Informations

10 symboles anciens dont vous pensez connaître la signification (mais vous ne le savez probablement pas)


Des pigments aux presses à imprimer, les symboles font partie de la communication humaine depuis le tout premier jour de l'existence de l'humanité. L'imperfection de la parole, qui a indubitablement permis le partage d'idées et stimulé l'invention, a finalement abouti à la création de nouvelles formes de communication, améliorant à la fois la portée à laquelle les gens pouvaient s'exprimer et la longévité de l'information.

De nos jours, les symboles sont si courants qu'on ne se demande presque jamais comment ils ont commencé. Un symbole peut vous en dire plus sur une personne, un groupe de personnes, une organisation ou même une religion et une idéologie politique que mille mots. La plupart d'entre nous sommes parfaitement conscients de ce que représentent certains symboles et dans de nombreux cas, un seul geste de la main ou un salut suffit pour vous donner un message clair. Chaque mois de décembre, par exemple, des millions de personnes dans le monde décorent leurs maisons avec du gui et s'embrassent en dessous. La signification originale de cette plante, cependant, n'avait rien à voir avec les baisers ou Noël. L'ancien mythe nordique, d'où provient le gui, considérait le gui comme un symbole de la castration rituelle.

Voici dix autres symboles de l'Antiquité qui ne représentent probablement pas ce que la plupart d'entre nous peuvent penser qu'ils font dans les temps modernes.

  • Le symbole égyptien d'Ankh pourrait-il être engendré par les viscères des taureaux ?
  • Anciens signes de fierté et de pouvoir : percer les secrets des symboles irlandais et celtiques
  • L'aigle à deux têtes : un symbole éternel de puissance

Le doigt du milieu

Il est inutile d'expliquer le sens moderne de ce geste hautement irrespectueux puisque presque tout le monde le sait déjà. Mais vous ne saviez peut-être pas que ce symbole remonte à la Grèce antique. Bien qu'il n'ait pas été considéré comme offensant ou hostile à l'époque, comme c'est le cas aujourd'hui, il était associé aux rapports sexuels et à la fertilité. Plus précisément, il représentait un phallus.

Herm avec phallus dressé. Marbre, env. 520 av. De Siphnos. (Ricardo André Frantz/ CC PAR SA 3.0 )

Pouces vers le haut

Un pouce levé est un autre geste de la main populaire de notre époque dont peu de gens connaissent la véritable signification et l'origine. Selon que le pouce est étendu vers le haut ou vers le bas, il est considéré comme une représentation d'approbation ou de désapprobation respectivement. Aujourd'hui, ce symbole a peu de lien avec ses origines, lorsqu'il votait pour sauver la vie (ou non) d'un gladiateur romain. Comme beaucoup d'entre vous l'ont probablement vu dans des films, les foules romaines ont utilisé ce geste de la main à la fin d'un événement de gladiateur pour décider si un gladiateur vaincu devait vivre ou mourir.

« Verso de la police » , 1872 peinture de Jean-Léon Gérôme (Musée d'Art du Phénix).

Le Pentagramme

Le pentagramme est le polygone étoilé régulier le plus simple et il était associé au nombre d'or et à la perfection architecturale de la Grèce antique. De nos jours, cependant, la plupart des gens pensent au mal et à la magie noire lorsqu'ils voient un pentagramme - puisque le symbole a fini par être lié au satanisme.

Image d'un corps humain dans un pentagramme du "Libri tres de occulta philosophia" de Heinrich Cornelius Agrippa. Les symboles du soleil et de la lune sont au centre, tandis que les cinq autres "planètes" classiques sont autour du bord.

Le signe V

Le signe V est un geste de la main que les gens utilisent couramment de nos jours pour montrer leurs intentions pacifiques ou pour exprimer la victoire. L'origine de ce signe, cependant, n'a rien à voir avec la paix ou la victoire. Cela remonte à la guerre de Cent Ans (1337-1453) lorsque les archers anglais se moquaient de leurs ennemis français en levant leurs deux doigts, enfin seulement s'ils avaient les deux, c'est-à-dire que tout archer anglais capturé par les Français avait généralement son l'index et le majeur lui ont coupé la main droite, s'assurant qu'il ne serait pas en mesure de tuer un autre soldat français au combat.

Winston Churchill à Downing Street donnant son célèbre 'V'.

La forme de coeur

La forme du cœur est un symbole qui est aujourd'hui strictement associé à l'amour, aux relations amoureuses et, plus récemment, à la Saint-Valentin. Mais dans la Grèce antique, cela n'avait rien à voir avec ces choses. Nous rencontrons d'abord la forme du cœur comme symbole du silphium, une espèce de fenouil géant qui poussait autrefois sur la côte nord-africaine près de la colonie grecque de Cyrène. Les anciens Grecs utilisaient d'abord le silphium pour aromatiser les aliments et comme médicament, mais il deviendra plus tard la forme de contrôle des naissances la plus populaire.

Silphium integrifolium.

Le pôle barbier

Vous ne le savez probablement pas, mais les couleurs sur le mât de barbier à l'ancienne, presque emblématique, ne sont pas aléatoires. Ils symbolisent un héritage sanglant de la période médiévale, lorsque les gens allaient chez les barbiers non seulement pour une coupe de cheveux et un rasage, mais aussi pour des saignées et d'autres procédures médicales. Vous voyez, au Moyen Âge, la saignée était un traitement courant pour un large éventail de maladies et apparemment, les barbiers étaient aussi dignes de confiance que les médecins pour effectuer la procédure.

barbier-dentiste du XVIe siècle. Au Moyen Âge, les saignées étaient pratiquées par des barbiers et des médecins.

Les cornes du diable

La plupart d'entre nous pensent à la musique hard rock quand nous voyons les cornes du diable, mais l'histoire de ce symbole remonte à l'Inde ancienne où il était utilisé comme un geste par le Bouddha pour expulser les démons et éliminer les obstacles tels que la maladie ou les pensées négatives.

Signe de la main des cornes du diable. (Ra Boe/ CC PAR SA 3.0 )

Le « salut à deux doigts »

Le salut à deux doigts - à ne pas confondre avec le signe V - n'est pas une façon populaire de saluer quelqu'un, mais certaines personnes le feront, la plupart du temps instinctivement. Indépendamment de la façon dont il est perçu aujourd'hui, ce geste de la main remonte à la Rome antique, où les gladiateurs vaincus l'utilisaient pour demander miséricorde au Seigneur de l'Arène.

  • Décoder les anciens symboles des Normands
  • La recherche décode les anciens symboles de l'astronomie celtique et les relie aux archétypes jungiens
  • Un symbole légendaire né du chaos : la philosophie du Yin et du Yang

Spartacus effectuant un « salut à deux doigts ». (Taringa !)

Mudras (gestes de la main)

Cela peut sembler ridiculement drôle pour ceux qui connaissent l'origine des mudras, mais il y a en effet beaucoup de gens, notamment aux États-Unis, qui pensent que certains mudras sont originaires des ghettos américains et représentent certains gangs comme les Bloods ou les Crips. Bien sûr, les mudras originaux n'ont rien à voir avec la violence ou les gangs et ils sont originaires de l'Inde où ils symbolisent la paix, l'harmonie et une bonne santé mentale, entre autres choses positives.

Un mudra populaire. ( CC0)

La croix gammée

Dans la plupart des régions occidentales, la croix gammée est synonyme de nazisme, de fascisme et de racisme, mais en réalité, ce symbole de bonne fortune et de bien-être est un symbole sacré dans l'hindouisme, le bouddhisme et d'autres religions eurasiennes depuis douze mille années.

Un collage de styles de croix gammée trouvés dans quatre cultures différentes. ( CC PAR SA 4.0 )



L'étoile de David est le symbole le plus identifiable du judaïsme. Cependant, contrairement à des objets tels que la menorah ou le shofar, l'étoile n'est pas uniquement juive. Avant d'être un symbole juif, il est également apparu dans le bouddhisme, l'hindouisme et le jaïnisme. Il semble que l'hindouisme ait utilisé l'étoile le plus longtemps pour les hindous, elle représente le Anahata, le quatrième chakra primaire, un point énergétique du corps.

On ne sait pas si ces symboles partagent une origine commune ou, plus probablement, ont été conçus par plusieurs personnes indépendamment les unes des autres en raison de la nature fondamentale de la conception. C'est un hexagramme simple, une forme où des triangles équilatéraux s'imbriquent dans une étoile à six branches avec un hexagone au milieu.

Même si son utilisation par le peuple juif remonte à des siècles, il n'a été officiellement adopté comme symbole qu'en 1897.


Patience : ne portez pas de symbole sans savoir ce que cela signifie

Chaque fois que je vois quelqu'un portant un pentagramme ou le triquetra, je suis excité et je lui demande s'il est aussi païen, et les réponses les plus courantes sont "Non, j'aime juste "Supernatural", ou "Je pensais juste ça avait l'air cool. Ce sont de bonnes raisons de porter quelque chose, mais vous devriez au moins savoir ce que signifient les symboles que vous portez. De plus, le pentagramme "Supernatural" est entouré d'un soleil, donc si vous aimez le spectacle, c'est le pentagramme que vous devriez porter, pas seulement un classique.

Dernièrement, il y a eu une tendance bohème autour des bijoux avec des troisièmes yeux, des Hamsas/Khamas, des fleurs de lotus et des yeux d'Horus. Les gens les achètent et les portent pour le style ou l'esthétique « namaste ». Bien que je pense que ce style est mignon et favorise une attitude très paisible parmi les porteurs, je ne pense toujours pas qu'il soit juste de porter quelque chose si vous ne savez pas ce que cela signifie.

Personne ne porte une croix ou une bague CTR sans savoir ce qu'ils signifient ou sans avoir une sorte de lien spirituel avec eux. Si vous portez une croix, les gens supposeront que vous êtes chrétien, et si vous portez une bague CTR, les gens supposeront que vous êtes LDS parce que ce sont des symboles appartenant à ces religions.

Voici donc la signification de chacun de ces symboles. Ainsi, lorsque vous choisissez votre prochaine tenue, vous pouvez prendre une décision éclairée et réfléchie quant à la nécessité de les porter ou non.

Tout d'abord, le pentagramme. Contrairement à la croyance populaire, ce n'est pas entièrement un symbole satanique. Je crois que si vous adorez Satan ou le diable, le symbole approprié que vous recherchez est une croix à l'envers, mais même cela est en fait la croix de Saint-Pierre. Le pentagramme représente les cinq éléments : l'air, le feu, l'eau, la terre et l'esprit.

Ensuite, est le triquetra - le nœud celtique en trois sections. Il représente la triple déesse, la jeune fille, la mère et la vieille, et était l'un des anciens symboles d'Odin avant d'être adopté par le christianisme pour représenter la Sainte Trinité.

L'œil d'Horus est un symbole égyptien de l'ancienne divinité égyptienne du même nom qui était le dieu du ciel. L'œil d'Horus est un symbole de protection, de royauté et de santé. C'est également l'œil qui a été utilisé dans le mème autrefois important "Illuminati confirmé".

La Hamsa, ce symbole populaire ressemblant à une main sur les bracelets à breloques accompagnant souvent les éléphants, appartient aux religions islamique et juive, généralement utilisées pour éloigner le mauvais œil. Aujourd'hui, il est utilisé comme un charme de protection, mais aussi comme un symbole de paix au Moyen-Orient.

La fleur de lotus est un symbole bouddhiste de pureté et un symbole hindou de beauté. "Il est dit que Gautama Bouddha, dont l'enseignement est fondé, a laissé une traînée de fleurs de lotus dans son sillage à chaque pas qu'il a fait." La fleur de lotus est associée à l'éveil spirituel.

Par tous les moyens, portez ce que vous voulez. L'avantage d'être un adulte est de faire ses propres choix, mais s'il vous plaît, n'ignorez pas les symboles que vous portez. Cela peut sembler impoli pour ceux qui comprennent la signification de vos choix de garde-robe.


Voici 10 symboles spirituels et les significations profondes qui leur sont associées

1) La Hamsa

Le mot « Hamsa » est un mot arabe qui désigne le nombre « cinq » et représente les cinq chiffres de la main. C'est un symbole universel de protection et est normalement associé au symbole du « mauvais œil » pour protéger quelqu'un des énergies négatives, des personnes et des esprits nuisibles.

Selon l'histoire de ce symbole spirituel, si quelqu'un envisage de vous faire du mal et veut que le mal s'abatte sur vous pendant que vous avez ce symbole sur vous, il ne vous fera aucun mal.

2) L'arbre de vie

L'arbre de vie est également connu sous le nom d'arbre du monde et serait profondément associé aux concepts de vie, de naissance, de mort, de renaissance et de cercle de vie. L'arbre de vie est vénéré dans de nombreuses religions, traditions et cultures à travers le monde. Saviez-vous que cet arbre est le même arbre dont Adam et Eve ont cueilli le fruit défendu, selon le christianisme ?

On pense que l'arbre de vie est intimement lié aux quatre éléments (feu, air, eau et terre), et représente également la connexion infinie de chacun et de tout ce qui a été créé par la nature.

Vous voulez en savoir plus sur les symboles et leur signification ? Lisez les 4 symboles celtiques les plus puissants du mandala et leurs significations cachées

3) L'Ankh


C'est l'un des symboles spirituels les plus célèbres et les plus vénérés des Égyptiens et est également connu comme la clé de la vie. Il est associé aux concepts de souffle de vie et de vie éternelle. Saviez-vous que les ancêtres égyptiens utilisaient l'Ankh pour régénérer l'énergie sexuelle lors de l'orgasme pendant l'activité sexuelle ?

Beaucoup de gens portent l'Ankh comme une amulette pour la guérison spirituelle, pour la bonne fortune et pour se protéger des énergies négatives. De plus, ce symbole spirituel est censé servir de portail vers l'autre côté et peut aider à communiquer avec les forces divines.

4) Oeil d'Horus

L' Eyeil d'Horus est un autre symbole spirituel fort et vénéré de protection pour les Égyptiens. Il est également connu sous le nom d'Ujat ou Wadjet et "l'œil qui voit tout". L'histoire derrière ce symbole spirituel est qu'il était censé protéger le Pharaon dans le monde humain et aussi dans l'au-delà en éloignant les esprits malveillants et les énergies maléfiques.

Les marins du Moyen-Orient et les anciens Égyptiens croyaient fermement en ce symbole et c'est pourquoi ils l'utilisaient pour le peindre sur leurs navires afin de garantir des voyages en mer en toute sécurité.

5) La fleur de lotus

Le symbole de la fleur de lotus est associé à de nombreuses religions à travers le monde, y compris le bouddhisme. C'est un symbole d'illumination. Parce qu'une fleur de lotus pousse dans des eaux boueuses et sales, puis s'épanouit et ouvre ses pétales au soleil de l'illumination, elle sert de rappel fort de votre voyage des moments difficiles à votre transformation positive.

Il sert également de symbole de détachement, car les plusieurs gouttelettes d'eau sur un pétale de lotus glissent lentement une par une.

Intrigué d'en savoir plus sur les symboles spirituels et leurs significations cachées ? Lisez 5 symboles porte-bonheur pour transformer votre vie

6) Le Yin Yang


Le symbole Yin-Yang est probablement l'un des symboles spirituels les plus connus et les plus célèbres de tous les temps. Ce symbole représente le concept d'importance et d'harmonisation de la dualité. Il dénote la rencontre des énergies féminines et masculines, et comment les deux sont d'égale importance.

Le symbole Yin-Yang attire l'attention sur la loi de l'équilibre et sur la façon dont l'univers en dépend. Tant qu'il y aura un équilibre entre la lumière et les ténèbres, l'univers et l'humanité resteront en harmonie.

7) Le Pentacle

Le Pentacle ou communément appelé Pentagramme est toujours mal compris comme le signe du Diable. Au contraire, il représente les qualités de l'homme. Le point le plus élevé du Pentagramme est associé à l'esprit, tandis que les points restants se concentrent sur les quatre éléments.

Les wiccans utilisent largement ce symbole dans les cérémonies sacrées pour se rappeler la nature de l'humanité.


Connaissez-vous la signification de ces 7 symboles spirituels communs ?

Les symboles sont l'une des choses étonnantes qui peuvent laisser une forte impression psychologique dans nos esprits juste de leur apparence. Rien qu'en regardant certains symboles, nous ressentons de l'amour. Tandis que d'autres, nous ressentons l'obscurité juste d'être en leur présence.

La liste des symboles ayant une signification spirituelle est interminable, mais voici 7 symboles spirituels couramment utilisés et leurs significations.

1. La Hamsa

Hamsa est le mot arabe pour "cinq" et représente les cinq chiffres de la main. Le Hamsa est un signe universel de protection et est souvent associé au mauvais œil pour protéger quiconque veut vous faire du mal. Selon l'histoire de ce symbole, si quelqu'un vous regarde avec de mauvaises intentions pendant que vous portez ce symbole, il sera incapable de vous faire du mal.

2. L'arbre de vie

L'arbre de vie a été représenté par un certain nombre de cultures et de religions différentes à travers le monde. Dans le christianisme, il est considéré comme l'arbre du jardin d'Eden dont Adam et Eve ont cueilli le fruit défendu. Généralement, l'arbre de vie est considéré comme ayant une connexion entre les quatre éléments terrestres (terre, vent, air et feu), et est une représentation de la connexion infinie de toutes choses dans la création.

3. La fleur de vie

L'un des principaux symboles de la géométrie sacrée, la Fleur de Vie contient tous les modèles de la création en son sein. Composée d'au moins 7 symboles qui se chevauchent, la fleur de vie remonte à presque toutes les cultures anciennes et est considérée comme l'une des formations sacrées à l'origine de la création. Voici une superbe vidéo faite par Jordan contenant toutes les informations que vous devez savoir sur la fleur de vie :

4. Le Yin Yang

Ce signe représente l'harmonisation de la dualité. Il signifie l'unité entre les énergies masculines et féminines. Le yin yang est un rappel spirituel que l'équilibre entre la lumière et l'obscurité fournit l'approche la plus holistique pour vivre une vie pleine de sens. L'univers obéit à la loi de l'équilibre.

5. La fleur de lotus

Un symbole spirituel très important dans le bouddhisme avec plusieurs autres religions, le lotus est généralement considéré comme un signe d'illumination. La fleur de lotus est sortie de l'eau sombre et boueuse du matérialisme pour ouvrir ses pétales au soleil de l'illumination. Ce symbole représente le voyage hors des ténèbres et vers la transformation. C'est aussi un signe de l'importance du détachement, car les gouttelettes d'eau glissent facilement des pédales.

6. Le Ahnk

C'est un ancien symbole égyptien de la vie bien connu. Le ahnk ressemble essentiellement à une croix, mais avec une boucle pour le bras supérieur. Sa signification est un peu discutable, mais la signification la plus acceptée du symbole est qu'il s'agit d'un symbole de vie éternelle et de régénération. Il était souvent utilisé dans les funérailles et les tombes de l'Egypte ancienne. Aujourd'hui, il est souvent porté par les gens en signe de vie et de sagesse spirituelle.

7. Le Pentacle

Ce symbole est souvent utilisé dans la religion wiccane et est essentiellement un pentagramme à 5 côtés entouré d'un cercle. Ce symbole est censé être une protection contre le mal. Le point du haut représente l'esprit, tandis que les quatre autres points représentent les quatre éléments.


Il est presque impossible d'être en vie aujourd'hui et de ne pas avoir vu l'étoile de David ! La plupart des gens croient qu'il symbolise le bouclier que le roi David a utilisé au combat. Cependant, il existe une autre théorie sur cet hexagone populaire : la représentation de 6 directions dans l'espace. En haut, en bas, à l'est, à l'ouest, au nord, au sud et, surtout, au centre (comme dans le centre spirituel de l'humanité). Il existe de nombreuses autres interprétations du symbole, certains prétendant qu'il représente la géométrie sacrée.

Om est la mère de tous les mantras et le son primordial par lequel l'univers a été créé. Utilisé dans l'hindouisme depuis sa création, Om pourrait être considéré comme le principal symbole spirituel de cette grande religion. Il est dit que la méditation profonde met naturellement ce son au premier plan, enveloppant le praticien d'une lueur universelle.


6 Le poisson de Jésus est un vagin

En dehors de la croix, le symbole le plus omniprésent du christianisme est l'ichthys, connu sous le nom de poisson de Jésus, et aujourd'hui il apparaît principalement dans son habitat naturel - les pare-chocs de voiture. L'ichthys remonte en fait à l'Antiquité, lorsque le christianisme était encore une secte obscure, et étant donné que le poisson et la pêche étaient fréquemment utilisés comme symboles dans la Bible, on pourrait affirmer que c'est un symbole plus approprié pour les enseignements du Christ que l'appareil utilisé pour le torturer et le tuer.

L'un des noms donnés au poisson Jésus pré-Jésus est le poisson vesica (navire du poisson), et il a été utilisé comme symbole de chaque dieu de la fertilité féminine, d'Atargatis (la déesse syrienne de la fertilité), Aphrodite/Vénus ( la déesse de l'amour et du sexe) à la déesse païenne Grande Mère, où elle symbolisait sa vulve vivifiante. Fondamentalement, chaque fois que vous rencontriez une image de poisson dans le monde pré-chrétien, c'était probablement une métaphore à l'opposé de la subtile pour les parties de la femme.


10 symboles de tous les jours dont vous ne connaissiez pas la signification

Que nous marchions dans la rue ou conduisions sur l'autoroute, il existe des centaines et des centaines de symboles et de panneaux qui font la publicité de produits. Ces symboles et publicités accrocheurs ont une énorme influence sur nous et modifient nos décisions sur la façon dont nous achetons et ce que nous mangeons. Nous pourrions ne voir ces symboles que comme quelque chose qui représente un produit ou une entreprise, mais ils sont plus que ce que nous voyons. Aujourd'hui, nous allons jeter un œil à certains des symboles, icônes et logos les plus reconnaissables dont vous ne connaissiez probablement pas la signification/les origines.

1. Pomme

Image : Unsplash

C'est une idée fausse commune que la morsure sur le côté droit du logo Apple est de différencier la pomme d'une cerise. En fait, le logo à l'arrière de votre iPhone ou Mac est un hommage à Isaac Newton (qui a conceptualisé la gravité après qu'une pomme est tombée d'un arbre et lui a frappé la tête) et Alan Turing (l'homme qui a jeté les bases de l'ère moderne ordinateur, pionnier de la recherche sur l'intelligence artificielle et débloqué les codes de guerre allemands). Alan Turing, le célèbre mathématicien et informaticien britannique était connu pour son génie et sa capacité à déverrouiller des codes de guerre allemands complexes pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour être homosexuel, il a été persécuté, car c'était une infraction pénale en Grande-Bretagne à l'époque. Après des mois de torture et d'injections d'œstrogènes pour soigner son homosexualité, Touring s'est suicidé en mangeant une pomme lacée au cyanure. Les fondateurs d'Apple ont été tellement inspirés par l'histoire de Turing qu'ils ont créé leur logo en hommage à son travail.

2. Symboles féminins et masculins

Image: Pixabay

Ces symboles sont couramment utilisés pour différencier les toilettes depuis les années 1960, mais très peu de gens connaissent leur véritable origine. Alors que la plupart d'entre nous ne les connaissent que comme les symboles utilisés pour représenter l'homme et la femme, ils sont bien plus que cela. Les symboles ont une double signification et remontent à l'alchimie et à l'astronomie. Le symbole masculin était utilisé pour symboliser le symbole astrologique de Mars et dans les symboles antérieurs, il avait un point au milieu qui représentait le Soleil. L'autre explication est que la flèche représente la pointe d'une flèche ou d'une sphère (qui étaient des armes courantes utilisées dans l'Antiquité) et le cercle représente un bouclier.

Le symbole féminin, quant à lui, était associé à la déesse grecque la plus célèbre, Vénus. Il représente également un miroir ou un rouet, car ces deux objets étaient considérés comme distinctement féminins à l'époque.

3. Symbole de paix

Image : Wikipédia

4. Bluetooth

Image: Pixabay

Le Dr Jaap Haartsen a inventé le Bluetooth alors qu'il travaillait chez Ericsson dans les années 1990. Aujourd'hui, tous les appareils mobiles sont équipés de cette technologie qui permet d'interconnecter différents appareils. Nous balayons vers le haut et tapotons sur le symbole lorsque nous voulons connecter nos écouteurs sans fil. Mais vous êtes-vous déjà demandé d'où venait le symbole ? Si vous pensiez qu'il ne s'agissait que d'un « B » stylisé, vous vous trompez. La société suédoise Ericsson a une histoire nordique, elle a donc choisi un logo avec l'ancien symbole nordique pour le H combiné à un symbole pour le B. Pourquoi me demanderez-vous ? Ils représentent Harald Bluetooth, un célèbre roi danois qui était connu pour unir de nombreuses tribus au 10ème siècle. L'entreprise voulait que la technologie aide à unir les gens, elle a donc choisi Harald Bluetooth comme modèle.

5. Symbole de pause

Image : Wikimédia

Même les enfants de cinq ans reconnaissent ce symbole comme le bouton pause, mais savez-vous vraiment d'où il vient ? Le symbole de la pause remonte en fait aux plus anciens outils linguistiques de l'alphabétisation. Le symbole a ses racines à la fois dans la poésie et la musique. À l'époque où les poètes ou les compositeurs écrivaient des vers, ils incluaient un symbole connu sous le nom de césure. La césure a permis à l'interprète de se rendre compte qu'il s'arrêterait après un certain couplet pour reprendre son souffle. Aujourd'hui, la césure est utilisée par les artistes, les musiciens et l'industrie musicale pour représenter la pause.

6. Symbole marche/arrêt

Image: Pixabay

C'est un autre symbole avec une signification très académique. Pour les gens comme nous, ce n'est rien d'autre qu'un symbole marche/arrêt sur les télécommandes ou les ordinateurs. Ce symbole, cependant, a une signification différente pour les programmeurs informatiques. Si vous savez quelque chose sur la programmation informatique ou si vous avez suivi des cours à l'école, vous savez comment les informations sont compartimentées en codes binaires (o & 8217s). 1 représente vrai (ON) tandis que 0 représente faux (OFF) ou un circuit désactivé. Ainsi, lorsque les concepteurs ont essayé de trouver un symbole pour le bouton d'alimentation, ils ont décidé d'utiliser les nombres binaires 0 et 1. La ligne unique représente 1 (ON) et le cercle représente 0 (OFF).

7. Nike Swoosh

Image : Wikimédia

Le logo Nike swoosh est l'un des logos les plus reconnaissables au monde. Tout le monde sait qu'il est associé à la marque Nike et que tous leurs produits portent ce logo unique. Ce symbole, cependant, remonte à l'histoire. Dans la mythologie grecque, Nike était la déesse de la victoire qui symbolisait la paix avec une couronne à la main. L'aile de la déesse Nike en est également venue à symboliser la vitesse, suggérant des capacités physiques aux athlètes et aux guerriers. Carolyn Davidson, la créatrice du logo Nike était une amie proche de Phil Knight. Elle a utilisé l'aile comme symbole lorsqu'elle a conçu le logo Nike. Les Grecs disaient : « Quand nous allons au combat et que nous gagnons, nous disons que c'est Nike ».

8. Esperluette

Image : domaine public

Chaque fois que nous avons un long essai ou un devoir à écrire, nous essayons souvent de le raccourcir en mettant “&” au lieu de “et”. Le “&” ou l'esperluette remonte à l'ancienne cursive romaine du premier siècle de notre ère. À l'époque, les lettres “A” et “E” étaient combinées pour représenter l'expression “AND PER SE” ou “IN ADDITION TO”. Au fil du temps, la combinaison s'est lentement transformée en son propre caractère. Il a finalement été adapté du romain au latin après 2000 ans, puis du latin à l'anglais. En fait, le “&” était considéré comme la 27e lettre de l'alphabet anglais jusqu'à la fin des années 1800, lorsqu'il est devenu un caractère spécial qui signifiait simplement “AND”.

9. Symbole du coeur

Image : Unsplash

Le symbole du cœur est associé à la Saint-Valentin, à l'amour et aux bijoux, mais il ne ressemble en rien au cœur humain. Alors pourquoi l'associons-nous à une telle signification ? La vérité remonte à la Grèce du 6ème siècle, lorsque le symbole était en fait utilisé pour représenter le fruit en forme de cœur de la plante Silphium. Cette plante particulière était utilisée comme contraceptif et au fil du temps, elle est devenue associée à l'amour et aux relations.

10. Le symbole Ying Yang

Image : Wikimédia

10 faits que vous devez savoir sur les hiéroglyphes

Ces symboles étranges que vous voyez sur les murs qui vous rappellent en quelque sorte des quartiers de pommes de terre et une forme d'ancienne police Webdings sont appelés hiéroglyphes. Connu comme le texte sacré des anciens Égyptiens, c'était un métier maîtrisé par les prêtres et les scribes de leur temps. Composé de plus de 700 symboles et dessins, c'est un langage qui s'exprime à travers des images afin de relayer la pensée centrale. Pour en savoir plus sur cette façon cool d'écrire, voici 10 faits sur les hiéroglyphes :

Fait 1 : Nous obtenons le mot hiéroglyphe des mots grecs "hieros" qui se traduit par saint, et "glyphe" qui se traduit par écrit. Hiéroglyphe signifie « écriture sainte ». En plus d'être le support du texte, les anciens scribes égyptiens ont également proposé une autre forme d'écriture appelée «hiératique», essentiellement la forme abrégée des hiéroglyphes qu'ils utilisaient lorsqu'ils étaient pressés et voulaient relayer un message de plus en plus rapidement. Le mot hiéroglyphes signifie également « écriture d'images ».

Fait 2: Vous pourriez écrire des hiéroglyphes égyptiens de gauche à droite, de haut en bas, et dans tous les sens ! Pour lire le texte, il suffit de noter l'animal dessiné et de regarder dans quelle direction il fait face. Si l'animal est tourné vers la gauche, commencez à lire à partir de la gauche. Etc., etc.

Fait 3: Il y a plus de 700 symboles que l'on peut trouver dans l'alphabet égyptien ! Pour couronner le tout, ils n'avaient pas de voyelles en eux. Et dire que l'alphabet que nous connaissons n'a que 26 caractères !

Fait 4: Vous pourriez trouver ces hiéroglyphes écrits sur les murs des temples sacrés, des tombeaux, des tablettes et du roseau de papyrus. Les roseaux étaient séchés, aplatis, puis assemblés pour faire des pages. On pourrait penser que la peine qu'il a fallu pour créer des hiéroglyphes les fait apprécier par les anciens Égyptiens, mais ils ne l'ont pas fait. La majorité de la population ne savait ni lire ni écrire, même certaines des personnes les plus puissantes. Les seuls qui connaissaient ce métier étaient les prêtres et les scribes et ceux qui se donnaient la peine d'apprendre.

Fait 5: La ponctuation, les virgules, les espaces après chaque mot et les autres règles de langage et d'écriture ont été complètement ignorés ! Les Égyptiens ont écrit leur texte en n'utilisant absolument aucun espace ! Imaginez à quel point il serait difficile de lire un texte qui passe et sur et de cette manière

Fait 6 : Les seuls autorisés à écrire des hiéroglyphes étaient les garçons. Au début de leur entraînement, ils ne reçoivent qu'un morceau de calcaire et un morceau de roche tranchant pour s'entraîner. Une fois qu'ils ont maîtrisé tous les symboles, ils ont reçu des feuilles de papyrus appropriées.

Fait 7 : L'encre dans laquelle ils écrivaient les hiéroglyphes était dérivée du jus de fruits et de plantes. Pour créer un texte, il fallait prendre la sève collante d'un arbre et la mélanger avec le fruit écrasé ou le jus de plante. Le mélange tiendrait assez bien pour que le scribe y trempe des roseaux de papyrus et commence à griffonner des textes sur les murs.

Fait 8 : Hiératique, également connu sous le nom de hiéroglyphes simplifiés, était l'écriture des prêtres. Les hiéroglyphes étaient trop compliqués pour écrire du texte et prenaient souvent beaucoup de temps à créer. Les prêtres ont donc créé un sous-texte qui leur a permis d'écrire plus facilement des enregistrements sur du papier papyrus. L'écriture hiératique utilise également des images comme symboles, mais pas aussi souvent que les hiéroglyphes.

Fait 9 : Il y avait aussi une forme d'écriture appelée « démotique » ou « l'écriture du peuple », cette fois une version plus simplifiée de l'écriture en hiératique. Cette forme d'écriture était la forme la plus couramment utilisée de texte égyptien.

Fait 10 : Un brillant érudit français du nom de Champollion a pu déchiffrer le texte hiéroglyphique et démotique lorsqu'il a découvert la pierre de Rosseta. La pierre était composée de textes hiéroglyphiques, démotiques et grecs. Parce qu'il était capable de lire et d'écrire en grec, il était capable de comprendre les écritures de la pierre et la signification de chaque symbole. La pierre de Rosseta est essentiellement votre guide pour déverrouiller les hiéroglyphes.


L'histoire des symboles mathématiques

L'un des énoncés mathématiques les plus simples possibles est 2+2=4.

Bien que le concept soit très facile à comprendre, lorsque vous l'écrivez, vous devez utiliser des symboles mathématiques qui sont, historiquement parlant, une invention relativement récente.

À un moment donné, les mathématiciens faisaient un travail raisonnablement compliqué sans aucun avantage des symboles. Chose impensable aujourd'hui.

Apprenez-en plus sur les symboles mathématiques, d'où ils viennent et pourquoi ils existent, dans cet épisode de Everything Everywhere Daily.

Cet épisode est sponsorisé par NordVPN.

Pour ceux d'entre vous qui ne le savent pas, VPN signifie Virtual Private Network.

Il vous permet de surfer sur le Web via une connexion cryptée via un autre ordinateur… et cet ordinateur peut être n'importe où.

Si vous n'utilisez pas de VPN, vous devez le faire pour une multitude de raisons.

  • Il peut vous protéger si vous utilisez une connexion wifi publique.
  • Il peut vous aider à contourner les pare-feu dans les pays qui bloquent le trafic Internet.
  • Il peut vous permettre d'accéder au contenu en streaming d'autres pays.

NordVPN possède plus de 5500 serveurs dans 59 pays, vous pouvez donc surfer en toute sécurité depuis n'importe où dans le monde.

Pour sécuriser votre Internet, rendez-vous sur NordVPN.com/every

Comme je l'ai mentionné dans l'intro, il fut un temps où les mathématiques se faisaient sans symboles. Si vous pouvez imaginer faire vos problèmes de mathématiques à l'école primaire sans utiliser de symboles plus, moins ou égaux, vous pouvez réaliser à quel point ce serait difficile.

En fait, il serait vraiment difficile de le faire en ce moment sans l'utilisation de symboles.

Les premières personnes que nous connaissons qui ont utilisé les mathématiques étaient les anciens Babyloniens et Sumériens. Avec leur système d'écriture cuniforme, ils étaient capables de faire des mathématiques raisonnablement compliquées.

Leur système numérique était en base 60, par opposition au nôtre qui est en base 10. La théorie soutient que deux personnes antérieures ont fusionné pour devenir les Sumériens et qu'un groupe avait un système de base 12 et l'autre un système de base 5. Ils ont résolu la différence en utilisant 60, ce qui n'était que 5 x 12.

Ils étaient capables de résoudre des équations quadratiques, connaissaient les racines carrées et cubiques et avaient résolu le théorème de Pythagore bien avant Pythagore.

Cependant, il leur manquait quelques éléments. Ils n'avaient pas de zéro, ce dont j'ai parlé dans mon épisode sur le zéro, et n'avaient pas vraiment d'expressions symboliques pour faire des équations.

Cela ne ressemblerait pas à de l'algèbre telle que nous la connaissons.

Les Égyptiens, les Grecs, les Romains et les Arabes ont tous réussi à faire des mathématiques à un certain niveau sans utiliser de symboles mathématiques.

L'algèbre a en fait été nommée par des érudits arabes et elle vient littéralement de "al-jabr" ce qui signifie une réunion de pièces cassées.

Les érudits arabes ont probablement poussé les mathématiques aussi loin que n'importe qui dans l'histoire jusqu'à cette époque, mais ils n'utilisaient toujours pas pour la plupart la notation symbolique.

Le dernier grand mathématicien arabe classique du début du XVe siècle Ab ? al-Hasan ibn Al ? al-Qalas?d?, utilisait des symboles, mais ce n'étaient que des lettres de l'alphabet arabe.

Les symboles que nous connaissons et utilisons aujourd'hui n'ont été créés qu'au XVe siècle.

La première utilisation du signe plus était en 1489 par le mathématicien allemand Johannes Widmann.

Le signe plus représente juste la lettre "t" qui était une forme abrégée du mot latin "et" ce qui signifie "et".

De même, Widmann a également été la première personne à utiliser le signe moins. Le signe moins proviendrait d'un tilde qui était parfois placé sur un nombre pour représenter la soustraction.

Dans son traité, il définit explicitement les nouveaux termes qu'il crée. Il a dit “était ? ist, das ist moins, und das + ist das mer”. Mer étant allemand pour plus.

Il y a eu d'autres tentatives précédentes pour créer des symboles qui ont fait la même chose, mais elles n'ont pas réussi. Les Égyptiens avaient un symbole qui pouvait être utilisé pour l'addition et son image miroir pouvait être utilisée pour la soustraction, mais il n'est jamais allé au-delà de l'Égypte.

Peu de temps après, au début du 17ème siècle, le symbole de multiplication a été créé. Il ne s'agit bien sûr que de la lettre "x".

La première utilisation de « x » pour désigner la multiplication était en 1618 par le mathématicien écossais John Napier dans son livre Mirifici Logarithmorum Canonis Descriptio.

Lui aussi a expliqué l'utilisation de ce nouveau symbole dans le livre en disant, “Multiplication d'espèces [c'est-à-dire inconnues] relie les deux magnitudes proposées avec le symbole ‘in’ ou × : ou normalement sans le symbole si les magnitudes sont désignées par une lettre.”

Techniquement, en impression, le symbole de multiplication n'est pas réellement la lettre x. C'est un personnage légèrement plus petit de la même forme qui est relevé.

Il peut y avoir confusion lors de l'utilisation d'un clavier ordinaire avec « x » comme symbole de multiplication et « x » comme variable. Gottfried Leibniz, l'un des co-inventeurs du calcul, n'aimait pas utiliser un « x » pour cette raison.

Pour cette raison, un point est également parfois utilisé comme symbole de multiplication. C'est généralement plus populaire en Europe, et cela peut aussi être déroutant car un point est utilisé pour un type spécial de multiplication vectorielle.

Avec l'avènement des ordinateurs, l'astérisque * a été adopté pour la multiplication simplement parce qu'il est dans le jeu de caractères ASCII.

Tout comme pour la multiplication, il existe également plusieurs symboles de division.

Le plus ancien des symboles de division modernes que nous utilisons s'appelle l'obélus. Il s'agit de la ligne droite avec un point au-dessus et au-dessous.

Cela a été utilisé pour la première fois en 1659 par le mathématicien suisse Johann Rahn.

De tous les symboles que j'ai mentionnés, celui-ci a été déprécié par les mathématiciens modernes. En fait, vous ne pouvez pas vraiment vous en servir en dehors des cours de mathématiques du primaire et des touches de division sur certaines calculatrices.

Personnellement, je déteste l'obelus. J'ai trouvé cela vraiment déroutant et je ne pense pas que les enfants devraient apprendre la division en l'utilisant parce qu'ils ne le reverront plus jamais de leur vie.

Le symbole de division préféré est appelé le solidus ou la barre oblique. Ceci est très similaire à, et transmet la même signification, que la ligne horizontale utilisée dans les fractions. C'était une création beaucoup plus tardive et ne devait représenter la division qu'en 1845.

L'adoption des ordinateurs n'a fait que renforcer l'utilisation du solidus par rapport à l'obelus, car l'obelus n'est pas sur la plupart des claviers.

Le symbole égal a une histoire d'origine très intéressante.

Le symbole égal a été utilisé pour la première fois en 1557 par le mathématicien gallois Robert Recorde dans son livre La pierre à aiguiser de Witte.

Dans son livre, il écrivait des équations, et plus de 200 fois il a dû écrire la phrase « est égal à ». Il en a eu marre de l'écrire encore et encore, alors il a finalement créé un symbole pour ne plus avoir à l'écrire.

Il a dit dans son livre, « Et pour éviter la répétition fastidieuse de ces mots : “est égal à”, je définirai, comme je le fais souvent au travail, une paire de parallèles ou des lignes en double d'une [même] longueur, ainsi : =, parce que aucune 2 choses ne peuvent être plus égales.

Il existe un symbole similaire, moins utilisé, avec trois lignes parallèles simplement appelées la triple barre. Il a été utilisé pour la première fois en 1801 par Carl Friedrich Gauss et il est parfois utilisé en logique ou en arithmétique modulaire.

Le signe pour cent vient de l'expression italienne pour cento. Il a été abrégé en "p" avec deux zéros, et finalement, le "p" a été supprimé et c'était juste une ligne inclinée avec deux zéros.

Le symbole de la racine carrée pourrait provenir d'une lettre arabe qui a été utilisée par al-Qalas?d? mentionné ci-dessus, ou peut-être d'une lettre minuscule « r ».

La première utilisation en 1525 ressemblait à une coche. La ligne horizontale sur le dessus s'appelle un vinculum, et elle a été ajoutée au symbole de coche en 1637 par René Descartes pour créer le symbole moderne que nous utilisons aujourd'hui.

Les symboles plus grand que et moins que ont été créés en 1631 par l'Anglais Thomas Harriot dans son livre Les arts analytiques appliqués à la résolution d'équations algébriques.

Le symbole de l'infini, c'est-à-dire le nombre 8 sur le côté, est encore plus ancien que le nombre moderne 8, qui est un nombre hindou-arabe. La plus ancienne preuve de cela remonte à la croix de Saint-Boniface au 7e ou 8e siècle.

La première utilisation de celui-ci pour signifier l'infini n'a eu lieu qu'en 1655. L'ecclésiastique anglais John Wallis l'a utilisé dans son livre De sectionibus conicis. Aucune explication n'a été donnée quant à la raison pour laquelle il a été sélectionné, mais une hypothèse est qu'il s'agit d'une variante du symbole utilisé pour le nombre romain 1000, qui était la lettre C, suivie d'un I, puis d'un C inversé.

Le dernier symbole que je vais aborder est celui de pi.

Pi est bien sûr juste la lettre grecque pi. Cependant, son utilisation pour représenter le rapport de la circonférence d'un cercle à son diamètre est en réalité relativement récente.

La connaissance que le rapport de la circonférence au diamètre d'un cercle était spécial remonte à la Chine et à l'Égypte antiques.

Ce que nous appelons le nombre pi a commencé à utiliser les lettres grecques delta et pi. Pi a été choisi parce que c'était la première lettre du mot « périmètre », et delta était la première lettre du « diamètre ». L'Anglais William Oughtred a utilisé pour la première fois pi sur delta en 1647.

La première utilisation de la lettre pi à elle seule pour représenter le rapport était en 1706 par le mathématicien gallois William Jones.

Il y a beaucoup à dire sur pi, mais je garderai cela pour un épisode ultérieur, probablement pour le jour Pi de l'année prochaine.

Vous avez peut-être remarqué que la plupart de ces symboles, en particulier les principaux, ont tous commencé à être utilisés au cours d'une centaine d'années, à partir de la fin du XVe siècle. Fondamentalement, une fois que les gens ont commencé à utiliser des symboles, cela a rendu les mathématiques plus faciles, puis de plus en plus de gens ont commencé à les adopter comme raccourci pour plus de choses.

Les symboles mathématiques sont encore créés aujourd'hui, car de nouvelles branches des mathématiques créent de nouvelles idées qui doivent être facilement exprimées.

Si vous y réfléchissez, les symboles mathématiques ne sont vraiment pas très différents des emojis. C'est juste un moyen de transmettre une pensée complexe en un seul personnage.

Everything Everywhere est aussi un podcast !


Faits sur Kali 9: les gens mettent Kali chez eux

Les gens aiment tellement Kali. C'est parce qu'elle est décrite comme une Mère aimante et une Déesse bienveillante.

Faits sur Kali 10: elle est représentée comme la femme noire au look laid

Son regard est terrible. Avec de longs cheveux noirs et un corps complètement sombre, Kali est symbolisé comme le teint de l'âme et de la vie humaines.

Vous pouvez venir en Inde pour voir les rituels et les festivals de Kali. Ce sont nos listes que vous devez connaître sur la déesse. Nous espérons que vous apprécierez nos 10 faits sur Kali !

N'est-il pas intéressant d'en savoir plus sur l'une des déesses de l'hindouisme ? Notre dévouement pour votre connaissance est ce 10 faits sur Kali.


Voir la vidéo: 10 Symboles dont Vous Ignorez la Signification (Décembre 2021).