Informations

Des études commencent sur un cratère qui pourrait expliquer l'extinction des dinosaures il y a 65 millions d'années


Il y a environ 65 millions d'années, il y a eu une extinction massive des dinosaures. De plus, le plancton, la base de la chaîne alimentaire océanique, a été fortement touché. De nombreuses familles de brachiopodes et d'éponges ont disparu et les ammonites à carapace dure restantes ont disparu. Il a également considérablement réduit la diversité des requins et fait disparaître la majeure partie de la végétation sur Terre. En bref : plus de la moitié des espèces animales et végétales qui habitaient notre planète ont été éliminées.

Quelles ont été les causes de cette extinction de masse ? Les scientifiques n'ont pas encore trouvé de réponse concrète, mais sont généralement divisés sur deux hypothèses : l'impact d'un astéroïde/comète ou une période d'activité volcanique abondante.

L'hypothèse d'un impact extraterrestre est due à la découverte d'une couche de roche trouvée dans le monde entier, sous l'eau et la terre, datée de l'époque de l'extinction, qui est riche en iridium : un métal rare sur terre mais trouvé en plus forte concentration dans météorites. Les partisans de cette hypothèse soutiennent que l'iridium s'est propagé à travers la planète via l'impact d'une comète ou d'un astéroïde.

Squelette de Tyrannosaurus rex au Smithsonian Museum of Natural History à Washington DC.

Grâce à de nombreuses études géologiques depuis les années 1960, il a été possible de localiser un cratère à Chicxulub au nord-ouest de la péninsule du Yucatan, d'un diamètre d'environ 180 km (111,9 miles). Le cratère est daté de 65 millions d'années précisément.

Aujourd'hui, en ces premiers jours d'avril, le Consortium européen pour les forages océaniques (ECORD) a commencé un projet sur le site du cratère. Le projet vise à découvrir comment les dinosaures ont disparu et comment la vie s'est rétablie lorsqu'un astéroïde de 14 kilomètres de diamètre a heurté la Terre.

  • Les pierres d'Ica prouvent-elles que l'humanité coexistait avec les dinosaures et disposait d'une technologie de pointe ?
  • Les humains ont-ils parcouru la Terre avec des dinosaures ? Corne de tricératops datée de 33 500 ans

Comme le rapporte le journal espagnol El Mundo, à travers ce projet, qui dispose d'un budget de 10 millions de dollars, le cratère à moitié submergé du golfe du Mexique sera exploré pour la première fois à une profondeur de 1 500 mètres (4921,3 pieds). .

Cette image en relief ombré de la péninsule du Yucatan au Mexique montre une indication subtile, mais indubitable, du cratère d'impact Chicxulub. La plupart des scientifiques s'accordent maintenant à dire que cet impact a été la cause de l'extinction du Crétacé-Tertiaire, l'événement il y a 65 millions d'années qui a marqué l'extinction soudaine des dinosaures ainsi que la majorité de la vie sur Terre à l'époque. ( NASA/Domaine public )

La recherche sera menée par un bateau spécial, le Myrte, qui ressemble beaucoup à une plate-forme pétrolière : ses trois pieds géants permettront de fixer la structure au fond marin, évitant les problèmes dus au roulement des vagues et assurant une sécurité absolue dans les laboratoires.

Au cours de la première phase du projet, 600 mètres (1968,5 pi) de sédiments seront forés pour atteindre la roche. Couche par couche, les chercheurs s'attendent à découvrir de plus en plus de vestiges antiques.

  • La matière noire insaisissable a-t-elle déclenché des extinctions de masse mondiales et condamné les dinosaures ?
  • Des scientifiques démystifient les intégristes qui prétendent que les humains vivaient en même temps que les dinosaures

« Dans l'Arctique, nous devons utiliser trois navires, deux brise-glaces pour garder la zone libre de glace pendant que le navire peut forer et collecter des échantillons ; ici, il peut y avoir d'autres problèmes tels que les ouragans », a expliqué Alan Stevenson, le chef d'équipe des ingénieurs qui effectuent les extractions à El Mundo.

Le Myrtle, le bateau utilisé pour la recherche. (El Mundo/D.Smith/ECORD/IODP )

Le projet réunit une équipe multidisciplinaire de chercheurs de l'Universidad Nacional Autónoma du Mexique, de l'Université d'Austin, de l'Imperial College de Londres et du British Geological Survey. Des scientifiques de l'Université Complutense de Madrid et trois paléontologues du Département des sciences de la Terre de l'Université de Saragosse participeront également à l'étude des fossiles microscopiques trouvés lors du premier forage offshore.

Les résultats des différentes études seront rendus publics dans un ou deux ans. Il faudra être patient, mais cela vaut la peine d'attendre encore un peu pour obtenir des réponses sur ce qui s'est passé sur notre planète il y a 65 millions d'années.

Image en vedette : Représentation artistique d'une météorite frappant la Terre. ( Don Davis /Domaine public )


Des études commencent sur un cratère qui pourrait expliquer l'extinction des dinosaures il y a 65 millions d'années

Hypothèse : impact d'astéroïde

Une collision avec un astéroïde géant ou une comète a-t-elle changé à jamais la forme de la vie sur Terre ?

Il est largement admis qu'un tel objet - 10 kilomètres de diamètre - a frappé juste au large des côtes de la péninsule du Yucatan il y a 65 millions d'années.

Selon les scientifiques qui soutiennent que l'extinction des dinosaures est arrivée rapidement, l'impact a dû sonner le glas de la fin cataclysmique.

Pendant des mois, concluent les scientifiques, des nuages ​​denses de poussière ont bloqué les rayons du soleil, assombrissant et refroidissant la Terre à des niveaux mortels pour la plupart des plantes et, par conséquent, de nombreux animaux. Ensuite, lorsque la poussière s'est finalement déposée, les gaz à effet de serre créés par l'impact ont fait monter les températures en flèche au-dessus des niveaux d'avant l'impact.

En quelques années seulement, selon cette hypothèse, ces extrêmes climatiques glacials et étouffants ont causé l'extinction non seulement des dinosaures, mais de jusqu'à 70 pour cent de toutes les plantes et animaux vivant à l'époque.

Preuve de l'hypothèse de l'impact des astéroïdes

Cratère d'impact
Ce cratère de 150 kilomètres de large se trouve juste à côté de la péninsule du Yucatan. Les scientifiques calculent qu'il a été projeté sur Terre par un astéroïde ou une comète de 10 kilomètres de large voyageant à 30 kilomètres par seconde, soit 150 fois plus vite qu'un avion de ligne.

Les scientifiques ont conclu que l'impact qui a créé ce cratère s'est produit il y a 65 millions d'années. La date correspond parfaitement à la date de l'extinction des dinosaures.

Métal Rare
L'iridium métallique, qui est similaire au platine, est très rare à la surface de la Terre mais est plus fréquent dans les astéroïdes et dans la roche en fusion au plus profond de la planète.

Les scientifiques ont découvert des niveaux d'iridium 30 fois supérieurs à la moyenne à la limite Crétacé/Tertiaire (KT), la couche de roche sédimentaire déposée au moment de l'extinction des dinosaures.

Roche fondue
Ces morceaux de roche autrefois fondus, appelés éjectas d'impact, sont la preuve d'une explosion suffisamment puissante pour faire fondre instantanément le substrat rocheux et le propulser à plus de cent milles de son origine.

D'une taille allant de gros morceaux à de minuscules billes, les éjectas d'impact sont courants à ou près de la limite Crétacé/Tertiaire (KT), la couche géologique qui définit l'extinction des dinosaures.

Cristaux fracturés
Ces cristaux, souvent appelés « quartz choqué », présentent un motif distinctif de fracturation causée par des impacts ou des explosions à haute énergie.

Certains scientifiques soutiennent que le motif de fracture de ces cristaux de quartz n'a pu être causé que par un impact massif d'astéroïde ou de comète. Le motif est répandu dans le quartz trouvé à ou près de la limite Crétacé/Tertiaire (KT), la couche géologique déposée au moment de l'extinction.

Registre des fossiles
Un déclin progressif du nombre d'espèces de dinosaures refléterait probablement une cause tout aussi progressive de leur extinction ultime. Inversement, une fin soudaine « maintenant vous les voyez, maintenant vous ne les voyez plus » implique une cause catastrophique. Selon l'emplacement et l'interprétation, les archives fossiles semblent dire des choses différentes.

Certains paléontologues voient dans les archives fossiles des preuves que les dinosaures se portaient plutôt bien avant la fin du Crétacé – qu'ils ne diminuaient en aucun cas en abondance lorsque l'impact s'est produit.


Expliquer les dinosaures

Il est temps d'en apprendre davantage sur les dinosaures! Il existe trois principaux types de dinosaures : les carnivores, les herbivores et les omninomnivores. Malgré leurs nombreuses différences, les .. Il y a une idée fausse commune de la communauté chrétienne à laquelle nous ne croyons pas dinosaures ou que la Bible ne peut Explique dinosaures. Ces deux hypothèses sont fausses. je vais essayer de Explique ce que la communauté chrétienne accepte généralement de l'existence de dinosaures et comment la Bible peut étayer certains de ces points de vue. 1 Les dinosaures reptiliens étaient (par définition) des animaux terrestres qui ont été créés le sixième jour sous la catégorie des bêtes de la terre (Genèse 1:24, 25). Il y avait aussi de grands reptiles marins créés le cinquième jour (v. 21). Les dinosaures sont simplement inventés pour soutenir la théorie de l'évolution. Les dinosaures étaient des animaux qui s'étaient corrompus, n'avaient pas été emmenés dans l'arche et sont morts dans le déluge. Les dinosaures ont été créés par Dieu, peut-être même emmenés dans l'arche, mais sont morts par la suite

Sacs à dos personnalisés pour enfants-Dinosaure

Réponse : Nous savons que les dinosaures ont existé parce qu'il y a une quantité importante de preuves qu'ils l'ont fait dans les archives fossiles. Une question fréquente que les gens se posent est de savoir où ils s'intègrent chronologiquement. Si l'homme n'a existé que pendant une période de temps relativement courte, alors comment expliquer les longs âges que la science a attribués à ces animaux ? Plutôt que d'apparaître progressivement comme par évolution, les dinosaures apparaissent brusquement dans les archives fossiles. Cela s'harmonise avec les déclarations bibliques montrant que Dieu a créé tous les animaux. Par exemple, le Psaume 146 :6 décrit Dieu comme le Créateur du ciel et de la terre, de la mer et de tout ce qui s'y trouve. Quand les dinosaures ont-ils vécu? Explicitement, nous n'avons aucune référence aux dinosaures dans les Écritures, mais nous pouvons avoir deux créatures mentionnées dans Job 40 et Job 41. Le mastodonte, tel que décrit dans Job 40:15-24 a une grande queue et des os solides, parmi d'autres descriptions qui ne semblent indiquer aucun animal terrestre connu sur terre aujourd'hui, selon Allan Steel for Answers in Genesis. Les dinosaures avaient une posture complètement dressée, similaire à celle des mammifères. La plupart des autres reptiles ont des membres en position tentaculaire. Par exemple, comparez la façon dont un crocodile marche avec celle, disons, d'une vache. Les dinosaures se seraient déplacés comme une vache, avec les membres soutenant le corps sous les dinosaures comme le brachiosaure et le diplodocus, d'autre part, avaient d'énormes queues qui pourraient facilement être comparées à un cèdre. Presque toutes les civilisations anciennes ont une sorte d'art représentant des créatures reptiliennes géantes. Les pétroglyphes, les artefacts et même les petites figurines en argile trouvées en Amérique du Nord ressemblent à des représentations modernes de dinosaures

Tout d'abord, les dinosaures sont merveilleusement diversifiés. Les paléontologues ont reconnu plus de 1 000 espèces distinctes non aviaires, des minuscules chasseurs d'insectes à plumes aux géants qui mesuraient plus de 100 pieds. Les dinosaures ont parcouru la terre pendant 160 millions d'années jusqu'à leur disparition soudaine quelque 65Il y a 0,5 million d'années, lors d'un événement maintenant connu sous le nom d'extinction du Crétacé-Tertiaire, ou K-T. (K est le… Quand y avait-il des dinosaures sur terre ? La plupart des scientifiques disent que les dinosaures ont évolué pour exister il y a plus de 225 millions d'années, dans la période triasique, et ont continué à travers les périodes jurassique et crustacée jusqu'à leur extinction il y a environ 65 millions d'années. Ils n'expliquent pas comment les tissus mous des os de dinosaures auraient pu être préservés. Oubliez ce que vous avez peut-être entendu : les dinosaures ne se sont pas tous éteints il y a 65 millions d'années. En fait, les dinosaures sont tout autour de nous. Comme expliqué en détail dans un nouvelle exposition colorée qui s'ouvre le 21 mars à. Nous devrions noter que le mot dinosaure, qui signifie terrible lézard, est un mot relativement nouveau qui a été utilisé pour la première fois en 1842 et a été inventé par le scientifique Richard Owen. C'est la raison pour laquelle le mot dinosaure ne n'apparaissent pas dans la Bible qui a été écrite bien avant les années 1800. Ce que dit la Bible sur les dinosaures

Les dinosaures étaient réels, mais ils vivaient il y a seulement quelques milliers d'années. C'est la solution la plus courante au problème des dinosaures : Stegosaurus, Triceratops et leurs semblables parcouraient la terre pendant les temps bibliques, et ont même été conduits, deux par deux, sur l'arche de Noé (ou embarqués comme des œufs) Selon les évolutionnistes : les dinosaures ont d'abord évolué il y a environ 235 millions d'années, bien avant que l'homme n'évolue. 1 Aucun être humain n'a jamais vécu avec des dinosaures. Leur histoire est enregistrée dans les couches fossiles sur terre, qui se sont déposées pendant des millions d'années. Ils ont eu un tel succès en tant que groupe d'animaux qu'ils ont finalement régné sur la terre. Deux exemples dans la Bible pourraient éventuellement décrire un dinosaure, ou du moins, une créature ressemblant à un dinosaure. Certains théologiens diront que l'auteur aurait pu utiliser des hyperboles ou des images métaphoriques, mais s'il a choisi de le faire, il a choisi des images plutôt étranges pour décrire des créatures banales.

Les dinosaures dans la Bible La Bible commence par une déclaration si simple qu'un enfant peut la comprendre, et pourtant si inépuisablement profonde : Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre.—Dr. Jeremy Lyon, Genesis : Paradis perdu. C'est l'ouverture la plus dramatique et la plus importante de n'importe quel chapitre de n'importe quel livre. Les dinosaures sont un sujet qui fascine particulièrement la plupart des enfants. Que ce soit leur image vraiment plus grande que nature, ou le fait que vous ne pouvez pas visiter un dinosaure vivant dans un Expliquez aux enfants que le cercle est la largeur de la bouche du Tyrannosaurus Rex. Laissez-les voir Où les dinosaures s'intègrent-ils dans la création de la terre ? Moi-même et ma fille de 7 ans sommes chrétiens, mais c'est une question que nous avons tous les deux posée parce que la Bible déclare que Dieu a créé la terre et Adam et Eve et les animaux, etc., mais les dinosaures étaient sur la terre avant que l'homme ne soit dit

Dinosaures avec homme - Pure Fli

La femme du pasteur était institutrice et elle refusait d'enseigner à ses élèves que les dinosaures avaient déjà existé. Tout de suite, j'ai réalisé que derrière sa négation des dinosaures, il y avait une lutte pour comprendre le mystère qui rend perplexe certains et fascine d'autres : comment expliquer l'existence (et l'extinction) passée des dinosaures dans un contexte biblique En 1842, un scientifique anglais, le Dr Richard Owens, a surnommé les énormes êtres reptiliens de terribles lézards, ou dinosaures, comme on les a appelés. Depuis que leurs ossements ont été exhumés, les dinosaures ont fasciné les humains. Les reconstructions de squelettes grandeur nature à partir de fossiles et d'os sont des attractions populaires dans de nombreux musées. Si Dieu a créé les dinosaures, pourquoi ne sont-ils pas mentionnés dans la Bible ? L'homme était-il sur terre en même temps que les dinosaures ? Beaucoup de gens ne réalisent pas que la paléontologie (l'étude des âges géologiques passés basée principalement sur l'étude des fossiles) est une science relativement nouvelle. En fait, le concept de dinosaures n'a fait surface que sous sa forme actuelle. EXPLIQUEZ LES DINOSAURES, S'IL VOUS PLAÎT! 2010 1 Ishoy's log on optic Orthodoxy INTRODUCTION On l'entend et on le voit partout. Les médias grand public transmettent le message : il y a des millions d'années, il y avait un «âge des dinosaures», mais ils se sont éteints bien avant que l'homme n'apparaisse sur cette planète. Je ne suis pas d'accord, et je pense qu'il y a de bonnes preuves contre ce message. est beaucoup trop jeune pour expliquer la longue histoire des dinosaures indiquée dans les archives fossiles

Comment les créationnistes expliquent-ils les dinosaures et les fossiles

  1. Les dinosaures ont régné sur la Terre pendant 135 millions d'années. Il existait de nombreux types de dinosaures, de toutes formes et tailles. Si l'arbre mis à jour est correct, cela peut expliquer pourquoi à la fois les théropodes et les Ornithischia.
  2. Premièrement, je ne connais pas un seul chrétien qui nierait que a) les dinosaures ont existé et b) ils ont finalement disparu (bien que selon la réponse d'Elbert, de tels chrétiens existent). Quelqu'un qui adhère à une théorie créationniste de la jeune terre ..
  3. Les dinosaures et la Bible : La plupart d'entre nous avons adoré lire sur les dinosaures à un moment de notre vie. En 1993, le film Jurassic Park a stimulé l'intérêt du public pour les dinosaures bien au-delà de son niveau précédent. En conséquence, un nombre croissant de personnes ont pensé, depuis que nous avons trouvé tous ces fossiles et ossements de dinosaures, nous savons que les dinosaures ont existé
  4. Il y a peut-être eu des facteurs écologiques qui ont causé l'extinction des dinosaures après le déluge, mais la Bible n'inclut tout simplement pas de tels détails. La Bible est-elle censée tout nous dire ? La Bible explique-t-elle les dinosaures ? Non. Il ne mentionne pas non plus les kangourous, la gravité ou un certain nombre de choses que nous savons être vraies sur le monde dans lequel nous vivons.
  5. Les dinosaures sont restés en tant que groupe naturel, mais les dinosaures théropodes sont devenus de proches parents des ornithischiens - normalement placés de l'autre côté de l'arbre généalogique - et des dinosaures sauropodes.

Les dinosaures expliqués - YouTube

  1. Expliquez que les paléontologues font des théories sur les dinosaures, et parfois ils se trompent. Ces paléontologues doivent utiliser des indices pour développer des théories sur les dinosaures. Écrivez le mot fossiles au tableau et expliquez que les fossiles comprennent des os de dinosaures, des empreintes de pas de dinosaures, des dents de dinosaures et même des œufs de dinosaures
  2. Vos enfants demandent-ils pourquoi les dinosaures sont-ils morts ? Cette vidéo éducative pour les enfants aide à expliquer ce que les scientifiques pensent qu'il est arrivé aux dinosaures. Ce passionnant..
  3. La Torah elle-même peut faire allusion aux dinosaures, comme il est dit : Et Dieu créa le géant Tanin (Genèse 1:21). Qu'est-ce qu'un Tanin ? Dans Exode 7:10, lorsque Moïse jette son bâton devant Pharaon, il se transforme en un Tanin, traduit par un serpent. Ainsi un Tanin fait partie de la famille des reptiles
  4. Comment les dinosaures se sont-ils éteints ? Tous n'ont pas fait de dinosaures non aviaires. Avant d'examiner les différentes théories avancées pour expliquer l'extinction des dinosaures, nous devons préciser que dans cet article, lorsque nous parlons de « dinosaures », nous entendons « dinosaures non aviaires ». Si vous avez suivi notre série de faits sur les dinosaures, vous saurez que de nombreux scientifiques considèrent aujourd'hui.
  5. Ainsi, bien que tannîyn puisse faire référence à un dinosaure dans Genèse 1, dans la plupart des autres usages de l'Ancien Testament, le mot fait référence à des espèces qui existaient à l'époque où les livres de l'Ancien Testament ont été écrits. Le deuxième cas où la Bible pourrait faire référence aux dinosaures apparaît d'abord dans le livre de Job. Le Léviathan 4 est décrit comme étant une créature aquatique blindée dans le livre de Job, les Psaumes.
  6. ed qu'un os de dinosaure fossilisé trouvé au Nouveau-Mexique confond le paradigme établi de longue date selon lequel l'âge des dinosaures a pris fin il y a entre 65,5 et 66 millions d'années

Aucun événement proposé par les évolutionnistes ne peut expliquer complètement les preuves (c'est pourquoi il y a tant d'idées différentes sur ce qui est arrivé aux dinosaures). Les créationnistes suggèrent que la plupart des dinosaures sont morts et ont été enterrés lors du déluge décrit dans Genèse 6-8 (pour lequel il existe une énorme quantité de preuves) Comment les dinosaures ont rétréci et sont devenus des oiseaux. Les oiseaux modernes ont semblé émerger dans un instant de l'évolution. Mais de nouvelles recherches éclairent la longue série de changements évolutifs qui ont fait le. L'extinction des dinosaures est un grand mystère, car bien que les dinosaures aient disparu à cette époque, de nombreuses espèces ont survécu, y compris des types d'animaux similaires comme les crocodiles. Nouvelles découvertes Les scientifiques ont proposé des idées étranges, mais aucune des théories n'explique vraiment tout, nous ne saurons donc probablement jamais ce qui s'est passé. Les dinosaures ont-ils vécu et sont-ils morts sur cette terre bien avant l'arrivée de l'homme ? Il n'y a eu aucune révélation sur cette question, et les preuves scientifiques disent oui. (Vous pouvez en apprendre plus à ce sujet en étudiant la paléontologie si vous le souhaitez, même dans les écoles appartenant à l'Église.

Les fossiles de dinosaures ne sont pas accompagnés d'étiquettes indiquant leur âge, l'endroit où ils vivaient, ce qu'ils mangeaient ou comment ils étaient morts. Nous devons comprendre cela à partir de quelques indices que nous trouvons La Bible ne mentionne jamais catégoriquement les dinosaures. Il y a quelques versets qui mentionnent des créatures étranges (je me souviens de quelque chose qui s'appelle un Léviathan, un rapide google dit que c'est Job 41) que les chrétiens créationnistes désignent parfois comme des références à des créatures qui sont généralement acceptées comme étant de l'ère des dinosaures ( le Léviathan est une sorte de créature marine, donc techniquement pas un. En utilisant une silhouette de dinosaure (peut-être celle de l'activité de frappe Dino !), demandez à votre enfant d'ajouter des écailles de plaque arrière dans un motif. Combien de motifs différents votre enfant peut-il créer ? C'est aussi une excellente activité mathématique ! ufs glacés : utilisez des tasses Dixie® ou soufflez de vrais œufs, en laissant un petit trou au sommet pour y mettre un petit jouet/os de Dino. Comment les protéines de dinosaures pourraient-elles persister plus de 70 millions d'années à l'intérieur C'est l'une des plus grandes questions auxquelles les paléontologues laïques ont été confrontés au cours des deux dernières décennies. Beaucoup d'entre eux pensent qu'un ensemble de conditions unique mais non découvert confère aux protéines le pouvoir de défier tous les pronostics et de survivre d'une manière ou d'une autre. des échelles de temps inimaginables

Comment les chrétiens expliquent-ils les dinosaures

Aucun livre ne pourrait jamais tout expliquer en fait, il existe des livres de taxonomie qui ne mentionnent même pas les dinosaures. Le but de la Bible est d'expliquer notre origine, le problème que nous avons rencontré en tant qu'êtres de libre arbitre finis et faillibles, et la solution à ce problème. Le paradigme conventionnel dit que les dinosaures se sont mystérieusement éteints il y a environ 65 millions d'années. Un assortiment d'explications a été offert pour expliquer pourquoi. Les deux hypothèses les plus populaires pour expliquer l'extinction des dinosaures sont l'hypothèse de l'événement d'impact et l'hypothèse du volcanisme massif.

Comment les dinosaures s'intègrent-ils? L'institut pour la création

Explain_dinosaurs 0 points 1 point 2 points il y a 2 ans Je vais probablement utiliser un combo pompe/res d5 d'ek. En ce qui concerne également votre question sli, j'ai récemment acheté un 1080 à un bon prix et je fais de la modélisation et du rendu, donc plus j'ai de cœurs CUDA, mieux je suis, et j'espère que les 1080 tomberont avec la sortie de 2080. La raison pour laquelle nous pensons que les dinosaures ont disparu à un moment donné, il y a 65 millions d'années, est que ce dernier groupe de dinosaures n'a pas été remplacé plus tard par un autre groupe de dinosaures comme cela s'était produit auparavant. (Don Lessem) Q : Pourquoi toutes les plantes et tous les animaux ne sont-ils pas morts quand les dinosaures sont morts ? R : Grande question Les dinosaures ont partagé leur dernier million d'années avec les créatures modernes. Étant donné que plus que de simples dinosaures ont disparu, des raisons qui expliquent seulement pourquoi les dinosaures sont morts peuvent être exclues. Par exemple, il existe une théorie selon laquelle la maladie a causé l'extinction des dinosaures. Mais une maladie ne pouvait pas avoir causé l'extinction des plantes et des animaux dans l'ensemble. Pourquoi la religion doit-elle expliquer les dinosaures. 2 2. Anonyme. il y a 9 ans. Genèse 1. 1 Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. 2 Et la terre était sans forme, et le vide et les ténèbres étaient sur la face de l'abîme. Et l'Esprit de Dieu s'est déplacé sur la surface des eaux. Cela n'a pas de sens d'essayer d'expliquer les dinosaures à un adulte et c'est exactement ce que j'ai fait. Un parent adulte à moi était très sérieux au sujet de ne pas croire que les dinosaures aient jamais existé. Je pensais qu'elle était drôle mais non, elle explique pourquoi et ça n'a toujours pas de sens. Elle pense que le gouvernement y est pour quelque chose

L'affiche explique ensuite que la théorie de l'évolution de Darwin a entièrement réfuté les dinosaures. Pire que cela, cependant : les dinosaures sont un très mauvais exemple pour les enfants Alors que la Bible ne peut pas déterminer l'âge approprié des dinosaures, aucune théorie de l'évolution ne peut expliquer l'origine de l'âme humaine. Les deux sont vrais et les deux sont incomplets. Le but supérieur de notre. L'extinction du Crétacé-Paléogène (K-Pg) (également connue sous le nom d'extinction du Crétacé-Tertiaire (K-T)) a été une extinction massive et soudaine des trois quarts des espèces végétales et animales sur Terre, il y a environ 66 millions d'années. À l'exception de certaines espèces ectothermes telles que les tortues de mer et les crocodiliens, aucun tétrapode pesant plus de 25 kilogrammes (55 livres) n'a survécu

Cela pourrait aider à expliquer quelque chose qui a longtemps intrigué les paléontologues : pourquoi il y a relativement peu de petits dinosaures dans les archives fossiles, en particulier dans la période du Crétacé moyen à supérieur. Les dinosaures sont peut-être l'un des thèmes les plus appréciés des enfants d'âge préscolaire. De nombreux enfants d'âge préscolaire sont fascinés par les créatures et s'engagent instantanément dans une leçon sur la façon dont les énormes dinosaures parcouraient autrefois la terre. Utilisez cette curiosité à votre avantage en introduisant une variété de cours pratiques. De nombreuses théories différentes ont été développées pour expliquer l'extinction des dinosaures, et de nouvelles découvertes continuent de changer et d'étendre notre compréhension de ces reptiles qui dominaient autrefois la planète.. Par exemple, les experts pensaient autrefois que tous les dinosaures étaient des créatures maladroites, lentes et inintelligentes qui vivaient un peu comme les reptiles d'aujourd'hui. Le professeur Paul Barrett, chercheur sur les dinosaures au Musée, explique ce qui se serait passé le jour de la mort des dinosaures. jour où le ciel est tombé. En 1980, le physicien Luis Walter Alvarez, lauréat du prix Nobel, et son fils géologue Walter ont publié une théorie selon laquelle une couche historique d'argile riche en iridium a été causée par un gros astéroïde entrant en collision avec la Terre.

Des fossiles découverts précédemment en Amérique du Nord ont suscité des spéculations selon lesquelles les dinosaures n'y seraient apparus qu'il y a environ 212 millions d'années, bien plus tard qu'en Amérique du Sud. Les scientifiques ont élaboré plusieurs théories pour expliquer l'apparition retardée des dinosaures en Amérique du Nord, citant des facteurs environnementaux ou une vaste barrière désertique. vu sur les photos de tournage ? Les critiques et les fans ont apprécié Jurassic World, le retour redémarré de la franchise Jurassic Park en 2015. Bien sûr, le film n'a pas présenté les hybrides soldat-dinosaure déments que Jurassic Park 4 a rédigés au début. Les dinosaures sont apparus il y a entre 247 et 240 millions d'années. Ils ont régné sur la Terre pendant environ 175 millions d'années jusqu'à ce qu'un événement d'extinction il y a 65,5 millions d'années les ait tous anéantis, à l'exception de. L'extinction des dinosaures est une tragédie, et pourtant l'épanouissement des mammifères contribue au sens de l'extinction des dinosaures. Thomas Merton, dans un autre contexte, résume ce que j'essaie de dire : Mais la grâce du Christ fait constamment des miracles pour transformer des souffrances inutiles en quelque chose de fructueux après que tous les dinosaures aient également été expliqués. Selon John Whitcomb, co-auteur du livre créationniste séminal, The Genesis Flood (1961), l'arche de Noé contenait 1 000 sortes différentes de dinosaures ainsi que toutes les autres espèces, et le livre s'est vendu à plus d'un quart de million. exemplaires en anglais

Religion - comment les religions expliquent-elles les dinosaures ? Grands débats. crypto 25 septembre 2013, 02h48 #1. J'ai quelques questions à poser à ceux qui ont beaucoup plus d'études et de connaissances religieuses que moi. C'est le premier. Je sais que les deux paragraphes suivants simplifient grandement l'histoire, mais gardez un instant avec moi les évolutionnistes enseignent que les dinosaures ont vécu il y a plus de 200 millions d'années. Leur théorie est que les dinosaures sont morts bien avant l'arrivée des humains sur les lieux. Une catastrophe soudaine a entraîné leur disparition. D'autres évolutionnistes pensent que les dinosaures ont finalement évolué en oiseaux. Mais la Bible présente une perspective bien différente sur les dinosaures Expliquez que les dinosaures avaient un trou dans leur hanche qui leur permettait de se tenir debout. D'autres reptiles, comme les lézards, n'ont pas un tel trou et ne sont donc pas des dinosaures. Faites appel à des volontaires pour imiter une position tentaculaire et une position de dinosaure. Demandez-leur d'essayer d'avancer en utilisant chaque position

Que dit la Bible au sujet des dinosaures ? Informations bibliques

Chère Sophie, Oui. L'eau sur notre Terre aujourd'hui est la même eau qui est là depuis près de 5 milliards d'années. Seule une infime partie s'est échappée dans l'espace. Pour autant que nous le sachions, de l'eau nouvelle ne s'est pas formée non plus. Cela signifie qu'il y a de fortes chances que l'eau dans votre verre soit ce que les dinosaures assoiffés avalaient il y a environ 65 millions d'années. par leur calcul, s'est produit approximativement 4.350. L'Australien construisant une arche de Noé en Amérique a de nouveau défié ses critiques, dévoilant un fossile de dinosaure nommé Ebenezer qui, selon lui, prouve que les humains vivaient aux côtés des dinosaures. Ken Ham, le.

Organisant les dinosaures en fonction de leur masse et de leur régime alimentaire, ils ont examiné le nombre de petits, moyens et grands dinosaures dans chaque communauté. Ils ont trouvé un schéma étonnamment clair : il existe un écart - très peu de dinosaures carnivores pesant entre 100 et 1000 kg [200 livres à une tonne] existent dans les communautés qui ont des mégathéropodes, a déclaré Schroeder. L'extinction massive de la fin du Permien est considérée comme l'événement biotique le plus dévastateur de l'histoire de la vie sur Terre - elle a causé des pertes dramatiques de la biodiversité mondiale, à la fois dans l'eau et sur terre. Environ 90 % des espèces marines et 70 % des espèces terrestres (terrestres) ont disparu. Cet événement a peut-être été responsable de l'ouverture d'espaces de niche qui ont inauguré l'ère des dinosaures

Vidéo : Quand les dinosaures ont-ils existé ? - Goujon biblique

Meilleurs livres pour les tout-petits qui expliquent l'espace. Dinosaures grandeur nature d'Usborne : C'est l'un des livres de dinosaures préférés de mon tout-petit ! Cela n'a pas autant à voir avec le nom du dinosaure qu'avec la taille du dinosaure. Dans le livre, il montre la taille réelle de certains aspects des dinosaures Les études commencent sur un cratère qui peut Expliquer les Dinosaure Extinction il y a 65 millions d'années. Lire plus tard Imprimer. Il y a environ 65 millions d'années, il y a eu une extinction massive de dinosaures. De plus, le plancton, la base de la chaîne alimentaire océanique, a été fortement touché. De nombreuses familles de brachiopodes et d'éponges ont disparu, et le reste à carapace dure. J'explique les dinosaures en faisant référence à la paléontologie. Les dinosaures avaient disparu depuis longtemps lorsque l'homme est entré en scène. L'histoire de la création dans la genèse peut être interprétée de plusieurs manières. Le créationnisme implique un certain nombre de points de vue différents, dont la plupart permettent une terre beaucoup plus ancienne que celle que prêchent les YEC

Les dinosaures étaient des reptiles, comme les lézards et les tortues. Cependant, la plupart des dinosaures étaient très gros, les plus gros étaient plus gros que les plus grands reptiles vivants aujourd'hui. La plupart des dinosaures sont nés d'œufs. Il y a beaucoup d'images de dinosaures et même de squelettes complets de dinosaures exposés dans les musées. Oui, les oiseaux sont des reptiles, mais laissez-moi vous expliquer un peu. Les biologistes utilisent deux types de systèmes de classification, le linnéen et le phylogénétique. Le système linnéen a été développé par Carolus Linnaeus dans les années 1730. Dans le système linnéen, les organismes sont regroupés par caractéristiques indépendamment de leur ascendance. Ainsi, un reptile est un animal qui est ectotherme et qui a des écailles, et les oiseaux comme divers autres dinosaures, cette créature a été construite comme une marionnette à grande échelle commandée par câble. Le mécanisme de crachat du Dilophosaur a été adapté d'un pistolet de paintball, et le venin était principalement de la gelée K-Y avec du colorant alimentaire. Comme le T-Rex, ce dinosaure projette beaucoup de caractère et de menace - tout cela par le biais de moyens pratiques Le sang riche en fer des dinosaures, combiné à un bon environnement pour la fossilisation, peut expliquer l'existence étonnante des tissus mous du Crétacé (une période qui a duré d'environ 65,5 millions. Cependant, les données n'expliquent toujours pas pourquoi un certain nombre d'énantiornithines et d'autres oiseaux préhistoriques qui ne vivaient pas dans les arbres se sont également éteints.. One of the nicest aspects of this new study.

The most widely known form of radiometric dating is carbon-14 dating.This is what archaeologists use to determine the age of human-made artifacts. But carbon-14 dating won't work on dinosaur bones. The half-life of carbon-14 is only 5,730 years, so carbon-14 dating is only effective on samples that are less than 50,000 years old . Fossils are a fact. The Torah has no problem with the fact. Rabbi Shlomo: Everything beyond the fossils, including the notion that they once belonged to living creatures called dinosaurs, and in what era those creatures inhabited the earth, is a theory Dinosaurs ruled the world during the Mesozoic Era, which is divided into three Periods. During the Triassic Period, dinosaur ancestors were evolving. In the Late Triassic, the world saw the first true dinosaurs. In the Jurassic Period, the number of dinosaurs grew. By the Cretaceous Period, many different types of dinosaurs had evolved

Inverse - The asteroid that killed the dinosaurs is one of the most well known parts of pre-history, but what if we still don't know exactly how the dinosaurs 6 theories that explain why dinosaurs really went extinct - Flipboar One of the primary differences between avian and non-avian dinosaurs is that the latter became extinct after the occurrence of the Cretaceous-Paleogene extinction event which happened close to 66 million years ago while avian dinosaurs mostly survived and evolved into modern day birds. Some theories have been put forward to try and explain. . I'm not aware of any fire breathing dinosaurs but there might have been some back in magic land back in the time of talking snakes. 2000 years ago typically the 'Leviathan of the sea' is something concocted to explain events that people don't understand This theory would explain why dinosaurs died out but mammals survived the extinction event. 6. Continental Drift. The dinosaurs are thought to have first appeared during the Mesozoic era, which was 248 to 65 million years ago. Scientists divide that era into the Triassic, Jurassic and Cretaceous periods

A second line of so-called bird-hipped, or ornithischian dinosaurs, led to a widely differing group of animals that included the stegosaurs and duckbilled dinosaurs. Earth's crust The outermost layer of Earth. It is relatively cold and brittle . Before I can Explique Ibn Kathir's account of the two rabbi who protected the Ka'bah, I have to relate something about the Jews in Arabia in the five centuries before the birth of Prophet Muhammad According to scientists who maintain that dinosaur extinction came quickly, the impact must have spelled the cataclysmic end. For months, scientists conclude, dense clouds of dust blocked the sun.

What Killed The Dinosaurs? EXTINCTION THEORIES: Two main camps exist in paleontology today, each having a different view of what killed the dinosaurs and other organisms at the K-T boundary. Controversy has surrounded the topic since 1980 it has become difficult for the public (and the scientific world at large) to understand the issue due to. Both dinosaurs and birds have legs with ankles that are about midway up the leg, and our equivalent of a knee, is even higher. Bipedal. Although some dinosaurs walked on all fours, many stood on their two hind legs. With a small stretch of the imagination we can see a connection between any bipedal dinosaur and an ostrich or emu In the age of the dinosaurs, seeks to explain the conspicuous absence of predators weighing between 220 pounds and 2,200 pounds as adults from the fossil record


Studies Begin on a Crater That May Explain the Dinosaur Extinction 65 Million Years Ago - History

Grade Level: Middle School

Description: How are craters formed? How do we interpret the origin of craters on distant surfaces like the Jovian moons? What do craters tell us about the age of the surface on which they are found?

Objectives: First, students will first simulate the effects of collision between asteroids, and describe the resulting size distribution. Next, using images of Jupiter's four largest moons obtained by NASA's Galileo spacecraft, students will investigate crater densities and size distributions, and interpret those in terms of relative surface ages and how the craters might have been formed.

Materials: Large plastic or paper bag large paper plates or a flat desk hard-baked cookies graph paper images of Jovian moons (To print images, click here) rulers or calipers for measuring crater sizes

The Earth and Moon have been continuously pelted by asteroids and comets ever since their formation. Just look at the Moon through a small telescope or a good pair of binoculars, and you will see that its surface is covered by craters. It is now believed that a large impact near the Yucatan Peninsula of Mexico, called the Chicxulub crater, caused the dinosaur extinction 65 million years ago. Could it happen again?

Craters are one of the most interesting and important types of surface features in the solar system. They are found on almost all the solid planets, satellites, and asteroids, but not on gas giants like Jupiter and Saturn since there is no solid surface to preserve them. Preserved craters are also fairly rare on Earth, but only because weathering, erosion, and other geological processes have removed them.

Scientists believe that most craters are formed by the impact of asteroids and comets, but these aren't the only ways that large circular depressions can be made on a surface. For example, some might actually be calderas, created by erupting volcanoes. How do we identify the origin of craters on distant surfaces like the Jovian moons? What important information can crater density , or the number of craters in a given surface area, tell us? Besides observing each and every impact or eruption as it occurs, is there a way to determine the likely culprits of these scars?

Warm-up: Bite-sized Asteroids

The asteroid belt is a region of small planetesimals between the orbits of Mars and Jupiter. Although they range in size from very small to very large, the number of asteroids of different sizes (known as their size distribution ) is governed by the fact that when asteroids collide with each other, as they sometimes do, the fragments that are produced are dominated by certain sizes. Which size is more prevalent? To answer this question, let's model the effects of collisions on the size distribution of asteroids!

Place one or two hard-baked cookies in a plastic or paper bag. Seal the bag tightly, and then slap it against the top of your desk three times. When you are done, carefully pour the broken cookie pieces onto a paper plate. Count or estimate the number of fragments for each size range and record your results in the data table below.

Less than 1/4 cookie but larger than crumbs

Crumbs (smaller than cookie thickness)

  1. Create a graph for your data table, with the number of fragments on the y-axis, and their relative sizes on the x-axis.
  2. Describe any pattern to the size distribution of your simulated asteroid fragments.
  3. Can you think of other common objects that might have a similar size distribution?

It follows that craters produced by asteroid impact should mimic the asteroids' size distribution, and this is exactly what we see on the Earth's Moon the numbers and sizes of lunar craters closely match that of the asteroids. Could the size distribution of craters on other planetary bodies provide us with clues to crater formation, as well? How might impacts near Jupiter be different from impacts near Earth? In Part 2 of the next activity you will compare the results of your asteroid simulation with real crater data from Jupiter's moons.

If we assume that comets and asteroids strike all regions of a planetary body at approximately the same rate (an assumption that may or may not be correct), every region should have the same number of craters, or crater density. Regions with higher crater densities, therefore, tend to be older than regions with lower crater densities. For example, if you stand in the rain for a long time you will get soaked, but if you make a quick dash to shelter you will only get spattered with a few raindrops. Just as you can get completely soaked, a surface can become totally covered ( saturated ) with craters after a certain amount of time. After that point it retains roughly the same crater density no matter how many more impacts occur. New craters are simply created on top of older ones.

On the other hand, if the planet or moon is geologically active or has an atmosphere, then processes such as weathering, erosion, tectonism, and volcanism can partially or completely erase craters. Early in the Moon's history, for example, lava flows flooded large portions of the surface. These areas were essentially wiped clean of craters about 3.5 billion years ago, and thus their crater density dates back to the time of those lava flows. In other words, the lava flows reset the crater clock . The lunar highlands, in contrast, were not flooded. Their crater density remained high, and dates back to when they were formed about 4.1 billion years ago.

What other factors might influence crater density? Beginning when the planets formed about 4.5 billion years ago, the amount of debris began to decrease as collisions and impacts swept it up. By measuring the crater density on different areas of the Moon, and then measuring the actual ages of rocks returned from different regions by Apollo astronauts (data referred to as ground truth ), scientists can figure out what density of craters corresponds to the actual surface age (in millions or billions of years). There may also be a relationship between cratering rate and distance from the asteroid belt. Mars, for example, is located nearer to the asteroid belt than the Earth is, and may have a rate of crater formation roughly twice that of Earth. We might also want to consider the sizes of the planets large planets such as Jupiter possess greater gravitational fields that attract more impactors. Higher gravity also means that objects hit with more speed, resulting in larger impact explosions and bigger craters.

Using the images provided, calculate the crater density (craters per area) for each of the Galilean moons by making a simple count of all identifiable craters. If you are not sure a particular feature is an impact crater, assume that it is not. Record your results in the data table below.


Evidence for the Impact Event

There are now many lines of evidence to prove that a relatively large impact happened 65 My ago.

  1. The iridium excess in the 65 My-old soil layer has been confirmed at many points around the world.
  2. The same soil layer contains grains of quartz that were deformed by high shock pressures, as would occur in a giant explosion. (The deformation is a microscopic structure called "twinning," in the crystals).
  3. The same soil layer contains enough soot to correspond to burnding down all of the forests of the world. This suggests that massive fires were touched off at the time of impact.
  4. The same soil layer, especially around the Gulf of Mexico, contains massive deposits of tumbled boulders, as would be generated in a large tsunami, or "tidal wave." The geographic distribution of tsunami deposits suggest the impact was in the Caribbean area.
  5. After a decade of searching, scientists in 1990 identified the crater associated with this material. It is no longer visible on the surface of the Earth, but is buried under sediments. It straddles the coast of Yucatan. It is revealed by mapping the strength of the gravity field over that area, and by drilling it has been dated to 65 My old.
  6. Astronomers have charted numerous asteroids that cross Earth's orbit. From studies of orbit statistics, it is estimated that asteroids of 10 km size can hit the earth roughly every 100 My or so -- which fits with the idea that we actually did get hit 65 My ago by an object this size. (Smaller hits are much more common).

Ordovician-silurian Extinction: 440 million years ago

Small marine organisms died out.

Devonian Extinction: 365 million years ago

Many tropical marine species went extinct.

Permian-triassic Extinction: 250 million years ago

The largest mass extinction event in Earth's history affected a range of species, including many vertebrates.

Triassic-jurassic Extinction: 210 million years ago

The extinction of other vertebrate species on land allowed dinosaurs to flourish.

Cretaceous-tertiary Extinction: 65 Million Years Ago

What to Call It?

Scientists refer to the major extinction that wiped out nonavian dinosaurs as the K-T extinction, because it happened at the end of the Cretaceous period and the beginning of the Tertiary period. Why not C-T? Geologists use "K" as a shorthand for Cretaceous. "C" is shorthand for an earlier period, the Cambrian.

Dawn of a New Age

The extinction that occurred 65 million years ago wiped out some 50 percent of plants and animals. The event is so striking that it signals a major turning point in Earth's history, marking the end of the geologic period known as the Cretaceous and the beginning of the Tertiary period.


It Looks Like an Asteroid Strike Can’t Cause a Worldwide, Dinosaur-Killing Firestorm

For decades, scientists have debated the cause of the mass extinction that wiped out the dinosaurs and other life 65 million years ago. While the majority of researchers agree that a massive asteroid impact at Chicxulub, Mexico is the culprit, there have been some dissenters. Now, new research is questioning just a portion of the asteroid/Cretaceous-Paleogene extinction scenario. While the scientists involved in the study don’t doubt that such an asteroid impact actually happened, their research shows it is just not possible that vast global firestorms could have ravaged our planet and be the main cause of the extinction.

Researchers from the University of Exeter, University of Edinburgh and Imperial College London recreated the vast energy released from a 15-km wide asteroid slamming into Earth, which occurred around the time that dinosaurs became extinct.

They found that close to the impact site — a 180 km wide crater in Mexico — the heat pulse would have lasted for less than a minute. This intense but short-lived heat, the team says, could not have ignited live plants, challenging the idea that the impact led to global firestorms.

However, they did find that the effects of the impact would actually be worse on the other side of the planet, where less intense but longer periods of heat could have ignited live plant matter.

“By combining computer simulations of the impact with methods from engineering we have been able to recreate the enormous heat of the impact in the laboratory,” said Dr. Claire Belcher from the University of Exeter. “This has shown us that the heat was more likely to severely affect ecosystems a long distance away, such that forests in New Zealand would have had more chance of suffering major wildfires than forests in North America that were close to the impact. This flips our understanding of the effects of the impact on its head and means that palaeontologists may need to look for new clues from fossils found a long way from the impact to better understand the mass extinction event.”

The Cretaceous-Paleogene extinction was one of the biggest in Earth’s history and geologic evidence of the impact has been discovered in rock layers around the world from this time period. Some critics of the asteroid impact theory as a cause of the extinction have pointed to some of the microfossils from the Gulf of Mexico that show the impact occurred well before the extinction and could not have been its primary cause. Others point to volcanism that produced the Deccan traps of India around this time as a possible cause of the extinction.

But multiple models have showed such an impact would have instantly caused devastating shock waves, tsunamis, and the release of large amounts of dust, debris and gases that would have led to a low light levels and a prolonged cooling of Earth’s surface. The darkness and a global winter would have decimated the planet life and the dependent animals.

So while fire and brimstone may not have played a big role in the Cretaceous-Paleogene extinction, there was plenty of destruction and mayhem for the resulting extinction of more than 70% of known species.

Here’s a video from the researchers that shows their findings that close to the impact site, the heat pulse was too short to ignite live plant material.


Death from above

One of the most well-known theories for the death of the dinosaurs is the Alvarez hypothesis, named after the father-and-son duo Luis and Walter Alvarez. In 1980, these two scientists proposed the notion that a meteor the size of a mountain slammed into Earth 66 million years ago, filling the atmosphere with gas, dust, and debris that drastically altered the climate.

Their key piece of evidence is an oddly high amount of the metal iridium in what’s known as the Cretaceous-Paleogene, or K-Pg, layer—the geologic boundary zone that seems to cap any known rock layers containing dinosaur fossils. Iridium is relatively rare in Earth's crust but is more abundant in stony meteorites, which led the Alvarezs to conclude that the mass extinction was caused by an extraterrestrial object. The theory gained even more steam when scientists were able to link the extinction event to a huge impact crater along the coast of Mexico’s Yucatán Peninsula. At about 93 miles wide, the Chicxulub crater seems to be the right size and age to account for the dino die-off.

In 2016, scientists drilled a rock core inside the underwater part of Chicxulub, pulling up a sample stretching deep beneath the seabed. This rare peek inside the guts of the crater showed that the impact would have been powerful enough to send deadly amounts of vaporized rock and gases into the atmosphere, and that the effects would have persisted for years. And in 2019, paleontologists digging in North Dakota found a treasure trove of fossils extremely close to the K-Pg boundary, essentially capturing the remains of an entire ecosystem that existed shortly before the mass extinction. Tellingly, the fossil-bearing layers contain loads of tiny glass bits called tektites—likely blobs of melted rock kicked up by the impact that solidified in the atmosphere and then rained down over Earth.


Studies Begin on a Crater That May Explain the Dinosaur Extinction 65 Million Years Ago - History

A research team is now working to put a massive drill into the the Gulf of Mexico's seafloor to help peel back 65 million years of history. Their goal: to secure a nearly mile-deep core sample from the Chicxulub crater that's commonly linked to the end of the dinosaur era.

"There's a lot of questions about mass extinction events, including all the extinction or kill mechanisms out there," says one of the research team's leaders, Sean Gulick of the University of Texas, Austin.

If Gulick and his colleagues are successful, their work could bring insights into a range of topics, from prehistoric biology and planetary geology to Earth's current era of climate change.

The impact of a miles-wide asteroid and the end of the Cretaceous period were catastrophic to life on Earth, erasing more than 70 percent of the planet's species, according to the most recent estimations. When it hit our planet, the impact must have looked something like an exclamation point, packing enough velocity and mass to make deep-seated rocks and other materials behave like water splashing in a pond after a stone is thrown into it.

Using core samples, the scientists will explore Chicxulub's well-preserved peak ring — the rough circle of hills that's commonly seen rising above flat impact craters on Earth and other planets.

Support comes from

"In that section," Gulick says, "the big excitement is, 'How did life come back at ground zero?' Was it the specialists that came back first, the generalists? Is there any clue to what organisms repopulated first, as opposed to what the environmental consequences were for the ocean?"

To drill into the seafloor, a 137-foot craft called the Liftboat Myrtle is now using its tripod of 6-foot-wide legs to position itself over an offshore site that's about 25 kilometers from Progreso, Mexico. Workers on the Myrtle are preparing to "spud in" — start drilling — in earnest, with the first usable samples arriving next week.

The project will run for around six weeks, involving an international team of researchers led by the University of Texas and Imperial College London. The team is backed by the European Consortium for Ocean Research Drilling, part of the International Ocean Discovery Program.

The plan is to drill down 1,500 meters, or nearly 5,000 feet, through the seafloor. To be more efficient — an important aspect of a research project costing around $10 million — the team won't collect a core for the first 500 meters.

Opening a window that spans more than 10 million years of tumultuous changes on Earth, the project will begin by focusing on a more recent geologic period that shares some similarities with current conditions on Earth: the Paleocene-Eocene Thermal Maximum, the last time the planet had a sharp elevation in CO2 levels.

Part of what they hope to figure out, Gulick says, is why the Paleocene-Eocene Thermal Maximum didn't trigger much of a mass extinction event.

"Most things just didn't worry about the high CO2 time, and kind of made it through," he says. "However, if you look today, at our current increasing CO2 values, already it's looking like we have a pretty big extinction event in the making. Is that something to do with vulnerability? Is that something to do with the specific kill mechanisms? We should understand this better, given that we're kind of in the middle of an experiment, ourselves."

The samples will be analyzed for the potential presence of "extremophiles" — exotic organisms that might have thrived in the heat and chemical fluids.

"To find those, we look for their DNA," Gulick says. "So we want to grab these samples as quickly as they come to the surface and freeze them at minus-80 degrees Celsius" to preserve them.

At the time of the meteor strike, the area was covered by water. Today, about half of the resulting crater is on the northwest corner of the Yucatan, in an area about 100 miles west of Cancun. Millions of years after it was formed, the crater is still easily visible in a topographic image that NASA created back in 2000. Its diameter has been estimated at more than 110 miles.

"This thing would have effectively punched a hole through the atmosphere," Gulick says of the asteroid that smacked into Earth. "It would've blown so much material vertically up into the vapor plume that some of it reaches escape velocity and completely encircles the Earth and rains back down again. Some it probably stays in the atmosphere. So there's quite a range of effects."

"It went everywhere on the entire planet," Gulick adds, saying that today, "If you find the end of Cretaceous rocks, beginning of the Paleogene rocks, anywhere on the planet, you will find parts of the meteor and parts of the basement rocks from the Yucatan in that layer."

Those basement rocks — granite and other materials — are also believed to be what helps form the peak ring. The impact would have brought them up to the surface from a depth of as much as 10 or 15 kilometers, Gulick says.

Another element of the Chicxulub strike, he adds, is that the impact hit "a really bad place," in terms of the debris it generated.

"It hit a spot where it was full of limestone and evaporites, including things that were rich in sulfur," Gulick says. "That was a particularly bad spot to have hit in terms of chemical effects. You know, putting a bunch of sulfate aerosols into the upper atmosphere is an incredibly effective way to block sunlight — in addition to the dust. And putting sulfate aerosols in the lower atmosphere makes acid rain. So, if we'd hit a different place, it might not have been as bad. It's really hard to say."

When the team drills into the peak ring, they expect to find everything from airfall materials to deposits from a tsunami triggered by the impact. They'll explore what makes up the peak ring, which earlier seismic studies have shown to be fairly low-density.

By looking beneath Earth's surface for signs of how a cataclysmic event reshaped life on our planet, the researchers are also hoping to learn more about how other planets have been shaped by projectile impacts.

"In addition to being interesting from an extinction element," Gulick says, "it's also interesting because it's a well-preserved, very large crater that we can access without leaving the planet. It's equivalent to studying the really big craters with peak rings, for instance, on the moon, on Mercury, on Mars — but obviously at a fraction of the cost."

To some people — particularly fans of speculative fiction — the idea of drilling into a crater that brought about the end of days for 70 percent of the Earth's species might sound like a risky proposition, one that raises specters of deadly alien material. Asked what he would say to those folks, Gulick responds:

"I guess I immediately wonder what in the world they think we would find that is of concern. Time is on our side here. This is 65-and-a-half million years ago. That's a long time. You know, it's not still hot, for instance."


Planet X – Is there Scientific Evidence?

In 1976, in his book “The 12th Planet”, the late author Zecharia Sitchin (1920-2010) introduced the controversial hypothesis that modern humans did not evolve naturally, but instead they were genetically created by a race of anthropomorphic beings whose home is another planet in our solar system, one yet to be discovered.

Mr. Sitchin, or better yet the ancient Sumerians (as he always insisted that his writings were based on Sumerian accounts) claimed that this planet with its highly elliptical trajectory, cuts through the plane of our solar system at a 90-degree angle (between Mars and Jupiter) every 3600 years. The Sumerians called this planet Nibiru (it means "the planet of the crossing".)

Nibiru and the Cosmic Collision

According to Sumerian accounts (or Sitchin’s if you prefer) Nibiru—once a wandering planet—was ultimately caught by the gravity of our newly formed solar system roughly four billion years ago. Around that time, planet Earth (referred to by the Sumerians as Tiamat) was a larger, watery planet that revolved around the Sun in an orbit farther out in the solar system, between Mars and Jupiter.

During one of the early crossings of Nibiru, a moon orbiting Nibiru collided with Tiamat. That collision was said to have not only broken Tiamat in two pieces, but ultimately pushed the fractured planet, with what was left to become its moon, into a new orbit around the Sun. In its brand new orbit, Tiamat became the Earth and the Moon we know today. Sitchin further noted that if the debris left behind by the cosmic collision was not absorbed by the exoplanets, it was either scattered in the vacuum of space or became the Asteroid Belt.

A farfetched hypothesis, many will say. Is it though? Is it possible that Sitchin's original story on Nibiru was solely based on scientific speculations from his own time, or as he claimed he found a message in the Sumerian scripts, one that the mainstream academia chose to ignore because of its "fantastic" content? Let's not ignore that the ancient Egyptians and Babylonians similarly mentioned of this renegade planet which, according to them, devastates Earth every time it passes by. If so, can this planet be accountable for the Earth's alleged cosmic collision, and can such an event be supported scientifically?

Impact Theory

In 2001, after an eight-year extensive study held by Robin Canup of the Southwest Research Institute, she pointed out that a planetary collision with Earth not only created the Moon, but in fact, may have helped to jumpstart the Earth’s rotation! Prior to the completion of her study and that conclusion, Canup extensively worked with William Ward and Alastair Cameron, who represented one of two separate research groups that helped develop the original impact theory during the 1970s.

Studies Begin on a Crater That May Explain the Dinosaur Extinction 65 Million Years Ago

Clay Tablet Reveals Ancient Babylonians Used Calculus to Track Jupiter 1,500 Years before Europeans

Did the Beginning of Life on Earth Depend on Black Holes?

Unlike earlier studies though, where researchers thought that the moon was debris left behind from the colliding planet, today—as scientists discovered that the isotopic compositions of the Earth and the Moon are nearly identical—they have concluded that the Moon was a piece off the Earth and not debris from the colliding planet.

Les conséquences

The primary objective of the new study was not only to demonstrate that a collision had taken place, but also to better explain how, in the aftermath, both bodies ended up in their present geological condition. For example, scientists already know that in contrast with Earth, which is loaded with iron (especially deep in its core), the Moon contains very little iron. This fundamental difference between the two objects led scientists to conclude that if the Moon was created from a past cosmic collision, it was pieced together out of the Earth’s crust, which contains much less iron.

Of course, the latest hypothesis contradicts an earlier theory where the Earth and Moon were pieced together after the Earth was completely demolished in a planetary crash. The new research focused on a lighter impact. Backed by several computer simulations, the study established that about four billion years ago, and shortly after the creation of the solar system, the Earth collided with another unknown planetary object in our solar system which, as previously suggested, revolved around the Sun. The scientists further concluded that the trajectory of this unknown planet caused it to cross with Earth’s orbit on a regular basis.

The Birth of the Moon

Ultimately, the two planets collided and from this collision, the Moon was born! According to this study though, the impact was more of a glancing blow from the rear and at an angle, rather than a head-on collision. As for the debris, if it did not get reabsorbed to create the Moon, it was expanded in space or fell back to Earth. Several computer simulations further established this scenario could primarily take place if two conditions were met: a) the collision was more of a glancing blow from behind and not a head-on collision and b) the Earth must have been fully established by the time of the collision otherwise, it could have never recovered. The same study also projected that this impact could have been what started or modified the Earth’s rotation!

Although the particular study did not go as far as to examine the possibility of whether Earth, at one point, could have revolved around the Sun between Mars and Jupiter, interestingly, it otherwise validates every other aspect from Sitchin's claim.

Planet X

What about Nibiru or Planet X, as modern astronomers call it? Is it possible that there is another planet in our solar system? While, for several decades, scientists unsuccessfully have searched for Planet X, as it turns out, on December 11th, 2015, Wouter Vlemming and his scientific team announced that they finally found the renegade planet (See Washington Post article titled: " Scientists claimed they found elusive ‘Planet X.’ Doubting astronomers are in an uproar.")

Of course, and to no one's surprise, several astronomers immediately disputed the surprising announcement, including Mike Brown (a Cal Tech astronomer best known as the "Man who killed Pluto".) Most unpredictably, however, Mike Brown and his own team, although harsh critics of the earlier announcement, less than a month later, in January 2016 stepped forward to announce their own discovery of Planet X (See article in Los Angeles Times : "Astronomers' findings point to a ninth planet, and it's not Pluto".)

Regardless though of how exciting these latest announcements may be, many of us who are old enough still remember that Planet X was actually pronounced found more than 30 years ago. In fact, in 1987, an article in "The New Illustrated Science and Invention Encyclopedia" , covering the Pioneer 10 and Pioneer 11 space program, published an illustration that not only showed the trajectories of the two spacecrafts, but interestingly enough, the exact location of Planet X as well as the location of another dead star in our solar system!

So, if Planet X gradually is turning out to be real, what about Sitchin's claim that the Earth, at one point, may have revolved around the sun between Mars and Jupiter? Does such a claim have any basis?

The Titius-Bode Law, established initially by Johann Daniel Titius in 1766 and followed by Johann Elbert Bode in 1768, was a hypothesis that mathematically rationalized the semi-major axes of the six known planets at the time (Mercury, Venus, Earth, Mars, Jupiter, and Saturn), and further predicted the existence of another planet in the void between Jupiter and Mars. When William Herschel discovered Uranus in 1781 and the planet’s orbit matched the law almost perfectly, this led astronomers to the conclusion that there should be another planet between the orbits of Mars and Jupiter.

In 1800, determined to bring the solar system into order, astronomers began an extensive search for the missing planet between Mars and Jupiter. Instead of a large planet though, they found several smaller planetary bodies that, although at first they classified as planets, later they demoted them as large asteroids—or dwarf planets, such was Ceres, the first dwarf planet found in the asteroid belt with a diameter of 950 kilometers (590 miles). Pallas was the second with a diameter of 530 kilometers (329 miles). In 1807, two more dwarf planets were found in the region: Juno and Vesta.


Voir la vidéo: Regarde ce qui sest passé 10 minutes après la disparition des dinosaures (Décembre 2021).