Informations

USS Virginie-Occidentale (BB 48)


USS Virginie-Occidentale (BB 48)

USS Virginie-Occidentale (BB 48) était un cuirassé de la classe Colorado qui a été le plus gravement endommagé des navires coulés à Pearl Harbor pour reprendre ses fonctions de combat, prenant part à la dernière année de la guerre dans le Pacifique.

Les Virginie-Occidentale a été construit en 1920, lancé en 1921 et achevé en 1923, date à laquelle il était l'un des cuirassés les plus modernes au monde. Il est devenu le navire amiral de la division des cuirassés de la flotte de combat (flotte du Pacifique) en 1924. Au cours de l'entre-deux-guerres, ses canons anti-aériens ont été modifiés et ses canons de 3 pouces ont été remplacés par des canons de 5 pouces/25, lui donnant deux types de Pistolet de 5 pouces ainsi que de l'espace pour des mitrailleuses de calibre .50 pouces.

Le 7 décembre 1941, le Virginie-Occidentale était amarré à la position F-6 à Pearl Harbor, avec le Tennessee à l'intérieur (entre elle et le quai). Les Virginie-Occidentale a été touché par six torpilles de 18 pouces et deux bombes. Les coups de torpille ont provoqué des inondations massives, mais il a été sauvé du chavirement en partie par deux marins de la réparation III qui ont commencé à contre-inondation avant de recevoir les ordres et en partie par le lieutenant Claude V. Ricketts, l'officier de contrôle des incendies adjoint. Le capitaine, Mervyn S. Bennion a été mortellement blessé par un fragment de bombe d'un coup sur le Tennessee, et est décédé juste avant que des incendies n'obligent l'équipage à abandonner le navire. Plus tard dans la journée, les équipes de lutte contre l'incendie se sont portées volontaires pour revenir à bord et les incendies ont été éteints dans l'après-midi du 8 décembre. Les Virginie-Occidentale a coulé, mais grâce aux efforts de son équipage, il n'a pas chaviré.

Malgré les dommages importants, il a été décidé d'essayer de sauver le navire. Les trous dans son flanc ont été réparés, il a été pompé et le 17 mai 1942, il a été renfloué. Elle a atteint la cale sèche le 9 juin et a subi suffisamment de réparations pour lui permettre de naviguer jusqu'au chantier naval de Puget Sound, dans l'État de Washington, par ses propres moyens.

Les réparations ont pris près de trois ans pour rivaliser et se sont élevées à une reconstruction presque totale. Sa superstructure a été presque totalement reconstruite. Les mâts à cage ont été remplacés par des mâts de tour plus courts. Les deux entonnoirs étaient réunis en un seul. Les pistolets 5 pouces/25 et 5 pouces/51 ont été retirés et remplacés par des pistolets à double usage 5 pouces/38. Un grand nombre de canons Bofors de 40 mm et de canons Oerlikon de 20 mm ont été ajoutés pour les tirs antiaériens rapprochés.

Les Virginie-Occidentale a finalement rejoint la flotte en septembre 1944, à temps pour prendre part à l'invasion des îles Palaos. Elle a ensuite rejoint le Groupe d'appui-feu de la Force d'attaque du Nord (FG78, Contre-amiral Weyler) pour le retour aux Philippines. Le bombardement de cibles sur Leyte a commencé le 19 octobre et les troupes ont débarqué le 20 octobre.

Cela signifiait que le Virginie-Occidentale était présent à la bataille du détroit de Surigao (25 octobre 1944), le dernier affrontement entre cuirassés. Cela faisait partie de la bataille du golfe de Leyte, la dernière bataille de la flotte de surface japonaise de la guerre. Les Japonais espéraient attirer les principaux porte-avions américains et les cuirassés rapides loin du golfe de Leyte. D'autres forces japonaises entreraient alors dans le golfe et causeraient des ravages dans les navires d'invasion vulnérables.

Une partie du plan a fonctionné. L'amiral Halsey a emmené ses porte-avions rapides vers le nord pour intercepter les porte-avions japonais. Cela signifiait que les flottes d'invasion étaient protégées par des porte-avions d'escorte et de vieux cuirassés. Les cuirassés ont été impliqués dans la bataille unilatérale du détroit de Surigao. La Force C de l'amiral Nishimura avec deux cuirassés, un croiseur et quatre destroyers s'est heurtée aux six vieux cuirassés de l'amiral Kincaid, huit croiseurs et une grande force de destroyers et de torpilleurs. Au moment où les Japonais sont arrivés à portée de canon, ils n'avaient plus qu'un cuirassé, un croiseur et un destroyer. Les celui de Virginie-Occidentale des canons de 16 pouces guidés par radar ont pu ouvrir le feu à longue portée. Les trois cuirassés plus modernisés, Virginie-Occidentale, Tennessee et Californie tiré 225 cartouches d'obus de 14 pouces et 16 pouces, avec le Virginie-Occidentale responsable de 93 obus. Le deuxième cuirassé japonais, Yamashiro, a été coulé et le croiseur est parti en boitant pour être coulé plus tard. Le destroyer était le seul navire japonais à s'échapper et il a été coulé peu de temps après.

En novembre Virginie-Occidentale, Colorado, Nouveau-Mexique et Maryland formé le groupe de travail 77.2 (contre-amiral Weyler). Ce groupe a opéré dans le golfe de Leyte à l'appui des troupes au sol. Après Maryland a été endommagé les trois navires restants sont devenus TG 77.12 (Lire l'amiral Ruddock). Ce groupe a participé à l'invasion de Mindoro (décembre 1944).

Début 1945, la force des cuirassés est réorganisée, prête pour l'invasion de Luzon via le golfe de Lingayen (Opération Mike I). Les Virginie-Occidentale faisait partie de l'Unité 1, TG 77.2 (Oldendorf), avec Mississippi et Nouveau Mexique. Les Virginie-Occidentale a passé la majeure partie de janvier et la première moitié de février à soutenir les combats sur Luzon.

Les Virginie-Occidentale rejoint la flotte soutenant l'invasion d'Iwo Jima le 19 février, juste au moment où les premiers débarquements étaient effectués. Elle y est restée jusqu'au 4 mars.

Les dix « anciens » cuirassés actifs se sont réunis pour former la Task Force 54 (Rear Admiral Deyo) pour l'invasion d'Okinawa. Ce groupe de travail a été divisé en cinq paires. Virginie-Occidentale et Idaho formé le groupe 4. Le bombardement de pré-invasion a commencé le 26 mars. Les cuirassés américains sont attaqués par des batteries côtières et plus dangereusement par des avions kamikazes. Les Virginie-Occidentale a été touché par un avion kamikaze le 1er avril mais les dégâts sont mineurs (bien que quatre hommes aient été tués). L'équipage du navire a pu réparer les dommages et le navire est resté avec la force de bombardement. Le 17 juin, le Virginie-Occidentale a été touché par un autre kamikaze, devenant ainsi le dernier cuirassé à être endommagé de cette façon.

Les Virginie-Occidentale est entré dans la baie de Tokyo à la fin du mois d'août et a assisté à la cérémonie de reddition. Elle est restée à Tokyo jusqu'au 20 septembre, puis a commencé le voyage de retour aux États-Unis. Trois voyages sur un « tapis magique » ont suivi, ramenant les troupes de Pearl Harbor aux États-Unis. Après cela, le navire est entré dans la flotte de naphtaline, restant en réserve jusqu'à ce qu'il soit vendu à la ferraille en 1959.

Déplacement (standard)

32 600 t

Déplacement (chargé)

33 590 t

Vitesse de pointe

21 nœuds

Varier

8 000 nm à 10 nœuds

Armure – ceinture

13,5 pouces-8 pouces

- plate-forme

3,5 pouces

- faces de tourelle

18 pouces ou 16 pouces

- côtés de la tourelle

10-9 pouces

- haut de la tourelle

5 pouces

- tourelle arrière

9 pouces

- des barbettes

13 pouces

- tour conique

16 pouces

- sommet de la tour conique

8 pouces

Longueur

624 pieds

Largeur

97 pieds 5 pouces

Armement

Huit canons de 16 pouces dans quatre tourelles jumelles
Quatorze canons de 5 pouces
4 pistolets de 3 pouces
Deux tubes lance-torpilles à faisceau immergé de 21 pouces

Complément d'équipage

1,080

Posé

14 avril 1920

Lancé

19 novembre 1921

Complété

1er décembre 1923

Sort

Frappé 1959


OUEST VIRGINIE BB 48

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Cuirassé de classe Colorado
    Quille posée le 12 avril 1920 - Lancé le 17 novembre 1921

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.


Contenu

Virginie-Occidentale a été amarré à Battleship Row le matin du 7 décembre 1941 lorsque le Japon a attaqué Pearl Harbor, entraînant les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. Gravement endommagé par des torpilles, le navire a coulé dans les eaux peu profondes, mais a ensuite été renfloué et largement reconstruit au cours de 1943 et jusqu'à la mi-1944. Elle est revenue au service à temps pour la campagne des Philippines, où elle a dirigé la ligne de bataille américaine à la bataille du détroit de Surigao dans la nuit du 24 octobre. Là, il était l'un des rares cuirassés américains à utiliser son radar pour acquérir une cible dans l'obscurité, lui permettant d'engager un escadron japonais dans ce qui était l'action finale entre cuirassés de l'histoire navale.

Après le détroit de Surigao, le navire est resté aux Philippines pour soutenir les troupes combattant lors de la bataille de Leyte en 1944, puis a soutenu l'invasion du golfe de Lingayen au début de 1945. Le navire a également participé aux batailles d'Iwo Jima et d'Okinawa plus tard cette année-là, fournir un appui-feu étendu aux forces terrestres qui envahissent ces îles. Au cours de cette dernière opération, elle a été touchée par un kamikaze qui a fait peu de dégâts. Après la capitulation du Japon, Virginie-Occidentale a pris part à l'occupation initiale et a ensuite participé à l'opération Magic Carpet, transportant des soldats et des marins d'Hawaï jusqu'aux États-Unis continentaux avant d'être désactivé en 1946. Il a été désarmé en 1947 et affecté à la flotte de réserve du Pacifique, où il est resté jusqu'en 1959, date à laquelle il a été vendu à des démolisseurs de navires et démantelé.


USS Virginie-Occidentale (BB-48)


Figure 1 : USS Virginie-Occidentale (BB-48) photographié en mars 1926 alors qu'il était ancré avec d'autres navires de la flotte américaine. Un Omaha croiseur léger de classe est à la bonne distance, avec des destroyers au-delà. Photographie du centre historique de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 2 : USS Virginie-Occidentale (BB-48) dans la baie de San Francisco, Californie, vers 1934. Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 3 : Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941. Des avions lance-torpilles attaquent « Battleship Row » vers 8 h le 7 décembre, vu depuis un avion japonais. Les navires sont, de bas de gauche à droite : Nevada (BB-36) avec drapeau hissé à l'arrière Arizona (BB-39) avec Vestale (AR-4) hors-bord Tennessee (BB-43) avec Virginie-Occidentale (BB-48) hors-bord Maryland (BB-46) avec Oklahoma (BB-37) hors-bord Néosho (AO-23) et Californie (BB-44). Virginie-Occidentale, Oklahoma et Californie ont été torpillés, marqués par des ondulations et l'épandage d'hydrocarbures, et les deux premiers gîtent à bâbord. Des éclaboussures de torpilles et des pistes de course sont visibles à gauche et au centre. La fumée blanche au loin vient de Hickam Field. La fumée grise au centre à mi-distance provient de l'USS torpillé Hélène (CL-50), au quai 1010 du Navy Yard. L'écriture japonaise en bas à droite indique que l'image a été reproduite avec l'autorisation du ministère de la Marine. Photographie du Commandement de l'histoire et du patrimoine de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 4 : Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941. USS Virginie-Occidentale (BB-48) est en feu vers l'avant, immédiatement après l'attaque aérienne japonaise. USS Tennessee (BB-43) est sur le côté opposé du cuirassé coulé. Photographie officielle de l'US Navy, provenant des collections du Naval History and Heritage Command. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 5 : Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941. Des marins à bord d'une vedette à moteur sauvent un survivant de l'eau à côté de l'USS coulé Virginie-Occidentale (BB-48) pendant ou peu après le raid aérien japonais sur Pearl Harbor. USS Tennessee (BB-43) est à bord du cuirassé coulé. Notez une distorsion importante de la superstructure inférieure du milieu du navire de la Virginie-Occidentale, causée par des torpilles qui ont explosé en dessous de cet endroit. Notez également le canon de 5 pouces, encore partiellement recouvert de toile, la grue du bateau a basculé vers l'extérieur et les berceaux de bateau vides près des cheminées, et la base de l'antenne radar au sommet celui de Virginie-Occidentale mât de misaine. Remarque : il s'agit d'une version teintée d'une photographie de l'US Navy. Ce n'est pas une vraie photographie en couleur. Photographie de la collection Army Signal Corps aux Archives nationales des États-Unis. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 6 : Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941. USS Sterne (AM-31) lutte contre les incendies à bord de l'USS coulé Virginie-Occidentale (BB-48), le 7 décembre 1941, immédiatement après le raid japonais. Notez l'antenne radar, les paravanes et les tourelles jumelées de 16 pouces sur le cuirassé. Photographie officielle de l'US Navy, provenant des collections du Naval History and Heritage Command. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 7 : Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941. Lutte contre les incendies sur le cuirassé coulé Virginie-Occidentale (BB-48), 7 décembre 1941. Le briquet poubelle YG-17 est à droite, avec ses membres d'équipage jouant deux lances à incendie sur les flammes. Assister ou se tenir à côté d'une vedette à moteur et d'un bateau à moteur d'officier.USS Tennessee (BB-48) est à bord de West Virginia. Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 8 : Raid de Pearl Harbor, décembre 1941. USS Tennessee (BB-43), à gauche, aux côtés de l'USS coulé Virginie-Occidentale (BB-48), photographié depuis la coque chavirée de l'USS Oklahoma (BB-37) le 10 décembre 1941, trois jours après le raid japonais. Le grand mât de l'USS Arizona (BB-39) est visible à bonne distance. Collection du vice-amiral Homer N. Wallin. Photographie du Commandement de l'histoire et du patrimoine de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 9 : USS Virginie-Occidentale (BB-48) approchant de la cale sèche à Pearl Harbor Navy Yard le 8 juin 1942. Il est entré dans la cale sèche numéro un le lendemain, un peu plus de six mois après avoir été coulé lors du raid aérien japonais du 7 décembre 1941. Photographie officielle de l'US Navy, provenant des collections du Naval History and Heritage Command. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 10 : USS Virginie-Occidentale (BB-48) en cale sèche au Pearl Harbor Navy Yard, le 10 juin 1942, pour la réparation des dommages subis lors du raid aérien japonais du 7 décembre 1941. Elle était entrée en cale sèche la veille. Notez une grande tache sur sa coque au milieu du navire, des salissures sur sa coque et une grande ceinture de blindage. Photographié par Bouchard. Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 11 : Vue de l'USS Virginie-Occidentale (BB-48) côté bâbord au milieu du navire, vu du sol de la cale sèche numéro un au chantier naval de Pearl Harbor, en juin 1942, alors que des correctifs étaient en train d'être retirés. Notez les dommages massifs au bordé de coque infligés par plusieurs torpilles japonaises de type 91 qui ont frappé cette zone lors du raid aérien du 7 décembre 1941. La ceinture de blindage latérale du cuirassé, au sommet du trou, est sérieusement déformée. La vue regarde vers l'arrière, avec un patch toujours en place à l'extrémité de la zone endommagée. Collection du vice-amiral Homer N. Wallin, USN (retraité). Photographie du Commandement de l'histoire et du patrimoine de la marine américaine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 12 : USS Virginie-Occidentale (BB-48) est déplacé vers une jetée après avoir été désamarré de la cale sèche numéro un de Pearl Harbor Navy Yard, le 9 septembre 1942. Notez la grande partie de la coque supérieure du milieu du navire qui doit encore être remplacée. Virginie-Occidentale était alors en réparation pour les dommages subis lors du raid aérien japonais du 7 décembre 1941. UNE Nouveau Mexique cuirassé de classe est dans le bon arrière-plan. Avec l'aimable autorisation de la Fondation historique navale. Collection de l'honorable James V. Forrestal. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 13 : USS Virginie-Occidentale (BB-48) se prépare à quitter Pearl Harbor le 30 avril 1943, en route vers le Puget Sound Navy Yard, Bremerton, Washington, pour la reconstruction. Le Pearl Harbor Navy Yard venait de terminer la réparation temporaire des dommages qu'il avait subis lors de l'attaque japonaise du 7 décembre 1941. Le cuirassé à l'arrière-plan à gauche est l'USS Caroline du Nord (BB-55). Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 14 : USS Virginie-Occidentale (BB-48) quittant Pearl Harbor le 30 avril 1943, en route vers le chantier naval de Puget Sound, Bremerton, Washington, pour y être reconstruit. Le Pearl Harbor Navy Yard venait de terminer la réparation temporaire des dommages qu'il avait subis lors de l'attaque japonaise du 7 décembre 1941. Un Nouveau Mexique cuirassé de classe est à la bonne distance, et à l'extrême droite se trouve l'ancien mât principal de l'USS Californie (BB-44), servant maintenant de tour de signalisation à terre. Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 15 : USS Virginie-Occidentale (BB-48) en route vers la côte ouest après avoir été récupéré et réparé à Pearl Harbor. La photo originale est datée du 20 avril 1943. Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 16 : USS Virginie-Occidentale (BB-48) au large du Puget Sound Navy Yard, Washington, le 2 juillet 1944 après la reconstruction. Photographie du Bureau of Ships Collection des Archives nationales des États-Unis. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 17 : USS Virginie-Occidentale (BB-48) au large du Puget Sound Navy Yard, Washington, le 2 juillet 1944 après la reconstruction. Elle est peinte en Camouflage Mesure 32, Design 7D. Photographie du Bureau of Ships Collection des Archives nationales des États-Unis. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 18 : USS Virginie-Occidentale (BB-48) au large du Puget Sound Navy Yard, Washington, le 2 juillet 1944 après la reconstruction. Elle est peinte en Camouflage Mesure 32, Design 7D. Photographie du Bureau of Ships Collection des Archives nationales des États-Unis. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 19 : USS Virginie-Occidentale (BB-48) dans la cale sèche flottante ABSD-1, au large de l'île d'Aessi, Espiritu Santo, Nouvelles-Hébrides, le 13 novembre 1944. Le cuirassé a été amarré pour l'entretien et la réparation des hélices endommagées lorsqu'il a touché le sol au large de Leyte le 21 octobre. Photographie officielle de l'US Navy, maintenant dans les collections des Archives nationales. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.


Figure 20 : USS Virginie-Occidentale (BB-48) ancré à Sagami Wan, au Japon, à l'extérieur de la baie de Tokyo, vers la fin août 1945. Le mont Fuji est à l'arrière-plan. Avec l'aimable autorisation de Robert O. Baumrucker, 1978. Photographie du US Naval Historical Center. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

USS Virginie-Occidentale (BB-48) était un 32 600 tonnes Colorado cuirassé de classe qui a été construit par la Newport News Shipbuilding and Dry Dock Company à Newport News, Virginie, et a été mis en service le 1er décembre 1923. C'était le dernier cuirassé achevé pour l'US Navy pendant près de deux décennies. L'un des derniers “super-dreadnaughts” à être construit, Virginie-Occidentale représentait également l'une des conceptions de cuirassés les plus avancées au moment de sa mise en service en 1923. Elle possédait de nombreux compartiments étanches dans sa coque et sa protection blindée était supérieure à celle de nombreux autres cuirassés construits à cette époque. Virginie-Occidentale mesurait environ 624 pieds de long et 97 pieds de large, avait une vitesse de pointe de 21 nœuds et avait un équipage de 1 407 officiers et hommes. Le navire était armé de huit puissants canons de 16 pouces, de douze canons de 5 pouces, de huit canons de 3 pouces, de quatre canons de 6 livres et de deux tubes lance-torpilles de 21 pouces.

Au cours des années 1920 et 1930, Virginie-Occidentale était une partie importante de la flotte américaine, prenant part à de nombreux exercices d'entraînement et aidant au développement de tactiques navales qui maintiendraient la préparation au combat de la Marine. Virginie-Occidentale, ainsi qu'un grand nombre de navires de guerre américains, ont visité la Nouvelle-Zélande et l'Australie en 1925 pour démontrer la capacité de la Marine à projeter sa puissance à travers le Pacifique. Alors que les tensions montaient avec le Japon, Virginie-Occidentale, avec la majeure partie de la flotte de surface américaine, a été déplacé à Pearl Harbor, à Hawaï, en 1940 pour servir de moyen de dissuasion avancé contre la flotte japonaise.

Le matin du 7 décembre 1941, Virginie-Occidentale était ancré à l'extérieur de Tennessee (BB-43) à quai F-6 avec seulement 40 pieds d'eau sous sa quille. Juste avant 08h00, des porte-avions japonais attaquent Pearl Harbor. Virginie-Occidentale a été touché par sept torpilles de 18 pouces dans son côté bâbord et a également été touché par deux bombes perforantes. La première bombe a touché le pont de la superstructure, provoquant d'importants incendies et des dommages structurels. La deuxième bombe a frappé plus à l'arrière, démolissant un hydravion Vought OS2U Kingfisher et détruisant une tourelle de 5 pouces. Mais les coups de torpille ont fait la majeure partie des dommages au navire. Virginie-Occidentale inondé rapidement et aurait pu chavirer, tout comme le cuirassé Oklahoma (BB-37) l'a fait quelques minutes plus tôt. Heureusement, l'officier adjoint de contrôle des incendies, le lieutenant Claude V. Ricketts, avait une connaissance approfondie des techniques de contrôle des avaries et a dirigé les efforts pour empêcher le navire de chavirer. Même si Virginie-Occidentale est descendu, il a finalement coulé à la verticale et s'est installé sur le fond du port sur une quille uniforme, ce qui a rendu les opérations de sauvetage beaucoup plus faciles.

Lors de l'attaque, Virginie-OccidentaleLe commandant de bord, le capitaine Mervyn S. Bennion, se tenait à son poste sur le pont du cuirassé lorsqu'il a été touché par un fragment d'une bombe qui a explosé sur l'une des tourelles du cuirassé voisin. Tennessee. Bennion a été touché à l'abdomen et est tombé sur le pont, mortellement blessé. Cependant, il est resté en vie assez longtemps pour diriger les défenses du navire jusqu'à l'abandon de la Virginie-Occidentale, moment auquel il est décédé. Pour son dévouement au devoir, son courage sous le feu et son mépris total pour sa propre vie pendant l'attaque, le capitaine Bennion a reçu à titre posthume la Médaille d'honneur.

Plus de 100 de Virginie-Occidentale’s des officiers et des hommes ont été tués au cours de l'attaque. Après que le navire a été abandonné et a coulé dans les eaux peu profondes de Pearl Harbor, les volontaires sont retournés à Virginie-Occidentale pour lutter contre les incendies massifs qui consumaient ce qui restait du navire au-dessus de l'eau. Dans l'après-midi du 8 décembre, les incendies étaient enfin éteints. Un briquet poubelle, YG-17, a joué un rôle essentiel dans la lutte contre ces incendies pendant l'attaque et est resté en position à côté du cuirassé sinistré après la fin du raid, même si les incendies faisaient exploser les munitions à bord Virginie-Occidentale.

Les opérations de sauvetage ont commencé presque immédiatement. Virginie-Occidentale exigeait qu'une grande quantité de poids soit retirée du navire juste pour qu'il puisse être renfloué et amené dans une cale sèche. Environ 800 000 gallons de mazout, d'obus et de poudre pour ses canons de 16 pouces et d'autres équipements ont été retirés du navire. Des quantités massives d'acier brûlé et tordu ont également été retirées de la superstructure pour alléger le navire. D'énormes plaques ont été placées sur les trous faits par les torpilles et le cuirassé a été pompé et finalement renfloué le 17 mai 1942. Il a été transféré à la cale sèche numéro un le 9 juin, où une évaluation approfondie de ses dommages a été faite. La plupart du côté bâbord du navire avait été emporté par les coups de torpille, une torpille arrachant même le gouvernail du navire. Des découvertes horribles ont également été faites lors de l'inspection du navire. Les corps de 70 hommes qui étaient piégés à l'intérieur du cuirassé lorsqu'il a coulé ont été retrouvés et, dans un compartiment, un calendrier a été découvert. La dernière date barrée du calendrier était le 23 décembre, indiquant que certains des membres d'équipage avaient survécu pendant une longue période dans au moins un compartiment étanche. Bien que Virginie-Occidentale ressemblait à un gâchis désespéré, la marine américaine a décidé qu'elle subirait des réparations préliminaires à Pearl Harbor, puis serait envoyée au chantier naval de Puget Sound à Bremerton, dans l'État de Washington, pour être complètement reconstruite. L'énorme quantité de réparations préliminaires a finalement été achevée et le 30 avril 1943 Virginie-Occidentale a quitté Pearl Harbor par ses propres moyens pour la côte ouest.

Virginie-Occidentale a été totalement reconstruit et a quitté le Puget Sound Navy Yard en juillet 1944. C'était un navire complètement différent de celui qui a été coulé le 7 décembre 1941. Ses grands mâts de "cage" qui soutenaient les dessus de contrôle de tir à trois niveaux étaient disparu, elle avait maintenant un entonnoir au lieu de deux, et de tout nouveaux canons de 5 pouces étaient montés dans des tourelles fermées. Un nombre énorme de canons anti-aériens ont été ajoutés, y compris des canons de 40 mm et 20 mm, donnant au navire une puissante défense contre les avions ennemis. Sa nouvelle superstructure profilée a également donné au cuirassé une silhouette beaucoup plus moderne.

Virginie-Occidentale a été renvoyé dans le Pacifique et a été immédiatement utilisé pour le bombardement pré-invasion de Leyte aux Philippines. Le 25 octobre 1944, une force opérationnelle japonaise de cuirassés et de petits navires de guerre tenta de lancer une attaque nocturne sur les plages du débarquement à Leyte. Virginie-Occidentale faisait partie du grand groupe de navires de guerre américains qui ont arrêté et battu cette force opérationnelle japonaise pendant la bataille du détroit de Surigao. C'était la dernière fois dans l'histoire que des cuirassés de deux flottes opposées s'affrontaient. L'ère du cuirassé touchait à sa fin et Virginie-Occidentale était là pour le voir.

Virginie-Occidentale a ensuite participé aux batailles pour capturer Mindoro, le golfe de Lingayen, Iwo Jima et Okinawa. Elle a principalement utilisé ses énormes canons de 16 pouces et ses canons secondaires de 5 pouces pour soutenir les forces terrestres américaines à terre. Le 1er avril 1945, alors qu'il était au large d'Okinawa, Virginie-Occidentale a été touché par un avion suicide japonais “Kamikaze”. Bien qu'endommagée, elle a pu rester en action et a continué ses fonctions de soutien d'armes à feu jusqu'en juin. Après la capitulation du Japon, Virginie-Occidentale a soutenu l'occupation de cette nation vaincue jusqu'à la mi-septembre 1945. Elle a ensuite participé à « l'opération Tapis magique » au cours des derniers mois de 1945, ramenant des troupes du Pacifique chez elles. Il est devenu inactif en janvier 1946 et a été désarmé le 9 janvier 1947. Après être resté dans la flotte de réserve du Pacifique pendant 12 ans, l'USS Virginie-Occidentale a été vendu à la casse le 24 août 1959.

Alors que nous faisons une pause cette semaine pour nous souvenir de l'attaque du 11 septembre 2001, nous devons également noter que cette nation a survécu à une autre attaque de ce type le 7 décembre 1941. Des flammes et des débris de cette terrible journée à Hawaï il y a près de 68 ans, une nouvelle marine a été né, un qui était plus grand, plus dur et destiné à mener la guerre directement à l'ennemi. USS Virginie-Occidentale incarnait ce concept, renaissant comme un phénix de ses cendres le 7 décembre pour être reconstruit et renvoyé au combat pour être utilisé dans la défaite ultime du Japon. Nous nous sommes relevés après le 11 septembre 2001 et nous menons le combat contre nos ennemis à l'étranger, tout comme Virginie-Occidentale et son équipage l'a fait il y a de nombreuses années. Les Américains ont une fière tradition de se remettre rapidement d'attaques horribles et d'amener une défaite massive aux personnes responsables de ces crimes. Tout groupe de personnes ou de nation qui envisage de nous faire du mal à l'avenir ferait bien de se souvenir de l'histoire de Virginie-Occidentale.


USS Virginie-Occidentale (BB-48)

USS Virginie-Occidentale (BB-48) était le quatrième cuirassé de la  Colorado classe, cependant parce que Washington a été annulé, elle était le troisième et dernier membre de la classe à terminer. Les Colorado s'est avéré être le point culminant de la série de cuirassés de type standard construits pour la marine américaine dans les années 1910 et 1920, les navires étaient essentiellement des répétitions des premiers  Tennessee conception, mais avec une batterie principale beaucoup plus puissante de huit canons de 16 pouces (406 mm) dans des tourelles à deux canons. Virginie-Occidentale a été construit entre la pose de sa quille en 1920 et sa mise en service dans la Marine en 1923. Le navire a passé les années 1920 et 1930 à effectuer des exercices d'entraînement de routine, y compris les problèmes de flotte généralement annuels, qui ont fourni une expérience inestimable pour la guerre à venir 8197le Pacifique.

Virginie-Occidentale a été amarré à Battleship Row le matin du 7 décembre 1941 lorsque le Japon a attaqué Pearl Harbor, entraînant les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. Gravement endommagé par des torpilles, le navire a coulé dans les eaux peu profondes, mais a ensuite été renfloué et largement reconstruit au cours de 1943 et jusqu'à la mi-1944. Elle est revenue au service à temps pour la campagne des Philippines, où elle a mené la bataille de la ligne américaine à la bataille du détroit de Surigao dans la nuit du 24 au 25 octobre. Là, il était l'un des rares cuirassés américains à utiliser son radar pour acquérir une cible dans l'obscurité, lui permettant d'engager un escadron japonais dans ce qui était l'action finale entre cuirassés de l'histoire navale.

Après le détroit de Surigao, le navire est resté aux Philippines pour soutenir les troupes combattant lors de la bataille de Leyte en 1944, puis a soutenu l'invasion du golfe de Lingayen au début de 1945. Le navire a également pris part aux batailles. #8197Jima et Okinawa plus tard cette année-là, fournissant un appui-feu étendu aux forces terrestres envahissant ces îles. Au cours de cette dernière opération, elle a été touchée par un kamikaze qui a fait peu de dégâts. Après la capitulation du Japon, Virginie-Occidentale a pris part à l'occupation initiale et a ensuite participé à l'opération "Magic" Carpet, transportant des soldats et des marins d'Hawaï aux États-Unis continentaux avant d'être désactivé en 1946. Il a été désarmé en 1947 et affecté à la flotte de réserve du Pacifique, où il est resté jusqu'en 1959, date à laquelle il a été vendu à des démolisseurs de navires et démantelé.


Photos de la guerre mondiale

USS West Virginia (BB-48) Pearl Harbor le 7 décembre 1941 Cuirassés USS West Virginia et Tennessee USS West Virginia (BB-48) approchant de la cale sèche à Pearl Harbor Navy Yard le 8 juin 1942 dommages massifs au bordé de coque infligés par plusieurs torpilles japonaises de type 91
USS West Virginia (BB-48) dans la cale sèche flottante ABSD à Espiritu Santo 2 novembre 1944 USS West Virginia photographié avant la guerre USS West Virginia (BB-48) en cale sèche n° 1 au Pearl Harbor Navy Yard 17 juin 1942 Cuirassé USS West Virginia BB-48
Le cuirassé USS West Virginia BB-48 au large du Puget Sound Navy Yard Washington 2 juillet 1944 USS West Virginia, Pearl Harbor le 30 avril 1943 2 USS Virginie-Occidentale 1934 Cuirassé USS West Virginia BB-48 pendant les manœuvres de la flotte de combat novembre 1929, bow view
Cuirassé USS West Virginia BB-48 – Pearl Harbor Navy Yard 9 septembre 1942 USS West Virginia 20 avril 1943 Bordée de l'USS West Virginia Cuirassé USS West Virginia BB-48 au large du chantier naval de Puget Sound 2 juillet 1944
USS West Virginia en cale sèche flottante ABSD 1 au large de l'île d'Aessi 13 novembre 1944 Cuirassé USS West Virginia en cale sèche n° 1 à Pearl Harbor Navy Yard 11 juin 1942 USS West Virginia dans la cale sèche flottante ABSD à Espiritu Santo novembre 1944 Cuirassé USS West Virginia Pearl Harbor le 30 avril 1943
USS West Virginia au large du Puget Sound Navy Yard Washington 2 juillet 1944 après la reconstruction Cuirassé USS West Virginia – Canal de Panama 7 mars 1927 USS West Virginia en cours au large de Pearl Harbor le 30 avril 1943 Le cuirassé USS West Virginia bow 1934
USS West Virginia à Gatun écluse Panama 1930 Cuirassé USS West Virginia BB-48 tribord Vue arrière du cuirassé USS West Virginia BB-48 Survivant de sauvetage des marins de l'USS West Virginia (BB-48) à Pearl Harbor le 7 décembre 1941
  • Myron J. Smith – Mountaineer Battlewagon. États-Unis Virginie-Occidentale (BB-48), Navire de guerre Série 1
  • Robert J Martin -USS West Virginia (BB-48)
  • S. Battleships in Action, Part 1 – Robert C. Stern, Don Greer Squadron/Signal Publications Warships No. 3
  • Cuirassés américains : une histoire de conception illustrée – Norman Friedman Naval Institute Press 1985
  • L'ère du cuirassé 1890-1922
  • Dreadnoughts de l'US Navy 1914-45 - Osprey New Vanguard 208
  • Philip Kaplan – Battleships Les premiers gros canons, photographies rares des archives de guerre (Images de guerre)
  • Peter Hore – Cuirassés Lorenz Books 2005
  • Cuirassés : Cuirassés des États-Unis, 1935-1992 - Naval Institute Press 1995
  • Les cuirassés Stanley Sandler – : une histoire illustrée de leur impact
  • Ian Sturton – Tous les cuirassés du monde : de 1906 à nos jours Conway Maritime Press 2000

Statistiques du site :
photos de la Seconde Guerre mondiale : plus de 31500
modèles d'avions : 184
modèles de réservoir : 95
modèles de véhicules : 92
modèles d'armes à feu : 5
unités : 2
navires : 49

Photos de la guerre mondiale 2013-2021, contact : info(at)worldwarphotos.info

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Quintus by Automattic.Politique de confidentialité et de cookies

Aperçu de la confidentialité

Les cookies nécessaires sont absolument essentiels au bon fonctionnement du site Web. Cette catégorie comprend uniquement les cookies qui assurent les fonctionnalités de base et les fonctions de sécurité du site Web. Ces cookies ne stockent aucune information personnelle.

Tous les cookies qui peuvent ne pas être particulièrement nécessaires au fonctionnement du site Web et sont utilisés spécifiquement pour collecter des données personnelles des utilisateurs via des analyses, des publicités et d'autres contenus intégrés sont qualifiés de cookies non nécessaires. Il est obligatoire d'obtenir le consentement de l'utilisateur avant d'exécuter ces cookies sur votre site Web.


Discussion : USS West Virginia (BB-48)

Est-ce un fait historique ? Cela ressemble beaucoup à une légende d'horreur en temps de guerre, beaucoup d'entre elles sont sorties comme une légende. Source s'il vous plaît. —Commentaire précédent non signé ajouté par 62.65.196.119 (talk) 17:05, 2 September 2007 (UTC)

Référence ajoutée, par demande. -- Mufka (u) (t) (c) 20:23, 2 septembre 2007 (UTC)

J'ai perdu la trace des années entre 1943 et 1944. Elle est allée à Puget Sound en 1943, mais n'est apparemment partie qu'un an (?) Plus tard pour jouer un rôle dans les batailles d'octobre 1944. Ediza8 (conversation) 16:37, 23 août 2016 (UTC) Ediza8

"La ceinture blindée principale de la Virginie-Occidentale avait une épaisseur de 13,5 pouces (343 mm) au-dessus des magasins et des locaux des machines, et de 8 pouces (203 mm) ailleurs. les "normes" assez puritaines de l'AoN avaient. La dimension de 8" fait probablement référence à la conicité au bord inférieur - elle devrait se lire ". espace des machines, mais conique au-dessous de la ligne de flottaison à 8" à son bord inférieur. " — Commentaire précédent non signé ajouté par 217.155.18.238 (discussion) 16:07, 19 janvier 2017 (UTC)

Cet article comprend beaucoup trop de détails sur les batailles qui ont leurs propres articles. Aussi, il est écrit d'une manière fleurie et enthousiaste, au lieu du ton détaché d'une encyclopédie. Vgy7ujm 00:10, 2 juin 2007 (UTC)

Probablement parce que la majorité (sinon la totalité) de l'article est copiée du domaine public Dictionary of American Naval Fighting Ships. Voir l'article de DANFS pour une discussion sur son style.--J Clear 01:48, 4 juin 2007 (UTC) Sérieusement, "Oldendorf "a franchi le T" de la flotte japonaise et a ainsi atteint la maîtrise tactique d'une situation que presque toutes les surfaces l'amiral en rêve." . est inapproprié pour une encyclopédie. Vazeer Akbar (discussion) 11h30, 11 juin 2012 (UTC)

Critique: Parsecboy (talk · contribs) 17:56, 20 August 2015 (UTC)

  1. It is reasonably well written. a (prose): b (MoS): Same issues as the rest of these articles you've done - the DANFS text needs to completely rewritten. Don't see any close paraphasing.--Tomandjerry211 (alt) (talk) 10:50, 21 August 2015 (UTC) "As the newest super-dreadnought, she was the product of state-of-the-art naval architecture. New features included a watertight, compartmentalized hull and the scale of her armor. This was an advance in the design of battleships built, or on the drawing boards before, the Battle of Jutland." - far too close to the DANFS version: "The most recent of the "super-dreadnoughts," West Virginia embodied the latest knowledge of naval architecture the water-tight compartmentation of her hull and her armor protection marked an advance over the design of battleships built or on the drawing boards before the Battle of Jutland." And in the next paragraph, compare this: "After brief work at the New York Navy Yard the ship sailed to Hampton Roads, experiencing trouble with her steering gear." with this: After a brief period of work at the New York Navy Yard, the ship made the passage to Hampton Roads, although experiencing trouble with her steering gear while en route." - changing a few words here and there is not sufficient to avoid close paraphrasing. Look at the scale of rewriting I had to do with USS Wyoming (BB-32) . That's what you should be doing with these articles. Parsecboy (talk) 12:00, 21 August 2015 (UTC) I've fixed the examples of close paraphasing you provided and fixed a few more.--Tomandjerry211 (alt) (talk) 12:21, 26 August 2015 (UTC) There are still issues (and I'm choosing these paragraphs at random): "Part of the Japanese fleet, four carriers and two hybrid battleship-carriers (Ise and Hyūga), sailed toward the Philippine Sea. A small surface force under Admiral Kiyohide Shima headed for the Sulu Sea two striking forces consisting of battleships, cruisers and destroyers left Lingga Roads, Sumatra, before separating north of Borneo. The larger group, commanded by Admiral Takeo Kurita, passed north of the island of Palawan to cross the Sibuyan Sea." Is almost word-for-word from the relevant DANFS text: "Four carriers and two "hermaphrodite" battleship-carriers (Ise and Hyuga) sailed toward the Philippine Sea from Japanese home waters a small surface force under Admiral Shima headed for the Sulu Sea two striking forces consisting of battleships, cruisers, and destroyers sortied from Lingga Roads, Sumatra, before separating north of Borneo. The larger of those two groups, commanded by Admiral Kurita, passed north of the island of Palawan to transit the Sibuyan Sea." The following paragraph in this article has the same problem. Parsecboy (talk) 20:06, 14 September 2015 (UTC) Fail it and I'll fix the issues later.--Tomandjerry211 (alt) (talk) 21:20, 19 September 2015 (UTC) Several duplicate links need to be fixed. Done Numerous other ships are mentioned but not identified by ship type Done Hide the hull number dabs on ship links Done
  2. It is factually accurate et verifiable. a (references): b (citations to reliable sources): c (OR): This appears to be a copy of DANFS - just cite DANFS, not a mirror Done What makes usswestvirginia.org a reliable source? Done Other sources, Rohwer, Nofi, etc. should be consulted. Done American Book Publishers looks to be a vanity press. Same for West Virginia Press Club. Done Macintyre, Donald, CAPT RN (September 1967). "Shipborne Radar". United States Naval Institute Proceedings - need full citation details Done U.S. Navy (1945). USS West Virginia Deck Logs. Washington D.C.: War Department. - primary sources are to be avoided Done
  3. It is broad in its coverage. a (major aspects): b (focused):
  4. It follows the neutral point of view policy. Fair representation without bias:
  5. It is stable. No edit wars, etc.:
  6. It is illustrated by images, where possible and appropriate. a (images are tagged and non-free images have fair use rationales): b (appropriate use with suitable captions): File:Uss west virginia bb.jpg - dead source link DoneFile:USS West Virginia (BB-48) 1944 7.jpg - dead source link DoneFile:USS Artisan ABSD-1 04.jpg - ditto Done
  7. Globalement: Pass/Fail: Failing per nominator's withdrawal request above. Parsecboy (talk) 18:25, 21 September 2015 (UTC)

Reviewer: Peacemaker67 (talk · contribs) 07:06, 8 July 2019 (UTC)


This article is in good shape. I have some comments/queries:

  • the full load displacement conversions don't match between the body and infobox, rounding issue
    • Fixed
    • Good idea
    • Fixed
    • Works for me
    • Fixed
    • Done
    • Done
    • Good question - I'd assume O3Us and then SOCs and later OS2Us, but the sources don't say. Friedman, unlike his French counterparts, doesn't seem to care about floatplanes.
    • Added
    • Good catch
    • Fixed
    • Found a figure
    • I meant to fix that when I rewrote that section.
    • No, see if how I reworded it is clearer
    • Yeah, good point
    • Done
    • I have a tendency to forget that link
    • No, it's not all that relevant - I had copied over that from the fast battleship articles I wrote that had encountered the 1st Mobile Fleet in the Battle of the Philippine Sea and forgot to trim it here
    • Done
    • Yup
    • Done
    • Good idea
    • Done
    • Done
    • Works for me
    • I read With the Old Breed too recently and have had his way of referring to the units in my head )
    • Good point
    • Fixed
    • Hmm, I checked their about page and it turns out it's just a blog - I hadn't paid that much attention to it when I rewrote the article.
    • Fixed, good catch.

    That's it from me. Peacemaker67 (click to talk to me) 09:54, 8 July 2019 (UTC)

    Thanks PM Parsecboy (talk) 17:15, 8 July 2019 (UTC) No worries. This article is well-written, verifiable using reliable sources, covers the subject well, is neutral and stable, contains no plagiarism, and is illustrated by appropriately licensed images with appropriate captions. Passing. Peacemaker67 (click to talk to me) 01:39, 9 July 2019 (UTC)

    @Parsecboy: Not all readers start at the top of an article and read every word down to the bottom. They may dive into a section when, for example, they are looking for a vessel's involvement in a particular battle, as I did. It took quite a of of backing up into previous sections to determine what year the action took place in. I have encountered this situation in several articles, and do not want other readers of Wikipedia to have to be inconvenienced. There is no downside that I can see in having a year thrown in there once every few paragraphs. Chris the speller yack 17:24, 18 September 2019 (UTC)

    To me, many of the places you put them don't make sense - the "Leyte and "Battle of Leyte Gulf" cover events in the span of a couple of weeks, and in the "Later operations" section, you added a 1945 in the paragraph immediately after the year was already mentioned. That sort of repetition annoys me as a reader. Parsecboy (talk) 17:47, 18 September 2019 (UTC) @Parsecboy: I added most of the years back in (and the punctuation you had removed along with them), but not to 5 January 1945 I had missed the mention of 1 January 1945 in th paragraph that preceded it. I don't think it's too much to show the year once for each battle or once when a couple of months go by and the year changes. Chris the speller yack 18:36, 18 September 2019 (UTC) That's the point, though - it's subjective and I faire think it's too much. I'd rather you hadn't done that. je have put years where the years change - adding more than that is excessive in my view. Parsecboy (talk) 18:45, 18 September 2019 (UTC) I've posted a request for additional comments here. Parsecboy (talk) 18:46, 18 September 2019 (UTC) In broad terms I am sympathetic to CtS's position, although the Devil's in the detail it is, as Parsecboy says, subjective, but I have also frequently been frustrated by "backing up into previous sections to determine what year the action took place in". At the moment the year is, so far as a quick read can tell, mentioned no more than once per sub-section that seems appropriate to me. Removing some would create a risk of confusing/inconveniencing cette reader. But, it is subjective and perhaps my view is based on my being a doddery old fool who can't retain information for more than a couple of paragraphs. Gog the Mild (talk) 19:34, 18 September 2019 (UTC) I would like to see years mentioned Suite often, in general -- many articles, especially warship articles, are near-unintelligible from a chronological perspective even to someone who is knowledgeable about the era. MPS1992 (talk) 21:28, 18 September 2019 (UTC) In general, I think the year is only required if it changes or a new section is started. Peacemaker67 (click to talk to me) 23:02, 18 September 2019 (UTC) I think what we have now, where, for example, the Leyte and Leyte Gulf sections remind the reader it's 1944 twice in the span of 3 paragraphs (where the jump from the last date in the Leyte section to where they're reminded of the year in the next para is literally 3 days), is excessive. Parsecboy (talk) 13:42, 19 September 2019 (UTC) And the Iwo Jima and Okinawa sections, which remind the reader it's 1945 with the same pace - 1st para of Iwo Jima, an intervening paragraph, and then the next paragraph we're reminded it's 1945. This time, the intervening time between years is a month. Is this vraiment good writing? Parsecboy (talk) 13:45, 19 September 2019 (UTC)

    Layout needs to be logical and consistent, which doesn't fit with inferring when a reader will start in the middle. Adding dates on the off-chance that someone will find it inconvenient to look for them is a fool's errand. As long as a reader knows where to look (lead, infobox, section) leave it at that. Keith-264 (talk) 15:00, 19 September 2019 (UTC)

    That's a good point - we link a term at the first use, not somewhere in the middle assuming that readers will skip over the first use of the term. Parsecboy (talk) 15:24, 19 September 2019 (UTC)


    Pearl Harbor: 16 Days To Die – Three Sailors trapped in the USS West Virginia

    The sunken battleship USS West Virginia (BB-48) at Pearl Harbor after her fires were out, possibly on 8 December 1941. USS Tennessee (BB-43) is inboard. A Vought OS2U Kingfisher floatplane (marked 𔄜-O-3”) is upside down on West Virginia’s main deck. A second OS2U is partially burned out atop the Turret No. 3 catapult.

    In the aftermath of the attacks on Pearl Harbour during World War Two stories emerged of sailors who were trapped in the sunken battleships, some even survived for weeks.

    Those who were trapped underwater banged continuously on the side of the ship so that anyone would hear them and come to their rescue. When the noises were first heard many thought it was just loose wreckage or part of the clean-up operation for the destroyed harbour.

    However the day after the attack, crewmen realised that there was an eerie banging noise coming from the foward hull of the USS West Virginia, which had sunk in the harbour.

    It didn’t take long for the crew and Marines based at the harbour to realise that there was nothing they could do. They could not get to these trapped sailors in time. Months later rescue and salvage men who raised the USS West Virginia found the bodies of three men who had found an airlock in a storeroom but had eventually run out of air.

    They were Ronald Endicott, 18, Clifford Olds, 20, and Louis Costin, 21. Within the storeroom was a calendar and they had crossed off every day that they had been alive – 16 days had been crossed off using a red pencil. The men would have been below deck when the attack happened, so it is unlikely that they knew what was happening.

    Those who survived the attack and were crew on the USS West Virginia have remembered the story and retold it quietly as a story of bravery and determination of the young soldiers.

    In truth, the US Navy had never told their families how long the three men had survived for, instead telling them that they had been killed in the attack on the harbour. Their brothers and sisters eventually discovered the truth but were so saddened that they did not speak of it.

    One of Clifford’s friends and comrades Jack Miller often returned to the harbour and would pray for his friend at the site of the sunken wreck. He says that just the night before the attack they had been drinking beer together, and he had wanted to rescue him desperately in the days after the attack.

    However there was no way of any rescue crews getting to them since if they cut a hole in the ship, it would flood it, and if they tried to use a blowtorch it could explode since there was too much oil and gasoline in the water.

    Survivors say that no one wanted to go on guard duty anywhere near the USS West Virginia since they would hear the banging of trapped survivors all night long, but with nothing that could be done.


    Gun Characteristics

    Type Bag
    Projectile Types and Weights AP Mark 5 Mods 1 to 6 1a - 2,240 lbs. (1,016 kg)
    HC Mark 13 Mods 0 to 6 2a - 1,900 lbs. (862 kg)
    HC Mark 14 Mod 0 - 1,900 lbs. (862 kg)
    Bursting Charge AP Mark 5 - 33.6 lbs. (15.2 kg)
    HC Mark 13 - 153.6 lbs. (69.67 kg)
    HC Mark 14 - 153.6 lbs. (69.67 kg)
    Projectile Length AP Mark 5 - 64.0 in (162.6 cm)
    HC Mark 13 - 64.0 in (162.6 cm)
    HC Mark 14 - 64.0 in (162.6 cm)
    Propellant Charge 3a Full Charge - 545.0 lbs. (247.2 kg) SPD

    These ships were assigned the following dye colors:

    Colorado - Orange
    Maryland - Blue (?)
    West Virginia - No dye (White)


    7 December 1941

    The Attack on Pearl Harbor. A torpedo has just struck USS West Virginia (BB-48), 7:56 a.m., 7 December 1941 (Imperial Japanese Navy) par


    Voir la vidéo: Veterans History Project: Korean War Veteran James Sobeski (Janvier 2022).