Informations

USS Hornet avant la mise en service


USS Hornet avant la mise en service

Le porte-avions USS frelon vu le 20 octobre 1941, en entrant dans la base navale à laquelle il était sur le point d'être commissionné.


USS Hornet avant la mise en service - Historique

Le Harry S. Truman (CVN 75) est le huitième porte-avions de classe Nimitz de la marine des États-Unis, du nom du 33e président des États-Unis, Harry S. Truman. HST a été autorisé et établi comme USS United States, mais son nom a été changé en février 1995 sous la direction du secrétaire à la Marine de l'époque, John H. Dalton. La quille a été posée par Newport News Shipbuilding and Drydock Company sur 29 novembre 1993, et le navire a été baptisé le 7 septembre 1996. Margaret Truman Daniel, la fille de l'ancien président, a été la marraine du navire. Le capitaine Thomas G. Otterbein est le premier commandant.

12 juillet 1997 Trois ouvriers du navire de Newport News sont morts pendant la construction lorsqu'une salle des pompes s'est remplie de gaz de méthane et de sulfure d'hydrogène lors d'une fuite d'égout.

8 juin 1998 L'unité de pré-mise en service (PCU) Harry S. Truman a quitté le chantier naval de Newport News pour la première fois pour effectuer les essais en mer du constructeur en cours pour les essais d'acceptation du 22 au 25 juin.

Le 2 juillet, le PCU Harry S. Truman a déménagé de Newport News au Quai 2 de la base navale de Norfolk.

25 juillet, l'USS Harry S. Truman a été officiellement mis en service lors d'une cérémonie à Norfolk, en Virginie.

13 août Le porte-avions à propulsion nucléaire a quitté son port d'attache pour une période de deux semaines afin de procéder à la certification du poste de pilotage. Le premier lancement de catapulte d'avion et l'atterrissage arrêté sur 13 août.

Du 15 au 23 septembre, le Truman était en route pour les qualifications des transporteurs de flotte et les exercices de réacteur.

Le 5 octobre, l'USS Harry S. Truman est arrivé à Port Everglades, en Floride, pour une visite de trois jours afin de participer à la Fleet Week Ft. Lauderdale.

Le 17 octobre, le Truman a quitté la base navale de Norfolk pour une croisière d'une journée entre amis et en famille.

Le 2 novembre, le CVN 75 a quitté le port d'attache pour une croisière Shakedown de six semaines dans le cadre de l'opération portoricaine. Visite du port de zone à Mayport, en Floride, pour charger le personnel de l'escadre aérienne du 8 au 10 novembre.

Le 25 novembre, le Harry S. Truman a jeté l'ancre au large de St. Thomas, dans les îles Vierges américaines, pour une escale de cinq jours. Il est rentré chez lui le 17 décembre.

Le 27 janvier 1999, l'USS Harry S. Truman a quitté Norfolk pour le Fleet Replacement Squadron (FRS) et Fleet Carrier Qualifications (CQ) dans les opérations Cherry Point et Jacksonville. Domaines.

Du 3 au 15 mars, le HST était en cours pour les essais du projet F/A-18E/F CNO et Fleet CQ a effectué les premiers atterrissages du "Super Hornet".

Le 20 mars, le Harry S. Truman a quitté Norfolk pour une croisière Tiger de deux jours à destination de Newport News Shipbuilding pour commencer une disponibilité post-shakedown (PSA) de cinq mois.

30 juillet, le porte-avions à propulsion nucléaire s'est déplacé au Quai 12 de la base navale de Norfolk en cours pour des essais en mer du 18 au 19 août En cours pour la certification du poste de pilotage du 25 août au 2 septembre.

Le 15 septembre, le Truman est sorti d'urgence de la base navale de Norfolk pour échapper à l'ouragan Floyd.

Du 21 au 29 septembre, l'USS Harry S. Truman était en route pour une autre série de visites du port FRS/Fleet CQ à Halifax, en Nouvelle-Écosse, du 30 septembre au 2 octobre.

Le 26 octobre, le Harry S. Truman a quitté le port d'attache pour les qualifications de transporteur avec le FRS, le Carrier Air Wing (CVW) 3 et le Training Command (TRACOM).

19 novembre, le capitaine David L. Logsdon a relevé le capitaine Thomas G. Otterbein en tant que commandant du CVN 75 En cours pour FRS/Fleet/Training CQ du 3 au 14 décembre.

1er septembre 2000 Le GT Harry S. Truman est retourné à son port d'attache après avoir terminé l'exercice de l'unité d'entraînement composite (COMPTUEX) en cours pour l'exercice de la force opérationnelle interarmées (JTFEX) en octobre.

28 novembre, l'USS Harry S. Truman a quitté la base navale de Norfolk pour son premier déploiement dans les 5e et 6e zones de responsabilité de la flotte américaine (AoR).

Le 20 décembre, le Truman a fait escale dans la baie de Souda, en Crète, en Grèce, pour une escale de quatre jours. Il a traversé le canal de Suez le 27 décembre.

2 janvier 2001 L'USS Harry S. Truman a relevé l'USS Abraham Lincoln (CVN 72) à l'appui de l'opération Southern Watch (OSW) est entré dans le golfe Persique le 4 janvier.

Le 27 janvier, CVN 75 s'est rendu à Jebel Ali, aux Émirats arabes unis, pour une visite de liberté de quatre jours à Dubaï Inport Jebel Ali du 3 au 7 mars.

29 mars, Les huit porte-avions de classe Nimitz ont jeté l'ancre au large de Sitrah, à Bahreïn, pour une visite de deux jours à Manama Inport Jebel Ali, aux Émirats arabes unis, du 9 au 13 avril.

Le 27 avril, l'USS Harry S. Truman a traversé le détroit d'Ormuz en direction du sud après avoir été relevé en station par l'USS Constellation (CV 64). L'avion de Carrier Air Wing (CVW) 3 a effectué 869 sorties, totalisant plus de 2 700 heures de vol, pendant 84 jours de vol à l'appui de l'opération Southern Watch. Tout au long du déploiement, le groupement tactique a également participé à de nombreux exercices internationaux, dont l'Arabian Gauntlet, un exercice de 11 nations auquel ont participé plus de 20 navires.

Le 5 mai, le Harry S. Truman est arrivé à Marmaris, en Turquie, pour une escale de quatre jours. Ancré au large de Rhodes, en Grèce, du 9 au 12 mai.

23 mai, l'USS Harry S. Truman est revenu à Norfolk après un déploiement de six mois, parcourant plus de 44 000 milles marins.

Le 12 juillet, le CVN 75 a quitté le port d'attache pour les qualifications de transporteur FRS/FS/TRACOM dans le VACAPES et l'OPAREA de Jacksonville.

26 février 2002, l'USS Harry S. Truman est retourné à la base navale de Norfolk après quatre jours en cours pour des essais en mer, complétant les six mois, d'une valeur de 110 millions de dollars, la disponibilité incrémentielle planifiée (PIA) au chantier naval de Norfolk (NNSY). Les travaux comprenaient l'installation de neuf installations de climatisation et la modification de chacune des catapultes de la TVH.

Le 4 mars, le Truman a quitté son port d'attache pour les qualifications de porte-avions FS/TRACOM et NMPTT dans le Virginia Capes Op. Zone.

15 mars, le capitaine Michael R. Groothousen a relevé le capitaine David L. Logsdon en tant que commandant de l'USS Harry S. Truman.

Le 30 mars, le Harry S. Truman est retourné à la base navale de Norfolk après 10 jours en cours pour MTT.

Le 30 avril, l'USS Harry S. Truman s'est récemment rendu à Port Everglades, en Floride, pour participer aux Journées de la marine du comté de Broward et à la Fleet Week Ft. Célébrations de Lauderdale.

15 mai, le HST est retourné au port d'attache après trois semaines de chargement de munitions, FRS/TRACOM CQ et MTT dans les VACAPES et Jacksonville Op. Domaines.

Le 4 juin, l'USS Harry S. Truman a quitté Norfolk pour une formation de disponibilité de navire sur mesure (TSTA) I/II de deux semaines.

Du 20 juin au 1er juillet, le Truman était en cours pour MTT 3 et FRS/TRACOM Carrier Qualifications à Jacksonville et Virginia Capes OPAREA En cours pour Operational Reactor Safeguard Examination (ORSE) et FRS/TRACOM CQ du 12 au 28 juillet.

Le 23 août, l'USS Harry S. Truman a quitté la base navale de Norfolk pour un exercice TSTA III/FEP et une unité de formation composite (COMPTUEX).

10 septembre, un S-3B Viking, affecté à l'Escadron de contrôle de la mer (VS) 22, s'est écrasé à environ 25 miles au sud-sud-est de Porto Rico à 21h30, heure locale. Le lieutenant Cmdr. Jeffrey J. Gray, le lieutenant Cmdr. Michael D. Chalfant et le lieutenant j.g. Thomas B. McCombie ont été perdus en mer.

27 septembre, le Harry S. Truman a jeté l'ancre au large de Key West, en Floride, pour une escale de quatre jours. En cours pour l'exercice de la Force opérationnelle interarmées (JTFEX) et le chargement de munitions du 22 octobre au novembre ?.

5 décembre, l'USS Harry S. Truman a quitté Norfolk pour un déploiement méditerranéen programmé.

Le 23 décembre, le Harry S. Truman est arrivé à Marseille, en France, pour une escale de quatre jours au port Liberty.

30 décembre, le porte-avions à propulsion nucléaire s'est arrêté dans la baie de Souda, en Crète, en Grèce, pour une visite portuaire du Nouvel An.

31 janvier 2003 Le Harry S. Truman est arrivé à Koper, en Slovénie, pour une escale de six jours.

le 20 mars, Peu de temps après le début des opérations initiales, l'USS Harry S. Truman a lancé ses premières sorties de combat à l'appui de l'opération Iraqi Freedom, depuis une station située dans l'est de la mer Méditerranée.

Au cours des 29 jours d'opérations de combat, les avions du CVW-3 ont lancé plus de 2 000 sorties et largué plus de 700 tonnes de munitions sur des cibles en Irak.

Le 6 mai, le Harry S. Truman a jeté l'ancre au large de Portsmouth, en Angleterre, pour une escale de six jours.

23 mai L'USS Harry S. Truman est retourné à la base navale de Norfolk après un déploiement de combat de cinq mois et demi.

10 juillet, les huit porte-avions de classe Nimitz ont quitté le port d'attache pour le déchargement de munitions et FRS/TRACOM CQ.

Le 20 août, l'USS Harry S. Truman est entré dans le chantier naval de Norfolk à Portsmouth, en Virginie, pour une disponibilité incrémentielle planifiée (PIA) de six mois.

Le 13 février 2004, le CVN 75 a quitté NNSY pour une période de trois jours en cours pour effectuer des essais en mer après avoir terminé le PIA avec une semaine d'avance et 4 millions de dollars en dessous du budget.

Le 23 février, le Truman a quitté le port d'attache pour la certification du poste de pilotage et FRS/TRACOM/CVW-8 CQ.

Du 6 au 29 avril, le HST était en cours pour l'inspection INSURV de la disponibilité de la formation sur mesure I/II/III et de la période d'évaluation finale (FEP) du 17 au 21 mai.

Le 2 juin, l'USS Harry S. Truman a quitté Norfolk pour un exercice d'unité de formation composite (COMPTUEX) et pour participer au plan d'intervention de la flotte de la Marine (FRP) Summer Pulse 2004, dans l'océan Atlantique et la Méditerranée. Le HST a rejoint six autres groupes aéronavals dans une démonstration de la capacité de sortie de la puissance navale américaine.

27 juin, Un F/A-18C, affecté au Marine Strike Fighter Squadron (VMFA) 115, s'est écrasé à environ 60 milles au sud des Açores, dans l'est de l'océan Atlantique, lors d'un exercice d'entraînement de routine. Le capitaine Franklin R. Hooks II a été tué.

2 juillet, CVN 75 ancré au large de Naples, Italie, pour une escale de quatre jours A participé à un exercice multinational Majestic Eagle, au large des côtes du Maroc, du 11 au 16 juillet Est rentré chez lui le 25 juillet.

29 juillet, le capitaine James P. Gigliotti a relevé le capitaine Michael R. Groothousen en tant que commandant du Harry S. Truman lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du navire à Norfolk.

Du 8 au 13 septembre, le Truman était en route pour une autre ronde de CQ avec les escadrons de remplacement de la flotte et le CVW-8.

13 octobre, l'USS Harry S. Truman a quitté la base navale de Norfolk pour son troisième déploiement majeur, à l'appui de la guerre mondiale contre le terrorisme.

Du 25 au 28 octobre, le Truman a participé au Joint Maritime Course, un exercice militaire de l'OTAN, au large des côtes écossaises.

Le 31 octobre, l'USS Harry S. Truman CSG a transité par le détroit de Gibraltar et est entré dans la mer Méditerranée.

5 novembre, le porte-avions de classe Nimitz s'est arrêté dans la baie de Souda, en Grèce, pour une escale de quatre jours.

Le 20 novembre, le groupe aéronaval de l'USS Harry S. Truman a relevé l'USS John F. Kennedy (CV 67) CSG en station dans le nord du golfe Persique. Les deux porte-avions ont effectué des transferts de munitions et d'équipages avant le départ de Kennedy et le début des opérations de combat de Truman à l'appui de l'OIF.

Le 13 décembre, le Harry S. Truman a jeté l'ancre au large des côtes de Sitrah, à Bahreïn, pour une escale de cinq jours au port de la liberté à Manama.

Le 4 janvier 2005, l'USS Harry S. Truman s'est arrêté à Jebel Ali, aux Émirats arabes unis, pour une visite de liberté de quatre jours à Dubaï.

Le 19 mars, le Truman a transféré son service à l'USS Carl Vinson (CVN 70) après près de quatre mois en poste dans le golfe Persique. L'avion de Carrier Air Wing (CVW) 3 a lancé 2 577 sorties, totalisant près de 13 000 heures de vol, à l'appui de l'OIF et de la MSO, a traversé le canal de Suez en direction nord le 26 mars.

5 avril Le porte-avions à propulsion nucléaire a jeté l'ancre à Stokes Bay pour une visite de cinq jours à Portsmouth, en Angleterre.

18 avril, l'USS Harry S. Truman est retourné à Norfolk après un déploiement de six mois.

Le 22 juin, le CVN 75 a récemment quitté le port d'attache pour FRS/TRACOM Carrier Qualifications (CQ).

Le 19 juillet, l'USS Harry S. Truman et le Carrier Air Wing (CVW) 3 ont terminé la formation de maintien en puissance dans le cadre du plan de formation d'intervention de la flotte de la Marine (FRTP) au cours de l'exercice de la Force opérationnelle interarmées du commandant de la 2e flotte des États-Unis (JTFEX 05-2) pour l'USS Theodore Roosevelt (CVN 71) CSG.

29 juillet, le HST est actuellement en cours pour les qualifications des porte-avions et les opérations de maintien en puissance au large de la côte est.

Le 1er septembre, l'USS Harry S. Truman et l'USS Whidbey Island (LSD 41) se préparent à démarrer aujourd'hui pour les zones au large de la côte américaine du golfe à l'appui des opérations de secours de l'Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA) associées à l'ouragan Katrina. Ils rejoindront cinq autres navires basés à Norfolk qui sont déjà en mer et resteront en poste aussi longtemps que nécessaire. Le porte-avions servira de centre de commandement et de base de rassemblement à flot, et transportera des hélicoptères supplémentaires de la base aéronavale de Jacksonville pour soutenir les efforts de recherche et de sauvetage (SAR).

Le 17 septembre, le Harry S. Truman a quitté le golfe du Mexique et mène actuellement des opérations de routine dans l'océan Atlantique. Retourné à Norfolk le 23 septembre En cours pour les qualifications de porte-avions et l'entraînement au maintien en puissance avec le CVW-3 le 12 octobre.

Le 6 novembre, le Harry S. Truman est retourné à la base navale de Norfolk après cinq jours de déchargement de munitions avec l'USS Enterprise (CVN 65), l'USS Dwight D. Eisenhower (CVN 69) et l'USNS Arctic (T-AOE 8).

Le 9 janvier 2006, l'USS Harry S.Truman est entré dans le chantier naval de Norfolk (NNSY) à Portsmouth, en Virginie, pour une disponibilité incrémentielle planifiée de 10 mois en cale sèche (DPIA). Le transporteur devrait rester en cale sèche jusqu'en août.

28 juillet, le capitaine Herman A. Shelanski a relevé le capitaine James P. Gigliotti en tant que commandant du Harry S. Truman lors d'une cérémonie de passation de commandement au Centre de formation technique de l'aviation navale (CNATTU) sur la base aéronavale Oceana.

Le 20 décembre, le porte-avions de classe Nimitz a quitté le chantier naval de Norfolk pour effectuer des essais en mer.

26 janvier 2007 Le CVN 75 a quitté la base navale de Norfolk pour effectuer des certifications de poste de pilotage.

Le 20 mars, le Harry S. Truman a récemment quitté le port d'attache pour une disponibilité de formation de navire sur mesure (TSTA).

Le 10 avril, le capitaine Michael Ullrich, chef d'état-major du Carrier Strike Group (CSG) 10, a franchi une étape importante avec sa 800e reprise de carrière arrêtée à bord du porte-avions.

Le 16 mai, l'USS Harry S. Truman est actuellement en train d'effectuer des qualifications de transporteur En cours pour une croisière d'amis et de famille le 2 juin En cours à nouveau pour CQ le 5 juin.

Le 2 juillet, le HST a récemment quitté son port d'attache pour un exercice d'unité de formation composite (COMPTUEX), en préparation du déploiement à venir.

Le 20 juillet, l'USS Harry S. Truman est arrivé à Port Everglades, en Floride, pour une escale prévue avant de participer à l'opération Bold Step (OBS). OBS fournira des environnements d'entraînement réalistes aux forces américaines et de la coalition qui reproduiront fidèlement les défis opérationnels rencontrés régulièrement lors d'opérations militaires à travers le monde. Plus de 15 000 militaires de trois pays devraient participer à l'exercice de la Force opérationnelle interarmées (JTFEX).

15 août, L'E-2C Hawkeye du VAW-120 "Greyhawks" s'est écrasé vers 23h00. après son lancement depuis l'USS Harry S. Truman. Le navire se trouvait à environ 150 milles au sud-est des Virginia Capes et effectuait les qualifications des porte-avions. Trois aviateurs se trouvaient à bord de l'avion.

21 août, la recherche du lieutenant Cameron N. Hall, du lieutenant Ryan K. Betton et du lieutenant j.g. Jerry R. Smith a été licencié et son statut est désormais répertorié comme décédé.

Le 18 septembre, le Truman est actuellement en cours dans l'océan Atlantique pour effectuer des qualifications de porte-avions.

5 novembre, le groupe aéronaval de l'USS Harry S. Truman a quitté Norfolk pour un déploiement prévu dans le golfe Persique.

Le 20 novembre, l'USS Harry S. Truman s'est arrêté à Naples, en Italie, pour une escale de six jours.

Le 11 décembre, l'avion de Carrier Air Wing (CVW) 3 a lancé ses premières sorties de combat à l'appui de l'opération Iraqi Freedom depuis la station située dans le golfe Persique.

Le 23 décembre, l'USS Harry S. Truman et le navire de soutien au combat rapide USNS Arctic (T-AOE 8) ont secouru sept marins à la dérive dans un radeau dans le centre du golfe Persique. Les marins transportaient des marchandises depuis Dubaï lorsque leur boutre a navigué dans une mer agitée et a cassé sa quille. Lorsque le navire a commencé à prendre trop d'eau pour rester à flot, les marins ont abandonné le navire dans un radeau de sauvetage où ils sont restés pendant deux jours avant le sauvetage.

Le 28 décembre, l'USS Harry S. Truman a quitté Jebel Ali, aux Émirats arabes unis, après une visite de quatre jours au port de la liberté à Dubaï.

7 janvier 2008 Deux "Super Hornet", F/A-18E et F/A-18F, se sont écrasés lors d'opérations dans le golfe Persique. Les trois aviateurs sont de retour sains et saufs à bord du porte-avions, et sont signalés en bon état suite à une éjection.

Le 16 janvier, le CVN 75 a récupéré son 75 000e avion sans un seul accident le 14 janvier. Une autre étape importante a été franchie lorsque le capitaine Rick Pawlowski, commandant du CVW-3, a enregistré sa 6 000e heure de vol dans un E2-C Hawkeye. Le Truman est actuellement en cours dans le golfe Persique pour soutenir les opérations de combat en Irak.

Le 25 janvier, l'USS Harry S. Truman s'est arrêté à Jebel Ali, aux Émirats arabes unis, pour une escale de routine à Inport Jebel Ali à partir du 5 avril.

Le 19 avril, l'Adm arrière Mark Fox a relevé l'Adm. Bill Gortney en tant que commandant du groupe aéronaval 10 au cours d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Truman, alors qu'il était en cours dans le golfe Persique.

Le 7 mai, le Harry S. Truman a jeté l'ancre au large de Rhodes, en Grèce, pour une escale prévue au port.

4 juin, l'USS Harry S. Truman est retourné à la base navale de Norfolk après un déploiement de sept mois. L'avion Carrier Air Wing (CVW) 3 a effectué plus de 26 500 heures de vol au cours de 9 500 sorties. Parmi ceux-ci, 2 459 étaient des sorties de combat soutenant directement les forces de la coalition opérant sur le terrain en Irak. L'escadre aérienne a effectué près de 14 000 heures de combat et dépensé 77 500 livres de munitions lors de 228 événements de troupes en contact.

20 juin, le contre-amiral Michael R. Groothousen a pris sa retraite après plus de 30 ans de service lors d'une cérémonie à bord du Harry S. Truman, où il a été commandant de mars 2002 à juillet 2004.

Le 6 août, le Truman a quitté Norfolk pour une croisière d'une journée entre amis et en famille.

14 février 2009 USS Harry S. Truman est retourné au port d'attache après deux jours en cours pour des essais en mer, à la suite d'une disponibilité incrémentielle planifiée (PIA) de près de sept mois au chantier naval de Norfolk à Portsmouth, en Virginie.

18 février, le capitaine Joseph M. Clarkson a relevé le capitaine Herman A. Shelanski en tant que commandant du Harry S. Truman lors d'une cérémonie de passation de commandement à la base navale de Norfolk.

11 mars, le Truman est actuellement en cours au large de la côte est pour les qualifications de transporteur.

Le 21 mars, l'USS Harry S. Truman a terminé le chargement de plus de 1 800 tonnes de munitions de l'USNS Robert E. Peary (T-AKE 5).

Le 20 avril, le CVN 75 a récemment quitté Norfolk pour une disponibilité de formation de navire sur mesure (TSTA) et une phase d'évaluation finale (FEP).

Le 8 mai, l'Adm arrière. Patrick Driscoll a soulagé l'Adm arrière. Mark I. Fox en tant que commandant du groupe aéronaval (CSG) 10, au cours d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Truman.

Le 1er juin, l'USS Harry S. Truman a quitté la base navale de Norfolk pour une évaluation du Board of Inspection and Survey (INSURV).

15 juin, le Harry S. Truman est actuellement en cours pour un exercice d'unité de formation composite (COMPTUEX)

Le 24 juillet, l'amiral John C. Harvey, Jr., a relevé l'amiral Jonathan Greenert en tant que commandant du Commandement des forces de la flotte américaine lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Truman à la base navale de Norfolk.

Le 5 août, les EA-18G Growlers, affectés aux "Vikings" du Airborne Electronic Attack Squadron (VAQ) 129 et aux "Scorpions" du Airborne Electronic Attack Squadron (VAQ) 132, atterrissent à bord du Truman pour la première fois. CVN 75 effectue actuellement des qualifications de transporteur au large des côtes de Virginie.

Le 11 septembre, l'USS Harry S. Truman a quitté Norfolk pour un exercice de la Force opérationnelle interarmées (JTFEX) 09-4 en préparation d'un déploiement prévu pour le début de 2010.

5 novembre, le Harry S. Truman est actuellement en cours pour Carrier Qualifications (CQ) En cours pour CQ du 4 décembre ?.

20 janvier 2010 USS Harry S. Truman a quitté le port d'attache pour CQ et un exercice de maintien en puissance (SUSTEX).

Le 5 février 2010 Le Capitaine James Bynum a relevé le Capitaine Andrew Lewis en tant que commandant, Carrier Air Wing (CVW) 3, au cours d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Truman.

Le 11 février, CVN 75 est actuellement en cours dans l'océan Atlantique pour effectuer des qualifications de transporteur. En cours pour les opérations Group Sail le 23 mars En cours pour Independent Steaming Evolutions (ISE) le 21 avril.

Le 21 mai, l'USS Harry S. Truman CSG a quitté la base navale de Norfolk pour un déploiement prévu au Moyen-Orient.

8 juin, Arrivée du Harry S. Truman au port de Marseille, France, pour une visite de liberté de quatre jours. Exécution d'exercices d'interopérabilité avec le Charles de Gaulle (R 91), du 4 au 7 juin.

Le 13 juin, l'USS Harry S. Truman a jeté l'ancre dans la baie d'Hyères pour participer à la célébration du 100e anniversaire de l'aéronavale française a transité par le canal de Suez le 18 juin.

Le 29 juin, l'avion de Carrier Air Wing (CVW) 3 a lancé ses premières sorties de combat à l'appui de l'opération Enduring Freedom en Afghanistan.

3 juillet, le Cmdr. Timothy M. Hill a soulagé le Cmdr. Edward L. Heflin en tant que CO du "Swordsmen" du Strike Fighter Squadron (VFA) 32, lors d'une cérémonie de passation de commandement.

Le 9 juillet, l'USS Harry S. Truman et l'USS Winston S. Churchill (DDG 81) ont conclu l'exercice d'interopérabilité de la défense aérienne de trois jours avec le destroyer français FS Jean Bart (D615).

Le 10 août, le Truman a quitté Jebel Ali, aux Émirats arabes unis, après une visite de quatre jours au port Liberty à Dubaï.

12 août, le Cmdr. Robert Coughlin a soulagé le Cmdr. Jeffrey L. Hammer en tant que commandant des "Zappers" de l'Escadron d'attaque électronique (VAQ) 130, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne.

Le 21 août, deux SH-60F, affectés à l'Escadron d'hélicoptères anti-sous-marins (HS) 7, ont secouru huit marins iraniens vers 21h30. mercredi, après que leur navire a été incendié, à 50 milles du porte-avions, dans le nord de la mer d'Arabie. Après avoir été évalués par le personnel médical et pourvus de vêtements et de nourriture, à bord du Truman, ils ont été transférés vendredi dans un canot pneumatique à coque rigide vers le navire de la marine iranienne Chiroo.

Le 10 septembre, CVN 75 s'est récemment arrêté à Jebel Ali pour quelques jours de repos et de détente aux Émirats arabes unis.

25 septembre Depuis leur arrivée dans la 5e flotte AoR, les avions affectés à CVW 3 ont effectué plus de 3 300 sorties d'avions et enregistré plus de 10 200 heures de vol, dont plus de 7 200 heures à l'appui des forces terrestres de la coalition en Afghanistan.

Le 1er novembre, l'USS Harry S. Truman a quitté le port de Khalifa Bin Salman à Hidd après une escale de quatre jours au Royaume de Bahreïn.

Le 7 novembre, le pont d'envol de l'USS Harry S. Truman a enregistré son 100 000e atterrissage arrêté.

Le 9 novembre, une autre étape importante a été franchie lorsque le Truman a lancé son 100 000e avion, affecté aux "Gunslingers" du Strike Fighter Squadron (VFA) 105.

Le 1er décembre, l'USS Harry S. Truman a transité par le canal de Suez après la fin des opérations dans l'AoR du Commandement central des États-Unis. Les équipages du CVW-3 ont effectué 2 915 missions en Afghanistan et en Irak et ont largué 35 000 livres de munitions à l'appui de l'OEF.

2 décembre, le Cmdr. Rob Mathewson a soulagé le Cmdr. Max Shuman en tant que commandant des "Gunslingers" du Strike Fighter Squadron (VFA) 105, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne.

Le 6 décembre, le Truman a quitté la baie de Souda, en Crète, en Grèce, après une escale de trois jours.

20 décembre, l'USS Harry S. Truman CSG est retourné à Norfolk après un déploiement de sept mois.

Le 27 janvier 2011, l'USS Harry S. Truman a quitté son port d'attache pour un escadron de remplacement de flotte de qualification de porte-avions (FRS-CQ).

Le 1er février, le plus récent avion aéroporté d'alerte précoce et de contrôle E-2D Advanced Hawkeye, affecté à l'Escadron d'évaluation des essais aériens (VX) 20, a effectué son premier décollage de porte-avions à bord du Truman dans le cadre d'un test d'adéquation de six jours.

Le 8 février, le CVN 75 est actuellement en cours pour effectuer des qualifications de transporteur pour le Naval Air Training Command (NATRACOM).

Le 18 février, l'USS Harry S. Truman est retourné à Norfolk après avoir terminé un déchargement de munitions, du 14 au 17 février, transférant plus de 1 500 tonnes de munitions à l'USS George H.W. Bush (CVN 77) et USNS Sacagawea (T-AKE 2).

Le 25 février, l'Adm arrière. Ted N. Branch a relevé l'Adm arrière. Richard J. O'Hanlon en tant que commandant de la Naval Air Forces Atlantic, au cours d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Truman.

Le 25 mars, l'USS Harry S. Truman est entré dans le chantier naval de Norfolk à Portsmouth, en Virginie, pour une mise en cale sèche planifiée de disponibilité incrémentielle (DPIA) de 15 mois.

Le 18 juin, NNSY a marqué une étape importante avec le retrait du mât principal de 89 000 livres du Truman.

5 août, le capitaine Tushar R. Tembe a relevé le capitaine Joseph M. Clarkson en tant que commandant du CVN 75 lors d'une cérémonie de passation de commandement au Half Moon Cruise and Celebration Center à Norfolk.

Le 20 août, NNSY a marqué une étape importante avec l'installation d'un mât principal de 112 000 livres, deux jours avant la date prévue.

8 novembre, le capitaine Tushar Tembe est décédé subitement au chantier naval de Norfolk après s'être effondré alors qu'il quittait le navire vers 10 heures du matin. La cause du décès n'a pas été déterminée.

Le 11 novembre, le capitaine Dee L. Mewbourne a pris le commandement temporaire de l'USS Harry S. Truman.

3 février 2012 Le huitième porte-avions de classe Nimitz est passé de la cale sèche n°8 à la jetée 6 du chantier naval de Norfolk.

Le 18 avril, le spécialiste des opérations, le matelot Kevin Deshazo, a été retrouvé mort mercredi matin à bord du Harry S. Truman.

Le 10 juillet, l'USS Harry S. Truman est retourné à la base navale de Norfolk après trois jours d'essais en mer complétant le DPIA.

Le 16 juillet, le CVN 75 a quitté Norfolk pour 11 jours en cours pour effectuer la certification du poste de pilotage, CQ avec le Carrier Air Wing (CVW) 3 et CVW 8 et pour effectuer des tests avec un F/A-18D Hornet, affecté à l'Air Test et Evaluation Squadron (VX) 23, contenant le logiciel de véhicule aérien sans pilote (UAV) X-47B dans le cadre du programme de démonstration de transporteur de système aérien de combat sans pilote (UCAS-D) de la Marine.

18 juillet, Le premier EA-18G Growler opérationnel, affecté aux "Zappers" de l'Airborne Electronic Attack Squadron (VAQ) 130 et piloté par le CO Cmdr. Richard A. Vaccaro, a atterri à bord du Truman.

19 juillet, Le premier MV-22 Osprey, affecté aux "Argonauts" du Marine Tiltrotor Operational Test and Evaluation Squadron (VMX) 22, atterrit à bord du HST.

Le 22 juillet, un Sea Hawk MH-60S, affecté au "Dusty Dogs" de l'Escadron d'hélicoptères de combat en mer (HSC) 7, a effectué un premier atterrissage sur l'un des deux sites d'atterrissage de précision du poste de pilotage nouvellement ajoutés qui ne chevauchent pas la trajectoire de vol pour aéronefs à voilure fixe, ajoutant une capacité d'opérations de vol améliorée aux escadrons d'hélicoptères et d'aéronefs à voilure fixe embarqués par Truman.

Le 2 août, l'USS Harry S. Truman est de nouveau en route pour les qualifications de porte-avions avec le Naval Air Training Command (NATRACOM) et le chargement de munitions avec l'USNS William McLean (T-AKE 12).

16 août, le capitaine S. Robert Roth a relevé le capitaine Dee L. Mewbourne en tant que commandant du Harry S. Truman lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du navire à la base navale de Norfolk.

Le 17 août, l'Adm arrière. Kevin M. Sweeney a soulagé l'Adm arrière. Herman A. Shelanski en tant que commandant du groupe aéronaval (CSG) 10, au cours d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Truman.

Le 4 septembre, le Truman a quitté la base navale de Norfolk pour une semaine en cours afin d'effectuer les qualifications de transporteur CVW-8/FRS/TRACOM (CQ).

Le 14 septembre, l'Adm. William E. Gortney a relevé l'Adm. John C. Harvey, Jr., en tant que commandant du Commandement des forces de la flotte américaine, au cours d'une cérémonie de passation de commandement à bord du HST.

Le 24 septembre, l'USS Harry S. Truman a quitté son port d'attache pour une période de quatre jours en cours pour effectuer des essais de qualification de navire de systèmes de combat (CSSQT).

Le 2 octobre, le CVN 75 a quitté Norfolk pour une période de 23 jours en cours pour mener des opérations de formation sur mesure (TSTA) et de problème d'évaluation finale (FEP), avec le Carrier Air Wing (CVW) 3 et les opérations Group Sail.

16 octobre, Quatre marins sont blessés lorsque la ligne se sépare lors d'un ravitaillement en mer avec l'USNS Patuxent (T-AO 201), au large de la Floride. Deux ont été transférés à la base aéronavale de Jacksonville, par un MH-60S "Knighthawk" affecté à l'escadron d'hélicoptères de combat maritime (HSC) 7, et un marin a été transporté via C-2 Greyhound à la base navale de Norfolk pour évaluation et traitement éventuel.

Le 1er novembre, l'USS Harry S. Truman a quitté Norfolk pour une période de huit jours en cours pour effectuer le CQ avec les Training Air Wing (TW) 1 et 2 dans le cadre de l'opération de Jacksonville. Zone.

Le 4 décembre, le Harry S. Truman a quitté la base navale de Norfolk pour une période de deux semaines en cours pour effectuer des qualifications de transporteur FRS/TRACOM (CQ) et une démonstration en cours (UD) avec le démonstrateur de système aérien de combat sans pilote X-47B (UCAS). Le CVN 75 est le premier porte-avions de l'histoire de l'aviation navale à accueillir des opérations d'essai pour un avion sans pilote.

14 janvier 2013 Le HST CSG a quitté Norfolk pour une période de 19 jours en cours pour effectuer un exercice d'unité de formation composite (COMPTUEX).

Le 6 février, le secrétaire américain à la Défense, Leon E. Panetta, a retardé le déploiement de l'USS Harry S. Truman qui devait partir le 8 février, pour le US Central Command AoR, après que la Marine a fait cette demande en raison de "l'incertitude budgétaire"

Du 14 au 16 février, l'USS Harry S. Truman était en route pour un entraînement de routine dans le cadre de l'opération VACAPES. Zone en cours pour CVW-3/TRACOM Carrier Qualifications (CQ) et essais avec le MV-22 Osprey, affecté au VMX-22, du 4 au 15 mars En cours pour un exercice de maintien en puissance (SUSTEX) du 15 au 26 avril En cours pour la voile de groupe opérations dans le Jacksonville Op. Zone du 14 au 23 mai En cours à nouveau pour SUSTEX avec le CVW-3 et le Carrier Strike Group (CSG) 10 du 3 au 19 juin.

22 juillet, l'USS Harry S. Truman a quitté Norfolk pour un déploiement prévu au Moyen-Orient. Il est entré dans la mer Méditerranée le 3 août.

Le 5 août, CVN 75 amarré au quai 163, terminal de croisière Léon Gourret à Marseille, France, pour une escale de quatre jours A traversé le canal de Suez le 18 août A traversé le détroit de Bab el-Mandeb le 21 août A effectué un chiffre d'affaires avec l'USS Nimitz (CVN 68) en tant que commandant de la Task Force (CTF) 50 le 26 août.

Le 27 août, l'avion de Carrier Air Wing (CVW) 3 a lancé ses premières sorties de combat à l'appui de l'opération Enduring Freedom en Afghanistan, depuis la station située dans le nord de la mer d'Arabie.

Le 18 septembre, l'USS Harry S. Truman a amarré au port de Khalifa Bin Salman (KBSP) pour une escale de cinq jours au Royaume de Bahreïn.

Le 25 octobre, le Harry S. Truman s'est rendu à Jebel Ali, aux Émirats arabes unis, pour une visite portuaire de quatre jours à Dubaï Inport Jebel Ali, à l'occasion du Dubai Air Show 2013, du 16 au 20 novembre.

21 décembre, le Cmdr. Matt L. Boren a soulagé le Cmdr. James E. Miller en tant que commandant du "Swamp Foxes" de l'Escadron de frappe maritime d'hélicoptères (HSM) 74 lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Truman dans le golfe Persique .

Le 22 décembre, le capitaine George M. Wikoff a relevé le capitaine Sara A. Joyner en tant que commandant du Carrier Air Wing (CVW) 3, lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du CVN 75 au port de Khalifa Bin Salman. L'USS Harry S. Truman est arrivé aujourd'hui à Bahreïn pour une escale de cinq jours. Il a quitté le golfe Persique le 28 décembre.

29 décembre 2013 Le Harry S. Truman CSG, avec l'USS Carney (DDG 64) et l'USS Hopper (DDG 70), a commencé des opérations combinées avec la marine française&rsquos Task Force 473 navire amiral FS Charles de Gaulle (R 91), FS Forbin ( D 620), FS Jean de Vienne (D 643), dans le golfe d'Oman.

9 janvier 2014 Cmdr. Larry D. DeLong soulagé le Cmdr. Philip W. Walker en tant que commandant des "Ragin' Bulls" du Strike Fighter Squadron (VFA) 37, lors d'une cérémonie aérienne de passation de commandement dans le nord de la mer d'Arabie, l'USS Harry S. Truman a transité par le détroit d'Ormuz en direction nord le 11 janvier.

16 janvier, Un F/A-18F Super Hornet, affecté aux "Swordsmen" du Strike Fighter Squadron (VFA) 32, a récemment atterri à la base aérienne de Sakhir pour participer au troisième Bahrain International Airshow (BIAS), du 16 au 18 janvier.

Le 21 janvier, le CVN 75 s'est arrêté à Jebel Ali, aux Émirats arabes unis, pour une escale de quatre jours. A traversé le détroit d'Ormuz en direction sud le 26 janvier Conclu des opérations combinées avec le groupe de travail de la marine française, alors qu'il était en cours dans le nord de la mer d'Arabie le 2 février A traversé le détroit d'Ormuz en direction nord le 22 février.

Le 25 février, l'USS Harry S. Truman a de nouveau amarré au port de Khalifa Bin Salman à Hidd, Bahreïn, pour une visite de liberté de cinq jours à Manama. Il a traversé le détroit d'Ormuz en direction du sud le 5 mars.

17 mars, le Cmdr. Peter A. Hagge soulagé le Cmdr. Jeremy T. Andrew en tant que commandant du VFA-32 lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne dans le nord de la mer d'Arabie.

18 mars, le Cmdr. Przemyslaw J. Kaczynski a relevé le Cmdr. John W. Hewitt en tant que CO le "Seahawks" du Carrier Airborne Early Warning Squadron (VAW) 126, au cours d'une cérémonie de passation de commandement.

Le 19 mars, le Harry S. Truman a lancé ses dernières sorties de combat, plus de 2 900 au total, en soutien à l'OEF en Afghanistan. Chiffre d'affaires effectué et chargement de munitions avec l'USS George H.W. Bush (CVN 77) dans le golfe d'Aden le 22 mars A traversé le détroit de Bab el-Mandeb en direction du nord le 24 mars Est revenu en Méditerranée le 28 mars.

3 avril, le porte-avions à propulsion nucléaire ancré au large de Palma de Majorque, en Espagne, pour une escale de quatre jours, a traversé le détroit de Gibraltar le 8 avril.

18 avril, l'USS Harry S. Truman est retourné à la base navale de Norfolk après un déploiement de neuf mois.

Le 28 mai, le CVN 75 a quitté le port d'attache pour une période de trois jours en cours pour effectuer une évaluation du Conseil d'inspection et d'enquête (INSURV). En cours pour les opérations locales du 11 au 12 juin En cours pour une croisière d'une journée entre amis et en famille le 27 juin En cours pour les qualifications de transporteur TRACOM (CQ) et le déchargement de munitions avec l'USNS William McLean (T-AKE 12) et l'USS Theodore Roosevelt (CVN 71) du 8 au 21 juillet.

1 août, Adm arrière. Bruce H. Lindsey a soulagé Adm arrière. Kevin M. Sweeney en tant que commandant du groupe aéronaval (CSG) 10, au cours d'une cérémonie de passation de commandement à bord du HST.

Le 20 août, l'USS Harry S. Truman a quitté la base navale de Norfolk pour une période de neuf jours dans le cadre de l'opération Virginia Capes. Zone en cours pour FRS/CVW-3/TRACOM Carrier Qualifications (CQ) du 22 septembre au 3 octobre.

Le 5 novembre, l'USS Harry S. Truman a amarré au super Pier 5 nouvellement construit du chantier naval de Norfolk à Portsmouth, en Virginie, pour une disponibilité incrémentielle continue (CIA) de quatre mois. Les principales tâches comprennent la modernisation de l'installation de propulsion, du moteur principal et des réparations de la pompe à huile de lubrification ainsi que des inspections majeures du système de lancement de la catapulte.

5 février 2015 Le capitaine Ryan B. Scholl a relevé le capitaine S. Robert Roth en tant que 11e commandant du CVN 75 lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du navire au chantier naval de Norfolk.

Le 27 mai, le Harry S. Truman amarré au Pier 12 North, Naval Station Norfolk après cinq jours en cours pour les essais en mer à la suite d'une disponibilité prolongée de sept mois En cours pour la certification du poste de pilotage, les qualifications de transporteur avec le CVW-7 et le chargement de munitions avec l'USNS William McLean du 29 mai au 4 juin.

Le 29 juin, le capitaine Keith "Grumpy" Kimberly, chef d'état-major, Carrier Strike Group (CSG) 8 a terminé son 1 000e atterrissage arrêté à bord du porte-avions avec le piège d'un F/A-18F Super Hornet, affecté au "Jolly Rogers". de Strike Fighter Squadron (VFA) 103.

1er juillet, USS Harry S. Truman amarré au quai 14S sur la base navale de Norfolk après 23 jours en cours pour la disponibilité de formation sur mesure (TSTA) et le problème d'évaluation finale (FEP) avec le Carrier Air Wing (CVW) 7.

5 août, le HST a quitté le port d'attache pour une période de 10 jours en cours pour effectuer un chargement de munitions et FRS-CQ, après une disponibilité de maintenance continue (CMAV) de cinq semaines.

11 aoûtUn incendie s'est déclaré alors qu'un F/A-18C Hornet, affecté aux "Gladiators" du Strike Fighter Squadron (VFA) 106, était ravitaillé sur le pont d'envol, mardi soir, alors que le Truman faisait route au large de la Caroline du Nord. Le pilote s'est éjecté en toute sécurité et a reçu un traitement médical avant d'être transporté au centre médical régional de New Hanover à Wilmington, en Caroline du Nord, avec un marin. L'équipe de pompiers du navire a rapidement éteint l'incendie.

Le 26 août, l'USS Harry S. Truman a quitté la base navale de Norfolk pour un séjour de trois jours en cours dans le Virginia Capes Op. Zone en cours pour un exercice d'unité de formation composite (COMPTUEX) et un exercice de groupe de travail interarmées (JTFEX) du 2 septembre au 1er octobre Sortie d'urgence de Norfolk pour éviter l'approche de l'ouragan Joaquin le 1er octobre Retour à la maison le 8 octobre.

16 novembre, l'USS Harry S. Truman a quitté Norfolk pour un déploiement prévu au Moyen-Orient.

29 novembre, le Harry S. Truman CSG-8 est entré dans la mer Méditerranée après avoir transité par le détroit de Gibraltar a participé à un exercice de passage (PASSEX) avec le FS Forbin (D620), tout en transitant par le détroit de Sicile le 2 décembre est entré dans la mer Adriatique le 4 décembre.

Le 5 décembre, l'USS Harry S. Truman a jeté l'ancre au large de Split, en Croatie, pour une visite portuaire de quatre jours, la première pour un porte-avions américain à propulsion nucléaire après neuf ans et demi.

Le 14 décembre, le groupe aéronaval du HST (CSG) a transité par le canal de Suez. A transité par le détroit de Bab-el Mandeb le 17 décembre. A transité par le détroit d'Ormuz le 26 décembre.

Le 29 décembre, l'avion de Carrier Air Wing (CVW) 7 a lancé ses premières sorties de combat à l'appui de l'opération Inherent Resolve.

6 janvier 2016, USS Harry S. Truman amarré au quai 58/59, quai 9 à Port de Jebel Ali, Émirats arabes unis, pour une visite de liberté de quatre jours à Dubaï.

20 janvier, un F/A-18C Hornet et un F/A-18F Super Hornet, affectés aux Strike Fighter Squadrons (VFA) 83 et 103, ont récemment atterri à la base aérienne de Sakhir pour participer au Bahrain International Airshow (BIAS) 2016, à partir de 21-23 janvier.

Le 6 février, l'USS Harry S. Truman s'est rendu à Jebel Ali, aux Émirats arabes unis, pour une visite de quatre jours au port de la liberté à Dubaï Inport Jebel Ali du 20 au 24 mars.

27 mars, le capitaine John R.Bixby, commandant adjoint du CVW-7, a terminé son 1 000e atterrissage arrêté à bord du porte-avions avec le piège d'un F/A-18E Super Hornet, affecté aux « Pukin' Dogs » du Strike Fighter Squadron (VFA) 143.

Le 17 avril, l'USS Harry S. Truman a amarré au quai 6, port de Khalifa Bin Salman (KBSP), Bahreïn, pour une visite de liberté de quatre jours à Manama Inport Jebel Ali, Émirats arabes unis, du 15 au 19 mai a traversé le détroit d'Ormuz en direction sud le 20 mai A traversé le détroit de Bab-el Mandeb en direction nord le 28 mai.

Le 2 juin, l'USS Harry S. Truman et l'USS Anzio (CG 68) ont transité par le canal de Suez en direction nord. Alors qu'il était stationné dans le nord du golfe Persique (NAG), le CVW-7 a lancé 1820 sorties de combat et dépensé plus de 1 300 000 livres de munitions sur des cibles de l'État islamique en Irak et en Syrie.

7 juin, le Cmdr. Winston E. Scott, II a soulagé le Cmdr. Chad A. Gerber en tant que commandant du "Fist of the Fleet" du Strike Fighter Squadron (VFA) 25, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne.

Du 3 au 19 juin, le Harry S. Truman a lancé 234 sorties de combat et livré 180 pièces d'artillerie, à l'appui de l'opération Inherent Resolve (OIR), alors qu'il était en cours dans l'est de la mer Méditerranée.

Le 21 juin, l'USS Harry S. Truman a amarré à West Berth K14, dépôt de carburant de l'OTAN dans la baie de Souda, Crète, Grèce, pour une visite du port de liberté de quatre jours. A traversé le détroit de Gibraltar en direction ouest le 2 juillet.

13 juillet, USS Harry S. Truman amarré au quai 14N sur la base navale de Norfolk à la suite d'un déploiement prolongé de huit mois.

Le 22 juillet, l'Adm arrière. Dale E. Horan a soulagé l'Adm arrière. Bret C. Batchelder en tant que commandant du groupe aéronaval (CSG) 8 au cours d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Truman.

Le 29 juillet, General Dynamics NASSCO-Norfolk a obtenu une modification de 23,4 millions de dollars à un contrat précédemment attribué (N00024-11-C-4303) pour la disponibilité incrémentielle planifiée (PIA) de l'USS Harry S Truman. Les travaux seront effectués au chantier naval de Norfolk (NNSY) à Portsmouth, en Virginie, et devraient être achevés d'ici mai 2017.

Le 15 août, le Harry S. Truman a quitté Norfolk pour un déchargement de munitions avec l'USS George H.W. Bush (CVN 77) et USNS Robert E. Peary (T-AKE 5) Déchargement de munitions avec l'USNS Medgar Evers (T-AKE 13) le 17 août Retour chez lui le 18 août.

Le 19 août, Huntington Ingalls Industries-Newport News Shipbuilding a remporté un contrat de 52,4 millions de dollars pour la disponibilité incrémentielle planifiée (PIA) de l'USS Harry S. Truman. Les travaux seront effectués au chantier naval de Norfolk d'ici septembre 2017 et comprendront la réparation ou le remplacement des systèmes de soutien et de propulsion nucléaires à bord des navires dans des espaces sous contrôle nucléaire et des travaux sur des systèmes spécialisés.

Le 21 août, l'USS Harry S. Truman a quitté Pier 14N, Naval Station Norfolk pour une croisière d'une journée entre amis et en famille.

Le 25 août, le HST amarré au Super Pier 5, Norfolk Naval Shipyard à Portsmouth, Virginie a commencé une disponibilité incrémentielle planifiée (PIA) le 27 septembre.

25 juillet 2017 USS Harry S. Truman amarré au quai 14S sur la base navale de Norfolk après quatre jours en cours pour les essais en mer.

28 juillet, le capitaine Nicolas J. Dienna a relevé le capitaine Ryan B. Scholl en tant que commandant du Harry S. Truman lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du navire.

31 août, le Harry S. Truman s'est amarré au quai 14S sur la base navale de Norfolk après 11 jours en cours pour la certification du poste de pilotage et le CQ avec le Carrier Air Wing (CVW) 1.

Le 5 septembre, l'Adm arrière. Eugene H. Black, III a soulagé l'Adm arrière. Dale E. Horan en tant que commandant du groupe aéronaval (CSG) 8 lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Truman.

Le 6 septembre, l'USS Harry S. Truman a quitté la base navale de Norfolk pour un escadron de remplacement de flotte. Qualifications de porte-avions (FRS-CQ) 1 et 2 du 16 au 17 septembre Amarré au quai 14S le 22 septembre.

4 novembre, CVN 75 amarré au quai 12N sur la base navale de Norfolk après 25 jours en cours pour une disponibilité de formation sur mesure du navire (TSTA) et un problème d'évaluation finale (FEP), avec le CVW-1 en cours pour FRS-CQ et matériel de milieu de cycle Évaluation (MCMA) du 4 au 15 décembre.

1 mars 2018 Le Harry S. Truman amarré au quai 14S sur la base navale de Norfolk après 28 jours en cours pour un exercice d'unité de formation composite (COMPTUEX) et un exercice de la Force opérationnelle interarmées (JTFEX).

11 avril, l'USS Harry S. Truman a quitté Norfolk pour un déploiement programmé.

Le 23 avril, le Harry S. Truman, ainsi que l'USS Normandy (CG 60), l'USS Forrest Sherman (DDG 98) et le RMNS Mohammed VI (FMMM 701), ont commencé l'exercice Lightning Handshake 2018, alors qu'ils étaient en cours dans l'océan Atlantique, au large de la côte du Maroc A traversé le détroit de Gibraltar en direction est le 27 avril.

Le 3 mai, l'avion de Carrier Air Wing (CVW) 1 a lancé ses premières sorties de combat à l'appui de l'opération Inherent Resolve, alors que le Truman était en cours dans l'est de la mer Méditerranée.

Le 23 mai, l'USS Harry S. Truman a amarré à West Berth K14, dépôt de carburant de l'OTAN dans la baie de Souda, en Grèce, pour une visite de liberté de quatre jours en Crète.

Le 30 mai, le Harry S. Truman a transité par le détroit d'Otrante en direction nord à l'appui d'un exercice multinational Baltic Operations (BALTOPS) 2018 a transité en direction du sud le 7 juin Reprise des sorties de combat le 10 juin.

16 juin, le Cmdr. Brian C. Kesselring soulagé le Cmdr. Dan Catlin en tant que commandant des "Sunliners" du Strike Fighter Squadron (VFA) 81, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne.

Le 21 juin, l'USS Harry S. Truman a amarré au quai 163 du terminal de croisière Léon Gourret à Marseille, en France, pour une visite du port Liberty de quatre jours.

26 juin, le Cmdr. Raul T. Acevedo a soulagé le Cmdr. Daniel Paul M. Delacruz en tant que CO du "Fighting Checkmates" du Strike Fighter Squadron (VFA) 211, au cours d'une cérémonie de passation de commandement.

Le 28 juin, l'USS Harry S. Truman, ainsi que l'USS Forrest Sherman, l'USS Winston S. Churchill (DDG 81) et le FGS Hessen (F 221), ont traversé le détroit de Gibraltar en direction ouest. A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Arctic (T-AOE 8) le 29 juin.

Du 2 au 6 juillet, le Harry S. Truman a mené des opérations de vol intégrées avec l'avion Rafale M, dans le cadre de la semaine de la défense aérienne française, dans le golfe de Gascogne a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Arctic, dans le golfe de Biscaye, le 11 juillet.

21 juillet, USS Harry S. Truman amarré au quai 14N sur la base navale de Norfolk après plus de trois mois de déploiement dans la 6e flotte américaine AoR.

28 août, l'USS Harry S. Truman a quitté Norfolk pour la deuxième partie du déploiement après une disponibilité de maintenance continue (CMAV) de cinq semaines.

Le 30 août, le Harry S. Truman CSG-8 a participé à un exercice photo (PHOTOEX) avec l'USS Abraham Lincoln (CVN 72) et l'USS Mason (DDG 87), en tant que "démonstration de force" au large des côtes de Virginie a effectué un ravitaillement- en mer avec l'USNS Arctic, alors qu'il était en cours dans l'Op. Région, le 5 septembre.

Du 10 au 12 septembre, le Harry S. Truman CSG a participé à des exercices navals conjoints avec le NCSM Halifax (FFH 330) et le NCSM Toronto (FFH 333), alors qu'il faisait route au large des côtes de la Nouvelle-Écosse.

Le 18 septembre, l'USS Harry S. Truman, ainsi que l'USS Normandy et l'USS Forrest Sherman, sont arrivés dans les eaux au sud de l'Islande. , le 25 septembre Entré dans la mer du Nord le 29 septembre.

Le 30 septembre, le CVN 75 a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Robert E. Peary (T-AKE 5), alors qu'il faisait route au large des côtes du Northumberland, en Angleterre, a traversé le détroit du Pas de Calais en direction sud le 5 octobre.

Le 6 octobre, l'USS Harry S. Truman a jeté l'ancre à l'Anchorage "C" dans le centre du Solent, à 1 n.m. au large de la côte de Stokes Bay, Gosport, pour une visite portuaire de quatre jours à Portsmouth, en Angleterre, a traversé le détroit du Pas de Calais en direction nord, juste après minuit, le 11 octobre.

Le 14 octobre, le Harry S. Truman a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Big Horn, alors qu'il faisait route au large de la côte est de l'Angleterre.

Le 19 octobre, l'USS Harry S. Truman est arrivé dans les eaux au sud-ouest de Bodo, en Norvège, devenant le premier porte-avions américain à traverser le cercle polaire arctique en 27 ans A mené des opérations dans le Vestfjorden, au large de Bodo, en Norvège, à partir du 21 octobre -24 Participation à l'exercice OTAN Trident Juncture 2018, en mer de Norvège, du 25 au 31 octobre Arrivée au large de la côte ouest du Maroc, le 6 novembre.

Le 10 novembre, le Harry S. Truman a jeté l'ancre au large de Lisbonne, au Portugal, pour une visite portuaire de quatre jours à l'occasion du 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Il a traversé le détroit de Gibraltar en direction est le 17 novembre.

Le 26 novembre, l'USS Harry S. Truman a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Big Horn, alors qu'il était en route dans la mer Ionienne, a traversé le détroit d'Otrante en direction nord, juste après minuit, le 27 novembre. 1er décembre A traversé le détroit de Gibraltar en direction ouest le 4 décembre.

Du 5 au 6 décembre, le Harry S. Truman a effectué un déchargement de munitions avec l'USNS Medgar Evers (T-AKE 13), alors qu'il faisait route au large de la côte ouest du Maroc.

16 décembre, USS Harry S. Truman amarré au quai 14N sur la base navale de Norfolk à la suite d'un déploiement de trois mois et demi dans la 2e et 6e flotte AoR des États-Unis.

23 mars 2019 Le Harry S. Truman est rentré au port d'attache après une semaine d'entraînement de routine, après une disponibilité de maintenance continue (CMAV) de trois mois.

Le 31 mars, le capitaine Robert E. F. Gentry a relevé le capitaine John E. Perrone en tant que commandant du Carrier Air Wing (CVW) 1 lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du CVN 75, alors qu'il était en cours au large des côtes de la Caroline du Nord.

11 avril, le HST s'est amarré au quai 14N sur la base navale de Norfolk après deux semaines en cours, dans les opérations Cherry Point et Virginia Capes. Zones, pour CVW-1/FRS CQ et un exercice de maintien en puissance (SUSTEX).

Le 26 avril, Adm arrière. Andrew J. Loiselle a soulagé Adm arrière. Eugene H. Black, III en tant que commandant du groupe aéronaval (CSG) 8 au cours d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Truman.

Le 6 mai, l'USS Harry S. Truman s'est amarré au quai 14S sur la base navale de Norfolk après quatre jours en cours au large des côtes de Virginie en cours du 9 au 14 juin.

24 juillet, le capitaine Kavon Hakimzadeh a relevé le capitaine Nicolas J. Dienna en tant que 13e commandant de Harry S. Truman lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du navire, alors qu'il était en cours dans l'opération de Jacksonville. Zone.

Le 5 août, le Harry S. Truman a amarré au quai 14S sur la base navale de Norfolk après 31 jours en cours, pour un exercice d'unité de formation composite (COMPTUEX), à Cherry Point et à Jacksonville Op. Les zones ont été déplacées vers le quai 11N le 4 septembre.

18 novembre, l'USS Harry S. Truman a quitté Norfolk pour un déploiement au Moyen-Orient, deux mois plus tard que prévu, à la suite de réparations urgentes de son système de distribution électrique.

25 novembre, le Harry S. Truman a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Supply (T-AOE 6), alors qu'il était en cours au large des côtes de la Caroline du Nord a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Joshua Humphreys (T-AO 188), alors qu'il faisait route au large de la côte nord-ouest du Maroc, le 4 décembre.

Le 5 décembre, l'USS Harry S. Truman a transité par le détroit de Gibraltar en direction est, escorté par l'USS Normandy (CG 60) et l'USS Ross (DDG 71) Arrivé au large de la côte est de la Sicile le 9 décembre A participé à un exercice photo (PHOTOEX) avec le TCG Gaziantep (F490) et le TCG Gediz (F495) le 11 décembre A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Supply, alors qu'il était en cours dans la mer Méditerranée orientale, le 12 décembre A traversé le canal de Suez le 13 décembre.

Le 17 décembre, l'USS Harry S. Truman a transité par le détroit de Bab el-Mandeb en direction du sud, escorté par l'USS Normandy et l'USS Forrest Sherman (DDG 98) A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Wally Schirra (T-AKE 8), alors qu'il était en cours dans la mer d'Arabie du Nord, le 21 décembre A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Supply le 27 décembre.

2 janvier 2020 L'USS Harry S. Truman a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Amelia Earhart (T-AKE 6), alors qu'il était en cours dans le nord de la mer d'Arabie A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Supply le 5 janvier .

17 janvier, le Harry S. Truman amarré au terminal de fret général du port de Duqm, Oman, pour une visite de liberté de quatre jours A effectué un réapprovisionnement en mer avec l'USNS Supply les 25 janvier, 2 février et 8 février .

Le 13 février, le capitaine James R. Kenny a relevé le capitaine Jennifer S. Couture à titre de commandant de l'escadron de destroyers (DESRON) 28 lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Truman.

Le 14 février, l'USS Harry S. Truman a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Supply, alors qu'il était en cours dans le nord de la mer d'Arabie. 1er mars A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Supply le 6 mars A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS William McLean (T-AKE 12) le 13 mars.

Le 18 mars, l'USS Harry S. Truman a participé à un PHOTOEX avec l'USS Dwight D. Eisenhower (CVN 69), en tant que "démonstration de force" alors qu'il était en cours dans la mer d'Arabie du Nord. A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Supply le 20 mars A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Robert E. Peary (T-AKE 5), alors qu'il faisait route dans le golfe d'Aden, le 28 mars.

Le 29 mars, l'USS Harry S. Truman CSG a traversé le détroit de Bab el-Mandeb en direction du nord A traversé le canal de Suez le 2 avril A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Patuxent (T-AO 201) le 6 avril A traversé le détroit de Gibraltar en direction de l'ouest le 7 avril A effectué à nouveau un ravitaillement en mer avec l'USNS Patuxent le 11 avril.

Le 15 avril, le Harry S. Truman a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Medgar Evers (T-AKE 13), alors qu'il était en cours au large de Kitty Hawk, en Caroline du Nord. les caps de Virginie op. Région, les 19 et 25 avril.

Le 2 mai, le CVN 75 CSG a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Patuxent et l'USNS Medgar Evers, alors qu'il faisait route à environ 100 n.m. au large de Kitty Hawk A de nouveau effectué un ravitaillement en mer, alors qu'il était en cours au sud du cap Hatteras, en Caroline du Nord, le 8 mai. Zone le 9 mai.

11 mai, le Harry S. Truman a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Patuxent. A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Medgar Evers les 14 et 15 mai. au large de la péninsule de Currituck Banks, en Caroline du Nord, le 17 mai.

20 mai, le HST a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Medgar Evers, alors qu'il faisait route au large des côtes de la Caroline du Nord. Zone le 21 mai Arrivé au large des côtes de la Nouvelle-Écosse le 26 mai A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Medgar Evers le 27 mai.

Le 31 mai, l'USS Harry S. Truman a participé à un PHOTOEX avec l'USS Normandy (CG 60), l'USS Montpellier (SSN 765) et le NCSM Ville de Québec (FFH 332), à la fin de l'exercice Vigilant Osprey dirigé par le U.S. Northern Command.

Le 1 juin, Adm arrière. Ryan B. Scholl soulagé Adm arrière. Andrew J. Loiselle en tant que commandant du groupe aéronaval (CSG) 8 au cours d'une brève cérémonie à bord du Truman.

Le 3 juin, le Harry S. Truman a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Medgar Evers a participé à un PHOTOEX avec l'USS Gerald R. Ford (CVN 78), alors qu'il était en cours à l'est de Cape Hatteras, NC, le 4 juin a mené une ravitaillement en mer avec l'USNS Patuxent, alors qu'il faisait route au large de la Virginie, le 11 juin ?

16 juin, l'USS Harry S. Truman amarré au quai 14N sur la base navale de Norfolk après un déploiement de sept mois, qui a été prolongé de deux mois pour protéger l'équipage des risques posés par la pandémie mondiale de COVID-19.

Le 7 juillet, le Harry S. Truman est passé de la base navale de Norfolk au Super Pier 5 sur le chantier naval de Norfolk pour une disponibilité incrémentielle continue étendue (ECIA) de six mois.

21 mai 2021 USS Harry S. Truman amarré au quai 14S sur la base navale de Norfolk après neuf jours en cours pour les essais en mer, la certification du poste de pilotage et le CQ avec le Carrier Air Wing (CVW) 1 en cours pour FRS-CQ le 22 mai.

Du 27 au 28 mai, le Harry S. Truman a effectué un chargement de munitions avec l'USNS Medgar Evers, alors qu'il était en cours dans l'opération Virginia Capes. Zone Rentrée chez elle le 30 mai En cours pour la disponibilité de formation sur mesure du navire (TSTA) et le problème d'évaluation finale (FEP) le 7 juin.


USS Hornet avant la mise en service - Historique

MAGASINEZ DES VÊTEMENTS DE PORTE-AVIONS DE LA MARINE ET DES CADEAUX :

Le porte-avions moderne de classe Nimitz (CVN-68) est comme une petite ville avec un aéroport de taille moyenne sur le toit. La puissance de combat portée par le porte-avions, son escadre aérienne et les autres navires d'un groupe de combat de porte-avions américains (CVBG) fournit au président, selon les mots de l'écrivain Tom Clancy, « une présence, une influence et des options ». L'avantage de ce pouvoir a été mis plus clairement dans les mots du sénateur John C. Stennis, (homonyme de l'USS John C. Stennis, CVN-74) "il n'y a rien qui se compare à lui en matière de dissuasion." Avec la propulsion nucléaire, les avions à réaction qui peuvent voler plus vite que la vitesse du son et les armes qui peuvent frapper un ennemi que nous ne pouvons pas voir à l'œil nu, il est difficile de croire que le premier avion a décollé d'un navire de moins de cent il y a des années.

Lorsque les frères Wright ont effectué leur premier vol motorisé à Kitty Hawk le 17 décembre 1903, les États-Unis, comme la plupart des autres puissances mondiales, se concentraient sur une marine de cuirassés. En fait, avec le lancement du navire de guerre britannique HMS Dreadnought en 1906, une nouvelle course aux armements a commencé, avec les superpuissances de l'époque en compétition pour être le premier pays à franchir une nouvelle étape en matière d'armement, de blindage et de propulsion. Pourtant, des personnes avant-gardistes considéraient l'avion comme une arme potentielle contre ces mastodontes blindés. En 1908, le pionnier de l'aviation Glenn Curtis a établi une cible sous la forme d'un cuirassé et a commencé à simuler son bombardement. La marine des États-Unis en a pris note et, lorsqu'elle a entendu que l'Allemagne tentait de faire voler un avion du pont d'un navire, elle a également voulu l'essayer.

Le 4 novembre 1910, Eugene Ely, un pilote d'exposition qui travaillait pour Glenn Curtiss, décolla d'une plate-forme en bois construite sur le pont principal du croiseur léger Birmingham (CL-2). L'avion d'Ely, un Curtis Pusher, a sauté l'eau une fois, mais le pilote a gardé le contrôle et a atterri en toute sécurité sur le rivage de Norfolk, en Virginie. Deux mois plus tard, Ely atterrit sur une plate-forme construite sur la plage arrière du croiseur cuirassé Pennsylvania (ACR-4) dans la baie de San Francisco. Il avait installé des crochets sur le train d'atterrissage de son avion qui agrippaient plusieurs des vingt-deux câbles transversaux enfilés au-dessus de la plate-forme et retenus par des sacs de sable à chaque extrémité. Plus tard cette année-là, on a demandé à Ely combien de temps il prévoyait de continuer à voler. Ely a répondu: "Oh, je vais faire comme les autres, continuez jusqu'à ce que je sois tué." Deux semaines plus tard, à l'âge de 25 ans, Eugene Ely est devenu le 101e pilote à mourir dans un accident d'avion, mais pas alors qu'il travaillait pour la Marine.

En décembre 1910, le mois précédant le « premier atterrissage du porte-avions » d'Ely, Glenn Curtiss proposa à ses frais « d'instruire un officier de l'US Navy sur l'exploitation et la construction d'un avion Curtiss ». Lieutenant T.G. Ellyson se rendit à North Island, San Diego, Californie le 23 décembre 1910 pour s'entraîner avec Curtiss. Quatre mois plus tard, Ellyson « a obtenu son diplôme de l'école de pilotage » lorsque Curtiss a écrit au secrétaire à la Marine que « le Lt.Ellyson est maintenant compétente pour entretenir et exploiter les avions Curtiss. » En moins de huit ans depuis le premier vol propulsé par les frères Wright, la Marine avait démontré qu'elle pouvait faire décoller et atterrir un avion à partir d'un navire. Bien que l'US Navy n'établira son corps volant qu'en 1916, elle avait déjà commencé à voir l'importance que l'aviation jouerait à l'avenir.

La Première Guerre mondiale a développé l'aviation comme une branche de la guerre. La guerre a vu le développement de canons montés et le largage de bombes sur des cibles ennemies. Cependant, la marine américaine a utilisé principalement des avions terrestres et quelques hydravions pour ajuster les tirs navals et les patrouilles pour les sous-marins. Les Britanniques ont pris l'initiative de développer des opérations aéroportées pendant la Première Guerre mondiale. En 1914, ils avaient converti le vraquier Ark Royal et le croiseur léger Furious en porte-avions. La marine américaine prendrait l'exemple britannique et l'améliorerait. L'USS Jupiter (AC-3), un charbonnier ou cargo en vrac pour transporter du charbon, a été converti en USS Langley (CV-1). Le Langley fut le premier porte-avions américain, lancé le 20 mars 1920.

Le Langley a été converti au chantier naval de Mare Island dans la baie de San Francisco et nommé en l'honneur de Samuel Pierpont Langley, un pionnier de l'aviation américain. Langley pouvait opérer avec 26 avions, ce qui était une réalisation de conception spatiale compte tenu de la taille de sa coque. Elle a été surnommée le « wagon couvert » par son équipage, et au cours des deux décennies suivantes, le Langley a formé la première génération de pilotes de porte-avions de la marine. Elle a été convertie en offre d'hydravions (AV-3) en 1937 et le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale a trouvé le Langley aux Philippines. Le 27 février 1942, le Langley fut pris par une attaque aérienne japonaise près de Java alors qu'il transportait des avions d'Australie. Le navire a été si gravement endommagé qu'il a dû plus tard être sabordé par son équipage.

Alors que le Langley a toujours été un navire d'essai et d'entraînement, ce que la Marine a appris d'elle est immédiatement passé à la prochaine génération de porte-avions, la classe Lexington. Après la Première Guerre mondiale, les cinq grandes puissances navales restantes (Grande-Bretagne, États-Unis, Italie, France et Japon) ont conclu le premier traité de limitation des armements au monde, le Traité naval de Washington, en 1922. L'un des aspects du traité était de limiter la taille des futurs cuirassés et croiseurs lourds. Les États-Unis avaient déjà posé la quille de deux croiseurs lourds, le Lexington et le Saratoga, qui ne pouvaient plus être achevés en raison des limites fixées par le traité naval de Washington. Par conséquent, pour tirer parti des travaux déjà financés, les projets ont été convertis en conceptions de porteurs. Le Lexington (CV-2), appelé « Grey Lady » ou « Lady Lex », a été lancé le 3 octobre 1925 et mis en service le 14 décembre 1927. Le Saratoga (CV-3) était surnommé « Sister Sara » ou « Stripe-Stacked Sara" pour la bande verticale peinte sur son entonnoir afin que le pilote puisse la distinguer de son navire jumeau. Saratoga a été lancé le 7 avril 1925 et mis en service le 16 novembre 1927.

Au moment de leur lancement, les porte-avions de la classe Lexington étaient les navires de guerre les plus grands et les plus rapides au monde. Ils pouvaient exploiter jusqu'à quatre-vingt-dix avions, soit deux fois plus que n'importe quel porte-avions britannique ou japonais à flot. Lexington et Saratoga ont fait de la marine des États-Unis le leader mondial de l'aviation navale et, pendant l'entre-deux-guerres, ont formé la génération d'officiers qui gagneraient les grandes batailles navales de la Seconde Guerre mondiale. Le Lexington a été coulé pendant la bataille de la mer de Corail le 7 mai 1942. Saratoga a survécu à la guerre, y compris la bataille de Midway, Guadalcanal, Iwo Jima et d'autres campagnes, gagnant sept étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais à la fin de la guerre, la technologie avait laissé le Saratoga derrière lui et il était considéré comme un navire excédentaire. Saratoga a été coulé dans le cadre d'un essai nucléaire sur l'atoll de Bikini. Elle est maintenant une destination pour les plongeurs récréatifs.

L'USS Ranger (CV-4) a été le premier porte-avions américain à être construit comme un porte-avions à partir de la quille. Le Ranger était le seul de sa classe et plus petit que les porte-avions de la classe Lexington, mais fonctionnait toujours normalement avec 76 appareils. Ranger a été posé le 26 septembre 1931 à Newport News, Virginie, lancé le 25 février 1933 et mis en service le 4 juin 1934. Le Ranger n'est que l'un des trois porte-avions américains (avec Saratoga et Enterprise) construits avant la Seconde Guerre mondiale. qui a servi et a survécu à toute la guerre. L'USS Ranger a passé la plupart de son temps dans l'Atlantique, mais a formé des pilotes au vol de nuit dans le Pacifique à la fin de la guerre. Ranger a été vendu à la ferraille et rayé du registre le 19 octobre 1946.

Avec la guerre à l'horizon, la marine a pris ce qu'elle avait appris des porte-avions de classe Lexington et du Ranger et a développé la classe Yorktown. L'USS Yorktown (CV-5) a été lancé le 4 avril 1936 et mis en service le 30 septembre 1937. Le Yorktown était rapide à 32 nœuds de croisière, mais transportait également un effectif de 80 appareils, ce qui en faisait une plate-forme de lancement presque aussi efficace que le Classe Lexington. Deux autres navires font partie de la classe, l'USS Enterprise (CV-6) a été mis en service le 12 mai 1938 et l'USS Hornet (CV-8) a été mis en service le 20 octobre 1941. Une version réduite de la classe, l'USS Wasp (CV-7) a été construit (mis en service en 1939) pour utiliser le tonnage autorisé restant en vertu du traité naval de Washington. En raison de sa taille, le Wasp est considéré comme une classe à un seul navire. L'USS Wasp a été coulé pendant la campagne de Guadalcanal le 15 septembre 1942. Un seul des trois navires de la classe Yorktown a survécu à la guerre. Le Yorktown a été coulé lors de la bataille de Midway le 5 juin 1942. Le Hornet a été perdu lors de la bataille des îles Santa Cruz le 26 octobre 1942. L'USS Enterprise (CV-6), connu sous le nom de "Big E" ou "le Grey Ghost", a survécu à la guerre, ayant participé à plus d'actions majeures (20 étoiles de bataille) que tout autre navire américain. L'Enterprise est probablement le plus célèbre pour avoir lancé les seize bombardiers B-25 du "Doolittle Raid" sur Tokyo. Le CV-6 a été mis au rebut en 1958, mais la marine honorera plus tard son nom avec un nouveau navire.

Avec les premières salves de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis se sont précipités pour mettre en place la prochaine génération de porte-avions. Le porte-avions de la classe Essex était la classe de porte-avions la plus nombreuse avec 26 navires construits à la fois dans une version "à coque courte" et "à coque longue". La version à coque longue laissait suffisamment d'espace sur le pont pour monter deux supports de canon quadruple de 40 mm. L'Essex transportait entre 90 et 100 aéronefs et naviguait à 33 nœuds. La conception de la classe Essex a permis des modifications et des mises à niveau des systèmes et, par conséquent, quelques-uns de ces transporteurs ont duré jusqu'aux années 1970. L'USS Essex (CV-9) était le quatrième navire à porter ce nom, a été mis en service le 31 juillet 1942. Essex a servi dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale et a reçu 13 étoiles de bataille et une citation d'unité présidentielle. Désarmé après la guerre, il a été ramené en tant que porte-avions d'attaque (CVA-9) pendant la guerre de Corée, remportant 4 étoiles de bataille et la mention élogieuse de l'unité de la marine. L'Essex a finalement été transformé en porte-avions anti-sous-marin (CVS-9) et a été le principal navire de récupération de la mission spatiale Apollo 7. Essex a finalement été mis hors service en 1969.

L'Essex avait neuf navires jumeaux dans la version à coque courte. L'USS Yorktown (CV-10) a été mis en service en 1943, désarmé en 1970 et est maintenant conservé au Patriot's Point Naval and Maritime Museum à Mount Pleasant, en Caroline du Sud. L'USS Intrepid (CV-11), également mis en service en 1943, a été désarmé en 1974 et est conservé au Intrepid Sea-Air-Space Museum de New York. L'USS Hornet (CV-12) est également entré en service en 1943, a été désarmé en 1970 et est maintenant conservé au USS Hornet Museum à Alameda, en Californie. L'USS Franklin (CV-13) a servi de 1944 à 1947 et a été mis au rebut en 1966. L'USS Lexington (CV-16) a été mis en service en 1943 et n'a été mis hors service qu'en 1991. Lexington est maintenant conservé au USS Lexington Museum On the Bay à Corpus Christi, Texas. L'USS Bunker Hill (CV-17) est entré en service en 1943 et a été mis au rebut en 1973. L'USS Wasp (CV-18) a servi à partir de 1943 et a été mis au rebut en 1973. L'USS Bennington (CV-20) a été mis en service en 1944, a été mis hors service en 1970, et a été démoli en 1994. L'USS Bon Homme Richard (CV-31) était le dernier des porte-avions à coque courte de la classe Essex. Il a été mis en service en 1944, désarmé en 1971 et mis au rebut en 1992.

Les seize porte-avions de classe Essex à coque longue ont commencé avec la mise en service de l'USS Ticonderoga (CV-14) en 1944. Ticonderoga a été désarmé en 1973 et mis au rebut en 1975. USS Randolph (CV-15) a servi de 1944 à 1969 et a été mis au rebut en 1975. L'USS Hancock (CV-19) a également été mis en service en 1944, a servi jusqu'en janvier 1976 et a été mis au rebut la même année. L'USS Boxer (CV-21) est entré en service en 1945, a été converti en navire d'assaut amphibie en 1959, avant d'être désarmé en 1969 et mis au rebut en 1971. L'USS Leyte (CV-32) a servi de 1942 à 1959 et a été mis au rebut en 1970. USS Kearsarge (CV-33) a été mis en service en 1946, désarmé en 1970, et a été mis au rebut en 1974. L'USS Oriskany (CV-34) a servi de 1950 à septembre 1976. Oriskany a été sabordé dans le golfe du Mexique en 2006 à créer un récif artificiel. L'USS Reprisal (CV-35) a été annulé alors qu'il était en construction en 1945. La carcasse partiellement complète a été lancée en 1946 et utilisée pour des tests d'explosifs avant d'être mise au rebut en 1949. USS Antietam (CV-36) a servi de 1945 à 1963 et a été mise au rebut en 1974. L'USS Princeton (CV-37), également mis en service en 1945, a servi de navire d'assaut amphibie de 1959 jusqu'à sa mise hors service en 1970, puis mis au rebut en 1971. L'USS Shangri-la (CV-38) a servi de 1944 à 1971 et a été mis au rebut en 1988. L'USS Lake Champlain (CV-39) a été mis en service en 1945, désarmé en 1966 et mis au rebut en 1972. USS Tarawa (CV-40) a été mis en service en 1945, désarmé en 1960 et vendu à la ferraille en 1968. L'USS Valley Forge (CV-45) a servi de 1946 à janvier 1970 et a été mis au rebut en 1971. L'USS Philippine Sea (CV-47) a été le dernier porte-avions de classe Essex à entrer en service. Mis en service en 1946, le Philippine Sea a été mis hors service en 1958 et mis au rebut en 1971. L'USS Iwo Jima (CV-46) a été annulé pendant la construction en 1945 et mis au rebut en 1946. Six autres porte-avions de classe Essex à coque longue (CV-50 à CV- 55) ont été annulés avant d'être nommés.

En août 1941, avec l'intérêt direct du président Roosevelt, la Navy choisit de convertir neuf coques de croiseurs déjà posées en porte-avions légers. Il s'agissait d'une mesure provisoire pour combler le temps nécessaire à la construction des premiers porte-avions de classe Essex. Le résultat fut la classe Indépendance de porte-avions légers. À partir de l'USS Independence (CVL-22), mis en service en janvier 1943, cette classe de porte-avions transportait généralement 24 chasseurs F6F Hellcat et 9 avions lance-torpilles TBM Avenger. Les porte-avions de classe Indépendance étaient des navires à capacité limitée, mais ont bien servi pendant la guerre. Huit des navires ont participé à la bataille de la mer des Philippines en juin 1944, fournissant 40 pour cent des combattants américains et 36 pour cent des bombardiers-torpilleurs qui ont combattu pendant la bataille. La classe Indépendance n'a pas connu de long service après la guerre comme leurs grandes sœurs de la classe Essex. L'USS Independence a été utilisé comme cible d'essais nucléaires en 1946 et s'est finalement sabordé en janvier 1951. L'USS Princeton (CVL-23) a été coulé le 24 octobre 1944 à la suite de dommages subis lors de la bataille du golfe de Leyte. L'USS Belleau Wood (CVL-24) a été transféré en France pour servir ce pays de 1953 à 1960, puis a été renvoyé aux États-Unis pour être mis au rebut. L'USS Cowpens (CVL-25) a été mis hors service en 1947 et mis au rebut en 1960. L'USS Monterey (CVL-26) a été mis hors service en 1956 et mis au rebut en 1971. L'USS Langley (CVL-27) a commencé à servir comme ses navires jumeaux en 1943, puis a servi dans la marine française de 1951 à 1963 avant d'être renvoyé aux États-Unis pour être démoli en 1964. L'USS Cabot (CVL-28) a été transféré en Espagne pour servir de 1967 à 1989. Cabot a été renvoyé aux États-Unis pour être mis au rebut en 2002. L'USS Bataan (CVL-29) a été mis hors service en 1954 et mis au rebut en 1961. L'USS San Jacinto (CVL-30) a servi ce pays de 1943 à 1947 et a été mis au rebut en 1972.

Pendant la guerre, l'industrie américaine a également produit près d'une centaine d'autres véhicules de transport, sans la désignation numérique des « porteurs de flotte ». Ces navires plus petits, désignés « transporteurs d'escorte » (CVE) remplissaient une variété d'autres tâches telles que la guerre anti-sous-marine, le soutien aérien rapproché, le soutien amphibie et le transport aérien. Ces bêtes de somme laissaient les porte-avions libres d'affronter la marine japonaise dans les principales « batailles de porte-avions » de la guerre.

Planifiés et construits pendant la Seconde Guerre mondiale, les porte-avions de classe Midway ont été mis en service trop tard pour servir pendant la guerre. Cette classe de porte-avions aurait une longue vie de service aux États-Unis et était la dernière classe de porte-avions de l'ère de la Seconde Guerre mondiale qui nous a fait traverser l'ère de la guerre froide, avant la construction des "Super Carriers". Le porte-avions de classe Midway comportait une protection de pont blindée, c'était donc un gros navire pour supporter le poids. L'USS Midway (CVB-41), mis en service le 11 septembre 1945, a été le premier navire de la marine construit si grand qu'il ne pouvait pas passer par le canal de Panama. Le Midway a servi plusieurs déploiements au Vietnam et a également participé à l'opération Desert Storm. Il a été désarmé en 1992 et est conservé au USS Midway Museum de San Diego, en Californie. Les navires jumeaux de la classe Midway sont l'USS Franklin D. Roosevelt (CVB-42) et l'USS Coral Sea (CVB-43). Franklin D. Roosevelt, connu par son équipage sous le nom de « Swanky Franky » ou simplement « Rosie », a passé la majeure partie de sa carrière en Méditerranée au sein de la sixième flotte des États-Unis. Le Roosevelt a été mis hors service en 1977 et mis au rebut l'année suivante. Coral Sea a servi de 1947 à 1990 et a également été déployé pendant la guerre du Vietnam. Coral Sea était présent pour la chute de Saigon et a répondu à l'incident de Mayaguez. Elle avait le surnom de "Ageless Warrior" pour son long service, mais a malheureusement été abandonnée en l'an 2000. Trois autres porte-avions de classe Midway étaient prévus (CVB-44, CVB-56 et CVB-57), mais ont été annulés dans le après le retrait des forces de la Seconde Guerre mondiale.

Comme la classe Indépendance, deux porte-avions légers sortirent de cette période de « fin de guerre ». La classe Saipan des porte-avions légers se composait de deux navires : l'USS Saipan (CVL-48) et l'USS Wright (CVL-49). Ils étaient basés sur des coques de croiseurs légers, mais contrairement à la classe Independence, la classe Saipan a été construite à partir de la quille en tant que transporteur. Le Saipan et le Wright ont été mis en service en 1946 et 1947, respectivement, et ont ensuite été convertis en navires de commandement et de communication dans les années 1950. Les deux navires ont été démolis en 1980.

Dans les années entre la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée, les dollars de la défense étaient serrés. Un débat a fait rage parmi les chefs militaires américains sur la question de savoir si la meilleure façon de défendre les États-Unis était de consacrer la majorité de nos efforts à des bombardiers à longue portée qui pourraient frapper avec des armes nucléaires n'importe où dans le monde, ou de constituer des forces navales autour d'une nouvelle classe de "super porte-avions" opérant avec des avions capables de transporter des armes nucléaires tactiques si le besoin s'en faisait sentir. Cela a bien sûr provoqué une rivalité pas toujours aussi amicale entre l'armée de l'air et la marine pour un financement précieux. Alors que ce débat faisait rage, les deux services se sont efforcés de moderniser leur branche de service. Le 29 juillet 1948, le président Truman autorisa la construction de cinq nouveaux navires d'une classe de supercarriers, sur la base du Naval Appropriations Act de 1949. La quille du premier de ces navires, l'USS United States (CVA-58) fut posée le 18 avril 1949 à Newport News Drydock and Shipbuilding en Virginie. Le navire a été conçu pour mener une guerre nucléaire contre l'Union soviétique. Il transporterait 18-24 bombardiers à capacité nucléaire et 54 avions d'escorte de chasse. Le coût des seuls États-Unis a été estimé à 190 millions de dollars.

Avec des fonds limités et une opposition féroce de la part de l'armée de l'air et de l'armée, le secrétaire à la Défense Louis Johnson a annulé la construction de l'USS United States le 23 avril 1949, cinq jours seulement après son début. La priorité de financement irait à l'Air Force et à leur nouveau projet, le bombardier intercontinental B-36 Peacemaker. La Marine était livide. Le secrétaire à la Marine John Sullivan a immédiatement démissionné. Dans les mois qui ont suivi la décision d'annuler les États-Unis, il y a eu une « révolte des amiraux » où de nombreux dirigeants de la Marine se sont exprimés publiquement, beaucoup au prix de leur carrière. Cependant, les amiraux au franc-parler ont aidé à amener des audiences du Congrès sur les questions. Des enquêtes et des études ultérieures, ainsi que la guerre de Corée prolongée, non nucléaire et limitée, ont aidé à sauver la marine américaine. Au début des années 1950, les fonds ont été augmentés pour aider à moderniser les transporteurs existants et à planifier les futurs projets de supercarriers.

La classe Forrestal a été le premier supercarrier à entrer en service dans la marine des États-Unis. Les navires sont appelés "supercarriers" en raison du tonnage et le nom a été appliqué à chaque porte-avions depuis. Par exemple, l'USS Forrestal (CV-59) à plus de 81 000 tonnes à pleine charge est 25 % plus gros que l'USS Midway. Bien que la taille et le poids d'un supercarrier soient extraordinaires, le Forrestal a une vitesse de 34 nœuds et transporte 90 avions. Forrestal a été mis en service le 1er octobre 1955 et a servi jusqu'en septembre 1993. Les autres navires de la classe sont l'USS Saratoga (CV-60), l'USS Ranger (CV-61) et l'USS Independence (CV-62). L'USS Saratoga a été actif de 1956 à 1994. L'USS Ranger a servi de 1957 à juillet 1993 et ​​l'USS Independence a été en service de 1959 à septembre 1998. Les quatre porte-avions de la classe Forrestal sont en attente d'élimination.

La classe de supercarriers Kitty Hawk a apporté une amélioration progressive par rapport à la classe Forrestal. La classe Kitty Hawk a une plus grande longueur de quelques pieds en moyenne, et le mouvement des ascenseurs pour faciliter le mouvement des avions. Trois transporteurs sont dans cette classe. L'USS Kitty Hawk (CV-63) a été mis en service en 1961 et a été mis hors service en mai 2009. Kitty Hawk est détenu dans le statut de réserve à Bremerton, Washington jusqu'en 2015. L'USS Constellation (CV-64) a servi de 1961 à 2003 et est en attente d'élimination à Bremerton. L'USS America (CV-66) a été mis en service en 1965 et désarmé en 1996. L'America a été sabordé en 2005 dans le cadre d'un essai de tir réel. Il devait y avoir un quatrième supercarrier de classe Kitty Hawk, l'USS John F. Kennedy (CV-67). Cependant, initialement prévu comme un navire nucléaire, puis construit avec une propulsion conventionnelle, il y a eu suffisamment de changements de conception pour que l'USS John F. Kennedy soit considéré comme le seul navire de la classe Kennedy. Le Kennedy a servi de 1968 à 2007, et est maintenant en attente de dons à Philadelphie.

L'USS Enterprise (CVN-65) est le premier superporteur à propulsion nucléaire de la marine américaine et le seul navire de la classe Enterprise.Mis en service le 25 novembre 1961 et toujours en service, l'Enterprise est le plus ancien navire de l'US Navy en activité, après la frégate en bois USS Constitution. Au moment de son lancement, le "Big E" était également le navire de la marine le plus lourd avec 93 284 tonnes et le plus long porte-avions avec une longueur de 1 123 pieds. Enterprise a une conception de propulsion à huit réacteurs, là où les autres transporteurs nucléaires n'en ont que deux. Le premier déploiement d'Enterprise en 1962 devait servir de station de suivi pour la capsule spatiale Project Mercury qui emmena John Glenn sur la première orbite terrestre. Seulement huit mois plus tard, le Big E a été envoyé pour servir dans le cadre du blocus naval pendant la crise des missiles de Cuba. Depuis, l'Enterprise a effectué plusieurs déploiements au Vietnam et dans des points chauds du monde entier. Enterprise a lancé des frappes aériennes contre les camps d'entraînement d'Al-Qaïda en Afghanistan en octobre 2001, ce qui en fait la première réponse aux attaques du 11 septembre. Elle a eu plusieurs déploiements pendant la guerre mondiale contre le terrorisme. Enterprise devrait prendre sa retraite en 2013, ce qui représentera 51 années de service continu dans le pays, plus que tout autre porte-avions américain.

Avec l'USS Enterprise, la force porteuse américaine moderne est composée de dix navires de la classe Nimitz à propulsion nucléaire. A commencer par l'USS Nimitz (CVN-68), surnommé le « Vieux Sel » et mis en service en 1975, ces supercarriers sont les plus gros à flot avec plus de 100 000 tonnes. La classe Nimitz est environ trente pieds plus courte que l'Enterprise, mais peut maintenir une vitesse de plus de 30 nœuds pour une portée illimitée sur deux réacteurs nucléaires qui entraînent quatre arbres d'hélice. Ils exploitent une aile aéronavale pouvant compter jusqu'à 90 avions, principalement des F/A-18 Hornet. Les dix porte-avions ont été construits par la Newport News Shipbuilding Company en Virginie. En 2010, le port d'attache du Nimitz est à Everett, Washington. L'USS Dwight D. Eisenhower (CVN-69), le "Mighty Ike", a été mis en service en octobre 1977 et a élu domicile à NS Norfolk, en Virginie. L'USS Carl Vinson (CVN-70) a été mis en service en mars 1982 et son port d'attache est à San Diego, en Californie. L'indicatif du Carl Vinson est "Gold Eagle", mais son équipage a beaucoup d'autres noms pour elle, comme "Cell Block 70" et "Carl Prison". Mais d'autres surnoms montrent la fierté du marin, comme "America's Favorite Carrier" et le "Chuckie V". Le 11 novembre 2011 (11-11-11), le Carl Vinson a accueilli le premier match de basket de la NCAA sur un porte-avions entre l'Université de Caroline du Nord et l'Université d'État du Michigan.


Historique d'entretien

Seconde Guerre mondiale : 1944 à 1947

Les frelon conduit un entraînement au shakedown au large des Bermudes avant de quitter Norfolk le 14 février 1944 pour rejoindre la Fast Carrier Task Force le 20 mars sur l'atoll de Majuro dans les îles Marshall. Après avoir prêté un soutien aérien pour protéger les plages d'invasion en Nouvelle-Guinée, elle a mené des raids aériens massifs contre les bases japonaises dans les îles Caroline et s'est préparée à soutenir l'assaut amphibie pour l'occupation des îles Mariannes.


Le 11 juin, frelon lancé des raids sur Tinian et Saipan. Le lendemain, elle a mené de lourds bombardements sur Guam et Rota. Les 15 et 16 juin, elle a fait exploser les aérodromes ennemis à Iwo et Chichi Jima pour empêcher les attaques aériennes contre les troupes envahissant Saipan dans les Mariannes. L'après-midi du 18 juin, frelon formé avec la Fast Carrier Task Force pour intercepter la première flotte mobile japonaise, qui a traversé la mer des Philippines pour Saipan. La bataille de la mer des Philippines a commencé le 19 juin, lorsque frelon a lancé des frappes pour détruire autant d'avions japonais basés à terre que possible avant que les avions japonais basés sur porte-avions n'interviennent efficacement.


L'ennemi s'est approché des porte-avions américains en quatre vagues massives, pleines de pilotes jeunes et inexpérimentés. Avions de chasse de frelon et d'autres porte-avions américains, dont les compétences des pilotes vétérans étaient perfectionnées à la perfection, ont rompu et sauvage toutes les attaques avant que les raiders aériens japonais n'atteignent le groupe de travail. Presque tous les avions japonais ont été abattus lors des grandes batailles aériennes du 19 juin, communément appelées "The Marianas Turkey Shoot". Alors que la flotte mobile japonaise s'enfuyait en défaite le 20 juin, les porte-avions ont lancé des frappes aériennes à longue portée qui ont coulé le Template:Ship et ont tellement endommagé deux pétroliers qu'ils ont été abandonnés et sabordés. Le propre journal de bord du vice-amiral Jisaburō Ozawa pour le 20 juin 1944 montrait que sa puissance aérienne survivante n'était que de 35 avions opérationnels sur les 430 avec lesquels il avait commencé la bataille de la mer des Philippines.


frelon, basée à Eniwetok dans les Marshalls, a attaqué des installations ennemies allant de Guam aux Bonins, puis a tourné son attention vers les Palaus, dans toute la mer des Philippines et vers les bases ennemies d'Okinawa et de Formose. Son avion a apporté un soutien direct aux troupes envahissant Leyte le 20 octobre 1944. Au cours de la bataille du golfe de Leyte, elle a lancé des raids dévastateurs sur la force centrale japonaise lors de la bataille de Samar et a accéléré la retraite de la flotte ennemie à travers la mer de Sibuyan vers Bornéo. .


Dans les mois suivants, frelon attaqué les navires ennemis et les aérodromes à travers les Philippines. Cela comprenait la participation à un raid qui a détruit tout un convoi japonais dans la baie d'Ormoc. Le 30 décembre, elle a quitté Ulithi dans les Carolines pour des raids contre Formosa, l'Indochine et les îles Pescadores. En route pour Ulithi, frelonLes avions de Template: ont effectué une reconnaissance photographique d'Okinawa le 22 janvier 1945 pour aider à l'invasion planifiée de ce « dernier tremplin vers le Japon ».

Canons de 40 & 160 mm tirant à bord frelon le 16 février 1945, alors que les avions du porte-avions attaquaient Tokyo.


frelon a de nouveau quitté Ulithi le 10 février pour des assauts aériens à grande échelle sur Tokyo, puis a soutenu l'assaut de débarquement amphibie sur Iwo Jima les 19 et 20 février.


Des raids répétés ont été effectués contre le complexe industriel des plaines de Tokyo et Okinawa a été durement touchée. Le 1er avril, frelon les avions ont apporté un soutien direct aux débarquements d'assaut amphibies sur Okinawa. Le 6 avril, son avion a participé à des attaques qui ont coulé le puissant Template:Ship et son groupe de travail alors qu'il se rapprochait d'Okinawa. Les deux mois suivants trouvés frelon alternant entre un soutien rapproché aux troupes au sol sur Okinawa et des raids percutants pour détruire la capacité industrielle du Japon. Elle a été prise dans un typhon hurlant les 4 et 5 juin qui s'est effondré à environ 25 & 160 pieds (8 & 160 m) de son pont d'envol avant.


Pendant 16 mois consécutifs, il était en action dans les zones avancées de la zone de combat du Pacifique, parfois au sein de Template:Convert des îles japonaises. Sous attaque aérienne 59 fois, elle n'a jamais été touchée. Son avion a détruit 1410 avions japonais seulement. Template:USS a dépassé ce record. 10 de ses pilotes ont atteint le statut "Ace in a Day" 30 de ses 42 pilotes de VF-2 F6F Hellcat étaient des as. En une journée, son avion a abattu 72 avions ennemis, et en un mois, ils ont abattu 255 avions. frelon a soutenu presque tous les débarquements amphibies du Pacifique après mars 1944. Ses groupes aériens ont détruit ou endommagé 1 269 710 & 160 tonnes (1 151 860 & 160 tonnes) de navires ennemis et ont marqué les premiers coups critiques dans le naufrage Yamato.


frelon a remporté neuf étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale. Sept étoiles de bataille ont été gagnées en tant que seul receveur en 1944. Deux ont été gagnées ensemble en tant que Hornet et ses groupes aériens lorsque la Marine a changé leur nomenclature en 1945. Elle était l'un des neuf transporteurs à recevoir la Presidential Unit Citation.


À la suite d'un typhon qui a effondré le bord avant de son pont d'envol, frelon a été renvoyé aux Philippines et de là à San Francisco, arrivant le 7 juillet. Sa révision était complète le 13 septembre lorsqu'elle est partie dans le cadre de l'Opération Tapis Magique qui l'a vue rentrer chez elle des troupes des îles Mariannes et Hawaï. Elle est revenue à San Francisco le 9 février 1946. Elle a désarmé là le 15 janvier 1947 et a rejoint la Flotte de Réserve Pacifique.

Tensions en temps de paix : 1951 à 1959

CIC (Combat Information Center) dans la pénombre.


frelon remis en service le 20 mars 1951, puis a quitté San Francisco pour le chantier naval de New York où il a été désarmé le 12 mai pour être converti en porte-avions d'attaque CVA-12. Le 11 septembre 1953, il est remis en service comme porte-avions d'attaque. Le navire s'est ensuite entraîné dans la mer des Caraïbes avant de quitter Norfolk le 11 mai 1954 pour une croisière mondiale de huit mois.


Après des opérations en mer Méditerranée et dans l'océan Indien, frelon a rejoint la 7e flotte mobile en mer de Chine méridionale pour rechercher les survivants d'un avion de ligne de Cathay Pacific Airways, abattu par un avion communiste chinois près de l'île de Hainan. Le 25 juillet, frelon des avions soutenus par des avions de Template:USS alors qu'ils abattaient deux combattants communistes chinois en train d'attaquer. Après que les tensions se soient apaisées, elle est revenue à San Francisco le 12 décembre, s'est entraînée de San Diego, puis a navigué le 4 mai 1955 pour rejoindre la 7ème Flotte en Extrême-Orient.


frelon a aidé à couvrir l'évacuation des Vietnamiens du nord contrôlé par les communistes au Sud-Vietnam, puis s'est étendu du Japon à Formose, Okinawa et aux Philippines dans le cadre d'un entraînement de préparation avec la 7e flotte. Il est retourné à San Diego le 10 décembre et est entré dans le chantier naval de Puget Sound le mois suivant pour une conversion comprenant une proue d'ouragan et l'installation d'un poste de pilotage incliné, qui permet le lancement et la récupération simultanés d'avions.


Suite à sa refonte de modernisation, frelon exploité le long de la côte californienne. Elle a quitté San Diego le 21 janvier 1957 pour renforcer la force de la 7ème Flotte jusqu'à son retour de l'Extrême-Orient troublé le 25 juillet.


À la suite d'une croisière similaire, du 6 janvier au 2 juillet 1958, le navire a été redésigné CVS-12 (transporteur de soutien à la guerre anti-sous-marine). En août, il est entré dans le chantier naval de Puget Sound pour les travaux de conversion en porte-avions ASW. Le 3 avril 1959, elle a navigué de Long Beach pour rejoindre la 7ème Flotte dans des tactiques de guerre anti-sous-marine allant du Japon à Okinawa et aux Philippines. Elle est rentrée chez elle en octobre pour s'entraîner le long de la côte ouest.

Le Vietnam et la course à l'espace : 1960 à 1970

L'exposition du programme Apollo sur frelon.


Dans les années suivantes, frelon a été régulièrement déployé dans la 7e flotte pour des opérations allant de la côte du Sud-Vietnam aux côtes du Japon, des Philippines et d'Okinawa et elle a également joué un rôle clé dans le programme Apollo, en tant que navire de récupération pour les drones et les vols spatiaux habités.


Le 25 août 1966, il était en station de récupération pour le vol de l'AS-202, le deuxième vol sans pilote d'un module de commande et de service Apollo de production. Le vaisseau lunaire a fait les trois quarts du tour du monde en 93 minutes avant de s'atterrir près de Wake Island. Brûlée par la chaleur de sa rentrée dans l'atmosphère terrestre, la capsule spatiale Apollo, conçue pour transporter des astronautes américains sur la Lune, a été embarquée frelon après son test ce module de commande est actuellement affiché à bord frelon. ΐ] Α] Β]

L'équipage d'Apollo 11, Neil A. Armstrong, Michael Collins, Edwin Aldrin, à l'intérieur de l'installation de quarantaine mobile accueilli par le président Nixon à bord frelon.


frelon est revenu à Long Beach le 8 septembre, mais est retourné à l'Extrême-Orient le 27 mars 1967. Elle a atteint le Japon exactement un mois plus tard et a quitté la base de Sasebo le 19 mai pour la zone de guerre. Il a opéré dans les eaux vietnamiennes tout au long de la première moitié de 1967.


frelon récupéré les astronautes de la première mission d'alunissage, Apollo 11, le 24 juillet 1969. Le président Nixon était à bord pour accueillir les astronautes de retour sur Terre, où ils vivaient en quarantaine à bord frelon avant d'être transféré au laboratoire de réception lunaire de Houston. Les premiers pas sur Terre des marcheurs lunaires de retour Neil Armstrong et Buzz Aldrin, avec le pilote du module de commande Michael Collins, sont marqués sur le pont de son hangar, dans le cadre de son exposition sur le programme Apollo.


frelon à nouveau servi dans le programme spatial avec la récupération d'Apollo 12 le 24 novembre. Les astronautes de retour Charles Conrad, Jr., Alan L. Bean et Richard F. Gordon, Jr., ont été récupérés à leur point d'amerrissage près des Samoa américaines. Ε]

Retraite : 1970 à aujourd'hui

frelon a été désarmé le 26 juin 1970 et mis en veilleuse au chantier naval de Puget Sound et à l'installation de maintenance intermédiaire. frelon a été frappé du registre des navires de la marine le 25 juillet 1989. En 1991, il a été désigné monument historique national. Ζ] Η] ⎖]


Le 17 octobre 1998, elle a été ouverte au public sous le nom d'USS frelon Musée de l'ancienne base aéronavale d'Alameda à Alameda, en Californie. Elle a été désignée monument historique de Californie en 1999. frelon accueille maintenant une variété d'événements nationaux, y compris le lancement officiel du site Military.com en 1999.


Forte de son statut de porte-avions authentiquement restauré, frelon a figuré dans un certain nombre de films et d'émissions de télévision. ⎗] Plusieurs émissions de télévision, dont un certain nombre d'émissions sur le thème des fantômes, ont été enregistrées à bord et en 1999 elle a fait l'objet d'un épisode de la série télévisée POINTE. ⎗] En 2004, elle était le décor de scènes du film xXx : État de l'Union, qui mettait en vedette Ice Cube, ⎘] et ​​des parties du film de 2007 Aube de sauvetage, qui mettait en vedette Christian Bale, ont été abattus à bord. frelon était à la fois le sujet et le décor du film indépendant Transporteur (2006). ⎗] ⎙]


Le transporteur a été l'hôte d'un tournoi de jeux vidéo de 2 jours du 14 au 16 octobre 2011, pour le jeu Battlefield 3. Les joueurs organiseront un jeu LAN sur des ordinateurs sponsorisé par le fabricant de cartes graphiques NVIDIA. ⎚]


USS Hornet (CV 12)

L'USS HORNET était le quatrième porte-avions de classe ESSEX et le huitième navire de la Marine à porter ce nom. Initialement prévu pour être nommé KEARSARGE, le navire a été rebaptisé après la perte du CV 8. L'USS HORNET a subi la modernisation du SCB-27A au chantier naval de New York de 1951 à 1952, et a ensuite été rebaptisé CVA 12 le 1er octobre 1952. Equipé d'un pont incliné lors de sa conversion SCB-125 au chantier naval de Puget Sound en 1956, le HORNET a subi une autre conversion dans ce chantier naval en 1958 au cours de laquelle il a été converti en porte-avions de guerre anti-sous-marine (CVS 12).

Désarmé le 26 juin 1970, le HORNET a été rayé de la liste de la Marine le 25 juillet 1989. En avril 1993, le porte-avions a été vendu pour mise au rebut mais pourrait être mis en sécurité par la Fondation du porte-avions HORNET pour être utilisé comme musée à Alameda, Californie En 1998, l'USS HORNET est officiellement devenu un musée flottant au quai 3, Alameda Point, Alameda, Californie. Cliquez ici pour une visite photographique de l'USS HORNET à Alameda, Californie.

Caractéristiques générales: Attribué : 9 septembre 1940
Quille posée : 3 août 1942
Lancé : 30 août 1943
Mise en service : 29 novembre 1943
Déclassé : 15 janvier 1947
Remise en service : 20 mars 1951
Déclassé : 12 mai 1951
Remise en service : 11 septembre 1953
Déclassé : 26 juin 1970
Constructeur : Newport News Shipbuilding, Newport News, Virginie.
Système de propulsion : 8 chaudières
Hélices : quatre
Ascenseurs d'avion : trois
Câbles d'équipement d'arrêt : quatre
Catapultes : deux
Longueur : 896 pieds (273 mètres)
Largeur du pont d'envol : 191,9 pieds (58,5 mètres)
Faisceau : 101 pieds (30,8 mètres)
Tirant d'eau : 30,8 pieds (9,4 mètres)
Déplacement : env. 40 600 tonnes à pleine charge
Vitesse : 33 nœuds
Avions : 80-100 avions
Équipage : env. 3448 comme CVS : 115 officiers, 1500 enrôlés
Armement : voir ci-dessous

Cette section contient les noms des marins qui ont servi à bord de l'USS HORNET. Ce n'est pas une liste officielle mais contient les noms des marins qui ont soumis leurs informations.

A propos des différents armements :

  • 1945 : 12 canons de 5 pouces (12,7 cm) de calibre 38, 68 canons de 40 mm et 35 canons de 20 mm
  • 1953 : 8 canons de 5 pouces (12,7 cm) de calibre 38 et 28 de 3 pouces (7,6 cm) de calibre 50
  • 1957 : 7 canons de 5 pouces (12,7 cm) de calibre 38 et 8 de 3 pouces (7,6 cm) de calibre 50
  • 1970 : 4 canons de 5 pouces (12,7 cm) de calibre 38

Accidents à bord de l'USS HORNET :

DateÉvénements
4-5 juin 1945Pacifique OuestL'USS HORNET est pris dans un typhon hurlant qui s'effondre à environ 25 pieds de son pont d'envol avant.

L'USS HORNET a été lancé le 30 août 1943 par la Newport News Shipbuilding & Dry Dock Co., Newport News, Virginie, parrainé par Mme Frank M. Knox, épouse du secrétaire de la Marine et commandé le 29 novembre 1943, le capitaine Miles M. Browning en commande.

HORNET a effectué un entraînement au shakedown au large des Bermudes avant de quitter Norfolk le 14 février 1944 pour rejoindre la Fast Carrier Task Force le 20 mars à Majuro Atoll dans les Marshalls. Après avoir prêté un soutien aérien pour protéger les plages d'invasion en Nouvelle-Guinée, elle a mené des raids aériens massifs contre les bases japonaises dans les îles Caroline et s'est préparée à soutenir l'assaut amphibie pour l'occupation des îles Mariannes.

Le 11 juin 1944, HORNET lance des raids sur Tinian et Saipan. Le lendemain, elle a mené de lourds bombardements sur Guam et Rota. Pendant le 15 au 16 juin, elle a fait sauter les aérodromes ennemis à Iwo et Chichi Jima pour empêcher les attaques aériennes sur les troupes envahissant Saipan dans les Mariannes. L'après-midi du 18 juin 1944, le HORNET s'est formé avec la Fast Carrier Task Force pour intercepter la première flotte mobile japonaise, qui traversait la mer des Philippines pour Saipan. La bataille de la mer des Philippines s'est ouverte le 19 juin 1944 lorsque HORNET a lancé des frappes pour détruire autant d'avions japonais basés à terre que possible avant l'arrivée des avions japonais basés sur les porte-avions.

L'ennemi s'est approché des porte-avions américains en quatre vagues massives. Mais les avions de combat de HORNET et d'autres porte-avions ont fait un travail magnifique et ont interrompu toutes les attaques avant que les raiders aériens japonais n'atteignent le groupe de travail. Presque tous les avions japonais ont été abattus lors des grandes batailles aériennes du 19 juin 1944, communément appelées « The Marianas Turkey Shoot ». Alors que la flotte mobile japonaise s'enfuyait en défaite le 20 juin, les porte-avions ont lancé des frappes aériennes à longue portée qui ont coulé le porte-avions japonais HIJI et ont tellement endommagé deux pétroliers qu'ils ont été abandonnés et sabordés. Le propre journal de bord de l'amiral Ozawa pour le 20 juin 1944 montrait que sa puissance aérienne survivante n'était que de 35 avions opérationnels sur les 430 avions avec lesquels il avait commencé la bataille de la mer des Philippines.

HORNET, basé à Eniwetok dans les Marshalls, a attaqué des installations ennemies allant de Guam aux Bonins, puis a tourné son attention vers les Palaus, dans toute la mer des Philippines, et vers les bases ennemies d'Okinawa et de Formose. Son avion a apporté un soutien direct aux troupes envahissant Leyte le 20 octobre 1944. Au cours de la bataille du golfe de Leyte, elle a lancé des raids pour des coups dommageables à la force centrale japonaise lors de la bataille de Samar et a accéléré la retraite de la flotte ennemie à travers la mer de Sibuyan vers Bornéo.

Au cours des mois suivants, le HORNET attaqua les navires ennemis et les aérodromes à travers les Philippines. Cela comprenait la participation à un raid qui a détruit tout un convoi japonais dans la baie d'Ormoc. Le 30 décembre 1944, il quitte Ulithi dans les Carolines pour des raids contre Formose, l'Indochine et les îles Pescadores.Sur le chemin du retour vers Ulithi, les avions HORNET ont effectué une reconnaissance photographique d'Okinawa le 22 janvier 1945 pour aider à l'invasion planifiée de ce « dernier tremplin vers le Japon ».

Le HORNET a de nouveau quitté Ulithi le 10 février pour des assauts aériens à grande échelle sur Tokyo, puis a soutenu l'assaut de débarquement amphibie sur Iwo Jima du 19 au 20 février 1945.

Des raids répétés ont été effectués contre le complexe industriel de Tokyo et Okinawa a été durement touché. Le 1er avril 1945, les avions HORNET ont apporté un soutien direct aux débarquements d'assaut amphibie sur Okinawa. Le 6 avril, son avion a participé aux attaques qui ont coulé le puissant cuirassé japonais YAMATO et toute sa force opérationnelle alors qu'il fermait Okinawa. Les deux mois suivants, le HORNET alternait entre un soutien rapproché aux troupes au sol sur Okinawa et des raids percutants pour détruire la capacité industrielle du Japon. Elle a été prise dans un typhon hurlant du 4 au 5 juin 1945 qui s'est effondré à environ 25 pieds de son pont d'envol avant.

HORNET a été renvoyé aux Philippines et de là à San Francisco, arrivant le 7 juillet 1946. Sa révision était terminée le 13 septembre 1945 lorsqu'elle est partie dans le cadre de l'opération "Magic Carpet" qui l'a vue rentrer chez elle des troupes des Mariannes et îles hawaïennes. Elle est revenue à San Francisco le 9 février 1946. Elle a désarmé là le 15 janvier 1947 et a rejoint la Flotte de Réserve Pacifique.

Le HORNET a été remis en service le 20 mars 1951, puis a quitté San Francisco pour le chantier naval de New York où il a été désarmé le 12 mai 1951 pour être converti en porte-avions d'attaque (CVA 12). Elle a remis en service le 11 septembre 1953 et s'est entraînée dans la mer des Caraïbes avant le départ de Norfolk le 11 mai 1954 sur une croisière globale de huit mois.

Après des opérations en mer Méditerranée et dans l'océan Indien, HORNET a rejoint la 7e flotte mobile en mer de Chine méridionale où, le 25 juillet, des avions de recherche de son groupe opérationnel ont abattu deux avions de chasse communistes chinois qui attaquaient. Elle est revenue à San Francisco le 12 décembre 1954, s'est entraînée de San Diego, puis a navigué le 4 mai 1955 pour rejoindre la 7ème flotte en Extrême-Orient.

HORNET a aidé à couvrir l'évacuation des Vietnamiens du nord contrôlé par les communistes vers la liberté au Sud-Vietnam, puis s'est étendu du Japon à Formose, Okinawa et aux Philippines dans le cadre d'un entraînement de préparation avec la 7e flotte. Il est retourné à San Diego le 10 décembre 1955 et est entré dans le chantier naval de Puget Sound le mois suivant pour une conversion comprenant une proue d'ouragan et l'installation d'un pont d'envol incliné qui permet le lancement et la récupération simultanés d'avions.

Après sa modernisation, le HORNET a opéré le long de la côte californienne. Elle a quitté San Diego le 21 janvier 1957 pour renforcer la force de la 7ème flotte jusqu'à son retour de l'Extrême-Orient troublé le 25 juillet. À la suite d'une croisière similaire, du 6 janvier au 2 juillet 1958, il est converti en porte-avions de soutien à la guerre anti-sous-marine (CVS 12) dans le chantier naval de Puget Sound. Le 3 avril 1959, il quitte Long Beach pour rejoindre la 7e flotte dans des tactiques de guerre anti-sous-marine allant du Japon à Okinawa et aux Philippines. Elle est rentrée chez elle en octobre pour s'entraîner le long de la côte ouest.

Au cours des années suivantes, HORNET a été régulièrement déployé dans la 7e flotte pour des opérations allant des côtes du Sud-Vietnam, aux côtes du Japon, des Philippines et d'Okinawa. Le 25 août 1966, elle était à la station de récupération du vaisseau lunaire Apollo sans pilote qui a fait les trois quarts du tour du monde en 93 minutes avant l'amerrissage près de l'île Wake. Brûlée par la chaleur de sa rentrée dans l'atmosphère terrestre, la capsule spatiale Apollo, conçue pour transporter des astronautes américains sur la Lune, a été embarquée à bord de HORNET après son test.

Le HORNET est revenu à Long Beach le 8 septembre, mais est retourné en Extrême-Orient le 27 mars 1967. Il a atteint le Japon exactement un mois plus tard et a quitté Sasebo le 19 mai pour la zone de guerre. Elle a opéré dans les eaux vietnamiennes pendant le reste du printemps et pendant une grande partie de l'été 1967, aidant à la lutte pour maintenir la liberté en vie en Asie du Sud-Est.

HORNET était le transporteur de récupération de la mission lunaire Apollo 11 au cours de laquelle les astronautes Neil Armstrong et Edwin Aldrin Jr. ont atterri et marché sur la lune en juillet 1969. Son collègue astronaute Michael Collins est resté en orbite autour de la lune. Le 24 novembre, les astronautes d'Apollo 12 - tous des aviateurs navals - Richard F. Gordon, Charles Conrad Jr. et Alan L. Bean ont été récupérés par l'escadron d'hélicoptères anti-sous-marins (HS 4) et sont retournés à Hornet.

HORNET a été mis hors service le 26 juin 1970. Après près de deux décennies dans les naphtalines, il a été rayé du registre des navires de la marine le 25 juillet 1989 et vendu pour démolition en avril 1993. Cependant, l'ancien transporteur a été sauvé de la ferraille par les efforts de des citoyens soucieux de l'histoire et a été donné à la Fondation Aircraft Carrier HORNET pour être utilisé comme musée à Alameda, Californie, le 26 mai 1998.

HORNET a reçu la Presidential Unit Citation et sept étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Cliquez ici pour avoir une vue des déploiements de l'USS HORNET

Les photos ci-dessous ont été prises par moi le 18 juillet 2006, lors d'une visite au musée USS HORNET à Alameda, en Californie.


USS Hornet avant la mise en service - Historique

La construction du neuvième navire de la classe Nimitz a eu lieu à Northrop Grumman Newport News, en Virginie, en commençant par la pose de la quille du navire 12 février 1998, et le baptême 4 mars 2001.

En septembre 2002, le plus récent porte-avions de classe Nimitz s'est un peu rapproché de la mise en service avec les essais de la catapulte du poste de pilotage. Les tests effectués comprenaient le lancement de "charges factices", pour certifier la capacité des navires à lancer avec succès des avions.

Le Reagan devait effectuer ses premiers essais en mer en février 2003, lorsque le chantier naval devait remettre le navire à la Marine.

De nombreux retards ont commencé à affecter la construction du CVN 76 au début de 2003. De nombreux retards météorologiques ont empêché l'achèvement des travaux dans le poste de pilotage et sur le système de communication intégré. De plus, un incendie, fin février, causé par un disjoncteur défectueux, a poussé la Marine et le chantier naval à reporter la livraison du Reagan et sa mise en service. Près de 600 autres disjoncteurs ont été retestés pour assurer la sécurité, mais il a été découvert que près de 20 % de ceux testés étaient défectueux.

En mai 2003, l'équipage du PCU Ronald Reagan a passé la certification d'équipage de phase II. Le but de la certification de l'équipage est de déterminer la capacité de l'équipage à évaluer sa propre formation et sa compétence à s'entraîner aux objectifs du commandant de type.

Le 20 juin, la marine américaine a accepté la livraison du plus récent porte-avions, le PCU Ronald Reagan.

12 juillet 2003 L'USS Ronald Reagan a été mis en service lors d'une cérémonie à 11 heures à la base navale de Norfolk. Le vice-président Richard Cheney a prononcé le discours principal de la cérémonie tandis que Nancy Reagan, épouse de l'homonyme du navire, a été la marraine du navire.

28 août, le capitaine James A. Simonds a relevé le capitaine John W. Goodwin en tant que commandant du CVN 76.

Le 2 mai 2004, l'USS Ronald Reagan a été livré à nouveau à la Marine, marquant la fin d'une disponibilité de cinq mois après le shakedown/disponibilité restreinte sélectionnée (PSA/SRA) à Northrop Grumman, Newport News (NGNN). La re-livraison a en fait eu lieu alors que le porte-avions était en mer au large des côtes de Virginie, après la réussite de 2 jours d'essais en mer. Les principaux éléments de travail réalisés au cours de la PSA/SRA comprenaient l'ajout d'un gymnase de 1 300 pieds carrés, l'agrandissement des installations de blanchisserie de l'équipage, des modifications de l'antenne du mât pour optimiser les performances et des mises à niveau pour accueillir le plus récent chasseur à réaction tactique de la Marine, le F/A-18 E /F Super Hornet.

Début mai, le Reagan a commencé sa deuxième série de certifications de poste de pilotage. Il s'agissait du premier navire en cours depuis sa première escale à Fort. Lauderdale, Floride, en novembre 2003. Sept escadrons étaient à bord pour aider à la certification. Les certifications ont commencé le 5 mai et se sont terminées le 8 mai.

Le 10 mai, un F-14 du VF-213 "Black Lions" a été lancé depuis le porte-avions dans ce qui était le dernier Tomcat à quitter le pont de l'USS Ronald Reagan.

27 mai, l'USS Ronald Reagan a quitté la base navale de Norfolk pour la dernière fois pour faire le tour de l'Amérique du Sud en route vers son nouveau port d'attache de San Diego.

Le 9 juin, le porte-avions de classe Nimitz est arrivé à Rio De Janeiro, au Brésil, pour une escale prévue au port.

Le 27 juin, l'USS Ronald Reagan jette l'ancre au large de Valparaiso, au Chili, pour une escale.

Le 29 juin, le premier exercice amphibie multinational d'Amérique latine a été lancé le 24 juin avec un nombre record de 11 nations participantes : Argentine, Bolivie, Chili, République dominicaine, Équateur, Paraguay, Pérou, États-Unis et Uruguay, ainsi que des observateurs de la Colombie et du Mexique. Plus de 5 000 marins et marines américains participeront à la phase amphibie de l'UNITAS, y compris Marine Force UNITAS, USS Tortuga (LSD 46) et USS Ronald Reagan Strike Group. Cette année, l'UNITAS fait partie de l'US Navy's Summer Pulse 2004, qui implique le déploiement simultané de sept groupes d'attaque de porte-avions (CSG), démontrant la capacité de la Marine à fournir une puissance de combat crédible à travers le monde, dans cinq théâtres avec d'autres États-Unis, forces militaires alliées et de la coalition. Summer Pulse est le premier déploiement de la Marine dans le cadre de son nouveau plan de réponse de la flotte (FRP).

Le 5 juillet, l'USS Ronald Reagan CSG a terminé les exercices de forces silencieuses (SIFOREX), après quatre jours de tactiques de guerre anti-sous-marine (ASW) avec la marine péruvienne.

23 juillet, CVN 76 est arrivé à Naval Air Station North Island à San Diego, Californie, après un transit de deux mois depuis Norfolk, en Virginie.

Le 6 novembre, l'USS Ronald Reagan a démarré pour la première fois depuis son arrivée à son nouveau port d'attache de San Diego. Le navire est dans une période de disponibilité de maintenance depuis son arrivée pour faire effectuer des réparations et mettre à niveau les centres de travail qui n'étaient pas terminés pendant que le navire était à Norfolk.

Le 16 décembre, le CVN 76 est actuellement en cours dans les qualifications des porte-avions de l'océan Pacifique pour les escadrons de remplacement de la flotte de la côte ouest (FRS).

11 janvier 2005 Le Reagan a quitté San Diego pour une opération de transport de routine dans la région et pour déposer deux avions de l'Escadron de soutien logistique de la flotte (VRC) 30 C-2A Greyhound à Hawaï pour aider à soutenir l'opération Unified Assistance. L'opération Unified Assistance est l'effort humanitaire mondial pour aider l'Asie du Sud à se remettre des tsunamis dévastateurs qui ont paralysé la région 26 décembre.

22 janvier, le porte-avions s'est arrêté à la base navale de Pearl Harbor pour une visite portuaire de trois jours après avoir passé 12 jours en cours sur une mission de soutien à l'opération Unified Assistance. Il est revenu à San Diego le 5 février.

Le 30 mars, l'USS Ronald Reagan subit actuellement une période de disponibilité de maintenance planifiée dans son port d'attache de San Diego.

Le 19 avril, le CVN 76 effectue actuellement un test de préparation à l'évaluation du transporteur (CART II), dans son port d'attache de la Naval Air Station North Island, en préparation d'une période en cours.

27 avril Le porte-avions effectue actuellement des opérations de routine dans l'océan Pacifique.

Le 16 mai, le Reagan est actuellement en cours dans l'océan Pacifique pour effectuer des qualifications de porte-avions pour les escadrons de remplacement de la flotte de la côte ouest.

Le 30 mai, l'USS Ronald Reagan mène actuellement des opérations de routine avec les transporteurs.

Le 3 juin, le Reagan mène actuellement des essais de qualification de système de combat pour les navires (CSSQT).

Le 15 juin, le CVN 76 est actuellement en cours dans l'océan Pacifique pour effectuer une inspection du Conseil d'inspection et d'enquête.

24 juin, le RR est retourné à son port d'attache après des opérations de routine dans l'océan Pacifique. En cours de nouveau le 27 juin pour effectuer le CQ pour divers escadrons de remplacement de la flotte de la côte ouest.

Le 10 juillet, Reagan est actuellement en cours dans l'océan Pacifique pour effectuer une formation sur la disponibilité des navires sur mesure (TSTA).

Le 16 juillet, des centaines d'amis, de membres de la famille et de camarades de bord se sont réunis, lors d'un service commémoratif organisé à bord de l'USS Ronald Reagan, en mémoire du vice-amiral à la retraite James B. Stockdale et de l'ancien prisonnier de guerre et récipiendaire de la médaille d'honneur du Congrès décédé le 5 juillet à Coronado, en Californie.

Le 1er août, l'USS Ronald Reagan et le Carrier Air Wing quatorze (CVW 14) sont actuellement en cours dans l'océan Pacifique pour mener des opérations de routine avec les transporteurs.

Le 10 août, le CVN 76 est actuellement en cours dans l'océan Pacifique pour effectuer des qualifications de porte-avions pour les différents FRS de la côte ouest.

20 août, le porte-avions basé à San Diego effectue actuellement une escale le week-end à Santa Barbara, en Californie.

Le 20 septembre, l'USS Ronald Reagan est actuellement en cours dans l'océan Pacifique pour effectuer le CQ.

1er octobre, près de 3 000 amis et membres de la famille des Reagan Sailors ont embarqué sur le navire pour une journée d'activités et de visites pour la croisière Friends and Family Day. L'événement a coïncidé avec le défilé annuel de la mer et de l'air de San Diego, qui comprenait des démonstrations de divers navires et avions de la marine.

Le 10 novembre, le CVN 76 est retourné au port d'attache, après 18 jours, après l'achèvement de l'exercice d'entraînement de l'unité composite (COMPTUEX) en vue du déploiement à venir l'année prochaine.

17 novembre, le capitaine Terry B. Kraft a relevé le capitaine James A. Symonds en tant que commandant de l'USS Ronald Reagan, au cours d'une cérémonie de passation de commandement tenue à bord du navire à la base aéronavale de l'île du Nord.

Le 6 décembre, le porte-avions et embarqué Carrier Air Wing (CVW) 14 ont quitté San Diego pour participer à l'exercice de la Force opérationnelle interarmées. JTFEX 06-2 doit avoir lieu du 7 au 15 décembre au large des côtes du sud de la Californie, et est conçu pour être un exercice réaliste dans les opérations du monde réel et les défis opérationnels auxquels sont confrontées les forces américaines en coopération avec les forces armées de la coalition.

Le 17 décembre, le CVN 76 est rentré au port d'attache après avoir terminé un JTFEX 06-2.

4 janvier 2006 L'USS Ronald Reagan a quitté San Diego pour son premier déploiement à l'appui de la guerre mondiale contre le terrorisme.

Le 9 janvier, des marins de Reagan, des marins civils de l'USNS Rainier (T-AOE 7) et les pilotes et équipages de l'Escadron d'hélicoptères anti-sous-marin (HS) 4 ont aidé à sauver un homme qui souffrait de douleurs à la poitrine à bord d'un navire de pêche civil dans le milieu de l'océan Pacifique. Deux hélicoptères HH-60H du HS-4 ont été envoyés du transporteur vers 10 heures du matin pour transporter le patient de Rainier à Reagan pour un traitement médical.

Du 9 au 12 janvier, l'USS Ronald Reagan a participé à un exercice de guerre anti-sous-marine (ASW) au large des côtes d'Hawaï. Le but de l'exercice était de tester les capacités de lutte anti-sous-marine du CSG dans des scénarios réels. La guerre anti-sous-marine est essentielle pour soutenir le "Sea Shield" pilier du chef de l'opération navale" "Sea Power 21". passage maritime protégé des forces américaines et de la coalition vers et depuis le combat.

12 janvier, le Cmdr. Gregory Harris a soulagé le Cmdr. Steven James, en tant que commandant des "Eagles" du Strike Fighter Squadron (VFA) 115, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne.

Le 27 janvier, l'USS Ronald Reagan a quitté Brisbane, en Australie, après une escale de cinq jours.

29 janvier, un F/A-18C Hornet monoplace affecté au Strike Fighter Squadron (VFA) 25, "Fist of the Fleet", a été impliqué dans un incident alors qu'il tentait d'atterrir sur le pont d'envol du porte-avions USS Ronald Reagan à environ 120 miles au sud-est de Brisbane, en Australie, 28 janvier vers 4 h 17 (HNP). Le pilote s'est éjecté en toute sécurité et a été récupéré. Il n'y a eu aucun blessé.

Le 7 février, le Ronald Reagan Carrier Strike Group est arrivé à Singapour pour une escale prévue au port.

Le 22 février, le F/A-18E Super Hornet affecté aux "Eagles" du VFA-115 est devenu le premier avion lancé depuis le pont d'envol de l'USS Ronald Reagan à larguer des munitions sur des cibles ennemies à l'appui de l'opération Iraqi Freedom.

19 mars, le porte-avions à propulsion nucléaire a quitté Jebel Ali, aux Émirats arabes unis, après une escale de cinq jours.

Le 27 avril, l'USS Ronald Reagan, ainsi que l'USS Vicksburg (CG 69) et l'USS McCampbell (DDG 85), ont participé à un exercice de passes (PASSEX) avec les porte-avions de la marine française FS Charles de Gaulle (R91) et FS Cassard (D614 ), le navire de tête de la classe Cassard des frégates anti-aériennes françaises. Les exercices comprenaient des exercices de communication, de défense aérienne et de tactiques de guerre de surface. Des avions du Charles de Gaulle ont également effectué des atterrissages « touch and go » à bord de Reagan pendant l'exercice.

Le 14 mai, l'USS Ronald Reagan s'est arrêté à Jebel Ali, aux Émirats arabes unis, pour une visite du Liberty Port à Dubaï.

Le 29 mai, l'USS Ronald Reagan et le Carrier Air Wing quatorze ont conclu des opérations militaires dans la zone d'opérations (AoO) de la 5e flotte américaine. CVW 14 a lancé plus de 6 100 sorties, totalisant plus de 19 600 heures de vol, plus de 2 940 sorties et 14 200 heures de vol ont été en soutien direct de l'opération Iraqi Freedom.

Le 3 juin, le CVN 76 est arrivé à Port Klang, en Malaisie, pour une escale prévue. Ancré au large de Hong Kong du 10 au 14 juin.

16 juin, plus de 300 avions et 28 navires de l'USS Ronald Reagan, de l'USS Kitty Hawk (CV 63) et de l'USS Abraham Lincoln (CVN 72) Carrier Strike Groups, ainsi que du Marine Corps, de l'Air Force et de la Garde côtière, participeront dans l'exercice Valiant Shield 2006, au large de Guam, du 19 au 23 juin. L'exercice impliquera plus de 20 000 marins, aviateurs, soldats, marines et gardes-côtes.

6 juillet, l'USS Ronald Reagan est retourné à NAS North Island après un déploiement de six mois dans le golfe Persique et l'ouest de l'océan Pacifique. Dans le cadre du CVW-14, le VAQ-139 a également été le premier escadron EA-6B "Prowler" à se déployer avec le système Enhanced Capability Three (ICAP III). De plus, les VFA-25, VFA-113, VFA-22 et VFA-115 ont été les premiers escadrons de F/A-18 Hornet à se déployer avec ROVER (Remotely Operated Video Enhanced Receiver), une capacité de communication et de transfert de vidéo vers le JTAC. (Joint Terminal Air Controller) au sol.

Le 15 août, le Reagan est actuellement en cours pour un entraînement de routine dans le cadre de l'opération SOCAL. Zone.

Le 28 août, le CVN 76 est actuellement en cours pour effectuer les qualifications de porte-avions de l'escadron de remplacement de la flotte (FRS-CQ).

Le 20 octobre, l'USS Ronald Reagan est retourné à son port d'attache après une semaine réussie de qualifications de porte-avions au large des côtes du sud de la Californie. Le Reagan a atteint un jalon de l'aviation le 18 octobre, réalisant avec succès 20 000 atterrissages arrêtés depuis la mise en service du navire en 2003. Le lieutenant j.g. Robert Prince, de l'Escadron d'entraînement (VT) 9 "Tigers", qui participe au programme de formation à l'aéronavale depuis 18 mois.

3 novembre Un nouveau type de système de commande de train d'arrêt d'avion sera installé sur l'USS Ronald Reagan en 2007 au cours de la prochaine période de maintenance programmée du navire.Le nouveau système de commande des engrenages d'arrêt, l'Advanced Recovery Control System (ARC), remplace les systèmes mécaniques et leurs commandes associées utilisés aujourd'hui par la technologie de pointe du système de commande numérique des engrenages d'arrêt. Le système ARC a réussi à arrêter les atterrissages de tous les avions embarqués actuels et futurs de la Marine et du Corps des Marines, comme le T-45, E-2C+, F/A-18C/D, F/A-18E/F, EA- Avions 18G, S-3 et EA-6B.

Le 9 novembre, l'USS Ronald Reagan CSG est au large des côtes du sud de la Californie participant à des opérations conjointes à grande échelle avec l'USS John C. Stennis Strike Group, qui mène l'exercice de la Force opérationnelle interarmées (JTFEX) 07-1 en vue du prochain déploiement .

Le 21 novembre, le CVN 76 est retourné à San Diego après une formation de maintien en puissance trimestrielle de 12 jours dans le cadre du plan d'entraînement d'intervention de la flotte (FRTP) de la Marine.

Le 2 décembre, l'USS Ronald Reagan mène actuellement des opérations de routine dans la zone d'exploitation du sud de la Californie.

Le 19 décembre, le Reagan est actuellement amarré à quai à NAS North Island à la suite d'une qualification de porte-avions de l'escadron de remplacement de la flotte (FRS-CQ).

27 janvier 2007 L'USS Ronald Reagan a quitté San Diego pour un déploiement intensif dans le Pacifique occidental, dans le cadre du plan d'intervention de la flotte (FRP) de la Marine, tandis que l'USS Kitty Hawk (CV 63) fait l'objet d'une maintenance programmée à Yokosuka, au Japon.

Le 9 février, le groupe aéronaval du CVN 76 est entré dans la zone de responsabilité (AOR) de la 7e flotte américaine.

Le 24 février, l'USS Ronald Reagan et l'USS Lake Champlain (CG 57) se sont rendus à Sasebo, au Japon, pour une escale prévue au port.

Le 1er mars, le capitaine Richard Butler a relevé le capitaine Craig Williams en tant que commandant de l'escadre aérienne Carrier (CVW) 14 au cours d'une cérémonie de passation de commandement aérienne. Butler, originaire de Lexington, Ky., est diplômé de l'Université du Kentucky en 1983. Il est entré à l'école des aspirants-officiers en 1983 et a été désigné aviateur naval en juillet 1985.

Le 7 mars, le Reagan CSG est arrivé à Hong Kong pour une escale programmée.

Le 15 mars, le capitaine Richard "Rhett" Butler a réalisé son 1 000e atterrissage arrêté par un porte-avions alors qu'il pilotait un F/A-18E Super Hornet du Strike Fighter Squadron (VFA) 115.

Le 18 mars, le groupe aéronaval de l'USS Ronald Reagan a participé à un exercice avec la Force d'autodéfense maritime japonaise (JMSDF) dans la mer des Philippines du 16 au 18 mars. Les navires JMSDF participant au PASSEX étaient le JS Myoko (DDG 175), le JS Hamagiri (DD 155), le JS Yuugiri (DD 153) et le JS Haruna (DDH 141).

Le 22 mars, le CVN 76 est arrivé à Busan, en République de Corée, pour une escale prévue dans le cadre de l'exercice de réception, de mise en scène, de déplacement et d'intégration/Foal Eagle 2007. RSOI/FE 07 est un exercice combiné/joint mené chaque année avec des forces des États-Unis et de la République de Corée.

Le 7 avril, l'USS Ronald Reagan a conclu un déchargement de munitions de trois jours avec le navire de munitions du Military Sealift Command (MSC) USNS Flint (T-AE 32), marquant le début de la fin du déploiement de pointe du porte-avions.

9 avril Le porte-avions s'est arrêté à Pearl Harbor pour une brève escale au port. Avant de partir pour San Diego, plus de 500 amis et membres de la famille de l'équipage de Reagan devraient embarquer à bord du navire dans le cadre de la "Tiger Cruise".

20 avril, l'USS Ronald Reagan est retourné à la base aéronavale de l'île du Nord après une période de trois mois en cours.

Le 31 octobre, le CVN 76 est retourné à San Diego après deux jours d'essais en mer, après une disponibilité incrémentielle planifiée (PIA) de 6 mois. Des systèmes de combat avancés et de l'installation électronique, des compartiments d'amarrage améliorés et de nouvelles dalles de pont, Ronald Reagan a reçu plus de 150 millions de dollars en rénovations et mises à niveau depuis son entrée dans le cycle PIA en mai.

Le 9 novembre, le Reagan est retourné au port d'attache après avoir terminé la certification de poste de pilotage de quatre jours. En cours pour une croisière d'une journée entre amis et en famille le 11 novembre.

Le 16 novembre, l'Adm arrière. James P. Wisecup a soulagé l'Adm arrière. Charles W. Martoglio en tant que commandant du groupe aéronaval, au cours d'une cérémonie de passation de commandement tenue à bord de son navire amiral, l'USS Ronald Reagan.

Le 27 novembre, le CVN 76 a quitté le port d'attache pour la période de disponibilité de formation sur les navires sur mesure (TSTA).

Le 15 décembre, des marins de l'USS Ronald Reagan, ainsi que les pilotes et l'équipage de l'escadron d'hélicoptères anti-sous-marins quatre (HS-4) ont sauvé une adolescente qui a subi une rupture de l'appendice à bord d'un navire de croisière battant pavillon des Bermudes au large de la côte sud de la Basse-Californie , Mexique.

18 décembre, le porte-avions est retourné à la base aéronavale de l'île du Nord après une période de 21 jours en cours, complétant le problème de disponibilité de formation et d'évaluation finale du navire sur mesure (TSTA/FEP).

11 janvier 2008 L'USS Ronald Reagan a jeté l'ancre au large de Santa Barbara, en Californie, pour une escale prévue. Au cours de la période de deux jours du 8 au 10 janvier, le navire de munitions du Military Sealift Command USNS Flint (T-AE 32) a transféré plus de deux millions de livres de munitions au CVN 76 retourné à San Diego le 15 janvier.

Le 28 janvier, le Reagan est actuellement sur la côte sud de la Californie pour effectuer des qualifications de porte-avions.

Le 9 mars, le CVN 76 mène actuellement un CQ pour les escadrons de remplacement de la flotte (FRS) au large de la côte ouest.

Le 7 avril, l'USS Ronald Reagan CSG est retourné à San Diego après avoir terminé un exercice d'unité de formation composite de 22 jours (COMPTUEX), au large des côtes du sud de la Californie, dans le cadre du cycle de formation pour un déploiement régulier.

Le 14 avril, le Reagan Carrier Strike Group participe actuellement à l'exercice de la Force opérationnelle interarmées (JTFEX) 08-5, du 11 au 18 avril. Rentré chez lui le 22 avril.

19 mai, USS Ronald Reagan, commandé par le capitaine Kenneth J. Norton, a quitté NAS North Island pour un déploiement prévu.

12 juin, le Cmdr. Richard T. Brophy soulagé le Cmdr. Eric K. Wright en tant que commandant des "Eagles" du Strike Fighter Squadron (VFA) 115, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne.

Le 19 juin, le CVN 76 CSG est arrivé à Hong Kong pour une escale prévue au port.

Le 25 juin, l'USS Ronald Reagan Carrier Strike Group et l'USNS Safeguard (T-ARS 50) sont récemment arrivés au large des Philippines pour fournir une aide humanitaire et des secours aux victimes du typhon Fengshen et pour aider aux opérations de sauvetage du malheureux MV Princesse des étoiles. Le ferry de 24 000 tonnes transportait 864 passagers et membres d'équipage lorsqu'il a coulé samedi au large de l'île de Sibuyan, à 300 kilomètres au sud de Manille, au plus fort d'un typhon.

Le 3 juillet, l'USS Ronald Reagan a quitté la mer de Sulu et les eaux autour de l'île philippine de Panay, après avoir aidé l'opération de secours humanitaire du gouvernement philippin. Les équipages ont effectué 332 sorties autour de Panay et ont livré plus de 519 000 livres de fournitures indispensables aux victimes du typhon.

Le 6 juillet, le porte-avions de classe Nimitz s'est arrêté dans le port d'Apra, à Guam, pour une escale de routine.

Le 14 juillet, le CVN 76 est arrivé à Busan, en République de Corée, pour une escale prévue au port.

Le 28 juillet, le Reagan s'est arrêté à Sasebo, au Japon, pour une escale de routine.

Le 18 août, l'USS Ronald Reagan, ainsi que l'USS Gridley (DDG 101) et l'USS Chancellorsville (CG 62), se sont rendus à Port Klang, en Malaisie, pour une escale.

Le 3 septembre, le Reagan a récemment relevé l'USS Abraham Lincoln (CVN 72) en station dans le nord de la mer d'Arabie. Le CVN 76 a lancé ses premières sorties le 28 août, à l'appui de l'opération Enduring Freedom.

Le 22 octobre, l'USS Ronald Reagan CSG est actuellement au large des côtes indiennes pour participer à l'exercice Malabar 2008 du 15 au 24 octobre.

25 octobre Le porte-avions à propulsion nucléaire est arrivé à Singapour pour une escale programmée.

Le 17 novembre, le Reagan s'est arrêté à Pearl Harbor, à Hawaï, pour une visite de routine au port.

25 novembre, l'USS Ronald Reagan est retourné à San Diego après un déploiement de six mois. L'avion de CVW-14 a lancé plus de 1150 sorties à l'appui des forces terrestres dans le sud de l'Afghanistan.

Le 17 février 2009, le CVN 76 a quitté la base aéronavale de l'île du Nord pour les qualifications de porte-avions de l'escadron de remplacement de la flotte au large des côtes du sud de la Californie. L'Escadron d'attaque électronique (VAQ) 129 forme également des pilotes instructeurs pour faciliter la transition de l'EA-6B Prowler à l'EA-18G Growler en cours avec le Reagan. Il s'agit du premier atterrissage des Growlers de VAQ 129 à bord d'un porte-avions.

Le 26 mars, le Ronald Reagan est retourné au port d'attache après avoir terminé l'exercice de maintien en puissance de deux semaines dans l'océan Pacifique, avec le Carrier Air Wing (CVW) 14 et les navires du CSG 7. SUSTAINEX est le dernier exercice coordonné impliquant les navires de Carrier Strike Groupe Sept avant son prochain déploiement plus tard cette année.

16 avril Le porte-avions est actuellement au large des côtes du sud de la Californie en train d'effectuer le CQ.

28 mai, l'USS Ronald Reagan a quitté son port d'attache pour un déploiement prévu dans le Pacifique occidental et au Moyen-Orient. Le départ a été retardé de 24 heures en raison d'un dysfonctionnement d'un régulateur de tension sur l'un des huit générateurs électriques du navire.

Le 21 juin, le CVN 76 a commémoré le premier anniversaire des efforts de secours du typhon Fengshen lors de sa traversée de la mer de Sulu près de la République des Philippines.

24 juin, le Reagan s'amarre au quai 3/4 de la base navale de Changi à Singapour pour une escale prévue au port.

Le 6 juillet, l'avion de Carrier Air Wing (CVW) 14 a lancé ses premières sorties de combat à l'appui de l'opération Enduring Freedom en Afghanistan, après que l'USS Ronald Reagan a relevé l'USS Dwight D. Eisenhower (CVN 69) en station dans le nord de la mer d'Arabie.

2 août, le Cmdr. Scott E. Raupp soulagé le Cmdr. Erik O. Etz en tant que commandant des "Stingers" du Strike Fighter Squadron (VFA) 113, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne.

12 septembre, le Cmdr. Warren E. Sisson, III soulagé le Cmdr. Richard T. Brophy en tant que commandant des "Eagles" du Strike Fighter Squadron (VFA) 115, lors d'une cérémonie de passation de commandement.

Le 22 septembre, l'USS Ronald Reagan, ainsi que l'USS Chancellorsville (CG 62) et l'USS Gridley (DDG 101), ont jeté l'ancre au large de Phuket, en Thaïlande, pour une escale de bonne volonté. Le porte-avions a récemment terminé ses opérations dans la 5e flotte américaine AoR, lançant plus de 1 600 sorties à l'appui de l'OEF.

Le 13 octobre, le CVN 76 est arrivé à Pearl Harbor pour une brève escale et pour récupérer 850 "Tigres".

21 octobre, l'USS Ronald Reagan est retourné à San Diego après un déploiement de cinq mois dans les 5e et 7e AoR de la flotte américaine.

22 février 2010 Le chef électricien adjoint (SS/DV) John G. Conyers est décédé vendredi après avoir subi un choc électrique grave alors qu'il effectuait des travaux électriques de routine à bord du Reagan. Le porte-avions fait actuellement l'objet d'une période de maintenance progressive prévue à la Naval Air Station North Island.

Le 18 mai, l'USS Ronald Reagan est parti pour des essais en mer après avoir terminé le PIA de six mois.

Le 2 juin, le CVN 76 a quitté le port d'attache pour effectuer la certification du poste de pilotage avec le CVW-14.

Le 9 juin, le Reagan a jeté l'ancre à l'approche du port d'Esquimalt, près de Victoria, en Colombie-Britannique, pour participer à la revue de la flotte du Pacifique du centenaire de la marine canadienne, commémorant le 100e anniversaire de la Marine canadienne. L'USS Sampson (DDG 102), l'USS Chosin (CG 65) et l'USS Ford (FFG 54) y participent également.

Le 16 juin, l'USS Ronald Reagan a de nouveau quitté San Diego, après avoir récupéré des membres du CVW-14, pour effectuer la disponibilité de formation sur les navires sur mesure (TSTA) et pour participer à l'exercice biennal Rim of the Pacific 2010, au large des côtes d'Hawaï, à partir du 23 juin. jusqu'au 1er août.

Le 28 juin, le porte-avions de classe Nimitz est arrivé à Joint Base Pearl Harbor-Hickam pour la phase dans le port du 22e RIMPAC. Trente-deux navires, cinq sous-marins, plus de 170 avions et 20 000 personnes y participent.

Le 8 août, l'USS Ronald Reagan est retourné à la base aéronavale de l'île du Nord après une période de près de deux mois. L'exercice RIMPAC a permis à Reagan de tester son système d'armes de lancement de missiles à cellule roulante (RAM) pour la première fois depuis 2007.

12 août, le capitaine Thom W. Burke a relevé le capitaine Kenneth J. Norton en tant que commandant du Reagan lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du navire.

Le 25 août, le Ronald Reagan a quitté San Diego pour une évaluation du Board of Inspection and Survey (INSURV).

8 septembre Le porte-avions a quitté son port d'attache pour des opérations de routine au large des côtes du sud de la Californie, en vue du déploiement à venir l'année prochaine.

Le 18 octobre, l'USS Ronald Reagan CSG est parti pour l'exercice de l'unité de formation composite (COMPTUEX) au large de la côte ouest.

Le 9 novembre, le CVN 76 a été détourné vers une position au sud, pour faciliter la livraison des fournitures nécessaires au C/V Splendor. Le navire de croisière Carnival a signalé qu'il était mort dans l'eau lundi matin, à 150 milles marins au sud-ouest de San Diego, et a demandé l'aide des garde-côtes.

Le 17 décembre, le Reagan est retourné à son port d'attache après deux jours de navigation au large des côtes du sud de la Californie.

Le 4 janvier 2011, l'USS Ronald Reagan a quitté la base aéronavale de l'île du Nord pour une formation et une certification de deux semaines en vue d'un prochain déploiement.

2 février, l'USS Ronald Reagan CSG a quitté San Diego pour un déploiement prévu dans les 5e et 7e zones de responsabilité de la flotte américaine (AoR). Le groupe d'attaque participera d'abord à l'exercice de la force opérationnelle interarmées (JTFEX), au large des côtes du sud de la Californie, avant de se diriger vers l'ouest.

11 mars, USS Ronald Reagan CSG, USS Essex (DG 2), USS Blue Ridge (LCC 19), USS Germantown (LSD 42) et USS Harpers Ferry (LSD 49) ont reçu l'ordre de se rendre au Japon et de fournir des secours en cas de catastrophe, si appelé à la suite d'un tremblement de terre catastrophique de magnitude 9,0 qui a fait des milliers de morts vendredi. Le Reagan devait auparavant se rendre à Busan, en République de Corée, avant de participer à l'exercice Foal Eagle 2011.

Le 13 mars, le CVN 76 est arrivé au large de la côte est de Honshu, tôt dimanche, pour servir de plate-forme à flot pour le ravitaillement en carburant de la Force d'autodéfense japonaise et d'autres hélicoptères impliqués dans les efforts de sauvetage et de récupération à terre.

Le 23 mars, l'USS Ronald Reagan a pris une pause dans ses opérations de vol aujourd'hui afin de procéder à un lavage à l'eau douce, sur son pont d'envol et ses avions embarqués, afin d'éliminer toute trace restante de contamination radioactive de l'usine de Fukushima Dai-Ichi qui aurait pu être déposée tout en menant des opérations de secours en cas de catastrophe au cours des 11 derniers jours.

Le 8 avril, l'USS Ronald Reagan participe actuellement à l'exercice Malabar 2011, avec la marine indienne, dans la mer des Philippines. Le Reagan CSG a conclu son soutien à l'opération Tomodachi le 5 avril.

Le 18 avril, le capitaine Kevin Mannix, commandant adjoint, Carrier Air Wing (CVW) 14, a terminé son 1 000e atterrissage arrêté à bord du porte-avions avec le piège d'un F/A-18F affecté à la "Black Knights" de Strike Fighter Squadron (VFA ) 154.

Le 19 avril, l'USS Ronald Reagan CSG est arrivé à Fleet Activities Sasebo pour une escale de trois jours.

Le 1er mai, le Reagan Carrier Strike Group a jeté l'ancre au large de Phuket pour une visite de quatre jours en Thaïlande.

Le 15 mai, l'avion de Carrier Air Wing (CVW) 14 a récemment lancé ses premières sorties de combat à l'appui de l'opération Enduring Freedom en Afghanistan.

Le 22 mai, l'USS Ronald Reagan s'est arrêté dans le port de Khalifa Bin Salman à Hidd pour une visite de quatre jours au Royaume de Bahreïn.

23 juin, le Cmdr. Russell W. Jones soulagé le Cmdr. Christopher A. Middleton en tant que commandant des "Cougars" de l'Escadron d'attaque électronique tactique (VAQ) 139, lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du navire. Jones sera le dernier commandant des Cougars à piloter un EA-6B Prowler puisque l'escadron devrait passer au EA-18 Growler à la fin de 2011.

Le 12 août, l'USS Ronald Reagan CSG est arrivé à Hong Kong pour une escale de quatre jours.

Le 21 août, le Reagan a amarré à Kilo Wharf dans le port d'Apra, Guam, pour une visite de routine au port.

Le 31 août, le porte-avions est arrivé à Pearl Harbor pour une visite portuaire de trois jours et pour récupérer famille et amis pour une croisière Tiger.

9 septembre, l'USS Ronald Reagan est retourné à San Diego après un déploiement de sept mois.

Le 14 octobre, le CVN 76 a quitté la base aéronavale de l'île du Nord pour des qualifications de transporteur avec le CVW-14. Il est rentré chez lui le 3 novembre.

Le 4 novembre, l'USS Ronald Reagan est reparti pour effectuer le CQ, au large des côtes du sud de la Californie, pour le Naval Air Training Command (NATRACOM).

Le 11 novembre, le Reagan est actuellement en cours pour une qualification de transporteur d'escadron de remplacement de la flotte (FRS-CQ).

Le 6 janvier 2012, l'USS Ronald Reagan a quitté San Diego pour 12 mois, d'une valeur de 210 millions de dollars, la disponibilité incrémentielle planifiée en cale sèche (DPIA) au chantier naval de Puget Sound et à l'installation de maintenance intermédiaire (PSNS&IMF) à Bremerton, Washington.

12 mars 2013 Le Ronald Reagan a amarré à la base navale de Kitsap-Bremerton's Pier Bravo après trois jours en cours pour des essais en mer A quitté Bremerton le 18 mars Est retourné à San Diego le 21 mars.

Le 3 mai, l'USS Ronald Reagan a quitté NAS North Island pour une période de 12 jours afin d'effectuer les certifications de poste de pilotage, les qualifications de transporteur CVW-2/FRS (CQ) et le chargement de munitions avec l'USNS Richard E. Byrd (T-AKE 4).

Le 3 juin, le vice-amiral Kenneth E. Floyd a relevé le vice-amiral Gerald R. Beaman en tant que commandant de la troisième flotte américaine lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Reagan à la base aéronavale de l'île du Nord.

Le 6 juin, le CVN 76 a quitté San Diego pour une période de six jours en cours pour effectuer un entraînement de routine dans le cadre de l'opération SOCAL. Zone. En cours pour les qualifications de transporteur FRS/TRACOM du 11 au 22 juillet.

13 août, le capitaine Christopher E. Bolt a relevé le capitaine Thom W. Burke en tant que commandant de l'USS Ronald Reagan lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du navire.

Le 5 septembre, le Ronald Reagan a quitté son port d'attache pour une période de huit jours afin d'effectuer un entraînement de routine au large des côtes du sud de la Californie. Organisation d'une " journée portes ouvertes " à NAS North Island du 21 au 22 septembre En cours à nouveau du 16 au 21 octobre En route pour Group Sail avec le CVW-2 et le DESRON 9 du 30 octobre au 15 novembre.

Le 4 décembre, l'USS Ronald Reagan a quitté la base aéronavale de l'île du Nord pour une période de huit jours en cours afin d'effectuer un entraînement de routine dans le cadre de l'opération SOCAL. Zone en cours pour le CQ de l'escadron de remplacement de la flotte (FRS) du 23 au 30 janvier 2014 En cours pour une disponibilité de formation sur mesure (TSTA) et un problème d'évaluation finale (FEP) avec le CVW-2 du 17 mars au 8 avril En cours pour un ami et croisière d'une journée en famille le 9 avril.

Le 20 mai, le Ronald Reagan a quitté son port d'attache pour le FRS-CQ et le déchargement de munitions avec l'USNS Carl Brashear (T-AKE 7), après une disponibilité de maintenance continue (CMAV) de six semaines.

Le 30 mai, l'USS Ronald Reagan a jeté l'ancre au large de Santa Barbara, en Californie, pour une escale de trois jours. Retourné à NAS North Island le 3 juin.

Le 12 juin, le CVN 76 a quitté San Diego pour les qualifications de transporteur (CQ) avec le CVW-2 et pour participer à l'exercice multinational biennal Rim of the Pacific (RIMPAC). Quartier le 18 juin.

23 juin, le Cmdr. Gregory P. Sawtell soulagé le Cmdr. Richard H. Weitzel en tant que commandant des "Blue Hawks" de l'Escadron de frappe maritime d'hélicoptères (HSM) 78, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne.

Le 26 juin, l'USS Ronald Reagan a amarré au poste d'amarrage H3/H4 à Pearl Harbor, à Hawaï, pour la phase portuaire de l'exercice RIMPAC 2014 En cours pour la phase en mer le 7 juillet, à nouveau à Pearl Harbor du 31 juillet au 3 août.

10 août, le Ronald Reagan est retourné au port d'attache après une période de deux mois en cours.Examen de sauvegarde du réacteur opérationnel (ORSE) en route vers San Diego.

Le 14 août, Adm arrière. Patrick A. Piercey soulagé Adm arrière. Patrick D. Hall en tant que commandant du groupe aéronaval (CSG) 9, au cours d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Reagan.

Le 4 septembre, Huntington Ingalls Inc. a obtenu une modification de 24,2 millions de dollars à un contrat précédemment attribué (N00024-13-C-4315) pour la disponibilité incrémentielle planifiée (PIA) de l'USS Ronald Reagan. Les travaux seront exécutés à Coronado, en Californie, et devraient être terminés d'ici avril 2015. Un contrat supplémentaire de 11,2 millions de dollars a été attribué le 19 septembre.

Le 17 avril 2015, l'USS Ronald Reagan a quitté Juliet Pier, NAS North Island pour des essais en mer à la suite d'un PIA de sept mois amarré à Kilo Pier le 20 avril en cours pour les certifications du poste de pilotage et le CQ avec le Carrier Air Wing (CVW) 2 du 28 avril- 3 mai En cours pour les essais de qualification des systèmes de combat (CSSQT), chargement de munitions avec l'USNS Cesar Chavez (T-AKE 14) et CVW-11/FRS/TRACOM Carrier Qualifications (CQ) du 4 au 28 mai.

Le 26 juin, le Ronald Reagan a quitté San Diego pour une disponibilité de formation sur mesure (TSTA) et un problème d'évaluation finale (FEP) avec le CVW-2 amarré à Berth Lima le 20 juillet en cours pour une croisière entre amis et famille le 23 juillet.

Le 24 juillet, le vice-amiral Nora W. Tyson a relevé le vice-amiral Kenneth E. Floyd en tant que commandant de la 3e flotte américaine lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du CVN 76.

Le 5 août, l'USS Ronald Reagan a quitté Carrier Wharf, NAS North Island pour des opérations locales.

Le 8 août, le Ronald Reagan s'amarre à Kilo Pier pour une période d'échange d'équipage et d'équipement de 10 jours. Plus de 1 400 membres d'équipage de Reagan embarqueront sur l'USS George Washington pour un voyage de deux mois vers son nouveau port d'attache de Norfolk, en Virginie. Le soi-disant "équipage des trois présidents" rentrera à San Diego au début de l'année prochaine. Le reste de l'équipage du Reagan restera à San Diego et sera affecté à l'USS Theodore Roosevelt (CVN 71).

Le 26 août, le CVN 76 a quitté NAS North Island pour une période de trois jours en cours afin d'effectuer une évaluation après l'échange de coque et des certifications de poste de pilotage avec le CVW-11.

31 août, l'USS Ronald Reagan a quitté San Diego pour un changement de port d'attache à Yokosuka, au Japon.

Le 1er septembre, l'USS Ronald Reagan a embarqué pour la première fois le Carrier Air Wing (CVW) 5, temporairement stationné à NAS Fallon, Nevada. 17.

Du 23 au 24 septembre, le Ronald Reagan a participé à un exercice de défense aérienne (ADEX), avec les USS Chancellorsville (CG 62) et USS Preble (DDG 88), dans le cadre de l'opération Guam. Zone.

Le 1er octobre, l'USS Ronald Reagan s'est amarré au quai 12, Fleet Activities Yokosuka dans la préfecture de Kanagawa, au Japon, pour la première fois.

Le 12 octobre, le Ronald Reagan a accueilli plus de 15 000 visiteurs lors d'une "Portes Ouvertes" au CFAY.

15 octobre, l'USS Ronald Reagan a quitté Yokosuka pour sa première patrouille dans le Pacifique occidental dans le cadre des Forces navales déployées en avant (FDNF).

Le 18 octobre, le Reagan Carrier Strike Group (CSG) a participé à l'International Fleet Review, organisé par la Japan Maritime Self-Defense Force (JMSDF), dans la baie de Sagami.

Le 18 octobre, un E-2C Hawkeye (Bureau #166505), affecté au "Liberty Bells" de l'Airborne Early Warning Squadron (VAW) 115, subit un incendie électrique de classe "A" à Hangar Bay #1, vers 13h27. heure locale, alors que le porte-avions faisait route au sud de la baie de Sagami.

Le 22 octobre, le CVN 76 a jeté l'ancre par une profondeur d'eau de plus de 165 pieds, au large de la côte est de Busan, en République de Corée, après avoir versé 11 coups de chaîne d'ancre équivalant à plus de 15 brasses, pour une escale de deux jours.

Le 23 octobre, le Ronald Reagan CSG a participé à l'examen de la flotte de la marine de la République de Corée (ROK), alors qu'il était au mouillage en eau profonde, à l'occasion du 70e anniversaire de la création de la marine de la ROK et de l'indépendance nationale.

Du 26 au 29 octobre, l'USS Ronald Reagan CSG a participé à des exercices de défense aérienne (ADEX), à l'est de la péninsule coréenne, avec les ROKS Sejong the Great (DDG 991), ROKS Yulgok Yi I (DDG 992) et ROKS Yang Manchun ( DDH 973).

30 octobre, le Reagan a amarré au quai 1 de la base navale de Busan, en République de Corée, pour une visite portuaire de cinq jours.

14 novembre, le Cmdr. David B. Waidelich soulagé le Cmdr. Michael D. France en tant que commandant du VAW-115 lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne, alors que le porte-avions était en cours dans la mer des Philippines.

Le 16 novembre, l'USS Ronald Reagan CSG a commencé sa participation à un exercice annuel bilatéral de neuf jours (ANNUALEX) 27G, entre les États-Unis et la Force d'autodéfense maritime japonaise (JMSDF), dans les eaux au sud du Japon.

21 novembre, le Cmdr. Douglas T. Gray soulagé le Cmdr. Geoffrey P. Bowman en tant que commandant des "Eagles" du Strike Fighter Squadron (VFA) 115, lors d'une cérémonie de passation de commandement.

Du 1er au 2 décembre, le Ronald Reagan a effectué un déchargement de munitions avec l'USNS Wally Schirra (T-AKE 8) Est retourné à Yokosuka le 3 décembre.

12 avril 2016 Le capitaine Michael P. Donnelly a relevé le capitaine Christopher E. Bolt en tant que 7e commandant de l'USS Ronald Reagan lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du navire à quai 12, activités de la flotte Yokosuka.

Le 9 mai, l'USS Ronald Reagan a quitté Yokosuka pour une période de quatre jours en cours, pour effectuer des essais en mer et le chargement de munitions avec l'USNS Wally Schirra, après une disponibilité restreinte sélectionnée (SRA) de quatre mois en cours du 31 mai au 1er juin.

4 juin, USS Ronald Reagan a quitté la couchette 12, Fleet Activities Yokosuka pour une patrouille d'été.

Le 18 juin, le Ronald Reagan CSG-5 a mené des opérations de vol à double porte-avions, avec l'USS John C. Stennis (CVN 74) Carrier Strike Group (CSG) 3, alors qu'il était en route à l'est d'Okinawa, au Japon, a traversé le détroit de Luzon en direction ouest le 1er juillet .

13 juillet, le Cmdr. Daniel D. Cochran soulagé le Cmdr. Adrian T. Calder en tant que commandant des "Royal Maces" du Strike Fighter Squadron (VFA) 27, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne, alors que le porte-avions était en route dans la mer de Chine méridionale.

26 juillet, l'USS Ronald Reagan est retourné à Yokosuka après avoir effectué une patrouille de sept semaines.

Le 29 juillet, l'Adm arrière. Charles F. Williams a relevé l'Adm arrière. John D. Alexander en tant que commandant de la Force opérationnelle (TF) 70 au cours d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Reagan.

Le 17 août, l'USS Ronald Reagan a quitté son port d'attache pour une évaluation du Board of Inspection and Survey (INSURV) Amarré au quai 12 le 18 août Sortie d'urgence en raison de l'approche du typhon Lionrock du 28 au 31 août.

3 septembre, l'USS Ronald Reagan a quitté Fleet Activities Yokosuka pour une patrouille d'automne de routine.

Le 12 septembre, le Ronald Reagan CSG a commencé sa participation à un exercice d'entraînement sur le terrain biennal Valiant Shield 2016, dans le Guam Op. Zone.

Le 13 septembre, les F/A-18 Super Hornets, affectés au Strike Fighter Squadron (VFA) 115 et Electronic Attack Squadron (VAQ) 138, ont participé à un exercice de naufrage (SINKEX) de l'ex-USS Rentz (FFG 46), 117 milles marins au nord-est de Guam.

Le 24 septembre, le CVN 76 a amarré à Kilo Wharf dans le port d'Apra, à Guam, pour une visite de cinq jours au port Liberty.

4 octobre, le Cmdr. Robert G. Wickman a soulagé le Cmdr. Kenneth P. Ward en tant que commandant des "Saberhawks" de l'Escadron de frappe maritime d'hélicoptères (HSM) 77, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne.

Le 10 octobre, le matelot Danyelle Luckey est décédé à bord de l'USS Ronald Reagan, d'une cause encore à déterminer, alors que le navire faisait route au sud-ouest de la péninsule coréenne.

11 octobre, le Cmdr. Gregory P. Malandrino soulagé le Cmdr. Rafe K. Wysham en tant que commandant des "Diamondbacks" du Strike Fighter Squadron (VFA) 102, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne.

Le 14 octobre, l'USS Ronald Reagan, ainsi que l'USS Chancellorsville (CG 62), l'USS Curtis Wlibur (DDG 54), l'USS John S. McCain (DDG 56) et l'USS Stethem (DDG 63), ont participé à un exercice photo (PHOTOEX) avec le ROKS Sejong the Great (DDG 991), le ROKS Choe Yeong (DDH 981), le ROKS Gyeonggi (FFG 812), le ROKS Jeju (FF 958) et deux corvettes de classe Pohang, après un exercice d'entraînement bilatéral de quatre jours Invincible Spirit dans les eaux de la péninsule coréenne.

Le 16 octobre, le Ronald Reagan a amarré au quai 1 de la base navale de Busan, en République de Corée, pour une escale de cinq jours.

Le 30 octobre, le Ronald Reagan CSG-5 a commencé sa participation à ANNUALEX 28G, la composante maritime de l'exercice biennal Keen Sword 2017, avec la Force d'autodéfense maritime japonaise (JMSDF), au nord et à l'est d'Okinawa, au Japon.

Le 11 novembre, l'USS Ronald Reagan, avec l'USS Chancellorsville, l'USS Shiloh (CG 67), l'USS Barry (DDG 52) et l'USS Chicago (SSN 721), ont participé à un PHOTOEX avec le JS Izumo (DDH 183), JS Kurama ( DDH 144), JS Ashigara (DDG 178), JS Yamagiri (DD 152), JS Akizuki (DD 115), JS Souryu (SS 501) et JS Oumi (AOE 426).

Du 18 au 19 novembre, le Ronald Reagan a effectué un déchargement de munitions avec l'USNS Charles Drew (T-AKE 10).

21 novembre, USS Ronald Reagan amarré au quai 12, Fleet Activities Yokosuka après une patrouille de 11 semaines.

Le 10 janvier 2017, l'USS Ronald Reagan a commencé une disponibilité restreinte sélectionnée (SRA) de quatre mois alors qu'il était amarré au quai 12 en cours pour des essais en mer et le chargement de munitions avec l'USNS Charles Drew du 7 au 12 mai.

16 mai, l'USS Ronald Reagan a quitté Yokosuka pour une patrouille d'été après un jour de retard en raison d'un "problème matériel non spécifié".

Le 22 mai, le Ronald Reagan a terminé la certification du poste de pilotage et le CQ avec le Carrier Air Wing (CVW) 5, alors qu'il faisait route dans le nord de la mer des Philippines.

Le 31 mai, le groupe aéronaval de l'USS Ronald Reagan (CSG) 5 a transité par le détroit de Tsugaru en direction ouest a participé à un exercice photo (PHOTOEX) avec l'USS Carl Vinson (CVN 70) CSG-1 et les navires de la Force d'autodéfense maritime du Japon (JMSDF), comme une "preuve de force" dans la mer du Japon, le 1er juin A traversé le détroit de Corée en direction sud le juin ? A traversé le détroit de Luzon en direction ouest le 12 juin.

Du 13 au 15 juin, le Ronald Reagan CSG a participé à un exercice de passes (PASSEX) avec le JS Izumo et le JS Sazanami (DD 113) tout en transitant par la mer de Chine méridionale en direction ouest.

17 juin, CVN 76 amarré au quai 3/4, RSS Singapura (L'ex-Changi Naval Base) pour une visite de quatre jours au port Liberty à Singapour.

Le 8 juillet, l'USS Ronald Reagan a commencé sa participation à un exercice conjoint biennal Talisman Saber 2017, alors qu'il était en cours dans la mer de Corail, au large des côtes du Queensland, en Australie.

Le 11 juillet, un MV-22B Osprey, affecté aux « Dragons » du Marine Medium Tiltrotor Squadron (VMM) 265 (renforcé) et actuellement embarqué sur l'USS Bonhomme Richard (LHD 6), a atterri à bord du Reagan pour la première fois.

Le 23 juillet, l'USS Ronald Reagan a amarré à Grain Wharf dans le port de Brisbane, en Australie, pour une visite de liberté de cinq jours.

9 août, USS Ronald Reagan amarré au quai 12, Fleet Activities Yokosuka après une patrouille de 12 semaines.

8 septembre, l'USS Ronald Reagan a quitté Yokosuka pour une patrouille d'automne de routine.

Le 12 septembre, le Ronald Reagan a terminé une qualification de transporteur de trois jours (CQ), avec le CVW-5, alors qu'il était en cours dans les eaux au sud du Japon. Sazanami (DD 113) et JS Akebono (DD 108), le 14 septembre.

15 septembre, le Cmdr. Shane P. Tanner soulagé le Cmdr. Daniel R. Prochazka en tant que commandant du "Tigertails" du Airborne Early Warning Squadron (VAW) 125, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne dans la mer des Philippines.

24 septembre, le Cmdr. Alex L. Hampton soulagé le Cmdr. Daniel D. Cochran en tant que commandant des "Royal Maces" du Strike Fighter Squadron (VFA) 27, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne dans la mer des Philippines.

Le 29 septembre, l'USS Ronald Reagan, ainsi que l'USS Chafee (DDG 90), ont transité par le détroit de Luzon en direction ouest Ancré au WA #2 dans le port de Victoria pour une visite du port de liberté à Hong Kong du 2 au 6 octobre. escorté par JS Shimakaze (DDG 172), le 7 octobre.

Le 18 octobre, l'USS Ronald Reagan, ainsi que l'USS Stethem (DDG 63), ont participé à un PHOTOEX avec les ROKS Sejong the Great (DDG 991), ROKS Yang Manchun (DDH 973), ROKS Munmu the Great (DDH 976), ROKS Kang Won (DD 922), ROKS Sokcho (PCC 778) et ROKS Gwangmyeong (PCC 782), au début d'un exercice d'opérations spéciales de lutte contre la mer (MCSOFEX) de trois jours, dans les eaux à l'est de la péninsule coréenne.

Le 21 octobre, le Ronald Reagan a amarré au quai 1 de la base navale de Busan, en République de Corée, pour une escale de cinq jours.

Le 12 novembre, l'USS Ronald Reagan CSG a participé à deux PHOTOEX avec l'USS Nimitz (CVN 68) CSG, l'USS Theodore Roosevelt (CVN 71) CSG, JS Ise (DDH 182), JS Inazuma (DD 105), JS Makinami (DD 112) et six navires de la marine de la ROK, en guise de « démonstration de force » dans la mer du Japon.

Le 16 novembre, l'USS Ronald Reagan CSG a commencé un exercice annuel de 10 jours (ANNUALEX) 28G, avec la Force maritime d'autodéfense japonaise (JMSDF), dans les eaux autour d'Okinawa, au Japon.

22 novembre, un Greyhound C2-A (Bureau #162175), affecté aux "Fournisseurs" de l'Escadron de soutien logistique de la flotte (VRC) 30 Det. 5, s'est écrasé à environ 90 milles au nord-ouest de l'atoll d'Okinotorishima, vers 14 h 45. JST, en route du MCAS Iwakuni au CVN 76. Huit personnes à bord ont été secourues. Le lieutenant Steven Combs, l'Aviation Manswain&rsquos Mate Airman Matthew Chialastri et l'Aviation Ordnanceman Airman Apprentice Bryan Grosso sont perdus en mer.

Du 1er au 2 décembre, le Ronald Reagan a effectué un déchargement de munitions avec l'USNS Charles Drew (T-AKE 10).

4 décembre, USS Ronald Reagan amarré au quai 12, Fleet Activities Yokosuka après avoir terminé une patrouille de trois mois.

11 mai 2018 Le Ronald Reagan a quitté Yokosuka pour des essais en mer après un chargement de munitions à disponibilité restreinte sélectionnée (SRA) de quatre mois avec l'USNS Cesar Chavez (T-AKE 14) du 14 au 15 mai. Il est rentré chez lui le 17 mai.

29 mai, l'USS Ronald Reagan a quitté Yokosuka pour une patrouille d'été après un jour de retard en raison d'un "problème matériel non spécifié".

Le 3 juin, le Ronald Reagan a terminé la certification du poste de pilotage et le CQ, avec le Carrier Air Wing (CVW) 5, alors qu'il faisait route dans la mer des Philippines.

Le 11 juin, l'USS Ronald Reagan CSG-5 a commencé sa participation à un exercice trilatéral Malabar 2018, avec la Force maritime d'autodéfense japonaise (JMSDF) et des navires de la marine indienne, dans le cadre de l'opération Guam. Zone Participation à un exercice photo (PHOTOEX), à l'est de Saipan, le 15 juin Entrée dans la mer de Chine méridionale le 24 juin.

Le 26 juin, l'USS Ronald Reagan a jeté l'ancre au large des côtes de Manille, en République des Philippines, pour une escale de quatre jours. A traversé le détroit de Luzon en direction est le juillet ?.

Du 6 au 7 juillet, le Ronald Reagan a participé à un exercice de défense aérienne (ADEX), avec l'USS Antietam (CG 54) et l'USS Milius (DDG 69), alors qu'il était en cours à l'est d'Okinawa, au Japon.

Le 18 juillet, l'Adm arrière. Karl O. Thomas a relevé l'Adm arrière. Marc H. Dalton en tant que commandant de la Force opérationnelle (CTF) 70 au cours d'une cérémonie de passation de commandement à bord du CVN 76, alors qu'il était en cours dans la mer des Philippines.

24 juillet, USS Ronald Reagan amarré au quai 12 sur Fleet Activities Yokosuka après une patrouille de deux mois.

27 juillet, la sortie d'urgence Ronald Reagan de Yokosuka en raison de l'approche du typhon Jongdari est rentrée chez elle le 30 juillet a organisé une "porte ouverte" en conjonction avec le 42e festival annuel de la Journée de l'amitié, le 4 août. 7 Amarré au quai 12 le 10 août.

14 août, l'USS Ronald Reagan a quitté Fleet Activities Yokosuka pour une patrouille de routine automnale.

Le 31 août, le Ronald Reagan a participé à un PHOTOEX avec les USS Antietam, USS Milius, JS Kaga (DDH 184), JS Suzutsuki (DD 117) et JS Inazuma (DD 105), comme une « démonstration de force » dans le sud de la Chine Mer.

10 septembre, le capitaine Patrick J. Hannifin a relevé le capitaine Michael P. Donnelly en tant que 8e commandant de Ronald Reagan lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du navire, alors qu'il était en cours dans la mer des Philippines.

Le 17 septembre, l'USS Ronald Reagan CSG-5 a participé à un PHOTOEX au début d'un exercice d'entraînement sur le terrain biennal Valiant Shield 2018, dans le Guam Op. Zone.

24 septembre, le Ronald Reagan a amarré à Kilo Wharf dans le port d'Apra, Guam, pour une visite prolongée de huit jours au port Liberty.

Le 11 octobre, l'USS Ronald Reagan, ainsi que l'USS Chancellorsville (CG 62) et l'USS Benfold (DDG 65), ont participé à un passage en revue, alors qu'ils faisaient route au large de la côte sud de l'île de Jeju, dans le cadre de la République de Corée (ROK) Revue internationale de la flotte (IFR) 2018.

Le 12 octobre, le CVN 76 a amarré au quai A, complexe civilo-militaire de Jeju sur l'île de Jeju, en République de Corée, pour une escale de quatre jours.

19 octobre, Un Sea Hawk MH-60R, affecté aux "Saberhawks" de l'Escadron d'hélicoptères de frappe maritime (HSM) 77, a effectué un atterrissage d'urgence et s'est écrasé sur le pont d'envol du navire, peu après le décollage à 9 heures du matin, heure locale, alors que le Reagan était en cours dans le mer des Philippines. Certains militaires ont été évacués pour des raisons médicales vers un hôpital des Philippines.

Le 29 octobre, l'USS Ronald Reagan CSG a commencé sa participation à l'ANNUALEX 30G, la composante maritime de l'exercice biennal Keen Sword 2019, avec les navires de la Force d'autodéfense maritime japonaise (JMSDF), au nord et à l'est d'Okinawa, au Japon a participé à un PHOTOEX sur 8 novembre.

12 novembre, Un F/A-18F Super Hornet, affecté aux « Diamondbacks » du Strike Fighter Squadron (VFA) 102, s'est écrasé dans la mer des Philippines vers 11 h 45, à environ 150 milles au sud-est de Naha, dans la préfecture d'Okinawa, après avoir connu un problème mécanique. Les deux membres d'équipage se sont éjectés en toute sécurité et ont été récupérés.

Le 16 novembre, l'USS Ronald Reagan, ainsi que l'USS Chancellorsville, ont participé à un PHOTOEX avec l'USS John C. Stennis (CVN 74) CSG-3, comme une « démonstration de force » dans la mer des Philippines.

Le 21 novembre, le Ronald Reagan a jeté l'ancre à Western Anchorage (WA) #2 dans le port de Victoria pour une escale de quatre jours à Hong Kong pour célébrer le jour de Thanksgiving.

5 décembre, USS Ronald Reagan amarré au quai 12 sur Fleet Activities Yokosuka après avoir terminé une patrouille de près de quatre mois.

17 mai 2019 Le Ronald Reagan est rentré au port d'attache après cinq jours d'essais en mer, après une disponibilité restreinte sélectionnée (SRA) de quatre mois.

22 mai, l'USS Ronald Reagan a quitté Yokosuka pour une patrouille d'été de routine dans la zone de responsabilité de la 7e flotte américaine (AoR).

11 juin, le Ronald Reagan a participé à un PHOTOEX avec le JS Izumo (DDH 183), le JS Murasame (DD 101) et le JS Akebono (DD 108), alors qu'il faisait route dans la mer de Chine méridionale A traversé le détroit de Luzon en direction est le 14 juin A transité en direction de l'ouest à nouveau le 17 juin.

Le 18 juin, l'USS Ronald Reagan a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Amelia Earhart (T-AKE 6) et l'USNS Walter S. Diehl (T-AO 193), alors qu'il était en cours au large de la côte nord-ouest des Philippines. mer avec l'USNS Matthew Perry (T-AKE 9) le 27 juin A traversé le détroit de Luzon en direction est le 28 juin.?

3 juillet, le Cmdr. Bryan M. Haney soulagé le Cmdr. Luke H. Davis en tant que commandant des "Shadowhawks" de l'Escadron d'attaque électronique (VAQ) 141 lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne, alors qu'il était en cours dans la mer de Corail.

Le 5 juillet, l'USS Ronald Reagan a amarré à Grain Wharf dans le port de Brisbane, en Australie, pour une visite de cinq jours avant de participer à un exercice biennal Talisman Sabre 2019 A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Matthew Perry, alors qu'il était en cours dans la mer de Corail , le 21 juillet.

Le 2 août, le capitaine Michael A. Rovenolt a relevé le capitaine Forrest O. Young en tant que commandant du Carrier Air Wing (CVW) 5 au cours d'une cérémonie de passation de commandement aérienne, alors qu'il était en cours dans la mer des Philippines.

Le 7 août, l'USS Ronald Reagan a jeté l'ancre à environ 6 n.m. au large de Manille, République des Philippines, pour une escale de quatre jours A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS John Ericsson (T-AO 194), alors qu'il était en cours dans la mer des Philippines, le 13 août A effectué une ravitaillement en mer avec l'USNS Richard E. Byrd (T-AKE 4) le 14 août.

Le 17 août, le capitaine Michael Rovenolt, commandant du CVW-5, a terminé son 1 000e atterrissage arrêté à bord du porte-avions avec le piège d'un F/A-18E Super Hornet, affecté aux "Royal Maces" du Strike Fighter Squadron ( VFA) 27.

24 août, l'USS Ronald Reagan a amarré au quai 12 sur Fleet Activities Yokosuka après une patrouille de trois mois en cours pour une croisière d'amis et de famille le 25 août.

14 septembre, l'USS Ronald Reagan a quitté les activités de la flotte de Yokosuka pour une patrouille de routine d'automne dirigée par des qualifications de transporteur (CQ) avec le CVW-5, au large de Shikoku, du 15 au 19 septembre.

Le 20 septembre, le capitaine Steven H. DeMoss a relevé le capitaine Jonathan C. Duffy en tant que commandant de l'escadron de destroyers (DESRON) 15 lors d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Reagan, alors qu'il faisait route au large de la côte sud du Japon.

Le 23 septembre, l'USS Ronald Reagan, ainsi que l'USS Chancellorsville (CG 62), sont entrés dans la mer de Chine méridionale après avoir transité par le détroit de Luzon en direction ouest. A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS John Ericsson et l'USNS Carl Brashear (T-AKE 7) le 25 septembre.

Le 29 septembre, le contre-amiral George M. Wikoff a relevé le contre-amiral Karl O. Thomas en tant que commandant de la Force opérationnelle (CTF) 70 au cours d'une cérémonie de passation de commandement à bord du Reagan.

Le 6 octobre, l'USS Ronald Reagan a participé à un PHOTOEX avec l'USS Boxer (LHD 4), l'USS Antietam (CG 54), l'USS Chancellorsville et l'USS Wayne E. Meyer (DDG 108), alors qu'il était en cours de « démonstration de force » dans le Mer de Chine méridionale A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Carl Brashear le 14 octobre.

17 octobre, USS Ronald Reagan amarré à quai 3/4, RSS Singapura pour une visite du port Liberty de quatre jours à Singapour A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Carl Brashear, alors qu'il faisait route dans la mer des Philippines, le 28 octobre. déchargement de munitions du 30 au 31 octobre.

2 novembre, USS Ronald Reagan amarré au quai 12 sur Fleet Activities Yokosuka après une patrouille de sept semaines.

5 mai 2020 Le Ronald Regan a quitté le port d'attache pour des essais en mer, après une disponibilité restreinte sélectionnée (SRA) de cinq mois. Chargement de munitions effectué avec l'USNS Carl Brashear (T-AKE 7) du 8 au 10 mai. 14 Amarré au quai 12 le 15 mai En route à nouveau le 21 mai.

22 mai, Le Ronald Reagan a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Tippecanoe (T-AO 199) Brève escale à Sagami Wan le 23 mai A effectué un chargement de munitions avec l'USNS Carl Brashear, alors qu'il faisait route à l'est d'Okinawa, le 28 mai Revenu à la maison le 5 juin.

8 juin, l'USS Ronald Reagan a quitté les activités de la flotte de Yokosuka pour une patrouille prévue dans la 7e flotte américaine AoR.

12 juin, le Ronald Reagan a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Alan Shepard (T-AKE 3), alors qu'il était en cours dans la mer des Philippines. 3.

Le 6 juillet, l'USS Ronald Reagan, ainsi que l'USS Antietam et l'USS Mustin (DDG 89), ont participé à un PHOTOEX avec l'USS Nimitz (CVN 68), l'USS Princeton (CG 59) et l'USS Ralph Johnson (DDG 114), en cours comme "démonstration de force" en mer de Chine méridionale A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Cesar Chavez (T-AKE 14) le 7 juillet A traversé le détroit de Lombok en direction du sud le 1er juillet ? A traversé le détroit de la Sonde en direction nord le 15 juillet.?

Le 18 juillet, le Ronald Reagan a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Richard E. Byrd (T-AKE 4), alors qu'il faisait route dans la mer de Chine méridionale A traversé le détroit de Balabac en direction est le 19 juillet A traversé le détroit de Surigao en direction nord le 20 juillet .

Le 21 juillet, l'USS Ronald Reagan CSG a participé à un PHOTOEX avec le JS Teruzuki (DD 116), le HMAS Canberra (L02), le HMAS Hobart (DDG 39), le HMAS Arunta (FFH 151), le HMAS Stuart (FFH 153) et le HMAS Sirius ( O 266), alors qu'il était en cours dans la mer des Philippines, a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Pecos (T-AO 197) le 22 juillet.

28 juillet, Le Ronald Reagan CSG mène actuellement des opérations dans la mer de Chine orientale, au large de la côte sud-ouest du Japon A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Washington Chambers (T-AKE 11) le 31 juillet Amarré au quai 12, Flotte Activités Yokosuka pour une brève escale le 1er août A traversé le détroit de Tsugaru en direction ouest le 6 août A traversé le détroit de Corée en direction du sud le 8 août A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Alan Shepard, alors qu'il faisait route au nord d'Okinawa, le 1er août. dix.

11 août, le Cmdr. Joseph J. Hubley soulagé le Cmdr. Brent H. Jaquith en tant que commandant des "Royal Maces" du Strike Fighter Squadron (VFA) 27, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne.

Le 14 août, l'USS Ronald Reagan et l'USS Rafael Peralta (DDG 115) ont traversé le détroit de Luzon en direction de l'ouest. Ils ont transité en direction de l'est le 15 août. 16.

20 août, le Cmdr. Joshua M. Ales soulagé le Cmdr. Bryan M. Haney en tant que commandant des "Shadowhawks" de l'Escadron d'attaque électronique (VAQ) 141 lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne, alors qu'il était en cours dans la mer des Philippines.

Le 22 août, l'USS Ronald Reagan a amarré à Kilo Wharf dans le port d'Apra, Guam, pour une escale de quatre jours au port de liberté. le 1er septembre A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS John Ericsson (T-AO 194) le 5 septembre A effectué un ravitaillement en mer avec l'USS Mustin le 7 septembre.

10 septembre, le Ronald Reagan amarré au quai 12 sur Fleet Activities Yokosuka pour une escale d'une journée A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Alan Shepard et l'USNS Tippecanoe le 13 septembre.

Le 19 septembre, l'avion de Carrier Air Wing (CVW) 5 a participé à un exercice de naufrage (SINKEX) de l'ex-USS Curts (FFG 38), au large de la côte nord-est de Guam, dans le cadre d'un exercice biennal d'entraînement sur le terrain Valiant Shield 2020.

Le 22 septembre, l'USS Ronald Reagan a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Alan Shepard et l'USNS Tippecanoe. 28.

1er octobre, le capitaine Frederick C. Goldhammer a relevé le capitaine Patrick J. Hannifin en tant que 9e commandant du CVN 76 au cours d'une courte cérémonie dans la timonerie du navire, alors qu'il était en cours dans la mer des Philippines.

Le 3 octobre, l'USS Ronald Reagan a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Pecos, alors qu'il était en cours dans la mer des Philippines. A traversé le détroit de Balabac en direction ouest le 6 octobre. A traversé le détroit de Singapour le 8 octobre. 8-9 A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Carl Brashear (T-AKE 7) le 10 octobre Transit en direction sud du 11 au 12 octobre Transit le détroit de Singapour en direction est le 12 octobre.

14 octobre, Le Ronald Reagan a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Alan Shepard, alors qu'il était en mer de Chine méridionale A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Pecos le 18 octobre A traversé le détroit de Luzon en direction est le 19 octobre A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Tippecanoe (T-AO 199), alors qu'il était en cours dans la mer des Philippines, le 25 octobre.

Le 26 octobre, l'USS Ronald Reagan a participé à PHOTOEX avec les USS Shiloh (CG 67), USS Barry (DDG 52), JS Kaga (DDH 184), JS Ikazuchi (DD 107), JS Makinami (DD 112), JS Fuyuzuki (DD 118), JS Shiranui (DD 120), JS Yamagiri (DD 152), JS Amagiri (DD 154), JS Sawagiri (DD 157), JS Shimakaze (DDG 172), JS Ashigara (DDG 178), NCSM Winnipeg (FFH 338 ), USNS Tippecanoe et JS Mashu (AOE 425), commençant l'exercice biennal d'entraînement sur le terrain Keen Sword 21 dans les eaux au sud du Japon.

27 octobre, le Cmdr. Daniel O'Hara a soulagé le Cmdr. Harry C. Evans, III en tant que commandant des "Diamondbacks" du Strike Fighter Squadron (VFA) 102, lors d'une cérémonie de passation de commandement aérienne.

Le 5 novembre, l'Adm arrière. William C. Pennington, Jr., a relevé l'Adm arrière. George M. Wikoff en tant que commandant de la Force opérationnelle (CTF) 70 au cours d'une brève cérémonie à bord du Reagan.

Le 6 novembre, le capitaine Adrian T. Calder a relevé le capitaine Michael A. Rovenolt en tant que commandant du Carrier Air Wing (CVW) 5 au cours d'une cérémonie de passation de commandement aérienne, alors qu'il était en cours dans la mer des Philippines.

Du 12 au 13 novembre, le Ronald Reagan a effectué un déchargement de munitions avec l'USNS Alan Shepard.

14 novembre, USS Ronald Reagan amarré au quai 12 sur Fleet Activities Yokosuka après une patrouille de cinq mois.

Le 11 mai 2021, l'USS Ronald Reagan a quitté son port d'attache pour des essais en mer à la suite d'un chargement de munitions à disponibilité restreinte sélectionnée (SRA) de cinq mois avec l'USNS Amelia Earhart (T-AKE 6) du 14 au 15 mai Amarré au quai 12 le 16 mai.

19 mai, l'USS Ronald Reagan a quitté Yokosuka pour un déploiement prévu dans les 5e et 7e AoR de la flotte américaine.

25 mai, le Ronald Reagan a terminé la certification du poste de pilotage et le CQ avec le Carrier Air Wing (CVW) 5, alors qu'il était en cours dans la mer des Philippines a effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Pecos (T-AO 197) et l'USNS Charles Drew ( T-AKE 10) le 27 mai A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Rappahannock (T-AO 204), alors qu'il faisait route à l'est d'Okinawa, le 3 juin A effectué un ravitaillement en mer avec l'USNS Amelia Earhart le 13 juin .

14 juin, Le Ronald Reagan a transité par le détroit de Luzon en direction ouest Participation à un PHOTOEX avec le RSS Intrepid (FFS 69) le 17 juin A traversé le détroit de Singapour le 18 juin.


USS Hornet avant la mise en service - Historique

Histoire de l'USS Indiana

Ce sous-marin d'attaque de nouvelle génération fournira à la Marine les capacités nécessaires pour maintenir la suprématie sous-marine du pays jusqu'au 21e siècle. VirginieLes sous-marins de classe - auront une furtivité améliorée, des capacités de surveillance sophistiquées et des améliorations de guerre spéciales qui leur permettront de répondre aux exigences multi-missions de la Marine.

Le futur USS Indiana aura la capacité d'attaquer des cibles à terre avec des missiles de croisière Tomahawk très précis et d'effectuer une surveillance secrète à long terme de la zone terrestre, des eaux littorales ou d'autres forces basées en mer. D'autres missions incluent la livraison de mines anti-sous-marine et anti-navire et la cartographie des champs de mines. Il est également conçu pour la livraison et le soutien des forces spéciales.

Le SSN 789 sera construit à Huntington Ingalls Industries-Newport News Shipbuilding à Newport News, en Virginie, pèsera 7 800 tonnes et mesurera 377 pieds de long, aura une largeur de 34 pieds et fonctionnera à plus de 25 nœuds en immersion. Il est conçu avec une centrale nucléaire qui ne nécessitera pas de ravitaillement pendant la durée de vie prévue du navire, réduisant ainsi les coûts du cycle de vie tout en augmentant le temps en cours.

Virginie-Les sous-marins de classe sont construits dans le cadre d'un accord de collaboration unique entre General Dynamics Electric Boat et Huntington Ingalls Industries-Newport News.

USS Indiana BB 58

Le troisième cuirassé à être nommé en l'honneur de l'État de l'Indiana a été posé le 20 novembre 1939 à la Newport News Shipbuilding and Dry Dock Company Newport News, en Virginie. Deux ans et un jour plus tard, le 20 novembre 1941, le navire a été lancé lors d'une brillante cérémonie d'avant-guerre avec le secrétaire à la Marine Frank Knox donnant le discours d'ouverture. Servant de sponsor pour le nouveau cuirassé était Mme Lewis C. Robbins, fille de l'Indiana's Gouverneur, Henry F. Schricker.

Pendant que l'INDIANA était en train d'être équipé, les Japonais ont porté leur coup perfide à Pearl Harbor (7 décembre 1941), qui a temporairement éliminé la quasi-totalité de la puissance de frappe lourde de l'US Navy. L'urgence était à portée de main ! L'achèvement de l'USS INDIANA fut encore plus précipité et, le 30 avril 1942, il fut commissionné avec le capitaine Aaron Stanton Merrill, USN, comme premier commandant. De son mât de misaine flottait le vieux National Ensign que le BB-1 avait piloté lorsqu'il s'est engagé dans la bataille de Santiago, à Cuba, pendant la guerre hispano-américaine.

Lors de sa mise en service, le deuxième des cuirassés de la classe Dakota du Sud déplacé 35 000 tonnes mesurait 680 pieds de long avait un faisceau de 108'2" tiré 29'3" d'eau pouvait faire 27 nœuds de vitesse était habité par 2 109 officiers et les hommes étaient armés de 9 Les canons de 16", 20 canons de 5", 24 canons de 40 mm (plus tard augmentés à 48) et 16 canons de 20 mm (plus tard augmentés à 52) pouvaient transporter 7 340 tonnes de mazout, 188 tonnes de diesel, 22 tonnes d'essence, 341 tonnes d'eau d'alimentation de réserve et 439 tonnes d'eau potable et avait une autonomie de 17 450 milles marins à une vitesse de croisière de 15 nœuds ou 6 400 milles marins à une vitesse de 25 nœuds.

Les Japonais avaient rapidement avancé à travers les Philippines, d'autres îles du Pacifique et en Asie, élargissant leur empire infortuné, tandis que les États-Unis se rétablissaient régulièrement. Pendant cette période, INDIANA a terminé son équipement et son armement et a mené sa croisière d'essai dans la baie de Casco, dans le Maine. Les exercices de tir étaient parmi les caractéristiques les plus importantes de l'entraînement intensif avec chaque monture de canon, des fusils de 16 pouces des batteries principales aux montures de 20 mm des canons anti-aériens faisant l'objet d'un entraînement considérable.

Entièrement chargé de munitions et de fournitures, l'USS INDIANA a quitté Hampton Roads, en Virginie, le 9 novembre 1942, en route vers l'île de Tongatabu via le canal de Panama. Le navire a jeté l'ancre dans le port de Nukualofa, à Tongatabu, dans les îles Tonga et a pris ses fonctions avec la flotte du Pacifique le 28 novembre, rejoignant la Carrier Screenig Force 28 du contre-amiral Lee. avancées dans les Salomon. À cette époque, la marine américaine était au plus bas dans le Pacifique avec seulement les cuirassés USS WASHINGTON, USS SOUTH DAKOTA, et maintenant USS INDIANA, ainsi que les porte-avions USS SARATOGA et USS ENTERPRISE portant le fardeau de la guerre du Pacifique.

Ces grands navires, ainsi que quelques croiseurs et destroyers ont protégé les débarquements américains sur Guadalcanal. Il n'y a jamais eu de bataille pour le groupe INDIANA, seulement une menace constante d'une, avec la Flotte Jap feinte et esquivant, mais sans jamais s'affronter avec ce groupe. Plus tôt dans cette campagne, cependant, l'ennemi avait porté un autre coup dur. Un groupe de croiseurs et de destroyers japonais s'est approché de Guadalcanal sans être détecté et y avait écrasé une force de croiseurs alliés, coulant le HMAS CANBERRA, l'USS ASTORIA, l'USS QUINCY et l'USS VINCENNES, dans ce qui est maintenant connu comme la première bataille de l'île de Savo.

L'INDIANA a soutenu l'opération de l'île Rennell les 29 et 30 janvier 1943 et de février à mai 1943, il a opéré à partir de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, se prémunissant contre la menace japonaise dans le Pacifique Sud et s'engageant dans des exercices d'entraînement. En juin et une partie de juillet, le navire a opéré avec le groupe opérationnel 36.3 à l'appui de la campagne de Nouvelle-Géorgie.

Au cours de cette période, l'ajout de l'USS MASSACHUSETTS et de l'USS ALABAMA de l'Atlantique USS NORTH CAROLINA de Pearl Harbor, et le premier des nouveaux porte-avions, a abouti à la formation de la Task Force 58. INDIANA a quitté Nouméa le 31 juillet 1943, en route à Pearl Harbor, où il est arrivé le 9 août. Ici, la Task Force 58 s'est préparée pour le raid sur l'île de Marcus. En quittant Pearl Harbor le 21 août, la force avec les Carriers Yorktown, Essex et Independence a lancé le raid sur l'île de Marcus le 31. À la suite de ce raid, l'INDIANA est retourné à Pearl Harbor, où il a été en cale sèche pendant 16 jours.

Le 21 octobre 1943, il quitte Pearl Harbor avec les forces de soutien désignées pour l'invasion des îles Gilbert, arrivant aux îles Fidji le 7 novembre 1943.

Quatre jours plus tard, cependant, le cuirassé était de nouveau en route, avec le contre-amiral Lee maintenant commandant, Battleships, Pacific, en compagnie d'autres unités des BatDivs 8 et 9. Le 16, les battlewagons et leurs écrans se joignirent. Le contre-amiral C. A. "Baldy" Pownall's TG 50.1, le contre-amiral Pownall arborant son drapeau à deux étoiles à Yorktown (CV-10), l'homonyme du porte-avions perdu à Midway. La force combinée s'est ensuite dirigée vers les îles Gilbert pour se joindre aux bombardements quotidiens des positions japonaises dans les Gilbert et les Marshall, les adoucissant pour un assaut imminent. Le 19, les avions de la TG 50.1 attaquèrent Mili et Jaluit dans les Marshalls, poursuivant ces frappes jusqu'au 20 novembre, jour où les forces de la Marine, de la Marine et de l'Armée débarquèrent sur Tarawa et Makin dans les Gilbert. Le 22, le groupe de travail a envoyé ses avions contre Mili par vagues successives par la suite, le groupe a fumé pour opérer au nord de Makin.

C'est à Tarawa qu'elle reçut son baptême du feu. Elle était avec le groupe nord de nos forces, près de l'île Makin, lorsque les bombardiers-torpilleurs ennemis des Marshalls ont attaqué. Ils sont arrivés au crépuscule de l'est, laissant les navires de la force opérationnelle se profiler contre le soleil de l'ouest et contre les fusées éclairantes que d'autres Japs avaient larguées. Les avions lance-torpilles arrivèrent bas, juste à côté de l'eau, avec les canons de l'INDIANA envoyant un formidable barrage. Elle a tué pour la première fois lorsqu'un des avions ennemis a commis l'erreur de s'approcher trop près d'elle.

L'Indiana a rendez-vous avec d'autres groupes de porte-avions qui composaient la TF 50 le 25 novembre et, lors de la réorganisation qui a suivi, a été affecté au TG 50.4, le groupe opérationnel de porte-avions rapide sous le commandement du contre-amiral Frederick C. "Ted" Sherman. Les porte-avions constituant le noyau du groupe étaient Bunker Hill (CV-17) et Monterey (CVL-26), les cuirassés qui les protégeaient étaient l'Alabama (BB-60), le Dakota du Sud (BB-57) en plus de l'Indiana. Huit destroyers complétaient l'écran.

Le groupe a opéré au nord de Makin, fournissant une protection aérienne, de surface et anti-sous-marine pour le déroulement des opérations de déchargement à Makin, à compter du 26 novembre. Les avions ennemis attaquèrent le groupe les 27 et 28 mais furent chassés sans infliger aucun dommage aux forces opérationnelles des porte-avions rapides.

Alors que la campagne des îles Gilbert touchait à sa fin, le TG 50.8 a été formé le 6 décembre 1943, sous les ordres du contre-amiral Lee, à Washington. Les autres navires de ce groupe comprenaient le North Carolina (BB-55), le Massachusetts (BB-59), l'Indiana (BB-58), le South Dakota (BB-57) et l'Alabama (BB-60) et les porte-avions Bunker Hill et Monterey. Onze destroyers protégeaient les navires lourds. Le groupe a d'abord navigué au sud et à l'ouest d'Ocean Island pour prendre position pour le bombardement aérien et de surface de l'île de Nauru, la riche petite île de phosphate que les Japonais avaient volée aux Britanniques. Avant l'aube du 8 décembre, les porte-avions ont lancé leurs groupes d'attaque tandis que la force de bombardement formée en colonne 135 tirs de 16 pouces des six cuirassés sont tombés sur les installations ennemies de Nauru et, une fois le bombardement terminé, les batteries secondaires des cuirassés ont pris à leur tour, deux avions de chaque cuirassé ont repéré la chute de tir.Après une nouvelle période de frappes aériennes contre Nauru, le groupe opérationnel a navigué vers Efate, où il est arrivé le 12 décembre. Ce jour-là, en raison d'un changement dans les plus hauts échelons de commandement, la TF 57 est devenue la TF 37.

Le 19 janvier 1944, le cuirassé, avec le reste du groupe opérationnel, prit la mer pour prendre rendez-vous avec des éléments de la TF 58, la force opérationnelle des porte-avions rapides sous le commandement général du vice-amiral Marc A. "Pete" Mitscher. Faisant partie du TG 58.1, l'Indiana a protégé les porte-avions rapides de son groupe alors qu'ils lançaient des frappes aériennes sur Taroa et Kwajalein dans les derniers jours de janvier 1944. L'Indiana, le Massachusetts et Washington ont quitté la formation avec quatre destroyers comme écran et ont bombardé l'atoll de Kwajalein. le 30. D'autres frappes aériennes ont suivi le lendemain.

Les seuls dommages sérieux subis par l'Indiana au cours de longues opérations avec le groupe de travail des porte-avions rapides sont le résultat d'une collision avec le cuirassé Washington pendant la campagne des îles Marshall, lorsque l'Indiana a tourné devant le Washington dans des conditions de noircissement du navire alors qu'il manœuvrait avant le ravitaillement du matin. opérations. À 4 h 29, le 1er février 1944, le Washington a heurté l'Indiana sur la hanche tribord à l'image 107 à un angle d'environ 26 degrés. Les dommages à l'Indiana se sont étendus du pont principal au virage de la cale à travers les trois coques extérieures, à l'arrière jusqu'au cadre 142, et sur le pont principal du cadre 103 au cadre 165. Un total de 14 vides ont été inondés et 13 réservoirs de carburant endommagé. L'arbre extérieur tribord a été endommagé de façon irréparable et la vis intérieure du côté tribord a été endommagée. Des câbles d'alimentation et de démagnétisation ont été sectionnés, et de graves dommages structurels aux cloisons longitudinales intérieures du système de protection latérale s'étendaient du cadre 106 à 130. Le bordé extérieur a été bombé entre les deuxième et troisième ponts et s'est gravement rompu au-dessus du deuxième pont. Le capot tribord du télémètre et le télémètre de la tourelle arrière de la batterie principale ont été endommagés, deux supports quadruples de 40 mm et quatorze supports simples de 20 mm ont été détruits, et deux supports de 20 mm ont été endommagés. La catapulte tribord et un hydravion OS2U-3 ont été perdus. La gîte tribord résultante a été corrigée en inondant les vides bâbord. Trois hommes ont été tués et un a été blessé. Les deux navires, escortés par quatre destroyers, ont navigué vers la lagune de Majuro à six nœuds, arrivant le 2 février pour des réparations temporaires. Le matin venu, le navire s'est glissé dans la lagune de Majuro, qui avait été prise aux Japonais seulement 48 heures auparavant. Après que des réparations temporaires aient été faites, elle s'est tenue hors de la lagune le 7 février, en route vers Pearl Harbor. L'INDIANA a boité jusqu'à Pearl Harbor, y est arrivé le 13 et est allé au Navy Yard pour des réparations.

Les dommages subis par l'Indiana se sont produits à l'endroit le plus vulnérable dans la longueur de la citadelle blindée. En effet, une étude de vulnérabilité détaillée menée au début de 1945 a conclu que, si la poupe non protégée était criblée, l'inondation de la zone du troisième pont entre les cloisons 113 et 128 ½ entraînerait probablement le naufrage d'un cuirassé de la classe Dakota du Sud par la poupe. C'est précisément la zone où l'Indiana a été touché par Washington. Dans ce cas, la cloison de retenue de l'Indiana est restée intacte et la stabilité longitudinale du navire n'a pas été compromise. Cependant, il semble qu'une collision très similaire, impliquant des dommages à la poupe ainsi qu'à ce compartiment critique, aurait peut-être suffi évier.

Les réparations terminées, l'Indiana a rejoint la célèbre Task Force 58 pour le raid Truk du 29 au 30 avril 1944 et a bombardé l'île de Ponape le 1er mai. En juin, le char de combat s'est rendu aux Mariannes avec une flotte américaine géante pour l'invasion de ce groupe stratégique. L'Indiana a soutenu les frappes aériennes frappant les défenses ennemies dans les Mariannes sur les îles de Saipan, Tinian, Guam, Rota et Pagan. Les aviateurs de la Task Force 58 ont également attaqué à deux reprises et endommagé un convoi japonais à proximité le 12 juin. Le jour suivant, le groupe opérationnel de destroyers de cuirassés du vice-amiral Lee a été détaché du corps principal de la force et a effectué un bombardement à terre contre les installations ennemies sur Saipan et Tinian. Soulagé le 14 par deux groupes de travail sous les contre-amiraux J. B. Oldendorf et W. L. Ainsworth, le groupe du vice-amiral Lee se retira momentanément. Le 16 juin, les avions TF 58 de l'amiral Mitscher bombardèrent les installations japonaises d'Iwo Jima dans les îles Volcano et de Chichi Jima et Haha Jima dans les Bonins. Pendant ce temps, les marines ont débarqué sur Saipan sous le couvert de tirs navals intensifs et d'avions basés sur des porte-avions. Le même jour, l'amiral Jisaburo Ozawa, commandant le corps principal de la flotte japonaise, reçut l'ordre d'attaquer et de détruire la force d'invasion dans les Mariannes. Le départ de son groupe de porte-avions a toutefois été surveillé de près par le sous-marin Redfin (SS-272), alors qu'il quittait Tawi Tawi, l'île la plus occidentale de l'archipel de Sulu. Flying Fish (SS-229) a également aperçu la force d'Ozawa alors qu'elle entrait dans la mer des Philippines. Le Cavalla (SS-244) a transmis par radio un rapport de contact sur un groupe de ravitaillement ennemi le 16 juin et a continué à le suivre alors qu'il se dirigeait vers les Mariannes. Elle a aperçu de nouveau des unités de la Flotte Combinée japonaise le 18 juin.

L'amiral Raymond A. Spruance, commandant la 5e flotte, avait entre-temps pris connaissance du mouvement japonais et avait donc publié son plan de bataille. La force du vice-amiral Lee formait un écran protecteur autour des porte-avions vitaux. Washington, six autres cuirassés, quatre croiseurs lourds et 14 destroyers déployés pour couvrir les flattops le 19 juin, les navires ont été attaqués par des avions japonais basés sur des porte-avions et à terre au début de la bataille de la mer des Philippines. Le 19 juin, le déluge est arrivé, avec la Force opérationnelle 58 sous attaque aérienne presque continuellement. Chaque navire envoyait un rideau apparemment impénétrable de tirs anti-aériens, mais les Japs arrivèrent. Les artilleurs de l'INDIANA ont tiré sur l'aile d'un avion ennemi arrivant sur le navire depuis son quartier bâbord et il a plongé dans la mer près d'elle.

Le DAKOTA DU SUD a été touché par une bombe sur sa superstructure et SAN FRANCISCO fumait d'un quasi-accident. Cependant, les Japs payaient un prix terrible alors qu'avion après avion plongeait dans l'océan à cause des tirs combinés des forces opérationnelles et des patrouilles aériennes de combat.

Un avion lance-torpilles ennemi est passé à travers le feu concentré de l'INDIANA et a largué une torpille, qui semblait être un coup sûr sur son côté tribord. L avion a été abattu par les canons du navire, mais la torpille s est déclenchée. Rapidement, les canons de l INDIANA se sont ouverts sur la torpille, qui a explosé à seulement 50 mètres de son côté.

Un autre Jap s'est approché trop près du tir précis d'INDIANA et est tombé devant ses armes. Juste après midi, un avion ennemi a largué une bombe ou une torpille qui a explosé dans son sillage. Son mitrailleur a alors tiré sur la queue de l'avion et celui-ci s'est envolé dans la mer. Presque au même moment, un autre Jap s'est approché par le travers tribord. Quand il était à 100 mètres, il a pris feu, a fait une embardée, puis a plongé et s'est écrasé sur le côté du cuirassé. Des débris se sont éparpillés sur les ponts de l'INDIANA, mais le seul résultat de cet accident était une petite bosselure dans le bordé du navire.

À la suite d'une autre explosion de bombe à l'arrière, aucun autre avion ennemi n'a pénétré la couverture de chasse de la force opérationnelle, qui a abattu un raid entier de 15 avions ennemis. Il n'y a eu que cinq victimes à bord, mais toutes étaient des blessures mineures par des éclats d'obus.

L'énorme puissance de feu de l'écran, cependant, ainsi que les patrouilles aériennes de combat agressives pilotées par les porte-avions américains, s'avérèrent trop pour même les japonais agressifs. La lourde perte d'avions japonais, parfois appelée "Marianas Turkey Shoot", a causé de graves pertes dans l'aéronavale japonaise. Au cours de quatre raids massifs, l'ennemi a lancé 373 avions-seulement 130 sont revenus. De plus, 50 bombardiers terrestres de Guam sont tombés en flammes. Plus de 930 avions de transport américains ont été impliqués dans l'action aérienne, leurs pertes se sont élevées à relativement peu : 29 abattus et six perdus sur le plan opérationnel sans la perte d'un seul navire dans le groupe de travail de Mitscher.

Seuls quelques-uns des avions ennemis ont réussi à traverser le barrage de la flak et des chasseurs, l'un d'eux portant un coup direct sur le Dakota du Sud, tuant 27 personnes et en blessant 29. Une bombe a éclaté au-dessus du pont d'envol du porte-avions Wasp (CV-18), tuant un homme, en blessant 12 et couvrant son pont d'envol avec des morceaux de phosphore. Deux avions ont plongé sur Bunker Hill, l'un marquant un quasi-accident et l'autre un coup qui a troué un ascenseur, assommant le système d'essence du pont suspendu, tuant temporairement trois personnes et en blessant 79. Plusieurs incendies ont été rapidement éteints. De plus, Minneapolis (CA-36) et l'INDIANA ont également subi de légers dégâts.

Non seulement les Japonais perdent lourdement dans les avions deux de leurs porte-avions sont bientôt en route vers le bas-Taiho, torpillé et coulé par Albacore (SS-218) et Shokaku, coulé par Cavalla. L'amiral Ozawa, son vaisseau amiral, le Taiho, coulé sous lui, transféra son pavillon à Zuikaku. (Avec le naufrage du Shokaku, le Zuikaku est devenu le dernier des six porte-avions qui ont attaqué Pearl Harbor à rester à flot. Les quatre premiers, Akagi, Kaga, Soryu et Hityu, ont été coulés lors de la bataille de Midway. Le Zuikaku survivra jusqu'à ce qu'il soit sacrifié comme une diversion à la bataille du golfe de Leyte, le 25 octobre 1944.) Alors que la bataille de la mer des Philippines touchait à sa fin, la flotte mobile japonaise retourna à ses bases, vaincue. Pendant ce temps, le groupe de travail de l'amiral Mitscher se retira pour couvrir les opérations d'invasion en cours dans les Mariannes. L'Indiana a fait le plein à l'est de cette chaîne d'îles, puis a continué ses fonctions de contrôle avec le TG 58.4 au sud et à l'ouest de Saipan, soutenant les frappes aériennes continues sur les îles des Mariannes, les frappes se concentrant sur Guam à ce moment-là.

Le 25 juillet, les avions de la TG 58.4 menèrent des frappes aériennes sur le Palaus et sur les navires ennemis à proximité, poursuivant leur programme de frappes jusqu'au 6 août. Ce jour-là, Indiana, avec l'Iowa (BB-61), Washington, Alabama, le croiseur léger Birmingham (CL-62), et un écran de destroyer, a été détaché de l'écran de TG 58.4, formant TG 58.7, sous le vice-amiral Lee .INDIANA, qui navigue avec la Force opérationnelle 58, est resté en mer pendant 64 jours pendant l'opération Marianas, menant des frappes aériennes jusqu'à ce que Saipan, Guam et Tinian soient sécurisés. Le groupe de travail est arrivé à l'atoll d'Eniwetok dans les Marshalls pour faire le plein et reconstituer le 11 août et y est resté presque le reste du mois. Le 30 août, ce groupe est parti, en direction, d'abord, des îles de l'Amirauté et, finalement, des Palaos.

En août 1944, le cuirassé commença ses opérations en tant qu'unité du groupe opérationnel 38.3, bombardant les Palaos, puis les Philippines. Elle a projeté des grèves sur des installations de rivage ennemies du 12 au 30 septembre 1944, en aidant à se préparer à l'invasion à venir de Leyte.

Après deux ans de fonctionnement à grande vitesse, INDIANA avait un besoin urgent de réparations de base. Le navire a fait escale à Manus, puis a navigué jusqu'à Bremerton, dans l'État de Washington, et a accosté au chantier naval américain le 23 octobre. Après que sa révision ait été accomplie, l'INDIANA a quitté Bremerton le 6 décembre 1944 en route vers Pearl Harbor.

À son arrivée à Pearl Harbor le 12 décembre 1944, le cuirassé a mené des exercices d'entraînement pendant neuf jours, et le 10 janvier 1945, il s'est détaché de Pearl Harbor en route pour bombarder Iwo Jima via Eniwetok et Saipan. À Saipan, il a été rejoint par trois croiseurs et le 24 janvier, la force a bombardé Iwo Jima. La seule opposition rencontrée fut deux avions ennemis, dont l'un fut abattu.

Jetant l'ancre à Ulithi le 26 janvier, l'Indiana a rejoint la Force opérationnelle 58 et le 10 février, elle est sortie avec la 5e Flotte pour l'opération Iwo Jima, la prochaine étape sur la route de l'île vers le Japon. Pendant que les Marincs américains débarquaient sur Iwo Jima, la flotte se tenait entre les débarquements et le Japon, les protégeant de toute contre-attaque surprise que l'ennemi pourrait planifier.

Le 16 février 1945, le groupe de travail s'est approché de la côte japonaise sous couvert de mauvaises conditions météorologiques et a réalisé une surprise tactique complète. En conséquence, ils abattirent 322 avions ennemis et en détruisirent 177 autres au sol. De plus, tous ces dommages à l'ennemi n'avaient coûté à la marine américaine que 49 avions.

Le groupe de travail s'est déplacé à Iwo Jima le 17 février pour fournir un soutien direct aux débarquements qui devaient avoir lieu sur cette île le 19. Il a revisité Tokyo le 25 et, le lendemain, a touché l'île de Hachino au large de Honshu. Au cours de ces raids, en plus de causer de gros dégâts ou des installations au sol, les avions américains ont envoyé cinq petits navires au fond et ont détruit 158 ​​avions.

Le 1er mars, des avions de reconnaissance ont survolé l'île d'Okinawa, prenant des photographies de renseignement de dernière minute à utiliser pour planifier l'assaut sur cette île. Le lendemain, les croiseurs de la TF 58 ont bombardé Okino Daito Shima en vue de l'opération à venir. La force s'est ensuite retirée à Ulithi pour se ravitailler. Le groupe de travail de l'Indiana s'est détaché d'Ulithi le 14 mars, à destination du Japon. La mission de ce groupe était d'éliminer la résistance aéroportée de la patrie japonaise aux forces américaines au large d'Okinawa. Les unités de la flotte ennemie à Kure et Kobe, au sud de Honshu, chancelaient sous l'impact des coups explosifs délivrés par les aviateurs de la TF 58. Les 18 et 19 mars, à partir d'un point situé à 100 milles au sud-ouest de Kyushu, la TF 58 a touché des aérodromes ennemis sur cette île. Ces frappes dévastatrices ont beaucoup aidé la campagne terrestre et abaissé le moral des Japonais à la maison. Au cours de cette période, elle a souvent repoussé les attaques d'avions suicides ennemis alors que les Japonais tentaient désespérément mais en vain d'endiguer la marée montante de la défaite. Franklin (CV-17) le 19 et endommagea sérieusement ce porte-avions.

Cet après-midi-là, le groupe de travail s'est retiré de Kyushu, examinant le flattop flamboyant et battu. Ce faisant, l'écran a abattu 48 attaquants. À la fin de l'opération, la force a estimé qu'elle avait rempli sa mission d'interdire toute résistance aérienne à grande échelle aux atterrissages prévus sur Okinawa.

Le 24, Indiana a entraîné ses fusils de 16 pouces sur des cibles à terre à Okinawa. Avec les autres chars de combat de la force opérationnelle, il pilonna les positions et les installations japonaises en préparation des débarquements. Bien que féroce, la résistance japonaise était vouée à l'échec par la diminution du nombre d'avions et de pilotes entraînés pour les piloter. De plus, la flotte japonaise, régulièrement martelée par les attaques aériennes des avions de la 5e flotte, s'est retrouvée confrontée à un ennemi grandissant, puissant et déterminé. Le 17 avril, le cuirassé ennemi intrépide Yamato, avec ses canons de 18,1 pouces, est sorti pour attaquer la flotte d'invasion américaine au large d'Okinawa. Rencontrés de front par un essaim d'avions porteurs, le Yamato, le croiseur léger Yahagi, et quatre destroyers descendirent au fond, victimes d'une puissance aérienne massive. Jamais plus la flotte japonaise ne représentera un défi majeur pour la flotte américaine dans la guerre du Pacifique.

Alors que les avions de la TF 58 envoyaient Yamato et ses consorts au fond de la mer de Chine méridionale, les avions ennemis ripostaient aux unités de surface américaines. Les patrouilles aériennes de combat (CAP) ont renversé 15 avions ennemis et les tirs des navires en ont représenté trois autres, mais pas avant qu'un kamikaze n'ait pénétré le CAP et l'écran pour s'écraser sur le pont d'envol du porte-avions Hancock (CV-19). Le 11 avril, le « Vent divin » a renouvelé ses efforts et seules des manœuvres drastiques et de lourds barrages de tirs ont sauvé la force opérationnelle. Aucun des pilotes fanatiques n'a réussi à toucher directement, bien que les quasi-accidents, proches à bord, aient réussi à causer des dommages mineurs. Les patrouilles aériennes de combat ont emporté 17 avions et les tirs des navires en ont compté une douzaine. Le lendemain, 151 avions ennemis ont engagé des hara-kiri dans la TF 58, mais l'Indiana, hérissée de canons de 5 pouces, 40 millimètres et 20 millimètres, ainsi que d'autres unités des écrans pour les porte-avions vitaux, ont tenu l'ennemi à distance. ou l'a détruit avant qu'il ne puisse atteindre ses cibles.

Au cours des jours qui ont suivi, des avions de la force opérationnelle américaine ont frappé des installations et des installations japonaises dans la patrie de l'ennemi. Les Kamikazes, redoublant d'efforts, ont réussi à percuter trois transporteurs au cours des jours suivants : Intrepid (CV-11), Bunker Hill (CV-17) et Enterprise (CV-6).

Le 5 juin, la flotte américaine au large d'Okinawa a été touchée par un typhon qui a endommagé 33 navires, dont des cuirassés, des porte-avions, des croiseurs et des destroyers. Le typhon est arrivé vers minuit, à 5h00, il pleuvait horizontalement à 138 milles à l'heure, avec une lecture du baromètre de 28,29 pouces - 986,0 millibars, et avec un roulis record de 26 degrés. Un destroyer a signalé qu'il roulait mal (30 degrés), le Pittsburgh a perdu sa proue, le Duluth a provoqué une fuite de proue et le Hornet les coins avant de son poste de pilotage. L'Indiana a perdu le contrôle de la direction pendant 35 minutes et un moteur principal a perdu de la puissance, mais il a surmonté la tempête avec seulement des dommages structurels mineurs à la surface, un OS2U a arraché la catapulte et a poursuivi ses opérations et a navigué vers la baie de San Pedro, aux Philippines, le 13 juin 1945.

L'Indiana quitta Leyte le 1er juillet, soutenant les porte-avions du Groupe opérationnel 38.1 qui attaqua la région de Tokyo le 10. Le cuirassé et ses consorts ont navigué une fois de plus pour les eaux nationales japonaises pour les frappes aériennes des porte-avions sur le cœur de l'ennemi. Neuf jours plus tard, les avions porteurs de la TF 38 détruisaient 72 avions ennemis au sol et détruisaient des sites industriels dans la région de Tokyo. La menace de l'armée de l'air japonaise en déclin était si faible que les Américains n'ont fait aucune tentative pour dissimuler l'emplacement de leur armada qui opérait au large de ses côtes en toute impunité. Le 14 juillet, dans le cadre d'un groupe de bombardement, elle a participé au bombardement des aciéries de Kamaishi, Kamaishi, Honshu, Japon. Il s'agissait de la première attaque par balles contre les îles japonaises par des navires de guerre lourds. Du 15 au 28 juillet, l'Indiana a de nouveau soutenu les transporteurs alors qu'ils lançaient des frappes contre Honshu et Hokkaido.

Le 29 juillet, elle a participé au bombardement de rivage de Hamamatsu, Honshu. À ce stade de la guerre, les navires de guerre alliés étaient capables de bombarder la patrie japonaise presque à volonté. Les avions de la Force opérationnelle 38 ont ensuite fait exploser la base navale japonaise de Yokosuka et ont mis hors de combat l'un des deux cuirassés japonais restants, l'ancien navire amiral de la flotte Nagato. Les 24 et 25 juillet, des avions de transport américains ont visité la région de la mer intérieure, faisant exploser les sites ennemis sur Honshu, Kyushu et Shikoku. Kure a ensuite de nouveau été attaqué. Six grandes unités de flotte y étaient localisées et gravement endommagées, marquant la fin virtuelle de la puissance maritime japonaise. Au cours des semaines qui ont suivi, la TF 38 poursuit ses raids sur les installations industrielles japonaises, les aérodromes et les navires marchands et navals.

Le 9 août, l'Indiana bombarde à nouveau Kamaishi. Le cuirassé a soutenu les porte-avions lors de frappes contre le nord de Honshu le 10 août et dans la région de Tokyo les 13 et 15. Ce dernier fut la dernière frappe de la guerre car, plus tard dans la journée, le Japon capitula. Le 30 août, elle participe au débarquement des États-Unis.forces d'occupation, y compris une force de débarquement de 238 marins et 76 marines de l'effectif de l'Indiana, à la base navale de Yokosuka dans la baie de Tokyo, où la capitulation officielle japonaise a eu lieu le 2 septembre. Le cuirassé vétéran, faisant partie de la force d'occupation, est arrivé dans la baie de Tokyo le 5 septembre, trois jours après la capitulation officielle à bord du cuirassé Missouri (BB-63). Neuf jours plus tard, l'Indiana a navigué pour San Francisco, où il est arrivé le 29 septembre le premier navire de retour de la baie de Tokyo.

À son arrivée aux États-Unis, l'INDIANA avait parcouru à la vapeur 234 888 milles, consommé 36 432 000 gallons de mazout et utilisé 77 millions de gallons d'eau depuis sa mise en service.

Pour la première célébration de la Journée de la Marine d'après-guerre (27 octobre 1945), INDIANA est resté à San Francisco, où les visiteurs sont venus en masse à bord pour inspecter le cuirassé vétéran.

L'INDIANA a déménagé au chantier naval de Puget Sound le 31 octobre, où il a été soumis à une révision majeure. Elle a été placée « en commission en réserve » dans le groupe Bremerton de la flotte de réserve du Pacifique le 11 septembre 1946 et le 11 septembre 1947, son statut a été changé en « en service en réserve ». Le dernier de sa classe à être désarmé.

Le 26 juillet 1954, le président du Conseil des caractéristiques des navires a demandé une conception préliminaire des conversions de classe BB-57 pour augmenter la vitesse. L'examen des opérations de la force opérationnelle rapide a indiqué que la classe South Dakota était admirablement adaptée à un tel service de flotte important à tous égards, sauf la vitesse. Comme l'armement de la batterie principale était considéré comme largement supérieur aux besoins, il a été proposé de retirer la tourelle arrière, fournissant ainsi un volume de coque pour des machines supplémentaires. On voulait augmenter la vitesse maximale à environ 31 nœuds. Le Bureau of Ships a rendu compte de ses enquêtes sur les conversions proposées de la classe South Dakota le 14 septembre 1954. Il a été calculé que 256 000 chevaux-vapeur seraient nécessaires pour une vitesse de 31 nœuds. L'emplacement interne du blindage de la ceinture latérale principale empêchait le retrait du blindage latéral. Afin d'obtenir cette augmentation massive de puissance, il aurait été nécessaire d'installer une usine de propulsion à vapeur considérablement améliorée ou d'utiliser une usine avec des turbines à gaz pour la puissance d'appoint, en utilisant l'usine existante de 130 000 SHP pour les opérations normales. Une telle puissance supplémentaire aurait forcé une refonte de la forme de la coque arrière, afin d'obtenir un débit d'eau raisonnable vers les hélices pour une efficacité de propulsion satisfaisante, ainsi que pour empêcher les vibrations induites par les ailerons. De plus, des hélices plus grosses auraient été nécessaires, ainsi que le déplacement et la modification des paliers d'arbre, des ailerons, des jambes de force, des tubes d'étambot, des gouvernails et de l'appareil à gouverner. Ces conversions majeures ont été estimées à environ 40 000 000 $ par navire, à l'exclusion des dépenses d'activation et des dépenses liées à la mise à niveau ou à la réparation de l'électronique et des systèmes de combat. Les conversions proposées ont été abandonnées.

L'Indiana a été rayé de la Navy List le 1er juin 1962, vendu à la ferraille pour 418 387 $ le 6 septembre 1963 et mis au rebut en 1964.

Le mât de l'Indiana est érigé à l'Université de l'Indiana à Bloomington, son ancre repose à Fort Wayne et d'autres reliques sont exposées dans divers musées et écoles de l'État. Des planches de teck du pont principal ont été utilisées pour construire un bureau et présentées au gouverneur de l'Indiana de l'époque et ont été utilisées par tous les gouverneurs suivants.


Contenu

Secrétaire de la Marine Frank Knox et son épouse, Annie Reid Knox, marraine de frelon, baptême du navire, 30 août 1943.

Le contrat de construction Kearsarge avait été donné à Newport News Shipbuilding le 9 septembre 1940, et sa quille a été posée le 3 août 1942. Le septième frelon  (CV-8) a été coulé lors de la bataille de Santa Cruz le 26 octobre 1942, et la coque du CV-12 a été renommée frelon (le nom Kearsarge est toujours gravé dans sa plaque de quille). [ citation requise ] Il a été lancé le 30 août 1943 et mis en service le 29 novembre 1943. Son premier commandant était le capitaine (plus tard le contre-amiral) Miles R. Browning.


Nouvelles de l'USS Newport CA-148

NEWPORT NEWS, Virginie, janvier 1949
Les gens de NEWPORT NEWS qui ont construit des navires de guerre pour trois guerres sont sur le point de réaliser l'ambition de toute une vie.

Communiqué du Public Information Office, Fifth Naval District, Norfolk, VA. - Dimanche 23 janvier 1949

Au cours de ses 63 ans d'histoire de construction de « bons navires », le NEWPORT NEWS Société de construction navale et de cale sèche a construit plus de 100 navires de combat pour l'US Navy. Ils ont reçu des noms tels que "YORKTOWN", "HORNET", "FRANKLIN", "ENTERPRISE", "RANGER", "MIDWAY" et "CORAL SEA", tous des porte-avions. Ensuite, il y avait les cuirassés "INDIANA", "KENTUCKY" et "MISSISSIPPI". Et les croiseurs "MOBILE", "BIRMINGHAM", "BOLOXI", et "ST. LOUIS". Beaucoup de ces noms devaient devenir célèbres pour leur participation à des actions de guerre célèbres.

Pendant toutes ces années, les citoyens de NEWPORT NEWS ont ardemment espéré qu'un jour ils pourraient construire un homonyme pour leur ville.

Et ainsi, samedi prochain, 29 janvier, dans l'usine de ses constructeurs, le croiseur lourd de 17 000 tonnes de la Navy, "NEWPORT NEWS", sera mis en service en tant qu'unité de combat active de la flotte américaine. Ce sera un événement qui ne sera pas oublié de sitôt par les habitants de cette ville de construction navale. La journée sera une étape mémorable dans les annales de la ville et du chantier naval. La veille de la mise en service marque le 63e anniversaire de la fondation de la Chesapeake Dry Dock and Construction Company, qui prendra plus tard son nom actuel.

Les gens de NEWPORT NEWS sont "fiers comme des paons" de leur navire et vous le diront. Les employés de chantier, des fonctionnaires jusqu'aux ouvriers, ont manifesté un intérêt et une fierté particuliers pour sa construction. Ils ont pris un soin particulier à ce que chaque détail reçoive la note « 4,0 » de la Marine.

En guise de contribution matérielle au navire, les citoyens de la communauté ont généreusement fait don de fonds pour acheter un service en argent de 459 pièces au prix de détail de 15 000 $. Des enveloppes ont été distribuées dans toute la ville et dans les lycées et ont été retournées contenant des pièces de cinq cents, des pièces de dix cents, des pièces de monnaie et des montants plus importants pour couvrir le coût du service d'argent. Le conseil municipal a décidé que chaque citoyen devrait avoir une part dans l'achat de l'argent. Même le bijoutier par qui le service a été acheté a accepté de le fournir au prix coûtant et le fabricant a consenti à renoncer à son profit habituel.

Parrain de la "NEWPORT NEWS" est Mme Homer L. Ferguson, épouse du président du conseil d'administration du chantier naval NEWPORT NEWS. C'est également une coïncidence frappante que M. Ferguson, qui a guidé les destinées de l'entreprise de construction navale pendant 31 ans en tant que président, a assisté au baptême du navire par sa femme le jour de son 74e anniversaire, le 6 mars 1947.

Non seulement le croiseur NEWPORT NEWS se distinguera par le nom qu'il porte, mais il sera également le croiseur le plus grand et le plus puissant construit par le chantier NEWPORT NEWS. Ceci est particulièrement significatif si l'on considère que le NEWPORT NEWS est le 17e d'une longue lignée de croiseurs construits pour la Marine. La lignée a débuté en 1905 avec l'ancien "WEST VIRGINIA" et comprend des modèles mémorables tels que le "HOUSTON", "AUGUSTA" et "BOISE", ainsi que plusieurs croiseurs de la classe "CLEVELAND".

Le NEWPORT NEWS sera le deuxième navire de la marine à porter le nom de Virginia City. L'autre est le croiseur "PORTSMOUTH" nommé d'après les villes jumelles de Portsmouth, en Virginie et du New Hampshire. Un autre croiseur, le « ROANOKE », devrait être mis en service ce printemps à la New York Shipbuilding Company Camden, N.J.

En fait, le premier navire de la Marine à s'appeler NEWPORT NEWS avait très peu de liens avec la ville autre que le nom. C'était l'ancien charbonnier de la ligne Hamburg-American "Odenwald" qui a été construit en 1903 à Flensburg, en Allemagne. Il est devenu un prix pendant la Première Guerre mondiale et acquis par le US Shipping Board en 1917. Plus tard, il a été repris par la Navy et utilisé comme cargo dans le Navy Overseas Transport Service jusqu'à ce qu'il soit rayé de la liste de la Navy en 1924.

Les cérémonies de mise en service colorées débuteront à 14 h 30. et l'amiral W. H. P. Blandy, USN, commandant en chef de l'Atlantique et de la flotte américaine de l'Atlantique seront les principaux orateurs. Des officiers de haut rang de la marine et de l'armée et des dignitaires civils seront sur place lorsque JB Woodward, Jr., président du chantier naval de NEWPORT NEWS, remettra officiellement le navire au contre-amiral Ralph O. Davis, USN, commandant du cinquième district naval, qui accepter le navire pour la marine.

Après un discours d'acceptation de l'amiral Davis, il demandera au capitaine Roland N. Smoot, USN, de mettre le navire en service et de prendre le commandement. L'allocution de l'amiral Blandy sera suivie d'un discours à l'équipage et aux invités du capitaine Smoot.

Le maire R. Cowles Taylor de NEWPORT NEWS présentera ensuite le Silver Service au navire au nom des citoyens de la ville.

Pour prendre les commandes du NEWPORT NEWS, la Marine a choisi l'un de ses jeunes officiers les plus distingués. Le capitaine Smoot, originaire de Provo City, Utah, a obtenu une reconnaissance exceptionnelle pour son service au combat pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a reçu la plus haute distinction de la Marine, la très convoitée Navy Cross pour son action contre la flotte japonaise lors de la bataille du détroit de Surigao dans les îles Philippines en tant que commandant d'un escadron de destroyers. Pour son action en tant que commandant d'escadron de destroyers pendant la campagne d'Okinawa, le capitaine Smoot a reçu une étoile d'or au lieu d'une deuxième croix de la marine. Le futur capitaine du NEWPORT NEWS a également reçu la Légion du Mérite avec une étoile d'or, la médaille d'étoile de bronze avec deux étoiles d'or et le ruban de distinction avec étoile de bronze et le ruban de distinction de l'unité de la marine.

Les caractéristiques de construction améliorées tirées des leçons de la guerre récente sont incorporées dans les NEWPORT NEWS . Le résultat est un navire plus grand et plus rapide avec une plus grande puissance de feu, une plus grande portée de croisière et une meilleure protection contre les attaques aériennes que n'importe quel croiseur lourd précédent.

L'armement principal du navire se compose de canons de huit pouces montés dans des tourelles triples à tir rapide et entièrement automatiques, des salles de manutention des munitions aux bouches des canons. Ils constituent une innovation radicale par rapport aux équipements de munitions précédents et incluent même l'éjection automatique des douilles des supports. Ces armes ont une puissance de feu estimée à quatre fois supérieure à celle des armes précédentes de huit pouces. Même l'utilisation de sacs de poudre a été abandonnée au profit de boîtiers afin d'atteindre la cadence de tir rapide souhaitée. Représentant un changement radical par rapport aux canons rayés des batteries principales des autres navires de la marine, le NEWPORT NEWS n'aura besoin d'aucun gestionnaire de munitions dans les tourelles de ses batteries de huit pouces. La conception moderne des armes de type nouveau représente des caractéristiques de manipulation des munitions qui ont été développées indépendamment dans un certain nombre de montures aux États-Unis et à l'étranger.

La nouvelle cadence de tir rapide est rendue possible par une mécanisation poussée nécessitant une utilisation beaucoup plus importante de systèmes de commande et d'alimentation électriques et hydrauliques que ce qui a été utilisé jusqu'à présent dans l'artillerie. Les modèles pilotes ont été testés sur 100 000 cycles, des tests dépassant ceux auxquels tous les engins précédents ont été soumis, pour assurer des performances satisfaisantes de la grande quantité d'équipements spéciaux. Chaque support de pistolet dispose d'un panneau de commande et d'indicateurs qui indique immédiatement la position des munitions dans l'ensemble du système de chargement, du chargeur à la culasse et l'emplacement exact de tout type de panne électrique dans le système. Les avantages de ce type de dépannage sont évidents.

Sa batterie secondaire se compose de 12 canons de cinq pouces à double monture à double usage et d'une batterie antiaérienne de .20 canons à double monture de trois pouces à double usage, plus une douzaine de mitrailleuses automatiques de 20 mm.

Le NEWPORT NEWS sera le premier navire de la flotte à disposer de la climatisation dans pratiquement tous les compartiments de vie et de travail, à l'exception des locaux des machines. L'installation de l'équipement de climatisation a été conçue pour améliorer l'efficacité de combat de la flotte. Certes, le navire sera plus à l'aise dans les zones tropicales, mais la principale considération est d'améliorer l'efficacité au combat. De longues périodes de chaleur anormale produisent de la fatigue et de l'épuisement pour le personnel ainsi exposé et réduisent l'efficacité au combat de l'équipage. Le système de refroidissement par air est expérimental et s'il s'avère efficace, il est probable qu'un tel équipement sera installé sur toutes les unités de la flotte.

Des expériences approfondies ont été menées par le Bureau des navires de la Marine et le Bureau de médecine pour déterminer le besoin de climatisation et les exigences techniques pour de meilleurs résultats. Les expériences ont été menées avec deux groupes qui ont tous deux travaillé dans des environnements chauds. Un groupe se reposait dans des quartiers chauds typiques tandis que l'autre dormait dans un compartiment refroidi par air. Il a été conclu que le principal facteur sous-jacent aux différences montrées par les deux groupes était la quantité de sommeil réparateur obtenue. Les hommes des quartiers frais dormaient mieux, tandis que presque sans exception les hommes du groupe « chaud » ont développé une éruption cutanée qui a perturbé leur sommeil et entraîné une réduction de leur efficacité.

Le NEWPORT NEWS est le deuxième d'une classe de croiseurs lourds "les plus lourds" au monde connue sous le nom de classe Salem. Le "Des Moines", premier de la classe a été mis en service en novembre de l'année dernière et le "Salem", devrait être achevé au début du printemps.

La propulsion est assurée par des turbines à engrenages entraînant quatre vis et la vapeur sera fournie par quatre chaudières à tubes d'eau à mazout. La vitesse de NEWPORT NEWS est évaluée à plus de 30 nœuds. Elle mesure 716 pieds de long et a une largeur de 76 pieds. Son effectif se composera de 105 officiers et de 1745 hommes de troupe, bien que son allocation de temps de paix soit un peu moindre. Le contrat pour la construction de la croisière a été attribué en avril 1944 et la quille a été posée le 1er octobre 1945.

Après sa mise en service, le NEWPORT NEWS tiendra une journée portes ouvertes le dimanche avec une visite générale du public autorisée. Il partira le lendemain pour le chantier naval de Norfolk à Portsmouth pour une période d'armement d'environ six semaines. Viendra ensuite une période d'entraînement intensive, préalable à la croisière shakedown dans la zone Caraïbes. À la fin du shakedown, elle rejoindra la flotte pour le devoir. Mais où qu'elle aille et quoi qu'elle aille, les gens de NEWPORT NEWS garderont un œil vigilant sur « leur » croiseur.


F/A-18C Hornet effectue le dernier piège sur Nimitz

OCÉAN PACIFIQUE - Les "Death Rattlers" du Marine Fighter Attack Squadron (VMFA-323) sont entrés dans l'histoire en concluant le déploiement final d'un F/A-18C Hornet à bord d'un porte-avions le 25 février.

Le Corps des Marines prévoit de supprimer progressivement le F/A-18C Hornet au cours des prochaines années et de le remplacer par le F-35C Lightning II.

"Je suis ravi que tout comme nous revenons de ce déploiement VMFA-314 au Marine Corps Air Station Miramar va commencer les travaux dans le F-35C avec leur escadre aérienne", a déclaré le lieutenant-colonel Anthony "Trailer" Koehl, "Mort directeur général des Rattlers. "L'héritage des Marines combattant depuis le navire et s'intégrant à la Marine ne se termine pas. Un quart de la salle de préparation de leur escadron [VMFA-314], y compris leur commandant, s'est déployé avec moi à bord de l'USS Ronald Reagan et de l'USS Nimitz pilotant le F/A-18C. Je suis enthousiasmé par ce qui les attend, toujours intégrés à la Marine, désormais plus meurtriers. »

Depuis sa mise en service le 1er août 1943, les « Death Rattlers » ont l'habitude d'exécuter n'importe quelle mission tout en pilotant n'importe quel avion.

« En 1944, pendant la Seconde Guerre mondiale, l'escadron a effectué son premier déploiement dans le F4U-1D Corsair dans le Pacifique Sud où il a soutenu l'opération Iceberg depuis l'aérodrome de Kadena à Okinawa, au Japon, sous le commandement de l'amiral de la flotte Chester Nimitz », a déclaré le lieutenant-colonel. Col. William « Skull » Mitchell, commandant des « Death Rattlers ». "Au cours de la campagne d'Okinawa, le VMFA-323 a enregistré 124 avions japonais et demi abattus et a atteint un record de 12 as dans l'escadron."

Mitchell a déclaré en novembre 1985 que les "Death Rattlers" étaient déployés sur l'USS Coral Sea (CV-43) alors qu'ils étaient affectés au CVW-13, qui était la première escadre aérienne de porte-avions à se déployer avec des Marine F/A-18. Près de 35 ans après son premier déploiement de porte-avions dans le Hornet, l'escadron est de nouveau entré dans l'histoire lorsqu'il a été déployé avec le CVW-17, en tant que dernier escadron de Legacy Hornet à s'intégrer à une escadre aérienne de porte-avions et sur un navire honorant l'amiral les « Death Rattlers ». servi sous lors de leur tout premier déploiement.

Leur capacité d'exécution a été l'histoire de leur histoire de près de 80 ans. Le succès de l'escadron peut provenir du dévouement et de la fidélité de ses membres, la devise du « Death Rattler ».

"La devise des Death Rattlers est 'Venez combattre, venez gagner'", a déclaré le Sgt. Gabrielle Ribeiro-Mills, affectée aux Death Rattlers. « Je le vis en voulant faire de mon mieux avec n'importe quelle tâche qui m'est confiée, en m'assurant que le travail/la tâche est accomplie et en sachant que j'ai donné à 110 %. Cela me donne également envie d'encourager et de motiver les autres à faire de même, qu'ils aient du mal à accomplir la tâche ou qu'ils manquent de motivation pour le faire. Je veux m'assurer que tous les Marines sont prêts à tout donner pour que la mission soit accomplie et que tous mes Marines se fassent sains et saufs.

Leur devise est évidente dans les actions de chaque Marine alors qu'ils effectuent leurs tâches quotidiennes. Il est également affiché par le Marine le moins bien classé, jusqu'au sommet.

Koehl a déclaré que l'escadron incarne l'héritage des anciens Serpents en vivant quotidiennement leur devise. Ils ont une longue et riche histoire de combats dans toutes les guerres auxquelles les États-Unis ont participé, et la plupart du temps, ils se sont battus à partir d'un porte-avions.

Ils vivent leur devise en étant tactiquement et techniquement compétents dans tout ce qu'ils font, en fixant des normes élevées et en se tenant mutuellement responsables de sorte que lorsque vient le temps de se battre, ils gagnent.

Bien que le F/A-18C fasse face à son coucher de soleil, les Death Rattlers ont une place dans l'histoire et l'avenir de l'aviation du Corps des Marines et des porte-avions de la Marine.

« Ce déploiement n'était pas seulement mon premier déploiement dans ma carrière, mais c'était aussi mon premier déploiement sur un porte-avions », a déclaré Ribeiro-Mills. « Ce fut une expérience d'apprentissage stimulante mais enrichissante. La meilleure partie de ce déploiement est le fait que mon escadron et moi ne faisons pas qu'écrire l'histoire de l'escadron, mais aussi l'histoire du Corps des Marines.

"Je suis absolument honoré et très fier de partager ce moment avec mes camarades Death Rattlers de VMFA-323", a déclaré Ribeiro-Mills. "Ce sera un déploiement et un souvenir que je chérirai pour le reste de ma vie."


Voir la vidéo: USS Hornet walk through (Décembre 2021).