Informations

28 octobre 2013 Jour 282 de la Cinquième Année - Histoire


10H00 LE PRESIDENT reçoit le briefing présidentiel quotidien
bureau ovale

12h00 LE PRÉSIDENT prononce une allocution lors de l'installation du directeur du FBI James Comey
Siège du FBI, Washington, DC

15h45 LE PRÉSIDENT et LE VICE-PRÉSIDENT rencontrent le secrétaire d'État John Kerry
bureau ovale


Code d'éthique

Télécharger : Code de déontologie NSPE
Télécharger : Le guide de référence éthique de la NSPE pour une liste de tous les cas jusqu'en 2019.

Préambule
L'ingénierie est une profession importante et savante. En tant que membres de cette profession, les ingénieurs doivent faire preuve des normes les plus élevées d'honnêteté et d'intégrité. L'ingénierie a un impact direct et vital sur la qualité de vie de tous. En conséquence, les services fournis par les ingénieurs exigent l'honnêteté, l'impartialité, la justice et l'équité, et doivent être dédiés à la protection de la santé, de la sécurité et du bien-être publics. Les ingénieurs doivent respecter une norme de comportement professionnel qui exige le respect des principes les plus élevés de conduite éthique.

I. Canons fondamentaux
L'ingénieur, dans l'exercice de ses fonctions professionnelles, doit :

  1. Accorder la priorité à la sécurité, à la santé et au bien-être du public.
  2. Effectuer des services uniquement dans les domaines de leur compétence.
  3. Ne publiez des déclarations publiques que de manière objective et véridique.
  4. Agir pour chaque employeur ou client en tant qu'agents ou fiduciaires fidèles.
  5. Évitez les actes trompeurs.
  6. Se comporter de manière honorable, responsable, éthique et légale de manière à rehausser l'honneur, la réputation et l'utilité de la profession.
  1. Les ingénieurs doivent accorder la priorité à la sécurité, à la santé et au bien-être du public.
    1. Si le jugement des ingénieurs est infirmé dans des circonstances qui mettent en danger la vie ou la propriété, ils doivent en aviser leur employeur ou client et toute autre autorité appropriée.
    2. Les ingénieurs doivent approuver uniquement les documents d'ingénierie qui sont conformes aux normes applicables.
    3. Les ingénieurs ne doivent pas révéler des faits, des données ou des informations sans le consentement préalable du client ou de l'employeur, sauf dans les cas autorisés ou requis par la loi ou le présent Code.
    4. Les ingénieurs ne doivent pas permettre l'utilisation de leur nom ou de leur associé dans des entreprises commerciales avec une personne ou une entreprise qu'ils croient engagée dans une entreprise frauduleuse ou malhonnête.
    5. Les ingénieurs ne doivent pas aider ou encourager la pratique illégale de l'ingénierie par une personne ou une entreprise.
    6. Les ingénieurs ayant connaissance de toute violation alléguée du présent Code doivent le signaler aux organismes professionnels appropriés et, le cas échéant, également aux autorités publiques, et coopérer avec les autorités compétentes pour fournir les informations ou l'assistance nécessaires.
    1. Les ingénieurs ne doivent entreprendre des missions que lorsqu'ils sont qualifiés par l'éducation ou l'expérience dans les domaines techniques spécifiques impliqués.
    2. Les ingénieurs ne doivent apposer leur signature sur aucun plan ou document traitant d'un sujet pour lequel ils manquent de compétence, ni sur aucun plan ou document non préparé sous leur direction et leur contrôle.
    3. Les ingénieurs peuvent accepter des missions et assumer la responsabilité de la coordination de l'ensemble d'un projet et signer et sceller les documents d'ingénierie pour l'ensemble du projet, à condition que chaque segment technique soit signé et scellé uniquement par les ingénieurs qualifiés qui ont préparé le segment.
    1. Les ingénieurs doivent être objectifs et véridiques dans leurs rapports, déclarations ou témoignages professionnels. Ils doivent inclure toutes les informations pertinentes et pertinentes dans ces rapports, déclarations ou témoignages, qui doivent porter la date indiquant quand ils étaient à jour.
    2. Les ingénieurs peuvent exprimer publiquement des opinions techniques fondées sur la connaissance des faits et la compétence en la matière.
    3. Les ingénieurs ne doivent émettre aucune déclaration, critique ou argumentation sur des questions techniques inspirées ou payées par les parties intéressées, à moins qu'ils n'aient préfacé leurs commentaires en identifiant explicitement les parties intéressées au nom desquelles ils parlent et en révélant l'existence de tout intérêt les ingénieurs peuvent avoir dans les matières.
    1. Les ingénieurs doivent divulguer tous les conflits d'intérêts connus ou potentiels qui pourraient influencer ou sembler influencer leur jugement ou la qualité de leurs services.
    2. Les ingénieurs n'accepteront pas de compensation, financière ou autre, de plus d'une partie pour des services sur le même projet, ou pour des services relatifs au même projet, à moins que les circonstances ne soient pleinement divulguées et acceptées par toutes les parties intéressées.
    3. Les ingénieurs ne solliciteront ni n'accepteront aucune contrepartie financière ou autre, directement ou indirectement, d'agents extérieurs dans le cadre des travaux dont ils sont responsables.
    4. Les ingénieurs de la fonction publique en tant que membres, conseillers ou employés d'un organisme ou d'un département gouvernemental ou quasi-gouvernemental ne doivent pas participer aux décisions concernant les services sollicités ou fournis par eux ou leurs organisations dans la pratique privée ou publique de l'ingénierie.
    5. Les ingénieurs ne doivent pas solliciter ou accepter un contrat d'un organisme gouvernemental dont un directeur ou un dirigeant de leur organisation est membre.
    1. Les ingénieurs ne doivent pas falsifier leurs qualifications ou permettre une fausse déclaration de leurs qualifications ou de celles de leurs associés. Ils ne doivent pas déformer ou exagérer leur responsabilité dans ou pour l'objet de missions antérieures. Les brochures ou autres présentations liées à la sollicitation d'emploi ne doivent pas déformer les faits pertinents concernant les employeurs, les employés, les associés, les coentrepreneurs ou les réalisations passées.
    2. Les ingénieurs ne doivent pas offrir, donner, solliciter ou recevoir, directement ou indirectement, une contribution pour influencer l'attribution d'un contrat par l'autorité publique, ou qui peut être raisonnablement interprétée par le public comme ayant pour effet ou l'intention d'influencer l'attribution de un contrat. Ils ne doivent offrir aucun cadeau ou autre contrepartie de valeur afin d'obtenir un emploi. Ils ne doivent pas payer de commission, de pourcentage ou de frais de courtage afin d'obtenir un emploi, sauf à un employé de bonne foi ou à des agences commerciales ou de marketing établies de bonne foi qu'ils ont retenues.

    III. Obligations professionnelles

    1. Les ingénieurs doivent être guidés dans toutes leurs relations par les normes les plus élevées d'honnêteté et d'intégrité.
      1. Les ingénieurs doivent reconnaître leurs erreurs et ne doivent pas déformer ou modifier les faits.
      2. Les ingénieurs doivent aviser leurs clients ou employeurs lorsqu'ils croient qu'un projet ne sera pas couronné de succès.
      3. Les ingénieurs ne doivent pas accepter d'emploi extérieur au détriment de leur travail régulier ou de leurs intérêts. Avant d'accepter un emploi d'ingénieur à l'extérieur, ils aviseront leurs employeurs.
      4. Les ingénieurs ne doivent pas tenter d'attirer un ingénieur d'un autre employeur par des prétextes faux ou trompeurs.
      5. Les ingénieurs ne doivent pas promouvoir leur propre intérêt au détriment de la dignité et de l'intégrité de la profession.
      6. Les ingénieurs doivent traiter toutes les personnes avec dignité, respect, équité et sans discrimination.
      1. Les ingénieurs sont encouragés à participer à l'orientation professionnelle en affaires civiques pour les jeunes et à travailler pour l'avancement de la sécurité, de la santé et du bien-être de leur communauté.
      2. Les ingénieurs ne doivent pas remplir, signer ou sceller des plans et/ou des spécifications qui ne sont pas conformes aux normes d'ingénierie applicables. Si le client ou l'employeur insiste sur une telle conduite non professionnelle, ils doivent en informer les autorités compétentes et se retirer de tout autre service sur le projet.
      3. Les ingénieurs sont encouragés à faire connaître et apprécier au public l'ingénierie et ses réalisations.
      4. Les ingénieurs sont encouragés à adhérer aux principes de développement durable 1 afin de protéger l'environnement pour les générations futures.
      5. Les ingénieurs doivent poursuivre leur développement professionnel tout au long de leur carrière et doivent se tenir au courant de leurs domaines de spécialité en s'engageant dans une pratique professionnelle, en participant à des cours de formation continue, en lisant des ouvrages techniques et en assistant à des réunions et séminaires professionnels.
      1. Les ingénieurs doivent éviter d'utiliser des déclarations contenant une fausse déclaration matérielle ou omettant un fait important.
      2. Conformément à ce qui précède, les ingénieurs peuvent publier des annonces pour le recrutement de personnel.
      3. Conformément à ce qui précède, les ingénieurs peuvent préparer des articles pour la presse profane ou technique, mais ces articles n'impliquent pas de crédit à l'auteur pour le travail effectué par d'autres.
      1. Les ingénieurs ne doivent pas, sans le consentement de toutes les parties intéressées, promouvoir ou organiser un nouvel emploi ou une nouvelle pratique en rapport avec un projet spécifique pour lequel l'ingénieur a acquis des connaissances particulières et spécialisées.
      2. Les ingénieurs ne doivent pas, sans le consentement de toutes les parties intéressées, participer ou représenter un intérêt adverse dans le cadre d'un projet ou d'une procédure spécifique dans lequel l'ingénieur a acquis des connaissances spécialisées particulières au nom d'un ancien client ou employeur.
      1. Les ingénieurs ne doivent pas accepter de considérations financières ou autres, y compris des conceptions d'ingénierie gratuites, de la part des fournisseurs de matériel ou d'équipement pour spécifier leur produit.
      2. Les ingénieurs ne doivent pas accepter de commissions ou d'indemnités, directement ou indirectement, de la part d'entrepreneurs ou d'autres parties traitant avec des clients ou des employeurs de l'ingénieur dans le cadre de travaux dont l'ingénieur est responsable.
      1. Les ingénieurs ne doivent pas demander, proposer ou accepter une commission sur une base conditionnelle dans des circonstances dans lesquelles leur jugement peut être compromis.
      2. Les ingénieurs occupant des postes salariés doivent accepter des travaux d'ingénierie à temps partiel uniquement dans la mesure compatible avec les politiques de l'employeur et conformément aux considérations éthiques.
      3. Les ingénieurs ne doivent pas, sans consentement, utiliser l'équipement, les fournitures, le laboratoire ou les installations de bureau d'un employeur pour exercer en dehors de la pratique privée.
      1. Les ingénieurs en pratique privée ne doivent pas examiner le travail d'un autre ingénieur pour le même client, sauf à la connaissance de cet ingénieur, ou à moins que le lien de cet ingénieur avec le travail n'ait été interrompu.
      2. Les ingénieurs employés par le gouvernement, l'industrie ou l'enseignement ont le droit d'examiner et d'évaluer le travail d'autres ingénieurs lorsque leurs fonctions l'exigent.
      3. Les ingénieurs commerciaux ou industriels sont autorisés à effectuer des comparaisons techniques des produits représentés avec les produits d'autres fournisseurs.
      1. Les ingénieurs doivent se conformer aux lois d'enregistrement de l'État dans la pratique de l'ingénierie.
      2. Les ingénieurs ne doivent pas utiliser l'association avec un non-ingénieur, une société ou un partenariat comme une "cache" pour des actes contraires à l'éthique.
      1. Les ingénieurs doivent, dans la mesure du possible, nommer la ou les personnes qui peuvent être individuellement responsables des conceptions, inventions, écrits ou autres réalisations.
      2. Les ingénieurs utilisant des conceptions fournies par un client reconnaissent que les conceptions restent la propriété du client et ne peuvent être dupliquées par l'ingénieur pour d'autres sans autorisation expresse.
      3. Les ingénieurs, avant d'entreprendre des travaux pour d'autres en relation avec lesquels l'ingénieur peut apporter des améliorations, des plans, des conceptions, des inventions ou d'autres documents pouvant justifier des droits d'auteur ou des brevets, doivent conclure un accord positif concernant la propriété.
      4. Les conceptions, les données, les enregistrements et les notes des ingénieurs se rapportant exclusivement au travail d'un employeur sont la propriété de l'employeur. L'employeur devrait indemniser l'ingénieur pour l'utilisation de l'information à d'autres fins que l'objectif initial.

      Note de bas de page 1 Le « développement durable » est le défi de répondre aux besoins humains en ressources naturelles, produits industriels, énergie, nourriture, transport, logement et gestion efficace des déchets tout en préservant et en protégeant la qualité de l'environnement et la base de ressources naturelles essentielles au développement futur.

      Par ordonnance du tribunal de district des États-Unis pour le district de Columbia, l'ancienne section 11(c) du code de déontologie de la NSPE interdisant les appels d'offres, et toutes les déclarations de politique, opinions, décisions ou autres directives interprétant sa portée, ont été annulées comme étant illégalement interférant avec le droit légal des ingénieurs, protégés par les lois antitrust, de fournir des informations sur les prix aux clients potentiels en conséquence, rien dans le code de déontologie, les déclarations de politique, les opinions, les décisions ou autres directives de la NSPE n'interdit la soumission de devis ou d'offres concurrentielles pour les services d'ingénierie à tout moment ou pour tout montant.

      Déclaration du comité exécutif de la NSPE

      Afin de corriger les malentendus qui ont été signalés dans certains cas depuis le prononcé de la décision de la Cour suprême et l'entrée du jugement final, il est noté que dans sa décision du 25 avril 1978, la Cour suprême des États-Unis a déclaré : "Le Sherman Act n'exige pas d'appel d'offres."
      Il est en outre noté que, comme l'indique clairement la décision de la Cour suprême :

      1. Les ingénieurs et les entreprises peuvent individuellement refuser de soumissionner pour des services d'ingénierie.
      2. Les clients ne sont pas tenus de solliciter des offres pour des services d'ingénierie.
      3. Les lois fédérales, étatiques et locales régissant les procédures d'achat de services d'ingénierie ne sont pas affectées et restent pleinement en vigueur.
      4. Les sociétés d'État et les sections locales sont libres de rechercher activement et agressivement une législation pour les procédures de sélection et de négociation professionnelles par les organismes publics.
      5. Les règles de conduite professionnelle des offices d'enregistrement de l'État, y compris les règles interdisant les appels d'offres pour les services d'ingénierie, ne sont pas affectées et restent pleinement en vigueur. Les conseils d'enregistrement d'État habilités à adopter des règles de conduite professionnelle peuvent adopter des règles régissant les procédures pour obtenir des services d'ingénierie.
      6. Comme l'a noté la Cour suprême, « rien dans le jugement n'empêche la NSPE et ses membres de tenter d'influencer l'action gouvernementale… ».

      REMARQUE: En ce qui concerne la question de l'application du Code aux sociétés vis-à-vis des personnes physiques, la forme ou le type d'entreprise ne doit pas nier ni influencer la conformité des individus au Code. Le Code traite des services professionnels, lesquels services doivent être rendus par des personnes réelles. De vraies personnes à leur tour établissent et mettent en œuvre des politiques au sein des structures commerciales. Le Code est clairement écrit pour s'appliquer à l'Ingénieur, et il incombe aux membres de la NSPE de s'efforcer de respecter ses dispositions. Cela s'applique à toutes les sections pertinentes du Code.

      Copyright © Société nationale des ingénieurs professionnels. Tous les droits sont réservés.


      Chantre Fitzgerald

      Fondée en 1945, Cantor Fitzgerald est une société mondiale innovante de services financiers.

      Marchés des capitaux propres

      Cantor Fitzgerald est reconnu dans le monde entier pour sa force sur les marchés des actions et des capitaux à revenu fixe, son modèle de distribution institutionnelle mondiale, ainsi que sa présence croissante dans la banque d'investissement et le financement immobilier.

      Carrières

      Cantor Fitzgerald est toujours à la recherche de personnes exceptionnelles pour se joindre à notre équipe en pleine croissance.

      Howard Lutnick rejoint CNBC à la conférence Sandler O'Neill Global Exchange and Brokerage 2019

      Howard Lutnick, président-directeur général de Cantor Fitzgerald, L.P., a rejoint le podcast « Inside the ICE House » du NYSE pour partager ses réflexions sur les SPAC, la politique monétaire et la direction du « plus grand petit gars » de Wall Street.

      Howard Lutnick, président-directeur général de Cantor Fitzgerald, rejoint Richard Quest de "Quest Means Business" sur CNN International pour discuter des marchés, du boom de la SPAC et des raisons pour lesquelles "les investisseurs de détail sont là pour rester".

      Howard Lutnick, président-directeur général de Cantor Fitzgerald, est apparu sur « Bloomberg Markets » aujourd'hui et discute de la franchise SPAC de Cantor Fitzgerald, de l'essor des investissements de détail et des perspectives du marché.

      Le président-directeur général de Cantor Fitzgerald, Howard Lutnick, affirme que les sociétés d'acquisition spécialisées comblent un « écart » pour les investisseurs entre l'offre publique initiale et les marchés du capital-investissement. "Les SPAC sont là pour rester, ils comblent ce vide", a déclaré Lutnick sur Bloomberg TV.

      Anshu Jain, président de Cantor Fitzgerald, discute de ses perspectives pour l'économie mondiale en 2021 avec Bloomberg TV

      Howard Lutnick est apparu sur "Squawk Box" de CNBC à la suite de l'annonce de la transaction de regroupement d'entreprises entre View, Inc. et CF Finance Acquisition Corp. II, la SPAC parrainée par Cantor Fitzgerald

      #GivingTuesday, une journée où les associations caritatives, les familles, les entreprises et les communautés du monde entier se réunissent pour une cause commune : donner et donner généreusement. Alors que nous poursuivons nos efforts de collecte de fonds pour les secours en cas de catastrophe pendant la période des fêtes, veuillez faire un don au Fonds de secours Cantor Fitzgerald. Répandez la gentillesse – Faites un don maintenant : cantorrelief.org/donate-now.

      Conférence virtuelle mondiale sur les soins de santé 2020

      Journée caritative virtuelle 2020

      Programme de secours aux familles COVID-19 du Cantor Fitzgerald Relief Fund

      En ces temps difficiles, nous restons fidèles à notre mission. 100% des fonds récoltés iront aux écoles primaires des communautés défavorisées pour apporter une aide financière directe aux familles avec de jeunes enfants dans le besoin.

      Le Cantor Fitzgerald Global Healthcare Group compile une mise à jour quotidienne de l'actualité médicale COVID-19, qui met en évidence les actualités médicales et de santé relatives à la pandémie. Veuillez partager la newsletter avec vos clients, votre famille et vos amis, et envisagez de faire un don au programme de secours familial COVID-19 du Cantor Fitzgerald Relief Fund en cliquant sur le bouton FAIRE UN DON MAINTENANT ci-dessous.

      Anshu Jain s'adresse à Bloomberg Markets au Forum économique mondial de Davos, en Suisse

      Anshu Jain discute de ses préoccupations concernant les évaluations de crédit étirées, la prise en compte du changement climatique dans les investissements et les plus gros risques qu'il voit actuellement avec Bloomberg Markets au Forum économique mondial de Davos, en Suisse.


      Évaluation du patient âgé qui tombe

      DÉPISTAGE

      Les patients âgés présentant des facteurs de risque connus de chute doivent être interrogés régulièrement sur les chutes. Une enquête spécifique est nécessaire en raison des craintes de nombreuses personnes âgées à l'idée d'être placées en institution. Ainsi, il est peu probable que ces patients donnent la chute comme une plainte principale.

      Une seule chute n'est pas toujours le signe d'un problème majeur et d'un risque accru de chutes ultérieures. La chute peut être simplement un événement isolé. Cependant, les chutes récurrentes, définies comme plus de deux chutes sur une période de six mois, doivent être évaluées pour des causes traitables. Une évaluation immédiate est requise pour les chutes qui produisent des blessures ou sont associées à une nouvelle maladie aiguë, une perte de conscience, de la fièvre ou une tension artérielle anormale.

      L'HISTOIRE

      Une anamnèse complète est essentielle pour déterminer le mécanisme de chute, les facteurs de risque spécifiques de chute, les déficiences qui contribuent aux chutes et le bilan diagnostique approprié. De nombreux patients attribuent une chute à un simple trébuchement, mais le médecin de famille doit déterminer si la chute s'est produite en raison d'un obstacle environnemental ou d'un autre facteur déclenchant.

      Le médecin doit poser des questions sur l'activité dans laquelle le patient était engagé juste avant et au moment de la chute, surtout si l'activité impliquait un changement de position. L'emplacement de la chute doit être déterminé. Il est également important de savoir si quelqu'un a été témoin de la chute et si le patient a subi des blessures. Le patient et, le cas échéant, les témoins ou les soignants doivent être interrogés en détail sur les chutes précédentes et si les chutes étaient de même nature ou de nature différente. Le médecin doit également déterminer qui est disponible pour aider le patient.

      Le mnémonique CATASTROPHE est utile pour rappeler les principaux éléments d'une enquête fonctionnelle (tableau 1) .19

      Le titulaire des droits n'a pas concédé le droit de reproduire cet élément dans les médias électroniques. Pour l'élément manquant, voir la version imprimée originale de cette publication.

      ÉVALUATION DES FACTEUR DE RISQUE

      Le risque de subir une blessure à la suite d'une chute dépend de la susceptibilité de chaque patient et des dangers environnementaux. La fréquence des chutes est liée à l'effet cumulé de multiples troubles superposés aux changements liés à l'âge. La littérature reconnaît une myriade de facteurs de risque de chute (tableau 2) .20 , 21 La probabilité de chute augmente avec le nombre de facteurs de risque.22


      Téléchargement et autres outils

      Les indicateurs sur kidsdata.org couvrent une gamme de mesures démographiques provenant de diverses sources :

      Le nombre de naissances dans l'ensemble et pour 1 000 femmes (le taux de fécondité général), ainsi que le nombre et le pourcentage de naissances selon la race/l'origine ethnique de la mère, proviennent du California Department of Public Health (CDPH) .

      Le nombre et le pourcentage de naissances selon l'état matrimonial de la mère sont disponibles pour la Californie et les États-Unis. Ces données proviennent des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et sont également disponibles selon la race/l'origine ethnique de la mère. *

      Les estimations de la population d'enfants de l'enquête sur la communauté américaine du Bureau du recensement des États-Unis sont disponibles dans l'ensemble et par race/ethnie pour les comtés, les villes, les districts scolaires et les districts législatifs. domaines.

      Les estimations au niveau du comté (de 1995) et les projections (jusqu'en 2060) de la population infantile dans son ensemble, par sexe et groupe d'âge, et par race/ethnicité, sont disponibles auprès du ministère des Finances de Californie également disponibles sont des estimations et des projections pour la population totale .

      Les données basées sur les rapports des élèves sur le niveau d'éducation des parents, l'orientation sexuelle des jeunes et le statut de transgenre proviennent de la California Healthy Kids Survey (CHKS) selon l'indicateur, des estimations sont disponibles par niveau scolaire (7, 9, 11 et/ou non- traditionnel), le sexe, le niveau d'appartenance à l'école, le niveau d'éducation des parents et l'orientation sexuelle.**

      *Les données californiennes du CDPH et du CDC ne doivent pas être comparées en raison de différences potentielles dans le codage de race/ethnicité.

      ** Les estimations du CHKS au niveau de l'État, bien que dérivées du CHKS bisannuel de l'État, peuvent différer des données publiées dans les rapports bisannuels du CHKS de l'État en raison des différences dans la classification par niveau scolaire des élèves des écoles secondaires complémentaires. Les niveaux de connexion à l'école sont basés sur une échelle créée à partir des réponses à cinq questions sur le fait de se sentir en sécurité, proche des gens et de faire partie de l'école, d'être heureux à l'école et sur le fait que les enseignants traitent les élèves de manière équitable.

      Les facteurs démographiques sont également importants, car les circonstances dans lesquelles les enfants naissent et grandissent, ainsi que des forces structurelles plus larges telles que l'économie, les institutions et les politiques, influencent fortement leur santé et leur bien-être (3) . Des décennies de recherche démontrent des inégalités dans le bien-être des enfants selon la race/l'origine ethnique, le niveau d'éducation des parents, le statut socioéconomique et d'autres caractéristiques sociales (3, 4, 5) . De plus, des facteurs tels que l'orientation sexuelle des jeunes et l'identification du genre sont importants, car les jeunes LGBTQ courent un risque accru d'être victimes d'intimidation, de toxicomanie, de maltraitance des enfants et d'autres résultats négatifs sur la santé et la société (6, 7). La composition démographique et la situation des enfants, des jeunes et des familles peuvent fournir un aperçu critique des besoins de la population.

      Pour plus d'informations, consultez la section Kidsdata.org&rsquos Recherche et liens. Consultez également les sujets suivants sur kidsdata.org : Démographie des étudiants, Structure familiale et Immigrants.

      Sources de ce récit :

      1. Myers, D. (2017). La nouvelle importance des enfants en Amérique. Fondation Lucile Packard pour la santé des enfants et association de l'hôpital pour enfants. Extrait de : https://www.lpfch.org/publication/new-importance-children-america

      2. Forum fédéral interagences sur les statistiques sur l'enfance et la famille. (2019). Contexte démographique. Dans Enfants américains : indicateurs nationaux clés du bien-être, 2019. Extrait de : https://www.childstats.gov/americaschildren/demo.asp

      3. Commission de la Fondation Robert Wood Johnson pour construire une Amérique plus saine. (2014). Il est temps d'agir : investir dans la santé de nos enfants et de nos communautés. Extrait de : https://www.rwjf.org/en/library/research/2014/01/recommendations-from-the-rwjf-commission-to-build-a-healthier-am.html

      5. Flores, G., & American Academy of Pediatrics Committee on Pediatric Research (2010). Disparités raciales et ethniques dans la santé et les soins de santé des enfants. Pédiatrie, 125(4), e979-e1020. Extrait de : https://pediatrics.aappublications.org/content/125/4/e979

      6. Burwick, A., et al. (2014). Services à la personne pour les populations LGBT à faible revenu et à risque : une évaluation de la base de connaissances et des besoins de recherche. Département américain de la Santé et des Services sociaux, Administration for Children and Families. Extrait de : https://www.acf.hhs.gov/opre/resource/human-services-for-low- Income-and-at-risk-lgbt-populations-an-assessment-of-the-knowledge-base -et-besoins-de-recherche

      7. Choi, S.K. et al. (2017). Jeunes LGBTQ dans les écoles publiques de Californie : différences à travers l'État. Institut Williams. Extrait de : https://williamsinstitute.law.ucla.edu/publications/lgbtq-youth-ca-public-schools

      Le nombre d'enfants en Californie a diminué depuis le milieu des années 2000, passant d'environ 9,6 millions en 2004 à 9 millions en 2020. Les projections démographiques indiquent que ce chiffre tombera à 8,3 millions d'ici 2035. La proportion d'enfants dans la population totale de l'État a également est en baisse, de 28 % en 1995 à 23 % en 2020, avec une chute prévue à 18 % d'ici 2045. Conformément à ces tendances, le taux de natalité de la Californie a diminué au cours des dernières décennies, passant de 76 naissances pour 1 000 femmes en 1995 à 59 pour 1 000 en 2017, l'année la plus récente disponible.

      La structure et la dynamique de la population varient considérablement au niveau local. Selon les estimations de 2020, cinq comtés du sud de la Californie abritent plus de la moitié de la population infantile de l'État & mdash Los Angeles, San Diego, Orange, Riverside et San Bernardino & mdash avec près d'un enfant sur quatre vivant dans le seul comté de Los Angeles. En revanche, les comtés de la vallée centrale ont des taux de natalité et des proportions d'enfants parmi les plus élevés au sein de la population, par exemple, le taux de natalité dans le comté de Kings en 2017 était de 83 pour 1 000 femmes (contre 54 pour 1 000 pour Los Angeles et 46 pour 1 000 pour San Francisco), et le pourcentage d'enfants dans le comté de Kings par rapport à la population globale en 2020 était de 29 % (contre 22 % pour Los Angeles et 15 % pour San Francisco).

      En 2020, les enfants hispaniques/latinos représentaient près de la moitié (48 %) de la population infantile de l'État, contre 41 % en 1995, et les enfants blancs représentaient moins d'un tiers (29 %), contre 40 % en 1995. Au niveau du comté, les estimations de la proportion d'enfants hispaniques/latinos dans la population totale d'enfants variaient de 15 % à 88 %, tandis que la proportion d'enfants blancs variait de 9 % à 76 %. Dans tout l'État, 13 % des enfants californiens étaient d'origine asiatique, 5 % étaient afro-américains/noirs, 4 % étaient multiraciaux et moins de 1 % étaient indiens d'Amérique/natifs de l'Alaska ou natifs d'Hawaï/des insulaires du Pacifique.

      Les estimations des niveaux d'éducation des parents, disponibles à partir des enquêtes 2015-2017 auprès des élèves des écoles publiques, indiquent qu'entre 37 % et 40 % des élèves de 7e, 9e et 11e en Californie avaient des parents qui ont obtenu au moins un diplôme universitaire de 4 ans, tandis que 9 % à 19 % avaient des parents qui n'avaient pas terminé leurs études secondaires. Les élèves des programmes non traditionnels, ceux dont les liens avec l'école sont faibles, les élèves gais/lesbiennes/bisexuels et les jeunes hispaniques/latinos étaient plus susceptibles d'avoir des parents qui n'avaient pas terminé leurs études secondaires que leurs pairs des autres groupes.

      Les estimations de l'orientation sexuelle des jeunes à l'échelle de l'État à partir des mêmes enquêtes montrent que 10 % des filles de 11e année et 3,9 % des garçons de 11e année se sont identifiés comme gays, lesbiennes ou bisexuels, tandis que 3,3 % de tous les élèves de 11e année n'étaient pas sûrs de leur orientation sexuelle. En outre, environ 1,6% des élèves de 11e année se sont identifiés comme transgenres.

      Afin de planifier des politiques et des programmes appropriés pour répondre aux besoins des communautés, les décideurs doivent comprendre la taille et la composition des populations qu'ils desservent, comment cela varie selon la géographie et comment les conditions changent. Les environnements dans lesquels les enfants naissent et grandissent ont un impact profond sur leur santé et leur bien-être (1, 2). Les données sur kidsdata.org et ailleurs montrent des inégalités persistantes dans les résultats des enfants et des jeunes selon des facteurs démographiques tels que la géographie, la race/l'origine ethnique, le statut socioéconomique, le niveau d'éducation des parents et le statut LGBTQ (1, 2, 3). Par exemple, les enfants de couleur et les enfants à faible revenu s'en sortent généralement moins bien selon les mesures de la santé et du bien-être pour des raisons évitables (1, 2). Les décideurs politiques ont un rôle à jouer pour remédier à ces disparités et veiller à ce que tous les enfants et toutes les familles, quelle que soit leur position sociale ou leur situation sociale, aient des chances équitables de s'épanouir (1, 2).

      Les projections démographiques suggèrent des raisons supplémentaires d'investir dans les enfants. Les données montrent un nombre croissant de personnes âgées prenant leur retraite, une diminution de la population d'enfants et des pénuries de main-d'œuvre et de contribuables attendues dans les décennies à venir, faisant des enfants une ressource plus importante que jamais (4). La dépendance croissante de la société à l'égard d'une population relativement plus petite d'enfants crée une nouvelle urgence pour garantir que les enfants et les familles d'aujourd'hui reçoivent le soutien dont ils ont besoin pour atteindre leur plein potentiel.

      • Investir dans la santé et le développement des jeunes enfants, en particulier ceux issus de familles à faible revenu, car les premières années constituent la base du bien-être tout au long de la vie en particulier, en veillant à ce que toutes les familles aient accès à des services de garde d'enfants abordables et de haute qualité et à une éducation préscolaire ( 2, 4, 5)
      • Favoriser des relations familiales et des environnements familiaux stables et enrichissants en veillant à ce que des services efficaces soient en place, notamment une éducation parentale adaptée à la culture, un soutien familial, des services de santé mentale et de visites à domicile pour les familles dans le besoin (2, 5, 6)
      • Veiller à ce que chaque jeune ait accès à des soins de santé centrés sur la famille, culturellement compétents et coordonnés au sein d'un centre médical (7)
      • Soutenir une approche globale des soins de santé qui va au-delà du traitement de la maladie pour aborder les déterminants sociaux de la santé, tels que l'accès à des aliments sains et à un logement sûr (2)
      • Maintenir et renforcer les programmes de filet de sécurité sociale (par exemple, soutien nutritionnel, aide au logement et crédits d'impôt), et augmenter le nombre d'enfants et de familles éligibles (8)
      • Promouvoir des écoles et des communautés sûres et saines dans lesquelles tous les jeunes ont accès à des relations de soutien, aux services nécessaires et à des opportunités positives, ceci est particulièrement essentiel pour les groupes vulnérables tels que les jeunes LGBTQ (1, 5, 6, 9)
      • Assurer un accès équitable à une éducation de la maternelle à la 12e année de haute qualité et à une éducation postsecondaire abordable, y compris des opportunités d'éducation des adultes pour les parents (1, 3, 10)
      • Construire des quartiers sûrs et conçus pour promouvoir la santé dans ce cadre, en encourageant la collaboration entre la planification communautaire, le logement, les transports, les soins de santé, la santé publique, l'éducation et d'autres secteurs (1, 2)
      • Allouer les ressources communautaires et distribuer les services en fonction des tendances démographiques, afin que les quartiers avec les plus grandes concentrations d'enfants disposent d'infrastructures et de services adéquats pour répondre aux besoins des familles (11)
      • Promouvoir des stratégies intersectorielles pour réduire la fragmentation des services et les obstacles du système, afin que les familles puissent plus facilement naviguer et accéder aux services nécessaires (1, 2)

      Pour plus d'informations, consultez la section Kidsdata.org&rsquos Recherche et liens. Voir également Implications politiques sur kidsdata.org sous Immigrants, Données démographiques des étudiants et Revenu familial et pauvreté.

      Sources de ce récit :

      1. National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine. (2017). Communities in action: Pathways to health equity. Retrieved from: https://www.nap.edu/catalog/24624/communities-in-action-pathways-to-health-equity

      2. Robert Wood Johnson Foundation Commission to Build a Healthier America. (2014). Time to act: Investing in the health of our children and communities. Retrieved from: https://www.rwjf.org/en/library/research/2014/01/recommendations-from-the-rwjf-commission-to-build-a-healthier-am.html

      4. Myers, D. (2017). The new importance of children in America. Lucile Packard Foundation for Children's Health & Children's Hospital Association. Retrieved from: https://www.lpfch.org/publication/new-importance-children-america

      5. Murphey, D., et al. (2014). Are the children well? A model and recommendations for promoting the mental wellness of the nation's young people. Child Trends & Robert Wood Johnson Foundation. Retrieved from: https://www.childtrends.org/publications/are-the-children-well-a-model-and-recommendations-for-promoting-the-mental-wellness-of-the-nations-young-people

      6. Centers for Disease Control and Prevention. (n.d.). Essentials for childhood: Creating safe, stable, nurturing relationships and environments for all children. Retrieved from: https://www.cdc.gov/violenceprevention/childabuseandneglect/essentials.html

      7. National Resource Center for Patient/Family-Centered Medical Home. (2020). Why is medical home important? American Academy of Pediatrics. Retrieved from: https://medicalhomeinfo.aap.org/overview/Pages/Evidence.aspx

      8. Danielson, C. (2020). California's future: Safety net. Public Policy Institute of California. Retrieved from: https://www.ppic.org/publication/californias-future-safety-net

      9. Centers for Disease Control and Prevention. (2017). Lesbian, gay, bisexual, and transgender health: LGBT youth. Retrieved from: https://www.cdc.gov/lgbthealth/youth.htm

      10. Noguera, P. A. (2017). Introduction to "Racial inequality and education: Patterns and prospects for the future." The Educational Forum, (81)2, 129-135. Retrieved from: https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/00131725.2017.1280753

      11. McCroskey, J., et al. (2017). Birth trends and family demographics across Los Angeles County: How they are changing and why it matters. Children's Data Network. Retrieved from: https://www.datanetwork.org/cdn-apps/snapshots-of-child-well-being-in-los-angeles-county

      • Center for the Study of Social Policy: LGBTQ+
      • Centers for Disease Control and Prevention: Health Equity
      • Child Trends: Race Equity
      • Gay, Lesbian and Straight Education Network (GLSEN)
      • Healthy People 2020: Lesbian, Gay, Bisexual, and Transgender Health . U.S. Dept. of Health and Human Services.
      • Healthy People 2020: Social Determinants of Health . U.S. Dept. of Health and Human Services.
      • Kaiser Family Foundation: Disparities Policy
      • Lesbian, Gay, Bisexual, and Transgender Health: LGBT Youth . Centers for Disease Control and Prevention.
      • Life Course and Social Determinants: Professional Resource Brief . Maternal and Child Health Digital Library.
      • Opportunity Insights
      • Pew Research Center: Social and Demographic Trends
      • Public Policy Institute of California: Population
      • Racial and Ethnic Disparities in Health: Professional Resource Guide . Maternal and Child Health Digital Library.
      • Urban Institute: Social Determinants of Health
      • ¿Cómo Están los Niños?: The Health of Latino Children and Families in California . (2014). Lucile Packard Foundation for Children's Health & Child and Adolescent Health Measurement Initiative.
      • Advances in Research with LGBTQ Youth in Schools . (2016). Psychology of Sexual Orientation and Gender Diversity. Heck, N. C., et al.
      • California LGBTQ Youth Report . (2019). Human Rights Campaign Foundation.
      • California's Future . (2021). Public Policy Institute of California.
      • Communities in Action: Pathways to Health Equity . (2017). National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine.
      • Demographic Trends of Children of Immigrants . (2016). Urban Institute. Woods, T., & Hanson, D.
      • Disparities for LGBTQ and Gender Nonconforming Adolescents . (2018). Pediatrics. Baams, L.
      • Dramatic Increase in the Proportion of Births Outside of Marriage in the United States from 1990 to 2016 . (2018). Child Trends. Wildsmith, E., et al.
      • Ensuring Comprehensive Care and Support for Transgender and Gender-Diverse Children and Adolescents . (2018). Pediatrics. Rafferty, J., et al.
      • Helping Parents, Helping Children: Two-Generation Mechanisms . (2014). The Future of Children.
      • How the U.S. Hispanic Population Is Changing . (2017). Pew Research Center. Flores, A.
      • Key Facts About Asian Americans, a Diverse and Growing Population . (2017). Pew Research Center. López, G., et al.
      • LGBTQ Youth in California’s Public Schools: Differences Across the State . (2017). Williams Institute. Choi, S. K., et al.
      • Race and Economic Opportunity in the United States: An Intergenerational Perspective . (2019). National Bureau of Economic Research. Chetty, R., et al.
      • Racial and Ethnic Disparities in the Health and Health Care of Children . (2010). Pediatrics. Flores, G., & American Academy of Pediatrics Committee on Pediatric Research.
      • The Landscape of Opportunity: Cultivating Health Equity In California . (2016). California Pan-Ethnic Health Network.
      • The New Importance of Children in America . (2017). Lucile Packard Foundation for Children's Health & Children’s Hospital Association. Myers, D.
      • Time to Act: Investing in the Health of Our Children and Communities . (2014). Robert Wood Johnson Foundation Commission to Build a Healthier America. Arkin, E., et al. (Eds.).
      • Understanding the Environmental Contexts of Boys and Young Men of Color . (2015). Urban Institute. Rawlings, L. A.
      • A Portrait of Los Angeles County: Los Angeles County Human Development Report 2017-2018 . (2018). Measure of America. Lewis, K., & Burd-Sharps, S.
      • A Portrait of Sonoma County: Sonoma County Human Development Report 2014 . (2014). Measure of America. Burd-Sharps, S., & Lewis, K.
      • Annual Report on the Conditions of Children in Orange County . Orange County Children's Partnership.
      • Birth Trends and Family Demographics Across Los Angeles County: How They Are Changing and Why It Matters . (2017). Children's Data Network. McCroskey, J., et al.
      • Key Indicators of Health by Service Planning Area . (2017). Los Angeles County Dept. of Public Health.
      • Pathway to Progress: Indicators of Young Child Well-Being in Los Angeles County . First 5 LA.
      • Santa Monica Youth Wellbeing Report Card . Santa Monica Cradle to Career.
      • Sexual and Gender Minority Youth in Foster Care: Assessing Disproportionality and Disparities in Los Angeles . (2014). Williams Institute, et al. Wilson, B. D. M., et al.
      • The Generational Future of Los Angeles: Projections to 2030 and Comparisons to Recent Decades . (2013). USC Population Dynamics Research Group. Myers, D., & Pitkin, J.
      • Youth Need Data . Get Healthy San Mateo County.
      • 2021 KIDS COUNT Data Book: State Trends in Child Well-Being . Annie E. Casey Foundation.
      • California Health and Human Services Open Data Portal . California Health and Human Services Agency.
      • California Health Interview Survey . UCLA Center for Health Policy Research.
      • California School Climate, Health, and Learning Surveys Public Dashboards . WestEd & California Dept. of Education.
      • California Strong Start Index . First 5 Association of California & Children’s Data Network.
      • Child Trends Databank: Parental Education
      • Childstats.gov . Federal Interagency Forum on Child and Family Statistics.
      • Health, United States, 2019 – Data Finder . National Center for Health Statistics.
      • KIDS COUNT Data Center . Annie E. Casey Foundation.
      • Migration Data Hub . Migration Policy Institute.
      • U.S. Census Bureau

      Key Issue: The First Ever Mad Magazine #24

      Record Sale: $2,000
      Minimum Value: $20

      In the 24th issue of the comic, Mad decided to turn into a magazine. This was largely due to the attention the publisher had received from the Comics Code Authority (essentially censoring its other titles).

      Launching a new era, publisher William Gaines and editor Harvey Kurtzman paraodied the TV show, "This is Your Life," wrestling, space travelers, and Bufferin.


      1. Medicaid is the nation’s public health insurance program for people with low income

      Medicaid is the nation’s public health insurance program for people with low income. The Medicaid program covers 1 in 5 Americans, including many with complex and costly needs for care. The program is the principal source of long-term care coverage for Americans. The vast majority of Medicaid enrollees lack access to other affordable health insurance. Medicaid covers a broad array of health services and limits enrollee out-of-pocket costs. Medicaid finances nearly a fifth of all personal health care spending in the U.S., providing significant financing for hospitals, community health centers, physicians, nursing homes, and jobs in the health care sector. Title XIX of the Social Security Act and a large body of federal regulations govern the program, defining federal Medicaid requirements and state options and authorities. The Centers for Medicare and Medicaid Services (CMS) within the Department of Health and Human Services (HHS) is responsible for implementing Medicaid (Figure 1).

      Figure 1: Medicaid plays a central role in our health care system.

      2. Medicaid is structured as a federal-state partnership

      Subject to federal standards, states administer Medicaid programs and have flexibility to determine covered populations, covered services, health care delivery models, and methods for paying physicians and hospitals. States can also obtain Section 1115 waivers to test and implement approaches that differ from what is required by federal statute but that the Secretary of HHS determines advance program objectives. Because of this flexibility, there is significant variation across state Medicaid programs.

      The Medicaid entitlement is based on two guarantees: first, all Americans who meet Medicaid eligibility requirements are guaranteed coverage, and second, states are guaranteed federal matching dollars without a cap for qualified services provided to eligible enrollees. The match rate for most Medicaid enrollees is determined by a formula in the law that provides a match of at least 50% and provides a higher federal match rate for poorer states (Figure 2).

      Figure 2: The basic foundations of Medicaid are related to the entitlement and the federal-state partnership.

      3. Medicaid coverage has evolved over time

      Under the original 1965 Medicaid law, Medicaid eligibility was tied to cash assistance (either Aid to Families with Dependent Children (AFDC) or federal Supplemental Security Income (SSI) starting in 1972) for parents, children and the poor aged, blind and people with disabilites. States could opt to provide coverage at income levels above cash assistance. Over time, Congress expanded federal minimum requirements and provided new coverage options for states especially for children, pregnant women, and people with disabilities. Congress also required Medicaid to help pay for premiums and cost-sharing for low-income Medicare beneficiaries and allowed states to offer an option to “buy-in” to Medicaid for working individuals with disabilities. Other coverage milestones included severing the link between Medicaid eligibility and welfare in 1996 and enacting the Children’s Health Insurance Program (CHIP) in 1997 to cover low-income children above the cut-off for Medicaid with an enhanced federal match rate. Following these policy changes, for the first time states conducted outreach campaigns and simplified enrollment procedures to enroll eligible children in both Medicaid and CHIP. Expansions in Medicaid coverage of children marked the beginning of later reforms that recast Medicaid as an income-based health coverage program.

      In 2010, as part of a broader health coverage initiative, the Affordable Care Act (ACA) expanded Medicaid to nonelderly adults with income up to 138% FPL ($17,236 for an individual in 2019) with enhanced federal matching funds (Figure 3). Prior to the ACA, individuals had to be categorically eligible and meet income standards to qualify for Medicaid leaving most low-income adults without coverage options as income eligibility for parents was well below the federal poverty level in most states and federal law excluded adults without dependent children from the program no matter how poor. The ACA changes effectively eliminated categorical eligibility and allowed adults without dependent children to be covered however, as a result of a 2012 Supreme Court ruling, the ACA Medicaid expansion is effectively optional for states. Under the ACA, all states were required to modernize and streamline Medicaid eligibility and enrollment processes. Expansions of Medicaid have resulted in historic reductions in the share of children without coverage and, in the states adopting the ACA Medicaid expansion, sharp declines in the share of adults without coverage. Many Medicaid adults are working, but few have access to employer coverage and prior to the ACA had no options for affordable coverage.

      Figure 3: Medicaid has evolved over time to meet changing needs.

      4. Medicaid covers 1 in 5 Americans and serves diverse populations

      Medicaid provides health and long-term care for millions of America’s poorest and most vulnerable people, acting as a high risk pool for the private insurance market. In FY 2017, Medicaid covered over 75 million low-income Americans. As of February 2019, 37 states have adopted the Medicaid expansion. Data as of FY 2017 (when fewer states had adopted the expansion) show that 12.6 million were newly eligible in the expansion group. Children account for more than four in ten (43%) of all Medicaid enrollees, and the elderly and people with disabilities account for about one in four enrollees.

      Medicaid plays an especially critical role for certain populations covering: nearly half of all births in the typical state 83% of poor children 48% of children with special health care needs and 45% of nonelderly adults with disabilities (such as physical disabilities, developmental disabilities such as autism, traumatic brain injury, serious mental illness, and Alzheimer’s disease) and more than six in ten nursing home residents. States can opt to provide Medicaid for children with significant disabilities in higher-income families to fill gaps in private health insurance and limit out-of-pocket financial burden. Medicaid also assists nearly 1 in 5 Medicare beneficiaries with their Medicare premiums and cost-sharing and provides many of them with benefits not covered by Medicare, especially long-term care (Figure 4).

      Figure 4: Medicaid plays a key role for selected populations.

      5. Medicaid covers a broad range of health and long-term care services

      Medicaid covers a broad range of services to address the diverse needs of the populations it serves (Figure 5). In addition to covering the services required by federal Medicaid law, many states elect to cover optional services such as prescription drugs, physical therapy, eyeglasses, and dental care. Coverage for Medicaid expansion adults contains the ACA’s ten “essential health benefits” which include preventive services and expanded mental health and substance use treatment services. Medicaid plays an important role in addressing the opioid epidemic and more broadly in connecting Medicaid beneficiaries to behavioral health services. Medicaid provides comprehensive benefits for children, known as Early Periodic Screening Diagnosis and Treatment (EPSDT) services. EPSDT is especially important for children with disabilities because private insurance is often inadequate to meet their needs. Unlike commercial health insurance and Medicare, Medicaid also covers long-term care including both nursing home care and many home and community-based long-term services and supports. More than half of all Medicaid spending for long-term care is now for services provided in the home or community that enable seniors and people with disabilities to live independently rather than in institutions.

      Given that Medicaid and CHIP enrollees have limited ability to pay out-of-pocket costs due to their modest incomes, federal rules prohibit states from charging premiums in Medicaid for beneficiaries with income less than 150% FPL, prohibit or limit cost sharing for some populations and services, and limit total out-of-pocket costs to no more than 5% of family income. Some states have obtained waivers to charge higher premiums and cost sharing than allowed under federal rules. Many of these waivers target expansion adults but some also apply to other groups eligible through traditional eligibility pathways.

      Figure 5: Medicaid’s benefits reflect the needs of the population it serves.

      6. Most Medicaid enrollees get care through private managed care plans

      Over two-thirds of Medicaid beneficiaries are enrolled in private managed care plans that contract with states to provide comprehensive services, and others receive their care in the fee-for-service system (Figure 6). Managed care plans are responsible for ensuring access to Medicaid services through their networks of providers and are at financial risk for their costs. In the past, states limited managed care to children and families, but they are increasingly expanding managed care to individuals with complex needs. Close to half the states now cover long-term services and supports through risk-based managed care arrangements. Most states are engaged in a variety of delivery system and payment reforms to control costs and improve quality including implementation of patient-centered medical homes, better integration of physical and behavioral health care, and development of “value-based purchasing” approaches that tie Medicaid provider payments to health outcomes and other performance metrics. Community health centers are a key source of primary care, and safety-net hospitals, including public hospitals and academic medical centers, provide a lot of emergency and inpatient hospital care for Medicaid enrollees.

      Medicaid covers a continuum of long-term services and supports ranging from home and community-based services (HCBS) that allow persons to live independently in their own homes or in other community settings to institutional care provided in nursing facilities (NFs) and intermediate care facilities for individuals with intellectual disabilities (ICF-IDs). In FY 2016, HCBS represented 57 percent of total Medicaid expenditures on LTSS while institutional LTSS represented 43 percent. This is a dramatic shift from 1995 (two decades earlier) when institutional settings accounted for 82 percent of national Medicaid LTSS expenditures.

      Figure 6: Over two-thirds of all Medicaid beneficiaries receive their care in comprehensive risk-based MCOs.

      7. Medicaid facilitates access to care

      A large body of research shows that Medicaid beneficiaries have far better access to care than the uninsured and are less likely to postpone or go without needed care due to cost. Moreover, rates of access to care and satisfaction with care among Medicaid enrollees are comparable to rates for people with private insurance (Figure 7). Medicaid coverage of low-income pregnant women and children has contributed to dramatic declines in infant and child mortality in the U.S. A growing body of research indicates that Medicaid eligibility during childhood is associated with reduced teen mortality, improved long-run educational attainment, reduced disability, and lower rates of hospitalization and emergency department visits in later life. Benefits also include second-order fiscal effects such as increased tax collections due to higher earnings in adulthood. Research findings show that state Medicaid expansions to adults are associated with increased access to care, improved self-reported health, and reduced mortality among adults.

      Figure 7: Nationally, Medicaid is comparable to private insurance for access to care – the uninsured fare far less well.

      Gaps in access to certain providers, especially psychiatrists, some specialists, and dentists, are ongoing challenges in Medicaid and often in the health system more broadly due to overall provider shortages, and geographic maldistribution of health care providers. However, low Medicaid payment rates have long been associated with lower physician participation in Medicaid, especially among specialists. Managed care plans, which now serve most Medicaid beneficiaries, are responsible under their contracts with states for ensuring adequate provider networks. There is no evidence that physician participation in Medicaid is declining. In a 2015 survey, 4 in 10 primary care providers who accepted Medicaid reported seeing an increased number of Medicaid patients since January 2014, when the coverage expansions in the ACA took full effect.

      Medicaid covers people who are struggling with opioid addiction and enhances state capacity to provide access to early interventions and treatment services. The Medicaid expansion, with enhanced federal funding, has provided states with additional resources to cover many adults with addictions who were previously excluded from the program. Medicaid covers 4 in 10 nonelderly adults with opioid addiction.

      8. Medicaid is jointly financed by states and the federal government

      Medicaid is financed jointly by the federal government and states. The federal government matches state Medicaid spending. The federal match rate varies by state based on a federal formula and ranges from a minimum of 50% to nearly 75% in the poorest state. Under the ACA, the federal match rate for adults newly eligible was 100% for 2014-2016, phasing down gradually to 90% in 2020 and thereafter (93% in 2019). The federal matching structure provides states with resources for coverage of their low-income residents and also permits state Medicaid programs to respond to demographic and economic shifts, changing coverage needs, technological innovations, public health emergencies such as the opioid addiction crisis, and disasters and other events beyond states’ control. The guaranteed availability of federal Medicaid matching funds eases budgetary pressures on states during recessionary periods when enrollment rises. Federal matching rates do not automatically adjust to economic shifts but Congress has twice raised them temporarily during downturns to strengthen support for states.

      Total federal and state Medicaid spending was $577 billion in FY 2017. Medicaid is the third-largest domestic program in the federal budget, after Social Security and Medicare, accounting for 9.5% of federal spending in FY 2017. In 2017, Medicaid was the second-largest item in state budgets, after elementary and secondary education (Figure 8).

      Figure 8: Medicaid is a budget item and a revenue item in state budgets.

      Federal Medicaid matching funds are the largest source of federal revenue (55.1%) in state budgets. Accounting for state and federal funds, Medicaid accounts for 26.5% of total state spending. Because Medicaid plays a large role in state budgets, states have an interest in cost containment and program integrity. Enrollment and spending increased significantly following implementation of the ACA, but have moderated in more recent years. While slower caseload growth helped to mitigate Medicaid spending growth in FYs 2018 and 2019, higher costs for prescription drugs, long-term services and supports and behavioral health services, and policy decisions to implement targeted provider rate increases were cited as factors putting upward pressures on Medicaid spending.

      9. Medicaid spending is concentrated on the elderly and people with disabilities

      Seniors and people with disabilities make up 1 in 4 beneficiaries but account for almost two-thirds of Medicaid spending, reflecting high per enrollee costs for both acute and long-term care (Figure 9). Medicaid is the primary payer for institutional and community-based long-term services and support – as there is limited coverage under Medicare and few affordable options in the private insurance market. Over half of Medicaid spending is attributable to the highest-cost five percent of enrollees. However, on a per-enrollee basis, Medicaid is low-cost compared to private insurance, largely due to lower Medicaid payment rates for providers. Analysis shows that if adult Medicaid enrollees had job-based coverage instead, their average health care costs would be more than 25% higher. Medicaid spending per enrollee has also been growing more slowly than private insurance premiums and other health spending benchmarks.

      Figure 9: Medicaid per enrollee spending is significantly greater for the elderly and individuals with disabilities compared to children and adults.

      10. The majority of the public holds favorable views of Medicaid

      Public opinion polling suggests that Medicaid has broad support. Seven in ten Americans say they have ever had a connection with Medicaid including three in ten who were ever covered themselves. Even across political parties, majorities have a favorable opinion of Medicaid and say that the program is working well (Figure 10). In addition, polling shows that few Americans want decreases in federal Medicaid funding. In addition to broad-based support, Medicaid has very strong support among those who are disproportionately served by Medicaid including children with special health care needs, seniors, and people with disabilities.

      Figure 10: Large Shares Across Parties Say They Have a Favorable Opinion of Medicaid

      Conclusion

      Medicaid provides comprehensive coverage and financial protection for millions of Americans, most of whom are in working families. Despite their low income, Medicaid enrollees experience rates of access to care comparable to those among people with private coverage. In addition to acute health care, Medicaid covers costly long-term care for millions of seniors and people of all ages with disabilities, in both nursing homes and the community. Medicaid bolsters the private insurance market by acting as a high-risk pool providing coverage for many uninsured people who were excluded from the private, largely employment-based health insurance system because of low income, poor health status, or disability. Medicaid also supports Medicare by helping low-income Medicare beneficiaries pay for premiums and cost-sharing and providing long-term services and supports that are not covered by Medicare.

      Accounting for one-fifth of health care spending, Medicaid funding is a major source of support for hospitals and physicians, nursing homes, and jobs in the health care sector. The guarantee of federal matching funds on an open-ended basis allows states the flexibility to use Medicaid to address health priorities such as addressing the opioid epidemic. The financing structure also provides support for states to allow Medicaid to operate as safety net when economic shifts and other dynamics cause coverage needs to grow.

      As Medicaid plays a large role in both federal and state budgets and is the primary source of coverage for low-income Americans, it is a constant source of debate. Efforts to repeal and replace the ACA also included fundamental reforms to Medicaid to cap federal financing through a block grant or per capita cap. Such proposals were narrowly defeated in 2017. Important Medicaid issues to watch in 2019 include Medicaid expansion developments and continued focus on changing the program through Medicaid demonstration waiver activities, including those focused on work requirements and other eligibility restrictions as well as potential waivers to reshape Medicaid financing. In addition, other areas in Medicaid to watch are reforms in benefits, payment and delivery systems, efforts to address social determinants of health, efforts to control prescription drug costs, and expand capacity to address the opioid epidemic and provide community based long-term care services. Congress and states could also consider broader health reform that could expand the role of public programs in health care including Medicare for All or Medicaid buy-in programs that could have significant implications for Medicaid.


      Nordic Tugs boats for sale

      * This price is based on today's currency conversion rate.

      Nordic Tugs

      Nordic Tugs is a yacht brand that currently has 30 yachts for sale on YachtWorld, including 5 new vessels and 25 used yachts, listed by experienced yacht brokers mainly in the following countries: United States and Canada. Models currently listed on YachtWorld vary in size and length from 8 feet to 57 feet. Top-of-the-line models listed are rigged with motors up to an exceptional 670 horsepower, while more economic models for sale may have as low as 85 horsepower engines (although the average power size across all of our current listings is 270 HP).

      Type of yachts by Nordic Tugs

      This builder offers boat hull types including semi-displacement that are frequently used for traditional, time-honored activities such as overnight cruising. Nordic Tugs equips models listed with inboard and other drive power options, available with diesel and other propulsion systems.

      Sought-after for their Trawler, Tug, Dinghy, Flybridge and Motor Yachts, the Nordic Tugs boats listed generally have a bigger draft and beam, qualities that make them popular and appropriate for overnight cruising.

      How much do Nordic Tugs boats cost?

      Nordic Tugs boats for sale on YachtWorld are listed for a variety of prices from $1,900 on the moderate end of the spectrum, with costs all the way up to $1,025,000 for the more sophisticated, luxurious yachts.

      What Nordic Tugs model is the best?

      Some of the most popular Nordic Tugs models currently listed include: 32, 34, 44, 54 and 26. Various Nordic Tugs models are currently offered for sale by specialized yacht brokers, dealers and brokerages on YachtWorld, with listings ranging from 1988 year models up to 2022.


      Experience New York's Iconic Luxury Hotel on Central Park South

      Since its debut on October 1, 1907, The Plaza Hotel has remained a New York icon hosting world leaders, dignitaries, captains of industry, Broadway legends, and Hollywood royalty. As an established staple for lavish society affairs and blockbuster films, The Plaza has welcomed guests from around the world to enjoy its magic at the castle on Central Park South for more than 100 years. Ideally situated on Fifth Avenue, The Plaza’s prestigious address continues to define elegance with unmatched service and an ever-evolving modern sensibility.

      From feast to fete, The Plaza’s extraordinary portfolio of refined experiences is enjoyed by all who pass through the iconic revolving door. Revel in the magic of Afternoon Tea in The Palm Court, savor the sites in the elegant Champagne Bar, transport in time through the magic of The Rose Club, and embark on a culinary journey throughout The Plaza Food Hall.

      Offering 282 distinctive guestrooms including 102 luxurious suites, The Plaza continues to strike the balance between its storied past and limitless future with the launch of the Legacy Suite collection. Classic crown molding is juxtaposed against contemporary works of art and lavish fabrics, adding vibrant textural elements to The Plaza’s guestrooms complete with dramatic lighting and beautifully finished woodwork to amplify the impeccable motif.

      Unrivaled luxury and comfort are complemented by attentive and discreet service throughout all areas of the hotel. In addition to the vast culinary offerings, and luxurious guestrooms, The Plaza offers world-class Shops at The Plaza, as well as health & wellness facilities including Guerlain Spa, The Plaza Hotel Fitness Center and Warren-Tricomi Salon.

      The opulent Grand Ballroom and Terrace Room have been meticulously restored to their original grandeur continuing to host many of New York City’s most memorable moments, which are at the heart of The Plaza’s legacy.


      Partial Listing of Novellas, Short Stories and Other Works by Charles Dickens in Alphabetical Order

      The Battle of Life – Published in 1852

      To Be Read at Dusk – Published in 1846, it’s the fourth of his Christmas books.

      A Child’s Dream of a Star – Published in 1850

      Cover of A Child’s Dream of a Star

      The Chimes: A Goblin Story

      A Christmas Tree

      The Cricket on the Hearth: A Fairy Tale of Home – Published in 1845

      A Dinner at Poplar Walk – This was Dickens’s first published work of fiction. It was later retitled as Mr. Minns and his Cousin

      Doctor Marigold’s Prescriptions – Published in 1865 in All The Year Round

      A Flight – Published in 1851 in Household Words

      Frozen Deep – Dickens and Wilkie Collins wrote this play. In 1857 they began benefit performances. Ellen Ternan was one of the actresses hired to for the event. She became the companion of Dickens.

      George Silverman’s Explanation – Published in 1868

      Going into Society – Published in 1858

      The Haunted Man – Published in 1848, it’s the fifth of Dickens’s Christmas novellas.

      Frontispiece of the first edition of The Haunted Man from 1848

      A Holiday Romance – Published in 1868

      The Holly-Tree – Published in 1855

      Hunted Down – Published in 1859

      The Lamplighter – Published in 1838

      The Long Voyage – Published in 1853 in the Household Words magazine

      Master Humphrey’s Clock

      A Message from the Sea – This short story appeared in the 1860 Christmas issue of All the Year Round. Charles Dickens and Wilkie Collins wrote the first, second and fifth chapters of this collaborative work.

      Mr. Minns and his Cousin – This was the second title for A Dinner at Poplar Walk.

      Mrs. Lirriper’s Legacy – Published in 1864

      Mrs. Lirriper’s Lodgings – Published in 1863

      No Thoroughfare – This was co-written with Wilkie Collins.

      Nobody’s Story

      Prince Bull – Published in 1855

      Public Life of Mr. Trumble, Once Mayor of Mudfog

      Sketches by Boz – Collection of essays originally published between 1833 and 1836. They were gathered and issued in book form, in February and August 1836. The two volumes were consolidated into a one-volume edition that was published in 1839.

      Sketches by Boz, illustration by George Cruikshank

      The Story of the Goblins Who Stole a Sexton – This stand-alone story was published as the 29th chapter of The Pickwick Papers. Its theme is similar to A Christmas Carol.


      Voir la vidéo: Lhistoire de lheure française (Novembre 2021).