Informations

Algérie Système National de Transport Aérien - Historique


nombre de transporteurs aériens enregistrés : 4
inventaire des aéronefs immatriculés exploités par des transporteurs aériens : 74
trafic annuel de passagers sur les transporteurs aériens enregistrés : 5 910 835
trafic de fret annuel sur les transporteurs aériens enregistrés : 24 723 377 tm-km (2015)
Préfixe du code pays d'immatriculation des aéronefs civils :
7T (2016)
Aéroports :
157 (2016)

Aéroports - avec pistes pavées :
total : 64
plus de 3 047 m : 12
2 438 à 3 047 m : 29
1 524 à 2 437 m : 17
914 à 1 523 m : 5
moins de 914 m : 1 (2017)
Aéroports - avec pistes non pavées :
total : 93
2 438 à 3 047 m : 2
1 524 à 2 437 m : 18
914 à 1 523 m : 39
moins de 914 m : 34 (2013)
Héliports :
3 (2013)
Canalisations :
condensats 2 600 km ; essence 16 415 km ; gaz de pétrole liquéfié 3 447 km ; huile 7 036 km ; produits raffinés 144 km (2013)
b
total : 3 973 km
écartement standard : 2 888 km écartement de 1,432 m (283 km électrifié)
voie étroite : 1 085 km voie 1,055 m (2014)
comparaison du pays au monde : 47
Routes :
total : 113 655 km
asphalté : 87 605 km (comprend 645 km d’autoroutes)
non goudronné : 26 050 km (2010)
comparaison du pays au monde : 43
Marine marchande :
total : 110
par type : vraquier 3, marchandises diverses 13, pétrolier 9, autre 85 (2017)
comparaison du pays au monde : 81
Ports et terminaux :
port(s) maritime(s) majeur(s) : Alger, Annaba, Arzew, Bejaia, Djendjene, Jijel, Mostaganem, Oran, Skikda


Algérie — Transport

Les taxis ne manquent pas en Algérie, en particulier dans les grandes villes et les zones dotées de bons réseaux routiers. Certains taxis sont équipés de compteurs, mais la plupart ne le sont pas, alors assurez-vous de négocier les prix avant de monter à bord. Les tarifs sont modérés, mais voyager sur de longues distances vous coûtera beaucoup d'argent et est parfois même plus cher que l'avion. Vous n'êtes pas obligé de donner un pourboire à votre chauffeur, mais vous pouvez arrondir le prix total aux 10 prochains dinars si vous vous sentez généreux. Il existe de nombreuses compagnies de taxis dans toute l'Algérie. Aller automatique (+213-02-127-8438) est basé à Alger avec de nombreux autres services officiels comme Taxi Haned Ammar et Taxi Alger. Kheiro (+213-77-556-3067) est celui à appeler pour visiter Tlemcen.

Louer une voiture est logique lorsque vous voyagez entre les villes et pour des excursions d'une journée. Il est préférable d'avoir un véhicule à 4 roues motrices lorsque vous prévoyez de traverser des terrains accidentés. Apportez tous les documents nécessaires si vous prévoyez de conduire, mais il est conseillé d'engager un chauffeur avec la voiture. Il existe de nombreuses sociétés internationales dans les aéroports et les villes offrant des services de location de voitures, y compris Hertz (+213-02-136-0817) et Europcar (+213-21-37-7222), ainsi que des fournisseurs locaux.

Algérie Bateaux-Taxis

Les ferries peuvent être utilisés pour voyager à travers l'Algérie, grâce aux ports côtiers qui assurent un service régulier entre Alger et les villes françaises et espagnoles voisines comme Nice, Marseille, Alicante et Palerme. Cependant, voyager en avion est beaucoup plus rapide si vous voulez maximiser votre séjour.

Algérie Trains et Bus

Voyager en train est agréable et souvent plus confortable qu'en bus. Actuellement, il existe deux lignes de train à grande vitesse en service entre Alger, Oran, Annaba et Constantine. Les services dans la capitale convergent vers deux gares principales, la Gare de l'Agha et la Gare Centrale où les billets peuvent être achetés.

Vous pouvez prendre le bus pour vous déplacer en ville et rejoindre la gare principale. Ils s'arrêtent place Audin, place des Martyrs et place Grande Poste à Alger. Un terminal central se trouve à l'extérieur du centre-ville, où vous pouvez faire un tour vers les grandes villes comme Oran, Ouargla et Annaba.


Bases aériennes[modifier | modifier la source]

  • Oum El Bouaghi (DAEO) 35°52′32″N 007°16′12″E  /  35.87556°N 7.27°E  / 35.87556 7.27
  • Annaba/El Mellah (DABB) 36°49′11″N 007°48′42″E  /  36.81972°N 7.81167°E  / 36.81972 7.81167
  • Ain Oussera (DAAQ) 35°31′16″N 002°52′59″E  /  35.52111°N 2.88306°E  / 35.52111 2.88306
  • Biskra (DAUB) 34°48′21″N 005°44′23″E  /  34.80583°N 5.73972°E  / 34.80583 5.73972
  • Bou Sfer (DAOE) 35°43′53″N 000°48′15″W  /  35.73139°N 0.80417°W  / 35.73139 -0.80417
  • Boufarik (DAAK) 36°33′10″N 002°52′33″E  /  36,55278°N 2,87583°E  / 36,55278 2,87583
  • Boudghene Ben Ali Lotfi (DAOR) 36°42′19″N 003°13′42″E  /  36.70528°N 3.22833°E  / 36.70528 3.22833
  • Chlef (DAOI) 36°12′38″N 001°19′46″E  /  36.21056°N 1.32944°E  / 36.21056 1.32944
  • El Boulaida/Blida (DAAB) 36°29′52″N 002°48′36″E  /  36,49778°N 2,81°E  / 36,49778 2,81
  • Laghouat (DAUL) 33°46′07″N 002°55′18″E  /  33.76861°N 2.92167°E  / 33.76861 2.92167
  • Tamanrasset/Aguenar (DAAT) 22°48′40″N 05°27′03″E  /  22.81111°N 5.45083°E  / 22.81111 5.45083

Voir aussi Liste des aéroports en Algérie pour les autres aérodromes pouvant avoir une double fonction civilo-militaire.


Se déplacer [ modifier ]

L'Algérie est un énorme le pays et les déplacements entre les grandes villes peuvent également prendre beaucoup de temps et de nerfs, tandis que les distances dans le nord plus peuplé ne sont pas si grandes et qu'un voyage d'est en ouest peut se faire en 12 heures sur l'autoroute. Se rendre dans les villes du Sahara est plus difficile car le sud est à peine relié à de bonnes routes, trains et bus.

En avion[modifier]

Depuis Alger, vous pouvez rejoindre presque toutes les grandes villes algériennes en avion, et il est fortement recommandé de prendre un vol lorsque vous voyagez sur des itinéraires plus longs et vers les villes sahariennes. Houari Boumediene, à Alger, est le plus grand aéroport du pays. Il existe d'autres aéroports dans les grandes villes comme Oran, Constantine et Annaba. Les autres aéroports sont basiques.

Air Algérie [1] est le transporteur national avec de nombreux vols vers presque toutes les villes algériennes disposant d'un aéroport. Les prix varient en fonction de la longueur des vols vers les villes plus petites et du Sahara ont tendance à être plus chers qu'entre les grandes villes (comme Oran à Alger). La compagnie aérienne utilise l'aéroport Houari Boumediene comme hub, et presque tous les vols commencent ou atterrissent là-bas. Il y a sept vols quotidiens vers Oran depuis Alger et cinq vols quotidiens vers Annaba et Costantine. Les autres destinations desservies au départ d'Alger quotidiennement ou plusieurs jours par semaine sont Adrar, El Oued, Tebessa, Batna, Biskra, Sétif, In Ames, Tindouf, Timmoun, Tlemcen, Tamanrasset, Tiaret, Tebessa, El Goela, Ouaragla, Hassi Mesaoud, Bejaia, Ghrardaia , Tlemcen, Illizi, Djanet, Touggourt et Béchar.

En taxi[modifier]

Il est habituel de prendre un taxi pour voyager entre les villes proches ou dans les villes, les prix sont assez modérés mais lorsque vous voyagez entre de grandes villes avec de grandes distances, les taxis sont les mêmes ou plus chers que l'avion. Essayez d'éviter les taxis non officiels car il est très probable que le chauffeur vous arnaque. La plupart des taxis n'ont pas de taximètre, alors organisez un prix à l'avance. De nombreux chauffeurs essaieront de profiter de votre manque de connaissances mais ne paieront jamais plus de 30 DA par KM quoi qu'on vous dise. Le pourboire n'est pas nécessaire mais vous pouvez arrondir aux 10 prochains dinars.

En voiture[modifier]

Le réseau routier est bien développé dans le nord, le gouvernement algérien a fait beaucoup d'améliorations au cours des dernières années concernant la construction de routes, de nouvelles autoroutes ont été construites pour remplacer les routes déjà marod. L'autoroute la plus importante est la longue de 1200 km N1 (Route est-ouest) d'Annaba à Oran, presque toutes les grandes villes du nord sont reliées à cette autoroute dont Alger.

Une voiture n'est pas absolument nécessaire en raison du bon fonctionnement du système de transports en commun, mais pourrait être parfois utile pour atteindre des zones plus reculées. Gardez à l'esprit que les habitudes de conduite sont complètement différentes des normes occidentales et que les règles et les panneaux d'interdiction sont davantage perçus comme des lignes directrices, même par la police ! Ce serait une sage décision de laisser un algérien local conduire pour vous les premiers jours pour avoir une idée du style de conduite, si cela n'est pas possible, il est recommandé de rester sur les autoroutes.

Ne pas essayez d'atteindre les zones sahariennes avec une autre voiture qu'un 4x4, des dunes occasionnelles sur les routes et des changements de température extrêmes offriront un défi pour le conducteur et la voiture.

Le carburant est extrêmement bon marché et ne coûtera pas plus de 31 DA le litre.

En train[modifier]

Les chemins de fer algériens sont exploités par SNTF [2], actuellement les trains et les lignes sont en cours de modernisation. Dix trains à grande vitesse confortables nommés Autorail ont été achetés, actuellement deux d'entre eux sont en service. Les billets ne peuvent pas être achetés en ligne, uniquement dans les gares, les prix sont assez modérés mais plus chers que les bus ou les taxis mais en retour vous aurez plus de confort et profiterez de magnifiques paysages.

  • Alger à Oran , le train met 4 heures et part chaque jour à 15h00 de la gare centrale d'Alger et arrive à Oran à 19h30, 2ème classe : 1.000 DA, 1ère classe : 1.500 DA.
  • Alger à Annaba, sur cet itinéraire il n'y a qu'un train de nuit lent et moins confortable, partant chaque jour à 20h45 et prenant toute la nuit pour se rendre à Annaba. Comme alternative, vous pouvez prendre le train de jour jusqu'à Constantine et prendre un taxi bon marché jusqu'à Annaba.
  • Alger à Constantin départ chaque jour à 06h45 et arrivée à Constantine à 13h30, assurez-vous d'avoir un siège côté hublot car le train vous fera traverser les pittoresques montagnes kabiliennes et des paysages magnifiques, 2e classe : 1.200 DA, 1re classe  : 1.800 DA.

Algérie Système National de Transport Aérien - Historique

Après plus d'un siècle de règne par la France, les Algériens se sont battus pendant une grande partie des années 1950 pour obtenir l'indépendance en 1962. Le principal parti politique algérien, le Front de libération nationale (FLN), a été créé en 1954 dans le cadre de la lutte pour l'indépendance et a depuis largement dominé la politique. Le gouvernement algérien a institué en 1988 un système multipartite en réponse aux troubles publics, mais le surprenant succès du premier tour du Front islamique du salut (FIS) aux élections législatives de décembre 1991 a conduit l'armée algérienne à intervenir et à reporter le second tour de élections pour empêcher ce que l'élite laïque craignait d'être un gouvernement dirigé par des extrémistes d'assumer le pouvoir. L'armée a commencé une répression contre le FIS qui a incité les partisans du FIS à commencer à attaquer des cibles gouvernementales. Les combats ont dégénéré en une insurrection, qui a connu une violence intense de 1992 à 1998, faisant plus de 100 000 morts, dont beaucoup sont attribuées aux massacres aveugles de villageois par des extrémistes. Le gouvernement a pris le dessus à la fin des années 1990 et la branche armée du FIS, l'Armée islamique du salut, a été dissoute en janvier 2000.

Abdelaziz BOUTEFLIKA, avec le soutien de l'armée, a remporté la présidence en 1999 lors d'une élection qui a été boycottée par plusieurs candidats protestant contre une fraude présumée, et a remporté les élections suivantes en 2004, 2009 et 2014. Le gouvernement a introduit en 2011 quelques réformes politiques en réponse. au printemps arabe, y compris la levée de l'état d'urgence de 19 ans et l'augmentation des quotas de femmes dans les assemblées élues, tout en augmentant les subventions à la population. Depuis 2014, la dépendance de l'Algérie vis-à-vis des revenus des hydrocarbures pour financer le gouvernement et les subventions importantes pour la population est tombée sous pression en raison de la baisse des prix du pétrole. En décembre 2018, le pays prévoyait de tenir ses prochaines élections présidentielles à la fin du printemps 2019.

Remarque: bien que presque tous les Algériens soient d'origine berbère (non arabe), seule une minorité s'identifie comme berbère, environ 15% de la population totale ces personnes vivent principalement dans la région montagneuse de Kabylie à l'est d'Alger les Berbères sont également musulmans mais s'identifient à leur Patrimoine culturel berbère plutôt qu'arabe Les berbères ont longtemps agité, parfois violemment, pour l'autonomie le gouvernement est peu susceptible d'accorder l'autonomie mais a officiellement reconnu les langues berbères et les a introduites dans les écoles publiques

Pendant les deux premiers tiers du 20e siècle, le taux de fécondité élevé de l'Algérie a entraîné une croissance rapide de sa population. Cependant, environ une décennie après l'indépendance de la France en 1962, l'indice synthétique de fécondité a chuté de façon spectaculaire, passant de 7 enfants par femme dans les années 1970 à environ 2,4 en 2000, ralentissant le taux de croissance de la population algérienne à la fin des années 1980. La baisse du taux de fécondité résulte principalement de l'augmentation de l'âge au premier mariage des femmes (pratiquement tous les enfants algériens naissent dans le mariage) et dans une moindre mesure de l'utilisation plus large des contraceptifs. Les mariages tardifs et la préférence pour les familles plus petites sont attribués à l'augmentation du niveau d'instruction et de la participation des femmes au marché du travail, à un chômage plus élevé et à une pénurie de logements obligeant plusieurs générations à vivre ensemble. L'âge moyen de la femme au premier mariage est passé d'environ 19 ans au milieu des années 1950 à 24 ans au milieu des années 1970 et à 30,5 ans à la fin des années 1990.

Le taux de fécondité en Algérie a connu une remontée inattendue au début des années 2000, alors que l'âge moyen de la femme au premier mariage a légèrement baissé. L'inversion de la fécondité pourrait représenter une fluctuation temporaire de l'âge du mariage ou, moins probablement, une diminution du taux constant d'utilisation de la contraception.

Des milliers de paysans algériens - principalement des hommes berbères de la région de Kabylie - confrontés à la dépossession des terres et aux difficultés économiques sous la domination française ont migré temporairement en France pour travailler dans l'industrie et l'exploitation minière au cours de la première moitié du 20e siècle. Ce mouvement s'est accéléré pendant la Première Guerre mondiale, lorsque les Algériens ont remplacé les ouvriers d'usine français ou ont servi comme soldats. Dans les années qui ont suivi l'indépendance, les ouvriers algériens peu qualifiés et les Algériens qui avaient soutenu les Français (appelés Harkis) ont émigré en masse en France. Le durcissement des règles d'immigration françaises et la décision d'Alger de cesser de gérer la migration de travail vers la France dans les années 1970 ont limité l'émigration légale en grande partie au regroupement familial.

Ce n'est que lors de la guerre civile en Algérie dans les années 1990 que le pays a de nouveau connu une émigration importante. De nombreux Algériens sont entrés légalement en Tunisie sans visa en prétendant être des touristes et sont ensuite restés en tant que travailleurs. D'autres Algériens se sont dirigés vers l'Europe pour demander l'asile, bien que la France ait imposé des restrictions. Des migrants d'Afrique subsaharienne sont venus en Algérie après la guerre civile pour travailler dans l'agriculture et l'exploitation minière. Dans les années 2000, une vague d'Algériens instruits s'est rendu à l'étranger à la recherche d'emplois qualifiés dans un plus large éventail de destinations, augmentant leur présence en Amérique du Nord et en Espagne. Parallèlement, des travailleurs étrangers légaux principalement de Chine et d'Egypte sont venus travailler dans les secteurs de la construction et du pétrole en Algérie. Des migrants illégaux d'Afrique subsaharienne, en particulier des Maliens, des Nigériens et des Gambiens, continuent de venir en Algérie à la recherche de travail ou de l'utiliser comme tremplin vers la Libye et l'Europe.

Depuis 1975, l'Algérie est également le principal destinataire des réfugiés sahraouis du conflit en cours au Sahara occidental. On estime que plus de 1 000 000 Sahraouis vivent dans cinq camps de réfugiés dans le sud-ouest de l'Algérie, près de Tindouf.

C'est la pyramide des âges de l'Algérie. Une pyramide des âges illustre la structure par âge et par sexe de la population d'un pays et peut fournir des indications sur la stabilité politique et sociale, ainsi que sur le développement économique. La population est répartie le long de l'axe horizontal, les mâles étant représentés à gauche et les femelles à droite. Les populations masculines et féminines sont réparties en tranches d'âge de 5 ans représentées par des barres horizontales le long de l'axe vertical, avec les tranches d'âge les plus jeunes en bas et les plus âgées en haut. La forme de la pyramide des âges évolue progressivement au fil du temps en fonction des tendances de la fécondité, de la mortalité et des migrations internationales.

Pour plus d'informations, veuillez consulter l'entrée Pyramide des âges sur la page Définitions et notes sous l'onglet Références.


Composition[modifier | modifier la source]

L'armée est sous le contrôle du président (depuis 1999, Abdelaziz Bouteflika), qui est également ministre de la Défense nationale. La CIA américaine estime que les dépenses militaires représentaient environ 3,3 % du PIB en 2006. Α]

  • L'Armée nationale populaire
  • Marine nationale algérienne (ARM)
  • Armée de l'Air algérienne (QJJ)
  • Force de défense aérienne territoriale

Les forces militaires régulières sont composées de conscrits que tous les hommes algériens sont tenus de faire un an et demi de service militaire.

Les forces militaires sont complétées par une gendarmerie de 150 000 membres et 200 000 membres Sûreté nationale ou la police métropolitaine relevant du ministère de l'Intérieur. [ citation requise ] Le renseignement militaire, reconnu pour avoir joué un rôle politique majeur, a longtemps été appelé Sécurité militaire (Sécurité militaire, SM) mais réorganisé à la fin des années 80 et au début des années 90 pour devenir aujourd'hui Département du renseignement et de la sécurité (Département du Renseignement et de la Sécurité, DRS). Le DRS et sa branche de contre-espionnage, le DCE, ont assumé un rôle de premier plan dans la lutte contre l'insurrection islamiste des années 1990 à travers un certain nombre de ses propres unités de forces spéciales, ainsi qu'en établissant des commandements de forces interarmées qui ont pris le contrôle des forces militaires spécialisées. et des unités de police.

L'Algérie est l'un des quatre États sahariens qui créeront un Comité d'état-major interarmées, qui sera basé à Tamanrasset, dans le sud de l'Algérie. L'Algérie, la Mauritanie, le Niger et le Mali y participeront. Β]


Citation

Agriculture Environnement Militaire
Fond Géographie Personnes
Conflit Gouvernement Religion
Coût de la vie Santé Des sports
la criminalité Importer Terrorisme
Culture Industrie Transport
Catastrophes La main d'oeuvre Voyager
Économie Langue Temps
Éducation Mode de vie
Énergie Médias

Factoïde #169

Statistiques

Profils de pays

Comparer

© Copyright NationMaster.com 2003-2021.

Tous les droits sont réservés. L'utilisation implique l'acceptation des conditions.

Intégrer du contenu

Ajoutez du contenu NationMaster à votre site Web. Copiez le code ci-dessous et collez-le dans votre site Web.


Algérie

Algérie (Arabe: الجزائر) est un pays d'Afrique du Nord au bord de la Méditerranée. La fantastique diversité des paysages de l'Algérie et son héritage culturel extrêmement riche (avec pas moins de 7 sites du patrimoine mondial), combinés à son niveau élevé de développement économique et social (au moins selon les normes africaines), pourraient facilement en faire l'un des sites touristiques les plus populaires. en Afrique. Malheureusement, le pays a encore un certain nombre de problèmes de sécurité, tels que les groupes terroristes armés, qui ciblent souvent les étrangers.

Centre de l'Algérie
la zone métropolitaine autour de la capitale
Nord-Est algérien
les vastes montagnes et les hautes plaines à l'est d'Alger
Nord-ouest de l'Algérie
la zone côtière montagneuse à l'ouest d'Alger
Atlas saharien
la chaîne de montagnes à l'intérieur des hauts plateaux
Algérie saharienne
le vaste désert du sud du pays
  • 36.776388888889 3.0586111111111 1Alger — avec près de 3 millions d'habitants, Alger est la capitale de l'Algérie et le centre politique et culturel de la nation.
  • 36.9 7.7666666666667 2Annaba — une ville de 200 000 habitants à l'est du pays à la frontière de la Tunisie.
  • 35.55 6.1666666666667 3Batna
  • 31.633333333333 -2.2 4Béchar — petite ville du Sahara, non loin de la frontière marocaine.
  • 36.365 6.6147222222222 5Constantin - 3ème ville d'Algérie avec un canyon qui la traverse.
  • 35.696944444444 -0.63305555555556 6Oran — La 2ème plus grande ville d'Algérie après Alger, également appelée "deuxième Paris" par les Algériens, avec de nombreux bâtiments impressionnants de l'époque coloniale.
  • 36.19 5.41 7Sétif — la capitale commerciale de l'Algérie, Sétif El-Ali (Le Haut) est la capitale des hauts plateaux, avec des températures assez modérées et des chutes de neige occasionnelles en hiver.
  • 22.785 5.5227777777778 8Tamanrasset — plus grande ville du sud et point de départ d'expéditions vers le Sahara et les montagnes du Hoggar.
  • 29.25 0.23333333333333 9Timimoun — une petite ville oasis saharienne qui constitue une bonne base pour des excursions dans le désert.
  • Ruines romaines de Timgad - à l'extérieur de Batna
  • El-Oued avec son architecture en forme de dôme et à proximité Grand Erg Oriental—le deuxième plus grand champ de dunes du Sahara
  • Hippo Regius, à 2 km au sud d'Annaba, une ancienne ville numide autrefois un des premiers centres du christianisme avec des thermes romains et un forum bien conservés
  • L'architecture fantastique de la vallée du M'zab
  • Tassili N'Ajjer
Capitale Alger
Monnaie Dinar algérien (DZD)
Population 41,3 millions (2017)
Électricité 230 volts / 50 hertz (Type E, Schuko, Europlug)
Code postal +213
Fuseau horaire UTC + 0h00
Urgences +213-14 (services médicaux d'urgence, pompiers), 17 (police), 112 (police), +213-1548 (police), +213-1055 (gendarmerie)
Côté conduite droit
modifier sur Wikidata

L'Algérie a une longue histoire de colonisation par les Français. Elle a obtenu son indépendance lors de la fameuse révolution du 1er novembre 1954, une guerre assez sanglante qui a laissé des cicatrices. Malgré la brutalité des combats et les tentatives françaises de réprimer le mouvement indépendantiste, l'Algérie et la France entretiennent toujours des liens étroits, avec de nombreux Algériens et personnes d'origine algérienne en France et le français encore couramment parlé comme deuxième ou troisième langue en Algérie aujourd'hui.

L'Algérie a un littoral méditerranéen au nord. Il est entouré par le Maroc au nord-ouest, la Tunisie au nord-est, la Libye à l'est, le Niger au sud-est, le Mali au sud-ouest, la Mauritanie et le Sahara occidental à l'ouest. C'est le plus grand pays d'Afrique et aussi le pays le plus développé d'Afrique continentale selon l'indice de développement humain des Nations Unies.

Électricité Modifier

Officiellement, 220 V 50 Hz. Les prises sont la norme européenne CEE-7/7 "Schukostecker" ou "Schuko", ou les types compatibles, mais pas toujours mis à la terre, CEE-7/16 "Europlug". Les voyageurs canadiens et américains doivent emporter un adaptateur pour ces prises s'ils prévoient d'utiliser du matériel électrique nord-américain en Algérie.

Conditions d'entrée Modifier

Les visas sont requis pour pratiquement toutes les nationalités, à l'exception des citoyens de Libye, Malaisie, Mali, Mauritanie, Maroc, Sahara occidental, les Seychelles, Tunisie et Yémen.

Les visas touristiques peuvent être accordés jusqu'à 90 jours. Pour ceux qui demandent par l'intermédiaire du consulat d'Algérie à Londres, les frais varient de 85 £ pour les détenteurs de passeports britanniques et de 60 £ pour les détenteurs de passeports irlandais. Consultez votre ambassade/consulat local ou le plus proche.

Lors de la demande de visa algérien, vous devez fournir un relevé de revenus/bancaire, des réservations de vol et d'hôtel et une attestation d'hébergement. Les candidats doivent fournir avec leur candidature une convocation de leur hôte en Algérie et notariée à la mairie où réside votre hôte. Selon les informations sur les sites Web des ambassades britannique et australienne, une lettre d'itinéraire d'un agent de voyage officiel algérien est acceptable. L'Ambassade n'acceptera pas les invitations envoyées par fax ou envoyées séparément.

Les conjoints de citoyens algériens doivent présenter une copie de la carte d'enregistrement au consulat en cours de validité de leur conjoint et une lettre de parrainage signée par le conjoint algérien.

Une documentation complète est requise. Toute documentation incomplète peut prolonger le délai de traitement ou être retournée au demandeur à ses frais. Le traitement d'une demande peut être retardé, si l'accord préalable des autorités algériennes est requis. De plus, l'Ambassade se réserve le droit de demander des documents supplémentaires à tout demandeur. Il n'est pas de la responsabilité de l'Ambassade en cas de retard dans le traitement de la demande de visa. Les candidats doivent organiser leur voyage en Algérie en fonction de la date d'entrée indiquée sur leur visa. Les candidats ne doivent pas arriver en Algérie avant cette date, ils ne seront pas autorisés à entrer. En cas de changement dans les plans de voyage, les demandeurs doivent obtenir un nouveau visa.

Retour des passeports : Les candidats peuvent récupérer leur passeport à l'ambassade ou envoyer une enveloppe prépayée à leur adresse. L'ambassade n'est pas responsable de la perte ou des retards de documents par la poste ou d'autres services de visa, il est donc préférable de récupérer votre passeport si possible.

En avion Modifier

36.694444 3.216944 1 Aéroport Houari Boumediene ( ALG IATA ). La plupart des grandes compagnies aériennes européennes telles que (Lufthansa, British Airways, Air France, Iberia, Alitalia, TAP Portugal, Turkish Airlines) desservent Alger quotidiennement mais il existe également des liaisons long-courriers telles que (Pékin, Montréal, Doha)
Depuis le Royaume-Uni, un vol via Barcelone ou Madrid peut être moins cher qu'un vol direct.
Depuis les États-Unis, le moyen le moins cher d'entrer à Alger est via Londres (British Airways), Paris (Air France) ou Francfort (Lufthansa).
La compagnie aérienne nationale, Air Algérie, dessert de nombreuses destinations en Europe, notamment la France mais aussi vers certaines villes d'Afrique et du Moyen-Orient. Toutes les destinations desservies par Air Algérie au départ d'Alger : Abidjan, Alicante, Bamako, Barcelone, Bâle, Pékin, Beyrouth, Berlin, Bruxelles, Le Caire, Casablanca, Dakar, Damas, Dubaï, Francfort, Genève, Istanbul, Londres, Madrid, Milan, Montréal , Moscou, Niamey, Paris, Rome, Tripoli, Tunis.

En train Modifier

La compagnie ferroviaire algérienne s'appelle SNTF et les billets peuvent être achetés dans les gares. La réservation en ligne ne semble plus possible et les horaires sont susceptibles d'être modifiés le mieux est de se renseigner à la gare. Le réseau au nord est dense. Vous pouvez rejoindre l'Algérie en train depuis la Tunisie, mais vous devrez changer de train au poste frontière. Tous les postes frontières avec le Maroc sont fermés.

Si vous le pouvez, essayez de prendre les trains les plus récents car ils sont plus confortables et climatisés.

En voiture Modifier

La Libye a « temporairement » fermé sa frontière terrestre avec l'Algérie le 16 décembre 2012. On ne sait pas quand la frontière rouvrira.

Le moyen réaliste et le plus sûr d'atteindre l'Algérie en voiture est de traverser la frontière tunisienne. Les frontières mauritanienne et malienne présentent quelques problèmes de sécurité, et la frontière marocaine est fermée. A noter que, si vous souhaitez entrer en Algérie depuis le Niger ou depuis le poste frontière de Tozeur dans le sud tunisien, vous devrez contracter un guide officiel pour vous accompagner à travers les routes sahariennes sinon, la police ne vous permettra pas d'entrer en Algérie avec ta voiture.

Il n'y a aucun problème si vous voulez entrer en Algérie depuis les postes frontières tunisiens au nord. En juillet 2017, la frontière avec le Maroc est toujours fermée.

En bateau Modifier

Les prix sont généralement moins chers que l'avion, donc si vous le pouvez et n'avez pas de voiture, prenez l'avion. La plupart des liaisons sont proposées par Algerie Ferries.

  • Alicante à Alger et Oran
  • Almeria à Ghazaouet
  • Barcelone à Alger et Oran
  • Naples à Tunis & prendre une route pendant 1 heure
  • Roma (Civitavecchia) à Tunis & prendre une route pendant 1 heure

L'Algérie est un énorme pays et voyager entre les grandes villes peut également prendre beaucoup de temps et de nerfs, tandis que les distances dans le nord plus peuplé ne sont pas si grandes et qu'un voyage d'est en ouest peut être fait en une journée en se rendant dans les villes du Sahara est plus difficile car le sud est à peine relié à de bonnes routes, trains et bus.

En avion Modifier

Depuis Alger, vous pouvez rejoindre presque toutes les grandes villes algériennes en avion, et il est fortement recommandé de prendre un vol lorsque vous voyagez sur des itinéraires plus longs et vers les villes sahariennes. Houari Boumediene, à Alger, est le seul aéroport moderne du pays, les autres aéroports ressemblent davantage à des aérodromes et manquent d'infrastructures.

Air Algérie est le transporteur national avec de nombreux vols vers presque toutes les villes algériennes disposant d'un aéroport. Les prix varient en fonction de la longueur de la route parcourue. Les villes ont tendance à être plus chères qu'entre les grandes villes (comme Oran à Alger). La compagnie aérienne utilise l'aéroport Houari Boumediene comme hub, et presque tous les vols commencent ou atterrissent là-bas. Il y a sept vols quotidiens vers Oran depuis Alger et cinq vols quotidiens vers Annaba et Costantine. Les autres destinations desservies au départ d'Alger quotidiennement ou plusieurs jours par semaine sont Adrar, El Oued, Tebessa, Batna, Biskra, Sétif, In Ames, Tindouf, Timmoun, Tlemcen, Tamanrasset, Tiaret, Tebessa, El Goela, Ouaragla, Hassi Mesaoud, Bejaia, Ghardaia , Tlemcen, Illizi, Djanet, Touggourt et Béchar.

En taxi Modifier

Il est habituel de prendre un taxi pour voyager entre les villes proches ou dans les villes, les prix sont assez modérés mais lorsque vous voyagez entre de grandes villes avec de grandes distances, les taxis sont les mêmes ou plus chers que l'avion. Essayez d'éviter les taxis non officiels car il est très probable que le chauffeur vous arnaque. La plupart des taxis n'ont pas de taximètre, alors organisez un prix à l'avance. De nombreux conducteurs essaieront de profiter de votre manque de connaissances mais ne paieront jamais plus de 30 DA par km quoi qu'on vous dise. Le pourboire n'est pas nécessaire mais vous pouvez arrondir au 10 DA suivant.

En voiture Modifier

Le réseau routier est bien développé dans le nord, le gouvernement algérien a fait beaucoup d'améliorations ces dernières années concernant la construction de routes, de nouvelles autoroutes ont été construites pour remplacer les routes déjà marod. L'autoroute la plus importante est la longue de 1200 km N1 (Route est-ouest) d'Annaba à Oran, presque toutes les grandes villes du nord sont reliées à cette autoroute dont Alger.

Une voiture n'est pas absolument nécessaire en raison du bon fonctionnement du système de transports en commun, mais pourrait être parfois utile pour atteindre des zones plus reculées. Gardez à l'esprit que les habitudes de conduite sont complètement différentes des normes occidentales et que les règles et panneaux d'interdiction sont davantage perçus comme des lignes directrices, même par la police ! Ce serait une sage décision de laisser un Algérien local conduire pour vous les premiers jours pour avoir une idée du style de conduite, si cela n'est pas possible, il est recommandé de rester sur les autoroutes.

Ne pas essayez d'atteindre les zones sahariennes avec une voiture autre qu'un 4x4, des dunes occasionnelles sur les routes et des changements de température extrêmes offriront un défi pour le conducteur et la voiture.

A partir de 2018, le carburant ne coûtera pas plus de 50 DZD le litre.

En train Modifier

Les chemins de fer algériens sont exploités par SNTF les trains et les lignes se modernisent. Dix trains à grande vitesse confortables nommés Autorail ont été achetés, deux d'entre eux sont en service. Bien que le site Web soit utile pour vérifier les horaires, etc., les billets ne peuvent pas être achetés en ligne, uniquement dans les gares, les prix sont assez modérés mais plus chers que les bus ou les taxis mais en retour, vous aurez plus de confort et profiterez de paysages magnifiques.

  • Alger à Oran, cinq départs quotidiens de la nouvelle Agha Gare, ce trajet dure 4 heures, 2e classe : DA 900, 1re classe : DA 1 200.
  • Alger à Annaba, partant chaque soir à 19h40 et arrivant à Annaba (via Constantine) à 05h38 le lendemain matin. 2e classe : DA 900, 1re classe : DA 1 270.
  • Alger à Constantin comme ci-dessus
  • Alger à Touggourt, départ tous les jours à 18h10, arrivée à Touggourt à 05h00 le lendemain matin. 2e classe : DA 1 500, 1re classe : DA 2 005.
  • Oran à Béchar, deux départs quotidiens. Un train de jour quitte Oran à 10h20, tandis que le train de nuit part à 20h30. 2e classe : DA 975, 1re classe : DA 1 370.
  • Annaba à Tébessa, quittant Annaba à 16h40 et arrivant à Tébessa à 21h49. 2e classe : DA 255, 1re classe : DA 360.

Semblable à celui de la Libye, le tourisme algérien est surtout connu pour ses ruines antiques-principalement ceux des époques phénicienne, romaine et byzantine. Parmi les plus célèbres, citons Timgad près de Batna, Hippo Regius à Annaba, Djemila à Sétif, Calama à Guelma, et les ruines des trois empires à Tipasa.

Bien que mieux connu pour les ruines romaines, les plus grandes possibilités touristiques de l'Algérie se trouvent dans le Sahara il n'y a tout simplement aucun autre pays sur terre qui puisse offrir le genre d'aventures excitantes et exotiques autour du grand désert. Le joyau de la couronne est le centre de la culture mozabite dans la vallée du M'zab. Les cinq villes interconnectées sont un terrain de jeu architectural à couper le souffle évoquant l'art cubiste et surréaliste moderne. Ils doivent simplement être vus en personne. Mais les paysages sont également impressionnants : les montagnes rudes et accidentées de l'Atlas saharien, le désert sans fin et les montagnes du Hoggar autour de Tamanrasset, la capitale du désert du pays, l'immense champ de dunes du Grand Erg Oriental à El-Oued et les anciennes gravures rupestres de Djelfa et le Parc National Saharien du Tassili N'Ajjer.

Le méditéranéen des plages en Algérie sont terriblement sous-développés, malgré un excellent potentiel, en raison de la mauvaise situation sécuritaire du pays qui effraie la quasi-totalité des touristes. But if you are in the country for a while, a bit of relaxation will at some point be in order, and there is no need to fly over to Tunisia. Oran (urban) on the Turquoise Coast, Annaba, and particularly Skikda and Ghazaouet all have nice beaches. The spot to go near Algiers is undoubtedly the resort town of Sidi Fredj.

Of Algeria's major cities, you may be surprised at just how little of interest there is to see—Algeria's more exotic locales are a much bigger draw than its modern culture (stifled by conflict and abysmal government), Islamic heritage, and colonial legacy. Algiers, the famed White City, is actually a much less touristic city than one might expect, given its central role in the country's economic, political, and cultural life. But all visitors will pass through anyway, so the Casbah—Algiers' historic seventeenth century center—is certainly worth a visit. There are a few nice, more laid-back large cities in the northwest, particularly the country's second largest city of Oran and the historic city of Tlemcen. In the northeast, Constantine is the one major city that deserves a spot on your itinerary.

Travel on camels in the Sahara desert. Locations:

The official languages are Arabic and Berber.

The Arabic spoken in the Maghreb Region (Morocco, Algeria, Tunisia) is quite different from the Arabic spoken in other parts of the Arab World, so don't be surprised if you don't understand anything said to you even if you are competent in standard Arabic. Algerian Arabic contains many French words. All Algerians learn to speak standard Arabic in school, but it's not used as the main communication language if you don't understand someone, just ask the person to speak standard Arabic (al-arabiyya al-fus'ha). Egyptian Arabic is also widely understood because of the popularity of Egyptian cinema.

Berber is also spoken by many people in Algeria, mainly in rural areas, the largest of which is the historic Kabylie region, which includes large parts of central and Northeast Algeria, near the capital.

French, the colonial language, is not the main communication language, but it is widely spoken and understood as Algerian schools teach it starting from the third grade.

Generally, only the younger generations in Algeria can understand and speak some English (starting from the first year in high school, some students can speak and understand English very well), but most people are able to communicate in French.

Some common phrases in Algerian Arabic:

  • Washrak— How are you ?
  • Mlih — Good
  • Shukran — Thank you
  • Y'Semoni or wasamni . — My Name is .
  • Shehal — How much ? or how much it cost ?

Money Edit

Exchange rates for Algerian dinar

Exchange rates fluctuate. Current rates for these and other currencies are available from XE.com

Algerian currency is the Algerian dinar, denoted by the symbol "د.ج" ou "DA" (ISO code: DZD). There are coins of DA5, DA10, DA20, DA50 and DA100. Banknotes are issued in DA100, DA200, DA500, DA1000, DA2000, DA5000 denominations.

Money can be exchanged at banks or post offices. Make sure that the exchanged bills are in good condition people tend to be picky with accepting ripped and older bills. Be careful with currencies other than euros or US dollars - it could be hard to find a bank that exchanges less common currencies.

A better exchange rate can usually be found by exchanging money through unofficial money changers on street corners. There are locations where this is incredibly common practice. The exchange rate offered is generally greatly better than the official rate. It seems to be a very safe practice, and is often done in view of police, who don't seem concerned.

ATMs are widely available and can be found in every post office or larger bank where you can withdraw Algerian dinar with any major credit card and Maestro cards. If a pin with 6 numbers is necessary just enter two zeros before your pin. A lot of Algerian branded ATMs don't work for foreign cards (even when showing that they support Mastercard or Visa). You may have luck with Societé Générale ATMs.

Generally speaking, Algeria is a very cash-based society and most establishments won't accept credit cards. Some hotels do (in particular larger establishments), but a number don't. Bringing a large supply of Euro in cash can result in much cheaper travels by taking advantage of the much better exchange rates offered by the unofficial exchange market as mentioned above.

Algeria has had a parallel currency exchange market for several years, e.g. with exchange rates in August 2018 being DA215 to the euro at the parallel market, versus around 140 to the US dollar at the official Forex market. Thus, travellers willing to exchange euros will be roughly 50% more purchasing power. However, please take care if exchanging on the parallel market, both for your safety and beware of the possibility of fake bills.

Costs Edit

Living in Algeria is very cheap compared to western conditions for an example DA300 will get you a full meal or a bus ride from Algiers to Oran (400 km). Renting a mid-sized apartment will normally cost about DA60,000 per month, payable 6 months in advance an underground metro ticket is DA50.

Algerian food is delicious. Note that some French dishes are variations from it.

  • Fettate (Sahara speciality, in Tamanrasset)
  • Taguella (bread of sand, a nomad speciality)
  • Couscous (steamed semolina with sauce containing meat and/or potatoes, carrots, courgette, and chick peas)
  • Buseluf (cooked lambs head)
  • Dowara (stew of stomach and intestines with courgette & chick peas)
  • Chorba (a meaty soup)
  • Rechta (hand made spaghetti, usually served with a clear chicken broth, potatoes & chick peas)
  • Chakchouka (normally, it has green peppers, onions and tomatoes egg may be added)
  • Mechoui (charcoal grilled lamb)
  • Algerian pizza
  • Tajine (stew)
  • Mhadjeb
  • Qalb El Louz (dessert containing almonds)
  • Baklawa (almond cakes drenched in honey)
  • Ktayef (a kind of baked vermicelli, filled with almonds and drenched in sugar, syrup, and honey)

Algeria produces a selection of wine (not in big volume) and also beer. Algeria was once famous for its high quality wines. The new production is also of very high quality, particularly the red wine. Locally produced beer is also of a very high standard. Algeria is a majority Muslim country, so you do not find alcohol sold everywhere, but it is not hard to find it. Wine and alcoholic drinks are sold in the few bar restaurants in the big cities, better hotels, and night clubs. Some bar/restaurants can be found in nice parks, so if you are in a nice wooded park, look for the restaurants. The fast food restaurants that are open and affordable to the public do not sell beer, and the coffee shops do not sell alcohol. If you visit Algiers or coastal cities, there are fish restaurants in almost every fishing port, the fishing is traditional and the fish sold is very fresh usually, these restaurants sell alcohol but you have to ask (do not expect to see it, some times it is on the menu, some times not).

  • Mediterranean juices (grenadine, orange)
  • Very sweet green tea
  • Strong coffee

The safest way and most friendly to learn is to get closer to a small circle of people and listen. There is also a tradition of oral transmission of knowledge. It is also good to be open to others and not to refuse what they offer: accept it willingly.

Language courses are available in all large cities: they offer mainly French and English.

Despite high unemployment, the government encourages foreign investment in different sectors. Unemployment is, however, one major problem in Algeria. In fact, it is very difficult to identify the phenomenon in the absence of a real substantive work, able to give an exact idea of the exact extent of the phenomenon. What we know, for cons, is that the informal economy and undeclared work occupies a vast majority of Algerians and spares no industry. Some sources estimate that about 40% of the part played by the informal sector in the country's economic activity, and the phenomenon has never been considered in the evaluation of the unemployment rate in Algeria.

Terrorists are highly active in southern Algeria.

Do not travel after nightfall travel by plane if you can, instead of by car avoid minor roads ask the police or gendarmes if you are unsure about your surroundings. Check the travel advice on the Australian, Canadian, Irish and New Zealand government websites.

Algiers is sometimes struck by localised power cuts, which means that refrigerated foods may go bad. Therefore, you should keep that in mind when eating in restaurants, as the likelihood of getting food poisoning is always there.

Mosquitoes are also a problem in Algeria, but they are just a nuisance, as malaria is not common. In urban areas, there is periodic city-wide spraying against mosquitoes.

Do not expect very good l'eau quality, for drinking you can buy bottles of water instead of drinking tap water, they are cheap at DA 30 for 2L, so 5L of good water costs less than US$1.

Ramadan is the 9th and holiest month in the Islamic calendar and lasts 29–30 days. Muslims fast every day for its duration and most restaurants will be closed until the fast breaks at dusk. Nothing (including water and cigarettes) is supposed to pass through the lips from dawn to sunset. Non-Muslims are exempt from this, but should still refrain from eating or drinking in public as this is considered very impolite. Working hours are decreased as well in the corporate world. Exact dates of Ramadan depend on local astronomical observations and may vary somewhat from country to country. Ramadan concludes with the festival of Eid al-Fitr, which may last several days, usually three in most countries.

  • 13 April – 12 May 2021 (1442 AH)
  • 2 April – 1 May 2022 (1443 AH)
  • 23 March – 20 April 2023 (1444 AH)
  • 11 March – 9 April 2024 (1445 AH)
  • 1 March – 29 March 2025 (1446 AH)

If you're planning to travel to Algeria during Ramadan, consider reading Travelling during Ramadan.

As in all of North Africa, the dominant religion in Algeria is Islam, and appropriate religious prohibitions and attitudes should be in order. If visiting a mosque, for example, be sure to be dressed conservatively and remove your shoes before entering it. Alcohol policy is not the same all over the country, with some cities prohibiting bars and/or liquor stores. Keep in mind to drink only at home or in a bar never in public.

Though many Algerians speak French (usually as a second language), do not act as if Algeria is French. This is likely to offend.

Honour is an important cornerstone of Algerian culture. Algerians believe that turning down someone's request causes them to lose honour and they will normally go out their way to fulfil any kind of request.

As a foreigner, it's important to be prudent with your choice of words as Algerians are particularly sensitive to being beckoned directly, particularly publically and from non-Algerians. Your harsh words, even if it is coming from a good place, may have a huge impact on the locals. It's worth mentioning that Algerians use nonverbal language to express their dissatisfaction and expect that the other person will approach them.

Asking questions about Algerian history, geography, tourist attractions, culture, and so on is a great way to leave a good impression on the locals, and many Algerians will develop a deep respect for you. However, it's advisable to not discuss local politics since taking sides or stating one’s opinion is considered to be interference in their internal affairs.

Algeria is a diverse country, with the Arabs constituting the majority of the population and the Berbers being the most prominent minority. Ethnic politics is a sensitive issue, particularly among the Berbers. Asking someone about what their ethnicity is could raise suspicions.

Unlike in other parts of the Middle East et North Africa, Algerians like to keep their private lives to themselves and do not like to discuss their family life, especially around people they're not well acquainted with. It's not considered rude to ask if someone's married or if they have children, but it's best to not have a whole discussion over it.

Smoking Edit

All cigarettes are sold freely.

Smoking in the presence of someone who is not a smoker in a public place requires his permission. If someone does not like the smoke, coughs, or asks you not to smoke, just stop and say sorry. This is what the locals do. If you are invited to someone's house, do not smoke unless the host does and after he does, you can ask for permission to smoke.

If you are in a restaurant or coffee terrace where people smoke, you can smoke, but if you are with locals who are not smokers, ask them first if it is okay. Fewer and fewer people smoke, because of a global health awareness campaign. It is also culturally unacceptable for women to smoke, and women who do so are stigmatized.

If you are a European non-smoker, you will still find it unpleasant in many public places because of smoking.

Mobile phone connections Edit

There are 3 main mobile services in Algeria - Mobilis, Djezzy and Ooredoo (previously Nedima). It is easy to procure a pre-paid sim card for one of these operators at any airport. Mobilis offers a pre-paid card for DA 200 which includes DA 100 in calling credit. There are several general stores all over the country which will sell you refill cards for these carriers. 3G services were launched on 1 December 2013, and 4G is available in a selection of major cities by all carriers.

Internet connection Edit

The only internet provider is the government owned Algerie Telecom which offers ADSL internet with speeds that vary from 1 Mbps to 20 Mbps and prices of 1600 DA to 7200 DA respectively. 4G LTE is also available, but speeds are very slow and service is not very good in rural areas.


7. State-Owned Enterprises

More than half of the formal Algerian economy is comprised of state-owned enterprises (SOEs), led by the national oil and gas company Sonatrach, although SOEs are present in all sectors of the economy. SOEs are so prevalent that a comprehensive public list does not exist rather all SOEs are amalgamated into a single line of the state budget. SOEs are listed in the official business registry. To be defined as an SOE, a company must be at least 51 percent owned by the state.

Algerian SOEs are generally heavily bureaucratic and may be subject to political influence. There are competing lines of authority at the mid-levels, and contacts report mid- and upper-level managers are reluctant to make decisions because internal accusations of favoritism or corruption are often used to settle political scores. Senior management teams at SOEs report to their relevant ministries CEOs of the larger companies such as Sonatrach, electric and gas utility Sonelgaz, and airline Air Algerie report directly to ministers. Boards of directors are appointed by the state, and the allocation of these seats is considered political. SOEs are not known to adhere to the OECD Guidelines on Corporate Governance.

Legally, public and private companies compete under the same terms with respect to market share, products and services, and incentives. In reality, private enterprises assert that public companies sometimes receive more favorable treatment. Private enterprises have the same access to financing as SOEs, but they tend to work more with private banks and they are far less bureaucratic than are their public counterparts. Public companies generally refrain from doing business with private banks. In 2008, a government directive ordered public companies to work only with public banks. The directive was later officially rescinded, but the effect has held as a self-imposed practice by public companies. SOEs are subject to the same tax burden and tax rebate policies as their private sector competitors, but business contacts report that the government favors SOEs over private sector companies in terms of access to land.

SOEs are subject to budget constraints. Audits of public companies are conducted by the Court of Auditors, a financially autonomous institution. A Constitutional revision of Article 192 in March 2016 enshrined the independence of the Court. The constitution explicitly charges it with “ex post inspection of the finances of the state, collectivities, public services, and commercial capital of the state,” as well as preparing and submitting an annual report to the President, heads of both chambers of Parliament, and Prime Minister. The previous constitution of 1996 had not included the state’s commercial capital in the Court’s mandate, nor had it required its annual report be shared with anyone but the President. Now, the Court makes its audits public on its website, for free.

The Court conducts audits simultaneously but independently from the Ministry of Finance’s year-end reports. The Court makes its reports available online once they are finalized and delivered to the Parliament, whereas the Ministry withholds publishing year-end reports until after the Parliament and President have approved them. The Court’s audit reports cover the entire implemented national budget by fiscal year and examine each annual planning budget that is passed by Parliament.

The General Inspectorate of Finance (IGF), the public auditing body under the supervision of the Ministry of Finance, can conduct “no-notice” audits of public companies. The results of these audits are sent directly to the Minister of Finance, and the offices of the President and Prime Minister. They are not made available publicly. The Court of Auditors and IFG previously had joint responsibility for auditing certain accounts, but they are in the process of eliminating this redundancy.

Privatization Program

There has been very limited privatization of certain projects previously managed by SOEs in the water sector and likely other sectors. However, the privatization of SOEs remains a highly sensitive issue and has been halted.


Algeria National Air Transport System - History

OFFICIAL NAME: Democratic and Popular Republic of Algeria
CAPITAL: Algiers
SYSTEM OF GOVERNMENT: Multiparty Republic with interim military administration
AREA: 2,381,741 Sq Km (919,595 Sq Mi)
ESTIMATED 2000 POPULATION 31,624,000

LOCATION & GEOGRAPHY: Algeria is located in North Africa midway along the Mediterranean coastline. It is bound by the Mediterranean Sea to the north, Morocco to the west, Mauritania and Mali to the southwest, Niger to the southeast, Libya to the east and Tunisia to the northeast. The two mountain ranges of the Tell Atlas and Sahara Atlas divide the country into three topographical zones, (1.) a narrow fertile coastal plain and (2.) a high plateau which is a vast steppe plain that forms a depression between the Tell and Sahara Atlases. The plateau is also covered by salt lakes and salt marshes. (3.) The Sahara Desert which accounts for over 85% of the land area. Most of the Sahara is covered by Hamadas which are rocky plateaux and two great sand deserts, the Great Western Erg and the Great Eastern Erg. The only permanent river is the Chelif River. Major Cities (pop. est.) Algiers 1,507,000, Oran 610,000, Constantine 441,000, Annaba 223,000, Batna 182,000 (1987). Land Use forested 2%, pastures 13%, agricultural-cultivated 3%, other 82% (1993).

CLIMATE: The climate of Algeria is divided into three types, (1.) a Mediterranean in the north with dry hot summers and mild wet winters with rainfall increasing from west to east. (2.) A continental in the high plateau regions with higher daily temperatures while rainfall is patchy falling mainly within a short period. (3.) A true desert climate in the Sahara with erratic and spasmodic rainfall. In the summer Algeria experiences hot winds from the south known as the Chehili or Sirocco. The average temperature ranges in Algiers are from 9 to 15 degrees Celsius (48 to 59 degrees Fahrenheit) in January to 22 to 29 degrees Celsius (72 to 84 degrees Fahrenheit) in August.

PEOPLE: The principal ethnic majority are the Arabs or Arabized Berbers who account for around 83% of the population while the remaining 17% are Berbers. The non-Arab and non-Berber population accounts for 100,000 people mainly of European descent, predominantly French, although there are minorities of Italians, Spanish, Maltese and Corsican descendants. Although Algeria is predominantly a Muslim nation it is one of the few Muslim countries to have a surplus of females and over 50% of the population reported to be under the age of 20.

DEMOGRAPHIC/VITAL STATISTICS: Density 11 persons per sq km (28 persons per sq mi) (1991). Urban-Rural 49.7% urban, 50.3% rural (1987). Sex Distribution 50.5% male, 49.5% female (1987). Life Expectancy at Birth 65.8 years male, 66.3 years female (1987). Age Breakdown 44% under 15, 28% 15 to 29, 14% 30 to 44, 8% 45 to 59, 4% 60 to 74, 2% 75 and over (1987). Birth Rate 33.2 per 1,000 (1988). Death Rate 4.9 per 1,000 (1988). Increase Rate 28.3 per 1,000 (1988). Infant Mortality Rate 63.4 per 1,000 live births (1987).

RELIGIONS: The official religion is Islam with 99% of the population Sunni Muslims while Roman Catholics and Jews combined represent less than 1% of the population.

LANGUAGES: The official language is Arabic which is spoken by approximately 81% of the population, although due to France's long colonial rule French is also spoken with many Berbers choosing it as opposed to the imposition of Arabic. By necessity most Berbers are bilingual and even trilingual as they also have their own language with dialects.

EDUCATION: Economically active aged 16 or over and having attained: no formal schooling 38.2%, primary 20.8%, secondary 11.1%, vocational 19.7%, higher 9.3% (1989). Literacy literate population aged 15 or over 6,281,000 or 49.6% (1987).

MODERN HISTORY - WWII TO 1993: In 1945 an Arab nationalist movement launched a guerrilla war against French rule which resulted in heavy casualties. The eventual ceasefire as well as the withdrawal of the French troops was negotiated by the French President Charles De Gaulle, and as a result some one million Europeans were repatriated. On July 3, 1962 Algeria gained independence and Ahmed Ben Bella, the victor of the resulting infighting, ruled from 1962 to 1965 when an army coup installed Col. Houari Boumedienne as leader. In 1967 Algeria declared war with Israel, broke with the US and moved toward eventual military and political ties with the former USSR. In 1988 some 500 people died in riots protesting against economic hardship and in 1989 voters approved a new constitution which cleared the way for a multi-party political system as well as guaranteed fundamental rights and freedom for the Algerians. After the 1990 municipal elections in which the Front Islamique du Salut (FIS) won a weeping victory, the party leadership began to insist on general and presidential elections in 1991. The government (FLN) responded by promising legislative elections in June, but refusing presidential elections as well. During the year the government continued its market economy and electoral reforms. However, the FIS objected to these electoral reforms claiming they gerrymandered the new consitiuencies in favor of the FLN. In June 1991 a general strike called by the FIS led to fierce fighting between demonstrators and riot police and the country was placed into a State of Emergency which resulted in the postponement of elections. Also resulting from the crisis was the dismissal of Mouloud Hamrouche's government and its replacement by a pragmatic administration until elections in Dec. 1991. In the first round of elections held on Dec. 26, 1991 the FIS won a clear majority, however, before the planned Jan. 11, 1992 second round of elections took place the Algerian army forced Pres. Chadli Bendjedid to resign. A new army-backed regime, invited the political exiled Muhammad Boudiaf to return from Morocco to head the High Security Council (HSC). The security forces dismantled the FIS arresting some 9,000 militants and on Mar. 4, 1992 banned the FIS which resulted in an urban terrorist campaign against the regime. In April, 1992 Boudiaf appointed a 60-man Consultative Council and attempted to create a new political movement, the Assemble Patriotique. On June 29, 1992 Boudiaf was assassinated by a member of his personal bodyguard as a result of his anti-corruption drive and succeeded by Ali Kafi. On July 8, 1992 Belaid Abdessalam replaced Sid Ahmed Ghozali as Prime Minister and in October established special courts and severe punishments in an attempt to halt urban terrorism. During 1993 urban violence continued at the same levels as the previous year with more than 200 security personnel killed. During Feb. 1993 attacks and killings continued against prominent figures which resulted in a mass demonstration in Algiers on March 22. On the same day 18 soldiers were also killed in their barracks at Bougzoul. On Aug. 21, 1993 the HSC forced Abdessalam from office and established a new administration led by Redha Malek. Malek reversed his predecessor's policies by rescheduling foreign debt while maintained a resolute opposition to the Islamist movement. By Oct. 1993 some 1,000 Islamist sympathizers had died with 3,800 before the courts and 240 condemned to death.

CURRENCY: The official currency is the Dinar (DA) divided into 100 Centimes.

ECONOMY: Gross National Product USD $44,347000,000 (1993). Public Debt USD $24,587,000,000 (1993). Imports USD $7,770,000,000 (1993). Exports USD $10,230,000,000 (1993). Tourism Receipts USD $55,000,000 (1992). Balance of Trade USD -$260,000,000 (1991). Economically Active Population 5,711,000 or 22.8% of total population (1990). Unemployed 27% (1994).

MAIN TRADING PARTNERS: Its main trading partners are France, Germany, Japan, the US, Italy, the UK, Spain, Belgium and the Netherlands.

MAIN PRIMARY PRODUCTS: Barley, Cattle, Cereals, Citrus Fruits, Copper, Dates, Fish, Grapes, Iron Ore, Lead, Livestock, Oats, Oil and Natural Gas, Olives, Phosphates, Sheep, Timber, Uranium, Vegetables, Wheat, Zinc.

MAJOR INDUSTRIES: Agriculture, Cement, Clothing, Fertilizers, Food Processing, Iron and Steel, Mining, Machinery, Oil and Natural Gas Production and Refining, Petrochemicals, Textiles, Transport Equipment, Wine Production.

MAIN EXPORTS: Crude Oil, Dates, Fruit and Vegetables, Natural Gas, Petroleum Products, Wine.

TRANSPORT: Railroads route length 3,836 km (2,384 mi) (1988), passenger-km 1,972,000,000 (1,225,000,000 passenger-mi) (1987), cargo ton-km 2,937,000,000 (1,327,000,000 short ton-mi) (1987). Roads length 81,648 km, (50,734 mi) (1986). Vehicles cars 712,700 (1985), trucks and buses 471,500 (1985). Merchant Marine vessels 148 (1990), deadweight tonnage 1,062,067 (1990). Air Transport passenger-km 2,248,000,000 (1,397,000,000 passenger-mi) (1987), cargo ton-km 10,622,000 (7,275,000 short ton-mi) (1987).

COMMUNICATIONS: Daily Newspapers total of 5 with a total circulation of 1,000,000 (1992). Radio receivers 3,500,000 (1994). Television receivers 2,000,000 (1994). Telephones units 1,068,000 (1993).

MILITARY: 122,000 (1995) total active duty personnel with 86.3% army, 5.5% navy and 8.2% air force while military expenditure accounts for 3.0% (1993) of the Gross National Product (GNP).


© 1993-2011, Latimer Clarke Corporation Pty Ltd. All Rights Reserved
https://www.latimerclarke.com
Use of these site materials or portion thereof is restricted
Atlapedia is a trademark and in worldwide use

See our Legal Notice for Copyright and Linking conditions of use
Best viewed at 1024x768 or higher


Voir la vidéo: LHISTOIRE DE LARMEMENT ALGÉRIEN. 78mn (Janvier 2022).