Informations

Chronologie du Proche-Orient


  • 10000 avant notre ère

    Les débuts de l'agriculture au Moyen-Orient.

  • 8000 AEC

    Les fours en usage au Proche-Orient sont appliqués à la production de poterie.

  • 7700 avant notre ère

    Premiers blés domestiqués dans le Croissant Fertile.

  • 7000 avant notre ère

    La domestication des chèvres.

  • 5000 avant notre ère

    L'irrigation et l'agriculture commencent sérieusement en Mésopotamie.

  • 853 avant notre ère

    Les rois babyloniens dépendent du soutien militaire assyrien.

  • 850 avant notre ère

    Les Mèdes migrent en Iran depuis l'Asie.

  • 750 avant notre ère

    Les Perses migrent en Iran depuis l'Asie.

  • 734 avant notre ère

    Babylone est capturée par les Chaldéens.

  • 729 avant notre ère

    Babylone est occupée par les Assyriens.

  • 722 AEC - 705 AEC

    Sommet de l'empire assyrien sous le règne de Sargon II.


introduction

Extrait de Swords, Loaves and Fishes: A History of Dunbar de Roy Pugh

Dunbar est connu pour avoir été occupé depuis au moins 75 après JC, bien que des preuves archéologiques aient confirmé l'habitation humaine depuis BC8000. Ce qui est maintenant connu sous le nom d'Écosse n'a en fait émergé qu'au 9ème siècle avant cela, le pays était peuplé de quatre groupes raciaux et culturels distincts et disparates - Britanniques, Pictes, Écossais et Angles.

Dunbar a probablement été fondée au 1er siècle par les Britanniques (la tribu Votadini) qui ont été expulsés par les Angles de Northumbrie au 7ème siècle, lorsque Dunbar est d'abord enregistrée comme urbs regis ou ville royale. Une enceinte fortifiée en bois existait en 856 sur ou à proximité de l'emplacement actuel du château en pierre qui a été créé au milieu du XIIIe siècle.

Dunbar a commencé à prospérer à la fin du 14e siècle, lorsqu'en 1370, il a été élevé d'un bourg de baronnie - le fief de la famille de propriétaires terriens locaux qui a construit son premier château en pierre - à un bourg du roi ou royal, après quoi il a bénéficié d'une avantages commerciaux par rapport aux autres grandes villes du comté. Avec son port « gratuit » à Belhaven, Dunbar commerce rapidement avec d'autres communautés écossaises et avec l'Europe et, finalement, les Amériques. Les monopoles et privilèges dont il jouissait en tant que bourg royal se perpétueront jusqu'à ce que la grande réforme législative de 1832-1833 réduise ses pouvoirs. Au cours de sa longue histoire, la ville a occupé une place importante dans l'histoire de l'Écosse, principalement entre le XIIIe et le XIXe siècle, quelque six cents ans qui ont couvert les amères guerres d'indépendance, puis l'union avec l'Angleterre et enfin comme base militaire qui se poursuivra jusqu'après les deux guerres mondiales. Pendant les guerres d'indépendance, son château fort était crucial pour la défense du sud-est de l'Écosse, juste derrière le château de Roxburgh dans les frontières. Épées, pains et poissons est un compte rendu détaillé de l'histoire de la ville et de son développement à partir du 1er siècle après JC et du rôle qu'elle a joué dans l'histoire longue et troublée de l'Écosse, parfois un rôle disproportionné par rapport à sa taille.


Chronologie du Proche-Orient - Histoire

RÉSUMÉ DES CAMPAGNES DE LA GUERRE MONDIALE 2

Chaque Résumé est complet à part entière. Les mêmes informations peuvent donc être trouvées dans un certain nombre de résumés connexes

(pour plus d'informations sur le navire, accédez à la page d'accueil de l'histoire navale et saisissez le nom dans la recherche sur site)

1919 - Traité de Versailles - Le Japon obtient un mandat sur les anciennes îles allemandes du Pacifique. La Société des Nations a été formée.

1921-22 - Traité naval de Washington - La Grande-Bretagne, les États-Unis, le Japon, la France et l'Italie ont convenu de limiter le déplacement et l'armement principal des navires capitaux, des porte-avions et des croiseurs, ainsi que le tonnage total et l'âge des deux premières catégories.

1922 - Achèvement du porte-avions japonais "Hosho".

1927 - La Conférence navale de Genève n'est pas parvenue à un accord sur le tonnage total des croiseurs, destroyers et sous-marins. Les principaux navires de guerre achevés comprenaient le porte-avions japonais "Akagi".

1928 - Achèvement du porte-avions japonais "Kaga"

1930 - Traité naval de Londres - La Grande-Bretagne, les États-Unis et le Japon se sont mis d'accord sur le tonnage total, le tonnage et les limitations d'armement pour les croiseurs, les destroyers et les sous-marins. Aussi qu'aucun nouveau navire de ligne ne devait être construit avant 1937.

1931 - Un incident dans la province chinoise de Mandchourie a conduit à l'invasion japonaise qui s'est achevée au début de 1932. L'État fantoche du Mandchoukouo a été déclaré. À ce moment-là, les forces japonaises avaient pris le contrôle de la région de Shanghai dans de nouveaux combats.

1933 - Les Japonais quittent la Société des Nations à cause de la question mandchoue. Les principaux navires de guerre achevés comprenaient le porte-avions japonais "Ryujo".

1934 - La Conférence du désarmement de Genève de 1932 a finalement échoué et le Japon a annoncé son intention de se retirer des traités navals de 1922 et 1930 lorsqu'ils ont expiré en 1936. La planification a commencé sur les cuirassés géants de la classe "Yamato".

1935 - Avril - Les États-Unis adoptent le Neutrality Act interdisant la fourniture d'armes aux belligérants en cas de guerre.

1936 - novembre - Protocole de Londres - Les grandes puissances, dont l'Allemagne, ont convenu d'interdire la guerre sous-marine sans restriction contre les navires non armés. Décembre - Les traités navals de 1922 et 1930 deviennent caducs et les grandes puissances s'orientent vers le réarmement.

1937 - Juillet - D'autres incidents en Chine cette fois près de Pékin, ont conduit le Japon à étendre son emprise sur le nord-est de la Chine. Les principaux navires de guerre achevés comprenaient le porte-avions japonais « Soryu ».

1938 - À la fin de 1938, le Japon avait achevé son emprise sur le nord-est de la Chine et les principales zones portuaires.

1939 - 1er septembre - L'Allemagne envahit la Pologne 3 - La Grande-Bretagne et la France déclarent la guerre à l'Allemagne. Les principaux navires de guerre achevés jusqu'au 3 septembre 1939 comprenaient le porte-avions japonais « Hiryu ». Lancé à la même période - porte-avions japonais "Shokaku"

Étapes de la guerre avec le Japon - Le Japon a établi un gouvernement fantoche chinois à Nankin.

Juin Juillet - Avec sa possession des ports chinois, le Japon a voulu fermer les points d'entrée restants en Chine. Des pressions ont été exercées sur la France pour qu'elle arrête l'approvisionnement via l'Indochine et sur la Grande-Bretagne pour qu'elle fasse de même avec la route de Birmanie. Les deux se sont conformés, mais la Grande-Bretagne ne l'a fait que jusqu'en octobre 1940, date à laquelle la route a été rouverte.

Axe des puissances - Allemagne, Italie et Japon signé le pacte tripartite à Berlin le 27. Ils ont convenu de s'opposer conjointement à tout pays rejoignant les Alliés en guerre - c'est-à-dire les États-Unis.

Vichy France a finalement accepté le stationnement de troupes japonaises dans le nord de l'Indochine.

Attaque aérienne de la flotte sur Tarente - Le 11 en Méditerranée, le porte-avions britannique « Illustrious » lança une attaque de biplan torpille Swordfish sur la principale base navale italienne. Sur les six cuirassés présents, les 20 avions ont touché "CONTE DI CAVOUR" et "CAIO DIULIO" avec une torpille chacun et le tout nouveau "LITTORIA" avec trois. Tous les trois ont coulé à leurs amarres et "Cavour" n'a jamais été remis en service, le tout pour la perte de seulement deux Swordfish. La marine japonaise a soigneusement étudié l'attaque comme Pearl Harbor l'a appris à ses dépens un an plus tard.

Le Pacte de neutralité de cinq ans entre le Japon et la Russie a profité aux deux puissances. La Russie pourrait libérer des troupes pour l'Europe et le Japon se concentrer sur son expansion vers le sud.

La demande de bases dans le sud de l'Indochine est désormais concédée par Vichy France. La Grande-Bretagne, les Pays-Bas et les États-Unis ont protesté et ont gelé les avoirs japonais, mais les troupes sont entrées. Les Indes néerlandaises de l'Est ont annulé les accords de livraison de pétrole et les Américains ont rapidement imposé leur propre embargo sur le pétrole. Le Japon avait perdu la plupart de ses sources de pétrole.

Le Japon et les États-Unis ont continué à négocier sur leurs différends, mais alors que ses stocks de pétrole diminuaient rapidement, le Japon a accéléré ses préparatifs de guerre.

Le ministre de la Guerre, Gen Tojo, devient Premier ministre japonais.

3e - Le porte-avions britannique "Indomitable" récemment achevé s'est échoué et a été endommagé au large de Kingston, en Jamaïque. Elle devait accompagner les navires capitaux "Prince of Wales" et "Repulse" en Extrême-Orient pour dissuader l'agression japonaise. Son absence en décembre a peut-être été fatale aux deux grands navires.

Dernières étapes de la guerre avec le Japon - Alors que les pourparlers s'éternisaient et que les États-Unis exigeaient le départ du Japon de la Chine ainsi que de l'Indochine française, la Pearl Harbor Strike Force a navigué dans le Pacifique Nord. Le vice-amiral Nagumo commandait les porte-avions « Akagi », « Hiryu », « Kaga », « Soryu », « Shokaku » et « Zuikaku », ainsi que deux cuirassés, croiseurs et destroyers. La dissuasion navale limitée de la Grande-Bretagne à l'expansion japonaise, les navires capitaux "Prince of Wales" et "Repulse" se sont rencontrés à Colombo, Ceylan le 28, en route vers Singapour. Sans le porte-avions "Indomitable", ils n'avaient aucun support d'avion embarqué.

Conditions de départ - Contexte stratégique et naval

Grande-Bretagne et Dominions - Responsable de la défense de l'Inde, de Ceylan, de la Birmanie, de la Malaisie, du nord de Bornéo, de Hong Kong, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, de la chaîne Papouasie-Nouvelle-Guinée/archipel de Bismarck/Îles Salomon et de nombreux groupes d'îles dans l'océan Indien et le Pacifique central et sud. Peu de forces pourraient être épargnées des zones de guerre existantes pour protéger ce vaste territoire et ses routes d'approvisionnement. La base principale de la Grande-Bretagne était à Singapour avec ses deux grands navires récemment arrivés. Trois vieux croiseurs et quelques destroyers se trouvaient dans les eaux malaises, et quelques vieux destroyers à Hong Kong. À ce jour, les sept croiseurs survivants et les petits navires des marines royale australienne et néo-zélandaise étaient de retour dans la région.

États Unis - Outre la défense de sa côte ouest, de la zone du canal de Panama, de l'Alaska et des Aléoutiennes, des îles Hawaï et de diverses îles du Pacifique central, les États-Unis avaient la responsabilité des Philippines. En cas d'attaque, les défenseurs devaient tenir jusqu'à ce que la flotte américaine du Pacifique se fraie un chemin depuis la base principale de Pearl Harbor, à une distance de 4 500 milles. Aux Philippines se trouvait la flotte asiatique avec trois croiseurs, 13 destroyers et 29 sous-marins. La flotte du Pacifique elle-même se composait de huit cuirassés, trois porte-avions, 21 croiseurs, 67 destroyers et 27 sous-marins.

néerlandais - Les forces navales affectées à la défense des nombreuses îles des Indes orientales néerlandaises comprenaient trois croiseurs, sept destroyers et quinze sous-marins.

Déjà implanté en Corée, en Mandchourie, dans le nord-est de la Chine, ses principaux ports et Hainan, Formose et les groupes Marianne, Caroline et Marshall, le Japon possédait désormais toute l'Indochine française. L'objectif principal du Japon reste la conquête de la Chine, pour laquelle les champs pétrolifères des Indes orientales néerlandaises (DEI) sont indispensables. La fermeture de la route de Birmanie sur laquelle les fournitures alliées continuent de rouler est également importante. Les deux mouvements signifiaient la guerre avec la Grande-Bretagne et les États-Unis, et une partie vitale de la stratégie japonaise était l'établissement d'un immense périmètre de défense s'étendant de la Birmanie jusqu'aux îles Aléoutiennes en Alaska. Ce n'est qu'ainsi qu'elle pourra espérer tenir en échec les États-Unis une fois ses ressources humaines et industrielles mobilisées.

Le Japon est entré en guerre avec des avantages à la fois stratégiques et militaires :

Le Japon était bien placé pour occuper le territoire nécessaire au périmètre de défense :

Dans l'ouest - une grande partie de la Chine était occupée et le Pacte de neutralité avec la Russie, associé à l'invasion allemande, signifiait que le Japon n'avait pas grand-chose à craindre de cette direction. Hong Kong pourrait être facilement pris à la Chine adjacente occupée.

À l'est étaient les vastes distances du Pacifique. En prenant les îles américaines de Guam et Wake, et certaines des îles Gilbert britanniques, les îles sous mandat japonais (Marshalls, Caroline, Mariannes) ont été davantage protégées. L'Amérique a également été tenue à distance.


Au Sud-Ouest -
La Thaïlande et la Malaisie tomberaient bientôt aux mains des forces d'invasion de Hainan et d'Indochine. Par la suite, la capture de la Birmanie pouvait se dérouler sans heurts. La route de Birmanie serait coupée, l'Inde menacée et ce périmètre sécurisé.

Dans le Sud - poser les champs pétrolifères de la Indes orientales néerlandaises et la protection offerte par la chaîne d'îles de Sumatra, Java et Bali jusqu'au Timor. L'île principale de Java a été la cible de deux mouvements de tenailles massifs :


Sud-Est -
les débarquements dans le nord de la Nouvelle-Guinée, l'archipel Bismarck et le nord des Salomon protégeraient les Carolines japonaises. De là, les forces pourraient frapper l'Australie et ses routes d'approvisionnement.

Vers l'ouest - De l'Indochine au nord de Bornéo, et plus tard directement à Sumatra et Java.

Vers l'Est - Depuis les bases de Formose et des Carolines jusqu'aux Philippines. De là vers le sud de Bornéo, les Célèbes et les Moluques, puis vers Timor et Bali. Puis à l'est de Java.

Types de navires de guerre majeurs

MARINES ROYALES

MARINE NÉERLANDAISE

FLOTTE ASIATIQUE AMÉRICAINE

FLOTTE AMÉRICAINE DU PACIFIQUE

TOTAUX ALLIÉS

MARINE JAPONAISE

Cuirassés

2

-

-

8

10

10

Transporteurs

-

-

-

3

3

11

Croiseurs

10

3

3

21

37

40

Destructeurs

13

7

13

67

100

112

Sous-marins

-

15

29

27

71

63

TOTAUX

25

25

45

126

221

236

Déclarations et déclenchement de la guerre - En raison de l'International Dateline, les événements qui ont eu lieu le 7 à Hawaï en ce qui concerne Washington et Londres, étaient déjà dans le 8 à Hong Kong et en Malaisie. Le 8 : (1) le Japon avait déclaré la guerre à la Grande-Bretagne et aux États-Unis (2) La Grande-Bretagne, l'Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud, les Pays-Bas, les États-Unis et un certain nombre d'États d'Amérique centrale et des Caraïbes avaient déclaré contre le Japon ( 3) La Chine a déclaré la guerre aux puissances de l'Axe.

En utilisant les directions de la boussole décrivant la stratégie japonaise ci-dessus, les attaques de décembre 1941 se sont déroulées comme suit :

Ouest - Hong Kong - Le territoire est envahi depuis la Chine continentale le 8 décembre et en cinq jours les défenseurs se replient sur l'île de Hong Kong. Les combats se sont poursuivis jusqu'au jour de Noël lorsque les troupes britanniques et du Dominion se sont rendues.

Sud Ouest - Thaïlande, Malaisie, Birmanie - Les forces japonaises ont débarqué sur l'isthme de Kra en Thaïlande et au nord-est de la Malaisie sur le 8e. De là, ils descendirent la côte ouest de la Malaisie en direction de Singapour, contournant les défenses par terre et par mer. Des débarquements de suivi ont eu lieu plus tard dans le mois et en janvier 1942. 13e En décembre, ils étaient passés de la Thaïlande à la pointe sud de la Birmanie, mais y restaient pour le moment. 10 - Perte de “Repulse” et “Prince of Wales” : le naufrage de la Force Z (carte ci-dessous) - Par le 8e, le croiseur de bataille et le cuirassé s'étaient rassemblés à Singapour en tant que Force Z sous le commandement du SMA Sir Tom Phillips. Ce soir-là, ils ont navigué avec quatre destroyers pour attaquer le débarquement japonais sur la côte nord-est de la Malaisie. Une couverture de chasseur a été demandée mais pas facilement disponible. Le soir du 9e, la Force Z était bien avancée dans la mer de Chine méridionale. Des avions japonais ont été repérés et l'amiral Phillips a décidé de revenir. Vers minuit, il a reçu un faux rapport de débarquements à Kuantan, plus loin dans la péninsule malaise et a mis le cap vers là. Les navires avaient été signalés par un sous-marin et une force de frappe d'avions navals avait été envoyée d'Indochine. Les attaques ont commencé vers 11h00 le 10e décembre, et en moins de trois heures “PRINCE DE GALLES” et “REPULSE” avaient été touchés par un certain nombre de torpilles et envoyés au fond.

Après l'attaque de Pearl Harbor, aucun des 10 cuirassés alliés dans la région du Pacifique n'est resté en service.

Sud - Nord Bornéo et îles Philippines - Les premiers débarquements dans le nord de Bornéo ont eu lieu au Sarawak et au Brunei le 16 décembre, et se sont poursuivis jusqu'à fin janvier 1942. Aux Philippines, l'île de Luzon était la cible principale. Entre le 10 et le 22, des débarquements ont été effectués au nord de l'île, au sud et au golfe de Lingayen à l'ouest. Les forces japonaises ont fait une attaque combinée sur la capitale de Manille, qui a été déclarée ville ouverte. Ils sont entrés le 2 janvier 1942, date à laquelle les préparatifs étaient en cours pour attaquer les troupes américaines et philippines du général MacArthur, maintenant retirées dans la péninsule de Bataan, juste à l'ouest de Manille. L'île méridionale de Mindanao est envahie le 20 décembre 1941.

Est - Îles Hawaï, Guam, Île Wake et Îles Gilbert britanniques - Le matin du 7e heure locale (peu après le débarquement malais), l'avion de la Force de frappe japonaise a frappé Pearl Harbor sur l'île hawaïenne d'Oahu. Dans le Attaque sur Pearl Harbor, les cuirassés “ARIZONA” et “OKLAHOMA” ont subi des pertes totales, trois autres ont coulé mais ont été remis en service plus tard, et les trois autres ont été endommagés. Beaucoup ont été tués et un nombre considérable d'avions détruits. Bien que la flotte de combat du Pacifique ait cessé d'exister, les trois porte-avions de flotte inestimables “Enterprise”, “Lexington” et “Saratoga” étaient heureusement absents et les importants stocks de pétrole et les importantes installations de réparation sont restés pratiquement intacts. Le 10, Guam dans les îles Mariannes a été capturé et Makin et Tarawa dans les Gilberts britanniques occupés. Tarawa est ensuite abandonné jusqu'en septembre 1942 suivant. Wake Island est attaquée le 11 décembre, mais les Japonais sont chassés avec la perte de deux destroyers par les défenseurs de la Marine américaine. Une tentative ultérieure le 23 a réussi.

Sommaire des pertes mensuelles
Océan Indien - 5 navires marchands de 800 tonnes
Océan Pacifique - 241 navires marchands de 432 000 tonnes

Commandement allié - Au début du mois, le général britannique Wavell est nommé commandant des forces ABDA (américaines, britanniques, néerlandaises, australiennes) chargées de tenir la Malaisie et les Indes néerlandaises.

Ouest - Malaisie et Birmanie - Dans leur course sur Singapour, les Japonais s'emparent de Kuala Lumpur le 11. Au nord, ils ont traversé le sud de la Birmanie depuis l'isthme de Kra le 15 et, le 20, ont commencé l'invasion de la Birmanie depuis le centre de la Thaïlande. La Thaïlande a rapidement déclaré la guerre à la Grande-Bretagne et aux États-Unis. Le dernier jour de janvier, les troupes britanniques, australiennes et indiennes en retraite se sont retirées dans l'île de Singapour, après avoir été poussées le long de la péninsule malaise. À ce moment-là, le transporteur "Indomitable" avait envolé 48 Hurricanes pour Singapour via Java.

Sud - Philippines et Indes néerlandaises de l'Est - Alors que les États-Unis et les Philippins étaient lentement poussés vers Bataan, les Japonais ont commencé l'invasion des Indes néerlandaises de l'Est depuis le sud des Philippines. Les premiers débarquements ont eu lieu le 11 à Tarakan à Bornéo et aux Célèbes. D'autres ont suivi plus tard dans le mois, mais à quelle heure ils avaient atteint les Moluques dans la course vers le sud en direction de Java. 17e - Le sous-marin japonais "I-60" a tenté de traverser le détroit de la Sonde pour l'océan Indien. Elle a été localisée et coulée par le destroyer "Jupiter" escortant un convoi vers Singapour. 20e - Le sous-marin "I-124" mouillant au large de Darwin, dans le nord de l'Australie, a été coulé par les dragueurs de mines australiens "Deloraine", "Katoomba", "Lithgow" et le destroyer américain "Edsall".

Sud-Est - Archipel de Bismark - Le premier mouvement japonais vers le sud-est a eu lieu le 23 avec des débarquements à Kavieng, Nouvelle-Irlande et Rabaul, Nouvelle-Bretagne. Rabaul est devenu la principale base japonaise dans le sud-ouest du Pacifique et a contribué à dicter toute la stratégie des mouvements alliés au cours des deux années suivantes.

Sommaire des pertes mensuelles
Océan Indien - 13 navires marchands de 46 000 tonnes
Océan Pacifique - 30 navires marchands de 71 000 tonnes

Ouest - Malaisie, Singapour et Birmanie - Le 8, les forces japonaises ont commencé à traverser vers l'île de Singapour. De violents combats ont eu lieu, mais le 15, Singapour s'est rendu et plus de 80 000 soldats, principalement australiens, britanniques et indiens, ont été voués à la captivité. Beaucoup n'ont pas survécu en tant que prisonniers de guerre. Les Alliés avaient perdu la clé de l'Asie du Sud-Est et du Pacifique du Sud-Ouest. En Birmanie, les Japonais poussèrent vers Rangoon.

Indes du Sud - Néerlandaises de l'Est - L'avance en deux volets sur Java s'est poursuivie avec des débarquements aéroportés sur Palembang dans le sud de Sumatra le 14, suivis par des débarquements de la mer un jour plus tard par des forces transportées d'Indochine. Quelques jours plus tard, les îles de Bali et de Timor ont été envahies respectivement par les Célèbes et les Moluques. Le décor était planté pour la conquête de Java.

27 février-1er mars - Batailles de la mer de Java - La principale force navale d'ABDA était commandée par le néerlandais Adm Doorman et se composait d'un escadron mixte de croiseurs et de destroyers pour la défense de Java : croiseurs lourds "Exeter" et US "Houston", croiseurs légers "Perth" (australien), " De Ruyter" et Java" (tous deux hollandais), les destroyers "Electra", "Encounter", "Jupiter", plus deux hollandais et quatre américains. Ils prirent la mer sur le 26e sur les nouvelles que les convois d'invasion approchaient. Ne les trouvant pas, ils sont retournés à Surabaya le lendemain, mais avant d'entrer, d'autres rapports sont arrivés et la force alliée est sortie à nouveau vers une position au nord-ouest. La bataille principale a commencé le 27e vers 16h00 contre les deux lourds, deux croiseurs légers et 14 destroyers couvrant les transports japonais. Les deux lourds alliés ont ouvert le feu à longue portée, mais "Exeter" a été rapidement touché et sa vitesse a été réduite. Dans la confusion qui en résulta, l'un des destroyers hollandais fut torpillé et coulé. Alors que "Exeter" retournait à Surabaya avec le deuxième destroyer néerlandais, les destroyers de la Royal Navy sont allés attaquer et "ELECTRA" a été coulé par des coups de feu. Adm Doorman est retourné au sud vers la côte de Java et a envoyé les destroyers américains pour se ravitailler. Il se tourna ensuite vers le nord avec ses quatre croiseurs et deux destroyers britanniques restants. Il était maintenant tard dans la soirée et "JUPITER" était probablement perdu sur une mine hollandaise. "Encounter" ramassa les survivants du premier destroyer hollandais et suivit peu après les Américains jusqu'à Surabaya. Les quatre croiseurs, maintenant sans destroyer, étaient en action peu avant minuit et les deux "DE RUYTER" et "JAVA" ont été détruits par les grosses torpilles japonaises. "Perth" et "Houston" se dirigent vers Batavia, plus à l'ouest le long de la côte nord de Java. Le lendemain soir, le 28, "Perth" et "Houston" ont quitté Batavia et ont navigué vers l'ouest pour le détroit de la Sonde pour percer dans l'océan Indien. De Surabaya, trois des destroyers américains sont allés à l'est et ont finalement atteint la sécurité à travers le détroit de Bali peu profond. Le tirant d'eau de "Exeter" était trop important pour cette route et le croiseur endommagé a dû se diriger vers le détroit de la Sonde accompagné du destroyer "Encounter" et du destroyer américain "Pope".

28/1er mars - BattIe du détroit de la Sonde - Tard dans la soirée, "PERTH" et "HOUSTON" heurtèrent la flotte d'invasion japonaise dans le détroit et attaquèrent les transports. Ils sont rapidement submergés par les tirs et les torpilles des croiseurs et destroyers de couverture et coulent dans les premières minutes du 1er mars. Un destroyer hollandais à l'arrière subit le même sort.

Plus tard dans la matinée du 1er mars, "EXETER", "ENCOUNTER" et "POPE" ont mené une longue action avec une force de croiseurs au nord-ouest de Surabaya avant de succomber eux aussi. De toute la force alliée dans la mer de Java, seuls trois vieux destroyers américains ont réussi à s'échapper.

Australie - Des avions de quatre des porte-avions Pearl Harbor Strike ont attaqué Darwin, Territoires du Nord le 19. Un destroyer américain et un certain nombre de transports de valeur ont été perdus.

Sommaire des pertes mensuelles
Océan Indien - 18 navires marchands de 38 000 tonnes
Océan Pacifique - 54 navires marchands de 181 000 tonnes

Ouest - Birmanie - Rangoon, port d'entrée de la route de Birmanie, tombe le 8. Vers la fin du mois, le groupe d'îles Andaman dans l'océan Indien flanquant le sud de la Birmanie était occupé.

Sud - Philippines et Indes néerlandaises de l'Est - Alors que les États-Unis et les Philippins luttaient pour s'accrocher à Bataan, le général MacArthur a reçu l'ordre de partir pour l'Australie. Là, il a assumé le poste de commandant suprême du Pacifique Sud-Ouest. L'amiral américain Nimitz devait commander le reste du Pacifique. Les débarquements de Java se poursuivent le 1er et Batavia, la capitale de toute la DEI, tombe. La capitulation des Alliés est convenue le 9. Le 12, le nord de Sumatra est occupé et le reste du mois de mars est consacré à la consolidation de l'emprise japonaise sur les nombreuses îles. Le périmètre sud du Japon avait été sécurisé en moins de quatre mois. De puissantes forces navales japonaises patrouillaient dans l'océan Indien au sud de Java pour empêcher la fuite des navires alliés.

Sud-Est - Archipel de Bismarck, Nouvelle-Guinée, Îles Salomon britanniques - La mer de Bismarck a été sécurisée avec deux séries de débarquements. Au nord, les Japonais prirent Manus et d'autres parties des îles de l'Amirauté. Dans le nord de la Nouvelle-Guinée, ils ont débarqué dans la péninsule de Huon à Lae, Salamaua et Finschhafen. Lorsqu'ils occupèrent l'île septentrionale de Bougainville, le décor était planté pour les féroces batailles des îles Salomon à venir.

Sommaire des pertes mensuelles
Océan Indien - 65 navires marchands de 68 000 tonnes
Océan Pacifique - 98 navires marchands de 184 000 tonnes

5-9th - Attaques de porte-avions japonais sur Ceylan - Une nouvelle flotte britannique de l'Est avait été constituée sous le commandement de l'amiral Sir James Somerville, récemment membre de la Force H. La variété de navires était divisée en deux groupes. Un groupe rapide comprenait le cuirassé "Warspite", les porte-avions "Indomitable" et "Formidable", les croiseurs lourds "Cornwall" et "Dorsetshire", deux croiseurs légers et des destroyers. Dans le groupe le plus lent se trouvaient quatre cuirassés de classe « R », un ancien porte-avions « Hermès » et quelques croiseurs et destroyers. Deux destroyers australiens accompagnaient chaque groupe. Comme les bases ceylanaises de Colombo et de Trincomalee étaient mal défendues et trop en avant, l'amiral Somerville opérait à partir de la base secrète de l'atoll d'Addu dans les îles Maldives au sud-ouest de Ceylan. Début avril, deux forces japonaises se dirigent vers l'océan Indien. Un sous l'Adm Ozawa avec le porte-avions "Ryujo" et six croiseurs se dirigent vers la baie du Bengale et la côte est de l'Inde. En quelques jours, 23 navires de 112 000 tonnes ont été coulés. Des sous-marins japonais ont coulé cinq autres sous-marins au large de la côte ouest indienne. Aussi mauvaise que soit cette menace, la vraie est venue de la force de frappe du porte-avions Adm Nagumo avec cinq porte-avions Pearl Harbor - "Akagi", "Hiryu", "Soryu", "Shokaku" et "Zuikaku" - plus quatre cuirassés et trois croiseurs .

La flotte japonaise a été aperçue pour la première fois sur le 4e au sud de Ceylan, et la navigation dédouanée des ports. Au matin du 5e un raid lourd sur Colombo a coulé le destroyer "TENEDOS" et le croiseur marchand armé "HECTOR". Les croiseurs lourds "CORNWALL" et "DORSETSHIRE" se trouvaient au sud-ouest, partant de Colombo pour rejoindre le groupe rapide de la Royal Navy. Trouvés à midi, ils sont rapidement allés au fond sous une série d'attaques aériennes. Mais Adm Nagumo n'avait pas encore terminé. Alors que les deux groupes de l'amiral Somerville recherchaient les Japonais depuis une position entre l'atoll d'Addu et Ceylan, ils ont tourné en rond vers l'est. De là, sur le 9e, l'avion japonais a trouvé le navire autorisé de Trincomalee et de retour sur son chemin. Le porte-avions "HERMES", le destroyer australien "VAMPIRE" et la corvette "HOLLYHOCK" étaient parmi ceux qui ont rapidement coulé. Les navires japonais quittèrent l'océan Indien pour ne plus jamais revenir en force. Ne sachant pas cela, les navires survivants de la Royal Navy se sont retirés - le groupe lent à Kilindini en Afrique de l'Est et l'autre à la région de Bombay.

Philippines - Conclusion - Les unités japonaises ont fait leur poussée finale sur Bataan et le 9, les Américains et les Philippins se sont rendus. L'île forteresse de Corregidor a tenu jusqu'au 6 mai. Une certaine résistance a continué sur d'autres îles des Philippines. La tristement célèbre « Marche Bataan » des prisonniers de guerre américains et philippins a suivi.

Le raid de Doolittle - Des bombardiers américains B-25 sous le commandement du Col Doolittle ont décollé du porte-avions américain "Hornet" pour le tout premier raid sur le Japon le 18. les dommages étaient légers, mais les implications stratégiques devaient s'avérer fatales pour les Japonais.

Sommaire des pertes mensuelles
Océan Indien - 31 navires marchands de 154 000 tonnes
Océan Pacifique - 7 navires marchands de 14 000 tonnes

Situation stratégique et maritime - Océans Indien et Pacifique

À la Ouest et Sud les Japonais avaient sécurisé leur périmètre au plan. Ils le feraient également dans le sud-ouest que les Britanniques, ainsi que les Chinois ont été régulièrement chassés de Birmanie. Le débat était maintenant de savoir s'il fallait ou non pousser sud-est vers l'Australie et la Nouvelle-Zélande, et vers l'est aux États Unis. Les gains japonais avaient été à peu de frais, notamment du côté naval, comme le montrent les pertes jusqu'à fin avril pour toutes les causes :


Études du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord

Dictionnaires, grammaires, listes de signes

Akkadisches Handwörterbuch : unter Benutzung des lexikalischen Nachlasses von Bruno Meissner (1868-1947) / bearbeitet von Wolfram von Soden..
Wiesbaden : Harrassowitz, 1985.

Diplômé Hatcher - Séminaire Proche-Orient - Rm. 3020 Thayer Academic Bldg (Département des études du Proche-Orient) | PJ 3540 .S68 1985
Hatcher Graduate - Référence Proche-Orient - Rm. 110 N | PJ3540 .S68

A Grammar of Akkadian (1997) et "Key to a Grammar of Akkadian" (1997), par J. Huehnergard.
Éclosoir diplômé : PJ 3251 .H841 1997 Éclosoir diplômé : PJ 3251 .H851 1997

Grammaire akkadienne / par Arthur Ungnad révisé par Lubor Matous traduit par Harry A. Hoffner, Jr. Atlanta, Ga. : Scholars Press, c1992.
Éclosoir diplômé : PJ 3251 .U57 1992

Introduction à l'akkadien, par R. Caplice (1988).
Bibliothèque d'études supérieures Hatcher : PJ 3251 .C32 1988

Grundriss der akkadischen Grammatik / Wolfram von Soden. Rome : Pontificium Institutum Biblicum, 1995.
Hatcher Graduate - Référence Proche-Orient - Rm. 110 N | DS 42 .A53 v.33 1995
Diplômé Hatcher - Séminaire Proche-Orient - Rm. 3020 Thayer Academic Bldg (Département des études du Proche-Orient) | DS 42 .A53 v.33 1995

LABAT : Manuel d'épigraphie akkadienne (Présente une liste de signes cunéiformes qui montre leur évolution, les valeurs phonétiques, la date et les valeurs idéographiques)
Séminaire Proche-Orient - Rm. 3020 Thayer Academic Bldg (Département des études du Proche-Orient): PJ 3193 .L12 1995 ou Hatcher Diplômé: PJ 3193 .L12 1988

Soden, Wolfram von, 1908- Das akkadische Syllabar / Wolfram von Soden, Wolfgang Röllig. Rome : Pontificium Institutum Biblicum, 1976.
Buhr Shelf Facility - Demandez dans n'importe quelle bibliothèque | DS 42 .A53 v.42 1976


Informations sur les scores

Score d'octroi de crédits pour la civilisation occidentale I : Proche-Orient ancien jusqu'en 1648

Chaque établissement se réserve le droit de définir sa propre politique d'octroi de crédits, qui peut différer de celle d'ACE. Communiquez avec votre collège dès que possible pour connaître le score requis pour accorder des crédits, le nombre d'heures de crédit accordées et le ou les cours qui peuvent être contournés avec un score satisfaisant.

* Le service de recommandation de crédits collégiaux de l'American Council on Education (ACE CREDIT) a évalué les processus et procédures CLEP pour l'élaboration, l'administration et la notation des examens. Le score indiqué ci-dessus équivaut à une note de C dans le cours correspondant. L'American Council on Education, le principal organe de coordination de tous les établissements d'enseignement supérieur du pays, cherche à fournir un leadership et une voix unificatrice sur les questions clés de l'enseignement supérieur et à influencer les politiques publiques par le biais de plaidoyer, de recherche et d'initiatives de programme. Visitez le site Web ACE CREDIT pour plus d'informations.


1900-1929

1900-1908 – Une zone d'amusement est construite dans le parc de Washington. Initialement, il contient des montagnes russes en bois, un grand carrousel, un Whirligig et un train de locomotive miniature. Plus tard, une grande roue, une promenade en bateau et d'autres manèges et jeux sont ajoutés.

1902 – Frederic H. Burnham Glove Company, fondée à Chicago en 1891, déménage à Michigan City. Une nouvelle usine de 30 000 pieds carrés est construite au 1602, rue Tennessee. L'usine a été agrandie en 1975 et, en 1977, un point de vente au détail a été ajouté. La fabrication a été arrêtée dans l'emplacement de Michigan City en 1980, mais le point de vente reste ouvert.

1902 – Michigan City et La Porte sont reliées par une ligne interurbaine électrique.

1903 – Les tramways électriques commencent à fonctionner à Michigan City. Trois itinéraires étaient inclus : un itinéraire du côté ouest se terminant à la prison, un itinéraire du côté est s'étendant sur Franklin Street, Ninth Street et Michigan Street, et un itinéraire du côté sud sur Franklin jusqu'à Coolspring Avenue.

1904 – Le premier hôpital Saint Anthony est construit, financé en partie par un don au nom de Mme John H. Barker.

1904 – Le phare actuel de la jetée (appelé phare), la jetée est, la tour de signalisation de brume et la passerelle sont construits. L'ancien phare est réaménagé et les pièces d'habitation sont agrandies. La lanterne est déplacée de l'ancien phare vers le nouveau feu de chevet (20 octobre).

1904 – Les premiers services juifs ont lieu pendant les Grands Jours Saints dans un espace loué.

1904 – Un incendie endommage les deuxième et troisième étages de la salle Mozart.

1904 – Le dépôt et la maison de fret Pere Marquette sont achevés à Michigan City. Dépôt à l'ouest de Franklin Street sur l'ancien site du dépôt de marchandises de la ferme DeWolfe à l'est de Franklin (juillet)

1905 - Le premier service d'incendie rémunéré de Michigan City est organisé (1er mai).

1905 – La Paper Box Company commence ses activités.

1905 – Les Michigan City Yukons, la première équipe de baseball semi-professionnelle de la ville, font leurs débuts au Donnelly Field.

1905 – L'agrandissement du Manoir Barker est terminé. Le manoir comprend 38 chambres.

1905 - Oscar Wellnitz construit un chalet à Sheridan Beach, le début du développement de la région de Sheridan Beach.

1906 – Le premier pont levant de la rue Franklin au-dessus du ruisseau Trail est terminé. Le pont levant a remplacé le pont tournant construit dans les années 1890.

1906 – Le Grand Opera House, une salle de spectacle de 1 500 places, ouvre ses portes. “The Umpire” est la première pièce jouée. Le Grand Opéra devient le Théâtre du Vaudeville Orpheum puis le Théâtre du Jardin, qui brûle en 1921. Le Théâtre Tivoli est construit sur le site en 1922.

1906 – Charles Lawrence remporte le titre de lancer du poids de l'État, le premier championnat d'État du lycée pour Michigan City.

1907 – Le Michigan City YMCA est formé à la suite d'une réunion citoyenne organisée par M. et Mme John H. Barker.

1907 – Adath Israel, la première congrégation juive de Michigan City, construit une synagogue sur la Septième Rue. Le bâtiment a été démoli à la fin des années 1960 lors de la rénovation urbaine.

1908 – Le premier train South Shore arrive à Michigan City en provenance de Chicago, sous le nom de “Chicago, Lake Shore and South Bend Railroad.” Le premier train South Shore circule entre Michigan City et South Bend (30 juin). Le South Shore est le plus ancien train interurbain des États-Unis.

1908 – Un corps sans tête soupçonné d'être Belle Gunness est retrouvé dans un incendie dans sa ferme de La Porte. Les restes d'au moins dix corps sont retrouvés enterrés sur sa propriété. Elle est soupçonnée d'avoir tué au moins 25 personnes.

1909 – L'ancienne école Elston est construite dans les rues Spring et Detroit et sert de lycée. Il devient Elston Junior High en 1924, lorsque la nouvelle Elston High School est construite à côté de l'ancienne école.

1909 – Le palais de justice supérieur et l'ancien bureau de poste sont construits.

1909 – La Banque Nationale des Marchands est fondée. Le premier emplacement de la banque au 505 Franklin a ouvert ses portes le 3 mai 1909. Un bâtiment au 601 Franklin a ensuite été construit.

1909 – Deux trains de la rive sud entrent en collision frontale près de Shadyside Crossing à Porter (19 juin). Le train n° 59 en direction est de la rive sud revenait des courses automobiles de la Coupe Cobe à Crown Point lorsqu'il a dépassé un croisement de voies et est entré en collision avec le train n° 58 en direction ouest. Au moins 10 personnes ont été tuées et 40 passagers ont été blessées.

Vers 1910, le parc des poupées, un bosquet de pique-nique populaire, une installation sportive et une salle de danse, ouvre ses portes sur Carroll Avenue, près de l'angle sud-ouest de Carroll et Michigan Boulevard. Doll’s Park était un bosquet de pique-nique populaire avec des bancs, des tables, un comptoir-repas à toit ouvert et une salle de danse ouverte avec un kiosque à musique surélevé. Doll’s Park a commencé à se détériorer et a été démoli au début des années 1940. Eastgate Plaza a été construit sur le site dans les années 1950.

1910 – Le pont de Franklin Street s'effondre après la collision du navire d'excursion United States (24 juin). Le pont est reconstruit en 1911.

1910 – L'Ahksakewah Canoe Club construit son pavillon sur le côté est du bassin. Le club-house servait de centre nautique et social, mais l'état du bassin s'est régulièrement détérioré en raison du déversement. Le bâtiment a été démoli en 1931 et le club est tombé dans l'oubli.

1911 – Le premier avion atterrit dans la ville. Donald Gregory a fait atterrir l'avion sur une bandelette réactive dans un champ vacant entre l'avenue Barker et l'avenue Greenwood.

1911 – La coque originale du groupe est détruite dans un incendie. Un stand d'orchestre conçu par H.M. Miles est construit et inauguré à nouveau le 6 juillet 1911. Le Michigan City Municipal Band a organisé des concerts d'été hebdomadaires sur le stand du groupe jusqu'en 1978, date à laquelle l'amphithéâtre a été achevé.

1912 – L'installation du YMCA de Michigan City est ouverte.

1912 ou 1913 – La Congrégation du Sinaï est organisée par Moses Moritz.

1912 – Calumet Electric Company est constituée le 2 août 1912. La société fusionne le 2 juin 1926 pour devenir la Northern Indiana Public Service Company (NIPSCO).

1913 – Le plus grand incendie de l'histoire de Michigan City commence dans les parcs à bois sud de la Haskell & Barker Car Company. Il brûle pendant 10 heures sur 20 acres, causant 700 000 $ de dommages, avant d'être maîtrisé.

1914 – Marquette Hall est construit.

1914 – La Bader Elmoneer Society est fondée pour enseigner l'histoire et la pratique de la foi islamique.

1914 – Le deuxième dépôt du Michigan Central Railroad est détruit dans un incendie. Un nouveau dépôt est construit et achevé l'année suivante. Le site fonctionne toujours comme un arrêt Amtrak.

1914 – First Baptist Church est achevée.

1915 – Le parc d'attractions au bord du lac prend feu, endommageant gravement les montagnes russes et d'autres attractions.

1915 – La catastrophe d'Eastland, la plus grande perte de vie à la suite d'un naufrage sur les Grands Lacs – Un navire d'excursion nommé le S.S. Eastland est chargé d'emmener les familles des travailleurs de la Western Electric Company de Chicago à Michigan City pour un pique-nique. Le navire surchargé se renverse alors qu'il est amarré au quai de la rivière Chicago, tuant 844 passagers.

1915 – La station de sauvetage est adoptée par les garde-côtes américains.

1916 – L'église du Sacré-Cœur est construite.

1916 – Une célébration des Retrouvailles de six jours est organisée (21-26 août).

1917 – Les États-Unis entrent dans la Première Guerre mondiale. Plus de 2 000 hommes de Michigan City s'inscrivent pour le service. Au total, 30 hommes de Michigan City sont tués au combat, à l'entraînement ou à la suite de l'épidémie de grippe pandémique pendant le conflit.

1917 – Les ateliers de réparation du Michigan Central Railroad, employeur de centaines d'ouvriers qualifiés, déménagent de Michigan City à Niles, Michigan.

1917 – Central School at 8th & Spring est rénové.

1918 – La Chambre de commerce est formée par un groupe de citoyens dirigé par Joseph Hays de la Hays Corporation. Elle attire bientôt 22 nouvelles usines en ville.

1918 – La Long Beach Company est formée. Les premières subdivisions sont réalisées l'année suivante.

1918-1920 – La pandémie de grippe espagnole frappe Michigan City, obligeant la ville à fermer temporairement les services religieux, les rassemblements publics et la plupart des commerces. Jusqu'à 200 nouveaux cas par jour ont été signalés au pire de l'épidémie.

1919(?) – Martin Krueger fait don de bois vierges pour la création d'un parc commémoratif en l'honneur des hommes tués pendant la Grande Guerre.

1919 – Les seniors du YMCA, la première équipe de basket-ball semi-professionnelle de la ville, commencent à jouer.

1920 – La Dunes Highway, la route directe la plus courte entre Detroit et Chicago à l'époque, est approuvée par l'État.

1920 – Warren G. Harding rencontre des dirigeants politiques à l'hôtel Vreeland avant la convention républicaine, au cours de laquelle il est nommé président.

1920-1924 Vingt-deux nouvelles usines, dont Weil-McLain, Hoosier Factories (Jaymar-Ruby) et Steel Fabricating, ouvrent à Michigan City pendant une période de forte croissance économique.

Années 1920 - Le Sheridan Beach Hotel est construit.

1921 – Le Garden Theatre (anciennement le Grand Opera House puis l'Orpheum) est détruit dans un incendie (4 février).

1921 – L'hôtel Spaulding est terminé.

1921 – La ville de Long Beach est constituée (5 juillet).

1921 - Le capitaine Joseph O. Simmerman et le patrouilleur George Spencer sont tués devant le magasin Faroh Bros. sur Franklin St.

1922 – Le théâtre Tivoli ouvre ses portes sur le site du Grand Opera House, projetant des films pour un sou.

1922 – Ouverture du Lakeview Casino à Washington Park. Il comprend des jeux de table, des machines à sous, une salle de divertissement et un restaurant.

1922 – Le temple maçonnique est construit.

1922 – Haskell & Barker fusionne avec la Pullman Company, qui s'appellera plus tard Pullman-Standard.

1922 – La station de charbon électrique automatique pour le Michigan Central Railroad est achevée et mise en service (15 décembre).

1922 - Floyd Fitzsimmons, promoteur de boxe de Benton Harbor, construit la Sky Blue Arena, une arène en béton à ciel ouvert de 30 000 places. Au cours des cinq prochaines années, il présente des combats pour le titre et des expositions de boxeurs tels que Jack Dempsey, Benny Leonard, Tommy Gibbons et Georges Carpentier. L'arène a été démolie le 14 septembre 1927.

1923 – Le pont Second Street est construit.

1924 – La Bader Elmoneer Society est réorganisée et renommée Asser El Jadeed (maintenant The Islamic Center of Michigan City). Le bâtiment Asser El Jadeed, construit au début des années 1920, fut la première mosquée chiite des États-Unis.

1924 – John Lloyd Wright construit sa maison et son studio à Long Beach. Il a conçu l'école primaire de Long Beach (1927) et l'hôtel de ville de Long Beach (1931), entre autres propriétés de la région.

1924 – Elston High School est construit à Detroit & Spring sur le site de l'ancien cimetière, qui avait été en grande partie déplacé à Greenwood. Le bâtiment présente la célèbre fresque murale de Robert Grafton sur la vie le long du port de Michigan City dans les années 1840. Le bâtiment comprend également Elston Junior High. Des ajouts sont ajoutés en 1931, 1954, 1966, 1977 et 1980.

1924 – Les Elston Red Devils se sont qualifiés pour la première fois au tournoi de basket-ball de l'État. Ils ont été battus lors du match d'ouverture.

1925 – Le Chicago, Lake Shore and South Bend Railroad est racheté en redressement judiciaire par Samuel Insull et organisé sous le nom de Chicago South Shore and South Bend Railroad.

1925 – L'école Niemann est construite.

1925 – Le bâtiment Warren est terminé.

Le monument de 1926 « Première Guerre mondiale » à Washington Park est consacré le jour de l'armistice, le 11 novembre 1926. Les mères de guerre de la Légion de service Star ont mené une collecte de fonds pour ériger le monument. Il est composé de granit avec une base en marbre et présente une figure grandeur nature d'un “doughboy” et les noms des militaires.

1926 – Le pont Sixth Street est construit au coût de 100 000 $.

1926 – Plusieurs sociétés de services publics, dont Calumet Electric Company, fusionnent pour former NIPSCO. Samuel Insull est le premier président de NIPSCO.

1927 – Ouverture du bâtiment Merchants National Bank au 601 Franklin (26 février). Le bâtiment a remplacé Leubke Hall, auparavant appelé Burkhart Hall.

1927 – Ouverture de la station Eleventh Street pour la ligne South Shore (mai). Le bâtiment de deux étages a coûté plus de 200 000 $ à achever. Il a une façade en terre cuite et un design néoclassique. La gare était le dépôt urbain de devanture de magasin le plus ancien, fermant en 1986. Le bâtiment est toujours debout.

1927 – Ouverture de la salle de bal Oasis dans le bâtiment du Lakeview Casino, qui a fermé ses portes. La salle de bal conserve le thème de l'oasis du désert du casino. C'était l'une des plus grandes salles de danse du Midwest, avec plus de 2 400 personnes. De nombreux artistes de renom se sont produits à l'Oasis, notamment Duke Ellington, Count Basie, Tommy Dorsey et Lawrence Welk. Après la fin de l'ère du big band, un centre de jeux a été ajouté au bâtiment pour tenter de capitaliser sur l'engouement pour le flipper.

1927 – L'école primaire de Long Beach, conçue par l'architecte John Lloyd Wright, ouvre ses portes à Belle Plaine et Oriole Trail.

1927 – Le bâtiment de l'Ordre de protection bienveillant des élans sur Franklin Street est achevé. Le bâtiment est aujourd'hui utilisé comme immeuble de bureaux.

1927 – Le pont de la rue “E” sur Trail Creek, une structure à ossature, est construit.

1928 – Le zoo de Washington Park est construit. Il se développe tout au long des années 1930 avec l'aide des travailleurs de la WPA. La WPA a construit Monkey Island en 1934 et le Zoo Castle en 1937, ainsi que d'autres installations.

1929 – Krach boursier.

1929 – John Dillinger est emprisonné pendant près d'un an à la prison d'État de l'Indiana. Quelques années plus tard, il est crédité d'avoir facilité l'évasion de dix détenus.

1929 – NIPSCO commence la construction de la centrale électrique sur le site de l'ancien Hoosier Slide, autrefois une dune de sable de 200 pieds qui avait été exploitée pendant 30 ans pour la fabrication du verre. L'usine est achevée vers 1931.


Chronologie des grands massacres en Afrique du Sud 1900-2012

Entre le 20e et le 21e siècle, un certain nombre de personnes ont perdu la vie en Afrique du Sud au milieu de la lutte de libération. Cependant, certains de ces événements ont été menés au-delà des frontières de l'Afrique du Sud par des membres de la police de sécurité car ils sont devenus connus sous le nom de raids transfrontaliers. D'autres événements ont émergé des grèves salariales. Au début des années 90, les violences politiques ont fait de nombreuses victimes, notamment parmi les Africains. En août 2012, l'histoire s'est répétée lorsque 34 mineurs ont été abattus par la police alors qu'ils manifestaient pour leurs salaires à Marikana, dans la province du Nord-Ouest. 1913 Une grève de 9 000 mineurs africains a lieu à la mine de diamant de Jagersfontein, après qu'un collègue a été tué à coups de pied par un contremaître blanc. Les employés blancs se joignent à la répression brutale de la grève. Onze mineurs africains sont tués et 37 blessés. 1921 Le 24 mai, le gouvernement Smuts prend des mesures contre une secte noire, les Israélites, sous la direction d'Enoch Mgijima, qui squatte à Ntabelanga près de Bulhoek dans la région de Queenstown au Cap oriental. La police a lancé un ultimatum exigeant que les Israélites évacuent la zone et avertissant que s'ils ne se conformaient pas, leur chef serait arrêté et leurs maisons démolies. Peu de temps après, les Israélites lancèrent une attaque armées de gourdins, de sagaies et d'épées. Ils ont été la cible de tirs de la police et plus de 180 personnes ont été tuées et plus de 100 ont été blessées. Mai 1922, la grève des mineurs de 1922 devient un événement marquant dans l'histoire de la SA. Des dizaines de personnes ont perdu la vie, les dossiers officiels indiquent le nombre de morts dans l'épisode comme 129 soldats et policiers, 43 civils et 39 mineurs. Elle prend des allures de révolte lorsque les mineurs s'organisent en commandos armés. 1946 Le 12 août, les mineurs africains du Witwatersrand se mettent en grève pour réclamer des salaires plus élevés - 10 shillings par jour. Ils ont poursuivi la grève pendant une semaine face à la terreur policière la plus sauvage, au cours de laquelle officiellement 1 248 travailleurs ont été blessés et neuf personnes ont été tuées. La police sans foi ni loi et la violence de l'armée ont brisé la grève. Les ressources de l'Etat raciste sont mobilisées, presque sur le pied de guerre, contre les ouvriers désarmés. 1950 27 mars, 14 personnes sont tuées par la police sud-africaine alors qu'elles protestaient contre l'abattage de bétail à Witziehoek, État libre d'Orange (maintenant connu sous le nom d'État libre) 01 mai, 18 manifestants sont attaqués et tués par la police à Alexandra et dans d'autres régions environnantes alors qu'ils étaient engagés dans une grève générale tenue en faveur du droit de vote total et contre les lois discriminatoires. 1960 24 janvier, neuf policiers sont tués par une foule en colère à Cato Manor à Durban. L'incident s'est produit après une descente de routine de la police à la recherche d'alcool illicite. Ils ont été lapidés et massacrés à mort. La police a tenté de s'échapper après avoir été prise en embuscade, mais a été submergée par la foule. Parmi les personnes tuées se trouvaient quatre policiers blancs et cinq noirs. Le 21 mars, une organisation dissidente de l'African National Congress (ANC), le Pan Africanist Congress (PAC), a organisé une manifestation contre les laissez-passer devant le poste de police de Sharpeville, près de Vereeniging. Ils ont remis leurs laissez-passer exigeant la fin des lois sur les laissez-passer. Cependant, la marche s'est terminée par une tragédie lorsque la police a ouvert le feu sur les manifestants, tuant 69 personnes et en blessant près de 200, dans ce qui est connu sous le nom de massacre de Sharpeville. Massacre de Sharpeville 1980 17 juin, 25 élèves sont tués par la police sud-africaine lors d'un boycott scolaire et d'une émeute générale à Elsies River près du Cap. 1981 30 janvier, 12 personnes sont tuées dans l'opération Beanbag, une attaque de l'armée sud-africaine contre le siège de planification et de contrôle de l'African National Congress (ANC) à Matola, au Mozambique. Au total, 15 membres d'uMkhonto we Sizwe ont été tués dans le raid. En outre, un ingénieur portugais José Ramos a été « identifié à tort » par les forces sud-africaines comme étant Joe Slovo, l'une des principales cibles du raid, et a été abattu à un barrage routier. 1982 9 décembre, un raid transfrontalier des commandos des forces de défense sud-africaines (SADF) tue 12 ressortissants du Lesotho et 30 sud-africains (la plupart membres de l'African National Congress-ANC) à Maseru, au Lesotho. Parmi les morts figuraient des enfants, des étudiants, des réfugiés et des visiteurs d'Afrique du Sud. Selon une déclaration du gouvernement sud-africain le lendemain, la SADF a affirmé avoir attaqué avec succès 12 « cibles terroristes » de l'ANC au Lesotho. 1983 20 mai, 19 membres de la Force de défense sud-africaine (SADF) et de la police sud-africaine sont tués après l'explosion d'une voiture piégée au siège de la SADF à Pretoria. 23 mai, à la suite de l'attentat à la voiture piégée par l'African National Congress (ANC) le 20 mai 1983 contre le quartier général des Forces de défense sud-africaines à Pretoria, les bases de l'ANC dans la banlieue de Maputo, la capitale du Mozambique, sont bombardées en représailles, faisant 6 morts. 1984 septembre, la police sud-africaine dans le Triangle du Vaal tue 26 manifestants alors que les affrontements entre eux et la police s'intensifient. Les habitants protestaient contre l'augmentation des loyers. 1985 Du 18 au 19 février, 18 manifestants sont tués par la police sud-africaine à Crossroads près du Cap alors qu'ils résistaient aux déplacements forcés vers le nouveau township de Khayelitsha. 21 mars, Dans le cadre de la commémoration du 25e anniversaire de la fusillade de Sharpeville, une grande foule de Langa, Uitenhage commence à marcher vers KwaNobuhle Uitenhage pour assister à des funérailles qui avaient en fait été interdites. Aux abords d'Uitenhage blanc, qu'ils devaient traverser pour se rendre à KwaNobuhle, ils ont été confrontés à deux véhicules de police et à un contingent de policiers qui leur ont ordonné de se disperser puis ont ouvert le feu faisant 20 morts. Le 14 juin, 13 personnes sont tuées à Gaborone au Botswana dont Thamsanqa Mnyele qui était un cadre très actif de l'uMkhonto we Sizwe (MK), la branche militaire de l'African National Congress (ANC). Le cadre de Mk, Thamsanqa Mnyele, le 26 juin, 10 personnes sont tuées par la police sud-africaine à KwaThema, Springs, une commune de l'East Rand. 5-14 août, En moins de deux semaines, 70 personnes sont tuées lors d'affrontements entre policiers, amabutho (régiments IFP) et militante s'intensifient. Le 11 août, 23 personnes sont tuées par la police à Duncan Village, dans l'est de Londres, dans l'Eastern Cape. 28-31 août, on estime que 31 personnes sont tuées par la police sud-africaine à la suite d'une émeute après la marche de Mandela. Le 18 novembre, 14 personnes sont tuées par la police sud-africaine à Queenstown, Eastern Cape. 21 novembre, la police ouvre le feu sur une foule rassemblée à Mamelodi, Pretoria, tuant 12 personnes. La population s'était rassemblée pour protester contre la présence de l'armée dans le canton, les loyers élevés et l'imposition de restrictions sur la tenue des funérailles. 20 décembre, six ressortissants sud-africains et trois ressortissants du Lesotho sont tués à Maseru, au Lesotho. Le 30 décembre, 11 personnes sont tuées par une foule en colère à Gugulethu près du Cap. Cela s'est produit après le meurtre d'un conseiller communautaire. 1986 1er janvier, 12 personnes sont tuées par une foule en colère à Moutse, KwaNdebele. L'attaque des justiciers de KwaNdebele contre les villageois de Moutse est déclenchée par la promesse du gouvernement que la zone serait transférée à la patrie le jour du Nouvel An. Du 15 au 21 février, 27 personnes perdent la vie alors qu'un affrontement entre la police et la jeunesse s'intensifie. C'était après les funérailles d'un écolier qui a été tué par un agent de sécurité d'un complexe commercial. Le 3 mars, sept guérilleros du Congrès national africain (ANC) sont tués par la police sud-africaine à Gugulethu, près du Cap. 26 mars, 26 manifestants sont tués par la police du Bophuthatswana à Winterveld, Bophuthatswana. Le 26 mars, 13 émeutiers sont tués par la police après qu'une foule ait pris d'assaut un magasin de bouteilles à KwaZakhele, Port Elizabeth. Le 23 avril, neuf résidents d'Alexander sont tués par la police sud-africaine à la suite d'un refus de loyer appelé par le comité de boycott d'Alexander. Du 13 au 14 mai, 12 personnes sont tuées à Vlaklaagte, KwaNdebele alors que les funérailles de la victime de Mbokotho ont déclenché des manifestations violentes généralisées contre « l'indépendance ». Camps de squatters du Cap. 20-25 mai, 11 personnes sont tuées à KwaMashu, township à l'extérieur de Durban suite à l'épidémie de amabutho (régiments) affrontements. Du 9 au 11 juin, 11 personnes sont tuées dans des affrontements « Witdoeke » (bandeau blanc) dans les camps de squatters du Cap. 6 juillet, Nine Katlehong, membres du conseil de développement d'East Rand sont tués par des inconnus alors qu'ils patrouillaient lors de deux attaques. Du 26 au 27 juillet, 24 manifestants sont tués par la police sud-africaine à White City, Soweto alors qu'un affrontement entre la police et les habitants sur le boycott des loyers s'intensifie. Le 21 janvier, 12 personnes qui étaient invitées au domicile de la famille Ntuli (famille d'un membre du United Democratic Front) sont tuées par des justiciers. 25 septembre, 13 membres de la brigade des jeunes d'Inkatha (IYB), dont trois policiers en congé, sont tués alors qu'ils assistaient à une réunion. 1988 3 décembre, 11 personnes sont tuées par la police sud-africaine alors qu'elles assistaient à une veillée funèbre toute la nuit visant à remédier au manque de soutien du président de l'Inkatha Freedom Party (IFP), Jerome Gwala. 1989 6 septembre, 29 manifestants sont tués par la police sud-africaine au Cap alors qu'ils protestaient contre les élections. 1990 22 juillet, 19 personnes sont tuées, prétendument par l'Inkatha Freedom Party (IFP) en collusion avec la police sud-africaine lors du lancement de l'IFP au stade Sebokeng de Vaal. 23-25 ​​juillet, en représailles aux tueries du 22 juillet à Sebokeng, 30 personnes sont tuées dans la zone prétendument par des membres du Parti de la liberté Inkatha (IFP). Du 1er au 11 août, 13 personnes sont tuées à Sebokeng, prétendument par des membres de l'IFP en collusion avec la police sud-africaine. 5-23 août, environ 122 habitants de Soweto sont tués, prétendument par des membres de l'IFP en collusion avec la police sud-africaine. 12-15 août, environ 150 résidents de Tokoza sont tués, prétendument par des membres de l'IFP en collusion avec la police sud-africaine après l'expulsion forcée de non-IFP des auberges et des attaques sur Phola Park. Le 14 août, 24 habitants de Katlehong sont tués, prétendument par des membres de l'IFP en collusion avec la police sud-africaine lors d'attaques avant l'aube contre le camp de squatters de Crossroads. Du 1er au 2 septembre, 44 habitants de Tokoza, Tembisa et Vosloorus sont tués lors d'attaques contre des townships. Le 4 septembre, 19 habitants des foyers sont tués, prétendument par des membres de l'IFP en collusion avec la police sud-africaine. Le 4 septembre, 11 résidents de l'auberge sont tués par des membres de l'IFP en collusion avec les forces de défense sud-africaines. Du 8 au 9 septembre, 26 habitants de la commune de Tladi seraient tués par des justiciers. Le 28 octobre, 16 habitants du canton de Naledi à Soweto sont tués, prétendument par des membres de l'IFP pour se venger du membre de l'IFP qui a été tué. Du 15 au 19 novembre, 34 habitants de Katlehong, un township également situé à la périphérie si Johannesburg sont tués, prétendument par des partisans de l'IFP pour tenter de s'emparer du camp de squatters de Zonkizizwe. 26 novembre, 13 résidents de l'auberge de Dobsonville sont tués prétendument par des justiciers. 26 novembre, 11 habitants de Katlehong sont tués par des justiciers lors d'une attaque nocturne au camp de squatters de Mandela View. Le 2 décembre, 30 personnes sont massacrées à Tokoza, un township de la périphérie de Johannesburg, prétendument par des partisans de l'IFP alors que la violence politique s'intensifie. 3-8 décembre, dans une série d'attaques et d'attaques de vengeance, 33 personnes sont tuées à Tokoza, East Rand, alors que la violence politique s'intensifie. Le 11 décembre, 52 personnes sont massacrées dans la commune de Tokoza, prétendument par des partisans de l'IFP. 1991 12 janvier, 45 personnes en deuil de l'African National Congress (ANC) sont tuées à Sebokeng, prétendument par des membres de l'IFP en collusion avec la police sud-africaine alors qu'ils assistaient à une veillée funèbre pour un membre de l'ANC. Le 3 mars, 24 membres de l'IFP sont tués, prétendument par des locuteurs du xhosa à Meadowlands, Soweto, dans le but de s'emparer de l'auberge Mzimhlope. 24 mars, 12 partisans de l'African National Congress (ANC) sont tués à Daveyton, Gauteng, prétendument par la police sud-africaine. L'incident s'est déroulé alors que la police dispersait un rassemblement «illégal».14 avril, 11 habitants de Nancefield sont tués à la suite d'un affrontement entre l'auberge de Nancefield et le camp de squatters de Power Park. 28 avril, 10 personnes en deuil de l'IFP sont tuées à Meadowlands après un service pour le leader 1FF assassiné. 23 mai, 13 habitants de Sebokeng sont tués alors qu'ils se trouvent dans une brasserie. Le 8 septembre, 13 membres de l'IFP sont tués dans des circonstances mystérieuses à Mofolo, Soweto. Le 8 septembre, 23 partisans de l'IFP sont tués à Tokoza par 3 inconnus armés alors que la violence politique s'intensifie. 13 octobre, 10 habitants du canton de Mapetla sont tués par des inconnus armés dans une taverne. 1992 17 juin, le campement informel Joe Slovo à Boipatong à l'extérieur de Vereeniging est attaqué par un groupe d'environ 300 hommes armés de Kwa Madala Hostelin, à proximité du bourg de Sebokeng, tuant 46 personnes et en blessant d'autres. Les hommes armés étaient affiliés à l'Inkatha Freedom Party (IFP) et les observateurs soupçonnaient que l'attaque visait à saper le délicat processus de négociations entre le gouvernement du Parti nationaliste (NP) et l'African National Congress (ANC). 7 septembre, environ 80 000 manifestants se sont rassemblés à l'extérieur de Bisho, la capitale du Ciskei (une patrie indépendante ou Bantoustan), et ont exigé la fin du gouvernement militaire du brigadier Joshua Gqozo et l'incorporation du Ciskei en Afrique du Sud. Les soldats ont alors ouvert le feu, tuant 28 manifestants et un soldat, et en blessant plus de 200 autres. Des partisans de l'ANC se mettent à l'abri du côté Ciskeien de la frontière avec l'Afrique du Sud après avoir été limogés le 7 septembre 1992. Photographe : Greg Marinovich. Source : Africa Media Online 18 novembre, dix habitants de Sebokeng sont tués, prétendument par des membres d'uMkhonto weSizwe. 1993 18 avril, 19 habitants de Sebokeng sont tués par des hommes armés qui traversent la zone, ouvrant le feu au hasard pendant quatre heures. 26 juin, 12 habitants de Sebokeng sont tués par des hommes armés qui traversent la zone en ouvrant le feu au hasard. 12 juillet, Moins d'un mois après le massacre du 26 juin, 14 habitants de Sebokeng sont tués par des hommes armés circulant dans la région. 8 octobre, cinq jeunes, dont deux enfants de 12 ans, sont assassinés alors qu'ils dormaient dans leur maison à Mtata, dans l'Est du Cap. Leur maison était considérée comme l'entrepôt d'armes de l'Armée de libération du peuple azanien (APLA). Après l'incident, le général George Meiring, chef des forces de défense, a déclaré: "Il n'y avait en fait que cinq personnes dans la maison et toutes ont été tuées parce qu'elles ont réagi de manière hostile (sic)." 2012 16 août, la police sud-africaine ouvre le feu sur des mineurs en grève armés de machettes et de bâtons à la mine de platine Marikana de Lonmin, tuant au moins 35 personnes. Dans les jours qui ont précédé le massacre, 11 personnes auraient été tuées par des mineurs. C'est le premier incident de cette nature après les élections démocratiques de 1994.

Coleman M. (1998), « Un crime contre l'humanité », (Livres Mayibuye) p. 262-266|


L'histoire trans oubliée du Far West

De 1900 à 1922, Harry Allen était l'un des hommes les plus notoires du nord-ouest du Pacifique. L'Occident était encore vaste et sauvage à l'époque, un endroit où les gens allaient chercher fortune, échapper à la loi ou commencer une nouvelle vie. Allen a fait les trois. À partir des années 1890, il est devenu connu comme un agitateur, entrant et sortant de prison pour vol, vagabondage, contrebande ou pire. Quel que soit le crime, Allen a toujours semblé être un suspect parce qu'il refusait de porter des vêtements de femme, et s'habillait plutôt en cow-boy, gardait ses cheveux coupés et parlait en baryton. Allen, qui s'était vu attribuer une femelle à la naissance, était en fait loin d'être le seul homme trans* qui s'était réfugié à la frontière.

Malgré une absence apparente des archives historiques, les personnes qui ne se conformaient pas aux normes de genre traditionnelles faisaient partie de la vie quotidienne dans le Far West, selon Peter Boag, historien à l'Université de l'État de Washington et auteur de Re-dressing America’s Frontier Past. En recherchant un livre sur l'histoire gay de Portland, Boag est tombé sur des centaines et des centaines d'histoires concernant des personnes qui s'habillaient contre leur sexe assigné, dit-il. Il a été choqué par la taille de cette population, qu'il n'avait jamais rencontrée auparavant en tant qu'historien queer de l'Ouest américain. Les personnes trans ont toujours existé partout dans le monde. Alors, comment avaient-ils échappé à l'attention des annales du Far West ?

Seattle en 1911. Archives municipales de Seattle/CC par 2.0

Boag a étendu ses recherches au-delà du nord-ouest, mais les a limitées aux villes à l'ouest du Mississippi et à la période allant de la ruée vers l'or en Californie jusqu'au statut d'État pour tous les territoires continentaux occidentaux. Ce n'était pas que cette époque et cet endroit étaient plus ouverts ou plus tolérants envers les personnes trans, mais qu'ils étaient plus diffus et indisciplinés, ce qui a peut-être permis à plus de gens de vivre selon leur véritable identité, dit Boag. "Ma théorie est que les personnes transgenres à l'Est pourraient lire ces histoires qui ont donné une sorte de validation à leur vie", dit-il. « Ils voyaient l'Ouest comme un endroit où ils pouvaient vivre, trouver un emploi et mener une vie qu'ils ne pourraient pas avoir dans l'Est plus encombré. Considérez Joseph Lobdell, né et assignée à Albany, New York. Quand il a fait surface dans le comté de Meeker, Minnesota, il est devenu connu sous le nom de « le tueur de centaines d'ours et de chats sauvages ».

Joseph Lobdell, dans sa jeunesse et plus tard. Domaine public

En 1912, Allen a été arrêté à Portland, pour « esclavage des blancs », alors qu'il avait traversé les frontières de l'État avec une femme nommée Isabelle Maxwell, une travailleuse du sexe qui se faisait passer pour sa femme. En réalité, Maxwell était le partenaire d'Allen, et les deux avaient fui à travers la région pour garder une longueur d'avance sur la loi. La police de Portland l'a condamné à 90 jours de prison pour « vagabondage » l'une de ces accusations vagues qui tenaient lieu de non-conformité entre les sexes.

Cette opportunité de réinvention semblait être particulièrement disponible pour les personnes assignées à la femme à la naissance qui vivaient leur vie comme des hommes. Dans une interview de 1908 avec Le dimanche de Seattle, Allen a exprimé son malaise avec son sexe assigné. "Je n'aimais pas être une fille, je ne me sentais pas comme une fille et je n'ai jamais ressemblé à une fille", a-t-il déclaré. « Donc, il semblait impossible de me faire une fille et, malade au cœur à l'idée que je serais un paria du genre féminin, j'ai conçu l'idée de me faire un homme. » L'identité d'Allen a fasciné les journaux locaux , qui l'a présenté comme faisant partie de l'air du temps de la frontière américaine. Une publication l'encadrait parmi « l'écume de l'Ouest » pour sa carrière active de bagarres de saloon, de contrebande, de bronco busting et de vol de chevaux. La presse est restée bouche bée devant sa fanfaronnade, sa bouche fétide et son penchant pour les boissons fortes. Allen a trouvé des possibilités presque infinies dans les vêtements pour hommes et a travaillé comme barman, barbier et débardeur.

Harry Allen, comme le décrivent les journaux. Avec l'aimable autorisation de Peter Boag/Domaine public

De 1880 à 1930, la population de Seattle est passée d'environ 3 500 à plus de 350 000, ce qui témoigne des opportunités offertes par la ville. Selon Boag, les journaux locaux offrent certains des dossiers les plus complets et les plus complets sur les personnes qui étaient probablement trans à la frontière. Naturellement, ces publications manquaient du langage ou de la compréhension du genre que nous avons aujourd'hui, et les journaux ont payé leurs factures avec sensation, scandale et choc. Ils ont donc tiré beaucoup de choses des rencontres entre la société «civilisée» et les individus au genre non conforme.

L'identité d'Allen était remarquable pour son caractère public. D'un autre côté, de nombreuses personnes trans ont vécu leur vie sans attirer l'attention des journaux locaux. Dans les recherches de Boag, le sexe assigné à une personne trans était le plus susceptible d'être découvert en cas de décès ou de maladie grave. Lorsque le bûcheron de 80 ans, Sammy Williams, est décédé dans le Montana en 1908, le croque-mort a découvert son sexe assigné, abasourdissant la communauté qui ne l'avait jamais connu qu'en tant qu'homme.

Allen était connu pour être un lothario, courtisant les femmes du nord-ouest du Pacifique, selon ce Le dimanche de Seattle histoire. Avec l'aimable autorisation de Peter Boag

Il était facile pour les tabloïds et les historiens de l'époque d'expliquer les hommes trans comme une bizarrerie de la frontière. C'était, après tout, une terre dominée par les hommes : violente, physiquement exigeante et imprégnée de l'oppression des femmes. Il semblait logique que certaines femmes choisissent de se déguiser en hommes pour des raisons de sécurité, ou d'accéder au pouvoir et à l'agence sans aucun motif étrange. "Si les gens pensaient que vous étiez un homme, vous ne seriez pas dérangé ou agressé, il existe de bonnes preuves que certaines femmes s'habillaient en hommes pour obtenir un emploi mieux rémunéré", dit Boag. Le meilleur travail que la plupart des femmes pouvaient espérer dans le Far West était la cuisine ou le ménage. D'un autre côté, quelqu'un assigné femme à la naissance qui passait pour un homme pouvait gagner un salaire réel.

Dans les années 1870, Jeanne Bonnet, assignée de sexe féminin à la naissance, est arrêtée plusieurs fois à San Francisco pour s'être habillée en homme. Bien que Bonnet ait expliqué ce choix vestimentaire comme un choix de carrière, ils travaillaient comme attrapeur de grenouilles, un travail qui ne pouvait tout simplement pas être fait dans une robe, ils portaient des vêtements pour hommes tout au long de leur vie, suggérant une motivation plus personnelle qu'un chèque de paie.

Cette idée, entre autres, qu'une personne pourrait assumer une autre identité de genre pour des raisons purement pratiques, fait partie de la raison pour laquelle il y a peu de traces explicites d'une histoire queer du Far West, et ne dit presque rien sur ces personnes assignées de sexe masculin à la naissance. qui ont vécu leur vie de femmes. Les femmes trans avaient peu de sécurité ou de confort à gagner en vivant en tant que femmes, et Boag a rencontré beaucoup moins de leurs histoires dans ses recherches. Prenons le cas de la femme connue uniquement sous un nom de femme mariée, Mme Nash. Née au Mexique et assignée de sexe masculin à la naissance, Nash a travaillé comme blanchisseuse pour la septième cavalerie du Montana pendant plus d'une décennie, période au cours de laquelle elle a épousé trois hommes enrôlés différents.

Mme Nash, une célèbre cuisinière tamale qui a emmené trois maris dans le Montana. Avec l'aimable autorisation de Peter Boag

Lorsque Nash est décédé d'une appendicite en 1878, la femme qui préparait son corps pour l'enterrement a découvert son sexe assigné. Dans les mois qui ont suivi, les journaux nationaux couvrant son cas ont affirmé qu'elle avait toujours été considérée comme une étrangère au sexe suspect, mais les témoignages oculaires recueillis dans le Tribune Bismarck l'a décrite comme une femme respectée, une décoratrice d'intérieur, une sage-femme et une cuisinière tamale appréciée qui faisait partie intégrante de la communauté de Fort Lincoln. Nash, qui était mexicaine, a également cité sa race comme moyen de mettre en doute son caractère, selon Boag. Ce n'était pas rare, car les descriptions racialisées étaient liées à une sorte d'effémicité, du moins dans le cas des femmes trans.

Au fur et à mesure que l'Occident changeait, il en allait de même de sa prévalence apparente de vêtements non conformes, qui ne pouvaient pas coexister avec l'Amérique sédentaire et civilisée. « Alors que la frontière se fermait et que le Far West disparaissait, ces personnes qui y ont trouvé une vie, y ont trouvé une validation, ont également disparu de notre histoire », dit Boag. Maintenant, le nord-ouest du Pacifique rend hommage à ses ancêtres trans dans le Museum of Trans Hirstory & Art (MOTHA), une série d'événements et d'installations, une existence éphémère si l'on considère la nature errante d'Allen et d'autres. Chris E. Vargas, un homme trans qui vit à Bellingham, Washington, a créé MOTHA après avoir confronté l'énorme fossé des connaissances entre l'histoire gay bien couverte du nord-ouest du Pacifique et l'histoire trans moins recherchée, a-t-il déclaré dans une interview avec Hebdomadaire de Seattle.

Miton Matson a été arrêté à San Jose en 1895 pour s'être habillé en homme. Avec l'aimable autorisation de Peter Boag

La seule pensée qui est restée dans l'esprit de Boag tout au long de ses recherches était la pure résilience des personnes trans qui se sont lancées dans une vie à la frontière. En particulier, il s'est senti attiré par le cas d'Alice Baker, qui a été assignée de sexe masculin à la naissance et a travaillé comme institutrice à Harrah, Oklahoma. Après que quelqu'un l'a dénoncée à la police, elle a voyagé dans plusieurs endroits (Segundo, Colorado Portland, Oregon Kansas City, Kansas) jusqu'à ce qu'elle soit arrêtée, repartant à chaque fois avec un arsenal de noms (Alice, Mabel et Madeline Baker, et Irène Pardee). Ces rencontres avec la loi, cependant, n'ont pas semblé empêcher Baker de vivre comme elle-même. Pendant son séjour en cavale, elle a reçu des propositions de mariage de plusieurs ministres évangéliques et d'un avocat, ce dernier qu'elle a épousé. Avant que Baker ne dépose la carte en 1913, elle s'était rendue au Japon, où elle et son mari vendaient des faux billets contre de l'or. « J'avais la preuve que, lieu après lieu et année après année, elle a survécu », dit Boag. “Elle était clairement quelqu'un qui a vraiment lutté et qui a réussi malgré tous les revers liés au fait d'être elle-même.”

* Comme le terme "transgenre" n'est apparu qu'à la fin du 20e siècle, ce n'était pas une catégorie que ces personnes auraient elles-mêmes utilisées, écrit Emily Skidmore dans True Sex: The Lives of Trans Men at the Turn of the Twentieth Century. Mais Skidmore considère trans, plutôt que transgenre, comme un terme générique utile pour reconnaître et englober la variance de genre exprimée par des individus historiques, et nous utilisons donc la même terminologie dans cet article.


Chronologie du Proche-Orient - Histoire

Copyright ©, mais vous pouvez utiliser cette chronologie si vous DONNER CRÉDIT à ce site Web.
Merci, la direction.

Premiers enregistrements - La région d'Elmira était appelée Kanawaholla ou Canaweola par la nation Cayuga de la Confédération iroquoise.

1771 - Première carte faite de la région "Country of the Six Nations" par Guy Johnson (le comté de Chemung était un espace vide)
1777 - Peut-être que certains voyageurs espagnols ont visité la région (Spanish Hill près de Waverly)
1778 - Les troupes de George Washington inspectent la région du comté de Chemung
1779 - Défense de mammouth ou de mastodonte trouvée - envoyée en Angleterre pour des tests scientifiques - n'est jamais revenue.
1779 - Bataille de Newtown.

1783 - Matthias Hollenback a ouvert le poste de traite de Newtown à proximité de la vanne Kennedy d'aujourd'hui.
1783 - Les premiers colons arrivent à Newtown (Elmira), Chemung, Big Flats, Breesport et Horseheads.
1784 - Le comté de Tryon devient le comté de Montgomery
1787 - John Breese, premier colon permanent blanc à Horseheads
1788 - John Hendy a construit une cabane en rondins et a commencé à cultiver à West Elmira
1789 - Sarah Breese est le premier enfant blanc né dans le comté de Chemung (Horseheads)
1789 - Une terrible famine liée au temps frappe la région. Les résidents vivaient de haricots et de racines.

1790 - Village de Newtown aménagé. Les premières rues - Sullivan, Water et Church. Village de Wisnerburg aménagé - premières rues - Main, Water et Gray
1790 - Ville de Dewittsburg organisée à proximité de l'actuelle avenue DeWitt du côté est
1791 - Le comté de Tioga est séparé du comté de Montgomery (inclus aujourd'hui le comté de Chemung)
1791 - "Traité de Painted Post" signé à Elmira sur Madison Avenue aujourd'hui en raison des hautes eaux dans Painted Post. Le traité a rendu « sûr » le déplacement des colons dans notre région.
1792 - Création du canton de Chemung
1792 - Première maison à ossature à Newtown (Elmira)
1793 - Première loge. Maçons
1794 - Le palais de justice de fortune était la taverne "The Stoner House".
1795 - Première église - Première église presbytérienne d'Elmira
1796 environ - Premier vrai palais de justice construit à l'angle des rues Cross (Market) et Main (Sullivan)
1797 - Louis-Phillippe, le duc français d'Orléans a visité Newtown et a séjourné à la Kline House
1799 - Premier moulin à farine sur le ruisseau Newtown

1800 - Newtown (Elmira) ajouté à la route postale régionale
1800 - Première utilisation du nom "Elmira" comme lieu. Supposé nommé pour Elmira Teall, fille de Nathan Teall.
1801 - Ouverture du premier bureau de poste à Newtown (Elmira) - le service postal prend 4 jours à cheval jusqu'à Wilkes-Barre
1803 - Première "autoroute" construite - Newtown (Elmira) à Watkins Glen
1803 ou 1804 - Les derniers Amérindiens locaux restants sont partis et se sont rendus dans la région de Batavia, NY.
1807 - Première autoroute à péage d'Elmira au lac Seneca
1808 - "Elmira" signifiant "perspectives équitables" - Changement de nom officiel de la VILLE de Newtown à Elmira le 6 avril - "Ville d'Elmira, Village de Newtown."

1812 - Première église baptiste construite à Wellsburg
1815 - Deux journaux dans le comté, The Investigator et The Telegraph
1817 - Ouverture de l'autoroute à péage Berwick de Wellsburg à la frontière de l'État de Pennsylvanie
1819 - Première diligence dans la région - Wilkes-Barre à Elmira
1819 - John Arnot s'installe à Elmira


1822 - Création de la ville de Southport (incluant tout le côté sud de la rivière à Bulkhead)
1822 - Création des villes de Big Flats et Erin
1823 - Création des villes de Veteran et de Catlin
1824 - Ouverture du premier pont sur la rivière Chemung à Lake Street
1824 - Palais de justice déplacé à Market Street
1824 - Création du journal Elmira Gazette
1826 - Premier barrage construit sur la rivière Chemung
1827 - Ouverture du premier restaurant à Elmira
1828 - Deuxième barrage construit dans la rivière Chemung au pied de College Street.
1828 - Changement de nom de "Village de Newtown" en "Village d'Elmira."
1828 - Première taverne à Horseheads
1829 - La résidente Amira Matthews Thompson a publié un volume de ses poèmes "Lyre of Tioga" La plus ancienne littérature connue dans la région.

1830 - Le sol est fauché par le plus ancien résident John Hendy pour le canal Chemung reliant Elmira au lac Seneca, le canal Érié, les Grands Lacs et au-delà. Lien pour plus d'infos
1830 - Première compagnie de pompiers
1832 - Ouverture du chemin de fer Elmira et Williamsport
1833 - Ouverture du canal Chemung. Lien pour plus d'infos
1833 - Premier achat d'un camion de pompiers
1834 - Organisation de l'église de la Trinité
1836 - Création du comté de Chemung. À l'origine partie du comté de Montgomery, puis du comté de Tioga.
1836 - Baldwin Street Academy (l'une des premières écoles)
1836 - Ouverture du premier hospice du comté
1836 - Ouverture du cimetière Second Street
1837 - Le nom Horseheads devient Fairport
1839 - La cloche de l'ancienne église presbytérienne annonce l'heure de la région.
1839 - Premier chef des pompiers Silas Haight nommé

Années 1840 - Défense trouvée dans la rivière Chemung - alors qu'elle était prêtée au Lafayette College (Easton, PA) détruite dans un incendie
1840 - Grand incendie de 1840 à Elmira - perdu Lake Street Bridge
1844 - John W. Jones arrive à Elmira. Lien pour plus d'infos
1844 - Ouverture du premier bureau télégraphique à Elmira - la ligne se rend à Ithaca (Cornell, Sage, & Co.)
1844 - Premier service d'incendie organisé à Elmira (Hook and Ladder Company)
1845 - La ville de Fairport change de nom pour Horseheads
1846 - Première ligne télégraphique Elmira à Ithaque
1846 - Organisation de l'église du parc
1846 - Première tentative d'un quotidien - l'éphémère Daily Karlon . Les hebdomadaires de l'époque étaient la Gazette, le Republican et le Chemung Democrat.
1846 - Plank Road (route à péage) construite entre Elmira et PA State Line. (Aujourd'hui, Pennsylvania Avenue)
1847 - Introduction de la photographie à Elmira
1848 - Ouverture de l'église Saint-Pierre-et-Paul (première église catholique d'Elmira)
1848 - Société de pompiers n°3 organisée
1849 - Erie Railroad ouvre ses portes à Elmira
1849 - Gaz d'éclairage introduit à Elmira
1849 - Incendie de la taverne de l'Aigle

1851 - La longueur totale du chemin de fer Erie est ouverte. Le président Fillmore et Daniel Webster étaient à Elmira pour célébrer
1851 - Le président Millard Fillmore et Daniel Webster séjournent à la maison Rathbun alors qu'ils sont en ville pour célébrer l'achèvement du chemin de fer Érié jusqu'au lac Érié
1852 - La cure d'eau de Gleason ouvre ses portes sur East Hill
1852 - Les cartes utilisent toujours de manière interchangeable les mots 'Tioga River" ou "Chemung River" pour la rivière Chemung d'aujourd'hui
1853 - Tusk sur Big Island (près d'aujourd'hui Dunn Field) sur Elmira's Southside. Exposé dans les restaurants locaux de l'époque - il a depuis disparu.
1853 - Chemung, New York - restes de mammouth trouvés en creusant le canal de jonction. On ne sait pas où se trouve aujourd'hui
1853 - Premier magasin à Lowman
1853 - L'usine à gaz de John Arnot ouvre ses portes sur Madison Avenue. A fourni du carburant pour les premiers lampadaires d'Elmira.
1854 - Achèvement du chemin de fer Elmira & Williamsport
1854 - Eureka Engine Company (service d'incendie) et la Young American Fire Company organisent
1854 - Junction Canal (de Chemung Canal à Washington Avenue à Elmira à Sayre, PA) ouvert
1854 - Thomas K. Beecher devient curé de l'église du parc
1855 - Elmira College est fondé sous le nom de "Elmira Female College"
1858 - Ouverture du cimetière de Woodlawn
1858 - Elmira YMCA organisé
1859 - Première commission scolaire
1859 - Incorporation de l'Académie libre d'Elmira

1860 - L'église de Lake Street est organisée
1860 - Elmira Rolling Mills affrété
1861 - Organisation de la tenue militaire locale "les Southern Tier Rifles" bientôt incorporée dans 24 organisations d'infanterie rassemblées à Elmira, ainsi que 6 organisations de cavalerie
1861 - Elmira a été désignée comme l'un des 3 dépôts militaires de New York pour la guerre civile (3 casernes) - celui le long de la rivière est rapidement devenu un camp de prisonniers.
1862 - Palais de justice du comté de Chemung érigé
1862 - Ouverture de l'Académie libre d'Elmira - offre une éducation gratuite à tous ceux qui le souhaitent.
1862 - Quartier d'affaires de Horseheads détruit par un incendie
1863 - Synagogue juive érigée sur High Street
1864 - Elmira devient une ville
En 1864 et 1865, John W. Jones a enterré 2 963 prisonniers de guerre confédérés au cimetière de Woodlawn.
1864 - Première machine à incendie à vapeur achetée
1866 - Grand incendie à Elmira le 23 décembre
1866 - Création d'une entreprise de tuyaux indépendante
1867 - Ouverture de l'Opéra à Elmira
1868 - Ouverture du Southern Tier Orphans Home sur Franklin Street.
1869 - Elmira Waterworks organisé

1870 - Olivia Langdon, une fille de la région, épouse Samuel Clemens (Mark Twain) à Elmira. Lien pour plus d'infos
1870 - Construction de l'église AME Sion
1870 - Lehigh Valley Railroad étendu à Elmira
1871 - Elmira Driving Park incorporé
1871 - Premier tramway hippomobile Elmira à Horseheads
1871 - Église Saint-Patrick érigée
1871 - Ouverture du chemin de fer Elmira & Horseheads - voitures tirées par des chevaux isolés
1872 - Golden Glow, New York - 2 molaires de mammouth et une mâchoire trouvées. On ignore où se trouve aujourd'hui.
1872 - Canal de Chemung abandonné
1873 - Premiers trottoirs en béton
1873 - Premier monument de Sullivan consacré
1873 - Création du service de facteur
1873 - Premier camion de pompiers de LaFrance Fire Engine Company
1873 - Premiers tramways à Eldridge Park
1874 - Ouverture de l'église Sainte-Marie
1874 - Immense incendie à Elmira sur Water Street - de nombreux bâtiments incendiés
1875 - American Girl (un cheval de course) meurt sur la piste d'Eldridge Park
1875 - Ouverture de l'église Saint-Patrick
1876 ​​- Ouverture de la maison de correction d'Elmira
1876 ​​- Lucius Robinson, originaire d'Elmira, est élu gouverneur de New York
1877 - Les tombes de Wisner Burying Ground sont transférées au cimetière de Woodlawn. Burying Ground est devenu Wisner Park.
1877 - Premier téléphone à Elmira dans le bureau de Jervis Langdon
1877 - Ouverture d'un foyer pour personnes âgées sur Grand Central Avenue
1878 - Canal de Chemung abandonné en raison d'un excellent service ferroviaire
1878 - Premier service d'incendie rémunéré et dernier défilé de pompiers volontaires
1878 - La maison de correction d'État est achevée
1879 - Centenaire de la bataille de Newtown

1881 - Une grosse tornade frappe le centre-ville d'Elmira
1882 - Delaware, Lackawanna & Western ont mis en service Elmira
1883 - L'électricité est fournie à Elmira
1883 - Le Daily Herald d'Elmira
1884 - Première église catholique érigée où Sts. Le bâtiment Pierre et Paul est situé
1885 - David Hill, originaire d'Elmira, devient gouverneur de New York

1885 - Horseheads rebaptisé "North Elmira".
1886 - Construction de l'armurerie d'Elmira
1887 - Création du chemin de fer de l'avenue Maple
1888 - Ouverture de l'hôpital Arnot-Ogden
1888 - Incendie de l'annonceur Elmira
1889 - Inondations des rivières Chemung et Cowanesque - 13 morts (le même jour que la fameuse inondation de Johnstown)
1889 - la ville d'Elmira achète le parc et le lac Eldridge. (Anciennement Wisner Lake) Lien pour plus d'informations
1889 - Ouverture du club de la ville d'Elmira
1889 - Première automobile à Horseheads

1891 - Les chariots électriques prennent le relais des chariots à chevaux

1892 - La loterie foncière d'Elmira Heights a amené de nouveaux colons
1893 - La première automobile est vue à Elmira
1895 - Eclipse Bicycle Company ouvre ses portes à Elmira Heights
1895 - L'hôtel de ville d'Elmira est érigé
1897 - Ouverture du Country Club Elmira
1899 - Ouverture de la première bibliothèque commémorative Steele

1900 - Fermeture de la fabrique d'orgues King
1900 - Elmira, WAter, Light & Railroad formé
1900 - Ouverture du parc Rorick's Glen
1900 - Glen Route - Service de tramway de 90 minutes jusqu'à Watkins Glen
1901 - Statue de Thomas K. Beecher consacrée à Wisner Park
1902 - Grande inondation à Elmira. Lien pour plus d'infos
1903 - Explosion de l'usine Joveite
1904 - Le théâtre Rorick's Glen incendié
1904 - Installation d'un système électrique
1904 - Incendie du Lyceum Theatre sur Lake Street
1904 - Le jour le plus froid d'Elmira à ce jour, le 5 janvier à 30 degrés sous zéro
1906 - Première route "à surface dure" de Horseheads à Erin
1906 - Ouverture de la vanne Kennedy
1908 - Ouverture de l'hôpital Saint-Joseph
1909 - Elmira perd son bien-aimé Ross Marvin. Il a été assassiné par des Esquimaux lors de l'expédition Peary dans l'Arctique.

1910 - Mark Twain est enterré au cimetière de Woodlawn.
1911 - Le monument original de Sullivan s'effondre
1912 - Création de la Ligue arctique
1912 - L'épave du train Gibson tue 39 personnes (les Elmiriens étaient dans le train)
1912 - Dédicace du deuxième monument de Sullivan
1913 - Ouverture de la galerie d'art Arnot (Musée) grâce au legs de Matthias Arnot
1913 - L'autoroute Elmira-Lowman pavée
1913 - Énorme incendie au centre-ville, immeuble Telegram, Thompson, Connelly, bâtiments du théâtre Amusu
1915 - Fusillade policière - Edward Westervelt tue les officiers Charles Gradwell et John Finnell
1915 - Création de la YWCA
1918 - La grippe espagnole a tué 134 personnes dans le comté de Chemung
1918 - L'interdiction a fermé les berlines d'Elmira 49 (arrivé tôt à Elmira et le reste du pays s'est asséché en 1919)
1918 - La mode des cheveux coupés au carré a frappé les femmes d'Elmira
1919 - Ouverture d'un magasin de réparation de chaussures Panosian sur le côté sud

1922 - Suspension du chariot Glen Route

1923 - Ouverture de la route en béton d'Elmira à Lowman
1924 - Ouverture du grand magasin Iszard
1924 - Ouverture du lycée Southside
1927 - Ouverture de la piscine de Brand Park
1927 - Ouverture de l'aéroport de l'avenue Caton
1929 - Ouverture de l'hôtel Mark Twain
1929 &ndash Sullivan Campaign Pageant au pied d'East Hill avec une foule de 75 000 spectateurs
1929 - Les frères Hungerford dévoilent leur "Rocket Car"

1930 - Premier concours national de vol à voile et de vol à voile organisé à Harris Hill
1930 - Trottoir de Gorton Coy effondré - deux tués
1930 - Achèvement du manoir Strathmont
1931 - Ouverture du Dixie Barbecue
1932 - Première émission de la station de radio WESG (maintenant WENY)
1933 - Raid du FBI à la brasserie Briggs'
1933 - Molaire de mammouth trouvée lors de l'excavation de la maison du shérif sur William Street. Emplacement d'aujourd'hui - Société historique locale
1933 et 1934 - Les voies ferrées d'Erie et de Lackawanna s'élèvent à travers la ville d'Elmira
1934 - Le boxeur d'Elmira Art Sykes est éliminé par Joe Louis au huitième round
1935 - Inondation de la rivière Chemung - 43 morts et 44 millions de dégâts localement
1935 - Le dessinateur de Horseheads' Eugene Zimmerman "Zim" est décédé
1936 - Big Island, Elmira - défense de mammouth trouvée. "Maslaid." On ne sait pas où se trouve aujourd'hui.
1936 - Ouverture des pistes de bowling Rossi
1937 - Achèvement des digues fluviales dans la ville pour aider à prévenir les inondations
1939 - 11 mars. Les bus urbains remplacent les tramways
1939 - Ouverture de Dunn Field
1939 - Lors d'un vote à l'échelle de la ville, les Elmirans ont voté pour NE PAS conserver l'ancienne maison de Langdon en tant que musée Mark Twain. Le bâtiment a été rasé peu après.

1940 - Langdon Plaza ouvre ses portes sur le site de l'ancienne maison Langdon.
1940 - Big Flats, NY - Squelette de mastodonte retrouvé. Maintenant en possession du Painted Post Museum, Painted Post, NY.
1940 - Premiers parcomètres à Elmira
1942 - La population la plus élevée d'Elmira, 55 700 personnes
1943 - Ouverture de l'aéroport du comté de Chemung
1944 - Les prisonniers italiens sont amenés au "Holding Point" à Horseheads pour le reste de la guerre. Des prisonniers allemands ont été (brièvement) amenés à Van Etten.
1946 - 4,95 pouces de pluie ont provoqué la grande inondation du 28 mai
1946 - Ouverture des cartes et cadeaux Cappy
1946 - La tornade a déraciné 1000 arbres
1947 - Première émission de la radio WELM
1949 - Elmira Drive-In ouvert sur la route 352
1949 - Ouverture du motel Tom Sawyer sur Lake Road

1950 - Première réception télévisée dans le comté de Chemung depuis la chaîne 12 de Binghamton
1950 - Ouverture du premier parking d'Elmira sur le site de l'hôtel Rathbun rasé
1951 - Ouverture du Speedrome de Chemung
1951 - Ouverture du monastère du Mont Sauveur
1952 - Eau fluorée introduite à Elmira
1952 - Ouverture de l'usine électrique de Westinghouse à Horseheads
1952 - Ouverture de la route 17 à quatre voies d'Elmira à Lowman
1953 - Ouverture de Jones Court
1953 - La première station de télévision du comté de Chemung (WECT Channel 18) a été diffusée et, après une interruption, est revenue en 1956 à WSYE
1953 - L'oléoduc Horseheads explose
1953 - Ouverture du marché alimentaire Shepherd's à Pine City
1954 - L'usine locale de Remington Rand a produit sa 15 millionième machine à écrire
1954 - Ouverture de l'école Horseheads Center Street
1954 - L'ouragan Hazel a apporté des vents de 90 mph enregistrés à l'aéroport
1955 - Ouverture du lycée Notre Dame
1955 - Tante Jemima a visité Elmira pendant 3 jours en mars
1955 - Lancement de la télévision par câble avec des frais d'installation de 125 $ et des frais de 3,50 $ par mois
1956 - Red Jacket Motel a ouvert sur la route 17
1956 - Ouverture du supermarché Loblaw
1956 - Ouverture de l'autoroute Elmira-Horseheads
1956 - Le maire Edward Mooers a été maire d'Elmira jusqu'en 1962
1956 - Évadé de la maison de correction d'Elmira capturé sur le mont Zoar
1957 - Le district scolaire d'Elmira City a consolidé 29 districts scolaires (dont Ashland, Baldwin, Southport et la ville d'Elmira) et a mis fin à l'ère des écoles à classe unique
1958 Dédicace de Chapel Park à Southport
1959 - Ouverture du Super Marché Minier à Big Flats
1959 - Ouverture de Midtown Plaza avec 15 magasins et 200 places de parking au centre-ville d'Elmira
1959 - Le comté de Chemung a adopté une taxe de vente
1959 - "Faites-le vous-même" numérotation téléphonique interurbaine

1960 - Début de la construction du nouveau bâtiment Elmira Free Academy sur la rue Hoffman pour remplacer l'ancien sur la rue Lake
1960 - Consolidation des chemins de fer Erie et Lackawanna

1961 - Ouverture du Grand Central Plaza à Horseheads
1961 - Ouverture du nouveau pont de la rue Lake
1961 - Le héros du football d'Elmira, Ernie Davis, devient le premier Afro-Américain à remporter le trophée Heisman. Lien pour plus d'infos
1961 - Défilé du 125e anniversaire du comté de Chemung
1961 - Ouverture des écoles élémentaires de Broadway et de Pine City
1962 - Ouverture de la nouvelle mairie de Horseheads
1963 - Elmira obtient des "codes postaux".
1963 - Centertown Park-Shop développé avec 540 places de stationnement
1964 - Elmira a célébré son 100e anniversaire en tant que ville. Elmira Free Academy&# 39s classe de 1965 a commencé dans le tout nouveau bâtiment sur Hoffman Street
1965 - Ouverture de l'usine Ann Page (A&P) à Horseheads
1965 - Church Street est devenu à sens unique de Madison Avenue à Coleman Avenue
1965 - Ouverture d'ElCor à Horseheads
1965 - Ouverture de la bibliothèque de la succursale de West Elmira
1966 - Blizzard a causé des dérives de 15 pieds de haut
1967 - Le pire accident d'avion lié à Elmira - Mohawk Airlines avec 34 à bord s'est écrasé près de Blossburg, Pennsylvanie après avoir quitté l'aéroport d'Elmira
1967 - Ouverture de "The Mall" - plus tard renommé Arnot Mall
1967 - Feu de caisse électrique sur la rue West Water
1969 - Ouverture de la télévision WENY à l'hôtel Mark Twain

1970 - Erie-Lackawanna Railroad interrompu le service
1970 - Ouverture du premier McDonald's d'Elmira (North Main Street)
1972 - Fermeture de l'usine de Remington Rand
1972 - La tempête tropicale Agnes a provoqué la pire inondation d'Elmira à ce jour - le 23 juin - après 20 cm de pluie
1973 - Dernier lien de la route 17 achevé entre Waverly et Nichols, NY
1974 - Ouverture du nouveau pont Walnut Street (en raison de l'inondation de 1972)
1975 - Ouverture du nouveau pont de la rue Main (en raison de l'inondation de 1972)
1975 - Démolition de tous les bâtiments sur la rive de la rue Water au centre-ville d'Elmira entre les rues Lake et Main
1975 - Ouverture du nouveau pont Fitch's
1976 - L'assouplissement des "lois bleues" autorise les achats le dimanche
1977 - Ouverture du Clemens Center for the Performing Arts
1978 - Arnot Mall a ajouté 84 magasins
1979 - Ouverture de la nouvelle bibliothèque commémorative Steele

1980 - Ouverture du nouveau lycée Southside
1981 - Summer of Gypsy Moths - a mangé tous nos arbres
1981 - Ouverture du premier Burger King sur Washington Avenue
1983 - Premiers « scanners » de supermarché de la région utilisés à Tops Market sur Lake Street
1984 - Ouverture du premier magasin vidéo (Rent a Flick) à Diven Plaza
1984 - Ouverture du premier Pizza Hut
1984 - Jones Court Shoot-out, 2 libérés conditionnels et 1 officier sont morts
1986 - Geoff Bodine, originaire du comté de Chemung, remporte le Daytona 500. Lien pour plus d'informations
1988 - 30e et dernier défilé de Noël d'Iszard
1989 - Les chevaux du carrousel d'Eldridge Park sont vendus aux enchères à New York
1989 - Ouverture de la prison de Southport

1991 - Les montagnes russes d'Eldridge Park sont démolies
1993 - Le Big Blizzard a déversé 30 pouces de neige
1993 - Ouverture du premier Wal-Mart à Big Flats
1994 - Le comté de Chemung a mis en place le système 911
1995 - L'explosion de Kennedy Valve a tué un employé
1999 - Ouverture du supermarché Wegman. Merci Seigneur.
1996 - La loi sur la laisse de chat d'Elmira est en vigueur. Les chats doivent être tenus en laisse à l'extérieur ! Comme ça a vraiment marché.
1996 - Le glacier Lovell's ferme ses portes
1997 - Eldridge Park a un nouveau look et un plat et un niveau.
1999 - La Première Dame Hillary Rodham Clinton a visité Elmira
1999 - Trouvé dans un endroit secret du comté de Chemung - "Le Gilbert Mastodon" - au moins un squelette entier. Désormais en possession de l'Université Cornell et résidant actuellement à l'Institut de recherche paléontologique, ils sont nettoyés, examinés et exposés.
1999 - Elmira's Eileen Collins était la première femme commandant de navette spatiale de la NASA

2000 - (Entraîneur) Ouverture de la première arène d'Elmira. Qui a laissé les chiens sortir?
2001 - Implosion de l'usine Hygeia
2003 - Deux condamnés se sont évadés du pénitencier d'État d'Elmira et ont été portés disparus pendant trois jours. Capturé à Horseheads au sommet du mont Baldy.
2006 - Eldridge Park a rouvert son carrousel. Merci, Docteur Lyon.
2007 - Hillary Clinton a visité Big Flats
2008 - Abrogation de la loi sur la laisse de chat. Miaou!
2008 - L'American Hotel sur West Third Street, construit en 1835, démoli avant qu'il ne puisse tomber de lui-même
2008 - Le film Express sur Ernie Davis ouvert en octobre avec de bonnes critiques
2009 - Des goélands à bec cerclé agaçants convergent vers le centre-ville. Les responsables de la ville déconcertés
2009 - Le plus récent Wal-Mart a ouvert ses portes à Southern Tier Crossing à Big Flats

2010 - Armory Building (1886) rasé (il a commencé à s'effondrer en 2006)
2010 - Red Jacket Motel sur la route 17 démoli pour l'expansion de l'Interstate 86
2010 - Fermeture du magasin de musique Hamlin's
2010 - Mouettes "eliminées" de l'île de la rivière Chemung
2010 - "Naked Urn" d'Eldridge Park a causé de l'embarras à certains
2010 - Chasse à l'homme de 36 heures pour un libéré conditionnel qui a volé une voiture axée sur l'Eastside et le Southside - appréhendé près de Dunn Field
2010 - Le saloon de Mme Walsh's démoli - plus récemment connu sous le nom de Matt'rsquos Erie House. Il ne reste plus que 3 des 92 bâtiments d'origine sur Railroad Avenue.
2010 - Le Dr Lyon a démissionné de la Eldridge Park Preservation Society. Merci pour votre travail, Dr Lyon
2011 - 28 avril EF2 Tornado à Erin, NY près et le long de la route 223
2011 - L'ancien bâtiment d'Anchorage a été démoli après un grand incendie. Le bâtiment historique au 955 College Avenue. La maison de Mme Bullock pour les filles capricieuses. Bien qu'annoncé comme un établissement de &ldquorehabilitation&rdquo avec des avantages éducatifs, il a souvent eu l'effet inverse. Considéré par de nombreuses jeunes femmes comme une prison - avec de nombreuses évasions et tragédies sur sa propriété.
2011 - 23 août - Le comté de Chemung "a déménagé" lors du tremblement de terre de 5,8 sur la côte est en Virginie
2011 - Les deux équipes de football rivales du lycée ont été brusquement combinées en une seule " Elmira Express ", mettant ainsi fin au match annuel d'Erie Bell.
2012 - Possible nouveau projet hôtelier au pied de la rue East Church (fausse alarme). Et de nouveaux motels arrivent à Big Flats
2012 - Les mouettes à nouveau & ldquoéliminées & rdquo de leur île dans la rivière Chemung
2012 - Ouverture de Cracker Barrel à Horseheads. Merci.
2012 - Le comté de Chemung est saisi du bâtiment First Arena. Les chacals restent pour le moment.
2012 - Extension de piste à l'aéroport régional d'Elmira-Corning sur la piste 6-24 à 8 000 pieds de longueur.
2012 - Elmiran Molly Huddle a couru aux Jeux olympiques de 2012 à Londres, 5000 mètres, athlétisme.
2012 - 26 juillet - Une tornade a frappé Elmira - EF-1. Heureusement, Elmira a riposté.
2012 - Le salon de crème glacée Lovell's a été rasé.
2013 - Le coin de la savonnerie Peter Biggs dans East Fifth et Madison, rasé en raison de la tornade des années 2012.
2013 - L'ancien bâtiment Junior Achievement sur Railroad Avenue a été rasé - ne laissant que 2 des 92 bâtiments d'origine dans la rue.
2013 - Le restaurant Northside Pudgie's Pizza a été rasé.
2013 - Eldridge Park a reçu un nouvel aménagement paysager
2013 - De nouveaux arbres sont plantés à Brand Park pour remplacer ceux détruits par la tornade de l'année dernière.
2013 - 9/16 - Toute la route 17 à travers le comté de Chemung est devenue 1-86
2014 - Ancien (premier) Walmart démoli pour faire place à un nouveau bâtiment.
2014 - Nos bâtiments bien-aimés Rosenbaum et Marvin ont été démolis.
2015 - Plaque de Mark Twain (provenant d'une pierre tombale du cimetière de Woodlawn) volée aux alentours du jour de l'An, récupérée en février.
2015 - Ajout d'un nouveau quartier historique (Clinton-Columbia)
2015 - Notre bâtiment bien-aimé de Harold a été démoli
2015 - Central Hots a déménagé dans son plus récent emplacement sur College Avenue.
2016 - La statue de l'American Girl est de retour à Eldridge Park
2016 - Ouverture du Musée John W. Jones
2016 - Elmiran Molly Huddle a participé aux Jeux olympiques de Rio De Janiero, athlétisme de 10 000 mètres.
2016 - Popeye's a ouvert ses portes à Big Flats
2016 - Élaboration du plan stratégique d'Elmira
2016 - Feu de la Nativité à Wisner Park
2016 - Nouveau quartier historique ajouté Main & Water
2017 - Début des travaux de rajeunissement de Clemens Square
2017 - Qui a laissé sortir les chiens ? Elmira a perdu son équipe de hockey bien-aimée des Jackals.

2017 - Le lycée Elmira a été jugé toxique.

2018 - Début des travaux du nouveau rond-point à Third, Main, & Park Place.
2018 - Notre bien-aimé Cappy's a été rasé.
2018 - Une nouvelle construction a commencé à l'ancien emplacement de Rosenbaum/Harold, également au Miller Building sur South Main Street et à l'ancien Jones Court, au grand dam des opposants.
2018 - Nous avons une nouvelle équipe de hockey, les Elmira Enforcers.
2018 - Tops Market fermé sur South Main Street
2018 - Fermeture de notre restaurant bien-aimé Horigan's.
2019 - Les travaux commencent pour de bon pour notre rond-point.
2019 - Libertad ouvre dans l'ancien Jones Court
2019 - Le complexe d'appartements 100 West Water ouvre ses portes avec une occupation complète.
2019 - Notre rond-point a finalement ouvert ses portes à Third, Main et Park Place.

2020 - Le coronavirus COVID19 envahit le monde. Tout "on hold" à Elmira. Écoles, églises, commerces fermés.

2020 - Premier décès corona dans le comté de Chemung. 6 avril 2020
2020 - Ouverture du Collège de médecine LECOM Lake Erie à Elmira.

2020 - Les travaux se poursuivent pour embellir Elmira, le pont de Walnut Street rouvre, West Water Street pour devenir en partie un boulevard.

Comme nous l'avons dit en haut de cette page, vous pouvez utiliser cette chronologie si vous DONNER UN CRÉDIT à ce site Web.


Fonctionnalités associées

Une visite à Alamo

Stephen L. Hardin est professeur d'histoire au Victoria College de Victoria, au Texas. Le professeur Hardin a été conseiller historique pour des productions télévisuelles et cinématographiques sur l'histoire du Texas. Ici, il répond aux questions sur ce que c'est que de visiter l'Alamo.

Histoires de survivants

Le 6 mars 1836, près de 1 800 soldats de l'armée mexicaine d'Antonio López de Santa Anna attaquent l'Alamo après un siège de 13 jours. Moins de 200 hommes se tenaient à l'intérieur pour défendre le fort, accompagnés d'un petit nombre d'épouses, d'enfants et d'esclaves. Miraculeusement, au moins quatorze personnes ont survécu, et quelques-unes fourniront plus tard des témoignages effrayants de ce qui s'est passé.

La famille Navarro

La famille Navarro était bien connue au Texas avant même que José Antonio Navarro ne joue un rôle clé dans la révolution texane. Découvrez les membres de cette famille socialement et politiquement importante de San Antonio.


Voir la vidéo: Le conflit israélo-palestinien - Résumé depuis 1917 (Décembre 2021).