Informations

Hindola Mahal, Mandu



Mandu – La Cité de la Joie III

Dans les histoires précédentes, vous avez lu notre exploration de Mandu, d'abord le groupe Village, puis le groupe Rewa Kund. L'enclave royale était le dernier des trois groupes de Mandu que nous avons visités. Nous aurions dû y aller le matin quand il y a moins de monde, mais ce groupe de monuments est mieux vu dans les lumières du soleil couchant, nous avons donc pensé à le faire le soir même.

L'endroit était vraiment bondé car c'était un dimanche, de nombreuses voitures, bus et des centaines de personnes se pressaient à l'endroit. À présent, nous étions devenus un visage familier à Mandu et même le gardien de sécurité nous a reconnus, nous demandant si nous étions ceux qui allaient à Rewa Kund le matin sur nos vélos.

Enclave royale

L'enclave royale est un groupe de palais et de monuments clôturés ensemble dans un seul complexe, le plus célèbre d'entre eux étant le Jahaz Mahal. Construits principalement aux XVe et XVIe siècles, ces monuments sont de grands spécimens de l'architecture afghane. L'entrée à l'enclave royale se fait par une route jouxtant la Jama Masjid. Le billet coûte INR 5/100 (Indien / Étranger). L'appareil photo est gratuit et la caméra vidéo est facturée 25 INR. Taveli Mahal, une ancienne écurie à l'intérieur du complexe a été convertie en un modeste musée présentant les artefacts de l'histoire de Malwa.

Jahaz Mahal

Jahaz Mahal ou le Ship Palace a été construit par Ghiyasuddin pour servir de harem à ses 15 000 jeunes filles. Le nom du palais est dérivé de sa forme étroite comme le pont d'un navire, situé entre deux plans d'eau, les lacs Munja et Kapur. Ce palais de plaisance devait être assez luxueux à son apogée, avec de grandes salles, des cénotaphes aux étages supérieurs et des bains turcs à l'étage inférieur, équipés de dispositifs pour l'eau chaude et froide. Depuis la terrasse du Jahaz Mahal, la vue sur le Munja Tank et le soleil se couchant au-delà de la campagne était incroyable.

La terrasse de Jahaz Mahal

Vue sur le Jahaz Mahal depuis un Jharokha

Hindola Mahal

Hindola Mahal est le prochain grand monument un peu au nord du Jahaz Mahal. Hindola signifie Balançoire et le palais est ainsi appelé à cause des curieuses pentes de ses murs. Eh bien, nous n'avons pas pu trouver grand chose de spécial avec les murs, mais les arches à l'intérieur étaient vraiment impressionnantes. D'énormes arches comme celle que nous avons vue plus tôt dans la boutique de Gada Shah, mais plus nombreuses et assez bien conservées. La lumière du soleil tombant sur le sol puis se reflétant au plafond créait une belle teinte dorée. J'ai essayé de capturer ce spectacle, mais je ne suis pas sûr que cela ait eu beaucoup de succès. Jetez un oeil et décidez..

Les arches de Hindola Mahal

Derrière le Hindola Mahal, il y a plus de ruines et à cet endroit la foule a commencé à s'éclaircir. D'anciens murs recouverts de mousse, leur épaisseur empêchant tout son de l'extérieur de filtrer, juste nous deux et pas une âme vivante à proximité… c'était un peu étrange mais je chéris cette solitude momentanée de la civilisation du 21ème siècle. Mandu est à son plus magique lorsque tout ce qui vous entoure n'est que les images, les sons et les esprits du passé.

Lumières et ombres du passé ..

Des étapes qui ne mènent nulle part maintenant ..

La mosquée de Dilawar Khan

Construite par Dilawar Khan en 1405 après JC, cette mosquée est l'une des premières structures islamiques de Mandu. Elle remonte à une époque où l'influence de l'architecture hindoue était encore très importante sur les bâtiments que les Afghans construisaient. Cette vaste mosquée bien qu'en ruines, montre quelques peintures murales remarquables qui ont survécu à cette date.

Au moment où nous avons fini d'explorer la mosquée de Dilawar Khan, le soleil s'était déjà couché et il commençait à faire sombre. Nous avons donc décidé de l'appeler un jour. Nous ne sommes pas revenus de la porte principale et avons plutôt traversé la maison de Gada Shah et avons pris la porte arrière. Une courte promenade à travers des buissons denses nous a permis de nous retrouver à nouveau à Ujaala Baoli, l'endroit où Ekta avait été effrayé par un fantôme éclaboussant la veille. Le complexe se trouvait à peine à 50 m d'ici.

Palais de Neelkanth

Les ravins du palais de Neelkanth

Le lendemain matin, nous avons décidé de visiter le Neelkanth Palace, un temple de Shiva situé à environ 4 km de la place du village. Nous avons traversé quelques villages au milieu d'un écrin de verdure, quelques ruines solitaires et au bord d'un ravin donnant une belle vue sur la vallée en contrebas. Ce temple se dresse à l'emplacement d'un ancien sanctuaire de Shiva, qui a été converti en palais de plaisance du gouverneur d'Akbar et a été "récupéré" plus tard. Vous obtenez donc un temple construit dans un style islamique, avec Shiva Linga en son centre et les versets du Coran au sommet. Assez intéressant ! Lorsque nous sommes arrivés là-bas, la puja du matin venait juste de commencer et il y avait un groupe d'écoliers curieux qui se tenait là. Une petite cascade se trouve derrière le temple, alimentant le bâtiment en eau à partir d'un réservoir situé au-dessus. Comme le Jahaz Mahal, il y avait aussi les curieux canaux d'eau en spirale à travers lesquels l'eau s'écoule de la manière la plus intéressante. Les enfants nous ont montré de mettre des feuilles dans le canal et de le voir couler en spirale. La vidéo ci-dessous est le dernier souvenir de Mandu que nous avons ramené avec nous…

Le temple du palais de Neelkanth

Une information important

Les choix pour rester à Mandu ne sont pas nombreux. Il y a trois endroits décents pour rester:

  • Malwa Resort : géré par MPTDC. Complexe familial avec une bonne note. Le seul problème est qu'étant loin du village, il faut avoir un véhicule pour rester ici.
  • Hôtel Roopmati : Proche du village et assez populaire auprès des touristes. Offre une vue magnifique sur les ravins qui se trouvent à l'arrière.
  • Malwa Retreat : C'est ici que nous avons séjourné. Géré par MPTDC. Le personnel amical qui est courtois d'une manière silencieuse. Les balcons offrent une vue magnifique sur les ravins qui se trouvent presque à côté d'eux. Le restaurant de l'hôtel est assez bon et la nourriture était étonnamment délicieuse. Étant plus près du village, il nous était possible de marcher jusqu'au village. Le seul problème était que les chambres avaient besoin d'entretien. De nombreuses lumières ne fonctionnaient pas, la porte ne se fermait pas correctement et pour aggraver les choses, les murs et le plafond de notre chambre étaient couverts de champignons.

La nourriture au Madhya Pradesh est généralement délicieuse et Mandu ne fait pas exception. Bien qu'il n'y ait pas beaucoup de restaurants, ceux disponibles offrent de très bonnes choses. Comme mentionné précédemment, le restaurant de Malwa Retreat était assez bon et servait d'excellents trucs végétariens et non végétariens.

Shivani est un endroit où il faut prendre au moins un repas à Mandu. Nous avons eu d'incroyables Daal Paaniya et Daal Bafne, des plats de Malwa trempés dans Desi Ghee qui ont un goût paradisiaque. Vivement recommandé.

Pour les collations et le petit-déjeuner, on peut aller sur la place du village près du temple Ram, où des bars comme Refresh Point servent du pohe décent et d'autres choses.

Faire le tour

Les moyens courants de se déplacer sont les voitures et les taxis qui peuvent en coûter entre 300 et 500 roupies. Cependant, s'il fait beau et que vous n'êtes pas trop paresseux, je vous recommande fortement de louer des vélos et d'explorer la campagne par vous-même. Le terrain n'est pas très difficile et le vent dans les cheveux tout en savourant la beauté de Mandu est une belle expérience. Des vélos peuvent être loués au magasin Sonu Bicycle près de la place du village pour Rs 35 par jour.


Les ruines de Mandu, ou Mandavgarh, autrefois capitale de la région de Malwa, une ville fortifiée, était également connue sous le nom de « Ville de la joie ». Mandu ne concerne pas les ruines du passé glorieux, mais c'est un bouquet d'histoires et de légendes. Comment dois-je commencer? Capitale de plusieurs dynasties, passé glorieux oublié, ville maintes fois détruite, délice architectural ou histoire d'amour entre Baz Bahadur et Roopmati. Il y a un célèbre film de Bollywood Rani Roopmati inspiré par cette histoire.

Certaines écritures anciennes parlent de Mandu comme l'une des villes prospères depuis le 6ème siècle. Cependant, en se basant sur diverses chroniques, il apparaît que la ville a atteint son apogée sous le règne de la dynastie Paramara aux 10 e et 11 e siècles. Sa renommée a atteint partout et le Royaume a été soumis à de multiples invasions.

Après des années d'attaque, Allaudin Khilji a vaincu le roi Paramara et Mandu est devenu une partie du sultanat de Delhi. La ville construite par la dynastie Parmara a été presque détruite et de nouvelles structures inspirées par l'architecte afghan ont remplacé les anciens bâtiments. Après la chute de la dynastie Khilji, Dilawar Khan, alors gouverneur de Malwa, a déclaré sa province un royaume libre et a fait de Mandu sa capitale. Après Dilawar Khan, le royaume a été transmis à son fils Hoshang Shah.

Dilawar Khan et son fils, Hoshang Shah, ont régné sur Mandu pendant de nombreuses années et ont construit des structures emblématiques comme la Jami Masjid, inspirée de la mosquée des Omeyyades à Damas (Syrie), qui reflète également un mélange d'architecture hindoue et islamique. Après Hoshang Shah, de nombreux dirigeants et dynasties différents ont régné sur Mandu de Bahadur Shah du Gujarat à Baz Bahadur en passant par les Moghols et les Marathes. Différents dirigeants ont laissé leur marque architecturale dans le fort soit en améliorant l'installation de leur prédécesseur, soit en ajoutant plus de bâtiments à la ville.

Baz Bahadur et Roopmati

Baz Bahadur était le dernier souverain indépendant de Mandu. Parmi tous les dirigeants, l'histoire de Baz Bahadur est un peu différente. Il était un connaisseur d'art et de musique et est également devenu célèbre en raison de son amour pour Roopmati, une poétesse et chanteuse hindoue. Ce qui est intéressant à propos de Baz Bahadur, c'est qu'il n'a pas forcé Roopmati à être son épouse, ce qui en tant que dirigeant aurait pu être très facile pour lui.

Il proposa en effet le mariage à Roopmati et lui demanda de l'accompagner dans sa capitale. Roopmati appartenait à une famille plus faible/plus pauvre et ne pouvait pas dire « non » au sultan. Elle a cependant posé une condition, que Baz Bahadur devrait construire un «palais pour elle» à la vue de la rivière Narmada. Et le résultat fut le réservoir Mahal et Rewa Kund de Roopmati.

Cette histoire d'amour est rappelée dans l'histoire indienne comme une union qui n'était motivée par aucune cupidité, luxure, alliance politique ou aucun traité qui était assez courant à cette époque. En outre, la dame, bien qu'elle appartienne à une couche inférieure, a vu son souhait se réaliser avant le mariage. Roopmati est devenue la reine de Malwa et était connue sous le nom de Rani Roopmati.

Alors que Rani Roopmati était une grande poétesse, compositrice et chanteuse, Baz Bahadur était un parolier et musicien doué. Alors que leur histoire d'amour a créé une nouvelle…., elle a également conduit à la chute du royaume. On dit qu'ils étaient tellement impliqués l'un dans l'autre que Baz Bahadur est devenu négligent envers ses devoirs envers le royaume. Et alors que la nouvelle de son approche laxiste commençait à se répandre, l'armée moghole a repéré une opportunité et a attaqué Malwa.

En 1561, l'armée moghole dirigée par Adham Khan attaqua Malwa. Baz Bahadur avait une petite armée de soldats et il se sentait incapable de défier le grand bataillon moghol. Il s'enfuit de Mandu laissant sa province et son amour, Roopmati tout seul. Rani Roopmati a consommé du poison pour se sauver des envahisseurs moghols et une grande histoire d'amour a connu une fin tragique. Leur histoire d'amour est toujours vivante dans les folklores.

Mandu est tombé dans l'anonymat après l'ère de Baz Bahadur. Bien que Baz Bahadur ait regagné son Royaume pendant une courte période, les Moghols sont venus bientôt appeler. Il est resté un fugitif dans un certain nombre de tribunaux pendant les années suivantes, s'est finalement rendu à Akbar en 1570 et a servi les Moghols par la suite. Cependant, les ruines de Mandu se dressent fièrement pour raconter des histoires de prospérité, de culture, d'architecture et plus encore.

Jetons un coup d'œil aux principales choses ou lieux (ou ruines) à visiter à Mandu

Jahaz Mahal (Palais des Navires) : Cette ruine est entourée de deux lacs et pendant la mousson, lorsque l'eau est remplie à ras bord, il semble que le bâtiment flotte sur l'eau. Ce palais à deux étages est niché sur deux lacs artificiels, Kapur Talao et Munj Talao. Il a une forme rectangulaire et comprend trois salles avec de nombreuses salles étroites et des bains royaux, des entrées voûtées de style gothique, des balcons en surplomb, des pavillons ouverts, des cascades et des fontaines.

Il a été construit par Ghiyaz-ud-din-Khilji pour accueillir ses 15 000 concubines. Oui, vous avez bien entendu ! Et maintenant, la structure n'est qu'une partie des ruines de Mandu !

Ruines de Jahaz Mahal Mandu

Système de gestion de l'eau de Mandu : Il y a plus au Jahaz Mahal. Un système de gestion de l'eau incroyable! Il y a des crêtes en spirale traversant les murs du palais qui servaient de tuyaux aux piscines et étaient remplies de sable pour filtrer et surveiller le débit d'eau. Les lacs en contrebas servaient de réservoirs et l'eau était envoyée vers les piscines avec une simple hydraulique à piston ! Un exemple clair de système de conservation de l'eau qui a été reproduit à travers Mandu.

Système de conservation de l'eau à Mandu Crêtes en forme de serpent pour diriger l'eau

Palais de Baz Bahadur : Situé sur le versant d'une colline au milieu d'un cadre pittoresque, le palais se compose d'une spacieuse cour ouverte avec des salles et des pièces sur les quatre côtés et une belle citerne en son milieu. Le palais de Baz Bahadur a été construit au début du XVIe siècle et se distingue par sa belle synthèse de motifs du Rajasthan et d'architecture islamique.

À l'intérieur du palais de Baz Bahadur

Rewa Kund et Roopmati Mahal: Le Rewa Kund est un réservoir construit par Baz Bahadur pour Roopmati. Il est équipé d'un cours d'eau pour alimenter en eau le palais de Roopmati. Le pavillon de Rani Roopmati a été construit comme poste d'observation de l'armée, mais a plutôt servi de retraite à Roopmati. Depuis ce pavillon pittoresque perché au sommet d'une colline, la reine pouvait contempler le palais de Baz Bahadur, ainsi que la Narmada qui coulait en contrebas.

Rewa Kund Roopmati Mahal

Jal Mahal : C'est une partie de l'enceinte royale qui contient également Jahaz Mahal. Situé à Munj Talao (étang), le palais a été construit comme sanctuaire de mousson privé pour les couples nobles. Près de dix piscines de formes, de tailles et de profondeurs différentes forment la cour avant. Ils vont des piscines à gradins en forme de fleurs aux réservoirs étroits et profonds qui s'étendent sur toute sa longueur.

Shri Mandavagadh Teerth : Il est dédié au 7ème Jain Tirthankar Suparshvanatha. Le temple a été joliment construit et a l'air exquis. Il a subi une expansion au 14ème siècle. On pense que l'idole de Lord Suparshvanath est beaucoup plus ancienne. Les ruines de nombreux temples et idoles peuvent être vues ici. On dit qu'il y avait autrefois près de 700 temples jaïns ici.

Hindola Mahal : Il se traduit littéralement par Swing palace et est probablement ainsi nommé en raison de ses murs latéraux en pente, créant peut-être une impression de balancement.

Hindola Mahal Mandu

La tombe de Hoshang Shah : On dit qu'il s'agit de la plus ancienne tombe en marbre d'Inde (plus vieille de quelques centaines d'années que le Taj Mahal, elle a été construite dans les années 1400 et se vante d'un style architectural afghan. On pense que les détails et la conception complexes de la tombe servi d'inspiration pour la construction du Taj Mahal.

Jami Masjid : La structure est considérée comme inspirée de la mosquée des Omeyyades à Damas et fait partie de l'architecture afghane. Il a trois énormes dômes et environ 58 petits dômes avec des arcs et des piliers.

Jami Masjid Mandu

Baobabs : Oui, vous avez bien entendu ! Similaires à ceux que l'on trouve à Madagascar ! Et les habitants l'appellent Mandu ki Imli (Tamarin), bien que le goût et l'apparence des fruits soient très différents. Il y a des dizaines de ces arbres à côté des ruines royales de Mandu, au bord de la route principale. On pense qu'un visiteur de Madagascar a offert au roi quelques graines de baobab, qui ont été plantées à divers endroits de Mandu.

Baobabs à Mandu

Les Darwazas (Portes) : Le mur entourant Mandu a 12 principaux Darwazas ou portes. Pour atteindre Mandu, vous devez en traverser plusieurs. Il existe également des passerelles plus petites conçues pour protéger les 12 portes susmentionnées.

Ce n'est pas tout. Il existe d'autres structures anciennes, comme le Champa Baodi (puits à marches) inspiré du modèle architectural turc, le tombeau de Darya Khan situé sur une plate-forme surélevée et orné de treillis complexes, les grottes de Bagh qui sont des grottes artificielles ornées de belles peintures et peintures murales, et le Neelkanth Mahal qui est dédié à Lord Shiva. Et les histoires… toutes ne peuvent pas être capturées dans cet article. N'est-il pas temps de planifier un voyage à Mandu ?

Pour plus d'expériences historiques en Inde, vous pouvez consulter l'article sur l'histoire indienne de la civilisation de la vallée de l'Indus à l'histoire moderne

Si vous souhaitez vous rendre à Mandu, vous pouvez consulter l'itinéraire du Madhya Pradesh et couvrir Mandu dans le cadre de cet itinéraire.

L'Inde, ce n'est pas que de l'histoire. En fait, il y a beaucoup plus de facettes à cette terre ancienne – culture, spiritualité, mystère, nature, faune et ainsi de suite. En savoir plus sur la façon d'explorer les différentes facettes de la destination Inde.

Quand visiter

Le meilleur moment pour visiter Mandu est d'octobre à avril, le temps est agréable pour se promener ou faire du vélo autour de l'endroit. Pour avoir une idée réelle du Jahaj Mahal, la mousson est un bon moment. Il vaut mieux éviter les étés.

Comment aller là

L'aéroport le plus proche de Mandu est Indore, qui se trouve à environ 80 kilomètres de Mandu et est bien relié à toutes les grandes villes de l'Inde.

La gare la plus proche est également Indore, à 90 kilomètres. On peut aussi prendre un taxi ou un bus depuis Indore


Hindola Mahal, Mandu - Histoire

Mandu vous hypnotise pour toutes les bonnes raisons. C'est en effet une destination magique que l'on préfère surtout visiter pendant la mousson. Cependant, lorsque vous partez en voyage vers une destination aussi belle que Mandu, vous avez tendance à tomber amoureux de sa beauté pittoresque. Cette ville regorge de sites patrimoniaux comme le pavillon Rani Roopmati, la tombe de Hoshang Shah, le palais Baz Bahadur qui en font l'une des attractions touristiques populaires du Madhya Pradesh.

Flottant sur son propre reflet, le Jahaz Mahal à Mandu ressemble à un navire sur le point de partir. Cependant, pendant des siècles, ce navire fait de pierre et de mortier ne l'a jamais fait. Au lieu de cela, il flottait au-dessus des lacs jumeaux, témoignant silencieusement de l'histoire longue, riche et variée de Mandu.

La ville de Mandu est ornée d'une architecture afghane envoûtante entourée de baobabs, originaires d'Afrique. Les grands palais sont encore vivants avec le romantisme royal tandis que les portes (darwazas) parlent d'une histoire de conquêtes impériales.

Donc, si visiter Mandu est dans votre liste de voyage, gardez votre soirée réservée et regardez le spectacle son et lumière instructif qui vous ramènera à l'histoire de Mandu.

L'histoire d'amour tragique de Rani Roopmati et du sultan Baz Bahadur

Le sultan Baz Bahadur était le dernier souverain indépendant de Mandu. Une fois quand il était sur une chasse t

L'architecture afghane combine la beauté et le but avec la conservation de l'eau

À Mandu, les températures peuvent souvent monter à 45 degrés

Profitez de vacances d'été dans ces propriétés au bord de l'eau du Madhya Pradesh

Il y a quelque chose d'extrêmement paisible à vivre dans le

5 destinations de mousson impressionnantes dans le Madhya Pradesh

Si vous êtes quelqu'un qui aime

Spectacle Son et Lumière Mandu - Une Extravagance Audiovisuelle

Pendant près d'une demi-heure le soir à Mandu, il

Mandu - remporte le prix de la meilleure ville patrimoniale

Mandu excellente destination décalée, cet endroit est

Mandu Utsav 2021

Avec d'innombrables beaux monuments à voir dans

Festival de Mandu 2020

Avec une myriade de beaux endroits à voir à Mandu, cette destination fascinante est également giv


Jami Masjid

Le Jami Masjid, construit en 1454 par les dirigeants de la dynastie Ghauri, a été un spectateur silencieux de l'histoire. Lieu de culte et d'importance historique, les piliers et les sentiers pavés offrent un lieu d'introspection et de retrouver l'équilibre au milieu du rythme effréné de la vie. La magnificence de l'édifice rappelle la grande mosquée de Damas. La mosquée reflète le style architectural pachtoune et « Jami Masjid » se traduit littéralement par « la Grande Mosquée ». Malgré sa taille, la simplicité de l'architecture rend la mosquée invitante plutôt que formidable. Les grandes cours, les nombreux piliers et les grandes entrées parlent à ceux qui les traversent comme ils le faisaient il y a de nombreuses années. Si la religion n'est pas la raison, la magnificence d'une structure qui a résisté à l'épreuve du temps et des échos de grandeur et de magnificence doit être vécue pour être comprise.

Photo gracieuseté de :Bernard Gagnon


Magie de Mandu

À environ 90 km au sud d'Indore, dans le Madhya Pradesh, se trouvent les ruines de l'une des plus belles villes de l'Inde médiévale - « Shaadiabad » ou la « Ville de la joie », mieux connue sous le nom de Mandu. Ces vestiges ont hypnotisé les voyageurs pendant des siècles.

L'empereur moghol Jahangir écrit dans ses mémoires Jahangirnama :

‘Quels mots de moi peuvent décrire la beauté de l'herbe et des fleurs ? Ils revêtent chaque colline et chaque vallée, chaque pente et chaque plaine. Je ne connais aucun endroit aussi agréable au climat et aussi joli au paysage que Mandu pendant la saison des pluies.

Situé sur un haut plateau dominant la vallée de la Narmada, les origines de Mandu sont très anciennes. Autrefois connu sous le nom Mandapadurga, les preuves épigraphiques trouvées ici nous indiquent qu'il y avait un règlement ici dès 550 CE. C'était une ville importante du Gujjar Pratihara qui a régné du milieu du VIIIe au XIe siècle, puis sous les Paramaras de Dhar. On pense que le célèbre Raja Bhoja de Dhar a construit un temple à Saraswati ici, bien que seuls quelques fragments du passé de Mandu survivent. En 1305, Mandu passa sous la domination du Sultanat de Delhi.

Suite au sac de Delhi par les armées de Timur en 1398, l'autorité centrale du Sultanat de Delhi s'effondre. Dilawar Khan Ghuri, alors gouverneur de Malwa, a déclaré son indépendance. Il a déplacé la capitale de Malwa de Dhar à Mandu, la renommant « Shaadiabad » ou « City of Joy ». Il restera le siège du sultanat de Malwa jusqu'à sa capture par les armées mogholes en 1562.

Le monument le plus célèbre de Mandu est le soi-disant pavillon de Roopmati. L'histoire de Roopmati, un chanteur hindou, et de Baz Bahadur, le dernier sultan du sultanat de Malwa, est l'une des romances les plus populaires de l'Inde médiévale. Selon l'histoire, Baz Bahadur (r. 1555-1562), lors d'une expédition de chasse, a rencontré une bergère d'une grande beauté et d'une voix mélodieuse. Il résolut de l'épouser et d'en faire sa reine. Elle a accepté, à la seule condition qu'il lui construise un palais d'où elle pourrait regarder sa rivière Narmada bien-aimée. Baz Bahadur lui a construit un pavillon juste au-dessus de son palais.

Alors que le couple vivait heureux, la beauté de Roopmati s'est répandue à travers l'Inde. Adham Khan, un général moghol, envahit Mandu et chercha à capturer Roopmati. Baz Bahadur a été vaincue et forcée de fuir, tandis que Roopmati a consommé du poison pour sauver son honneur. Cela a mis fin à l'indépendance de Malwa et il est devenu une partie de l'empire moghol en 1562 CE.

Fait intéressant, les historiens sont encore divisés sur le fait que ce récit soit fictif ou basé sur des événements réels. Le soi-disant « Pavillon de Roopmati » est en fait un poste de guet militaire, offrant une vue plongeante sur les forêts denses de la vallée de la Narmada au sud. Juste en dessous du pavillon se trouve le Palais de Baz Bahadur.

Le plus grand bâtiment de Mandu est sans aucun doute la Jama Masjid, dont la construction a été commencée par le premier sultan du sultanat de Malwa, Hoshang Shah, et achevée par Mahmud Khilji en 1454 CE. L'inscription sur la porte du porche principal affirme qu'il a été modelé sur la Grande Mosquée de Damas en Syrie. Ce qui rend cette mosquée si spectaculaire, c'est le grand nombre de dômes. Sur les 162 dômes originaux (4 grands et 158 ​​petits), 96 (4 grands et 92 petits) survivent à ce jour. Ces dômes n'étaient pas seulement décoratifs, mais faisaient partie d'un système acoustique pour s'assurer que le l'imam une voix se fit entendre de l'autre côté de la grande mosquée.

Le plus célèbre des monuments de Mandu est l'"Enclave royale" comprenant des palais, des pavillons et des chars, tels que Jahaz Mahal, Hindola Mahal et Jal Mahal. Situé entre deux chars, Munja Talao et Kapur Talao, se trouve un grand palais connu sous le nom de Jahaz Mahal ou le Ship Palace. Il comprend un palais de deux étages avec des fontaines et des pavillons. Attenant au Jahaz Mahal se trouve le Jal Mahal ou Palais de l'Eau, entouré d'eau le Champa Baoli, un grand puits à degrés et les Shahi Hamams ou bains royaux.

Hindola Mahal ou le « Swing Palace » était le Durbar Hall des sultans Malwa. Il tire son nom particulier de ses murs inclinés qui lui donnent l'illusion d'être une balançoire. Fait intéressant, une copie exacte de ce palais se trouve à Warangal en Telangana, à environ 850 km ! Il a peut-être été construit par le même architecte.

Également à Mandu se trouve le Chappan Mahal, à l'origine un tombeau qui a été transformé en pavillon de chasse par les maharajas de Dhar. Aujourd'hui le mahal abrite un musée archéologique.

Bien que ce soient quelques-uns des monuments les plus populaires de Mandu, cette ville médiévale cache également en son sein un certain nombre d'autres palais, monuments, caravanes sarais et des bâtiments qui attendent toujours d'être découverts. C'est ce qui rend Mandu si magique.

Rejoignez-nous dans notre voyage à travers l'Inde et son histoire, sur la chaîne YouTube de LHI. S'il te plaît Abonnez-vous ici

Live History India est une plate-forme numérique unique en son genre visant à vous aider à redécouvrir les nombreuses facettes et couches de la grande histoire et de l'héritage culturel de l'Inde. Notre objectif est de faire revivre les nombreuses histoires qui font de l'Inde et de permettre à nos lecteurs d'accéder aux meilleurs travaux de recherche et de travail effectués sur le sujet. Si vous avez des commentaires ou des suggestions ou si vous souhaitez nous contacter et faire partie de notre voyage à travers le temps et la géographie, écrivez-nous à [email protected]

Peu de gens qui visitent Goa savent qu'au nord, dans le village de Gandaulim se trouve l'église Saint-Blaise qui est tout ce qui reste du lien de Goa avec la Croatie !

La ville de Chandannagar, au confluent de la culture franco-bengali, est le joyau caché du Bengale. C'est aussi un symbole de « ce qui aurait pu être » pour les Français en Inde.

Retracez la géographie sacrée du pèlerinage d'Ashtavinayak et découvrez son histoire


Mandu, une petite ville au bord du plateau de Malwa dans le Madhya Pradesh, est entourée de forêts et a une importance historique. L'histoire nous dit que le fondateur de cette ville était Raja Bhoj, et c'était autrefois une retraite royale.

La ville est un monument d'amour, de romance et d'affection, car on pense que cet endroit est associé à la légende de l'amour du prince Baz Bahadur et du chanteur Roopmati, la beauté de la ville. La relation du prince musulman avec la bergère hindoue était pourtant vouée à l'échec.

La région de Mandu possède de nombreux beaux palais, des bains, de beaux canaux et des pavillons artistiquement conçus, faisant ressortir l'histoire d'amour séculaire des contes de fées avec toute sa splendeur magnifique. Des grottes taillées dans la roche avec des peintures enchanteresses décorant les murs et les plafonds sont des attractions supplémentaires.

L'antiquité et l'art se confondent ici pour apporter de merveilleuses structures. Les passerelles massives vers Mandu sont un exemple de cette excellence artistique ancienne. C'est une ville de monuments comme Alamgir, Bhangi, Rampol Darwaza, Jehangir Gate et Tarapur Gate.

Mandu est l'un des rares endroits où pousse le rare baobab.

Mandu connaît un climat tropical tout au long de l'année. La température varie de 35°C à 20°C en été. Les hivers (octobre à février) sont froids et agréables. Les moussons (juillet à septembre) ont des précipitations annuelles moyennes.

La ville était appelée Mandavgarh sous le règne des dirigeants de Parmara aux XIe et XIIe siècles. Cependant, le nom a été changé en «Shadiabad» (qui signifie bonheur) par Alauddin Khilji, qui a pris le contrôle de la ville au 13ème siècle.

Après la conquête par les Moghols au 19ème siècle, la ville a été gouvernée par Hoshang Shah, le fils de Dilawar Khan.

Attractions touristiques

Jami Masjid : Construit en 1454, le Jami Masjid est le bâtiment le plus majestueux de Mandu. Il est conçu d'après la mosquée omeyyade de Damas. La meilleure vue de ce monument est celle de l'Ashrafi Mahal qui s'élève devant lui.

Le tombeau de Hoshang Shah : Un monument massif de quatre carrés avec un vaste dôme, construit en 1435 après JC, c'est la plus ancienne structure de marbre de l'Inde et représente des influences hindoues typiques. Une inscription sur le montant droit de la porte mentionne le nom d'Ustad Hamid, qui a participé à la construction du Taj Mahal à Agra.

Jahaz Mahal : C'est l'un des monuments les plus célèbres de Mandu, cette structure en forme de navire a été érigée par Ghiyas-ud-din, fils de Mohammed Shah, pour son harem. Selon la légende, ce harem abritait 15 000 jeunes filles. Il y a deux lacs sur les côtés est et ouest du palais qui créent une illusion parfaite d'un navire avec sa forme rectangulaire.

Hindola Mahal : C'est une grande salle soutenue par des contreforts inclinés qui ressemblent aux supports d'une balançoire. Selon les légendes, les Jahaz et Hindola Mahal étaient populaires auprès des Moghols pour faire la fête les soirs de mousson.

Champa Baoli : Champa Baoli est un puits à gradins intéressant sur le bord nord du réservoir qui s'y trouve. C'était une retraite populaire par temps chaud et comportait des puits froids et des salles de bains.

Palais de Baz Bahadur: Le Rewa Kund est un réservoir d'eau sacrée de la rivière Rewa, autre nom de la Narmada. C'est l'endroit où l'amour du prince-poète Baz Bahadur et de Rani Roopmati s'est épanoui. Le palais de Baz Bahadur a été construit en 1509 à côté du Rewa Kund.

Pavillon Roopmati : Le pavillon de Roopmati est situé tout au bord du fort de Mandu. C'est un bâtiment très romantique, un cadre parfait pour une romance de conte de fées !

Temple de Nilkanth: Nilkanth (littéralement, le nom de Lord Shiva à gorge bleue) est un sanctuaire dédié à Shiva.

Comment atteindre

Par le train: La gare ferroviaire la plus proche est la gare de Ratlam, située à environ 125 km de Mandu. Il est bien relié au reste des grandes villes indiennes et constitue un carrefour essentiel des chemins de fer occidentaux.
Par avion: L'aéroport Indore Ahilyabai Holker est l'aéroport le plus proche de Mandu. Mandu est à environ 100 km de l'aéroport.
En bus: Des bus appartenant à l'État relient de nombreuses villes du Madhya Pradesh à Mandu. Des bus sont disponibles depuis Indore, Bhopal, Ratlam et Ujjain.


Lieux d'intérêt

Mandou, en raison de sa position stratégique et de ses défenses naturelles, était un lieu important avec une histoire riche et variée. C'était un avant-poste militaire important et son passé militaire peut être mesuré par le circuit du mur crénelé, qui est presque 37 km (23 mi) et est rythmé par 12 passerelles. Le mur renferme un grand nombre de palais, mosquées, Temples jaïns de 14ème siècle et autres bâtiments. La plus ancienne mosquée date de 1405 le plus beau est le Jama Masjid ou grande mosquée, un exemple notable de pachtoune architecture. La tombe en dôme de marbre de ce souverain est également magnifique.

Pavillon de Rani Roopwati

Un grand structure en grès construit à l'origine comme poste d'observation de l'armée, il est aujourd'hui connu sous le nom de Pavillon Roopmati’s. Rani Roopmati – l'intérêt amoureux de Baaz Bahadur vécu ici et aurait contemplé le Palais de Baz Bahadur – situé en dessous et aussi à rivière Narmada, coulant à travers les plaines de Nimar loin en contrebas, une rivière que la reine vénérait.

Palais de Baz Bahadur

Construit par Baz Bahadur, cette 16e siècle structure est célèbre pour sa grande cours englobé par grandes salles et hautes terrasses. Il est situé en dessous de “Pavillon Roopmati’s” et visible depuis le pavillon. Et, le plus souvent, impressionne les touristes qui la contemplent par sa belle architecture et sa beauté pure.

Rewa Kund

Un réservoir construit par Baz Bahadur dans le but d'alimenter en eau Rani Roopmati’s Pavilion. The reservoir is situated below the pavilion and hence is considered an architectural marvel, and as magnificent as the history of the city, it shares its name with.

Darya Khan's Tomb complex

Darya Khan was a minister in the court of Mahmud Khalji II, and his tomb lies in a walled complex along with another tomb, a mosque, a pond and an inn. At the centre of the complex is the massive sand stone tomb of Darya Khan. “Hathi Paga Mahal “or “Elephant Leg Palace” is located on the south-eastern side of the Darya Khan Complex, and is crowned with a massive dome.

Shri Mandavagadh Teerth

Shri Mandavagadh Teerth is dedicated to “Lord Suparshvanatha”. It belongs to Shwetambar Sect of Jaïnisme. The temple has been attractively constructed and looks exquisite. It underwent expansion in 14th century. The idol of Lord Suparshvanath is believed to be much older. The idol is white in complexion and is approx.3 feet dans la taille. It is seated in a padmansana posture. Apart from this in this same fort there is a fine temple of smaller size of Lord Shantinath. Ruins of many temples and idols can be seen here. As per a reference once there were almost 700 Jain temples ici.

Jami Masjid

Inspired by the great mosque of Damascus, this enormous structure is striking in both its simplicity and architectural style-with large courtyards and grand entrances. At the front of Jaami Mosque, there are ruins of Asharfi Palace. There is a seven-story winning memorial at the north-east of the Palace, and also a fascinating Ram Temple nearby, which was built by Maharani Sakarwar bai pawar dans 1769 AD.

Hoshang Shah’s Tomb

Considered by many as ,India’s first marble structure, it is one of the most refined examples of Afghan architecture. Its unique features include the beautifully proportioned dome, intricate marble lattice work and porticoed courts and towers. It is said to be served as a template for the construction of Taj Mahal.

Jahaz Mahal

Situated between two artificial lakes, this two storied architectural marvel is so named as it appears as a ship floating in water. Built by Sultan Ghiyas-ud-din-Khilji, it served as a harem for the Sultan.

Hindola Mahal

Hindola Mahal – meaning Swing palace is so named due to its sloping side walls. Comme Bizzare the name, As the architecture suggests, And as Picturesque view it holds. Les Hindola Mahal might have been constructed during the reign of Hushang Shah À propos 1425 C.E. but may date to the end of the 15ème siècle during the reign of Ghiyas-ud-Din. It is one of a set buildings making up the royal palace complex at Mandou, which consists of the Jahaz Mahal, les Hindola Mahal, les Tawili Mahal, et le Nahar Jharokha. Les Hindola Mahal may have been used as an audience chamber. There are a number of other, undated structures surrounding the palace – an evidence of the rich and glorious past.

The Darwazas (Gates)

The wall encompassing Mandou has 12 major Darwazas ou Gates. The present road, through which Mandou is reached passes through many of these. Also encountered are smaller gateways built to provide protection to the above-mentioned 12 gates.


Amar prem ki nagari mein aapka swagat hai (welcome to the city of eternal love), a green-coloured board greets us as we enter Mandu, a small town 100 km west of Indore in Madhya Pradesh.

Myths, legends and Mandu seem to be made for each other. As you drive through lush green fields dotted with palaces and pavilions it is easy to lose yourself in the town’s stories of romance, courage and betrayal.

The most fascinating of all tales is the royal love story of Baz Bahadur, the last sultan of Malwa (1555-1562) and his beautiful consort Roopmati. In these parts, Baz Bahadur and Roopmati are no less than Romeo-Juliet, Heer-Ranjha or Laila-Majnu. Legend has it that once when Baz Bahadur was on a hunting trip, he saw a beautiful woman singing. He was so smitten by her beauty and melodious voice that he asked her to accompany him to his capital, Mandu. Roopmati agreed but had only one condition, she needed to set eyes on her beloved river Narmada every day. Thus, two canopies were built on top of a watch tower within 48 hours (if our guide is to be believed) so that Roopmati could see the river Narmada, 23 km away, come rain or shine.

Unfortunately, for the lovers, their romance was short lived. In 1562, Mughal emperor Akbar decided to invade Mandu and sent his general Adam Khan to capture Mandu. Baz Bahadur’s small army was no match for the great Mughal army. Mandu fell easily and Baz Bahadur escaped to Mewar. Adam Khan who had heard of Roopmati’s beauty requested to meet her. Sensing her fate, she poisoned herself and avoided capture but not before she wrote the following poem:

Chitt Chanderi, sabe Malwa,

Kyonki bhag gaye Bahadur Baz,

(My heart is sad seeing the sunrise in Mandu since Baz Bahadur has run away. The days of meeting my lover are over. It’s difficult for me to live now and I have no more work to do here).

History or legend? The love story lives on giving rise to poetry and folklore.

As I climb up Rani Roopmati’s pavilion, I imagine her standing under one of the canopies gazing at her beloved Narmada on the one side and at the Baz Bahadur palace on the other. Rani Roopmati’s pavilion which is on top of a hill was originally a watch tower. Besides the two canopies, Baz Bahadur built a water reservoir (Rewa Kund) so that Narmada water could be provided to Roopmati. The water was supplied in the whole building through an aqueduct.

There is a clear view of Baz Bahadur’s palace from Roopmati’s Pavillion. The palace is a medley of Rajasthani and Islamic styles of architecture. While strolling through the long corridors, arched entrances and domed pavilions I could sense the echoes of a glorious past.

It was to acquaint the visitors to this historic past of Mandu — as also art, culture and heritage — that Madhya Pradesh Tourism Board recently organised a two-day festival. One that I was apart of.

Mandu: An architectural marvel

The first written inscription about Mandu is from the sixth century. But over the years, it changed hands several times. The Parmar rulers moved their capital from Dhar to Mandu in 1261, seemingly to take advantage of its strategic location on top of a plateau. The weakening of the Parmar rule and the attacks from Delhi intensified in the last years of the thirteenth century and in 1305, Alauddin Khilji captured Malwa. Another hundred years later, when Delhi was being ruled by Mohamed Shah Tughlaq, his governor Dilawar Khan Gori and his son Hoshang Shah ruled Mandu for several years and renamed it Shadiabad or the City of Joy.

It was they who turned the town into an architectural marvel by building iconic structures like the imposing Jami Masjid, modelled after the Umayyad Mosque in Damascus (Syria). Considered one of the finest and largest models of Afghan architecture in India, the red sandstone mosque has a sprawling courtyard enclosed by huge colonnades with perfectly symmetrical archways, pillars, bays and domes. The variety of domes are not meant only for ornamental purposes but ensured that the Imam’s voice could be heard during prayers all across the large mosque.

Jami Masjid is no longer an active mosque but in its heydays it could accommodate over 5000 people.

The tomb of Jami Masjid’s creator, Hoshang Shah, lies next door to it. Considered the first marble mausoleum, local folklore claims that Shahjahan was inspired by this tomb while constructing the Taj Mahal.

Whether that’s true or not, Hoshang Shah’s tomb built entirely in white marble is a beautiful structure with lattice-work, arched openings, domes and jalis giving it an elegant look.

One of the most striking structures in Mandu is the Jahaz Mahal built by Sultan Ghiyasuddin Khalji, supposedly to house his harem of 15,000 women. It is believed that Mughal Emperor Jehangir, who visited Mandu in 1617 and spent nearly seven months there, writing extensively about Mandu in his memoirs Jehangirnama called the palace Jahaz Mahal because built between two lakes — Munja and Kapur — its shadow looks like a ship. The beautiful palace with its gorgeous halls, cenotaphs, and striking pools is an architectural wonder.

The Jahaz Mahal is part of a larger compound that includes the very interesting Hindola Mahal, named thus because its sloping outer walls give the impression that the palace is swaying. As per our guide, the structure is built without a foundation and to ensure that it remained standing for centuries it was built at a 77 degree angle. During the monsoons swings were hung in the main hall for the queens to sway. Hindola Mahal has an elegant façade and beautiful symmetrical arches.

Because Mandu changed rulers so many times various structures were built, destroyed and rebuilt. It has over 3,000 structures from the 12th to the 16th century in a 26 sq km area. You cannot walk more than a 100 feet without spotting a beautiful monument, that tells its own story adding to the agelessness of the place.

It was Mandu’s geographical location which made it such an important city. It prospered greatly under the Sultans of Malwa for nearly 200 years. At its peak, Mandu had a population of over 9 lakh people. The small town today has a population of just 15,000. Built primarily as a fort, multiple ancient gates herald you every few metres, transporting you to a bygone era.

The Baobab Tree: From Madgascar to Mandu

If the numerous monuments in Mandu will take your breath away, the presence of several baobab trees, native to Madagascar and mainland Africa, will leave you wondering. These massive, towering trees bereft of leaves and with bulbous trunks dot the Mandu landscape leaving one bewildered. D'où viennent-ils? There seems to be no satisfactory answer.

My guide says it was probably gifted by a traveller from those regions in the mid-15th century but there doesn’t seem to be a record of the same. While the presence of the trees surprises tourists like me, for the locals they have always been there. The baobab tree’s fruit is sold in the local market as ‘Mandu ki imly’. Break open the elongated fruit and you find a cluster of white-coated seeds. The texture is powdery and not fiberous like imly but it is tangy.

As I leave Mandu, I imagine it in all its glory as it lives on in its palaces and pavilions, its ballads and legends and I take a bit of its charm and romance back home with me.

Travel Tips

How to get there

Mandu is located about a 100 km from Indore and the only way to get there is by road.

How much time do you need

You can cover Mandu’s main sights including the Jahaz Mahal, Hindola Mahal, Roopmati Pavilion, Baz Bahadur’s Palace and Jami Masjid in a day trip from Indore, if you are prepared to walk quite a bit. If you wish to slow down the pace and explore some of the lesser known monuments, then you can spend two days.

Where to stay

There are a few hotels in Mandu and most are fairly basic. The best option is the MPTDC Hotel — Malwa Retreat located next to one of Mandu’s Lakes.

The peak season in Mandu is the monsoon, when there is lush greenery all around. Besides that the weather is pleasant in the winter months from November-February.

How to get around

Mandu doesn’t have autos or cycle rickshaws as of now and so to get around you need to have your own vehicle or the hotel can organise it for you.

What to eat

Do try ‘Mandu ki imly'. It’s sold at stalls outside Jami Masjid.

The light and sound show at Hindola Mahal is a must watch. The half an hour show provides a good overview of Mandu’s history and legends.

Things to know

Network is a major issue but if the plan is to be cut-off from your daily life and enjoy Mandu’s serenity then it works. There are a couple of ATMs in the main market. But digital payments are accepted by most. Hotels accept credit cards.


Hindola Mahal, Mandu - History

Mandu, at present a city of ruins , is located in the Dhar district of the Malwa region in the state of Madhya Pradesh in India. Mandu was located in a strategic point and had natural defenses and so had a rich and varied history. Mandu has been a military outpost with a circumference of 37 kilometers and 12 gateways to get into the fortress.
There were many palaces, mosques, Jain temples of 14th century and other buildings inside the fortress and the finest is the Jama Masjid. Jama Masjid or the great mosque is a beautiful example of Pashtun architecture.A visit to the city of ruins Mandu passes through many of these gateways. There are also smaller gateways which were built to provide protection to the 12 darwazas / gateways.

Mandu tourist attractions
Les Royal Palace Complex in the city of Mandu consist of palaces Jahaz mahal, Hindola Mahal, Tawili Mahal, and the Nahar Jharokha. There are many more undated structures located inside the Royal complex which shows that they had a glorious past.

Jahaz Mahal / Ship Palace is a 2 storied architecture marvel is placed between two artificial lakes. The mahal got its name as it appears to be floating like a ship in water. Jahaz Mahal was built by Sultan Ghiyas-ud-din-Khiljito serve as a harem or him. Jahaz Mahal is a one of the major tourist attractions of the city of Mandu in the state of Madhya Pradesh and has many beautiful places which will be interesting for the photographers. The best time to visit the Jahaz Mahal is during monsoons when both the lakes are full and the nature surrounding the Mahal is green

Hindola Mahal which means Swing Palace , has been named so because of its sloping walls on the sides. Hindola Mahal seems to have been constructed in the early 15th century during the time of Hushang Shah but is also said to be built during the reign of Ghiyas al-Din towards the end of that century. Hindola Mahal seems to have been used as an audience chamber.

Hoshang Shah's tomb is the first marble structure of India and is one of the finest examples of the Afghan Architecture. This marble mausoleum was begun by Hoshang Shah and completed by Mahmud Khalji in about AD 1440. You can see beautifully proportioned dome, intricate marble lattice work and porticoed courts and towers. There are many graves to be found inside but only one is in marble which is that of Hoshang Shah. This Hoshang Shah's Tomb seems to have been the template for the later construction of Taj Mahal during the time of Moghul Emperor Shahjahan.

Rewa Kund is a reservoir situated below the Pavilion and was built by Baz Bahadur for the purpose of supplying water to Rani Roopmati's Pavilion.
Les Roopmathi Pavilion is a sandstone structure originally built as a military post. Rani Roopmati was the love interest of the ruler Baz Bahadur who lived in this pavilion. Baz Bahadur's Palace was situated below and by the Narmada river which flows through the plains of the Nimar.
Baz Bahadur's palace had large courtyards which encompassed large halls and terraces. The Baz Bahadur palace is situsted below the Roopmati pavilion from where she could gaze at the palace and the river Narmada.

Jami Masjid is a mosque wherein the construction work was started by Sultan Hoshang Shah Ghuri and completed by Mahmud Shah Khilji in 1454 AD. Jami Masjid is the most beautiful and the majestic building of the once City of Joy, Mandu. It is said that the masjid had been designed after the great mosque of Damascus. The Masjid is very huge but kept very simple almost devoid of decorations except for the usual borders of ornamental arches inset with the colored tiles. The whole construction of Jami Masjid stands with a huge plinth about 4.6 m high above the ground level. The style of construction and ornamentation on the sides makes it a tourist attraction by itself.

Mandu was once the city of joy but at present it is the city of ruins in the state of Madhya Pradesh. There are many historical monuments in the town.

To know more read through the article about the ruins in the Mandu Village of the state of Madhya Pradesh

Mandu Village is easily accessible from anywhere in India. You can reach any of the international airports if you are travelling from abroad and then get the connection flight to Indore, catch the train or bus to reach Mandu.

If you are travelling by air , the nearest airport you have to reach is Indore Ahilyabai Holkar Airport which is about 85 kilometers away from the Mandu city. Indore is a domestic airport and the nearest international one is in New Delhi. Both New Delhi and Indore are connected by regular flights. Indore airport is also connected to major cities in India namely, Mumbai, Bhopal, Ranchi, Jaipur, Pune etc.

If you are travelling by rail the nearest railway station is Ratlam which is about 120 kilometers away from Mandu city. Ratlam railway station falls on the Mumbai New delhi rail route and so very easily accessible. Indore is closer distance wise, which is placed at about 99 kilometers away but accessibility wise, reaching Ratlam is easier.
Delhi - Mumbai Rajdhani, Pune Indore Express, Pune Jaipur Special, Haldighati Passenger, Sabarmati Express, Hapa Express, Bhopal Ajmer Express, Dehradun Express, Amritsar Paschim Express, Dwarka Express, Awadh Express, Ernakulam Maru Sagar Express and many more trains from different parts of India stop enroute at Ratlam Railway station.


Voir la vidéo: हडल महल मड - Hindola Mahal Swinging Palace Mandav - Interior Exterior (Novembre 2021).