les théâtres de guerre, ses pilotes ont revendiqué la destruction de 3 752 avions ennemis dans les airs et de 3 315 autres au sol, des avions de la Seconde Guerre mondiale. Robert Jackson (p197).


Avion similaire ou similaire à Republic P-47 Thunderbolt

Avion de chasse et d'attaque au sol américain monomoteur, monoplace, entièrement métallique, qui a volé pour la première fois en 1938. Modification du précédent Curtiss P-36 Hawk qui a réduit le temps de développement et a permis une entrée rapide en production et en service opérationnel. Wikipédia

Avion militaire à voilure fixe conçu principalement pour le combat air-air contre d'autres aéronefs. Les principales caractéristiques de performance d'un chasseur comprennent non seulement sa puissance de feu, mais aussi sa vitesse élevée et sa maniabilité par rapport à l'avion cible. Wikipédia

Avion de chasse américain qui a servi principalement pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée. Bientôt très demandés, des contrats de production supplémentaires furent attribués à Goodyear, dont les Corsair étaient désignés FG, et Brewster, désigné F3A. Wikipédia

Avion de chasse monoplace britannique utilisé par la Royal Air Force et d'autres pays alliés avant, pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Produit en plus grand nombre que tout autre avion britannique. Wikipédia

Avion de chasse allemand monoplace et monomoteur conçu par Kurt Tank à Focke-Wulf à la fin des années 1930 et largement utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale. Avec son homologue bien connu, le Messerschmitt Bf 109, le Fw 190 est devenu l'épine dorsale de la Jagdwaffe (Fighter Force) de la Luftwaffe. Wikipédia

Chasseur et chasseur-bombardier américain à longue portée et monoplace utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée, entre autres conflits. Conçu en avril 1940 par une équipe de conception dirigée par James Kindelberger de North American Aviation en réponse à une exigence de la British Purchasing Commission. Wikipédia

Avion de chasse américain monoplace à moteur à pistons utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale. Développé pour l'US Army Air Corps, le P-38 avait des flèches jumelles distinctives et une nacelle centrale contenant le cockpit et l'armement. Wikipédia

Avion de chasse américain qui a servi au début de la Seconde Guerre mondiale. L'un des premiers monoplans américains avec un crochet d'arrêt et d'autres modifications pour les porte-avions. Wikipédia

Le bimoteur Zerstörer et chasseur-bombardier (Jagdbomber ou Jabo) développé dans l'Allemagne nazie dans les années 1930 et utilisé par la Luftwaffe pendant la Seconde Guerre mondiale. Promoteur du Bf 110. Wikipédia

Avion de chasse qui a été modifié ou utilisé principalement comme bombardier léger ou avion d'attaque. Il diffère des bombardiers et des avions d'attaque principalement par ses origines, en tant que chasseur qui a été adapté à d'autres rôles, alors que les bombardiers et les avions d'attaque sont développés spécifiquement pour les rôles de bombardement et d'attaque. Wikipédia

Avion de chasse à réaction transsonique. Mieux connu comme le premier chasseur à aile en flèche des États-Unis capable de contrer le MiG-15 soviétique à aile en flèche dans des combats aériens à grande vitesse dans le ciel de la guerre de Corée, combattant certaines des premières batailles jet-à-jet de l'histoire . Wikipédia

Catégorie historique d'avions de chasse produits dans les années 30 et 40 et conçus pour transporter des armes plus lourdes, et/ou fonctionner à des distances plus longues, que les avions de chasse légers. Pour atteindre des performances acceptables, la plupart des chasseurs lourds étaient des bimoteurs et beaucoup avaient des équipages multiplaces. Wikipédia

Avion de chasse américain basé sur un porte-avions de la Seconde Guerre mondiale. Le chasseur dominant de la marine américaine dans la seconde moitié de la guerre du Pacifique, surpassant le plus rapide Vought F4U Corsair, qui avait des problèmes avec les atterrissages des porte-avions. Wikipédia

Avion de chasse américain monomoteur basé sur un porte-avions introduit à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il a servi au milieu du 20e siècle dans la marine des États-Unis, le corps des marines des États-Unis et les forces aériennes d'autres nations. Wikipédia

Le premier avion de guerre américain opérationnel conçu comme un chasseur de nuit et le premier avion conçu pour utiliser le radar. Le P-61 avait un équipage de trois personnes : pilote, mitrailleur et opérateur radar. Wikipédia

L'un des principaux avions de chasse américains en service lorsque les États-Unis sont entrés dans la Seconde Guerre mondiale. Utilisé par l'armée de l'air soviétique, et a permis aux pilotes soviétiques individuels de collecter le plus grand nombre de victimes attribuées à n'importe quel type de chasseur américain piloté par n'importe quelle armée de l'air dans n'importe quel conflit. Wikipédia

Avion de chasse américain à puissance mixte conçu par Ryan Aeronautical pour la marine des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. La Marine&# x27s premier avion avec un moteur à réaction. Wikipédia

Avion de chasse américain développé par Bell Aircraft pendant la Seconde Guerre mondiale. Supérieur à son prédécesseur à presque tous égards. Wikipédia

Conception d'avions de chasse allemands d'avant la Seconde Guerre mondiale de Heinkel. Non commandé en production en série. Wikipédia

Avion de chasse conçu et fabriqué en Australie par la Commonwealth Aircraft Corporation entre 1942 et 1945. Rapidement conçu pour répondre aux demandes urgentes d'avions de chasse pour équiper la Royal Australian Air Force. Wikipédia

Bombardier en piqué américain de la Seconde Guerre mondiale, construit par Vultee Aircraft. Désigné A-35. Wikipédia

Avion de reconnaissance navale américaine de la Seconde Guerre mondiale et bombardier en piqué fabriqué par Douglas Aircraft de 1940 à 1944. Bombardier éclaireur/plongé principal de la marine américaine de la mi-1940 à la mi-1944. Wikipédia

Avion de combat multirôle bimoteur britannique à ailes d'épaule, introduit pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit principalement en bois, il était surnommé le "Wooden Wonder", ou "Mossie". Wikipédia

Avion de chasse italien, servant dans la Regia Aeronautica pendant Seconde Guerre Mondiale . Limité à seulement 252, mais c'était une conception flexible qui s'est avérée capable d'assumer un certain nombre de rôles. Wikipédia

Bombardier moyen américain, avion d'attaque, intrus de nuit, chasseur de nuit et avion de reconnaissance de la Seconde Guerre mondiale. Exigence de l'Army Air Corps pour un bombardier, il a été commandé par la France pour leur armée de l'air avant que l'USAAC ne décide qu'il répondrait également à leurs besoins. Wikipédia

L'attaque aérienne soutenue sur les chemins de fer, les ports, les villes, les travailleurs&# x27 et les logements civils, et les districts industriels en territoire ennemi pendant la Seconde Guerre mondiale. Stratégie militaire qui se distingue à la fois de l'appui aérien rapproché des forces terrestres et de la puissance aérienne tactique. Wikipédia

Bombardier lourd américain, conçu par Consolidated Aircraft de San Diego, Californie. Connu au sein de l'entreprise sous le nom de modèle 32, et certains avions de production initiale ont été définis comme modèles d'exportation désignés sous le nom de divers LB-30, dans la catégorie de conception Land Bomber. Wikipédia

Avion de chasse américain basé sur un porte-avions qui a commencé à servir en 1940 dans la marine des États-Unis et la Royal Navy britannique où il était initialement connu sous le nom de Martlet. Le seul chasseur efficace disponible pour la Marine et le Corps des Marines des États-Unis sur le théâtre du Pacifique au début de la Seconde Guerre mondiale. Wikipédia

Chasseur de nuit qui a servi avec la Luftwaffe allemande dans les derniers stades de la Seconde Guerre mondiale. De conception relativement sophistiquée, le He 219 possédait diverses innovations, notamment le radar d'interception avancé en bande VHF Lichtenstein SN-2, également utilisé sur les chasseurs de nuit Ju 88G et Bf 110G. Wikipédia

Avion de chasse terrestre monomoteur utilisé par le service aérien de la marine impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale. Le nom du rapport des Alliés était "Jack". Wikipédia


Just Jugs : Juste des images époustouflantes de P-47’. Prendre plaisir.

Le Thunderbolt était l'un des avions de combat les plus lourds et les plus gros jamais construits, il n'était également propulsé que par un moteur à piston unique. Il n'a été construit que de 1941 à 1945 et était équipé de huit mitrailleuses de calibre .50, quatre par aile, ce qui était absolument dévastateur.

Lorsqu'il avait une charge utile complète, le Thunderbolt pesait environ 8 tonnes, il transportait des roquettes de cinq pouces ou juste une seule bombe pesant 2 500 livres, il pouvait même transporter plus de la moitié du B-17, ce qui était insensé pour un avion de chasse.

Il a même tué le P-51 Mustang au cours des trois premiers mois de 1944, avec 540 morts contre 389 pour le Mustang, mais finalement le Mustang l'a emporté en tue, 972 pour le Mustang et 409 pour le P-47 au deuxième trimestre. de l'année. Le Thunderbolt a même effectué plus de missions d'attaque que les P-51, P-40 et P-38 réunis.

Non seulement le Thunderbolt était l'un des principaux combattants des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, mais il a également servi avec les Britanniques, les Français et les Russes. Les escadrons brésiliens et mexicains ont reçu le P-47 à la place.

Le cockpit était spacieux et très confortable, le pilote avait une vue imprenable. Même aujourd'hui, le nom Thunderbolt perdure avec le Fairchild Republic A-10 Thunderbolt II.

Avec l'augmentation de la capacité de carburant au fur et à mesure que le type s'affinait, la gamme de missions d'escorte au-dessus de l'Europe augmenta régulièrement jusqu'à ce que le P-47 soit capable d'accompagner les bombardiers dans des raids jusqu'en Allemagne. Sur le chemin du retour des raids, les pilotes ont tiré sur des cibles d'opportunité au sol et ont également utilisé des chaînes abdominales pour transporter des bombes lors de missions à courte portée, ce qui a permis de réaliser que le P-47 pouvait remplir une double fonction lors de missions d'escorte comme un chasseur-bombardier. Même avec son système de turbocompresseur compliqué, sa cellule robuste et son moteur radial robuste pourraient absorber beaucoup de dégâts et quand même rentrer chez eux. Certains pilotes ont facilement choisi d'atterrir sur le ventre avec leurs Thunderbolts en feu plutôt que de risquer de sauter. le pilote s'en est sorti avec peu ou pas de blessures.

Le P-47 est progressivement devenu le meilleur chasseur-bombardier de l'USAAF, transportant normalement des bombes de 500 lb (227 kg), des fusées d'avion à grande vitesse M8 de 4,5 pouces (115 mm) ou 5 pouces (127 mm) (HVAR, également connues sous le nom de & #8220Saint Moïse”). Du jour J au jour de la victoire, les pilotes de Thunderbolt ont affirmé avoir détruit 86 000 wagons, 9 000 locomotives, 6 000 véhicules de combat blindés et 68 000 camions.

Le P-47 était l'un des principaux chasseurs de l'US Army Air Forces (USAAF) de la Seconde Guerre mondiale et a servi avec d'autres forces alliées, notamment celles de France, de Grande-Bretagne et de Russie. Mexican and Brazilian squadrons fighting alongside the U.S. were equipped with the P-47.

The armored cockpit was roomy inside, comfortable for the pilot, and offered good visibility. A modern-day U.S. ground-attack aircraft, the Fairchild Republic A-10 Thunderbolt II, takes its name from the P-47

Production changes gradually addressed the problems with P-47B, and on balance, with experience, the USAAF decided that the P-47 was worthwhile, and quickly followed the initial order for P-47Bs with another order for 602 more examples of an improved model, named P-47C, with the first of this variant delivered in September 1942. The initial P-47Cs were very similar to the P-47B.

Republic P-47C-2-RE Thunderbolts of the 61st Fighter Squadron, 56th Fighter Group 41-6265 identifiable, 1943.Initial deliveries of the Thunderbolt to the USAAF were to the 56th Fighter Group, which was also on Long Island. The 56th served as an operational evaluation unit for the new fighter. Teething problems continued. A Republic test pilot was killed in the fifth production P-47B when it went out of control in a dive on 26 March 1942, and crashed due to failure of the tail assembly, after fabric-covered tail surfaces ballooned and ruptured. [13] The introduction of revised rudder and elevator balance systems and other changes corrected these problems. In spite of the problems, the USAAF was interested enough to order an additional 602 examples of the refined P-47C, with the first of the variant delivered in September 1942

By the end of 1942, P-47Cs were sent to England for combat operations. The initial Thunderbolt flyers, 56th Fighter Group, was sent overseas to join the 8th Air Force. As the P-47 Thunderbolt worked up to operational status, it gained a nickname: the “Jug” (because its profile was similar to that of a common milk jug of the time). [N 4] Two Fighter Groups already stationing in England began introducing the Jugs in January 1943: the Spitfire-flying 4th Fighter Group, a unit built around a core of experienced American pilots who had flown in the RAF Eagle Squadrons prior to the US entry in the war and the 78th Fighter Group, formerly using P-38 Lightning.

Beginning in January 1943, Thunderbolt fighters were sent to the joint Army Air Forces – civilian Millville Airport in Millville, New Jersey in order to train civilian and military pilots.

The first P-47 combat mission took place 10 March 1943 when the 4th FG took their aircraft on a fighter sweep over France. The mission was a failure due to radio malfunctions. All P-47s were refitted with British radios, and missions resumed 8 April. The first P-47 air combat took place 15 April with Major Don Blakeslee of the 4th FG scoring the Thunderbolt’s first air victory (against a Focke Wulf Fw 190). On 17 August, P-47s performed their first large-scale escort missions, providing B-17 bombers with both penetration and withdrawal support of the Schweinfurt-Regensburg mission, and claiming 19 kills against three losses.

By mid-1943, the Jug was also in service with the 12th Air Force in Italy, and it was fighting against the Japanese in the Pacific with the348th Fighter Group flying escort missions out of Brisbane, Australia. By 1944, the Thunderbolt was in combat with the USAAF in all its operational theaters, except Alaska.


Republic P47 Thunderbolt

The P-47 was one of the toughest Allied planes during WWII and had the most firepower from its eight .50 caliber guns in its wings (3,400 rounds.) It was even more effective as a ground attack aircraft it was capable of carrying as much as 3,000 pounds of external ordnance. When fully armed, a P-47 Thunderbolt could deliver about half the payload of a B-17 Flying Fortress.

Designed by Alexander Kartveli, and built by Republic Aviation (Curtiss built 354 “G” models late in the war), the first prototype flew in June 1941. Nicknamed the “Jug” (short for “Juggernaut”) by its pilots, it was very tough to shoot down. Yet, because of its outstanding turbocharger, the P-47 had a service ceiling of over 40,000 feet—yet it was the heaviest single engine fighter of WWII.

More than 15,600 Thunderbolts were manufactured between 1941 and 1945. They served in every theater of the war, performing a variety of missions from bomber escort to close air support. They also served with the British RAF, French Free Forces, and the Soviet Union.

Even though the P-47’s combat debut wasn’t until April 1943, it flew more than half a million sorties in Europe and the Pacific. The P-47s would claim nearly 4,000 enemy aircraft, 9,000 trains, 86,000 trucks and 6,000 armored vehicles all is evidence of its great air-ground role.

After Japan’s surrender, Thunderbolts (re-designated the F-47) continued to serve for years (and in some cases decades) after WWII. The U.S. pulled the plane from front line service in 1949, but NATO allies like Turkey, Portugal and Italy maintained squadrons of Thunderbolts into the 1950s. Latin American countries flew them until the 1960s Peru didn’t retire its Jugs until 1966.

This P-47D-40 RA was delivered to the USAAF in July 1945 and served with various National Guard and Air Force Reserve units until it was sent to Peru. The aircraft was purchased by a collector from Peru in 1969 and was sent to Harlingen, Texas, for restoration. This aircraft had two crashes and, after the second, was restored. It is one of only 3 P-47s with a working turbocharger.


Republic P-47D Thunderbolt in Detail

Affectionately nicknamed Jug, the P-47 was one of the most famous fighter planes of the World War II. Did you ever wonder why the first production version of the Thunderbolt was designated P-47B instead of -A? Well, funny enough, the massive P-47 originated from an Army requirement of 1940 calling for a. lightweight interceptor, armed by only two guns, and powered by 1,150hp inline engine. Lessons learned from the raging war in Europe soon revised required features as completely inadequate and the initial P-47 design was scrapped. Alexander Kartveli was then allowed to design an entirely new fighter of completely different proportions, allowing it to accommodate the 2,000hp R-2800 Double Wasp engine with complex turbocharging system. Same designation P-47 was retained, but the -A version remained forever connected to original "paper" design.

The most-produced version of Thunderbolt was P-47D. Machines of early production block numbers differed only slightly from the initial production versions -B and -C, incorporating more extensive armour protection for the pilot, slight modifications of the turbocharger ducting and water-injection system for the R-2800-21 or -59. However, evolutionary improvements were incorporated through the entire production programme.

These included first wing strengthening and provision for the external underwing pylons. Later, machines from the high block numbers received an all-round vision bubble canopy and the rear fuselage spine was lowered, thus permanently removing the characteristic "razorback" appearance of early Thunderbolts. Still later, a dorsal fin was added to offset the loss of keel surface which resulted from the above change.

Other modifications include introduction of R-2800-63 engine and a paddle-blade propeller, and further increase of internal fuel capacity.

P-47D served with distinction on all theatres of war, starting with US 8th Air Force in Europe, and 384th Fighter Group in the Pacific (which both received their first -D's in the end of 1943), and ending well after the VJ-day. P-47D was also supplied under Lend-Lease to RAF, and a substantial number was sent to the Soviet Union.

Many pilots became aces while flying the Thunderbolt. Outstanding among these was Col. Francis S. "Gabby" Gabreski (31 kills, the highest-scoring Thunderbolt pilot), and highest scoring USAF pilot in Europe. Other aces include pilots of the high-scoring 56th Fighter Group, Capt. Robert S. Johnson (28 kills) and Col. Hubert Zemke (20 kills). Zemke's 56th Fighter Group became the highest scoring group in the ETO, destroying 1006 German aircraft against a loss of 128 Thunderbolts. A ratio of nearly eight to one!

République P-47D Thunderbolt



To utilize the engine's power, Thunderbolts we equipped with several different types of propellers, but all of them of huge 3,7m diameter. This one is a Hamilton Standard paddle-blade type with rounded hub.

The oval Hamilton-Standard logo can be seen in the middle of the lower blade.


Lowering the line of sight, this is a main air intake for the turbocharger integrated into the lower cowling.

This shot from behind of the cowling reveals detail of the cowling gills.


The "sting" of P-47 consisted of eight 0.5" machine guns. This shot reveals the placement of gun barrels - as can be seen, they form a straight line parallel to the ground, and not to the wing's leading edge. Misplaced gun barrels are common, albeit fro many modellers unimportant, error among many scale kits of the Jug. But, beware of those contest judges.




To allow for the propeller clearance during take-off and landing, Republic designed an undercarriage with very long legs. These in turn wouldn't fit into the wing, so a special oleo-pneumatic gear was employed which actually shortened the legs during retraction process.


This page:
Has been last updated:
The URL of the page is:
Downloaded at:


Copyright 1997-2006 by IPMS Stockholm and the Community Members. Tous les droits sont réservés.
The layout and graphics of this site, HTML and program code are Copyright 1997-2006 Martin Waligorski. Used by permission.

Terms of use: This site is an interactive community of enthusiasts interested in the art of scale modelling of aircraft, armor, figures, spacecraft and similar subjetcs. All material within this site is protected under copyright, and may only be reproduced for personal use. You must contact the Author(s) and/or Editor for permission to use any material on this site for any purpose other than private use.


P 47d thunderbolt

The P-47D-15-RE Thunderbolt on top, was the first version to have underwing pylons to use droppable fuel tanks. Below is a P-47D-1 with white bands on the nose and tail to distinguish it from the Focke-Wulf Fw 190A. The P-47B entered USAAF service in November 1942, becoming officially operational with the Eighth Air Force stationed in the UK on. P-47D Thunderbolt messicani in volo sopra le Filippine. un P-47D Thunderbolt della francese Armée de l'air dell'Escadron de Chasse 3/3 Ardennes. Due P-47 Thunderbolts dell' iraniana Niru-ye Havayi-ye Shahanshahiy-e Iran nel cielo sopra Tehran . Republic P-47D Thunderbolt at the Air Zoo. On display P-47D. 42-8205 Big Stud/88 - Museum of Flight in Seattle, Washington. 42-23278 Fiery Ginger IV - National Museum of the United States Air Force at Wright-Patterson AFB in Dayton, Ohio

Jul 14, 2017 - reference for model kit. See more ideas about p 47 thunderbolt, thunderbolt, wwii aircraft This P-47D wears the WW2 markings of a US Army Air Force P-47 nicknamed 'Nellie', of the 48th Fighter Group, 492nd Fighter Squadron, coded F4″ and with the.

Engine Start-Up of a rare Republic P-47D Thunderbolt

The P-47 made its combat debut in April 1943, when a Thunderbolt with the U.S. Army's 4 th Fighter Group brought down a Focke Wulfe FW-190 over France. Over the next two years, the planes would fly more than half a million sorties in Europe and the Pacific and would claim nearly 4,000 enemy aircraft, 9,000 trains, 86,000 trucks and 6,000. P-47D Thunderbolt (U.S. Army Air Force Fighter) Number: 08077 (Also listed as ST27) Scale: 1:32 : Type: Full kit : Released: 2007 | Initial release - new tool: Barcode: 4967834088771 (EAN) Topic: Republic P-47 Thunderbolt » Propeller (Aircraft Republic P-47D Thunderbolt stíhací letoun DD.09.1942-DD.MM.1945. P-47D-22-RE britského sériového čísla HB 982 (původní americký seriál 42-25914) sloužil na podzim 1944 u britské 135. peruti v jihovýchodní Asii

The P-47 Thunderbolt, nicknamed the Jug, served the United States Army Air Forces (USAAF) in World War II with distinction. In total 15,636 were built between 1941 and 1945. France, the United Kingdom, the Soviet Union, Mexico and Brazil also operated the P-47. It was armed with an impressive eight .50-caliber machine guns with 425 rounds per gun. In addition the Jug was armed with bombs and. République P-47D Thunderbolt. Refinements of the Thunderbolt continued, leading to the P-47D, which was the most produced version with 12,558 built. The D model actually consisted of a series of evolving production blocks, the last of which were visibly different from the first

P-47D (Germany) - War Thunder Wik

  1. The P-47D-28 Thunderbolt is a rank III American fighter with a battle rating of 4.0 (AB), 4.7 (RB), and 4.3 (SB). It was introduced in Update 1.33.. The Thunderbolt was originally designed for high altitude bomber escort role, but due to a limited range, it was not very successful on the European theatre of operations where it couldn't escort the bombers all the way to their target
  2. Drop Tanks, 108-gallon Pressed Paper, USAAF World War Two-era for P-51 Mustang, P-47 Thunderbolt, etc. Model Monkey 1:32 32-drop tank 108-ga
  3. HobbyMaster - Republic P-47D Thunderbolt, USAAF 334th FS, Steve Pisanos, 1943, signovaná edice, 1/48 Skladem u nás do 2-3 dnů Značka: HobbyMaster 2 800 K
  4. P-47D Thunderbolt of the 22nd FS, 36th Fighter Group is extricated from the mud of Le Culot airfield A-89 Belgium December 1944 P-47D Thunderbolt 42-26664 Snuffy II of the 405th Fighter Squadron, 371st FG 8N-P 1944 Two seat P-47 from 365th Fighter Group French P-47 Thunderbolt white 38 42-25830 of Groupe De Chasse II/

République P-47 Thunderbolt

Sada kompletních pozitivních nýtů pro P-47D Thunderbolt Bubbletop v měřítku 1/72. Nýtovací sety od HGW Models dodávají povrchům plastových modelů mnohem realističtější vzhled. Doporučujeme nanášet je pod barvu a po nabarvení se k nim proleštit. Tento doplněk je vhodný pro stavebnici od Tamiya Page 4-Build Log P-47D Thunderbolt 40 W/s Foamies (Scratchbuilt) Hey Guys, Working N/s at the moment. Build is a little slow. Have been waiting for my motor to turn up from Banggood The next major War Thunder update introduces two new versions of the popular P-47 Thunderbolt - the P-47D-22 RE for US pilots, and the Thunderbolt Mk.I for our RAF pilots. Being earlier models of the Thunderbolt, these two versions distinguish themselves from the familiar later models with their signature 'Razorback' design - the original. The Republic P-47 Thunderbolt was a World War II era fighter aircraft produced by the United States from 1941 through 1945. Its primary armament was eight .50-caliber machine guns and in the fighter-bomber ground-attack role it could carry five-inch rockets or a bomb load of 2,500 pounds (1,103 kg)

List of surviving Republic P-47 Thunderbolts - Wikipedi

The Museum of Flight's P-47D is a re-imported aircraft representing just one of the many Thunderbolts that were sent to Latin American countries as part of post-war military assistance programs. For a number of years, this P-47D was a gate guardian at the La Paz, Bolivia airport The P-47D, in general service by the spring of 1944, had a maximum speed of 440 miles (700 km) per hour and a ceiling of 40,000 feet (12,200 metres). Heavily armed with eight wing-mounted .50-inch (12.7-mm) machine guns, it could carry a bomb load of as much as 2,500 pounds (1,100 kg) and could carry ten 5-inch (127-mm) rockets beneath the wings Note: Past, present and future - A P-47D Thunderbolt from the World War II era flies along side the F-16 Fighting Falcon and F-35A Lightning II as part of the US Air Force's 'Heritage Flight' at Wings over Houston air show

République P-47D Thunderbolt. Popis. rozpětí 1800mm , motor roto 25. Období. An 8th U.S. Air Force Republic P-47D Thunderbolt attacks a tower on a German airdrome in occupied France, in 1944. When a squadron of P-47 Thunderbolts attacked a gunpowder storage depot, the ensuing explosion destroyed one of their aircraft. The grave for the pilot was made by a refugee French couple, with .50cal ammunition for a border BH117 P-47D Thunderbolt 33-45ccm 2100mm ARF. Předlohou pro tuto polomaketu byl jeden z nejvýkonnějších spojeneckých stíhacích letounů druhé světové války, Republic P-47D v novějším provedení s kapkovitým krytem kabiny, tzv

30+ P47 paint reference ideas p 47 thunderbolt

Náhradní díly pro model RC letadla P-47D Thunderbolt. Máte připomínky k této kategorii? Návrhy na zlepšení? Je tu chyba? Napište nám to. P-47D Thunderbolt. EFLB22003S30. LiPol 11.1V 2200mAh 3čl 30C EC3 . Dostupnost: u dodavatele. Cena v e-shopu vč. DPH: 1279 Kč. Dubbed the Thunderbolt, the P-47 entered service with the 56th Fighter Group in November 1942. Initially derided for its size by British pilots, the P-47 proved effective as a high-altitude escort and during fighter sweeps, as well as showed that it could out-dive any fighter in Europe Academy P-47D Thunderbolt Eileen 1:72 12474. Academy P-47D Thunderbolt Eileen 1:72 12474 Detailně provedený plastikový model ke slepování s podrobným návodem k jeho stavbě. Barvy ani lepidlo nejsou součástí balení, ale je možné si je v našem

Find many great new & used options and get the best deals for 21st Century Toys 1 18 Scale P-47d Thunderbolt Razor-back at the best online prices at eBay! Free shipping for many products E-flite P-47D Thunderbolt w/AS3X 42.2 Wingspan, Flaps & Retracts: peterswolf: Electric Warbirds: 3452: Nov 14, 2020 10:37 PM: Article: Horizon Hobby Hangar 9 P-47D-40 Thunderbolt 30cc ARF: kevin: Scale ARF/RTF: 46: Apr 02, 2018 11:08 PM: Discussion: P-47D-40 Thunderbolt 30cc ARF: jk6672: Giant Electric Planes: 1: Sep 05, 2013 02:55 P P-47D Thunderbolt (768mm) - Maketa amerického stíhacího letadla z II. sv. války s gumovým pohonem nebo upoutaný model pro motor 1,5ccm. Vysekávané díly. Rozpětí 768 mm. Vhodná pro konverzi na RC elektru

Republic P-47D Thunderbolt 'Nellie' G-THUN - YouTub

  • P-47D Thunderbolt 44-20244 Thats Urass of the 367th FS, 358th Fighter Group, code CP-J P-47D-28 Thunderbolt pilot Charles Klein saved by 6th AD, Battle of Bulge German P-47D serial 42-75971 T9+LK. Recaptured at Gottingen Germany 1945 8th AF Ace Pilot Robert Johnson in P-47D Thunderbolt Bubbletop serial 42-2855
  • Complete pack of positive rivets for P-47D Thunderbolt Bubbletop in 1/48 scale. Riveting sets from HGW Models give to surfaces of plastic kits highly realistic look. We recommend to apply them under the paint and when your model is painted just polish the surface to make the accessory visible. Suitable for Tamiya kit
  • Republic P-47D-30-RE Thunderbolt Bubbletop flown by Lieutenant Jack Reams of the 347th FG, 350th FG : Hobby Boss's 1/48 F4U-7 Corsair is available online from Squadron.com . Introduction . First of all I'd like to thank Brett for sending me these decals to review. I reviewed them for Hyperscale while I was recovering from some major surgery
  • P-47D Thunderbolt - podvozek od firmy E-Flite. P-47D Thunderbolt - podvozek má kód EFL6808. celá specifikac
  • Super Scale 48-0596 - P-47D Thunderbolt Razorback Invasion Stripes Price Canadian Dollars: $15.95 . Super Scale 48-0597 - P-47D Thunderbolt Razorbacks Price Canadian Dollars: $15.95 . Super Scale 48-0613 - P-47N Thunderbolts Price Canadian Dollars: $24.95
  • The Thunderbolt even flew more attack missions than the P-51s, P-40s and P-38s combined. Not only was the Thunderbolt one of the main fighters for the U.S. in World War II, but also served with the British, French, and Russians. Brazilian and Mexican squadrons were given the P-47 instead

P-47 Thunderbolt - 11 Fast Facts About Republic's Rugged

  1. P-47D Thunderbolt (768mm) Maketa amerického stíhacího letadla z II. sv. války s gumovým pohonem nebo upoutaný model pro motor 1,5ccm. Vysekávané díly. Rozpětí 768 mm. Vhodná pro konverzi na RC elektru
  2. P-47D Thunderbolt - Hairless Joe Mosquito NF Mk.II P-51D Mustang - Petie 2nd Focke Wulf Fw 190A-3 P-47D Thunderbolt - Magic Carpet P-47D Thunderbolt - The Bug Kawanishi N1K1-Ja Shiden GEORGE Lockheed PV-1 Ventura Dewoitine D.520 P-51B Mustang - The Hun Hunter

Všechny informace o produktu Kniha Republic P-47D Thunderbolt, porovnání cen z internetových obchodů, hodnocení a recenze Republic P-47D Thunderbolt Brazil - Air Force | Republic P-47D Thunderbolt Angelo Bufalino | Dayton - Wright-Patterson AFB National Museum of the USAF ( 45-49167 ) | Republic P-47D Thunderbolt The Republic P-47 Thunderbolt was an American fighter aircraft. Beginning in 1942, 15,686 P-47s were produced, the last of which was accepted by the United States Army Air Forces (USAAF) from Republic Aviation' Evansville factory. 1 Background 2 P-47 Survivors 2.1 Australia 2.2 Brazil 2.3 Chile 2.4 Croatia 2.5 France 2.6 Germany 2.7 Italy 2.8 Mexico 2.9 Serbia 2.10 Turkey 2.11 United Kingdom 2.

P-47D Thunderbolt 20ccm ARF - Americká legenda - těžký stíhač P-47D Thunderbolt jako RC model o rozpětí 1,7 m. Celodřevěná konstrukce a hotová kamufláž. Pro pohon modelu lze zvolit benzínový motor s objemem 20 ccm nebo elektromotor. Model má vztlakové klapky a pevný podvozek, který lze vyměnit za elektrický zatahovací podvozek od firmy E-flite P-47D Thunderbolt - Omrknout. Publikováno dne 14. prosince 2011 Změněno dne 2. prosince 2019 o SdKfz.000 | 1 Odpov. The P-47D was the first to go to the Pacific with USAAF units, and was the first Thunderbolt to be supplied to the Soviet Union, Great Britain, Brazil, Mexico and Free French units. The lightweight M was too late for its role of chasing flying bombs but scored successes against the Me 262 and Ar 234 jets

P-47D Thunderbolt / 1:48 / USA / Druhá světová válka / Vojenské / Letadla / Plastikové modely P-47D Thunderbolt -Bubbletop / 1:72 / USA / Druhá světová válka / Vojenské / Letadla / Plastikové modely

P-47D Thunderbolt, Hasegawa 08077 (2007) - Scalemate

  1. Aircraft: Republic - P-47D Thunderbolt Airport: UK - England - Duxford (EGSU) Category: Main database Photo taken on 2019-7-13 by Richard Parkhouse Camera setting: NIKON D300, 1/125s, f/9.0 at 140mm ISO 20
  2. > Plastic Models > Airplanes > 1/40-1/49 Scale: Hasegawa P-47D Thunderbolt hsg09140 P-47D Thunderbolt This is a 1/48 Scale P-47D Thunderbolt Plastic Model Kit from Hasegawa
  3. 15
  4. Americká legenda, stíhač P-47D Thunderbolt o rozpětí 1,7m, má celodřevěnou konstrukci, vztlakové klapky a pevný podvozek, který lze vyměnit za zatahovací elektrický E-flite. Kabina s figurkou pilota, řízené ostruhové kolečko, řada maketových prvků
  5. Kompletní model, měřítko 1/32 REVELL - P-47D Thunderbolt, 1/3
  6. P-47D-40はP-47Dの最終型であり、重要な改修が施された。 P-47 Thunderbolt in Action, by Larry Davis, Squadron/Signal Publications (#67), 1984. Typical nice, detailed, somewhat untidy Squadron/Signal book, very good value for the price, and was the primary source for this document..

Aces High P-47D Thunderbolt ACES HIGH is proud to announce the 2nd model in our lineup of great flying scale warbirds, the Republic P-47D Thunderbolt. Meticulously researched, studied, developed and refined the ACES HIGH P-47D is modeled in a worn and weathered appearance just as the full scale version would appear after multiple months of. The most numerous of P-47 variants, the P-47D, is the subject of Kinetic's sizable 1/24 scale Thunderbolt (20 wingspan). In the box are eight sprues of light gray plastic and a decal sheet with two sets of markings: one for the 405th Fighter Group based at Saint-Dizier, France, 1944 the other for 350th Fighter Group, Pisa, Italy, 1945

République P-47D Thunderbolt: Trumpeter's 1/32 scale P-47D is available online from Squadron.com. Introduction . I have always wanted to do an aircraft in a bare metal finish ever since I learned of the availability of appropriate materials through this website. I can think of no better subject to display this finish on than the famed P-47 Lifelike Decals 32-007 - P-47D Thunderbolt Best Selection, Part 2 Price Canadian Dollars: $20.95 . Lifelike Decals 32-008 - P-47D Thunderbolt Best Selection, Part 3 Price Canadian Dollars: $20.95 . Micro Scale 32-14 - P-47 Checkertails Price Canadian Dollars: $12.95 . Micro Scale 32-24 - Checker-tailed Thunderbolts P-47D-27-RE (Thunderbolt Mk II) of the RAF 42nd Squadron, Meiktala, India, July 1945 P-47D-25-RE of the 61st Fighter Squadron, 56th Fighter Group, 8th Air Force, based at RAF Boxted, 1944. Flown by Lt. Col. Frances Gabresk Nerozbaleno. REVELL - P-47 M, P-47D-30 Thunderbolt, 1/72. Nabídka už bohužel skončila, ale níže jsme vám našli pár podobných Republic P-47D Thunderbolt Jeden z nejtěžších a největších stíhacích letounů . Díky své robustní konstrukci byl velmi odolný v boji s vynikající bilanci sestřelů a ztrát. Podrobná historie, vývoj i nasazení, množství fotografií. Nechybí bar. foto detailů a bar. bokorysy

.7m ARF HAN2990 RC letadla Americká legenda, stíhač P-47D Thunderbolt o rozpětí 1,7m, má celodřevěnou konstrukci, vztlakové klapky a pevný podvozek, který lze vyměnit za zatahovací elektrický E-flite. Kabina s figurkou pilota, řízené ostruhové kolečko, řada maketových prvků Vystřihovánky - Modely letadel - Vojenské - P-47D Thunderbolt - Vystřihovánky - Modely letadel - Vojenské ,BETEXA.cz - papírové modely, vystřihovánky a stolní hry Papírové modely, vystřihovánky, stolní hry, naučné hry, 3D Puzzle, internetový prodej, maloobchodní i velkoobchodní prode Republic P-47D Thunderbolt. Posted on December 9, 2020 by atcDave. Republic's big fighter is best known for its epic battles over Germany, and later for its role as a close support heavy weight. Yet it also played a role in the Pacific War. Let's take a look The Republic P-47D Thunderbolt was, without doubt, one of the most formidable fighter-bomber in the history. It was equipped with the powerful radial pistons engine Pratt & Whitney R-2800 Double Wasp able to offer more than 2,000 HP. The Thunderbolt was large size, robust and heavily armed with eight .50 caliber machine guns, installed in. This P-47D Thunderbolt was built in 1945 at Republic's Evansville factory in Indiana. Serial No. 45-49192 the aircraft was built originally as a P-47D-40-RA. Detail of its service with the USAAF is not known, although it did serve with the Air Training Command during the last few months of the War, and was eventually stored at Tinker AFB in.

Album RC modelu P-47D Thunderbolt uživatele Karel_Mojzis v kategorii Letadla, prohlédněte si fotky a ohodnoťte tento model The P-47D-25 could carry 2500 lbs of external stores this variety of HE bombs, incendiary bombs, napalm, and rockets gave the thunderbolt a hard punch. For more information on the P-47 Thunderbolt's weapons systems visit the P-47 Armament Page. Seven of the top 10 European Aces flew the P-47 Thunderbolt against the Luftwaffe 1/24 P-47D Thunderbolt Mk. I (RAF) Kód: KIN3212. Novinka Značka: Kinetic. 3 599 Kč V přípravě (předobjednávka) Přidat do košíku. Nižší cena po přihlášení. Tisk Zeptat se Sledovat Sdílet. Tweet. Zavřít. Související produkty. 1/24 P-47 Thunderbolt - detail set. Especificações (Modelo: P-47D-30 Thunderbolt) Dimensões Comprimento 11 m (36,1 ft) Envergadura: 12,42 m (40,7 ft) Altura 4,47 m (14,7 ft) Área das asas 27,87 m² (300 ft²) Alongamento: 5.5 Peso(s) Peso vazio 4 535 kg (10 000 lb) Peso carregado 5 774 kg (12 700 lb) Peso máx. de decolagem 7 938 kg (17 500 lb) Propulsã William D. Bill Dunham was the second leading ace of the 348th Fighter Group, and the second leading Thunderbolt ace fighting against Japan. He scored 15 out of his 16 victories while flying P-47s. Also, Dunham's P-47D-23-RA due to its fancy look belongs to the most often modelled Thunderbolts

Republic P-47D Thunderbolt : Republic / Seversk

Republic P-47D Thunderbolt II Republic P-47D Thunderbolt II. Serial No: KL216: Period: WWII: Reference: 1994/1337/A: Museum: London: Location: Hangars 3 and 4: On Display: Yes: The Thunderbolt was one of the three most important American fighters produced during the war and saw extensive service with the United States Army Air Force before its. Zajímavá videa s leteckou tématikou Všeobecné letectví. Bf 109, Spitfire, Hurricane, P-47D Thunderbolt. 18.10.202 Here is the Republic P-47 Thunderbolt Modeler's Online Reference for photos, kits, details, and references The Republic P-47D Thunderbolt: Profile Aircraft No.7 4.2Mb Cockpit - An Illustrated History of World War II Aircraft Interiors: Airlife Publishing Ltd 29.2Mb P-47 Thunderbolt: Detail & Scale D&S No.54 19.2M P-47D Thunderbolt. The Republic P-47D Thunderbolt could be seen in two different guises, as here with the earlier Razorback canopy, and later models with a clear brown canopy similar to that on the P-51D. P-47D-30

DCS: P-47D Thunderbolt - Digital Combat Simulato

  1. P-47D Thunderbolt 20cc 3 Part # English Deutsch Français Italiano REPLACEMENT PARTS • ERSATZTEILE • PIÈCES DE RECHANGE • PEZZI DI RICAMBIO A HAN299001 Fuselage with Hatch Rumpf mit Haube Fuselage avec capot Fusoliera con portell
  2. 365th Fighter Squadron Republic P-47D-28-RA Thunderbolt 42-29259 Source: Wikimedia Because I was going all out anyway, I bought some new decals too. Because the engine covers are all removed, I wanted to have an options where the pinup would fit nicely on a single cover
  3. Richard Grace on flying P-47D Thunderbolt 'Nellie B' Words by Elliott Marsh , photos by John Dibbs - 29 March, 2019 My first flight in Nellie B was such an amazing experience, I found myself near as damnit laughing as I was climbing away from the aerodrome, says Richard Grace
  4. The P-47D Razorback Thunderbolt on display is an early version of the D, nicknamed for the ridge behind the cockpit (later P-47Ds had a bubble canopy). It is painted to appear as the Thunderbolt Col. Neel Kearby flew on his last mission. Col. Kearby named all of his aircraft Fiery Ginger after his red-headed wife Virginia

Republic P-47 Thunderbolt Military Wiki Fando

  1. The Vintage Fighter Series (VFS) 1/24 Republic P-47D Thunderbolt is the first model of this important aircraft in this scale. I first saw VFS kit VF2405, a P-47D 25/26 series machine, at the Hornchurch Southern Expo (UK), I think in 2009
  2. Français : Le Republic P-47 Thunderbolt fut l'un des chasseurs américains les plus importants de la Seconde Guerre mondiale, et l'un des avions les plus produits de tous les temps avec plus de 15 000 exemplaires construits. Sa grande taille et sa solide construction lui ont valu son surnom de Jug, abréviation de Juggernaut (Le Fléau)
  3. 1/32 P-47D Thunderbolt. by Hasegawa . $43.96 USD $54.95 USD. Qty. Ajouter au panier. Ajouter à la liste de souhaits. Description . This is an injection-plastic aircraft model kit. Hasegawa's latest addition to their 1/32 lineup is this very impressive P-47D..

Republic P-47D Thunderbolt - Miroslav Šnajdr . Republic P-47D Thunderbolt Jeden z nejtěžších a největších stíhacích letounů . Díky své robustní konstrukci byl velmi odolný v boji s vynikající bilanci sestřelů a ztrát. Podrobná historie, vývoj i nasazení, množství fotografií • P-47D-25-RE of the 83rd Fighter Squadron, 78th Fighter Group, 8th Air Force, RAF Duxford, 1944 • P-47D-27-RE (Thunderbolt Mk II) of the RAF 42nd Squadron, Meiktala, India, July 1945 • P-47D-25-RE of the 61st Fighter Squadron, 56th Fighter Group, 8th Air Force, based at RAF Boxted, 1944. Flown by Lt. Col. Frances Gabreski


Republic P-47 Thunderbolt in RAF Service - History

N47DJ KFFZ 19-04-2007 Private Republic P-47 Thunderbolt cn 3

Republic P-47 Thunderbolt 'Nellie',G-THUN, on the fuel island at Sywell Aerodrome.

Republic P-47G Thunderbolt at Planes of Fame Airshow, 2019 Chino, CA

1942 Republic P-47 Thunderbolt 42-29150 USAAF N47DM 229150 Dottie Mae

This P47 was built at Evansville Indiana USA in 1942

Photo taken at Planes of Fame Air show Chino 2019

© Martin Laurance - All Rights Reserved. Any unauthorized use of this image is strictly prohibited.

The Fairchild Republic A-10 Thunderbolt II is a single-seat, twin turbofan engine, straight wing jet aircraft developed by Fairchild-Republic for the United States Air Force (USAF). It is commonly referred to by the nicknames "Warthog" or "Hog", although the A-10's official name comes from the Republic P-47 Thunderbolt, a World War II fighter-bomber effective at attacking ground targets. L'A-10 a été conçu pour le soutien aérien rapproché (CAS) des troupes terrestres amies, attaquant des véhicules blindés et des chars, et fournissant un soutien d'action rapide contre les forces terrestres ennemies. Il est entré en service en 1976 et est le seul avion de série qui a servi dans l'USAF et qui a été conçu uniquement pour CAS. Its secondary mission is to provide forward air controller – airborne support, by directing other aircraft in attacks on ground targets. Les aéronefs utilisés principalement dans ce rôle sont désignés OA-10.

The A-10 was intended to improve on the performance of the A-1 Skyraider and its lesser firepower. The A-10 was designed around the 30 mm GAU-8 Avenger rotary cannon. Its airframe was designed for durability, with measures such as 1,200 pounds (540 kg) of titanium armor to protect the cockpit and aircraft systems, enabling it to absorb a significant amount of damage and continue flying. Its short takeoff and landing capability permits operation from airstrips close to the front lines, and its simple design enables maintenance with minimal facilities.


Republic P-47 Thunderbolt in RAF Service - History

Download these Kindle eBooks

Republic P-47 'Thunderbolt'

The P-47 'Thunderbolt' was considered to be the greatest of the heavy single engined, single seater fighter constructed during the course of the war and showed itself to be an exceptional bomber escort and ground attack fighter bomber

The P-47 represented the culmination of a line of aircraft which had started way back in 1936 with the Serversky P-35 and which had evolved by the way of the unfortunate P-43 Lancer. Alexander Kartveli, having worked on the P-43 started then to work on 2 submissions, the AP-4(an Allision inline engined fighter) and the AP-10(a 9 tonne fighter). Eventually the Army tested and made orders for over 700 of the XP-47 which became the P-47 'Thunderbolt'. Weighing in at around 9 tonnes, it was the heaviest single engine fighter of the war and with eight .50 calibre machine guns and able to carry bombs, fuel tanks or even bazooka rockets, it made more of an effective ground attack fighter than the P-51 'Mustang' because of its radial engine. Being big, well armoured and having a radial air cooled engine, the P-47 could absorb an enormous amount of damage and still return home. The development of the D model was produced with a 'tear drop' canopy offering the pilot exceptional views for air to air combat. The P-47 served with the United States Army Air Forces (USAAF) until 1949, and with the Air National Guard until 1953, receiving the designation F-47 in 1948. P-47s were operated by several Allied air arms during World War II.
The P-47N was the last Thunderbolt variant to be produced. It was designed as an escort fighter for the Boeing B-29 Superfortress bombers flying raids on the Japanese home islands. Increased internal fuel capacity and drop tanks had done much to extend the Thunderbolt's range during its evolution, and the only other way to expand the fuel capacity was to put fuel tanks into the wings. Thus, a new wing was designed with two 50 U.S. gal (190 l) fuel tanks. The redesign proved successful in extending range to about 2,000 mi (3,200 km), and the squared-off wingtips improved the roll rate. The P-47N entered mass production with the uprated R-2800-77(C) engine, with a total of 1,816 built. The very last Thunderbolt to be built, a P-47N-25, rolled off the production line in October 1945.

The first P-47's were allocated to the 8th Air Force to fly escorts further into Europe than what the previous escorts could do. These were the early version 'Razorbacks' model B and early C's. The first P-47 combat mission took place 10 March 1943 when the 4th FG took their aircraft on a fighter sweep over France. The mission was a failure due to radio malfunctions. All P-47s were refitted with British radios, and missions resumed 8 April. The first P-47 air combat took place 15 April with Major Don Blakeslee of the 4th FG scoring the Thunderbolt's first air victory (against a Focke Wulf Fw190). On 17 August, P-47s performed their first large-scale escort missions, providing B-17 bombers with both penetration and withdrawal support of the Schweinfurt-Regensburg mission, and claiming 19 kills against three losses. The P-47's initial success in combat was primarily due to tactics, using rolls (the P-47 had an excellent roll rate) and energy-saving dive and zoom climbs from high altitude to outmaneuver German fighters. Both the Me109 and Fw190 could, like the Spitfire, out-turn and out-climb the early model P-47s at low altitude, although at altitudes above 15,000 ft, the P-47 could turn inside both the Me109 and Fw190. The P-47 proved to be a formidable fighter-bomber due to its impressive armament, bomb load and ability to survive enemy fire. The Thunderbolt's eight .50 in (12.7 mm) machine guns could inflict severe damage on lightly armored targets. In a ground attack role, the armor-piercing (AP), armor-piercing incendiary (API), and armor-piercing incendiary tracer (APIT) ammunition proved useful in penetrating thin-skinned and lightly armored German vehicles and exploding their fuel tanks, as well as occasionally damaging some types of enemy armored fighting vehicles.
The RAF received 240 Razorback P-47Bs which they designated "Thunderbolt Mark I", and 590 Bubbletop P-47D-25s, designated "Thunderbolt Mark IIs". With no need for another high-altitude fighter, the RAF adapted their Thunderbolts for ground attack, a task for which the type was well suited.

By mid-1943, the 'Jug' (as it was affectionately known by its pilots) was also in service with the 12th Air Force in Italy, and it was fighting against the Japanese in the Pacific with the 348th Fighter Group flying escort missions out of Brisbane, Australia. Pilots were taught to use the speed of the P-47 in diving and braking away rather than tangle with the more manouverable Japanese fighters like the Nakajima Ki-43 'Oscar' and the Mitsubishi A6M 'Zero'. By 1944, the Thunderbolt was in combat with the USAAF in all its operational theaters, except Alaska. In late June 1945, they were ranging over Honshu Japan where in one battle they bounced a flight of N1K2 'George' fighters of the 343 Kokutai (Gendas Squadron of Aces) and subsequently shot all 7 of the flight down with no losses.

The P-47 was one of the heaviest fighters used during World War 2 and its value was reflected in the numbers built during the war. A total of 15,678 Thunderbolts of all types were built. Today there are but a few examples left in flying condition.
Retour au sommet


Voir la vidéo: Republic P-47D Thunderbolt (Décembre 2021).