Informations

Affaires à San Diego : une histoire - Histoire


San Diego, en Californie, est bien connu pour de nombreuses raisons populaires à la fois pour les entrepreneurs et les résidents. Basée sur la côte du Pacifique, San Diego est depuis longtemps associée à la marine américaine, et donc à de nombreuses entreprises et groupes associés à l'armée. Cependant, en tant que ville florissante, San Diego peut également être un choix populaire pour de nombreuses entreprises en démarrage, et en particulier pour celles qui souhaitent se lancer dans le secteur du tourisme.

Créer une petite entreprise à San Diego : l'économie de la ville est-elle fiable ?
L'économie de cette ville pour les entreprises en démarrage est bonne, Forbes classant San Diego comme l'un des meilleurs endroits pour les entreprises et les carrières (rapporté en 2019). Forbes a indiqué que la croissance de l'emploi à San Diego était de 2,3 %.


Pour quelles entreprises San Diego est-il connu ?
San Diego est connue pour de nombreux grands secteurs dans l'armée, le commerce, le tourisme et la fabrication. La ville abrite également le siège de plusieurs entrepreneurs de la défense nationale. L'une des plus grandes industries de cette ville est le tourisme, en raison d'attractions telles que les plages de sable, les parcs d'attractions et son célèbre zoo.
L'une des attractions touristiques les plus connues et les plus populaires de cette ville est le San Diego Comic-Con, qui a lieu chaque année.
En tant que ville populaire pour de nombreux professionnels, elle est également attrayante pour les startups. De nombreux entrepreneurs en herbe peuvent également se tourner vers les banques de San Diego pour obtenir des prêts de coopératives de crédit afin de les aider avec leurs entreprises en démarrage.


Exemples d'entreprises basées ou fondées à San Diego
Sony San Diego
San Diego Studio est un développeur de jeux vidéo qui travaille sous la société Sony. Basée au sein de leur siège social à San Diego, cette société de développement a été fondée en 1997 par la fusion des sociétés 989 Sports et Red Zone Interactive. Ce dernier était déjà un studio de développement basé à San Diego, fondé en 1997 par d'anciens employés de Sony.
989 Sports était à l'origine connu sous le nom de Sony Interactive Studios America, mais a finalement été renommé.
Le studio officiel de San Diego a été fondé en 2001.


Fruits de mer bourdons
Aujourd'hui basée à San Diego, cette entreprise produit des fruits de mer en conserve et a en fait commencé dans l'Oregon en 1899 par un groupe de conserveries de saumon.


GoFundMe
Il s'agit peut-être de la plate-forme de financement participatif la plus célèbre, mais il n'est peut-être pas de notoriété publique qu'elle a été fondée à l'origine à San Diego, en Californie. En 2017, il a été révélé que la plateforme avait réussi à lever plus de 3 milliards de dollars en 7 ans depuis sa création.
La plateforme est désormais basée à Redwood City, toujours en Californie.


Le magasin UPS
L'UPS Store compte des milliers d'emplacements aux États-Unis et au Canada et est un nom bien connu dans le monde de l'affranchissement et de l'expédition. L'UPS Store a actuellement son siège à San Diego et a été créé à l'origine selon l'idée originale de Mail Boxes Etc., qui a été créée comme alternative au bureau de poste traditionnel.
Autres meilleurs employeurs à San Diego
Tout en haut se trouve la base navale de San Diego, qui compte le plus d'employés, soit environ 24 000 militaires et 10 000 civils.
La liste comprend également :

  • Soins de santé pointus
  • Santé Scripps
  • Université de Californie
  • Kaiser Permanente


Créé en 1962

Le port de San Diego a été créé par la législature de l'État de Californie pour gérer la baie de San Diego et les terres riveraines environnantes le 18 décembre 1962.

Le port de San Diego est le quatrième des 11 ports de Californie. Il a investi des centaines de millions de dollars dans des améliorations publiques dans ses cinq villes membres – Chula Vista, Coronado, Imperial Beach, National City et San Diego.

Le port supervise deux terminaux de fret maritime, deux terminaux de navires de croisière, 22 parcs publics, le service de police du port et les baux de centaines d'entreprises locataires et sous-locataires autour de la baie de San Diego. Ceux-ci comprennent 17 hôtels, 74 restaurants, trois centres de vente au détail spécialisés et de nombreuses autres attractions, notamment des musées et des visites de la baie.


Lecture entre les lignes (d'un grand livre)


Une page du grand livre « Marchandise générale » en question.


Le frontispice du grand livre des affaires « non identifié ».


Le bâtiment Rose-Robinson dans la vieille ville de San Diego.


Verdict du jury dans l'enquête sur la mort d'Andrew Kriss, le 26 mai 1864 (page un montré ici).


Lettre à E. W. Morse de Breed & Chase, 15 janvier 1864.

Centre d'histoire de San Diego

Situé au cœur du parc Balboa
1649 El Prado, Suite #3
San Diego, Californie 92101

Pour les demandes générales :
[email protected]
619-232-6203

Opportunités d'emploi

Archives de recherche

Niveau inférieur du centre d'histoire de San Diego
1649 El Prado, Suite #3 San Diego, CA 92101

Pour les questions de recherche :
[email protected]
619-232-6203

Musée Junípero Serra

Situé dans le parc Presidio
2727 Presidio Drive, San Diego, Californie 92103

Pour les demandes générales :
[email protected]
619-232-6203

Le San Diego History Center est un affilié du Smithsonian et membre du San Diego Museum Council et du Balboa Park Cultural Partnership.

Le Centre d'histoire de San Diego est financé en partie par la Commission des arts et de la culture de la ville de San Diego et par le comté de San Diego.


Il y a 100 ans à San Diego

San Diego Building & Loan a d'abord fait des affaires à un bureau dans ce bureau immobilier au 809 Fifth Avenue. L'individu au centre de la photographie est Theodore Fintzelberg, un des premiers réalisateurs dont le fils est devenu réalisateur en 1953 et est toujours en 1985 réalisateur émérite.

Les petits garçons aimaient jouer avec leurs voiliers dans la fontaine de la place lorsque le directeur de la maison Horton de l'autre côté de la rue D (maintenant Broadway) ne s'est pas précipité pour les faire fuir. En 1985, Horton Plaza est en cours de restauration, tout comme la subvention américaine sur le site de Horton House.

Au milieu des années 80, le centre de l'activité portuaire était le Pacific Mail Wharf (auparavant connu sous le nom de Horton’s Wharf) au pied de la Cinquième Rue. Des goélettes à bois sont vues dans la baie et un bateau à vapeur côtier se trouve le long du quai.

Alonzo E. Horton a construit sa magnifique maison en 1885, sur la première rue, à deux pâtés de maisons à l'ouest de l'hôtel WW Bowers’ Florence, apparaissant avec Horton est probablement sa première épouse, l'ancienne Sarah Babe, qu'il a épousée en 1860 et qui a été tuée en un accident de voiture en 1889.

Leach’s Opera House était un centre de divertissement en 1885, avec des attractions aussi diverses que “Faust” et Mlle. La Selle, "la merveilleuse reine de l'eau". Situé sur ce qui est maintenant Broadway, entre la première et la deuxième rue, il est devenu plus tard connu sous le nom de D Street Theatre.

Kate O. Sessions, deuxième à gauche, a posé pour cette photo avec ses collègues membres du corps professoral de la Russ School le 27 mars 1885. Bientôt, elle a déménagé à San Gabriel mais à la fin de l'année, elle était devenue copropriétaire du San Diego Nursery à Fifth et A.

Une compagnie de soldats se dresse en 1889 sur le terrain de parade de la caserne de l'armée américaine au pied de H Street (aujourd'hui l'angle de Market et Kettner), devant des eucalyptus qui avaient été achetés plus tôt à la pépinière reprise par Kate O Séances en 1885.

Ce bâtiment à l'angle nord-est des rues Fifth et F était partagé par le magasin Marston et le bureau immobilier de Morse, Noell et Whaley au 809 Fifth Street. Ici, les premières réunions d'organisation de San Diego Building & Loan ont eu lieu au début de 1885. Le bâtiment se trouve toujours dans le quartier Gaslamp.

Le service d'incendie de San Diego en 1885 était situé sur la Cinquième Rue (maintenant Avenue) entre les rues D (Broadway) et C. Certains directeurs de San Diego Building & Loan étaient membres de ce groupe de bénévoles.

La Mush and Milk Society a tenu ses réunions dans le presbytère de l'église épiscopale, représenté ici.

Moses A. Luce, premier avocat de la San Diego Building & Loan Association est représenté à gauche.

Le capitaine et Mme Matthew Sherman, photographiés en 1884. Il a été le premier président de San Diego Building and Loan, elle a été la première institutrice de New Town.

Il s'agit de San Diego en 1884, l'année précédant la fondation du prédécesseur de Great American, San Diego Building & Loan. La vue est au sud-ouest du coin de Seventh et Ash, à seulement un pâté de maisons au nord du siège actuel de Great American à San Diego.

Le chemin de fer transcontinental est arrivé à San Diego en 1885, mais le premier dépôt, montré ici, n'a été achevé qu'en 1887.

La première entrée dans le livre des minutes original de San Diego Building & Loan est montrée ci-dessus, datée du 11 juillet 1885.

En 1887, Theodore Fintzelberg devint secrétaire et directeur général de San Diego Building & Loan. Ci-dessus, une photo du bureau du 961 Fourth Street dans lequel Fintzelberg & Steinmetz était situé. La société d'assurances, toujours en activité en 1985, a été fondée en 1886.

Le deuxième emplacement de San Diego Building & Loan se trouvait à quelques pâtés de maisons du premier, au 759 Sixth Street dans l'ancien "Express Block".

En 1951, San Diego Federal a construit son propre siège social à l'angle sud-est de Sixth & A. Ce bureau a été démoli en 1974, après l'achèvement du nouveau bâtiment de San Diego Federal.

L'association de 53 ans avait changé son nom en San Diego Federal Savings and Loan en 1938, lorsque cette photo a été prise du nouveau bureau au 1027 Sixth Avenue au cœur d'un centre-ville florissant de San Diego.


Great American’s présente son bureau principal, au 600 B Street. Même si le réseau de bureaux Great American s'étend désormais à de nombreuses régions de Californie et que les opérations de prêt sont menées dans tout le pays, le siège social est toujours resté au centre-ville de San Diego.


Construite quatre ans seulement après la fondation de San Diego Building & Loan, la B Street School a été construite sur le futur site du bureau principal actuel de Great American, au 600 B Street (ci-dessus).

En 1930, Great American avait déjà servi San Diego pendant 45 ans sous son nom original de San Diego Building & Loan Association. Sept ans plus tard, le mot “Federal” a été ajouté et “Building” est devenu “Savings.” L'année dernière, le nom est devenu Great American First Savings Bank.

Centre d'histoire de San Diego

Situé au cœur du parc Balboa
1649 El Prado, Suite #3
San Diego, Californie 92101

Pour les demandes générales :
[email protected]
619-232-6203

Opportunités d'emploi

Archives de recherche

Niveau inférieur du centre d'histoire de San Diego
1649 El Prado, Suite #3 San Diego, CA 92101

Pour les questions de recherche :
[email protected]
619-232-6203

Musée Junípero Serra

Situé dans le parc Presidio
2727 Presidio Drive, San Diego, Californie 92103

Pour les demandes générales :
[email protected]
619-232-6203

Le San Diego History Center est un affilié du Smithsonian et membre du San Diego Museum Council et du Balboa Park Cultural Partnership.

Le Centre d'histoire de San Diego est financé en partie par la Commission des arts et de la culture de la ville de San Diego et par le comté de San Diego.


Les danseurs carrés prennent le relais

Le grincement des violons et les cris des appelants ont remplacé le rugissement des avions à réaction à bord du porte-avions Kearsarge la nuit dernière alors que 6 300 danseurs carrés se pressaient sur le pont d'envol pour une soirée de danse.

Le roman hoedown était un préliminaire à la cinquième convention nationale de danse carrée qui s'ouvre aujourd'hui à San Diego.

Le porte-avions était amarré à North Island. Son pont d'envol était rempli à pleine capacité par les danseurs en costumes occidentaux colorés. Quelques marins en bleu marine ont dansé les pas compliqués avec les civils.

Deux marins du navire de réparation Ajax et le père de l'un d'entre eux, les Square-D Toon Twisters, ont assuré la musique.

La danse carrée à bord du Kearsarge était l'une des nombreuses danses de fin de piste organisées à San Diego hier soir sous le parrainage de la Heartland Square Dance Federation.

Mme Ruth Engle, présidente de la fédération, a déclaré qu'elles s'appelaient des danses de fin de piste parce qu'elles signifiaient que la fin du voyage était atteinte pour environ 15 000 passionnés de danse carrée venus de toutes les régions des États-Unis.

Parmi les plus grandes danses de fin de piste hier soir, il y en avait une au Spring Valley Community Center parrainée par le Calico Twirlers Club.

Les projecteurs du Kearsarge ont percé le ciel alors que des milliers de danseurs carrés traversaient la baie en bateaux à moteur pour la danse à bord du porte-avions. Pour de nombreux visiteurs, il s'agissait de leur première visite à bord d'un navire quel qu'il soit.

Adm arrière. J.M. Carson, chef d'état-major de la Pacific Fleet Air Force et le capitaine E.O. Wagner, commandant du Kearsarge, a accueilli les visiteurs.

Carson a déclaré au groupe que la Marine était ravie d'avoir pu aider à l'ouverture de la convention de danse carrée.

Les maîtres de cérémonie de la soirée étaient Ron East et Frank Dyson. Quinze appelants de la Fédération Heartland se sont alternés pour appeler les danses carrées.

Entrecoupées des danses régulières au programme, des expositions de danses rondes par trois groupes. Ils ont été transportés jusqu'au poste de pilotage sur l'un des ascenseurs du transporteur.

Des appelants bénévoles de la danse carrée de la Marine ont dirigé plusieurs des danses.

Mme Engle a déclaré que les dispositions pour la danse à bord du Kearsarge avaient été prises avec le vice-amiral Alfred M. Pride, commandant de la Pacific Fleet Air.

Parmi les appelants figuraient Kip Muse, Clarence Montgomery, Al Schaeffer, Marion Ashtron, Pete Mighetto, Helen Mighetto, Gladys Rongey, "Hoppy" Hopkinson, Al Rider, Roy close, Bill Keller, Wally Riggs, Sylvia Conkie, Don Frank, Juan Frank , Ralph Miller et Stan Bryan.

Les expositions comprenaient "The Rock and Roll Waltz" des Candle Lighters, "Rainbow Round My Shoulder" des Rainbow Twirlers et "Rosen Cavalier Waltz" des Rhythm rounders.

La convention s'ouvrira officiellement aujourd'hui avec les cérémonies d'inscription et d'ouverture à Balboa Park à 9 h. Des ateliers de danse carrée et de danse ronde auront lieu le matin dans le club Balboa Park, le gymnase municipal, la salle de récital et le bâtiment fédéral.

Des stages sur la danse ronde, le contra et la danse carrée sont programmés en début d'après-midi avec un stage de valse quadrille et des ateliers à 15h.

Une cavalcade aura lieu dans le bowl de Balboa Park à 19h30.

Des danses impromptues auront lieu presque continuellement pendant la journée à divers endroits dans le parc.

La fédération compte 28 clubs dans le comté de San Diego avec 3 000 membres.

Obtenez Essential San Diego, les matins en semaine

Recevez les grands titres de l'Union-Tribune dans votre boîte de réception les matins de la semaine, y compris les meilleures nouvelles, locales, sportives, commerciales, de divertissement et d'opinion.

Vous pouvez occasionnellement recevoir du contenu promotionnel de la San Diego Union-Tribune.


San Diego

Les offres de billets de San Diego sur SanDiego.com vous proposent des billets Padres à Petco Park aux billets Chargers à Qualcomm Stadium.

Que vous voyagiez à San Diego ou que vous soyez un habitant à la recherche d'un excellent séjour, les hôtels de San Diego peuvent répondre à tous vos besoins. Il y a des hôtels à San Diego avec des emplacements parfaits juste à côté de certaines des choses les plus excitantes à faire en Californie. Cette ville a vraiment tout pour plaire avec des hôtels situés sur de magnifiques plages ou à quelques minutes de parcs d'attractions ! Reposez-vous à quelques minutes en voiture de SeaWorld San Diego, du zoo de San Diego ou de la plage ! Pour les jeunes adultes à la recherche d'un moyen de se défouler, les hôtels du quartier Gaslamp de San Diego offrent un accès facile à pied à l'une des meilleures vie nocturne de Californie. Ou choisissez un hôtel près de la vieille ville pour profiter de la riche histoire de San Diego. Si un hôtel de luxe à San Diego fait partie de vos projets, vous ne serez pas déçu. Cette ville possède certains des hôtels de haut niveau les plus cocooning au monde, parfaits pour une occasion spéciale ou une escapade romantique. Les hôtels de luxe de San Diego vous permettent de vous détendre dans un cadre resplendissant avec une vue magnifique sur l'océan, Balboa Park ou La Jolla Cove. Vous pouvez également trouver des hôtels à San Diego qui offrent des promotions et des offres qui peuvent rendre un voyage en Californie du Sud abordable afin que vous puissiez passer de bonnes vacances sans vous ruiner ! Quel que soit le type de vacances - ou de séjour - que vous prévoyez, San Diego offre une grande variété d'attractions et de quartiers, chaque destination proposant un hôtel de San Diego parfait pour vous.

Les locations de vacances à San Diego vont de la propriété en bord de mer à Mission Beach aux fouilles élégantes dans le quartier de Gaslamp.

Les visites de San Diego présentent des attractions célèbres autour de San Diego, notamment le quartier Gaslamp, le parc Balboa et la vieille ville.

Réservez dès maintenant votre séjour dans la plus belle ville d'Amérique et obtenez les meilleurs tarifs garantis sans frais de réservation.

Vues proches et personnelles de la ville historique de San. Lire la suite >>

Du parc Balboa à la vieille ville, ici. Lire la suite >>

Offres de billets pour San Diego sur SanDiego.com. Lire la suite >>

Que vous voyagiez à San Diego ou. Lire la suite >>

Les locations de vacances à San Diego vont de. Lire la suite >>

San Diego Tours vitrine célèbre. Lire la suite >>

Réservez votre séjour dans la plus belle ville d'Amérique. Lire la suite >>


Prêt de démarrage d'entreprise sans antécédents de crédit à San Diego

Si vous démarrez une entreprise sur la côte ouest, dans la région de la baie, à Los Angeles ou à San Diego, les prêts aux entreprises sans antécédents de crédit ne seront pas très difficiles à obtenir, surtout dans les conditions actuelles du marché. Les entreprises bancaires sont beaucoup plus réticentes à prêter du crédit aussi librement qu'auparavant, et en particulier aux nouvelles entreprises, mais si vous regardez suffisamment, vous serez sûr de trouver un moyen d'obtenir un financement facile pour votre entreprise, même si vous avez, à San Diego, pas d'antécédents de crédit.

Les prêts aux entreprises en démarrage sont mieux acquis auprès des petites banques et des coopératives de crédit. Les grandes banques, en particulier sur le marché financier moderne, ne sont généralement pas un très bon endroit où s'adresser pour obtenir un financement initial, car elles imposent des exigences de crédit très élevées et ne permettent probablement pas d'exceptions à leurs règles et réglementations. En revanche, les petites agences de financement sont plus compétitives et plus favorables aux entreprises, et vous aurez probablement plus de chances de faire entendre votre argumentaire par une personne plus haut placée dans le processus décisionnel.

Vous pouvez également envisager un prêt SBA. Les prêts SBA sont depuis longtemps un excellent moyen pour les nouveaux entrepreneurs d'accéder au financement dont ils ont besoin en période d'options limitées. La SBA propose d'excellents programmes de prêts de démarrage pour les femmes, les minorités, les anciens combattants, les personnes handicapées et un certain nombre d'autres groupes démographiques qui peuvent grandement bénéficier de sa large disponibilité de prêts. Mieux encore, ce programme fédéral est disponible dans les cinquante États et les villes qui les composent, y compris San Diego. Aucun prêt d'entreprise de démarrage d'historique de crédit n'est entièrement possible grâce à ces programmes, et vous pouvez être assuré que les options de financement offertes par la SBA seront sûres et sécurisées.

Vous voudrez peut-être aussi emprunter la voie du prêt P2P. Le P2P est un excellent moyen d'obtenir du financement sous la table. Vous serez heureux d'apprendre qu'Internet offre une multitude d'outils extrêmement utiles pour fournir les ressources juridiques et commerciales nécessaires pour faciliter les prêts P2P. Des sites tels que virginmoney.com sont excellents car ils offrent un excellent moyen d'effectuer vos transactions P2P de manière professionnelle à un coût très faible.

Il existe toujours un moyen de trouver le financement dont vous avez besoin pour démarrer votre entreprise, peu importe les conditions du marché. Assurez-vous simplement de savoir avec quoi vous devez travailler et comment vous pouvez mettre en œuvre vos idées.


Boutiques et plus

La saleté ne fait pas mal

La recherche de trois sœurs de San Diego pour des produits de soins personnels et de nettoyage non toxiques pour leurs familles a conduit à la création de Dirt Don't Hurt. L'entreprise en ligne est spécialisée dans la fabrication de produits tels que la poudre dentaire au charbon, les huiles pour le visage et le corps, les savons, les gommages et les masques faciaux avec des ingrédients végétaliens et sans cruauté.

LiliKouture

Cette petite entreprise appartenant à des femmes et à des Noirs dans le quartier de City Heights sert la communauté africaine de San Diego en créant des vêtements modernes et faciles à porter en utilisant des tissus et des motifs africains traditionnels. Les modèles sont disponibles à l'achat en ligne et sur Etsy.

Cinq Espace

Vendant des vinyles, des cassettes et des vêtements vintage, ce magasin de disques familial de North Park est un paradis pour les amateurs de hip-hop.

Fraîchement fané

Situé au cœur de North Park, ce salon de coiffure et magasin de détail est spécialisé dans les rasages à la serviette chaude et au rasoir, les décolorations, les cônes et les mohawks. La boutique vend également des épinglettes, des t-shirts et des magazines vintage reflétant la culture noire, tout en servant également d'espace pour la communauté noire à travers des événements.

CoudrePardonné

Avec un style unique, cette boutique en ligne fabrique tout, des accessoires faits à la main aux produits de soins naturels de la peau.

Le monde du reggae

Depuis plus de 10 ans, ce magasin entièrement reggae vend de la musique, des vêtements, des accessoires, des bijoux, des huiles et de l'encens dans sa petite boutique de North Park.

Pour plus d'informations sur les entreprises appartenant à des Noirs à San Diego, visitez https://buyblacksd.com/.


Un regard en arrière : l'histoire de la bière de San Diego de 1868 à 1953

L'industrie brassicole au sens large est toujours dans un état de flux constant et San Diego n'est pas différent. Depuis l'été 1987, lorsque l'actuelle « New Brew Wave » de San Diego a débuté à Bolt Brewing Co à Fallbrook, il y a eu divers cycles de croissance et d'épuisement. Les licenciements récents du personnel de la brasserie de San Diego et certaines fermetures de brasseries ont été bien documentés dans cette publication au cours des derniers mois, et heureusement certaines ouvertures de brasseries aussi.

Aussi tumultueux que ces temps puissent parfois paraître, lorsque la Bolt susmentionnée a commencé à brasser, il y avait eu une période de jachère d'environ 34 ans au cours de laquelle San Diego n'avait aucune brasserie commerciale. Avant cette période, de 1953 à la fin des années 1860, à l'exception de la Prohibition de 1919 à 1933, San Diego avait une histoire brassicole relativement riche, mais encore une fois un passé plein de hauts et de bas sur le marché. Malheureusement, une grande partie des informations sur cette première période de brassage à San Diego ont été perdues dans le temps ou existent dans des archives (actuellement) inaccessibles. Cela dit, voici un aperçu de ce que nous savons actuellement, avec, espérons-le, d'autres à venir dans le futur.

Jusque vers 1868, toute la bière consommée à San Diego était brassée ailleurs et expédiée, presque toujours dans des fûts en bois. Divers dépôts locaux représentant une ou plusieurs brasseries éloignées distribueraient ensuite les barils et/ou reconditionneraient plus communément la bière en bouteilles pour la vente au détail et/ou la distribution aux saloons locaux.

Le premier brasseur de San Diego était un certain Christian Dobler, un immigrant autrichien qui est arrivé à San Diego avec sa femme, Martha, à la fin des années 1850 ou au début des années 1860. Le père de Dobler avait été brasseur en Autriche, ce qui rend assez probable que c'est là que Christian a appris son métier. Fait intéressant, à peu près à la même époque en 1865, John S. Dobler a créé la Dobler Brewing Company à Albany, New York, bien que je n'aie pas encore établi si lui et Christian étaient étroitement liés ou partageaient simplement un nom de famille commun.

En 1868, Christian et Martha avaient installé une brasserie dans leur ferme de la vallée de Chollas, non loin du cimetière Mt. Hope, qui allait bientôt être créé. La brasserie a été désignée par divers noms, initialement sous le nom de San Diego Brewery, puis un peu plus tard sous le nom de Pioneer Brewery et/ou Pioneer Chollas Valley Brewery. L'emplacement précis de la ferme s'est perdu dans le temps, cependant, il aurait été nécessaire d'être à proximité d'une source d'eau fiable. Certaines fermes locales de la vallée de Chollas avaient des forages d'eau actionnés par des pompes éoliennes, et il existe des rapports sur une source naturelle connue sous le nom de Crystal Springs près de la ferme/brasserie, il est donc possible que ce soit leur source d'eau. Un autre indice est qu'à cette époque, certaines sections du ruisseau Chollas avaient un débit d'eau important, et il est possible qu'il s'agisse d'une source potentielle d'eau potable ou peut-être même d'une source supplémentaire.

Ferme de la vallée de Chollas vers 1870. Remarquez l'éolienne située au premier plan à droite. Avec l'aimable autorisation du centre d'histoire de San Diego

Il a été rapporté qu'après l'ouverture du cimetière de Mt. Hope en 1869, les personnes en deuil s'arrêtaient à la ferme/brasserie pour un peu de fortification liquide sur le chemin du retour vers New Town - alias "Horton's Addition" - car la zone autour du centre-ville d'aujourd'hui de San Diego était alors connu. En plus des informations précédentes rapportées, et en supposant que les personnes en deuil se seraient dirigées vers l'ouest à San Diego, une supposition éclairée place l'emplacement de la ferme et de la brasserie juste à l'ouest de la 36e rue, quelque part près de l'extension de la rue K dans la petite vallée légèrement au nord-ouest de cet endroit. Cette zone est maintenant traversée par l'autoroute 15 et se trouve à proximité de l'échangeur des autoroutes 15 et 94.

Emplacement de la ferme Dobler

Quant au type de bière que Dobler aurait pu brasser, eh bien, nous ne le savons vraiment pas. Certains rapports suggèrent que Dobler a brassé une bière de style lager, mais je trouve personnellement cette notion très improbable, étant donné les températures chaudes et fluctuantes de la vallée de Chollas, associées au manque de réfrigération disponible. Une supposition éclairée est que la bière aurait été une version d'une Weissbier (bière de blé) et/ou une bière d'un certain type. Initialement, le blé aurait été plus facilement disponible que l'orge maltée - de la mouture en farine pour le pain - bien qu'il y ait eu de l'orge maltée importée à San Diego à cette époque. Les bières ales et Weissbier sont toutes deux des bières à fermentation haute et, contrairement à une lager, ces deux styles auraient pu supporter la gamme de températures de la vallée de Chollas tout en restant bons à boire.

Il existe également des rapports selon lesquels Dobler a commencé à cultiver du houblon, ce qui est logique dans les circonstances, mais encore une fois, je n'ai pas encore trouvé de preuve pour étayer cette affirmation. Selon les informations obtenues du Centre d'histoire de San Diego, la brasserie produisait initialement environ 200 barils par an, qui finiraient par atteindre 500 barils par an, car une partie de la bière Dobler était plus que probablement distribuée plus largement à New Town via City Brewery et Depot - plus à ce sujet dans un peu - et aussi comme les personnes en deuil plus assoiffées cherchaient du réconfort sur le chemin du retour.

City Brewery and Depot, ouvert en 1870. Avec la permission du San Diego History Center

En 1870, la population de San Diego atteignait 2 300 personnes, ce qui peut sembler peu, mais c'était quatre fois plus qu'il y a 20 ans. La même année, en partenariat avec Philip Wedel, Dobler a créé The City Brewery and Depot à l'angle nord-ouest des rues 5th et B, là où se trouve aujourd'hui la tour Bank of America. Vers 1871, Dobler et Wedel ont acheté un moulin à San Francisco afin de moudre leurs propres grains, bien que là encore, nous ayons peu de connaissances sur les styles de bière brassés. Une exception que nous connaissons est une « Bock Beer » qui a été annoncée dans le Union quotidienne de San Diego le 4 juillet 1872. Cette bière n'était probablement pas une « Bock Beer » allemande traditionnelle qui est une lager, mais plutôt une bière brune brassée à la consistance et à la couleur d'un bock traditionnel avec un niveau d'alcool similaire. Il s'agissait d'un style connu « dans l'Ouest » et qui avait déjà été brassé par Moritz Sigi, résident de Denver et brasseur immigrant allemand, au milieu des années 1860.

Où se situeraient City Brewery and Depot aujourd'hui, au 5th & B

En février 1872, un rapport dans le Union quotidienne de San Diego Le journal notait : « Une brasserie sera érigée prochainement dans la vallée de Chollas près de celle déjà en activité à cet endroit. Rien que de la bière et du porter seront brassés dans le nouvel établissement. San Diego possède actuellement deux brasseries qui fabriquent toutes deux des liqueurs de malt de première classe, qui sont déclarées par beaucoup comme supérieures à celles produites par les établissements de San Francisco.

Il existe un certain nombre d'autres références historiques concernant d'autres brasseries à cette époque dont nous ne savons presque rien aujourd'hui. Dans le répertoire de la ville de San Diego de 1886/7, il y a une liste pour une brasserie de la vallée avec le propriétaire répertorié comme Jacob Hoefle et l'adresse indiquée comme "East San Diego". Était-ce peut-être une réincarnation de la « brasserie de la vallée de Chollas » de Dobler ou peut-être la brasserie sans nom susmentionnée annoncée dans le Union quotidienne de San Diego article de 1872 ? La zone en question aurait à l'époque également été considérée comme "East San Diego". Malheureusement, nous ne savons vraiment pas.

Il y a un mystère de brasserie supplémentaire à partir de cette époque. Sur une carte de la ville de San Diego des années 1880, il y a une zone ouverte répertoriée sous le nom de « Brewery Tract » qui se situerait aujourd'hui quelque part dans le quadrant maintenant bordé respectivement par la 32e et la 33e rue et les avenues Logan et National, et c'est tout ce que nous avons à ce sujet - un nom sur une carte.

Wedel est décédé en 1875, et sa veuve Magdalena a conservé un intérêt dans la brasserie et le dépôt de la ville avec Dobler jusqu'à son décès en 1882. C'est la même année qui coïncide avec ce que nous pensons être la fermeture de la brasserie Pioneer et /ou la brasserie Pioneer Chollas Valley. Martha Dobler vivra jusqu'en 1926, atteignant 92 ans. Elle et Christian reposent maintenant pour l'éternité dans la même parcelle du cimetière de Mt. Hope, non loin de l'emplacement de leur ferme/brasserie d'origine.

Après la mort de Christian Dobler, la veuve de son partenaire décédé, Magdalena Wedel, a vendu l'entreprise à John Diehl qui a changé le nom en City Brewery Saloon and Beer Gardens, un des premiers prototypes de brasserie. Cette entreprise resterait en activité pendant au moins les six années suivantes, jusqu'en 1888, avec une production déclarée de 1 000 barils par an. Ce n'est pas si surprenant, car San Diego était en plein essor et, en 1886, la population était passée à quelque 40 000 personnes.

Quatre ans plus tard, le boom foncier a fait faillite et la population est tombée à environ 16 000 personnes. En 1888, la City Brewery a fermé, tandis que le café en plein air restait ouvert, servant de la bière achetée à l'extérieur de la région. Les locaux deviennent alors le Prescott Lodging House avec le salon attenant et le café en plein air qui restent en activité à cet endroit jusqu'en 1898.

En 1896, les choses ont été portées à un tout nouveau niveau de brassage à San Diego avec la création de la San Diego Brewing Company (note: cette société n'est liée que par le nom à la brasserie ouverte à Mission Gorge en 1993). La société était dirigée par Jacob Gruendike et d'autres investisseurs, dont le "père de la ville" Alonzo Horton (le développeur d'origine de la "Nouvelle ville") et John D. Sprekels, l'industriel et entrepreneur. Au moment de sa création et pendant plusieurs années par la suite, la San Diego Brewing Company était la plus grande entité de fabrication commerciale du comté.

San Diego Brewing Company au tournant du siècle, au 32e & Bay Front. Avec l'aimable autorisation du centre d'histoire de San Diego

La brasserie, d'une capacité annuelle initiale de 14 000 barils, était située à la 32e rue et à Bay Front (maintenant Harbour Drive). La brasserie disposait d'une réfrigération à la pointe de la technologie pour l'époque, ce qui lui permettait de brasser des bières de style lager - selon le Nouvelles de San Diego du 11 juin 1906, « ils [SD Brew Co] ne fabriquent rien d'autre qu'une bière blonde » – et aussi la capacité de produire de la glace. Une partie de la glace était destinée à la consommation locale avant cela, la majeure partie de la glace «locale» était apportée à San Diego depuis le lac Tahoe.

Il existe également des rapports selon lesquels une partie de la glace de la San Diego Brewing Company a été exportée jusqu'à Hawaï. Aujourd'hui, cela peut sembler un peu tiré par les cheveux pour certains, cependant, considérez que Frederic Tudor avait déjà expédié de la glace de la Nouvelle-Angleterre aux Caraïbes au début des années 1800, puis plus tard à Calcutta, en Inde, en 1833.

En 1905, deux hommes d'affaires impliqués dans le brassage dans le Midwest et le Kentucky, George Stadler et J.H. Zitt, a acheté le contrôle de la San Diego Brewing Company de la succession de Jacob Gruendike. At the time the brewery continued to brew lagers, a “San Diego Light,” a “San Diego Dark,” and “Corona.” In 1909, following the death of George Stadler, the company name changed from San Diego Brewing Company to San Diego Consolidated Brewing Company.

By that time, the company had evolved into three separate locations: the brewery location, a separate warehouse location, and administrative offices on California Street. Initially, the office was on the 1500 block of G Street. In 1914, San Diego Consolidated Brewing Company also purchased the Mission Brewery, whose building still stands today, now converted into offices, at the corner of Hancock and Washington (then Harasthy Street).

Mission Brewery circa 1914. Courtesy San Diego History Center

The Mission Brewery building was initially established in 1912 as the Bay City Brewing Company (incorporated in 1911, and no relationship to the current brewery of the same name that operates on a different part of Hancock Street). Bay City Brewing Co was controlled by F.C. and August Lang who were the father-in-law and brother-in-law, respectively, of the aforementioned J.H. Zitt. That entity fizzled out prior to actually brewing any beer, though in 1913 Mission Brewing Company was established at that location, reportedly brewing two beers, “Old Mission Lager Light” and “Old Mission Lager Dark.” According to an article in the San Diego Union Tribune on March 19, 1913, these beers were brewed to help supplement the brewing capacity of San Diego Consolidated Brewing Co, which was unable to keep up with demand.

In the summer of 1915, perhaps seeing the Prohibition writing on the wall, the Mission Brewery started to brew a non-alcoholic malt and hop soft drink they called “Hopski” which was brewed at the location until the brewery closed in 1917. “Old Mission Lager Light” and “Old Mission Lager Dark” continued to be brewed at San Diego Consolidated Brewing Co up until Prohibition. In 1918, after the Mission Brewery closed and through 1919, the brewery building served as a hospital during the flu epidemic. It was then vacant until 1925 when the American Agar Company was established on that site.

In the late 1980s, Paul Holborn, founder of the by-then-defunct Bolt Brewery, attempted to start a new brewery project on that site with funding raised by Mike Foote, a former San Diego Charger. The brewery was to be known as the Mission Brewery (no connection with the current brewery of the same name in the East Village) and the brewery did manage to brew some pilot brews before ultimately running out of capital due to the Savings & Loans crisis of that time.

In more recent years, beer has been brewed at that property, however, the original brewery itself is long gone. In the mid-to-late oughts, in a smaller brewhouse, Clint Stromberg (now of the new incarnation of Bolt Brewery) brewed under the Five Points banner, and New English Brewing Co brewed beers there for a while too. Coronado Brewing Company also leased the brewhouse for a period until their Knoxville Street brewery came online. More recently, Acoustic Ales brewed at the location, and the brewhouse is currently being operated by the Latchkey Brewing Co.

Mission Brewery circa 1914. Courtesy San Diego History Center

San Diego’s surviving first wave of breweries was given the death knell by the implementation of Prohibition in 1920. In a 2006 article in the Journal of San Diego History, Ernie Liwag notes that “before Prohibition, San Diego had approximately 112,000 people, seven breweries and fifty five saloons.” Some of these San Diegans would soon join others in various places in Mexico, including Baja, in order to drink alcohol openly. In 1928, in Tijuana, the Agua Caliente Casino and Hotel opened, and shortly thereafter an associated horse racing track. Some of the beer for this resort was supplied by a brewery in Mexicali – Cerveceria Azteca, S.A., aka Aztec Brewery, which had originally been established in 1921. The quality of the beer was good enough for its “ABC Beer” to win a gold medal in 1929 at the International Exposition in Seville, Spain.

After Prohibition ended in 1933, a decision was made to move the Aztec Brewery to San Diego. According to reporting by A.J. Burgess in the 1980s, Edward P. Baker and Herbert Jaffe were the braintrust behind this move. Baker was an investor in the aforementioned Agua Caliente Casino and Hotel resort, and Jaffe owned a distillery in Tijuana. Jaffe had also at one point studied to become a brewer in Pilsen, in what was then Czechoslovakia he reportedly brought brewers from there to work at Aztec.

The new brewery location was at 2301 Main Street, the former site of the Savage Tire Company, which was renovated into a state-of-the-art brewery with an initial capacity for brewing 100,000 barrels a year. Some of Aztec’s equipment and some personnel (the Pilsen folks?) moved from Mexicali to San Diego, and on July 20, 1933, the brewery delivered an initial 14,000 gallons on draft in San Diego, Orange, and Ventura counties, with bottled beer going on sale about one month later. Production grew rapidly, with beer being sent to Arizona, New Mexico, Nevada, Oregon, and Hawaii under the “ABC” brand with the name “Famous” now added to it for its San Diego incarnation.

Aztec Brewery circa 1930. Courtesy San Diego History Center

The brewery also contracted for several other private brands, according to John Crihfield, a collector of San Diego beer ephemera from that period. Crihfield notes that Aztec would contract brew for any private label brews as long as there was a minimum order of 500 cases (12,000 bottles).

Mid-1930s Aztec Brewery “ABC” cans

Aztec wasn’t the only San Diego brewery at that time with Agua Caliente connections. In 1933, Baron Long, a colorful character, established Balboa Brewing Company in Los Angeles. Initially, the brewery was going to be called Ritz Brewing Co, however, after some of the partners’ friends started saying, “Ritz is the shits!” and/or “Ritz gives you the shits!” they decided that Balboa Brewing Co might be a better choice. Long, part of a group known colloquially as “The Border Barons” had been one of the founders of Agua Caliente resort, and was also the owner of the US Grant Hotel in downtown San Diego, which he had acquired in 1919.

One of his partners in the Balboa Brewing Co venture was Wayne D. McAllister, an architect whose first major commission had been the Agua Caliente resort. McAllister spent a lot of time in Mexico during and after construction of the resort, and at some juncture supposedly learned to brew down there.

The relatively small Balboa Brewing Co brewery was located at 808 Imperial Avenue, which had previously housed, among other businesses, the Campbell Creamery. The brewery was only in existence for approximately one year in San Diego before moving production to a larger brewery of the same name in Los Angeles. The general consensus is that the San Diego brewery was established in order to get the brand off its feet, while the main brewery was being built in Los Angeles. The Imperial Avenue location of the Balboa Brewing Co is now located inside the grounds of Petco Park at the street level of the building that houses the concession stands behind sections 308 and 310.

Campbell Creamery on Imperial Avenue circa 1926. This location would become home to Balboa Brewing Co in 1933 and 1934. Courtesy San Diego History Center

We know that Balboa Brewing Co brewed lagers. The late Dave Williams, a San Diego collector of brewery ephemera, noted the existence of a “Balboa Old Style Lager” and John Crihfield has some old Balboa labels showing “Bock Beer brewed in San Diego.” Balboa Brewing Co in Los Angeles would undergo a name change to Monarch Brewing Co in 1936, and would eventually go out of business in 1942. Wayne McAllister continued his architecture practice and would go on to design numerous restaurants as well as hotels such as the Desert Inn, El Cortez, The Sands Hotel, and Fremont Hotel and Casino, all in Las Vegas.

Circa 1933/4

In 1935, the San Diego Brewing Company was revived by J.H. Zitt, previously the head of Mission Brewing Co, and a group of investors. I have been unable to find out too much about the beer that was brewed at the San Diego Brewing Company at that time, though a bottle label from the period states “Bavarian type brewed according to the old Bavarian process and fully aged,” so the beer was obviously a lager, which makes some sense given that the brewery had previously been noted as a “lager brewery” and had made other lagers including those for Mission Brewery. The post-Prohibition beer was marketed as “San Diego Beer” and we know they also made a Bock Beer.

Brewing continued at 32nd Street and Bay Front until 1942. At that time, the US Navy, then occupied with World War II operations, expropriated the land to expand the scope of the Naval base which still stands at that location today. The brewery buildings were demolished in 1945.

SDBC’s old location

Aztec Brewing Co meanwhile had continued to expand, including building open fermenters in 1934/35. Again, according to Dave Williams, by 1944 Aztec had posted a gross profit of $6.5 million – approximately the equivalent of $92 million in today’s dollars. In 1948, Aztec was sold to The Tivoli Brewing Co of Detroit. That same year, Tivoli changed their name to Altes Brewing Co, due to the success of their Altes branded lager.

They spent around half a million dollars remodeling the brewery, which included enclosing the previously open fermenters, adding a water purification system, and a larger bottling line. The brewhouse capacity was increased to 300,000 barrels per year, and Altes branded beer went on sale on March 1, 1949. The change of brand name didn’t go down too well, as Altes was seen as an “Eastern beer” – it didn’t help that Altes marketed their beer as “the only Eastern beer brewed out West” – and was no longer recognized as local to the West Coast which hurt local sales. That, coupled with the rise of the national beer brands from the Midwest, resulted in continuing declining sales, and the closure of the brewery in March of 1953.

/>According to John Crihfield, “the ABC brand name was licensed to Maier Brewing Co in Los Angeles and beer was brewed under that brand up until the late 1950s or early 1960s.” Some of the Aztec brewery equipment was shipped back to the Altes brewery in Detroit, and the remainder was sold locally at auction. The property became a parts warehouse for the Rohr Aircraft Corporation, and later, somewhat ironically given its origins, the warehouse for Dorman’s Tire Company, before being demolished in 1989 due to the building being declared an earthquake hazard by the city.

Today, it is the location for a parking lot for a Navy defense contractor. Some of the brewery’s remnants – some lights, some wooden panels, and other miscellanea, are on permanent display today at Logan Heights Branch Library.

The Aztec Brewing Company name does live on. In 2011, John Webster and his partner, Claudia Faulk, revived the once-famous brand at a small production brewery in an industrial park in Vista, and continue to pay homage to the legacy of its namesake.

Where the original Aztec Brewery would stand today


BLACK HISTORY MONTH 2021

In honor of Black History Month this year, the San Diego Business Journal is dedicating a special section in each February issue to tell these inspiring stories. In each issue we will feature stories of businesses in various local industries.

Visit www.sdbj.com/2021_Black_Business_Matters/ for more information about SDBJ's Black Businesses Matter in San Diego Awards 2021 in association with the Central San Diego Black Chamber of Commerce.

See below the incredible stories of Black-owned business in San Diego.

Maya's Cookies Continues to Grow

Plant-Based Cookie Co. Gains National Spotlight

For Maya Madsen, a gourmet, plant-based cookie company was initially just a way to create an additional revenue stream while doing something she was passionate about: baking vegan goods.

Black Businesses Matter in San Diego Awards WINNERS Announced

Click Here to View Full Event Recap

PromoDrone Pivots to Global Licensing

Co. Sees Opportunity in Banner Advertisements

Powering Mentorship Through Technology

TECH: Co. Has Facilitated More 18,000 Matches

Helping Athletes Improve Speed, Strength

SPORTS: Performance Co. Has Trained More Than 2,000 Athletes

Helping Clients Build Wealth

FINANCE: ECF Wealth Saw a 25% Increase in Revenues in 2020

Taking Multitasking to Another Level

CONSULTING: Shan Cureton Hopes to Offer Diverse Founders the Support She Needed as an Entrepreneur

Merging the World of Electronics and Living Molecules

BIOTECH: Roswell Biotechnologies Uses Next Generation Tech to Solve Tomorrow’s Health Problems

Operator Runs Oldest Black Owned Restaurant in San Diego

DINING: Ron Suel Creates Food Places that Cater to Local Black Community

Destination Continues to Inspire

BEVERAGES: SIP Wine & Beer in Escondido is Largest Carrier of BIPOC Wine in California

Jack of All Trades

LEADERSHIP: Marshall Faulk Mentors the Next Generation While Building Empire

Honoring Black Entrepreneurs

EVENTS: Inaugural Awards and Panel Event to Be Held Feb. 25

Uplifting the Black Community

TECH: BlackOwned.com Aims to Elevate Black Business, Jobseekers and Culture

Improving Lives with Innovation

HEALTH: NewGait Founder Hopes to Change Lives and Improve Mobility with Rehab Device


Voir la vidéo: Construction On San Diego Airports Terminal 1 Replacement Could Begin Next Month (Décembre 2021).