Informations

Fulton AS-1 - Histoire


Fulton III

(AS-1 : dp. 1308 ; 1. 226'6" ; b. 35' ; dr. 13' s. 12 k. ;
cpl. 135 ; une. 2 3"; cl. Fulton)

Le troisième Fulton (AS 1) a été lancé le 6 juin 1914 par New London Ship and Engine Co., Groton Conn.

parrainé par Mme A. T. Sutcliffe, arrière-petite-fille de Robert Fulton ; et commandé le 7 décembre 1914, sous le commandement du lieutenant J. D. Wilson.

Au cours de ses 6 premiers mois de service, Fulton s'occupait de sous-marins à Norfolk, Charleston, New York et Newport, puis, après révision, arriva à New London le 2 novembre 1915. Jusqu'en 1922, ce devait être sa principale base d'opérations avec des sous-marins le long de la côte est et dans les Caraïbes de Cape Cod à Cuba. Il a participé à des manœuvres et à des jeux de guerre, a servi de navire-station à New London et, à l'été 1922, était le vaisseau amiral du commandant des flottilles de sous-marins de l'Atlantique.

Réaffecté en tant qu'appel d'offres pour la base sous-marine de Coco Solo, zone du canal, le Fulton y arriva le 4 avril 1923 et, l'année suivante, se joignit à des exercices des deux côtés de la zone du canal de Panama ainsi qu'à une étude de la baie d'Almirante, au Panama. Elle est retournée à Philadelphie le 14 juillet 1925 et y a été désarmée et placée en réserve le 5 octobre 1925.

Fulton a été remis en service le 2 septembre 1930 pour le devoir en tant que navire d'arpentage dans la zone du canal et le 3 mars 1931 est revenu à Balboa. À part un voyage au nord pour la révision en hiver de 1931-32 elle a mené des enquêtes dans la zone de Zone de Canal jusqu'à son arrivée à San Diego le 13 août 1932 pour se préparer au devoir dans la Flotte Asiatique. Sa station assignée était Hong Kong, où elle est arrivée pour la première fois le 3 novembre. Avec des voyages peu fréquents à Cavite Navy Yard aux Philippines, Fulton a patrouillé la côte sud de la Chine de Hong Kong à Canton, jusqu'au 14 mars 1934. Ce jour-là, un incendie s'est déclaré au milieu du navire lorsque les lignes d'échappement de deux cylindres d'un moteur diesel ont emporté et enflammé huile sur le moteur. L'équipage s'est rassemblé sur la proue et la poupe, et a été enlevé par le HMS Wishart et le SS Tsinan, trois des hommes ayant des blessures mineures. Le HMS Whitshed s'est tenu près du navire en feu jusqu'à ce qu'une équipe de sauvetage ait suffisamment maîtrisé l'incendie pour lui permettre d'être remorqué vers Junk Bay. Le 24 mars, un remorqueur américain est venu remorquer le Fulton jusqu'à Hong Kong, où il a reçu des réparations d'urgence pour lui permettre d'être remorqué jusqu'à Cavite. Là, il est désarmé le 12 mai 1934.


Qu'est-ce que votre Fulton les ancêtres font-ils pour vivre?

En 1940, Farmer et Teacher étaient les emplois les plus rapportés pour les hommes et les femmes aux États-Unis nommés Fulton. 16% des hommes Fulton travaillaient comme agriculteur et 7% des femmes Fulton travaillaient comme enseignantes. Certaines professions moins courantes pour les Américains nommés Fulton étaient le chauffeur de camion et la femme de chambre.

*Nous affichons les principales professions par sexe pour maintenir leur exactitude historique pendant les périodes où les hommes et les femmes occupaient souvent des emplois différents.

Principales professions masculines en 1940

Principales professions féminines en 1940


MEILLEURS CHOIX DE LIVRES

UNE TERRE PROMISE

Les mémoires du président Obama devraient être publiées le 17 novembre.
Écrivez-nous à [email protected] pour réserver votre copie !

COMMENT ÊTRE UN ANTI-RACISTE

Lecture obligatoire pour nous tous. Maintenant peut être accompagné du nouveau cahier d'exercices d'Ibram Kendi "Be Anti-Racist". Ramassez les deux et prenez-en un pour un ami.

QUI SEREZ-VOUS ?

Il n'y a rien à ne pas aimer dans cette lecture touchante pour les plus petits. Un livre parfait à ramasser pour vous-même ou le nouveau parent de votre vie.


Fulton AS-1 - Histoire

FRANK H.REIGHARD.
Wauseon, Ohio,
15 janvier 1934 .

Le 28 février 1850, l'Assemblée générale de l'Ohio, par un acte, a érigé le comté de Fulton avec ses limites actuelles, à partir des comtés de Lucas, Williams et Henry.

Toutes les poursuites pénales et civiles qui étaient et devraient être pendantes dans les comtés de Williams, Lucas et Henry le premier lundi d'avril 1850, devaient être poursuivies jusqu'à un jugement définitif dans lesdits comtés comme si ledit comté de Fulton n'avait pas été érigé.

Tous les juges de paix devaient conserver leurs fonctions jusqu'à l'expiration de leur service ou jusqu'à ce que leurs successeurs soient élus ou nommés pour le comté de Fulton.

Tous les brefs ou autres processus juridiques devaient porter le titre du comté de Fulton, à compter du premier jour d'avril 1850. Les électeurs légaux résidant dans les limites dudit comté devaient se réunir le premier lundi d'avril 1850, d'élire les officiers du comté pour servir jusqu'à la prochaine élection annuelle en octobre 1850. Et les tribunaux devaient se tenir dans une maison convenable dans le canton de Pike, l'endroit désigné par les juges associés dudit comté, jusqu'à ce qu'un siège permanent de la justice sera établi dans et pour ledit comté.

Laurens Dewey du comté de Franklin, Mathias H. Nichols, du comté d'Allen et John Riley, du comté de Carroll, ont été nommés par la législature de l'Ohio, commissaires pour fixer et localiser le siège de la justice dans ledit nouveau comté de Fulton.

En conséquence, en vertu des dispositions de cette loi, les gens des deux partis politiques se sont réunis en convention à la maison de Daniel Knowles, dans le canton de Pike, vers le dernier mars 1850 pour nommer les officiers du comté à soutenir aux élections d'avril. Cette convention n'a pas été entièrement caractérisée pour l'harmonie des buts mais en raison de la faiblesse du vieux parti whig à réussir dans l'élection d'un ticket de parti, ils se sont discrètement soumis à une partie du choix de ladite convention. Cette Convention a choisi Mortimer D. Hibbard, de Douvres, pour le vérificateur George B. Brown de Royalton, a été choisi le shérif CC Allman de Delta, a été choisi l'enregistreur Nathaniel Leggett de Swan Creek, a été choisi le trésorier William Sutton, de Gorham, Christopher Watkins, de Fulton, et Jonathon Barnes, ont été choisis commissaires, et dûment élus et qualifiés comme officiers dudit nouveau comté, et sont entrés séparément dans les devoirs de leurs fonctions respectives. Le lieu ayant été fixé temporellement pour les affaires du comté à la maison de Robert A. Howard, à Pike en vertu de ladite loi créant le nouveau comté de Fulton. Nathaniel Leggett, de Swan Creek, John Kendall, de Franklin, & Alfred C. Hough, de Chesterfield, ont été choisis les premiers juges associés. Nathaniel Leggett a refusé de servir, Socrates H. Catley, de Swan Creek, a été nommé pour le remplacer. Samuel Durgin, a été nommé greffier, et John A. Read, procureur, et à l'automne 1850, Alfred C. Hough a été élu au bureau de l'auditeur et a démissionné de son poste de juge, et William T. Parmalee, de Chesterfield, et AM Flickinger de Gorham, a rempli ce poste avec succès jusqu'à la modification de la Constitution de l'État, en 1851. (Aller à l'index)

À un certain moment dans la saison de 1850, les commissaires locaux nommés ici par la législature de l'Ohio, fixèrent définitivement le siège de la justice à Ottokee, près du centre du comté. Aetna, Delta, Spring Hill et Fluhart's Corners s'étant disputés des points devant les commissaires. La décision de, a déclaré la localisation des commissaires par la suite a été confirmée par la population. La première élection n'entraînant aucun choix, mais amenant le deuxième concours entre Ottokee et Aetna, et le deuxième procès résulta comme indiqué ci-dessus. Immédiatement après, les commissaires du comté ont procédé à la construction d'un palais de justice sur ledit nouveau site, et le contrat de construction a été dûment attribué à A. H. Jordan de Royalton. Ledit palais de justice a ensuite été incendié le 16 juillet 1864 et à nouveau reconstruit en 65. Wauseon en 1863 et Delta en 1864 en vertu d'une loi d'habilitation pour la suppression du siège du comté ont été défaits. En 1869, Wauseon entra à nouveau sur le terrain en vertu d'un acte de la législature pour la suppression du siège du comté, qui fut affecté par une petite majorité, et dès qu'un palais de justice fut construit, ce qui, je crois, était dans la dernière partie de l'année. En 1871, ou au début de l'année 1872, les livres et les papiers ont tous été transférés à Wauseon, le nouveau siège du comté, et par la suite toutes les affaires ont été traitées à Wauseon, qui est aujourd'hui une ville florissante.

Mais pour revenir à une énumération historique des premiers jours dans les limites actuelles de l'actuel comté de Fulton, puis le comté de Wood, et d'autres comtés nommés, les premiers établissements ont commencé en 1833, à Phillip's Corners, Aetna, sur Bean Creek (appelé Tiffin River) dans le canton de Franklin Delta dans le canton de Swan Creek, et à Spring Hill dans le canton de Dover.

Au moment du premier établissement à ces points de 1833 à 1836, de nombreux Indiens erraient et chassaient dans le comté, le gibier le plus favorable étant le cerf, l'ours, le raton laveur, le vison, la loutre, ces deux derniers tués principalement pour leurs fourrures. Les dindons sauvages sont encore très abondants en nourriture et en sport pour l'Indien et l'homme blanc pionnier.

Les Indiens de ce territoire appartenaient principalement à la tribu des Pottowatomies, s'étendant sur une partie de la vallée de Maumee et du nord-est de l'Indiana et du sud du Michigan, ils étaient les premiers propriétaires du sol. La tradition dit d'avoir habité ce pays depuis de nombreuses générations.

Des mariages mixtes avec les Outaouais qui habitaient la vallée de Maumee proprement dite et avaient eu lieu à l'occasion, ainsi qu'avec les Chippewas plus haut dans la péninsule. Les mariages mixtes ont donné aux Pottowatomies de la force et de puissants alliés dans la guerre. Le village principal de ce comté était situé sur les deux rives du ruisseau Bad, près d'Aetna dans le canton de Pike, sur les terres entrées par Jacob McQuillen et Edward Howard, et maintenant détenu et embrassé dans la ferme de l'hon. D. W. H. Howard, et occupant principalement l'emplacement actuel de son verger et de ses bâtiments. Le site était favorable pour un village indien car le sol est élevé et vallonné et fournit certaines des plus belles sources d'eau douce et pure du comté. En 1834, à la date de la première colonisation, il y avait encore dans un état florissant et portant des fruits, un certain nombre de très vieux pêchers, qui ont sans doute été plantés par les premiers commerçants français. Un site plus favorable pour un village indien n'a pas pu être trouvé dans le cercle actuel du comté de Fulton. (Aller à l'index)

Une caractéristique très singulière de cette localité (qui n'est cependant pas rare dans le nord-ouest de l'Ohio) est un cercle de monticules embrassant dans leur circonférence environ trois acres de terre. Ces monticules sont chacun distincts et mesurent de trente à soixante pieds de diamètre et de deux à trois pieds de hauteur et étaient remplis d'ossements de corps humains, indiquant qu'il s'agissait du site d'un ancien cimetière ou d'un champ de bataille où de nombreux avait été tué. J'apprends de mon très estimé ami DWH Howard, qu'il n'existait même pas de tradition parmi les Indiens à cette date, l'époque de son utilisation, mais la tradition indique quelque part dans le temps, une grande bataille a eu lieu entre les habitants du Mississippi et l'est, et ce lieu de sépulture était le résultat de cette lutte sanglante. Le temps et la charrue les ont quelque peu abaissés, mais sont encore visibles. En découvrant l'un de ces monticules dans le but de construire dessus, M. Howard me dit qu'il a trouvé les ossements et les a soigneusement collectés et enterrés dans d'autres monticules. Il est vraiment l'ami de l'Indien qui sait si soigneusement conserver les cendres de ses morts.

Ce village s'appelait Nesenowbo, ou Junenowbo, ce qui signifie dans la langue des Pottowatomies, les deux garçons ou garçons jumeaux. Il a été appelé par le jumeau blanc Naba, ce qui n'était pas correct. Il y avait un certain nombre d'autres établissements plus petits, un sur Bean Creek (au début appelé Tiffin River) dans la partie nord du comté, et un sur les rives de Swan Creek à l'extrémité est du comté, c'était un poste de traite gardé par un Lakins décédé depuis longtemps, & ses clients indiens à leurs heureux terrains de chasse.

Également à Spring Hill, dans le canton de Douvres, se trouvait l'un des terrains de camping préférés des Indiens, car ses belles sources fournissaient aux Indiens ce qui était juste après son eau de feu bien-aimée (Whiskey) de l'eau douce et pure. Les restes de leurs morts peuvent encore parfois être vus lorsqu'ils sont retournés par le soc de charrue ou jetés par la bêche.

L'histoire nous donne les difficultés que les premiers pionniers ont eues en s'installant dans ce désert, les privations qu'ils ont endurées, et le travail et le labeur pour faire d'une famille grandissante un foyer, vivant de hominy fait de maïs pilé dans des mortiers de bois, et quelle viande sauvage pourrait être obtenu dans leurs intervalles de travail, mais l'histoire n'enregistre pas un cas, que le sang ait jamais été versé par des mains indiennes dans l'enceinte de ce comté, ce qui en soi est très remarquable compte tenu de la nature de l'Indien et des griefs qu'ils portaient envers l'homme blanc pour l'empiétement fait sur leur domaine, « à cette terre il a tenu le droit de préemption le temps dont la mémoire de l'homme n'a pas fonctionné au contraire, et a surajouté à cela un brevet du grand esprit qui a établi son titre sur un terrain solide" (Lanman's Michigan) Il y avait environ trois mille Indiens sur ce territoire au début des premiers établissements blancs, leurs mœurs et coutumes étaient les mêmes que les autres tribus de l'Ohio ou ceux w ho habitait la vallée de Maumee. Ils échangeaient des fourrures contre d'autres marchandises. Dans les traités avec notre gouvernement après l'extinction des titres indiens sur ces terres, ils ont été rassemblés et déplacés au-delà du Mississippi, le premier partant vers 1828, et le reste à une période ultérieure 1832 ou 1833 ce que peu ont préféré rester la terre de leurs pères sont décédés, c'est pourquoi, aujourd'hui, nous n'avons pas d'Indiens sur le sol du comté de Fulton. Beaucoup de choses pourraient être écrites par l'historien sur les habitudes, les mœurs et les coutumes, et le mode de vie, non seulement de l'Indien dans son état sauvage, mais aussi des hardis pionniers des premiers établissements de ce pays sauvage qui intéresserait la génération actuelle. Beaucoup d'entre eux n'ont aujourd'hui qu'une idée très imparfaite des difficultés et des privations endurées par les premiers colons. (Aller à l'index)

Tout le territoire de ce comté qui s'organisait à l'origine à partir de Lucas était appelé canton de York, qui fut ensuite organisé depuis 1837 en diverses subdivisions telles qu'elles existent maintenant. Selon toute probabilité, Valentine Winslow, David Hobart et Jacob McQuillin ont été les premiers hommes blancs à résider dans les limites actuelles du comté de Fulton, suivis peu après par Eli Phillipps et sa femme. . MM. Anson, Willard, James Trowbridge et Wm Fraker s'installèrent en 1834 près de Delta, dans le canton de York. Robert A. Howard, Daniel Knowles, John Scindell et James Dixon se sont installés dans ce qui est maintenant PikeTownship. Joseph Applegate, Nathaniel S. Ketcham et William Smith (parfois appelé Oncle Billy) suivis peu après par George Welch, Butler Richardson, Henry Jordan, Snow Carpenter, Jared Hoadley et Eli Phillips, qui s'installèrent ici en juin 1833.

À l'ouest, la colonie blanche la plus proche était à soixante-dix milles et au sud à Waterville, sur la Maumee.

MD Hibbard, JJ Schnall, J. Walters, - Bennett, William Hoffmire et Pilu Lott, avec quelques autres, se sont installés à Spring Hill, maintenant dans le canton de Dover, à cette époque le juge Ambrose Rice, oncle de notre défunt frère décédé, MD Hibbard, a arpenté ce territoire. C'était un célibataire, un homme très intelligent et estimable. On dit que la déception au début de la vie l'a amené à quitter la société de la civilisation et à mener la vie d'un reclus pour ainsi dire. Son métier d'arpenteur l'enferme dans les bois, pour lesquels il a un attachement aussi fort que l'indigène de la forêt. En été, dormant dans la forêt avec le tapis vert pour son canapé, et la verrière claire du ciel pour sa couverture, et en hiver, des huttes d'écorce et de rondins construites à la hâte, comme sécurité contre les vents violents. C'est grâce à son influence que notre défunt citadin, M. D. Hibbard est venu dans ce comté, et par lui a été meublée une maison à Spring Hill, où il a passé une partie de sa vie.

Pour autant que l'on puisse en juger, George Wiers a été le premier Blanc né sur le territoire et a vécu sur ce qui est maintenant connu sous le nom de Mullen Farm, à Pike.

Un neveu de Lyman Parcher avec une fille d'Auretus Knight ont été unis en mariage par notre vénérable citadin Daniel Knowles JP, au tout début de l'histoire du territoire et probablement le premier, ou du moins parmi les premiers mariages qui ont eu lieu parmi les blancs en les limites actuelles de ce comté.

Certains des plus anciens colons du canton de Swan Creek étaient David Williams, Thomas Gleason, William Sheffield, Aeldes Ney et Thomas Fraker. Peu de temps après, l'hon. S. H. Cately, et d'autres.

Swan Creek a été organisé à partir du canton de York en 1836. Le canton de Franklin a été organisé en 1842, alors qu'il relevait de la juridiction du comté de Lucas. Tel qu'il existe maintenant avec l'ajout du comté de Williams, il comprendrait comme premiers colons, Joseph Bates, Bruce Packard qui s'installa sur le ruisseau en 1835. John Shaffer et Adam Poorman en 1835 Joseph Ely, Asher Bird, SB Darby et William Youngs ensuite suivi de 1835 à 1837. Peu après l'arrivée de Bird, il construisit un moulin à farine sur le ruisseau Mill, dont on peut voir les ruines à cette époque. Parmi les autres premiers colons de Franklin figuraient John McLaughlin, Leonard Whitmore, John Bowser, Ozias Barnes et John J. Clark. Ransome Reynolds et Pollonia Crandall ont été les premières personnes mariées dans le canton de Franklin, ont été mariés par Mathews Borton, juge de paix, de German. Le premier prédicateur sur le sol était John Bowser, United Brethern. Samuel B. Darby et Leonard Whitmore, chacun dans les premiers temps de ce comté, tenaient un magasin à Bean Creek. Franklin a été organisé à partir des cantons d'Allemand et de Gorham et des ajouts depuis des cantons de Mill Creek et de Brady, dans le comté de Williams.

Une sœur de John McLaughlin, loin à l'époque, en vue du mariage, qui était alors aussi naturel qu'à cette époque, faisait la lessive le matin, décortiquait un demi boisseau de maïs, le portait sur sa tête jusqu'à Bird's Mill, à une distance de deux milles, la fit moudre, la rapporta de la même manière, et en fit cuire un pudding pour le festin le soir même, et se maria le même jour.

Le canton de Fulton a été organisé très tôt, englobant le canton d'Amboy. Parmi ses premiers habitants figuraient Hiram Bartlett, John Blain, William Blain et Charles Blain, dont la mère vivait avec son fils Charles et mourut il y a environ trois ans à l'âge de cent ans. David et Jerry Duncan, Tunis Lewis, John Lewis et Charles Welch ont été parmi les premiers.

Un incident dans la vie d'Hiram Bartlett est ici digne de mention. Le rhum était coutumier sur le plateau et était bu librement par tous les membres de la société à cette époque. Ce jour-là, il a pris une bouteille remplie de rhum - pas de trucs fictifs - l'a bouchée et scellée, puis il a déclaré devant la société présente qu'il ne goûterait jamais de boissons alcoolisées de sa vie, sauf pour sauver sa vie, et pas alors jusqu'à ce qu'il ait été décidé par un conseil de cinq médecins qu'il était nécessaire, s'il en était ainsi décidé que c'était nécessaire, la bouteille devait être ouverte et la prescription en être faite. Il est décédé l'automne dernier. La bouteille n'a pas été ouverte et est maintenant en possession de son fils Russell Bartlett.

Le canton de Chesterfield a été organisé en 1837, englobant l'actuel canton de Gorham ou toute la partie à l'est de la limite du comté de Williams. Le premier homme du canton était Chesterfield Clemens, qui a donné son nom au canton. Amaziah Turner est originaire du comté de Putnam, New York. Je crois qu'il s'est installé ici en 1835. Martha Turner, fille dudit Amaziah, était le premier enfant né dans le canton. Alfred C. Hough et Harlow Butler ont été parmi les premiers colons de ce canton.

Gorham a été organisé en 1838, à partir de Chesterfield, et parmi ses premiers pionniers se trouvaient Gorham Cottrell et sa famille, James Baker, George D. Kellogg, un homme du nom de Worden, Philander Crane, Levi Criford, Benjamin F. Dee et d'autres. La plupart des premiers colons du canton de Gorham étaient pauvres et ont enduré toutes les privations inhérentes à un nouveau pays boisé. Leur place de commerce pour Gorham, Franklin et German à cette époque était établie à Adrian, Michigan, et pour le broyage à Medina et Canadaguia juste de l'autre côté de la ligne.

German et Clinton ont été organisés de très bonne heure, dont l'époque et leurs règlements et par qui, je n'ai pas encore pu obtenir une histoire correcte, telle que j'ai pu la présenter confidentiellement au peuple. Le canton de York a été le premier canton organisé du comté à avoir son organisation alors qu'il appartenait au comté de Wood. Son histoire dans ses limites actuelles, je la connais peu.

J'ai trouvé 2 histoires différentes du canton allemand du comté de Fulton en Ohio
dans les journaux locaux. L'un a été publié en 1870 et l'autre en 1877.
Les deux contiennent des lectures intéressantes. 1) Cliquez ici pour voir une histoire du canton allemand qui a été publiée dans le
Journal républicain du nord-ouest du 10 février 1870

2) Cliquez ici pour voir une histoire du canton allemand qui a été publiée dans le
Journal républicain du nord-ouest du 25 janvier 1877
Les premiers lots de village aménagés dans ce comté étaient Aetna, dans le canton de Pike, et un homme nommé Wilkinson avec Edward Howard (père de D. W. H. Howard) y construisit un blockhaus comme poste de traite avec les Indiens. Ce même Block House est toujours debout à Aetna, mais depuis a été embarqué sur l'extérieur et le nouveau toit, et se veut un monument de la première vie des pionniers pendant un certain temps encore. Vous de cette période n'avez qu'une petite idée des difficultés de ces premiers pionniers. Beaucoup vivent dans des cabanes grossièrement construites, de dix pieds sur douze ou moins, sans aucune fenêtre, sauf le retrait de quelques chincking, avec des sommiers grossièrement construits, utilisant dans de nombreux cas un seul poteau avec des barrières de lit insérées dans les rondins dans un coin, sur lequel le sommeil de vos pères et mères était doux comme le vôtre aujourd'hui sur vos canapés de printemps et vos chambres tapissées.

La force et la beauté croissantes du comté sont dans ses intérêts agricoles, son blé, son maïs, son avoine, son foin, etc. La pureté de ses mœurs est maintenue par la vertu et la dignité de ses femmes et l'excellence de ses écoles qui sont toutes sa gloire présente et son espérance future. Puissions-nous toujours regarder avec fierté le drapeau américain alors qu'il flotte aujourd'hui sur un peuple libre, sous les plis reconnaissants duquel nous avons trouvé un foyer pendant cent ans, et puissions-nous transmettre cet héritage aux générations futures, que les perspectives d'avenir de la prochaine année du centenaire peuvent être aussi propices que les nôtres le sont aujourd'hui, pour l'avenir. (Aller à l'index)

Wauseon a été aménagé en mars 1854 et nommé par J. H. Sargent, Esq. en l'honneur de l'un des principaux chefs de la nation d'Ottawa.

Wauseon, le chef indien --un quart de sang blanc--a été enlevé par le gouvernement à l'ouest du Mississippi et est mort en 1849. C'était un Indien noble et très respecté. Il mesurait six pieds trois pouces dans ses mocassins, et était de belle forme et bien proportionné. Le premier bâtiment a été érigé le 4 avril 1854. Les propriétaires de la ville étaient Nat. Leggett, J. H. Sargent, William H. Hall et E. L. Barber.

Le premier train de voitures a traversé la place sur la route de la ligne aérienne le 20 juillet 1854, date à laquelle la population du village était de quinze personnes.

Le premier hôtel de Wauseon s'appelait "Estelle House". Le premier terrain pour une maison à Wauseon a été acheté à l'oncle Tom Bayes de Lorenzo Dow Bayes.

La première église a été érigée à l'été 1855, par les méthodistes. En 1863 et 1864, les Disciples ont construit une église en 1864, les Congrégationalistes ont érigé une église. En 1874 et 1875, les méthodistes ont érigé leur église actuelle, grande et spacieuse. En 1875, les catholiques ont aménagé leur église et en 1868 les baptistes ont construit leur église.

Le premier camion de pompiers a été acheté en 1863, et en 1875 un magnifique camion de pompiers a été acheté. À la fois bon et utilisé en cas de nécessité. La pétition demandant l'organisation de Wauseon en un village incorporé a été reçue et déposée auprès d'AC Hough, vérificateur du comté, le 11 avril 1857. L'approbation des commissaires du comté, Stephen Houghton, Joseph Ely et George Taft a été donnée à Ottokee, 13 juin 1857.

Le premier Conseil était composé des membres suivants : le maire, Nat Leggett Recorder, E. L. Barber et les conseillers, James Cornell, M. D. Munn, Thomas Scott, E. L. Hayes et Anson Huntington. La première réunion du Conseil eut lieu le 28 septembre 1858.

La population du village en 1860 était de trois cent cinquante personnes, la population actuelle est d'environ vingt cinq cents. Le premier colon blanc et résident réel du site de Wauseon, était John Newcomer, qui a émigré dans la région sauvage de l'époque en mai 1844, et a érigé une cabane en rondins et a commencé les travaux de nettoyage et d'amélioration de sa ferme, sur laquelle sont maintenant aménagés deux ajouts au village de Wauseon. (Aller à l'index)


Fulton AS-1 - Histoire

Une brève histoire du comté de Fulton

Avant le XVIIIe siècle, les terres qui deviendraient le comté de Fulton étaient utilisées par les Indiens Mohawks comme terrains de chasse et de pêche. Au tournant du siècle, les habitants de la Nouvelle-Angleterre et les colons de la vallée de la rivière Hudson cherchaient à s'étendre, espérant trouver des terres agricoles le long de la frontière.

En 1704, Sampson Broughton, le procureur général de New York, a acheté 700 000 acres aux Indiens Mohawks dans la région qui contient maintenant Broadalbin et Perth. Malheureusement, les Mohawks connaissaient peu la propriété foncière et étaient facilement mis à profit.

Ce fut le cas de ce Kayaderosseras Tract acheté par Broughton pour presque rien. Découvrant le complot malhonnête, les Mohawks étaient naturellement en colère et aucun établissement permanent n'a été établi dans la région jusqu'à la fin de la guerre française et indienne en 1763.

Avion de transport de nourriture Monarch 1929

Le gouvernement britannique de New York et d'autres particuliers ont continué à acheter des parcelles de terrain pour les revendre par le biais de subventions et de brevets. En 1753, Arent Stevens et plusieurs autres ont acheté 20 000 acres de terres du gouvernement.

4 coins vers le sud de la rue Church 1940

Le brevet de Kingsborough, comme on l'appelait, contenait des parties des villes actuelles de Johnstown, Mayfield et Ephratah, y compris les villes actuelles de Johnstown et Gloversville. La propriété du brevet fut bientôt transférée à Sir William Johnson. Johnson, héros de guerre français et indien, baronnet et surintendant des affaires indiennes (1756-1774), a commencé à construire sa salle à John's Town (du nom de son fils) en 1762.

À l'instigation de Johnson, le vaste comté d'Albany a été divisé en trois comtés plus petits en 1772 : Albany, Charlotte et Tryon, qui comprenait l'actuel comté de Fulton. Le comté a été nommé en l'honneur de William Tryon, le gouverneur royal britannique de New York. Johnstown a été choisi comme siège du comté et là un palais de justice et une prison ont été construits. Le comté de Tryon comprenait cinq districts : Mohawk, Stone Arabia (rebaptisé Palatine en 1773), Kingsland, German Flatts et Canajoharie.

Parc Sacandaga à mi-chemin

L'industrie du cuir et du gant s'est développée rapidement à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, apportant croissance et succès à la région. Dans les années 1830, le centre de la population du comté s'était déplacé au sud de Johnstown, et les gens ont demandé à déplacer le siège du comté à Fonda. Le déménagement a été approuvé par la législature de l'État en 1836 et le palais de justice et la prison de Johnstown ont été vendus.

Les résidents de Johnstown n'étaient pas satisfaits du changement. Un groupe de résidents, dirigé par le juge Daniel Cady (père de la militante des droits des femmes Elizabeth Cady Stanton), a rédigé sa propre pétition pour la création d'un nouveau comté.

Le comté de Fulton a été créé par une loi de la législature le 18 avril 1838. Il a été nommé en l'honneur de l'inventeur et ingénieur Robert Fulton. Il contenait les villes de Bleecker, Broadalbin, Ephratah, Johnstown, Mayfield, Northampton, Oppenheim, Perth et Stratford.

La prison et le palais de justice ont été rachetés par le nouveau comté et le siège du comté a été rendu à Johnstown. En 1842, la ville de Caroga a été créée à partir de parties de Johnstown, Stratford et Bleecker, et Perth a été agrandie pour faire partie de Broadalbin. En 1860, une petite partie du comté près du parc Sacandaga a été transférée au comté de Hamilton. Ainsi, le comté de Fulton a été créé tel qu'il est aujourd'hui.

Gardez 'Em Smilin Mai 1954

Aujourd'hui, le comté de Fulton est une destination idéale pour tout amateur d'histoire ou aventurier en plein air.

Le comté, dont une partie est située dans la partie sud du parc Adirondack, compte des dizaines de sentiers de randonnée, de magnifiques lacs et rivières pour la pêche et la navigation de plaisance, de superbes campings et d'autres possibilités de profiter des grands espaces.

Le touriste du patrimoine peut profiter des nombreux sites historiques préservés, des musées et des galeries d'art qui se trouvent ici. Les touristes et les résidents s'accordent à dire que le comté de Fulton est un endroit merveilleux.


Fulton Mansion : un héritage durable de la beauté et de l'histoire du Texas

Mon mari et moi avons passé plusieurs heures à visiter le magnifique et historique Fulton Mansion lors d'un récent voyage à Rockport-Fulton. Nous essayons de visiter Rockport au moins une fois par an, et la maison majestueuse sur Fulton Beach Road, avec sa vue imprenable sur la baie d'Aransas, est toujours un incontournable. Chaque fois que nous visitons ce site historique de l'État du Texas, nous en apprenons davantage sur George W. Fulton et la somptueuse maison qu'il a construite pour sa femme Harriett et leur famille.

Lors d'une visite mémorable en décembre, nous avons apprécié une soirée de chants de Noël à l'ancienne au Fulton Mansion. Les chœurs de l'école ont chanté de la musique traditionnelle sur la pelouse éclairée aux chandelles qui comptait plus de 200 sommités. Des guides en costumes authentiques ont dirigé des visites du premier étage du manoir et nous ont ensuite servi du cidre chaud et du pain d'épice dans le centre d'éducation.

Harvey fait des ravages

Photo: Solarium du manoir Fulton

Après que l'ouragan Harvey ait dévasté la station balnéaire, nous sommes revenus quelques mois plus tard pour trouver le manoir fermé pour d'importantes réparations et rénovations. L'ouragan de catégorie IV a touché terre à Rockport le 25 août 2017, et l'œil de la tempête s'y est attardé pendant des heures. Harvey a démoli des hôtels, des écoles, des maisons et de nombreuses autres structures dans la région. Mais le manoir vieux de 143 ans, avec sa construction en planches de bois empilées et ses fondations en Shellcrete, était si solidement construit qu'il a mieux résisté à la tempête que la plupart des structures modernes.

Cependant, le toit plat en métal et les cheminées du manoir ont été détruits, et les tapis intérieurs, les murs en plâtre et les collections ont été gravement endommagés. Le centre d'éducation et d'histoire de Fulton Mansion a rouvert ses portes le 2 novembre 2017. Bien que le manoir ne rouvrirait pas aux visiteurs avant un certain temps, nous avons pu continuer à étudier son histoire en visitant le centre.

Visite du manoir Fulton

Cette année, les rénovations étant enfin terminées, nous avons eu le privilège de faire une visite plus informative de Fulton Mansion. Christi Morgan, la gérante du magasin du musée, était notre guide touristique articulé et bien informé. Elle nous a emmenés voir les chambres à l'étage et le sous-sol que nous n'avions jamais été autorisés à voir auparavant, tout en nous informant davantage sur les traditions de la famille Fulton. Nous avons encore une fois été émerveillés par l'esprit d'entreprise et l'expertise en ingénierie de George Fulton. His innovations included a system for flushing toilets and heating/cooling the structure’s four stories.

Designed in the elaborate French Second Empire architectural style, Fulton Mansion was a work in progress from 1874-1877. It featured indoor plumbing that provided water to sinks in all six bedrooms, plus gas lighting and central heating. The family home even boasted three bathrooms (at a time when many rural Texans relied on outhouses) with built-in bathtubs. These engineering feats must have been especially extraordinary in the late 1800s. The mansion was originally called Oakhurst, for the numerous live oak trees populating the 60-acre grounds.

George Fulton Joins Texas Republic

Photo: Texas Historical Commission

Learning about George Fulton’s life is almost like reading a Texas history book. Like Davy Crockett from Tennessee, George tried to bring a band of volunteers from his Indiana home to fight in the 1836 Texas war for independence. Unlike Crockett, he arrived in Texas too late to fight in the war that had ended in April at San Jacinto. Fulton still enlisted in the Texas Republic’s army, and when he left military service he was awarded land grants. He became friends with Henry Smith, a key figure in the Texas Republic. Smith was elected provisional governor of Texas while it tried to escape Mexican rule.

The two men partnered on several business ventures, and Fulton married Smith’s 17-year-old daughter Harriett in 1840. In 1846 George and Harriett moved east with their three children (two more children were born later). George became successful in everything he tried. From 1846-1865 he worked as a newspaper reporter, railroad superintendent, civil engineer, bridge builder, and inventor of a patented device to improve ship propellers. But when his homesick Texan wife expressed her longing to return home, George agreed to return to Texas.

From Civil Engineer to Cattle Baron

Photo: George Fulton’s study, courtesy Texas Historical Commission

In 1867, soon after the family returned to Texas, George established the town of Fulton. Always an innovator, George built a wharf on Aransas Bay and also established a meatpacking business. He partnered with local ranchers Coleman and Mathis to start a ranching enterprise and even patented an improved method of curing and cooling meat. In 1879, the Coleman-Fulton Pasture Co. had 200,000 acres of ranch land. George had become known as a Cattle Baron.

When George was 83, he died at home in the palatial mansion he built for his beloved Harriett. The couple had been married 53 years, and their golden anniversary was celebrated with a lavish party at Fulton Mansion. The party was lovingly detailed by society papers across Texas. Harriett only stayed at Fulton Mansion a few years after George’s death before moving to Ohio to live with a daughter’s family. The family sold the vacant Fulton Mansion in 1906, and Harriett died in 1910 at age 88.

Texas Historic Site Since 1976

George and Harriett Fulton are buried side by side in the Rockport Cemetery. Their lovely mansion endured years of changing owners and neglect. It slowly fell into disrepair, since most owners didn’t have the funds needed to maintain such a large house. One owner tried running a restaurant there. For almost 20 years, from the late 1950s until 1976, it was part of a trailer park. The mansion’s basement was used as a recreation area.

Fortunately, the State of Texas designated Fulton Mansion as a historic site in 1976 and purchased the property for $150,000. Renovations began in 1979 it took seven years and $1.6 million to restore the mansion back to its original condition. After Fulton Mansion opened to the public on Dec. 10, 1983, over 1,600 visitors toured the mansion that first month. More than 20,000 visitors tour the Fulton Mansion each year. It is maintained by Texas Historical Commission with support from the nonprofit Friends of Fulton Mansion and the cities of Rockport-Fulton.


What Were the Technological Advances of the Industrial Revolution?

Between 1775 and 1908, the Industrial Revolution brought about technological advances in transportation, communication and productivity. These inventions shaped the modern world and continue to influence technological inventions.

In 1775, James Watt's steam engine sparked the Industrial Revolution by creating a new mechanism for powering locomotives and machinery. This made it possible to build factories and run machinery even when no water power was available. It also inspired Robert Fulton to launch steamboats on the Hudson River in 1807, opening the door for transatlantic travel. The steam engine led to the development of the electric motor in 1888 and the diesel engine in 1892, which fueled the development of the auto industry.

Samuel Morse invented the telegraph in 1836, a major technological development in communication. This device used electromagnetic currents to create codes that could be transmitted great distances via paper strips, leading Cyrus Field to invent the transatlantic cable in 1866, and Alexander Graham Bell to make the first telephone call in 1876.

Other developments of the Industrial Revolution that increased industrial productivity were Eli Whitney's cotton gin in 1798, Elias Howe's sewing machine in 1844, and Thomas Edison's harnessing of electricity to create the first light bulb in 1879.


History of Clark-Fulton | Cleveland Neighborhood Series: Part 1

Join The Veale Institute on Friday, April 9, at 12 p.m. via Zoom for a seminar discussion on the history of Clark-Fulton.

This will be the first session of a Cleveland Neighborhood series on Clark-Fulton.

    , Krieger Mueller Associate Professor of Applied History, CWRU Historian/Sr. VP for Research/Publications, Western Reserve Historical Society, Editor, Encyclopedia of Cleveland History
  • Art Ledger, Owner A&K Taxidermy , President, Hispanic Police Officers Association

This discussion will be moderated by Eduardo Bautista, New Business Developer for the Hispanic Business Center. Bautista is currently pursuing his BS in Computer Science at CWRU.

Series Overview:

Did you know the Clark-Fulton neighborhood is home to over 11,000 residents and the densest population of Hispanic and Latino residents in the state of Ohio? This neighborhood is a thriving community full of vibrancy and diversity.

Join us for a three-part virtual seminar series to learn more about the history of Clark-Fulton, meeting local entrepreneurs building their businesses in the neighborhood as well as how community stakeholders are working together to support and celebrate this neighborhood.


Engineering begins at ASU

The early years at ASU

It all began on February 26, 1885 when House Bill 164, “An Act to Establish a Normal School in the Territory of Arizona,” was introduced to the 13th Legislative Assembly of the Arizona Territory by John Samuel Armstrong. The bill, strongly supported by Charles Trumbull Hayden of Tempe, passed the House on March 6 and the Council on March 11 and was signed by Governor F. A. Tritle on March 12, 1885, thereby founding the institution known today as Arizona State University. Under the supervision of Principal Hiram Bradford Farmer, instruction was instituted on February 8, 1886, when 33 students met in a single room on land donated by George and Martha Wilson of Tempe.

The 1957-1959 course catalog included courses in the division of engineering in chemical engineering, civil engineering, computer engineering, electrical engineering, engineering science, industrial engineering, mechanical engineering and nuclear engineering. The 1959-1961 catalog expanded to 190 courses plus 35 doctoral courses, up from 99 total in the first catalog.

As of May 31, 1960, 136 Bachelor of Science in Engineering and 10 Master of Science in Engineering degrees were granted.

The formation of the College of Engineering and Applied Sciences

During the 1960s, with the presidency of Dr. G. Homer Durham, Arizona State University began its academic rise with the establishment of several new colleges including the College of Fine Arts, the College of Law, the College of Nursing, and the School of Social Work. It also began a reorganization which formed the College of Liberal Arts and Sciences and the College of Engineering and Applied Sciences. At this time the university also gained the authority to award the Doctor of Philosophy and other doctoral degrees, a big step towards becoming a serious institution.

The College of Engineering and Applied Sciences was divided into four divisions of instruction: agriculture, architecture, engineering and technology. Engineering fields of specialization included: chemical engineering, civil engineering, computer engineering, electrical engineering, engineering science, industrial engineering and mechanical engineering.

The next three presidents—Harry K. Newburn, 1969-71, John W. Schwada, 1971-81, and J. Russell Nelson, 1981-89—and Interim President Richard Peck, 1989, led the university to increased academic stature, expansion of the campuses, and rising enrollment.

Under the leadership of Dr. Lattie F. Coor, from 1990 to June 2002, ASU grew to serve the Valley of the Sun through multiple campuses and extended education sites. During his tenure, ASU was named to Research Extensive status by the Carnegie Foundation for the Advancement of Teaching. At that time, nationally, only 88 universities had been granted this status, indicating successful garnering of support for research projects and educating future scientists.

A New American University

In 2002, ASU entered a new phase when Michael M. Crow joined the university as its 16th president. At his inauguration, President Crow highlighted his vision for transforming ASU into a New American University — one that is open and inclusive that embraces its cultural, socioeconomic, and physical setting and that promotes use-inspired research. As the only research university serving the entire metropolitan Phoenix area, ASU is in a unique position to evolve together with the city into one of the great intellectual institutions in the world.

The university also began a significant realignment initiative known as “One University in Many Places,” which adopted a college/school-centric model for restructuring ASU across four distinct full-service campuses valley-wide. Today, the engineering schools have more than one million square feet of space on the Tempe campus, providing room for a growing faculty to advance use-inspired research.

Fulton Schools go global

The office of Global Outreach and Executive Education (GOEE) takes ASU’s engineering expertise off campus through innovative online programs, short courses and global partnerships.

GOEE was formed in 2002 to provide industry partners seeking a global and flexible anytime/anyplace learning environment for their engineers to complete advanced degrees. In 2003, the program began offering engineering graduate degrees completely online. Currently, the program offers 10 master’s degree programs and three graduate-level academic certificate programs. In recent years, the programs have expanded to include undergraduate degree programs in engineering management and electrical engineering.

In national rankings by U.S. News & World Report, ASU’s engineering schools place number two for student services and technology provided in an online graduate engineering program.

GOEE administers the Higher Engineering Education Alliance Program (HEEAP), which was established in 2010 with a $5 million grant from the United States Agency of International Development (USAID) and Intel. HEEAP has since attracted additional academic and industry partners in a collaborative effort to improve the quality of Vietnam’s higher education curriculum and support the country’s growing high-tech industry.

Early success in the program has prompted further investment in an effort to accelerate efforts. In 2012, Intel, ASU and the Vietnam Ministry of Education and Training (MOET) signed a memorandum of understanding for a combined investment from Intel and MOET of more than $10 million over five years. Combined investment from industry and government partners since HEEAP was established has grown to $40 million.

The Ira A. Fulton Schools of Engineering

In 2003, Ira A. Fulton, founder and CEO of Arizona-based Fulton Homes, established an endowment of $50 million in support of ASU’s College of Engineering and Applied Sciences. The school was renamed The Ira A. Fulton Schools of Engineering in his honor and reconstructed to include five separate and interdisciplinary schools: The School of Biological and Health Systems Engineering, the School of Computing, Informatics and Decision Systems Engineering, the School of Electrical, Computer and Energy Engineering, the School for Engineering of Matter, Transport and Energy, and the School of Sustainable Engineering and the Built Environment. A sixth school, The Polytechnic School, was added in 2014 as ASU’s College of Technology and Innovation on the Polytechnic campus in Mesa merged with the Fulton Schools. Meet Ira A. Fulton

Since receiving his transformational gift, the Ira A. Fulton Schools of Engineering have seen tremendous growth — both in scale and quality — of people and programs. Fulton’s investment has served as a catalyst for this advancement, enabling the development of a dynamic portfolio of strategic initiatives that benefits students, faculty and the communities where they live and work.

Ranked among the top 25 percent of all accredited public engineering programs in the nation by U.S. News & World Report, the Ira A. Fulton Schools of Engineering have experienced over five decades of phenomenal growth and success. While the principal focus is the education and training of future engineers, the schools research and outreach activities strive for engagement at diverse levels, from industry collaborations and small business partnerships to K-12 education and community involvement.

Consistent with Crow’s blueprint for a New American University, Fulton Engineering emphasizes discovery, design, innovation, entrepreneurship and societal impact. A number of innovative programs and student-centric services — E2 Camp freshman orientation, engineering residential communities, undergraduate research programs such as FURI — the Fulton Undergraduate Research Initiative, student organizations, leadership and entrepreneurship opportunities such as EPICS — the Engineering Projects in Community Service program, and tutoring and career services — are designed to support a hands-on, creative environment that is known as the Fulton Difference.

Fall 2020 enrollment was 24,994. To meet this growth and expand its research expertise in core areas of health, energy, education, security and sustainability, faculty numbers have grown to more than 355. Research expenditures for fiscal 2020 were $126 million.

Timeline and Key Events

1954
The Arizona Board of Regents authorized the establishment of the College of Applied Arts and Sciences. The new college was initially comprised of the divisions of agriculture, architecture, engineering and industrial education.

1956
The first bachelor’s degree program in engineering was approved.

1958
The college’s engineering division became the School of Engineering, and the first Engineering class graduated from Arizona State College.

1966
The School of Engineering was renamed the College of Engineering Sciences, and a separate College of Architecture was established.

1970
A Division of Construction was added to the College of Engineering Sciences, and the name of the Division of Industrial Design & Technology was shortened to Division of Technology.

1976
The College of Engineering Sciences was renamed the College of Engineering and Applied Sciences.

1988
The divisions of construction, technology and agriculture were reorganized as the Schools of Construction & Technology, and Agribusiness & Environmental Resources.

1992
Through a gift of the Del E. Webb Foundation, an endowment was set up to create the Del E. Webb School of Construction. A separate school was created for technology.

1996
The Schools of Technology and Agribusiness moved to ASU Polytechnic Campus.

2002
The Department of Bioengineering was renamed the Harrington Department of Bioengineering in honor of a $5 million gift from the Harrington Arthritis Research Center.

2003
Ira A. Fulton, founder and CEO of Fulton Homes, one of the nation’s largest builders of residential housing, established an endowment of $50 million. The College of Engineering and Applied Sciences was renamed in his honor.

2007-2008
The Ira A. Fulton Schools of Engineering commemorated 50 years of excellence in education and research.

2014
The College of Technology and Innovation on ASU’s Polytechnic campus renamed The Polytechnic School and becomes sixth school in the Fulton Schools.


USS Fulton (AS-1, PG-49)


Figure 1: USS Fulton (AS-1) at the Naval Submarine Base at New London, Connecticut, during World War I. USS Ardent (SP-680) is partially visible on the opposite side of the pier. US Naval Historical Center Photograph. Click on photograph for larger image.


Figure 2: USS Fulton (AS-1) at the Naval Submarine Base at New London, Connecticut, during World War I. A motor launch is in the center foreground and USS Ardent (SP-680) is at the right. US Naval Historical Center Photograph. Click on photograph for larger image.


Figure 3: USS Fulton (AS-1) with submarines alongside, probably during or soon after World War I. The third submarine from the left (second outboard of Fulton) is a Lake-type "boat," probably L-5, L-6 ou L-7. Donation of Captain Stephen S. Roberts, USNR (Retired), 2008. US Naval Historical Center Photograph. Click on photograph for larger image.


Figure 4 : USS Fulton (AS-1) towing the submarine G-1, circa 1915. The original print's reverse contains the hand written comment: "Towed 30 hrs. parted two line off Cape Hatteras, Fulton relieved by Castine, Castine stood by G-1 in storm off Hatteras for 48 hrs. before she could pick her up. G-1 registered a roll of 72 degrees. Arrow over rubber necks head." "Rubber neck" is probably Chief Quartermaster John Harold. Collection of Chief Quartermaster John Harold. US Naval Historical Center Photograph. Click on photograph for larger image.


Figure 5: Ship's Chief Petty Officers of USS Fulton (AS-1) photographed on board the ship at the New London submarine base, New London, Connecticut, in 1919. The conning tower of USS H-2 (Submarine # 29) is visible in the right background. US Naval Historical Center Photograph. Click on photograph for larger image.


Figure 6 : USS G-2 (Submarine # 27) underway, circa 1916, with USS Fulton (AS-1) following astern. Courtesy of Alfred Cellier, 1977. US Naval Historical Center Photograph. Click on photograph for larger image.


Figure 7: USS Fulton (AS-1) underway in New York Harbor, date unknown. Photo from "Jane's All The World's Fighting Ships 1924." Click on photograph for larger image.

Named after the famous American inventor Robert Fulton (1765-1815), the 1,308-ton USS Fulton was a submarine tender that was built by the New London Ship and Engine Company at Groton, Connecticut, and was commissioned on 7 December 1914. The ship was approximately 226 feet long and 35 feet wide, had a top speed of 12 knots, and had a crew of 135 officers and men. Fulton was armed with two 3-inch guns.

After being commissioned, Fulton spent the first six months of her career tending submarines at Norfolk, Virginia Charleston, South Carolina New York City and Newport, Rhode Island. Then, after undergoing an overhaul, she arrived at New London, Connecticut, on 2 November 1915. New London would be Fulton’s primary base of operations until 1922, although during that time she also visited ports along America’s east coast, the Caribbean, and Cuba. Fulton also participated in numerous naval exercises, acted as the station ship at New London, and during the summer of 1922 served as the flagship for the Commander of the Atlantic Submarine Flotillas.

Fulton became a submarine tender at Coco Solo, Panama Canal Zone, on 4 April 1923 and for the next year participated in naval exercises on both sides of the Panama Canal. During that time, she also completed a survey of Almirante Bay, Panama. Fulton returned to Philadelphia, Pennsylvania, on 14 July 1925 and was decommissioned there and placed in reserve on 5 October.

Fulton was re-commissioned on 2 September 1930 and was given the assignment of acting as a survey ship in the Panama Canal Zone. On 29 September 1930, Fulton was re-classified a gunboat and designated PG-49. On 3 March 1931, Fulton returned to Balboa, Panama, but was eventually sent to San Diego, California, arriving there on 13 August 1932. Once in San Diego, she was converted into a gunboat to serve with the US Asiatic Fleet in Hong Kong. Fulton arrived at Hong Kong on 3 November 1932. Although she made occasional trips to the Cavite Navy Yard in the Philippines, Fulton’s primary assignment was to patrol off the southern coast of China, from Hong Kong to Canton. Like all US Navy gunboats at that time, her primary duty was to protect American lives and property in China. But on 14 March 1934, disaster struck when a major fire broke out amidships on board Fulton. Faulty exhaust lines from a diesel engine ignited some oil and the fire spread rapidly. The crew quickly assembled on the bow and the stern of the ship, awaiting rescue. Fortunately, the British destroyer HMS Wishart and the steamer SS Tsinan were able to come alongside the stricken American gunboat and evacuate the crew. Another British destroyer, HMS Whitshed, stood by the burning ship until a salvage party made up of Fulton’s crewmembers could be placed on board the gunboat. Once they were finally transferred back to Fulton, the salvage party managed to bring the fire under control. An American tug towed Fulton to Hong Kong where she received emergency repairs which enabled her to be towed to Cavite. Fulton made it to Cavite but was probably considered not worth salvaging because she was decommissioned on 12 May 1934. After twenty years of service, USS Fulton was sold for scrapping on 6 June 1935.

Fire has been and always will be a major danger on board all ships. Fortunately, the fire that destroyed USS Fulton did not claim any lives.


Voir la vidéo: Philadelphia Kensington Avenue, What happened on Monday, June 28 2021. (Janvier 2022).