Informations

Qui étaient les Hermotybiens et les Calasciriens mentionnés comme constituant la caste guerrière d'Egypte par Hérodote


Je lisais cet article wikipedia sur une force militaire d'élite en Egypte qui a commencé comme une tribu ethnique des déserts de l'est du Soudan. Cette tribu s'appelait Medjay. Il a été mentionné que certains des Medjay avaient des noms égyptiens et étaient représentés comme tels dans des peintures murales. Les égyptologues disent que cela était dû à l'afflux d'Égyptiens ethniques dans ce groupe.

En faisant des recherches à ce sujet, j'ai rencontré quelque chose de curieux à la page 164 du livre II des Histoires d'Hérodote.

[164] Les Égyptiens sont divisés en sept classes distinctes - ce sont, les prêtres, les guerriers, les vachers, les porchers, les commerçants, les interprètes, et le bateliers. Leurs titres indiquent leurs occupations. Les guerriers se composent de Hermotybiens et Calasciriens, qui viennent de différentes cantons, toute l'Egypte étant morcelée en districts portant ce nom.

Il a également développé la caste des guerriers à la page 168

[168] La classe des guerriers en Egypte avait certains privilèges spéciaux auquel aucun des autres Égyptiens n'a participé, à l'exception des prêtres. En premier lieu, chaque homme avait douze arurae de terres qui lui étaient attribuées en franchise d'impôt. (L'arura est un carré de cent coudées égyptiennes, la coudée égyptienne étant de la même longueur que la samienne.) Tous les guerriers ont apprécié ce privilège ensemble, mais il y avait d'autres avantages qui venaient à chacun à tour de rôle, le même homme ne les obtenant jamais deux fois. Un millier Calasciriens, et le même nombre de Hermotybiens, formé en alternance le garde du corps du roi; et pendant leur année de service, ces personnes, en plus de leurs arurae, recevaient une portion quotidienne de viande et de boisson, consistant en cinq livres de pain cuit, deux livres de bœuf et quatre coupes de vin.

Il les a décrits comme des Hermotybiens et des Calasciriens. Quelle est la signification de ces noms dans la langue grecque ?

Ces groupes sont-ils les mêmes que les Medjay ?

Quant aux Medjay, je veux savoir s'il est devenu possible aux archéologues de localiser leurs descendants modernes.


Les Hermotybiens et les Calasciriens mentionnés par Heordotus semblent être simplement deux parties de l'armée égyptienne, chacune recrutée dans des régions particulières du pays. En effet, Hordotus lui-même le rend explicite :

« Leurs guerriers sont appelés Calasiries ou Hermotybies et ils appartiennent aux districts suivants, car toute l'Égypte est divisée en districts.

Voici les quartiers des Hermotybies : Busiris, Sais, Chemmis, Papremis, l'île dite Prosopitis et la moitié de Natho. De ces quartiers sont les Hermotybies, au nombre, quand ils sont le plus nombreux, de cent soixante mille. Aucun d'entre eux n'apprend aucun art mécanique, mais s'applique entièrement aux affaires militaires.

Ce sont ensuite les districts des Calasiries : Thèbes, Bubastis, Aphthis, Tanis, Mendès, Sebennytus, Athribis, Pharbaethus, Thmuis, Onuphis, Anysis et Myecphoris ; ce quartier est situé dans une île en face de la ville de Bubastis. Ce sont les quartiers des Calasiries, étant au nombre, quand ils sont le plus nombreux, deux cent cinquante mille hommes… »

  • Histoires d'Hérodote, livre II

Cette division de l'armée en deux parties n'a pas été introduite par les Grecs, mais est également attestée dans des documents beaucoup plus anciens.

Par exemple, le Grand édit d'Horemheb stipule que:

Les deux divisions de troupes qui sont en campagne, l'une dans la région méridionale, l'autre dans la région septentrionale, ont volé des peaux dans tout le pays, ne passant pas un an, sans appliquer le stigmate [?] de la maison royale au bétail qui ne leur étaient pas dus, augmentant ainsi leur nombre et volant ce qui leur était timbré. Ils allaient de maison en maison, battant et pillant sans laisser de cache au peuple.

  • Cité dans Breasted, Ancient Records of Egypt, Volume II

Cette division des armées n'est guère surprenante, compte tenu de la géographie de l'Égypte. La division de leurs forces en un contingent du nord et un contingent du sud a permis à l'Égypte de se prémunir contre toute menace des Koushites au sud et également de quiconque était la puissance mésopotamienne dominante de l'époque dans le nord.


Il s'agit d'une certaine difficulté avec les Nomes (ou 'les quartiers' ou 'cantons' selon ses préférences) répertorié par Hérodote, puisque bon nombre des 42 Nomes égyptiens ne sont pas mentionnés :

  • Source de l'image Wikimédia

Il est possible que certains Nomes aient été dispensés de fournir des troupes ou, peut-être plus probablement, qu'Hérodote ne connaisse pas le système des Nomes - n'ayant probablement jamais réellement visité l'Égypte - et n'ait donc énuméré que ceux dont il était au courant.


Quant au Medjay, la dernière mention du Medjay remonte à la vingtième dynastie (1189-1077 avant notre ère). Comme l'article de Wikipédia que vous avez cité note,

"On ne sait pas si le Medjay en tant qu'occupation avait été aboli ou si le nom de la force avait changé".

Hérodote ne fait aucune suggestion que les Medjay étaient en aucune façon liés à la Hermotybiens et Calasciriens (ou Calasiries et Hermotybies, selon la traduction de 'Histoires' dont vous disposez). Ce n'est guère surprenant, car Hérodote n'est même pas né avant 485 avant notre ère, soit six siècles après la dernière mention des Medjay dans les archives réelles de l'Égypte ancienne.


Voir la vidéo: 5 min - Egypte ancienne (Décembre 2021).