Informations

Kenyan Airlines - Histoire


Lot a été fondée en 1929 par le gouvernement polonais pour remplacer les services d'Aero et d'Aerolet. Dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, sa flotte était entièrement composée d'avions soviétiques. Après la chute du communisme, Lot a commencé à acheter des avions occidentaux


939,4 millions (USD)

Kenya Airways est partenaire du programme de fidélisation Flying Blue, qui récompense les clients fidèles voyageant avec des vols Kenya Airways. Flying Blue vous permet de gagner facilement des miles où que vous alliez. En tant que membre Flying Blue, les clients bénéficient des avantages de notre réseau mondial. Les miles que vous gagnez sont crédités sur votre compte en ligne et vous pouvez les dépenser contre des billets primes vers une destination de votre choix, ainsi que de nombreuses autres offres intéressantes. Vous pouvez également acheter des miles comme cadeau pour un ami ou pour recharger votre compte.

Cliquez sur ici pour plus d'informations sur Flying Blue

Cliquez sur ici pour plus d'informations sur Kenya Airways


Ambassade des États-Unis à Nairobi

Avenue des Nations Unies
Gigiri, Nairobi, Kenya
Téléphone:
+(254) (20) 363-6451
Téléphone d'urgence après les heures d'ouverture : +(254) (20) 363-6170
E-mail: [email protected]

Description des destinations

Voir la fiche d'information du Département d'État sur le Kenya pour plus d'informations sur les relations entre les États-Unis et le Kenya.

Conditions d'entrée, de sortie et de visa

Veuillez visiter la page COVID-19 de l'ambassade pour plus d'informations sur les exigences d'entrée/sortie liées à COVID-19 au Kenya.

L'immigration kenyane a institué une politique de visa stricte selon laquelle tous les visiteurs sont tenus de demander et d'obtenir un visa électronique avant de monter à bord d'un avion. L'e-visa peut être obtenu via un système en ligne. Pour toute question ou préoccupation, veuillez visiter le site Web de Kenya Immigration.

  • UNE passeport avec au moins deux pages vierges, une validité de six mois et un visa sont nécessaires pour entrer au Kenya.
  • Visas à entrée unique sont disponibles en ligne. Entrée multiple les visas doivent être demandés avant de voyager au Kenya.
  • Obtenez les dernières informations sur les visas, ainsi que tous les détails supplémentaires concernant les conditions d'entrée, auprès de l'ambassade du Kenya, 2249 R Street, NW, Washington, DC 20008, téléphone (202) 387-6101, ou des consulats généraux du Kenya à Los Angeles et New York.
  • Tu aurais dû preuve de vaccination contre la fièvre jaune, ou l'entrée peut vous être refusée.
  • En décembre 2018, le gouvernement kenyan a annoncé un nouveau programme de permis de travail qui oblige les étrangers à demander des permis et des visas dans leur pays d'origine. Il est recommandé de soumettre les demandes de permis de travail 6 à 8 semaines avant le voyage. Les personnes déjà au Kenya travaillant sur un permis doivent soumettre des demandes de renouvellement au moins 90 jours avant l'expiration du permis.

Pour plus d'informations sur les vaccinations et des recommandations détaillées par pays sur les vaccinations et autres précautions sanitaires pour les voyageurs au Kenya, visitez le site Web du CDC sur la santé des voyageurs.

Restrictions liées au VIH/SIDA : Le Département d'État des États-Unis n'est au courant d'aucune restriction d'entrée liée au VIH/sida pour les visiteurs ou les résidents étrangers du Kenya.

Sûreté et sécurité

Vous devriez consulter l'avis de voyage du Département d'État pour le Kenya avant d'envisager de voyager au Kenya.

Terrorisme: Les groupes terroristes et ceux inspirés par de telles organisations ont l'intention d'attaquer les citoyens américains à l'étranger. Les terroristes utilisent de plus en plus des méthodes d'attaque moins sophistiquées - y compris des couteaux, des armes à feu et des véhicules - pour cibler plus efficacement les foules. Fréquemment, leur objectif est des cibles non protégées ou vulnérables, telles que :

  • Événements publics de grande envergure (concours sportifs, rassemblements politiques, manifestations, événements de vacances, rassemblements festifs, etc.)
  • Hôtels, clubs et restaurants fréquentés par les touristes
  • Lieux de culte
  • Écoles
  • Parcs
  • Centres commerciaux et marchés
  • Systèmes de transport public (y compris les bus, les trains et les vols commerciaux réguliers)

Les menaces terroristes restent élevées au Kenya. Les attentats terroristes au Kenya se sont cumulés à la mort et aux blessures de centaines de personnes. Des attaques ont eu lieu dans les périodes précédant et pendant les fêtes religieuses et les jours d'importance nationale. Cependant, une attaque est possible à tout moment. Veuillez noter ces événements récents :

  • En janvier 2020, des terroristes ont attaqué une installation du département américain de la Défense sur la côte, tuant plusieurs personnes et détruisant sept avions.
  • En janvier 2019, une petite bombe a explosé dans le quartier central des affaires de Nairobi, blessant légèrement deux personnes.
  • En janvier 2019, une attaque terroriste contre le complexe hôtelier Dusit dans le quartier Westlands de Nairobi a fait 21 morts, dont un citoyen américain.
  • En avril 2019, deux médecins cubains ont été enlevés dans une zone rurale du comté de Mandera et auraient été transportés en Somalie.

Pour plus d'informations, consultez notre page Terrorisme.

  • Les comtés du nord-est du Kenya de Mandera, Wajir et Garissa (y compris les villes d'El Wak, Wajir, Garissa, Mandera et Liboi).
  • Toutes les parties des comtés côtiers de la rivière Tana et de Lamu, et toutes les régions du comté de Kilifi au nord de Malindi.
  • La route entre Kainuk et Lodwar dans le comté de Turkana en raison du banditisme.
  • Les quartiers d'Eastleigh et de Kibera à Nairobi.
  • Évitez d'utiliser le ferry Likoni pour des raisons de sécurité.

Le Corps de la Paix a officiellement fermé ses activités au Kenya en 2018 en raison de problèmes de sécurité et est actuellement en train de rétablir une présence dans l'ouest du Kenya, avec des volontaires prévus en 2021.

Centres de réadaptation culturelle : Certaines écoles et autres installations faisant office de centres de réhabilitation culturelle fonctionnent au Kenya avec des licences et une supervision inadéquates ou inexistantes. Les rapports de mineurs et de jeunes adultes détenus dans ces établissements contre leur gré et physiquement maltraités sont courants.

La criminalité: La criminalité au Kenya est un phénomène régulier et les autorités kenyanes ont une capacité limitée pour dissuader et enquêter sur de tels actes.

  • Des attaques criminelles violentes et parfois mortelles, y compris des invasions de domicile, des cambriolages, des détournements de voitures à main armée, des agressions et des enlèvements peuvent se produire à tout moment.
  • Les « Matatus » (autobus de transport public exploités par des particuliers) ont tendance à être ciblés car ils transportent plusieurs passagers.
  • Des cas de crimes de rue violents ciblant les Occidentaux se produisent dans de nombreux quartiers apparemment sûrs de Nairobi, allant de simples agressions à l'enlèvement et à l'extorsion, y compris des attaques pendant la journée. Des citoyens américains utilisant des taxis hors rue ont également été victimes de vol, d'enlèvement et d'extorsion.

Mariage forcé est connu pour se produire au Kenya.

Agression sexuelle est répandu au Kenya et n'est souvent pas signalé.

  • Les victimes d'agression sexuelle peuvent avoir de la difficulté à recevoir un soutien social ou médical adéquat.
  • Agression sexuelle a été largement associé aux femmes. Les agressions sexuelles contre les hommes sont en augmentation et ne sont souvent pas signalées en raison de la stigmatisation qui y est associée.

Escroqueries financières internationales : Voir les pages du Département d'État et du FBI pour plus d'informations.

La romance sur Internet et les escroqueries financières sont répandues au Kenya. Les escroqueries sont souvent initiées via des applications de rencontres, des publications/profils sur Internet ou par des e-mails et des lettres non sollicités.

  • Romance et rencontres en ligne (Vérifiez cette infographie sur les arnaques aux rencontres en ligne)
  • Quelqu'un que vous n'avez pas rencontré en personne propose rapidement une amitié, une romance et/ou un mariage.
  • Demandes d'emploi demandant des frais de traitement à l'avance.
  • Une personne demandant de l'argent pour payer les factures d'hôpital, les frais de visa ou les frais juridiques et/ou semblant avoir de nombreux problèmes soudains à l'étranger.

Élaborer des opportunités commerciales frauduleuses, y compris des marchés publics frauduleux. Veuillez contacter la section commerciale à [email protected] pour obtenir de l'aide pour vérifier les opportunités d'approvisionnement.

Avec l'utilisation des médias sociaux et des sites de rencontres, il faut faire preuve de bon jugement et de prudence. Si vous décidez que vous devez rencontrer quelqu'un en personne que vous avez rencontré en ligne, assurez-vous d'organiser la réunion dans un endroit sûr et public.

Victimes d'actes criminels : Les citoyens américains victimes d'agression sexuelle sont encouragés à contacter l'ambassade des États-Unis pour obtenir de l'aide.

Signalez les crimes à la police locale au 999, 112 ou 911 et contactez l'ambassade des États-Unis pendant les heures d'ouverture au +254 (0) 20-363-6451, ou en dehors des heures d'ouverture au +254 (0) 20-363-6000.

N'oubliez pas que les autorités locales sont chargées d'enquêter et de poursuivre les crimes.

  • Vous aider à trouver des soins médicaux appropriés
  • Vous aider à signaler un crime à la police
  • Contacter des parents ou des amis avec votre consentement écrit
  • Fournir des informations générales sur le rôle de la victime pendant l'enquête locale et après sa conclusion
  • Fournir une liste d'avocats locaux
  • Fournissez nos informations sur les programmes d'indemnisation des victimes aux États-Unis.
  • Fournir un prêt d'urgence pour le rapatriement aux États-Unis et/ou un soutien médical limité en cas de dénuement
  • Vous aider à trouver un logement et organiser des vols de retour
  • Remplacer un passeport volé ou perdu

Le Kenya dispose de programmes d'assistance aux victimes d'infractions parrainés par des organisations non gouvernementales. Ces programmes comprennent, sans s'y limiter, les éléments suivants :

    comme fournissant un traitement médical spécialisé et un soutien psychosocial aux survivants à faible revenu de violences sexuelles et domestiques. offre un service de réponse rapide 24 heures sur 24 aux femmes et aux enfants survivants de violences basées sur le genre dans son centre d'appels ainsi qu'une ligne d'assistance téléphonique gratuite 24 heures sur 24 pour une assistance en matière de violence sexuelle et basée sur le genre.

Violence domestique : Les citoyens américains victimes de violence domestique sont encouragés à contacter l'ambassade pour obtenir de l'aide.

Tourisme: L'Autorité de régulation du tourisme du Kenya supervise le secteur du tourisme du pays. L'industrie du tourisme est inégalement réglementée et les inspections de sécurité des équipements et des installations varient selon les régions. Les zones/activités dangereuses ne sont pas toujours identifiées par une signalisation appropriée, et le personnel peut ne pas être formé ou certifié par le gouvernement hôte ou par les autorités reconnues dans le domaine. Les parcs à gibier et les safaris associés avec des opérateurs bien établis sont généralement considérés comme sûrs. En cas de blessure, un traitement médical approprié n'est généralement disponible que dans ou à proximité des grandes villes de Nairobi, Mombasa et Kisumu. Les premiers intervenants sont généralement incapables d'accéder aux zones en dehors des grandes villes et de fournir des soins médicaux d'urgence. Les citoyens américains sont encouragés à souscrire une assurance évacuation médicale. Consultez notre page Web pour plus d'informations sur les fournisseurs d'assurance pour une couverture à l'étranger.

Lois locales et circonstances spéciales

Pénalités criminelles: Vous êtes soumis aux lois locales. Si vous violez les lois locales, même sans le savoir, vous pouvez être expulsé, arrêté ou emprisonné. Les personnes créant une entreprise ou exerçant une profession nécessitant des permis ou des licences supplémentaires doivent se renseigner auprès des autorités locales compétentes avant d'exercer ou d'exploiter une entreprise.

  • Pénalités pour possession, consommation ou trafic de drogues illégales au Kenya sont sévères, et les contrevenants condamnés peuvent s'attendre à de longues peines de prison et à de lourdes amendes.
  • Le Kenya a promulgué une législation stricte réglementant la vente et la consommation d'alcool et de cigarettes.
  • Les sanctions pour possession d'objets fauniques interdits en vertu de la loi kenyane sur la faune comprennent de lourdes amendes et des peines sévères, y compris la réclusion à perpétuité.
  • Les violations de la loi sur les armes à feu du Kenya sont passibles d'un an d'emprisonnement à vie. La possession de n'importe quelle quantité de munitions peut encourir une peine minimale de sept ans.

De plus, certaines lois sont également passibles de poursuites aux États-Unis, quelle que soit la loi locale. Pour des exemples, consultez notre site Web sur les crimes contre les mineurs à l'étranger et le site Web du ministère de la Justice.

Avis d'arrestation : Si vous êtes arrêté ou détenu, demandez à la police ou aux autorités pénitentiaires d'en informer immédiatement l'ambassade des États-Unis. Consultez notre page Web pour plus d'informations.

Réglementation douanière sur l'importation d'articles tels que des antiquités, des médicaments, des équipements commerciaux, de la monnaie, de l'ivoire, de la corne de rhinocéros et d'autres produits de la faune, y compris les cuirs, les peaux et les dents vers ou hors du Kenya sont strictes.

Des citoyens américains ont été détenus et arrêtés pour avoir tenté d'introduire de la contrebande au Kenya. Contactez l'ambassade du Kenya ou l'un des consulats du Kenya aux États-Unis pour obtenir des informations spécifiques concernant les exigences douanières.

Loi de 2010 sur le contrôle des boissons alcoolisées, qui réglemente quand et où les boissons alcoolisées peuvent être consommées en public, stipule qu'une personne trouvée par les autorités locales chargées de l'application des lois comme étant en état d'ébriété ou en désordre dans ou à proximité des lieux publics, y compris certaines entreprises, peut être arrêtée sans mandat et traduite en justice pour être jugée .

  • En cas de condamnation, l'amende maximale est de 500 shillings kenyans et/ou une peine d'emprisonnement maximale de trois mois.
  • Si vous êtes reconnu coupable trois fois du même chef d'accusation au cours d'une période de 12 mois, vous devrez participer à une réadaptation obligatoire à vos frais.

Plus d'informations sur cette loi peuvent être trouvées sur le site Web du Kenya sur la toxicomanie, NACADA.

Loi sur le contrôle du tabac 2007 réglemente le tabagisme en public ainsi que la commercialisation et la vente des produits du tabac au Kenya. Dans les lieux publics, il est permis de fumer uniquement dans les zones fumeurs désignées.

Monnaie: Vous pouvez quitter le pays avec jusqu'à 100 000 shillings kenyans.

  • La destruction de la monnaie kenyane, même en petites quantités, est illégale et entraîne presque toujours une arrestation et une amende.
  • Vous devez vous assurer que vos factures en devises américaines sont relativement nouvelles, car les banques au Kenya sont connues pour ne pas accepter les anciennes devises américaines.

Le Kenya Wildlife Service (KWS), l'organe directeur des parcs nationaux du Kenya, exige que tous les voyagistes et lodges de safari souscrivent une assurance obligatoire au niveau national. Vous devriez:

  • Demandez si les camps de safari ou les voyagistes potentiels sont en conformité avec cette exigence
  • Respectez toutes les réglementations locales ou du parc et faites preuve de prudence dans un environnement inconnu et
  • Vérifiez soigneusement les qualifications et le dossier de sécurité de tous les lodges et guides touristiques avant de faire appel à leurs services et de vous aventurer dans la nature sous leurs soins.

Armes à feu : L'importation, la possession et l'utilisation d'armes à feu sont régies par la loi sur les armes à feu du Kenya.

  • L'importation de toutes les armes à feu, y compris les armes de sport, est interdite au Kenya, sauf conformément aux termes d'un permis d'importation.
  • La possession d'armes à feu au Kenya nécessite un certificat d'armes à feu, qui peut être difficile à obtenir.
  • Les violations de la loi sur les armes à feu du Kenya sont passibles d'un an d'emprisonnement à vie. La possession d'une quantité quelconque de munitions est passible d'une peine minimale de sept ans.

Voyageurs confessionnels : Consultez les pages Web suivantes pour plus de détails :

Voyageurs LGBTI : La loi kenyane criminalise l'activité sexuelle entre personnes du même sexe.

  • Le code pénal kenyan criminalise les « relations charnelles contre nature », qui sont interprétées comme interdisant les relations sexuelles homosexuelles consensuelles et spécifie une peine maximale de 14 ans d'emprisonnement.
  • Une loi distincte criminalise spécifiquement les relations sexuelles entre hommes et prévoit une peine maximale de 21 ans d'emprisonnement.
  • La police a détenu des personnes en vertu de ces lois, en particulier des travailleuses du sexe présumées.
  • Les organisations de défense des droits LGBTI, telles que la Gay and Lesbian Coalition of Kenya, ont été autorisées à s'enregistrer et à mener des activités. Cependant, la discrimination sociétale fondée sur l'orientation sexuelle est très répandue.

Consultez notre page d'informations sur les voyages LGBTI et la section 6 de notre rapport sur les droits de l'homme pour plus de détails.

  • Mutilations génitales féminines (MGF) et Excision (C) : Cet acte est connu pour se produire au Kenya. C'est un crime fédéral de pratiquer l'E/MGF aux États-Unis sur tout mineur de moins de 18 ans, passible d'amendes et jusqu'à cinq ans de prison. C'est également une infraction pénale d'emmener sciemment un mineur de moins de 18 ans hors des États-Unis dans le but de pratiquer une MGF/E (ce qu'on appelle « l'excision »).

Voyageurs ayant besoin d'une assistance en matière d'accessibilité : Bien que la loi kenyane interdise la discrimination à l'encontre des personnes handicapées, le gouvernement du Kenya n'a pas systématiquement appliqué ces dispositions et la mise en œuvre a été lente.

  • Accès aux bâtiments publics ou privés, les établissements médicaux, les restaurants ou autres établissements publics ou privés est limité.
  • Accessibilité à transport public et les taxis sont limités. Il n'y a pas de système de bus fonctionnel à Nairobi, mais plutôt une utilisation intensive de fourgonnettes ("matatus") qui voyagent le long de routes désignées. Les taxis sont également utilisés, tout comme les motos servant de taxis ("boda bodas").
  • Transport public et les taxis n'acceptent pas les fauteuils roulants, ces véhicules sont le plus souvent hélés du côté des routes très fréquentées.
  • Sentiers le long des routes sont généralement non pavées, cahoteuses, des chemins de terre et les croisements de routes ne sont souvent pas balisés.

Santé

Veuillez visiter la page COVID-19 de l'ambassade pour plus d'informations sur COVID-19 au Kenya.

Services médicaux sont adéquates à Nairobi pour la plupart des conditions médicales et des urgences. Les soins de santé en dehors des grandes villes (Nairobi, Kisumu et Mombasa) sont très limités.

Pour les services d'urgence au Kenya, composez le 999, le 112 ou le 911.

  • Non présents dans tout le pays ou peu fiables dans la plupart des régions, à l'exception de Nairobi, Mombasa, Nakuru et Eldoret
  • Non équipé de matériel médical de pointe.
  • Les voyageurs blessés ou gravement malades peuvent préférer prendre un taxi ou un véhicule privé jusqu'à l'hôpital principal le plus proche plutôt que d'attendre une ambulance.

Nous ne payons pas les factures médicales. Sachez que Medicare/Medicaid aux États-Unis ne s'applique pas à l'étranger. La plupart des hôpitaux et des médecins à l'étranger n'acceptent pas l'assurance-maladie américaine.

Mère de substitution: Les programmes de maternité de substitution au Kenya ne sont pas réglementés et les familles ont signalé des difficultés à obtenir les documents juridiques requis auprès des autorités kenyanes et pour sortir les enfants du Kenya, les difficultés peuvent augmenter si un parent est célibataire.

Assurance médicale: Assurez-vous que votre régime d'assurance-maladie offre une couverture à l'étranger. La plupart des prestataires de soins à l'étranger n'acceptent que les paiements en espèces. Consultez notre page Web pour plus d'informations sur les fournisseurs d'assurance pour une couverture à l'étranger. Visitez les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis pour plus d'informations sur le type d'assurance que vous devriez envisager avant de voyager à l'étranger.

Nous recommandons fortement une assurance complémentaire pour couvrir l'évacuation sanitaire.

Ayez toujours vos médicaments sur ordonnance dans leur emballage d'origine, avec l'ordonnance de votre médecin. Vérifiez auprès du gouvernement du Kenya pour vous assurer que le médicament est légal au Kenya.

Les maladies suivantes sont répandues :

Visitez le site Web des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis pour plus d'informations sur les ressources pour les voyageurs concernant des problèmes spécifiques au Kenya.

Vaccination : Soyez à jour sur tous les vaccins recommandés par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis.

Informations complémentaires sur la santé :

Qualité de l'air: Visitez AirNow Department of State pour obtenir des informations sur la qualité de l'air dans les ambassades et consulats des États-Unis.

L'ambassade des États-Unis tient une liste de médecins et d'hôpitaux. Nous n'approuvons ni ne recommandons aucun fournisseur de soins médicaux ou clinique en particulier.

Voyage et transport

Conditions routières et sécurité : Les accidents de la route sont une menace majeure pour les voyageurs au Kenya. Les routes sont mal entretenues et sont souvent cahoteuses, pleines de nids-de-poule et non pavées.

  • La circulation se déplace sur le côté gauche de la route, ce qui peut être très désorientant pour ceux qui n'y sont pas habitués.
  • Méfiez-vous des véhicules circulant à une vitesse excessive et des habitudes de conduite locales imprévisibles.
  • De nombreux véhicules sont mal entretenus et manquent d'équipements de sécurité de base.
  • Les gros embouteillages, dus aux heures de pointe ou à cause d'accidents, sont fréquents.
  • Certains véhicules traverseront la bande médiane et rouleront à contre-courant.

Des citoyens américains ont été mortellement blessés dans des accidents impliquant des bus interurbains longue distance et des bus et fourgonnettes locaux appelés « matatus ». Les matatus sont généralement connus pour être le plus grand danger pour les autres véhicules et les piétons. Il est interdit au personnel du gouvernement américain d'utiliser matatus.

Les blessures et les décès impliquant des motos-taxis à deux roues, appelés « boda bodas », sont également courants. Boda bodas omettent souvent d'observer les précautions de sécurité de base et ignorent les règles de circulation. Les déplacements routiers interurbains de nuit doivent être évités en raison du mauvais état des routes et de l'éclairage public et de la menace de banditisme dans tout le pays. Il est interdit au personnel du gouvernement américain d'utiliser des boda bodas.

Pendant la saison des pluies, certains les routes non pavées sont impraticables même avec des véhicules à quatre roues motrices avec un dégagement élevé. Les voyageurs sont priés de consulter les autorités locales concernant l'état des routes.


Équipe de direction et profils de Kenya Airways (KQ)

Mbuvi est titulaire d'un baccalauréat en commerce option comptabilité de l'Université de Nairobi. Il est comptable agréé (Angleterre et Pays de Galles) et est également diplômé du programme de développement de la gestion de la Harvard Business School (PMD75). Il a rejoint Price Waterhouse à Nairobi en 1990 et a été détaché à Manchester au Royaume-Uni où il a fait son stage. Au Royaume-Uni, il a débuté en tant qu'assistant d'audit et est parti 5 ans plus tard en tant qu'assistant manager. En 1995, il a rejoint Price Waterhouse au Kenya en tant qu'Audit Manager, dirigeant les audits de diverses sociétés de premier ordre, et également impliqué dans la formation et le recrutement. En 1998, il rejoint Bamburi Cement (filiale de Lafarge) en tant que Directeur Financier et est promu au poste de Directeur Financier en février 1999. Il occupe ce poste jusqu'en mars 2002, date à laquelle il est nommé Directeur Général Hima Cement Uganda (Lafarge). En mai 2006, il rejoint le siège de Lafarge à Paris. Il occupe d'abord les fonctions de Directeur de Mission au sein de la Direction de l'Audit Groupe pendant six mois, puis est nommé Directeur de la Communication Interne Groupe en novembre 2006. En mars 2009, il est nommé Directeur Général des opérations de Lafarge en Tanzanie (Mbeya Cement). Il a rejoint KQ en septembre 2011 en tant que Chief Operating Officer. Mbuvi possède une vaste expérience dans les conseils d'administration, ayant siégé aux conseils d'administration de Bamburi Cement (depuis 1999), Hima Cement, Mbeya Cement, et ayant été secrétaire de l'East African Cement Producers Association. Il est actuellement membre du conseil d'administration de JamboJet Limited, de Lewa Wildlife Conservancy, membre du conseil des gouverneurs de l'IATA et membre du comité exécutif de l'African Airlines Association. (AFRAA).

Yves Guibert – Directeur, Directeur des services au sol

Yves Guibert – Directeur Général Délégué

M. Guibert est titulaire d'une licence en informatique et mathématiques et d'un diplôme en commerce et administration de l'Université Paris Sorbone. Entre 1989 et 1995, M. Guibert a travaillé pour Air France en tant qu'assistant directeur d'escale et remplacerait tout directeur d'aéroport pendant leur absence en raison de son excellente capacité d'adaptation et de ses qualités relationnelles pour s'adapter à de nombreux aéroports mis en place et à diverses cultures. Entre 1998 et 2001, il a travaillé comme directeur de station à Johannesburg, où il a réalisé de nombreuses grandes choses, notamment l'ouverture de l'Afrique du Sud pour Virgin Atlantic et la gestion de l'opération. En 2001, il est promu Airport Manager (Afrique de l'Ouest) où il anime une équipe et un territoire non exposé à Virgin Atlantic. De 2005 à 2006, il était responsable des services au sol et faisait partie de l'équipe de direction. Il a été directeur des services clients de 2006 jusqu'à sa nomination en tant que directeur des services au sol de Kenya Airways.

Chris Diaz – Directeur Marketing & Communication Corporate

Chris Diaz possède une expérience diversifiée dans la gestion de marques mondiales. Il est membre du Chartered Institute of Marketing, a obtenu un baccalauréat en commerce (avec mention) en comptabilité, un diplôme en marketing et une maîtrise en marketing international (Royaume-Uni). Chris a obtenu une certification de développement du leadership exécutif aux États-Unis et au Royaume-Uni pour le leadership mondial de la marque et détient un statut de charte et de FCIM. Il a été administrateur et directeur du Chartered Institute of Marketing (CIM), le plus grand organisme de marketing et de vente professionnel au monde, faisant la différence pour les normes mondiales. De plus, il est membre du conseil d'administration de la marque Kenya où il est chargé de fournir une contribution stratégique aux activités visant à positionner positivement le Kenya par rapport au reste du monde. Il a reçu la Mention élogieuse du chef d'État (HSC) et a été honoré par la Marketing Society of Kenya (MSK) avec le Warriors and Fellows Award 2009, pour le marketing réussi et le soutien à la croissance de marques de classe mondiale. Chris Diaz a une expérience significative dans le secteur FMCG et a une solide compréhension du marketing auprès d'un public mondial. Avant de rejoindre Kenya Airways, il a servi le groupe BIDCO en tant que directeur du marketing du groupe, supervisant les fonctions de communication, d'affaires et de développement commercial dans différents pays. Il siège au conseil d'administration de BIDCO en tant que membre non exécutif du conseil d'administration. Il a travaillé en tant que directeur chez CMC Motors Group où il a remporté le trophée du président à plus de 5 reprises pour ses bénéfices régionaux exceptionnels, ses solutions de transport et son leadership d'équipe commerciale. Il siège actuellement à la Confédération africaine du marketing et est actuellement membre du conseil d'administration du World Marketing Summit Group, contribuant à la stratégie marketing et aux meilleures normes de communication des leaders mondiaux.

Kevin Kinyanjui – Directeur des systèmes d'information

Kevin Kinyanjui – Directeur des systèmes d'information

M. Kinyanjui a rejoint Kenya Airways en février 2004. Il a plus de 26 ans d'expérience dans le domaine des technologies de l'information dont 6 ans au sein du cabinet de conseil en gestion Price Waterhouse, 6 ans chez Bamburi Cement Ltd, 4 ans dans le secteur bancaire et plus de 10 années dans l'industrie du transport aérien. En tant que consultant en gestion informatique, il a effectué de nombreuses missions de conseil en gestion dans les secteurs de la finance, de l'hôtellerie, de la fabrication et des services dans des organisations du secteur privé et public. Ces organisations étaient réparties au-delà du Kenya et dans d'autres pays africains, notamment l'Ouganda, la Tanzanie, le Malawi et l'Éthiopie. En tant que Group IS Manager chez Bamburi Cement pour toutes les sociétés du groupe au Kenya et en Ouganda, il a joué un rôle déterminant dans la formulation de la stratégie, en faisant passer le groupe à un environnement informatique d'utilisateur final et à des systèmes ERP intégrés et en mettant en place une organisation informatique complète. M. Kinyanjui a été le premier directeur informatique de Housing Finance, où il a supervisé des activités similaires de planification et de mise en œuvre pour les systèmes bancaires. Cela comprenait l'évaluation et la sélection d'une toute nouvelle plate-forme de système bancaire. En 2001, la Computer Society of Kenya lui a décerné le Chairman's Achievement Award en reconnaissance de ses réalisations dans le domaine informatique. Il a suivi de nombreux cours techniques d'informatique et de gestion à la fois localement et à l'étranger, plus récemment un programme de développement des cadres du Gordon Institute of Business Studies (GIBS) de l'Université de Pretoria. Au cours de son mandat chez Kenya Airways, il a dirigé la compagnie aérienne dans la mise en œuvre de très nombreux systèmes, y compris, mais sans s'y limiter : Oracle ERP, e-ticketing, la suite Amadeus Altea de systèmes de services aux passagers, les services Web pour ses clients, la gestion des revenus et le réseau. systèmes de planification, système de gestion du fret. Cela a conduit la compagnie aérienne à recevoir divers prix CIO Afrique de l'Est en 2010, 2011 et 2014. M. Kinyanjui a reçu le prix CIO de l'année de CIO Afrique de l'Est en 2014.

Alex Avedi – Directeur Qualité, Sûreté et Sécurité de l'entreprise

Alex Avedi – Directeur Qualité, Sûreté, Sécurité et Environnement de l'entreprise.

Alex Avedi a rejoint Kenya Airways en octobre 2004. Jusqu'à cette nomination, il était Head of Corporate Quality, Safety, Security and Environment. Il était chargé de préparer Kenya Airways pour son premier audit de sécurité opérationnelle IATA (IOSA) qui s'est terminé avec succès en juillet 2005, faisant de Kenya Airways la première compagnie aérienne d'Afrique subsaharienne à obtenir cette certification. En 2008, Kenya Airways a reçu le prix de l'entreprise de l'année pour la planification stratégique et la préparation aux situations d'urgence.

Il a ensuite conduit la compagnie aérienne à une autre première lorsque Kenya Airways est devenue le premier opérateur en Afrique à obtenir la certification IATA Safety Audit for Ground Operators (ISAGO) en 2009. Sous sa direction, Kenya Airways a reçu le prix de la société de l'année (COYA ) cérémonie des « Meilleures pratiques d'urgence » en 2009. Kenya Airways a également reçu le « Africa Safety Award » en 2009 par l'IATA. En 2010, il a conduit Kenya Airways à devenir membre de l'alliance mondiale SKYTEAM après avoir passé un audit de sécurité rigoureux. Kenya Airways est le seul membre africain de cette alliance de 19 compagnies aériennes de classe mondiale avec une forte culture de la sécurité. En 2013, il a conduit Kenya Airways à atteindre l'étape 1 de la certification du programme IATA d'évaluation environnementale (IEnvA). Kenya Airways était à l'époque l'un des 6 transporteurs au monde à avoir atteint l'étape 1 de la certification IEnvA. Plus récemment, sous sa direction, Kenya Airways a remporté le prestigieux British Safety Council International Safety Award en 2014. Ce prix est une reconnaissance de l'excellence dans la gestion de la sécurité et de la santé au travail chez Kenya Airways.

Avant de rejoindre l'industrie du transport aérien, Alex a travaillé dans le secteur bancaire pendant 7 ans en Suisse et au Kenya à divers titres, principalement dans le domaine de la gestion des risques de trésorerie. Il est titulaire d'un B.Com (Hons) de l'Université de Nairobi et de plusieurs certifications de sécurité de l'IATA, dont un diplôme en sécurité aérienne. Il détient également un diplôme d'études supérieures en gestion avancée de l'aviation de l'Université de Genève et un diplôme du programme de sécurité aérienne de l'Université aéronautique Embry Riddle. Il est titulaire d'un certificat en enquêtes sur les accidents d'avion du Southern California Safety Institute (SCSI) et est un enquêteur sur les accidents d'avion par le ministère des Transports et des Infrastructures de la République du Kenya.

De plus, Alex est un pilote professionnel licencié avec qualification de vol aux instruments. Il a suivi des cours de développement du leadership à l'Université de Cambridge, à la London Business School, à l'Université de Pretoria (GIBS) et à General Electric. Il détient également des certificats spécialisés de sûreté aérienne du Royaume-Uni et d'Israël.

Capitaine Paul Mwangi – Directeur des opérations aériennes

Capitaine Paul Mwangi – Directeur des opérations aériennes

Le capitaine Paul K. Mwangi est un ancien élève de l'Alliance High School et croit fermement à la devise de l'école « fort pour servir ». Il a servi Kenya Airways à divers titres depuis 1984. En tant que directeur des opérations aériennes, il est responsable de la formation et des opérations des équipages (pilotes et personnel de cabine) et de la gestion en vol. Il a rejoint la compagnie aérienne en 1984 à l'âge de 25 ans d'abord comme élève-officier puis comme copilote. Il a suivi une formation progressive au pilotage de diverses flottes et a récemment été nommé capitaine de Boeing 777. Au cours de sa longue carrière de pilote, il a piloté un certain nombre d'avions, notamment des Fokker 27 et 50, des Boeing 737, des Airbus, des Boeing 767 et maintenant des Boeing. 777. Il sert non seulement Kenya Airways en tant que capitaine, mais joue également le rôle d'instructeur et d'examinateur pour l'Autorité de l'aviation civile du Kenya et est chargé de cours à temps partiel en opérations aériennes pour le programme MBA de l'Université Moi. Le capitaine Mwangi a rejoint la direction de Kenya Airways en 1998 en tant que responsable des systèmes et des normes de qualité. Depuis lors, il a occupé divers postes, notamment Fleet Manager pour les Airbus A310-300, B767-300, Head of Fleets Management, Head of Operations Control Center et est actuellement Director of Flight Operations. En plus d'avoir obtenu sa licence de transport aéroportuaire (ATPL) à Oxford au Royaume-Uni, il est également titulaire d'un diplôme MSC en gestion du transport aérien de la City University of London. He has complemented his training with IATA Diplomas in Airline Operations and Airline Strategic Management in Geneva and recently successfully completed the Programme for Management Development (PMD) at The University of Cape Town, South Africa.

Monsieur. Alban M. Mwendar – Group Human Resources Director

Mr. Alban M. Mwendar – Group Human Resources Director

Mr. Mwendar is an alumnus of the Alliance High School, and holds a Bachelor of Education (B.Ed.) degree and a Masters in Business Administration (MBA) degree, both attained at the University of Nairobi. He is also a Fellow Member of the Institute of Human Resources Management of Kenya. Mr. Mwendar has extensive experience within multinational businesses in the corporate sector having joined Unilever (K) Ltd in 1987 as a Management Trainee, and rising up the ranks within the HR function and in Logistics. He left Unilever in 1995 to take up the role of Head of Human Resources at British American Tobacco (K) Ltd, a role he held until the year 2000 when he was appointed Group HR Director at Kenya Commercial Bank. At KCB he spearheaded cultural reform programmes and internal branding initiatives that turned the bank from a parastatal organization to the present day commercial organization that prides itself with the largest branch network in East & Central Africa. In 2004, Mr. Mwendar was appointed Group HR Director of East African Breweries Ltd, a Diageo plc subsidiary, and again led internal rebranding initiatives that launched Diageo into the Eastern African markets. During the course of his career, Mr. Mwendar has played a consultancy and advisory role on HR matters to numerous individuals and organizations and has made several presentations to HR practitioners in the region. He has also attended numerous professional courses abroad including in institutions such as Harvard Law School. He has been a past Vice Chairman of the Kenya Institute of Bankers, member – Board of Governors of Alliance High School, and Assistant Chairman – Institute of HR Management of Kenya. He currently sits on the Council of the Agricultural Society of Kenya. He joined Kenya Airways in August 2011.

Martyn Haines

Martyn Haines – Technical Director Director

Martyn joined Kenya Airways in August 2015. An experienced leader with 37 years in various Maintenance and Engineering roles, he joined from Virgin Atlantic where he had served for 25 years, and most recently as General Manager Engineering Services and EASA Part M Post holder. Some of his time included a secondment between 2006 and 2007 in Lagos as Head of Technical Services whilst setting up Virgin Nigeria. Starting his career in aviation as an apprentice engineer in 1978 with British Caledonian and then British Airways, he moved into Technical Services & Planning, and Fleet Management roles, where he is experienced in safety management, delivery of cabin product innovations, new fleet introductions, and change programmes. Having participated and led industry steering committees in Maintenance Programme development, he is a Licensed Engineer by trade, and most recently studied at the Cranfield University School of Management in 2010.

Thomas Omondi- Achola

Thomas Omondi- Achola- Strategy & Performance Management Director

Thomas is Director Strategy and Performance Management at Kenya Airways Ltd, responsible for strategy development, execution and performance management. Prior to that he was Head of Human Resources Relationship Management at Kenya Airways Ltd, from April 2014 to October 2015. He was the Head of Operations Control at Kenya Airways Ltd, a position he held since January 2008 to March 2014, reporting to the Chief Operating Officer.

In this position he was responsible for operational multi-discipline functions (Operations control, Maintenance Control, Hub Control, Crew scheduling, Flight Dispatch, Revenue Management and Cargo Control) IOCC. He was General Manager for JamboJet, the low cost subsidiary airline of Kenya Airways, a position he held from May 2011 to April 2014, in addition to his responsibilities as Head of Operations Control. In January 2009 he was appointed as acting Head of Cargo Operations, for a period of 7 months in addition to his Head of Operations Control role. Prior to the above roles, he had been Head of Information Systems (IS) Development since Joining the Airline in February 2005.

Prior to joining Kenya Airways, he was working for a leading retail chain in Kenya, Uchumi Supermarkets Ltd as the Head of IT and Strategy Implementation, a position he held until January 2005. He had joined the retail Chain as Project Manager for a Major Retail and ERP software (Lawson) implementation in July 2001. Prior to Joining Uchumi Supermarkets he worked for Simba Technology Ltd as a software pre-sales consultant for Oracle software from August 1999 and left in July 2001 having been appointed as Regional Manager for ERP Software for Africa. He Joined Simba Technology Ltd from Software Technologies Ltd, a Software Company in Kenya that he had Joined in July 1995 after completing his Bachelors Degree where he was Finance and Administration Manager.

Thomas attended the University of Nairobi and graduated with a Bsc. Degree in 1995 in Mathematics and an MBA degree majoring in Accounting and Finance in the Year 2000. Thomas has Part I, II, and III (Information Management, Audit and Assurance Services) Qualifications attained from the Association of Chartered Certified Accountants (ACCA-UK).He also passed the examination for Certified Information Systems Auditors (CISA) in 2001. Over the years in Kenya Airways he has attended several programmes, Airline Planning course offered by Boeing Aircraft Manufacturer-Boeing, Executive Development Programme at Gordon Institute of Business Science-University of Pretoria, Lean Management by training Leadership Consulting of South Africa as well as Coaching and Mentoring training by Mentors International of South Africa. He also attended Executive Development Programme at General Electric’s Crotonville Center in New York and a 3 day ‘MBA’ course in low cost airlines offered by The MBA training company in London, Leadership development programmes organized by London Business School and another by Rolls-Royce on site (at KQ), in 2007 and 2008 respectively, in addition to numerous other courses both locally and internationally. .

Thomas has and continues to supervise Several Master of Science (Msc) students in Air Transport and Operations Management, Faculty of Aerospace engineering, Delft University of Technology, a Leading European Technology University on several transformational projects at Kenya Airways since 2010.He is also a PhD Researcher in Air Transport and Operations management at the same University of Technology in the Netherlands.

He is a part-time lecturer at the Jomo Kenyatta University of Agriculture and Technology, teaching project Management. He is also Finalizing a Global Executive MBA (GEMBA) at IESE Business School in Barcelona Spain, done in different locations i.e. Barcelona, Newyork, Shanghai, Silicon Valley in California,Sao Paulo, on a Global leader Part-Scholarship awarded by the IESE Alumni.

Francis Musila – Ground Services Director

Francis was appointed as Ground Services Director in October 2015 after 9 years in the organization. He is an energetic and self-driven individual with over 20 years work experience in banking and aviation, and has a tremendous capacity for efficiency and goal achievement. In 2007, following twelve years service at an International Banking Group, he joined Kenya Airways where he has been responsible for acquiring and phasing in of new aircraft into the Kenya airways fleet.

During his tenure as the Head of Fleet Development, he presided over expansion programmes that resulted in the doubling of the aircraft fleet through acquisition, configuration and introduction of state of the art aircraft such as the Embraer E190, Boeing Sky Interior 737-800, Boeing 787 Dreamliner and Boeing 777-300ER, into the airline. In this role Francis was also responsible for engine acquisition and engine maintenance programme selection for new aircraft types such as the Boeing 787 Dreamliner.

In July 2014, Francis was appointed to the role of Head of Operations Control, where he managed a team of just under a hundred staff that coordinates the day-to-day, minute by minute Network wide operations of Kenya Airways, providing a centralized, real-time operational control and management of the airline’s overall flight operation. This includes flight scheduling, tail assignment, aircraft movement control, flight planning & flight dispatch, crew management and other aspects of flight coordination. In a nut shell, Francis’ role involves supervision of the incoming and outgoing flights to guarantee punctual, safe and reliable daily flight operations. Following primary and high school education in Kenya, Francis graduated with an honours degree in Aeronautical Engineering from University of Manchester (UK) in 1993 and a Master of Science degree in Engineering from Cranfield University (UK) in 1994.

Francis has proven his ability to adapt to new and unfamiliar circumstances through his work in a variety of International assignments (including Accra, London and Johannesburg) and through his successful career changes from his field of training to the finance arena and then back to his passion – Engineering & Management. Throughout his working career, he has been heavily involved in Operations, Projects and People management, maintaining a keen interest in efficiency, process improvement and coaching. He is married with three children and lives in Nairobi, Kenya.

Mr. Dick Murianki – Acting Group Finance Director

Until his appointment Mr Dick Murianki was the General Manager, Kenya Airways Cargo. Mr Murianki has been in the airline industry for over 12 years and served in various roles including as a Finance Manager, Commercial Business Performance Manager, and Head of Financial Control prior to his current role as General Manager for the cargo business in Kenya Airways.

Prior to joining Kenya Airways, he worked with Ernst and Young Public Accountants for over 8 years in accountancy and business consultancy roles. Mr Murianki holds an MBA from Moi University – Kenya, and a Bachelor of Commerce degree from the University of Nairobi.


Kenya Airways

Kenya Airways is the leading airline of Kenya, with its headquarters in Nairobi. The airline's main hub is at Jomo Kenyatta International Airport, Nairobi. The airline started its operations on February 4, 1977. It plies scheduled flights to a number of destinations in Africa, Asia and a handful of countries in Europe. The airline focuses on Mombasa, the second largest city in Kenya. It has provided access to the European countries including Glasgow, Athens, Rome, Zurich, Birmingham, Manchester, Madrid, Copenhagen, Berlin, Frankfurt and Barcelona, through code share agreements with KLM and Air France. Check out the following lines to know more about the history and profile of Kenya Airways.

Histoire
Kenya Airways was established in February 1977, following the break up of the erstwhile East African Community and subsequent disbanding of the jointly-owned East African Airways. Initially, the airline was fully owned by the Kenyan Government. In 1986, Kenyan Government initiated moves to privatize Kenya Airways, with a view to promote economic development and growth of country. It was believed that the airline would do better, if it were privatized. In 1991, further moves were made to privatize the airline. At that time, Philip Ndegwa was appointed as the Chairman of the Board, for the purpose freeing the airing from the Government's ownership.

The moves were put into action and finally, Kenya Airways was privatized. In the fiscal year 1993-1994, the airline produced its first profit since the start of its commercial operations. In 1995, Kenya Airways came up with an IPO. Kenya Airways started trading on Nairobi Stock Exchange in 1996. In 2002, Kenya Airways acquired 49% shareholding in Precision Air, a Tanzanian carrier. Due to the excellence in the service provided by it, the airline was awarded with African Airline of the Year, in 2005. In 2007, Kenya Airways was officially invited by SkyTeam, the second largest airline alliance in the world, to become one of the first SkyTeam Associate Airlines.

Destinations And Fleet
Kenya Airways has a modern fleet that consists of 26 aircrafts, which include Embraer 170LR, Boeing 777-200ER, Boeing 767-300ER, Boeing 737-800, Boeing 737-700 and Boeing 737-300. Kenya Airways covers a number of countries in Africa, including Benin, Burundi, Cameroon, Comores, Democratic Republic of the Congo, Djibouti, Egypt, Equatorial Guinea, Ethiopia, Gabon, Ghana, Ivory Coast, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritius, Mayotte, Mozambique, Nigeria, Rwanda, Senegal, Seychelles, Sierra Leone, Zimbabwe, Zambia, Uganda and Tanzania. In Asia, the airline flies to China, India, Thailand and Dubai. The European countries covered by Kenya Airways include France, Netherlands and United Kingdom.


The 1990s

Southwest inaugurated its first Boeing 737-500 in early 1990. The airline billed it as the newest, most technologically advanced, and quietest aircraft in the world at the time. In May 1990, the airline added its 100th airplane, also a Boeing 737-500.

Much of the early 1990s was devoted to growth. The airline inaugurated services to Baltimore– now one of the airline’s largest operating bases– and grew heavily in the Midwest and West Coast.

By the end of 1995, Southwest had 224 aircraft in its fleet and had grown its recognition in the United States. Continuing its trend from the previous decade, Southwest maintained high customer satisfaction.

By 1996, Southwest expanded further into the southeastern United States with new flights to Tampa, Fort Lauderdale, and Orlando.

The airline also renamed “The Company Club” to the now-infamous “Rapid Rewards.” Later in 1996, the airline introduced the Southwest Airlines Rapid Rewards Visa Card.

In 1997, Congress enacted the Shelby Amendment. This provision to the Wright Amendment allowed flights from Dallas-Love to expand to Mississippi, Alabama, and Kansas. Also, in 1997, Southwest accepts its first Boeing 737-700 Next Generation. The airline is the launch customer for the type.

In 1999, Southwest added its 300th Boeing 737 as it continued to expand on the East Coast, adding services out of Connecticut and North Carolina. By the end of the year, the carrier had 312 aircraft in its fleet and flew over 840,000 trips that year.


British Airways Kenya Flight Diverts To Origin Then Departs Again

It’s not too common for flights to have to make a U-turn during the course of their journey. But it’s even more uncommon for a flight to make a double U-turn. However, that’s just what happened for flight BA65 en route from London to Nairobi. The flight took off at 10:34 local time today but is about three hours late arriving at its destination in Kenya. Alors, qu'est-ce-qu'il s'est passé? Voyons le découvrir.

The flight details

British Airways flight BA65 took off from London Heathrow Airport (LHR) at 10:34, headed for Nairobi, Kenya. However, according to Aerotime, after one hour and 40 minutes in the air, the flight landed back in Heathrow. But shortly after landing, it took off for Kenya once again.

Reports indicate that as the Boeing 777-200 was flying in the area around Frankfurt (Germany), the aircraft’s crew received a message that Kenyan authorities would not allow the flight access to the country’s airspace. Kenyan media reports that the country announced a ban on international travel on Sunday with the ruling coming into effect midnight of March 25th.

LIVE: British Airways #BA65 London Heathrow to Nairobi (Boeing 777-200ER G-RAES) has turned back near Frankfurt & is returning to LHR.

Pilot told ATC: "We had a message the Kenyan authorities have denied us access to their airspace."https://t.co/dUmpPmjamy @flightradar24 pic.twitter.com/Fh6NTC5voG

&mdash Airport Webcams (@AirportWebcams) March 27, 2020

With the aircraft being airborne for one hour and 40 minutes, and reports that the aircraft took off at 13:15, we can see that the aircraft was not on the ground at Heathrow for very long at all. While it’s unfortunate that time and fuel was wasted, it is better than risking a single U-Turn to Heathrow further along in the journey.

Air travel chaos

Simple Flying has already reported on numerous U-Turn events associated with COVID-19 restrictions and fears. Our most recent report before this was on March 22nd when a KLM flight on its way to Delhi (India) had to return to Amsterdam (Netherlands) while over Russia. The cause of the incident was a miscommunication between the flight and India’s civil aviation authorities as India was in the midst of imposing its own travel restrictions.

Before this incident on March 15th, a number of Jet2 flights heading to Spain from the United Kingdom made U-turns over France, returning to their departing airports. In this case, the planes were directed to turn around due to coronavirus fears and precautions. This proved to be a wise decision as Spain has been one of the countries hardest hit by the pandemic.

We are currently tracking 27 Jet2 flights. 7 of them with destination Spain have turned around and are returning to the UK.

At this point we don't know the reason. Other airlines keep flying to Spain. pic.twitter.com/FTrWpWXqrk

&mdash Flightradar24 (@flightradar24) March 14, 2020

Conclusion

At this time it seems like the majority of chaos is over as the largest countries have imposed their own restrictions. However, we may see a few more situations like this in the days and weeks to come as even more countries restrict their airspace and cut themselves off from international commercial flights.

The main exception to this has been special repatriation flights organized between commercial airlines and national governments. For example, a Lufthansa 747 made the journey from Frankfurt (Germany) to Auckland (New Zealand) in order to bring home German travelers. Air Canada has been operating special flights to Morocco and Peru for Canadians, while Kuwait Airways recently brought back a plane full of Kuwaitis from New York. These are just a few examples of the many repatriation flights taking place this month.

Have you been on a repatriation flight? Share your experience with us in the comments.

We contacted British Airways for comment but no response was received at the time of publishing.


Why Kenya Airways is abbreviated as KQ and not KA

You may be wondering why Kenya Airways is abbreviated as KQ and not KA. What does KQ stand for? What does the Q stand for?

Let us take a short trip down the history lane of the airline. Kenya Airways was initially East African Airways. Founded in 1946, the regional airline served Kenya, Uganda and Tanzania and had its headquarters in Nairobi. The relations between the countries however did not last long and led to the collapse of East African Community which subsequently ended East African Airways.

In 1977 Kenya Airways was born out of the regional airline-East African Airways. By that time Korea already had its aviation industry running (Korean Air) and International Air Transport Association (IATA) already had assigned them the code ‘KA’. By virtue of being ‘late’ Kenya was assigned the code KQ and it is the reason the Kenyan airline is referred to as KQ and not KA.

IATA is an aviation body that works with airlines across the world to promote their safety and reliability. IATA also sets standards for the aviation business from packaging to ticketing. It enjoys a membership of over 260 airlines across 60 countries.


Climate of Kenya

Seasonal climatic changes are controlled by the large-scale pressure systems of the western Indian Ocean and adjacent landmasses. From December to March, northeast winds predominate north of the Equator, while south to southeast winds dominate south of it. These months are fairly dry, although rain may occur locally. The rainy season extends from late March to May, with air flowing from the east in both hemispheres. From June to August there is little precipitation, and southwest winds prevail north of the Equator as southeast winds prevail in the south.

In the Lake Victoria basin, annual precipitation varies from 40 inches (1,000 mm) around the lakeshore to more than 70 inches (1,800 mm) in the higher elevations in the eastern areas. The lakeshore has excellent agricultural potential because it can expect 20 to 35 inches (500 to 900 mm) in most years. Daily maximum temperatures range from 80 °F (27 °C) in July to 90 °F (32 °C) in October and February.

In the Rift Valley, average temperatures decrease from about 84 °F (29 °C) in the north to just over 61 °F (16 °C) around Lakes Nakuru and Naivasha in the south. The adjacent highlands are generally moderate, with average temperatures ranging between 56 and 65 °F (13 and 18 °C). The floor of the Rift Valley is generally dry, while the highland areas receive more than 30 inches (760 mm) of rain per year. The reliable precipitation and fertile soils of the Mau Escarpment form the basis for a thriving agricultural sector.

In the eastern plateau region, annual precipitation in most areas averages 20 to 30 inches (500 to 760 mm), although agriculture is hampered by extremely variable precipitation. The semiarid and arid regions of northern, northeastern, and southern Kenya have high temperatures but very erratic precipitation. Most places experience average temperatures of 85 °F (29 °C) or more, while annual precipitation is only about 10 inches (250 mm) in the north and less than 20 inches (500 mm) in the south.

In most parts of the coast, average temperatures exceed 80 °F (27 °C) and relative humidity is high year-round. From the humid coast, where annual precipitation is between 30 and 50 inches (760 and 1,270 mm), precipitation decreases westward to about 20 inches (500 mm) per year. Only on the southern coast is precipitation reliable enough for prosperous agriculture.


Kenya Airways SWOT Analysis, Competitors, STP & USP

SWOT analysis of Kenya Airways analyses the brand/company with its strengths, weaknesses, opportunities & threats. In Kenya Airways SWOT Analysis, the strengths and weaknesses are the internal factors whereas opportunities and threats are the external factors.

SWOT Analysis is a proven management framework which enables a brand like Kenya Airways to benchmark its business & performance as compared to the competitors and industry. Kenya Airways is one of the leading brands in the airlines sector.

The table below lists the SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats), top Kenya Airways competitors and includes Kenya Airways target market, segmentation, positioning & Unique Selling Proposition (USP).

Investment of KLM, a strong global player in the aviation industry

Businessmen, Traders, individuals seeking air travel

Middle class / upper middle class

Customer Satisfaction guaranteed

Below are the Strengths in the SWOT Analysis of Kenya Airways:

1. KLM which owns part of KQ brings in key management experience which is necessary to steer a company in the tough Airline Industry
2. Head office is strategically placed in Nairobi a hub which allows easy connection to Central, West, and Southern Africa.
3. Serves the highest number of destinations within Africa. It flies to 46 African cities.
4. Good presence in the region it operates

Here are the weaknesses in the Kenya Airways SWOT Analysis:

1. Frequent labour disputes is a concern

2. Government influence due to significant shareholding
3. Unstable financial position of the company causes an issue

Following are the Opportunities in Kenya Airways SWOT Analysis:

1. Increase in trade within the African continent necessitating more air travel
2. Increasing disposable income of the people of Africa
3. Increasing fleet size(current 38) and starting new routes

The threats in the SWOT Analysis of Kenya Airways are as mentioned:

1. Improvement in road and railway infrastructure could lead to a reduction in demand for air transport
2. Increasing cost of aviation fuel
3. The lucrative African aviation market is attracting strong global players thus challenging its strong position in the domestic market

Below are the top 3 Kenya Airways competitors:

This article has been researched & authored by the Content & Research Team. It has been reviewed & published by the MBA Skool Team. The content on MBA Skool has been created for educational & academic purpose only.

Similar analysis has also been done for the competitors of the company belonging to the same category, sector or industry. Browse marketing analysis of more brands and companies similar to Kenya Airways. The BrandGuide section covers SWOT Analysis, Competitors, Segmentation, Target Market, Positioning & USP of more than 2800 brands from over 20 industry sectors.


Voir la vidéo: Kenya Airways 1994 (Décembre 2021).