Informations

Officiers de la flotte aérienne dans le désert


Officiers de la flotte aérienne dans le désert

Les officiers de la Fleet Air Arm quittent leurs quartiers dans le désert, où leur escadron soutenait la Huitième Armée.

Tiré de Fleet Air Arm, HMSO, publié en 1943, p.104


Le premier vol ailé en Afrique du Sud aurait été effectué vers 1875 par John Goodman Household dans un planeur primitif dans le district de Karkloof au Natal. [1] Le premier vol propulsé est attribué à l'aviateur français Albert Kimmerling le 28 décembre 1909 à East London aux commandes d'un biplan Voisin 1907. [1] [2] [3] En juin 1911, le sud-africain John Weston a piloté un Weston-Farman pendant 8,5 minutes, un temps record sud-africain pour un vol soutenu. Les démonstrations de Weston ont suivi jusqu'en 1912 et à un grand nombre d'endroits. [3] En décembre 1911, deux aviateurs en visite, Cecil Compton Patterson aux commandes d'un biplan Patterson n° 2 et Evelyn Driver aux commandes d'un biplan Blériot, ont commencé à effectuer des vols de démonstration au Cap et ont suscité un intérêt considérable du public et du gouvernement pour les possibilités de vol motorisé dans le Sud. Afrique. Poussé par les écrans Patterson / Driver, le général Jan Smuts (ministre de la Défense) a envoyé le brigadier général C.F. Beyers (Commandant général de la Citizen Force) [4] en Grande-Bretagne pour observer les manœuvres militaires de 1912 en Suisse, en Allemagne, en France et en Angleterre et pour rendre compte de la viabilité de l'utilisation d'avions dans des opérations militaires. La réponse de Beyers était extrêmement favorable et encourageante à l'établissement d'un corps aérien, en particulier dans le but de faire du scoutisme aérien. [5] À cette époque, le syndicat de pilotage Patterson / Driver s'était dissous et, en 1912, Patterson et l'Union Defence Force ont conclu un accord pour établir une école de pilotage à Alexandersfontein à Kimberley, connue sous le nom de Paterson's Aviation Syndicate School of Flying former des pilotes pour le projet de South African Aviation Corps (SAAC). [6] La formation de base en vol a commencé en 1913 avec dix étudiants, utilisant un biplan Compton-Paterson [7] et six des étudiants qui ont terminé la formation de base ont été envoyés à la Central Flying School de la RAF Upavon en Grande-Bretagne pour une formation complémentaire. Le lieutenant Kenneth van der Spuy a réussi son examen final le 2 juin 1914 et a obtenu le certificat du Royal Aero Club, devenant ainsi le premier pilote militaire qualifié d'Afrique du Sud. [8] Les autres sont passés quelques jours plus tard, cinq d'entre eux se sont finalement qualifiés. [Note 1] Lors de leur qualification, l'Union Defence Force a accordé la permission à ces aviateurs d'être détachés auprès du Royal Flying Corps (RFC). [6]

Afrique du Sud-Ouest Allemande Modifier

La Première Guerre mondiale éclate en août 1914 et un mois plus tard, les troupes sud-africaines envahissent l'Afrique occidentale allemande. Au début de la campagne allemande en Afrique de l'Ouest, la Force de défense de l'Union avait réalisé le besoin d'un soutien aérien - ayant fréquemment vu des avions de reconnaissance allemands au-dessus de leurs colonnes en progression et plus tard, ayant été mitraillées par des avions allemands. Cela a souligné l'urgence du besoin du corps aérien longtemps discuté et a entraîné la création du Corps d'aviation sud-africain (SAAC) le 29 janvier 1915. [8] Bien que le SAAC ait été formellement établi, le manque d'avions a conduit Sir Abe Bailey pour diriger une délégation dans le but d'acquérir des avions américains et des pilotes pour l'aviation. L'avion à double aile Wright initialement destiné à l'achat s'est avéré inadapté après avoir été testé en Grande-Bretagne. [9] Il a finalement été décidé d'acheter douze avions français Henri Farman F-27 à châssis tubulaire en acier, propulsés par des moteurs radiaux Canton-Unné. [9] Le capitaine Wallace a été rappelé du RFC et a supervisé l'achat de l'avion en France, tandis que les lieutenants Turner et Emmett ont été rappelés pour coordonner la construction d'un aérodrome à Walvis Bay et préparer le recrutement de 75 pilotes potentiels. . [9]

En raison d'un manque de tubes d'acier en France, la livraison des Henri Farmans a été retardée et le gouvernement britannique a offert quatre B.E.2c comme avions intérimaires et a également fourni trois pilotes RFC. Finalement, seuls deux B.E.2c et six Henri Farman ont été livrés, le dernier avion arrivant dans l'Union le 15 mai 1915. De plus, la SAAC a reçu deux monoplans Jeannin Taube qui avaient été capturés alors que en route vers l'Afrique occidentale allemande par les forces britanniques à Douala. Bien qu'ils ne soient pas en état de voler, ces deux avions ont été mis en service par la SAAC pour un entraînement au sol au Cape Town Drill Hall peu après leur arrivée en février 1915. [10]

En juin 1915, le SAAC commandé par le major Gerard Wallace était déployé sur son premier aérodrome opérationnel à Karabib en Afrique occidentale allemande. Les opérations appuyaient les forces terrestres sud-africaines du général Botha, des missions de reconnaissance volante et de largage de tracts depuis Karbib et plus tard depuis Omaruru, où des missions de bombardement improvisées ont été ajoutées lorsque les pilotes ont commencé à larguer des grenades à main et des bombes rudimentaires à la main. [11] Le 9 juillet 1915, les forces allemandes capitulent et la plupart des pilotes et des avions de la SAAC sont envoyés en Grande-Bretagne pour soutenir l'effort de guerre du Commonwealth.

Afrique orientale allemande Modifier

Bien que la SAAC soit restée active, ses activités se sont limitées à l'entraînement au sol au Cape Town Drill Hall en utilisant les deux Jeannin Taube et deux BE2c endommagés (et maintenant plus en état de voler), tandis que les pilotes qui avaient été détachés au RFC étaient regroupés pour former le No. 26 Squadron RFC à Netharavon, devenant un escadron indépendant le 8 octobre 1915. Le No. 26 Squadron était équipé des ex-SAAC Henri Farman F-27 utilisés en Afrique occidentale allemande et des BE2c du RFC. Peu de temps après être devenu opérationnel, l'escadron a été expédié au Kenya à l'appui de l'effort de guerre en Afrique orientale allemande, atterrissant à Mombasa le 31 janvier 1916. [12] Les huit avions avaient été expédiés dans des caisses en bois et ont été réassemblés à Mombasa et puis a volé vers un aérodrome avancé préparé à l'intérieur de l'Afrique orientale allemande à Mbuyuni, avec les pilotes sud-africains et britanniques du 26e Escadron (maintenant connu sous le nom de « l'Escadron d'Afrique du Sud ») étant cantonnés dans des tentes à proximité de leur avion. [13] L'escadron a effectué des missions de reconnaissance et d'observation tout au long de la campagne jusqu'en février 1918. [14] L'escadron a été renvoyé au Royaume-Uni via Le Cap et est arrivé au Camp de Blandford le 8 juillet 1918 et a été dissous le même jour. [15]

Alors que la SAAC était engagée dans le Sud-Ouest africain allemand et le 26 Sqn RFC en Afrique de l'Est, de nombreux Sud-Africains se sont rendus au Royaume-Uni pour s'enrôler dans le Royal Flying Corps. [16] Le nombre de Sud-Africains dans le RFC a finalement atteint environ 3 000 hommes et a subi 260 décès en service actif. Des aviateurs sud-africains ont participé à des missions de reconnaissance aérienne et de repérage d'artillerie au-dessus de la Somme pendant la guerre. Quarante-six pilotes sont devenus des as de la chasse abattant cinq avions ennemis ou plus, le plus réussi, Andrew Beauchamp-Proctor étant le quatrième as le plus titré de l'Empire britannique avec 54 victoires. [17] [18]

Guerre en Europe Modifier

Un certain nombre de Sud-Africains ont pris part à la guerre civile en Europe de l'Est entre 1917 et 1920. Le Corps expéditionnaire de la Russie du Nord avait un détachement du Royal Flying Corps et du Royal Naval Air Service qui a débarqué à Mourmansk en juin 1918 et un deuxième corps expéditionnaire avec plus d'air Les actifs sont arrivés en 1919. Un vol équipé de Sopwith Camel du 47 Squadron RAF était commandé par le capitaine sud-africain Sam Kinkead et un certain nombre de pilotes sud-africains ont volé avec l'escadron, parmi lesquels Kennith van der Spuy qui allait devenir directeur général des services techniques des Forces de défense de l'Union de 1940 à 1945 ainsi que Pierre van Ryneveld qui deviendra chef d'état-major de la Force de défense de l'Union pendant la Seconde Guerre mondiale. [19]

À la fin de la Première Guerre mondiale, le gouvernement britannique a fait don d'avions excédentaires ainsi que de pièces de rechange et d'équipements suffisants pour fournir le noyau d'une armée de l'air naissante à chacun de ses dominions. Dans le cadre de ce don, qui allait devenir connu sous le nom de cadeau impérial, [20] l'Afrique du Sud a reçu un total de 113 appareils du gouvernement britannique (100 appareils) ainsi que d'autres sources (13 appareils) [20] [ Note 2] Le premier lot d'avions a été livré au dépôt d'avions et d'artillerie de Roberts Heights à Pretoria en septembre 1919 [20] et le 1er février 1920, l'armée de l'air sud-africaine a été créée avec le colonel Pierre van Ryneveld comme directeur des services aériens. . [4]

Tous les avions reçus n'ont pas été assemblés immédiatement et deux des Avro 504K ont été vendus à la South African Aerial Transport Company. L'avion assemblé a été déplacé vers un site à Swartkop, à trois kilomètres à l'est de ce qui était alors Roberts Heights, qui avait été converti d'une ferme en premier aérodrome de l'armée de l'air. [22] L'escadrille n°1 a été créée le 26 avril 1921, commandée par le lieutenant J. Holthouse et a été rejointe par une deuxième escadrille en 1922 avec ces deux escadrilles formant le 1 Squadron, le premier escadron de l'armée de l'air sud-africaine, équipé de 3 DH .9, 2 Avro 504 et un SE.5a. [21]

En décembre 1920, l'insigne national sud-africain a été ajouté aux avions pour la première fois. Une cocarde orange, verte, rouge et bleue a été ajoutée à un Avro 504K à des fins d'essai, mais les couleurs se sont révélées inappropriées et ont été remplacées par une cocarde verte, rouge, citron, jaune et bleue en décembre 1921. Ces couleurs sont restées jusqu'en 1927 lorsqu'ils ont été remplacés par les cocardes orange, blanche et bleue. [21]

Le premier déploiement opérationnel de l'armée de l'air nouvellement formée visait à réprimer la dissidence interne, lorsqu'en 1922 une grève de mineurs sur les mines d'or de Johannesburg est devenue violente et a conduit à la déclaration de la loi martiale. Le 1 Squadron est appelé à effectuer des missions de reconnaissance et à bombarder les positions des grévistes. Les sorties en soutien à la police ont totalisé 127 heures de vol entre le 10 et le 15 mars et ce début peu propice pour la SAAF a entraîné deux pertes de pilotes, deux blessés et deux avions perdus dans des tirs au sol. [4] La SAAF a de nouveau été déployée pour réprimer la rébellion de Bondelzwart à Kalkfontein entre le 29 mai et le 3 juillet 1922. [23]

La Grande Dépression de 1929-1933 avait entraîné des réductions forcées des dépenses de défense et l'armée sud-africaine avait reçu un financement minimal, entraînant une réduction du personnel, des installations et des ressources. La reprise économique est devenue visible en 1933 et a conduit à une augmentation de la demande d'or entraînant une croissance significative pour l'économie de l'Union. En 1934, un plan d'expansion de cinq ans a été annoncé par lequel les Forces de défense de l'Union (UDF) devaient recevoir un financement accru et devaient être considérablement élargies. [24]

Lorsque la guerre éclata le 3 septembre 1939, la SAAF était mal préparée, non seulement pour la défense de l'Union, mais aussi dépourvue de toute capacité d'apporter un soutien tangible au Commonwealth. Le plan quinquennal d'expansion de 1934 ne s'était pas concrétisé et la SAAF ne comptait toujours que 160 officiers de la force permanente, 35 cadets et 1 400 autres rangs organisés en un escadron opérationnel et deux escadrons d'entraînement, ainsi que cinq escadrons fantômes qui n'existaient que sur papier. [24] Les programmes de formation mis en œuvre depuis 1934 s'étaient concentrés sur le volume et bien que plus de 1 000 pilotes aient été formés, ces pilotes pouvaient voler, mais n'étaient pas compétents en tant que pilotes de combat. De plus, aucun observateur aérien n'avait encore été formé. [25] La flotte aérienne de 104 avions était considérée comme obsolète avec l'avion opérationnel de première ligne composé de quatre Hurricanes Mkl, un bombardier Blenheim et un Fairey Battle. [24] Heureusement, il n'y avait aucune activité ennemie dans la région dans la période initiale de la guerre, permettant le temps d'étendre et de restructurer la SAAF. [26]

Des mesures correctives urgentes ont été mises en œuvre Le manque de pilotes prêts au combat a été considérablement atténué par la mise en place du Joint Air Training Scheme (JATS) pour former la Royal Air Force (RAF), la SAAF et d'autres équipages aériens et au sol alliés à 38 nouveaux équipages sud-africains écoles. Les ressources ont été augmentées et en septembre 1941, la SAAF avait un effectif de 31 204, dont 956 pilotes, 715 observateurs et mitrailleurs, 2 943 stagiaires de base et 4 321 membres de la Women's Auxiliary Air Force. [24] Des programmes urgents d'achat d'avions ont entraîné une augmentation du nombre total d'avions militaires dans l'Union à 1 709 avions (avions basés en Afrique du Sud, à l'exclusion de ceux déployés dans les différentes zones opérationnelles). [24]

Défense côtière Modifier

Au début de la guerre, l'Afrique du Sud n'avait pas de navires de guerre et la première priorité de l'UDF était d'assurer la sécurité des eaux côtières sud-africaines ainsi que l'importante route maritime du Cap. Pour fournir des opérations de patrouille maritime crédibles, la SAAF a repris les 29 avions de passagers de South African Airways : dix-huit Junkers JU-86Z-l à utiliser dans le rôle de patrouille maritime et onze Junkers JU-52 à des fins de transport. [24] Les patrouilles maritimes de la SAAF ont commencé le 21 septembre 1939 avec le 16 Squadron pilotant trois JU-86Z depuis Walvis Bay. [27] En 1940, les JU-86 ont été remplacés par les Anson et le Coastal Command SAAF avait été créé, composé finalement de 6, 10, 22, 23, 25, 27 et 29 escadrons. [28]

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les avions de la SAAF, conjointement avec les avions britanniques et néerlandais stationnés en Afrique du Sud, avaient intercepté dix-sept navires ennemis, aidé au sauvetage de 437 survivants de navires coulés et attaqué 26 des 36 sous-marins ennemis qui opéraient autour de la côte sud-africaine et avait effectué 15 000 sorties de patrouille côtière en août 1945. [24]

Afrique de l'Est Modifier

En décembre 1939, le duc d'Aoste avait envoyé à Mussolini un rapport faisant état de l'état d'impréparation chronique des forces alliées en Afrique de l'Est. L'effondrement de la France en 1940 avait incité Mussolini à rejoindre la guerre aux côtés de l'Axe et, par conséquent, des éléments de l'armée de l'air ont été déplacés vers des positions avancées en Abyssinie occupée pour lancer des attaques aériennes contre les forces alliées avant qu'elles ne puissent être renforcées. [29] Ces déploiements ont incité les Alliés à agir et le 13 mai 1940, des pilotes du 1er Escadron ont été envoyés au Caire pour prendre livraison de 18 Gloster Gladiator et les faire voler vers le sud, au Kenya pour des opérations en Afrique de l'Est. Le 11 Squadron équipé de Hawker Hartbee suivit jusqu'à Nairobi le 19 mai 1940 et fut rejoint par les Ju86 du 12 Squadron le 22 mai 1940. [29] L'Italie déclara la guerre le 10 juin 1940 et le lendemain, les Ju86 du 12 Squadron menèrent le première attaque aérienne de la SAAF pendant la Seconde Guerre mondiale. [29] Pendant la campagne, de nombreux avions de la SAAF ont été impliqués dans des combats aériens avec la Regia Aeronautica italienne et ont fourni un soutien aérien aux forces sud-africaines et alliées dans la guerre au sol. En décembre 1940, dix escadrons de la SAAF plus 34 Flight, avec un total de 94 avions étaient opérationnels en Afrique de l'Est (1, 2, 3, 11, 12, 14, 40, 41, 50 et 60 Sqn). [30]

Au cours de cette campagne, la SAAF a formé une escadrille de soutien rapproché composée de quatre gladiateurs et de quatre Hartbees avec un commandant de l'armée de l'air autonome opérant avec les forces terrestres. C'était le précurseur de la technique "cab-rank" de l'armée de l'air tactique qui a été largement utilisée pour le soutien aérien rapproché de 1943 à 1945. [31] Le dernier combat aérien a eu lieu le 29 octobre et les forces italiennes se sont rendues le 27 novembre 1940, après quoi une présence réduite de la SAAF a été maintenue en Afrique de l'Est à des fins de patrouille côtière jusqu'en mai 1943. [32]

Désert occidental et Afrique du Nord Modifier

Les escadrons de chasseurs, de bombardiers et de reconnaissance de la SAAF ont joué un rôle clé dans les campagnes du désert occidental et d'Afrique du Nord de 1941 à 1943. Afrika Korps alors qu'il repoussait la Huitième Armée vers l'Égypte lors du "Gazala Galop" au début de 1942. [4] Les bombardiers de la SAAF ont également contribué à harceler continuellement les forces allemandes qui se retiraient vers la frontière tunisienne après la bataille Les chasseurs africains de la 223 Wing ont contribué à ce que l'Allied Desert Air Force obtienne la supériorité aérienne sur les forces aériennes de l'Axe au début de 1942. [4] Entre avril 1941 et mai 1943, les onze escadrons de la SAAF [Note 3] ont effectué 33 991 sorties et détruit 342 avions ennemis. [4]

Les conditions n'étaient cependant pas idéales et les pilotes et l'équipage devaient parfois opérer dans des conditions critiques. Les pilotes étaient fréquemment renvoyés chez eux à l'Union après avoir acquis de l'expérience et ne sont pas revenus pendant de nombreux mois, après quoi les conditions dans le désert avaient considérablement changé et ils devaient regagner de l'expérience sur différents avions, différentes tactiques et opérations à partir de différentes bases. Il y a eu des cas où des pilotes de chasse expérimentés ont été renvoyés dans le désert occidental en tant que pilotes de bombardiers pour leur deuxième tournée, ce qui a aggravé le manque de continuité et d'expérience. [34] Les Sud-Africains imposaient pourtant le respect de leurs adversaires allemands : « J'avais personnellement la ferme conviction que les escadrons australiens se battaient moins obstinément que les Anglais et les Sud-Africains. Des Français nous n'entendions que des rumeurs, et des Polonais – Je crois que notre aversion était réciproque." Rudolf Sinner, II/JG27, 1942. [35]

Les Sud-Africains ont eu la particularité de larguer les première et dernière bombes du conflit africain – la première étant le 11 juin 1940 sur Moyale en Abyssinie et la dernière sur la 1ère armée italienne en Tunisie. [36] La SAAF a également produit un certain nombre d'as aériens de la SAAF pendant la Seconde Guerre mondiale, y compris John Frost, Sailor Malan, Gerald Stapleton et Marmaduke Pattle. [37]

Madagascar Modifier

Dans la crainte de l'occupation japonaise et des opérations ultérieures dans l'océan Indien à proximité des voies maritimes sud-africaines, le feld-maréchal Smuts a encouragé l'occupation alliée préventive de l'île de Madagascar. [38] Après de nombreux débats et d'autres encouragements du général de Gaulle (qui préconisait une opération de la France libre contre Madagascar), Churchill et les chefs d'état-major ont convenu d'une invasion au moyen d'une flotte puissante et d'un soutien aérien adéquat. [39] En mars et avril 1942, la SAAF avait effectué des vols de reconnaissance au-dessus de Diego Suarez et 32, 36 et 37 vols côtiers [Note 4] ont été retirés des opérations de patrouille maritime sud-africaines et envoyés à Lindi sur la côte de l'océan Indien en Tanzanie. , avec onze Beaufort supplémentaires et six Marylands pour assurer une reconnaissance continue et un soutien aérien rapproché pour l'opération prévue - qui sera connue sous le nom Opération Ironclad. [41]

Lors de l'assaut amphibie/aérien mené par la Royal Navy et l'Air Force le 5 mai, l'armée de l'air française de Vichy composée principalement de chasseurs Morane et de bombardiers Potez avait attaqué la flotte alliée mais avait été neutralisée par les appareils de la Fleet Air Arm des deux porte-avions. Les avions restants non détruits ont été retirés par les Français et ont volé vers le sud vers d'autres aérodromes de l'île. [40] Une fois l'aérodrome principal de l'aérodrome d'Arrachart à Diego Suarez sécurisé (13 mai 1942), la composante aérienne de la SAAF a volé de Lindi à Arrachart. La composante aérienne se composait de trente-quatre avions (6 Marylands, 11 bombardiers Beaufort, 12 Lockheed Lodestars et 6 transports JU52).[40] En septembre 1942, les forces terrestres sud-africaines se sont engagées à Cuirassé avait participé à la capture de la moitié sud de Madagascar ainsi que de la petite île de Nossi Be avec la composante aérienne de la SAAF soutenant ces opérations. Au cours de la campagne qui s'est terminée par un armistice le 4 novembre 1942, les avions de la SAAF ont effectué un total de 401 sorties avec un pilote tué au combat, un tué dans un accident et un mort de maladie. Sept avions ont été perdus, un seul à la suite d'une action ennemie. [42]

Campagnes siciliennes et italiennes Modifier

À la fin du mois de mai 1943, la SAAF disposait de deux escadres et de seize escadrons au Moyen-Orient et en Afrique du Nord avec 8 000 hommes. Avec la fin de la campagne d'Afrique du Nord, le rôle de la SAAF a changé - devenant plus actif dans les opérations de chasseurs-bombardiers, de bombardiers et de relations publiques par opposition au rôle de chasseur joué dans le désert. [43]

Cinq escadrons de la SAAF ont été désignés pour soutenir l'invasion de la Sicile en juillet 1943 - 1 escadron a opéré des patrouilles aériennes de combat sur les plages pour le Opération Husky les atterrissages [44] tandis que les 2, [45] 4 [46] et 5 [47] escadrons ont fourni un soutien aux chasseurs-bombardiers pendant la campagne sicilienne. Le 30e Escadron (volant sous le nom de 223e Escadron de la RAF pendant la campagne) a fourni un soutien aux bombardiers légers depuis Malte [48] et le 60e Escadron était responsable des vols de reconnaissance photographique à l'appui de toutes les forces alliées sur l'île. [49] Après avoir réussi à envahir l'île, trois autres escadrons ont été déplacés en Sicile et les huit escadrons de l'île ont été chargés de soutenir l'invasion de l'Italie : les 12 et 24 escadrons étaient chargés de missions de bombardiers moyens pour « adoucir » l'ennemi avant l'invasion tandis que le 40 Sqn était responsable de la photo-reconnaissance tactique. Le 1er Escadron a assuré la couverture des chasseurs pour les débarquements du 3 septembre 1943 tandis que les 2e et 4e Escadrons étaient responsables de l'escorte des bombardiers. [43]

Autres théâtres Modifier

    (1943–45) : Deux escadrons patrouillaient les routes des convois au large de l'Afrique de l'Ouest et de Gibraltar. (26 Squadron SAAF, Vickers Wellington XI's, Takoradi, Gold Coast, Afrique de l'Ouest) (1943-1944) : la 7e Escadre a soutenu les opérations des partisans contre les forces d'occupation allemandes. (1944-1945) : Certains escadrons ont servi avec l'armée de l'air des Balkans dans des opérations au-dessus de la Hongrie, de la Roumanie et de l'Albanie. (1944) : La 2e Escadre approvisionne Varsovie en air pendant l'Insurrection de Varsovie.
  • Grèce (1944) : la 2e Escadre a soutenu les opérations britanniques visant à libérer la Grèce et à réprimer le coup d'État communiste.
  • France (1944) : Un détachement a participé à l'invasion franco-américaine du sud de la France.
  • Reconnaissance stratégique et tactique sur le théâtre méditerranéen

Programme d'entraînement aérien conjoint du Commonwealth Modifier

Le Joint Air Training Scheme était un programme majeur pour la formation des équipages aériens de la South African Air Force, de la Royal Air Force et des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. [50] Une école élémentaire de pilotage (EFTS) a donné à une recrue 50 heures d'instruction de base en aviation sur des avions d'entraînement simples et les pilotes qui se sont montrés plus prometteurs ont suivi une formation dans une école de formation de vol de service (STFS). La Service Flying Training School offrait une formation avancée aux pilotes, y compris des avions de chasse et multimoteurs, tandis que d'autres stagiaires se dirigeaient vers différentes spécialités, telles que la formation sans fil, la navigation ou le bombardement et le tir. En Afrique du Sud, les programmes de l'école élémentaire de pilotage et de l'école de pilotage militaire ont été regroupés et connus sous le nom de Écoles de formation de l'air. [50] Trente-cinq de ces écoles aériennes ont été établies en Afrique du Sud pour la formation des pilotes et des équipages du Commonwealth. Les installations étaient sous le contrôle de la SAAF et étaient réparties dans tout le pays, la formation étant dispensée à l'aide d'une grande variété d'avions (selon le but de la formation). [Note 5] Le programme de formation a fonctionné de 1939 à 1945.

Bien qu'aucun avion de la SAAF n'ait participé au pont aérien de Berlin 1948-1949, la SAAF a fourni 20 équipages pour soutenir l'effort. Les équipages aériens se sont rendus en Grande-Bretagne via l'Afrique de l'Est, l'Égypte et Malte et ont été affectés au pilotage de RAF C-47 Dakota dans le cadre de l'effort de la Royal Air Force après avoir reçu une formation avancée sur le type d'avion à RAF Bassingbourne. Ils ont effectué 1 240 missions et livré 4 133 tonnes de ravitaillement. [51] Les sorties ont été pilotées de Lubeck en Allemagne de l'Ouest dans RAF Gatow à Berlin-Ouest. Lors des voyages de retour, l'avion transportait fréquemment des civils ayant besoin d'être évacués de Berlin occupé, en particulier des enfants orphelins placés dans des familles occidentales. Le blocus soviétique de Berlin a été levé à minuit le 12 mai 1949, mais les vols ont continué pendant un certain temps après cette date pour stocker des fournitures supplémentaires à Berlin. Le 24 juillet 1949, un excédent de trois mois avait été accumulé et le pont aérien prit officiellement fin le 30 septembre 1949. [52]

Au début de la guerre de Corée, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution appelant au retrait des forces nord-coréennes. Une demande d'assistance a également été adressée à tous les membres de l'ONU. Après une réunion spéciale du Cabinet le 20 juillet 1950, le gouvernement de l'Union a annoncé qu'en raison de la longue distance entre l'Afrique du Sud et la Corée, la participation militaire directe au sol dans le conflit était impraticable et irréaliste, mais qu'un escadron de chasse de la SAAF serait mis à la disposition du efforts de l'ONU. Les 50 officiers et 157 autres grades du 2 Sqn SAAF ont quitté Durban le 26 septembre 1950 - ils avaient été sélectionnés parmi 1 426 membres de la Force permanente qui s'étaient initialement portés volontaires pour le service. Ce contingent initial était commandé par le Cmdt S. van Breda Theron DSO, DFC, AFC et comprenait de nombreux anciens combattants de la SAAF de la Seconde Guerre mondiale. [53] L'escadron a été déplacé à la base aérienne de Johnson près de Tokyo le 25 septembre 1950 pour une formation de conversion sur les Mustangs F-51D fournis par l'US Air Force. [54]

À la fin de la formation de conversion, l'escadron a été déployé comme l'un des quatre escadrons de l'USAF 18th Fighter-Bomber Wing [54] et le 16 novembre 1950 un détachement avancé composé de 13 officiers et 21 autres grades (y compris le commandant d'escadron et ses quatre Flight Les commandants qui ont effectué la traversée dans leurs propres F-51D Mustangs) ont quitté le Japon pour la base aérienne de Pusan ​​East (K-9) en Corée pour voler avec les pilotes de l'USAF afin de se familiariser avec les conditions opérationnelles locales. [53] Le matin du 19 novembre 1950, le cmdt Theron et le capt G.B. Lipawsky a décollé avec deux pilotes de l'USAF pour effectuer les premières sorties de combat de la SAAF de la guerre de Corée depuis les aérodromes K-9 et K-24 à Pyong Yang. [53]

Le 30 novembre, l'escadron est déplacé plus au sud vers l'aérodrome K-13 en raison des avancées nord-coréennes et chinoises. Il a de nouveau été déplacé encore plus au sud après que les forces de l'ONU ont perdu du terrain supplémentaire au profit des Nord-Coréens vers l'aérodrome K-10 situé sur la côte près de la ville de Chinhae dans le périmètre de Pusan. Ce devait être la base permanente de l'escadron pour la durée de leur premier déploiement coréen. Au cours de cette période (bien qu'équipé de F-51D Mustangs), l'escadron a effectué 10 373 sorties et perdu 74 appareils sur le total de 95 alloués. Douze pilotes ont été tués au combat, 30 disparus et quatre blessés. [54]

En janvier 1953, l'escadron est retourné au Japon pour être converti en chasseurs-bombardiers F-86F Sabre de l'USAF. La première mission Sabre a été effectuée le 16 mars 1953 depuis l'aérodrome K-55 en Corée du Sud, étant la première mission à réaction de la SAAF. L'escadron a été chargé d'effectuer des balayages de chasseurs le long des rivières Yalu et Chong-Chong ainsi que des missions d'attaque d'appui aérien rapproché. L'escadron a effectué 2 032 sorties à bord des Sabres, perdant quatre des 22 appareils fournis. [54]

La guerre a pris fin le 27 juillet 1953, lorsque l'accord d'armistice coréen a été signé. Au cours de la première phase de la guerre, la tâche principale de l'escadron Mustangs était l'interdiction des routes d'approvisionnement ennemies qui représentaient non seulement environ 61,45 % des sorties de combat de la SAAF, mais qui atteignirent un pic précoce de janvier à mai 1951 (78 % et 82%). Une mission d'interdiction typique était une patrouille de reconnaissance armée généralement entreprise par des vols de deux ou quatre avions armés de deux bombes au napalm, de roquettes de 127 mm et de mitrailleuses de 12,7 mm. [53] Plus tard, après l'introduction des Sabres, l'escadron a également été appelé à fournir des missions anti-aériennes volant comme des balayages de combat et des interceptions contre les MiG-15, mais l'interdiction et le soutien aérien rapproché sont restés la mission principale. [53] Les pertes étaient 34 pilotes SAAF tués, huit faits prisonniers (y compris le futur chef de l'armée de l'air, le général D Earp) avec 74 Mustangs et 4 Sabres perdus. [54] Les pilotes et les hommes de l'escadron ont reçu un total de 797 médailles, dont 2 Silver Stars – la plus haute distinction décernée à des ressortissants non américains – 3 Legions of Merit, 55 Distinguished Flying Cross et 40 Bronze Stars. [55] En reconnaissance de leur association avec le 2e Escadron, le commandant de la 18e Escadre de chasseurs-bombardiers a émis une directive de politique « que toutes les cérémonies de retraite soient précédées des mesures d'introduction de l'hymne national sud-africain. Tout le personnel rendra l'honneur à cet hymne comme le nôtre." [54]

À la fin des hostilités, les Sabres ont été rendus à l'USAF et l'escadron est retourné en Afrique du Sud en octobre 1953. Au cours de cette période, les Forces de défense de l'Union ont été réorganisées en services individuels et la SAAF est devenue une arme de service à part entière, sous un chef d'état-major de l'Air (qui a été rebaptisé « chef de l'armée de l'air » en 1966). Il adopta un uniforme bleu, pour remplacer le kaki militaire qu'il portait auparavant.

De 1966 à 1989, la SAAF s'est engagée dans la guerre des frontières, qui s'est déroulée dans le nord de l'Afrique du Sud-Ouest et dans les États environnants. Au début, il a fourni un soutien aérien limité aux opérations de police contre l'Armée populaire de libération de Namibie (la branche militaire de la SWAPO, qui se battait pour mettre fin à la domination sud-africaine du Sud-Ouest africain). Les opérations se sont intensifiées après que la force de défense a pris en charge la guerre en 1974.

La SAAF a fourni un soutien aérien à l'armée pendant la campagne d'Angola de 1975 à 1976 et dans les nombreuses opérations transfrontalières menées contre les bases du PLAN en Angola et en Zambie à partir de 1977.

Au moins deux MiG-21 de l'armée de l'air angolaise ont été abattus par les Mirage F1 de l'escadron 3 de la SAAF en 1981 et 1982. [56]

La SAAF a également été fortement impliquée dans la campagne d'Angola 1987-1988, avant le règlement de paix qui a mis fin au conflit. L'embargo international sur les armes imposé contre le gouvernement sud-africain de l'apartheid, signifiait que la SAAF n'était pas en mesure de se procurer des avions de combat modernes pour rivaliser avec le réseau sophistiqué de défense aérienne fourni par les Soviétiques et les Mikoyan-Gurevich MiG-23 cubains déployés dans la dernière partie. de ce conflit. L'Afrique du Sud a collaboré avec Israël, obtenu des plans furtivement et conçu et livré de manière innovante le chasseur Cheetah pour surmonter ce défi, tandis que les Israéliens ont sorti leur chasseur Kfir de cette coentreprise. Les deux avions pouvaient utiliser des moteurs MiG qui étaient faciles à obtenir dans l'une ou l'autre région. [57]

À partir de 1990, avec la réduction perçue de la menace, la force opérationnelle de la SAAF a commencé à être réduite. [58] Les premières mesures à court terme ont entraîné le retrait du service de plusieurs types d'avions obsolètes, tels que le Canberra B(1)12, les hélicoptères Super Frelon et Westland Wasp, l'avion léger Kudu et l'avion de patrouille côtière P-166s Albatross. . Les autres mesures initiales comprenaient le déclassement de la base aérienne de Port Elizabeth et la dissolution des 12, 16, 24, 25 et 27 escadrons. Deux escadrons de commandos – 103 Squadron SAAF à AFB Bloemspruit et 114 Squadron SAAF à AFB Swartkop – ont également été dissous.

Opérations aériennes majeures Modifier

Pendant la guerre de brousse, la SAAF a perdu un total de 22 avions [Note 7] (1974-1989) à cause de l'action ennemie. Onze autres aéronefs [Note 8] ont été perdus dans la zone opérationnelle en raison d'une erreur de pilotage ou d'un mauvais fonctionnement. [80]

Défense aérienne basée sur des missiles Modifier

Depuis le début des années 1960, l'armée de l'air sud-africaine était également responsable du commandement de toutes les forces de missiles sol-air dans le cadre de la défense aérienne de l'Afrique du Sud et du Sud-Ouest africain. En juillet 1964, l'Afrique du Sud a passé un contrat de développement avec Thomson-CSF pour un système SAM mobile, tout temps et à basse altitude après qu'une commande sud-africaine pour le système SAM Bloodhound ait été refusée par le gouvernement britannique. [81] Le gouvernement sud-africain a payé 85 pour cent des coûts de développement du système, le solde étant payé par la France. Le système était connu sous le nom de « Cactus » au sein de la SAAF et « Crotale » en France. Les unités ont été déployées opérationnellement en pelotons en 1971, chaque peloton étant composé d'une unité d'acquisition et de coordination (ACU) et de deux ou trois unités de tir, avec une batterie comportant deux pelotons. Toutes les batteries de défense aérienne Cactus ont été placées sous le commandement du 120e Escadron jusqu'au retrait du système à la fin des années 1980. [82]

Pendant la période de la guerre de brousse, l'Afrique du Sud a fabriqué six armes nucléaires tactiques aéroportées de conception « de type canon » entre 1978 et 1993. Chacun des dispositifs contenait 55 kg d'UHE avec un rendement estimé de 10 à 18 kilogrammes [83] conçu pour être livré par avion Buccaneer ou Canberra. Parallèlement, l'Afrique du Sud a lancé un programme de missiles balistiques pour développer un système de lancement amélioré. Le RSA-2 a été développé comme un prototype de système de livraison à portée intermédiaire très similaire ou une copie sous licence du missile israélien Jericho-2, le RSA-1 étant un deuxième étage Jericho II modifié utilisé seul pour une application mobile. [84] Un moteur de coup de pied d'apogée de troisième étage a été ajouté pour produire le lanceur spatial RSA-3 avec une portée de 1 900 km et une charge utile de 1 500 kg. Le RSA-4 ICBM / lanceur de satellites était une suite prévue du RSA-3 et avec un premier étage optimisé, il était censé avoir le double de la capacité de charge utile du RSA-3. On ne sait pas si le RSA-4 a déjà été testé. Les travaux sur le RSA-4 ont été annulés en 1994. [85]

Après la tenue des premières élections multiraciales en 1994, la SAAF est devenue une force aérienne intégrée faisant partie de la Force de défense nationale sud-africaine (SANDF).

L'armée de l'air sud-africaine est actuellement considérée comme l'armée de l'air la plus efficace d'Afrique subsaharienne, malgré la perte de capacité due aux réductions de la défense après la fin de la guerre des frontières. [86] Ces réductions financières ont entraîné un certain nombre de limitations opérationnelles sévères, aggravées par la perte d'équipages expérimentés. Cela a mis à rude épreuve la mise en service de nouveaux types d'avions, en particulier les Gripen, Hawk, Rooivalk, A 109 et Lynx. L'annulation de la participation de la SAAF et de l'achat de l'A400M en novembre 2009 a empêché la SAAF de disposer de toute capacité de transport aérien stratégique nécessaire pour les opérations nationales, régionales et continentales. Il n'y a pas encore d'indication claire sur la manière dont l'écart entre le transport aérien lourd et à longue distance sera comblé. [86] Les capacités actuelles de combat aérien sont limitées au chasseur multirôle Gripen et à l'hélicoptère d'appui au combat Rooivalk – bien qu'en nombre insuffisant pour permettre des déploiements régionaux tout en maintenant les obligations nationales de protection de l'espace aérien et de formation. Pour pallier ce manque, la SAAF a désigné les entraîneurs Hawk Mk 120 pour des plates-formes supplémentaires de reconnaissance tactique et de livraison d'armes pour les cibles désignées par le Gripen. [86] Les contraintes financières ont encore limité les heures de vol sur l'avion nouvellement acquis. [87] Le nombre de pilotes actuels du Gripen est actuellement (2011) classé secret. [88]


Utilisez le site Web GOV.UK pour savoir comment obtenir le dossier de service d'officiers ou de matelots de la Fleet Air Arm.

Sites Internet

Recherchez une annonce du prix de bravoure d'une personne dans la London Gazette sur le site Web de The Gazette.

Livres

Effectuez une recherche dans la librairie des Archives nationales pour voir si l'une des publications ci-dessous est disponible à l'achat. Vous pouvez également consulter le catalogue de la bibliothèque des Archives nationales pour voir ce qui est disponible à la consultation à Kew.

William Spencer, « Enregistrements de l'Air Force pour les historiens de la famille » (Les Archives nationales, 2008)


Officiers de la flotte aérienne dans le désert - Histoire

Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale

GRADES, PROFESSIONS, MÉTIERS, INDEMNITÉS DE RÉMUNÉRATION ET INDEMNITÉS DE RANG - Juin 1942

. et Contenu (Suivant)

La Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale était une organisation énorme et complexe répartie dans le monde entier. Il n'est donc pas surprenant que les structures de grades, de professions, de métiers, de soldes et d'insignes associés soient complexes, et défient encore aujourd'hui toute prétention à les comprendre dans leur intégralité.

En utilisant une partie du contenu de l'"Appendice to the Navy List, June 1942" de la Royal Navy, cette page Web tente de :

(1) Donner des conseils sur les nombreux grades, professions et métiers inclus dans les listes des victimes de la Seconde Guerre mondiale sur Naval-History.Net

(2) Identifiez les grades, les professions, les métiers et les activités de la marine qui ont justifié les insignes ou payé des indemnités ou des paiements, en partie pour apprécier la vaste portée des opérations du service.

(3) Pour fournir une liste définitive de la façon dont la Marine a officiellement reconnu et orthographié les grades principaux, par ex. Chief Stoker pas Chief Petty Officer Stoker ou Stoker Chief Petty Officer, Master-at-Arms not Master at Arms etc. Quelque chose Naval-History.Net doit encore s'appliquer.

(4) Fournir une base pour identifier les nombreux insignes de grade et de métier [décrits entre crochets] portés dans la Royal Navy à cette époque.

Les excellentes illustrations d'insignes proviennent de "Uniforms & Insignia of the Marines of World War II" compilées par le renseignement naval américain pendant la guerre. Je remercie le US Naval Historical Center de m'avoir informé que cette œuvre est dans le domaine public. Cependant, une excellente réimpression a été publiée par Greenhill Books, Londres, dont des exemplaires d'occasion peuvent encore être disponibles.


Cliquez sur les images du badge pour une version plus grande avec les notes originales

Cliquez pour la page 5 dans « Annexe à la liste de la marine »

(Remarque : les rangs ne sont pas dans l'ordre de la liste de paie)

épaulettes et manches

épaules et manches

Lieutenant ou lieutenant par intérim

Sous-lieutenant ou sous-lieutenant intérimaire

Adjudant (tarifs à la page 12)

Officiers transférés de la Royal Naval Reserve (taux de rémunération)

Lieutenant en probation, lieutenant par intérim et lieutenant

Sous-lieutenant et sous-lieutenant probatoire

par la suite au même taux que les dirigeants

épaules et manches

Adjudant (tarifs à la page 12)

Réserve de volontaires de la Marine royale

épaules et manches

Adjudant (tarifs à la page 12)

Service de la Marine Royale Féminine (pas dans les listes de paie)

Directeur = Contre-amiral (non illustré)

Directeur adjoint = Commodore 2e classe (non illustré)

Premier officier = Capitaine de corvette

Second Officier = Lieutenant

Troisième Officier = Sous-Lieutenant

2. INDEMNITÉS DES DIRIGEANTS

Allocation de premier lieutenant

Allocation aux non-spécialistes

Lieutenants et Lieutenants-commandants :

Allocation de premier lieutenant

Cliquez pour la page 6 dans « Annexe à la liste de la marine »

Lieutenants et Lieutenants-commandants (suite)

Allocation aux non-spécialistes

Cliquez pour la page 7 dans « Annexe à la liste de la marine »

Indemnité de station ou d'escadron

Officiers généraux et commodores, 1re classe :

Aide de camp naval du roi

(Officiers de l'Air comme pour les Officiers Exécutifs)

4. BRAS AÉRIEN DE LA FLOTTE INDEMNITÉS

Adjudants observateurs et officiers promus à partir de ce grade

Allocation aux non-spécialistes

Indemnité de cours de météorologie

Indemnité lors de la nomination à bord des navires avant les essais

Indemnité en cas d'affectation à des sous-marins transportant des aéronefs

Cours tactique pour officiers supérieurs

Cliquez pour la page 8 dans « Annexe à la liste de la marine »

Indemnités d'armement aérien de la flotte (suite)

Indemnités de cours tactiques

Le tissu de couleur différente porté entre les rayures des officiers

Officiers ingénieurs (Ancien et nouveau schéma) :

Sous-Lieutenant (E) non qualifié en (E), qualifié en (E), (Entrée à l'Université)

Lieutenant-commandant du génie et Capitaine de corvette (E)

Commandant du génie et commandant (E)

Cliquez pour la page 9 dans « Annexe à la liste de la marine »

Officiers mécaniciens (ancien et nouveau régime) (suite)

Capitaine Ingénieur et Capitaine (E)

Contre-amiral du génie et contre-amiral (E)

Payeur Sous-Lieutenant (intérimaire ou confirmé)

Payeur Lieutenant (intérimaire ou confirmé)

Officiers transférés de la Royal Naval Reserve ou de la Royal Naval Volunteer Reserve :

Lieutenant-payeur en probation

Cliquez pour la page 10 dans « Annexe à la liste de la marine »

Agents comptables : (suite)

En charge des magasins et des comptes de l'agent comptable

Secrétaire des membres du Conseil de l'Amirauté, des C-in-C, des officiers généraux, etc.

Responsable des hôpitaux, des infirmeries et des navires-hôpitaux

Cliquez pour la page 11 dans « Annexe à la liste de la marine »

Chirurgien Capitaine de corvette (D)

Aumôniers et aumôniers temporaires (à l'exception des aumôniers catholiques romains) :

Aumôniers catholiques temporaires :

Cliquez pour la page 12 dans « Annexe à la liste de la marine »

Adjudants et officiers promus de ceux-ci

Artilleur, Artilleur (T), Maître d'Ouvrage, Maître d'Ouvrage, Télégraphiste, Pilote, Observateur, Maître de Garde, Maître d'armes, Écrivain, Ravitailleur, Cuisinier, Intendant, Photographe :

Officier de grade d'adjudant

Lieutenant (sauf Steward et Photographe)

Capitaine de corvette (sauf steward et photographe)

Commandant (mitrailleur, mitrailleur (T), maître d'équipage et maître d'équipage uniquement)

Ingénieur, mécanicien, charpentier de marine, électricité, munitions, officier d'aéronef, mécanicien de l'air :

Officier de grade d'adjudant

Cliquez pour la page 13 dans « Annexe à la liste de la marine »

Adjudants et officiers promus de ceux-ci (suite)

Allocations aux officiers de grade d'adjudant et aux adjudants :

Adjudants directeurs

Command Money (navire de mer ou de port)

Allocation de premier lieutenant

Indemnité d'ingénieur principal

Indemnité de service de mitrailleur double et de mitrailleur (T) dans les destroyers

Maître d'école (adjudant)

Cliquez pour la page 14 dans « Annexe à la liste de la marine »

Maîtres d'école (suite)

Maître d'école (Officier de l'Adjudant)

Maître d'école (adjudant)

Maître d'école (Officier de l'Adjudant)

Senior Master (Officier de l'Adjudant)

Cliquez pour la page 15 dans « Annexe à la liste de la marine »

Service sans fil Royal Naval Shore :

Service des transmissions terrestres de la Royal Naval :

6. INDEMNITÉS DES DIRIGEANTS - GÉNÉRALITÉS

Cliquez pour la page 16 dans « Annexe à la liste de la marine »

INDEMNITÉS DES DIRIGEANTS GÉNÉRAL (suite)

Indemnité d'amirauté ( pour le service à l'intérieur de l'Amirauté )

Indemnité pour l'exercice des fonctions de comptable

Différence d'abonnement au mess

Cliquez pour la page 17 dans « Annexe à la liste de la marine »

Indemnités d'officier (suite)

Sous-lieutenant à l'essai

Cliquez pour la page 18 dans « Annexe à la liste de la marine »

Adjudants et Officiers qui en sont promus :

Artilleur commissionné de la Royal Marine

Le sergent-major et les commis surintendants :

Sergent-major d'état-major et commis-surintendant

Sergent-major commissionné et commis surintendant commissionné

Quartiers-maîtres (à l'exception de R.N. L'école de musique)

R.N. L'école de musique:

Directeur musical adjoint

Maître d'école (adjudant)

Cliquez pour la page 19 dans « Annexe à la liste de la marine »

Maîtres d'école (suite)

Maître d'école (Officier de grade d'adjudant)

Head Master (Officier de grade d'adjudant)

8. INDEMNITÉS PAYÉES AUX OFFICIERS DE LA MARINE ROYALE

Commander de l'argent (Bataillons ou unités similaires)

Indemnité de drapeau (navires arborant le drapeau de l'amiral ou les larges pendentifs du commodore)

Allocation d'entraînement physique

Indemnité de non-spécialiste exerçant des fonctions de spécialiste

Indemnité de directeur (Artillerie)

Cliquez pour la page 20 dans « Annexe à la liste de la marine »

y compris Fleet Air Arm, Native Ratings et Royal Marines

Principaux types d'uniformes de notation (de gauche à droite) - Premier maître, Premier maître, autres notations, Divers Junior Rating (cliquez sur l'image pour plus d'informations)

Également tiré de "Uniforms & Insignia of the Marines of World War II" - "Dans la pratique navale britannique, la spécialité et la qualification ne sont généralement pas liées. Un homme peut avoir un statut élevé dans une spécialité sans progresser au-delà de la qualification de marin ou il peut être CPO mais toujours pas hautement qualifié dans sa spécialité particulière.Dans de tels cas, l'avancement dans la notation dépendrait du leadership, de l'éducation, etc.

"Légende (concerne les notes pouvant accompagner les images agrandies du badge) 1 = CPO 2 = PO 3 = Matelot de 1re classe ou équivalent 4 = Matelot de 2e classe ou équivalent 5 = Matelot de 1re classe ou équivalent 6 = Garçon »

NOTE DE LA RÉDACTION (et AVERTISSEMENT) :

Un avertissement pour essayer d'éviter la confusion de l'éditeur ! Les insignes de grade - CPO, PO, LS etc. et les bandes de bonne conduite sont portés sur le en haut à gauche manche, et indiquez juste que - rang. Le niveau réel de formation atteint dans cette spécialité est marqué par l'insigne (avec et sans couronnes et étoiles) porté sur le en haut à droite manche.

Certains des insignes de spécialiste sont inclus dans la liste suivante de grade et de spécialité sous MARIAGE ET SPÉCIALISTE, d'autres sont dans la section ultérieure sur PAIEMENTS SUPPLÉMENTAIRES.


boutons de manchette et insigne de casquette

Divers Classement junior

Voilier : [fid croisé et épi de marline]

Voilier en chef [étoile ci-dessus]

Sailmaker s Mate [fid croisé et pique marline seul]

Signaux (visuels) [drapeau croisé]:

Télégraphiste sans fil [ailes] :

Premier maître de télégraphiste

Cliquez pour la page 21 dans « Annexe à la liste de la marine »

Télégraphiste (a continué)

officier marinier télégraphiste

Codeur [tous avec des drapeaux croisés, C ci-dessous] :

Artificiers (salle des machines, électricité et munitions) : (Remarque : artificiers, 4e classe classés maîtres, 3e et plus en tant que premiers maîtres, mais sans insignes commerciaux - grâce au Lt Cdr G Mason)

Artificier en chef de la salle des machines, de l'électricité et de l'artillerie

Artificier par intérim, 4e classe

Charpentiers [Hache et Marteau croisés] :

Chef charpentier [couronne ci-dessus]

Charpentier de marine, 1re classe [étoile au-dessus]

Charpentier de marine, 2e classe [étoile au-dessus]

Charpentier de marine, 3e classe [étoile au-dessus]

Charpentier de marine, 4e classe [étoile au-dessus]

Charpentier de navire par intérim, 4e classe [Hache croisée et marteau seul]

Charpentier de navire, 5e classe [hache et marteau croisés seuls]

Apprenti charpentier de marine

Wireman [torpilles croisées ou simples] :

L'officier marinier Wireman [étoile ci-dessus et ci-dessous]

Leading Wireman [étoile ci-dessus]

Wireman [torpille unique, avec étoile au-dessus]

Wireman, dégauchisseuse (pas dans les listes de paie)

Démineur Wireman [avec MS ci-dessous] (pas dans les listes de paie)

Péniche de débarquement Wireman [avec LC ci-dessous] (pas dans les listes de paie)

Premier maître de mécanicien sans fil

Mécanicien sans fil de l'officier marinier

Mécanicien sans fil de premier plan

(Note : Wireless Mechanics a cessé en mai 1943 et est devenu Radio Mechanics. Merci au Lt Cdr G Mason)

Mécanicien [tous avec hélice avec couronne dessus, étoile dessous] :

Cliquez pour la page 22 dans « Annexe à la liste de la marine »

Mécanique moteur [hélice à deux pales] :

Mécanicien en chef des moteurs, 1re classe [couronne et étoile au-dessus, étoile au-dessous]

Mécanicien en chef des moteurs, 2e classe [couronne et étoile au-dessus, étoile au-dessous]

Mécanicien en chef, 3e classe [couronne et étoile au-dessus, étoile en dessous]

Mécanicien en chef, 4e classe [couronne et étoile au-dessus, étoile en dessous]

Mécanicien de moteur [étoile en haut, étoile en bas]

Mécanique (salle des machines, électricité, munitions) :

Salle des machines, électricien ou mécanicien de matériel militaire, 4e classe

Salle des machines, électricien ou mécanicien de munitions, 5e classe

Salle des machines probatoire, électricien ou mécanicien de matériel militaire

Salle des machines de probation junior, électricien ou mécanicien de munitions

Stoker : [hélice à trois pales]

Stoker Petty Officer [couronne ci-dessus]

Stoker principal [étoile ci-dessus]

Stoker, 1re classe [ étoile ci-dessus]

Stoker, 2e classe [ Hélice seulement]

Chauffeur, pompier (pas dans les listes de paie)

Armuriers : [pistolet, hache croisée et marteau]

Chef armurier [étoile au-dessus]

Armurier’s Mate [pistolet, hache croisée et marteau seulement]

Armurer's Crew [arme à feu, hache croisée et mammer seulement]

Artisans (Plombiers, Peintres, Menuisiers, Tonneliers (dernier classement à disparaître)): [hache croisée et marteau]

Chef plombier, peintre, menuisier ou tonnelier [couronne ci-dessus]

Plombier, peintre, menuisier ou tonnelier, 1re classe [étoile au-dessus]

Plombier, peintre, menuisier ou tonnelier, 2e classe [étoile au-dessus]

Plombier, peintre, menuisier ou tonnelier, 3e classe [étoile au-dessus]

Plombier, peintre, menuisier ou tonnelier, 4e classe [étoile au-dessus]

Plombier intérimaire, peintre, menuisier ou tonnelier, 4e classe [hache croisée et marteau seul]

Plombier, Peintre, Menuisier ou Tonnelier, 5e classe [hache croisée et marteau seul]

Forgeron: [hache croisée et marteau]

Forgeron en chef [couronne ci-dessus]

Forgeron, 1re classe [étoile au-dessus]

Forgeron, 2e classe [étoile ci-dessus]

Forgeron, 3e classe [étoile au-dessus]

Forgeron, 4e classe [étoile au-dessus]

Forgeron par intérim, 4e classe [hache croisée et marteau seul]

Forgeron, 5e classe [hache croisée et marteau seul]

Cliquez pour la page 23 dans « Annexe à la liste de la marine »

Photographe du premier maître [couronne ci-dessus]

Photographe de l'officier marinier [couronne ci-dessus]

Photographe de premier plan [étoile ci-dessus]

Photographe [appareil photo seul]

Poste de malade [tous avec la Croix-Rouge] :

Premier maître de poste de malade

Principal préposé à l'accostage des malades

Probationnaire de poste de malade

Maître d'armes [avec des lauriers]

Officier maître de réglementation [couronne seule]

Maître d'armes aux quartiers de détention de la marine

Writer [tous avec une étoile avec un W au centre] :

Rédacteur en chef

Fournir [tous avec étoile avec S au centre] :

Premier maître de l'approvisionnement

Cliquez pour la page 24 dans « Annexe à la liste de la marine »

Cuisinier (navire), (C.S.) : [tous avec étoile avec C au centre]

Premier maître Cook (O.S.)

Premier maître Cook (S.)

Cuisinier (Navire), (Non-C.S.) : [tous avec étoile avec C au centre]

Cuisinier (Officier), (C.S.) : [tous avec étoile avec O.C. au centre] :

Premier maître Cook (O.)

Officiers Cook, 1re classe (O.S.)

Officiers Cook, 2e classe (O.S.)

Officiers Cook, 3e classe (O.S.)

Officier Intendant (C.S.) [tous avec étoile avec O.S. au centre] :

Premier maître intendant

Cliquez pour la page 25 dans « Annexe à la liste de la marine »

Officier Intendant (Non-C.S.) [tous avec étoile avec O.S. au centre] :

Premier maître intendant

Officiers Cook, (Non-C.S.) (Classifications après 1934 selon les nouveaux titres du système) [tous avec étoile avec O.C. au centre] :

Premier maître Cook (O.)

Officiers Cook, 1re classe (O.S.)

Officiers Cook, 2e classe (O.S.)

Officiers Cook, 3e classe (O.S.)

Officiers Cook, 4e classe (O.S.)

Bande (Ancien système) :

Premier maître aviateur

Cliquez pour la page 26 dans « Annexe à la liste de la marine »

Air Artificer Branch : (Remarque : Air Artificers, 4e classe classés comme maîtres, 3e et plus comme premiers maîtres, mais sans insignes commerciaux - grâce au Lt Cdr G Mason)

Artificier de l'Air par intérim, 4e classe

Branche de monteur d'air : [hélice à quatre pales avec insigne cellule A, moteur E, électrique L ou artillerie O sous l'insigne]

Premier maître de l'air monteur [étoile ci-dessus]

Maître d'air monteur d'air [étoile ci-dessus]

Monteur d'air de premier plan [étoile ci-dessus]

Monteur d'air [hélice à quatre pales]

Monteur d'air, Non classé (pas dans les listes de paie)

Branche mécanicien de l'air : [hélice à deux pales, horizontale, avec l'insigne cellule A, moteur E, électrique L ou artillerie O en dessous]

Premier maître mécanicien de l'air [couronne ci-dessus]

Maître de l'air mécanicien de l'air [couronne ci-dessus]

Chef mécanicien de l'air [étoile ci-dessus]

Mécanicien de l'air, 1re classe [hélice à deux pales, horizontale]

Mécanicien de l'air, 2e classe [hélice à deux pales, horizontale]

Mécanicien de l'Air, Non classé (pas dans les listes de paie)

Cliquez pour la page 27 dans « Annexe à la liste de la marine »

Cliquez pour la page 28 dans « Annexe à la liste de la marine »

Sergent Major (Adjudant)

Sergent quartier-maître de caserne

Instructeur de sergent quartier-maître

Sergent quartier-maître de l'hôpital

Sergent quartier-maître des armuriers

Tailleurs spécialement enrôlés

Proviseur, 1re classe (sergent de couleur)

Chef de musique, 2e classe (sergent)

Cliquez pour la page 29 dans « Annexe à la liste de la marine »

(Remarque : comprend également les badges non inclus dans les listes de paiement ou de paiements supplémentaires)

Indemnité de tracé d'action

Instructeur des écoles anti-gaz

Évaluations de la défense contre le boom (pas dans les listes de paie) [tous avec les lettres BD ci-dessous]

Small Vessel Gunlayers (B.D.) [canons croisés)

Quarter Ratings, 3e classe (B.D.) [canon horizontal]

Évaluations des torpilles (B.D.) [torpille horizontale]

Signaleur visuel (B.D.) [drapeaux croisés]

Gréeurs [manille croisée et pointe marline]

Chef Riggers (B.D.) [étoile ci-dessus]

Rigger s Mates (B.D.) [manille croisée et pointe marline seules]

Insigne de neutralisation des bombes (pas dans les listes de paie) [Bombe verticale]

Garçons dans les établissements de formation (pas dans les listes de paie)

Garçons de classe avancée [petite étoile]

Leading Boy [insigne de bonne conduite miniature]

B.P. Garçon [couronne et insigne miniature de bonne conduite]

Instructor Boy [couronne, ancre (petite) et insigne miniature de bonne conduite]

B.P. Apprenti artisan [chevron et étoile]

Clairon, matelot ou par intérim [Bugle]

Capitaine de classe (pas dans les listes de paie) [petite couronne]

Payer les frais (Télégraphistes)

Opérations combinées, toutes les cotes (pas dans les listes de paie)

Notes de cuisinier (en charge):

À RN Barracks Chatham, Portsmouth et Devonport, etc. - Boulangeries, école de cuisine, instructeur de cuisine des officiers supérieurs ou mess général

Dans les navires et les établissements autres que la caserne RN Mess général

Exploitation minière contrôlée et d'observation (pas dans les listes de paie)

L'officier marinier C.M. [ torpilles croisées , étoile au dessus, étoile et lettres C.M. au dessous de]

Filier principal C.M. [ torpilles croisées , étoile au dessus, lettres C.M. au dessous de]

Wireman C.M. [ torpille simple , étoile au dessus, lettres C.M. au dessous de]

Chef de quart C.M. [ torpille horizontale , lettres C.M. au dessous de]

C.M. de quart [ torpille horizontale , lettres C.M. au dessous de]

Stations minières contrôlées

L'officier marinier C.M.S. [ torpilles croisées , étoile au dessus, étoile et lettres C.M.S. au dessous de]

Chef de file Wireman C.M.S. [ torpilles croisées , étoile au-dessus, lettres C.M.S. au dessous de]

Wireman C.M.S [ torpille simple , étoile au-dessus, lettres C.M.S. au dessous de]

Barreur des opérations combinées (pas dans les listes de paie)

Navires marchands équipés de manière défensive

Plongeur [tous avec un casque de plongeur] :

Artificier Deep Diver (à mourir)

Plongeur artificier, 1ère classe (à mourir)

Plongeur artificier, 2e classe (à mourir)

Plongeur, 1ère classe (ancien système) (à mourir)

Allocations de certificat de l'ERA Certificat de surveillance ER, certificat de charge

Cliquez pour la page 30 dans « Annexe à la liste de la marine »

Salle des machines : (suite)

Indemnité d'ingénieur principal

Artilleur aérien, 1re classe [Avion, étoile au-dessus, étoile au-dessous]

Artilleur aérien, 2e classe [Avion, étoile au-dessus]

Mitrailleur aérien, 3e classe [Aéroplane]

Mitrailleur aérien (en cours d'entraînement)

Observateur de notation [Avion, couronne au-dessus, étoile au-dessous]

Observateur de qualification par intérim [Avion, couronne au-dessus]

Pilote de qualification (en formation)

Rating Pilot [Ailes, ancre au centre, entourées d'une couronne, couronne au-dessus]

Service aérien (indemnité de non-vol)

Ouvrier textile (cote de marin) [croise Fid et Marline Spike seul]

Indemnité de service de vol pour photographe

Paiement de bonne conduite (pour chaque badge)

Bon insigne de tir (pas dans les listes de paie) [Fusils croisés]

Artillerie (Remarque : les Royal Marines ont servi une partie des canons dans les grands navires) :

Gunner's Mate [canons croisés, couronne au-dessus, étoile au-dessous]

Director Layer (à mourir) [armes croisées, étoile au-dessus, étoile en dessous]

Gunlayer 1ère classe (à mourir) [armes croisées, étoile au-dessus, étoile en dessous]

Rangetaker, 1ère classe (à s'éteindre) [télémètre, étoile au dessus, étoile en dessous]

Évaluations de l'artillerie : [comme suit avec le badge Quarters Q, Layer L, Control C ou Anti-Aircraft A ci-dessous]

Classement Quarters, 1re classe [armes croisées, étoile au-dessus, étoile en dessous]

Classement Quarters, 2e classe [canons croisés, étoile au-dessus]

Classement Quarters, 3e classe [arme simple, étoile au-dessus]

Classement de couche, 1ère classe [armes croisées, étoile au-dessus, étoile en dessous]

Classement de couche, 2e classe [pistolets croisés, étoile au-dessus]

Classement de couche, 3e classe [canon unique, étoile au-dessus]

Cote de contrôle, 1re classe [armes croisées, étoile au-dessus, étoile en dessous]

Cote de contrôle, 2e classe [pistolets croisés, étoile au-dessus]

Cliquez pour la page 31 dans « Annexe à la liste de la marine »

Évaluations de l'artillerie (suite)

Indice de contrôle, 3e classe [canon unique, étoile au-dessus]

Classement anti-aérien, 1ère classe [canons croisés, étoile au-dessus, étoile au-dessous]

Classement anti-aérien, 2e classe [canons croisés, étoile au-dessus]

Classement anti-aérien, 3e classe [canon unique, étoile au-dessus]

Entraîneur de tourelle et entraîneur de directeur de tourelle (à mourir)

Marins et Royal Marines qualifiés dans le travail d'artillerie (Q.O.)

Écrivain du lieutenant d'artillerie

Défense du port (allocation Booms)

Couche de défense portuaire, 3e classe

Couche de défense portuaire, 2e classe

Couche de défense portuaire, 1ère classe

Opérateur de défense portuaire [harpon et bobine traversés par un éclair, lettre S ci-dessous] :

Opérateur de défense portuaire 3e classe [lettre S ci-dessous uniquement]

Opérateur de défense portuaire : 2e classe [étoile ci-dessus]

Opérateur de défense portuaire : 1re classe [étoile au-dessus, étoile en dessous]

Service de patrouille [armes croisées et simples] (pas dans les listes de paie)

Navires marchands équipés défensivement DEMS [canons croisés et simples] (pas dans les listes de paie)

CPO et PO (pas dans les listes de paie)

Lamptrimmer Lamptrimming, Entretien des Lampes et Magasins de Lampes

Vivre sous l'allocation de toile

Conduite de transport routier mécanique Chauffeur, Chauffeur mécanicien

Instructeur de Caserne de Détention Militaire

Instructeur de formation militaire 1re classe, 2e classe

Instructeur des Quartiers de Détention de la Marine

Officiers, matelot, matelot ou chauffeur employé comme

Officier Instructeur Intendant

Entraînement Physique et Récréatif [Clubs Croisés] :

Instructeur d'entraînement physique et récréatif du personnel

Instructeur d'Entraînement Physique et Récréatif, Senior

Instructeur d'entraînement physique et récréatif, 1re classe [couronne ci-dessus, étoile ci-dessous]

Instructeur d'entraînement physique et récréatif, 2e classe [couronne ci-dessus]

Cliquez pour la page 32 dans « Annexe à la liste de la marine »

Charpentier de Gamme (Marine) à l'étranger

Indemnité supérieure (pour mourir) Premier maître de télégraphiste, chef Yeoman of Signals

Dactylo sténographique Niveau supérieur, niveau inférieur

Évaluations des postes de maladie [tous avec la Croix-Rouge] :

Préposé à l'accostage des malades, par intérim

Premier maître de poste de malade, chef de quartier

Assistant de laboratoire (lettre L]

Assistant de bloc opératoire [lettre O]

Préposé à la salle zymotique (maladie infectieuse)

Préposé à la chirurgie dentaire [lettre D]

Mécanique dentaire [lettre DM]

Instructeur de signalisation Royal Marine

Signaleur Royal Marine, 1re classe

Signaleur Royal Marine, 2e classe

Signaleur visuel [drapeaux croisés] :

1re classe [couronne au-dessus, étoile au-dessous]

2e classe (chef et maîtres) [couronne ci-dessus]

2e classe (autres cotes) [étoile au-dessus, deux en dessous]

3e classe [étoile ci-dessus, étoile ci-dessous]

Opérateur formé (V/S.) [ étoile ci-dessus]

Signaleurs de convoi [drapeaux croisés] (pas dans les listes de paie):

Signaleurs des péniches de débarquement [drapeaux croisés] (pas dans les listes de paie):

Shore Signal Service [drapeaux croisés] (pas dans les listes de paie):

Officier marinier [couronne ci-dessus]

Télégraphiste sans fil : [ailes]

1re classe [couronne au-dessus, étoile au-dessous]

2e classe (chef et maîtres) [couronne ci-dessus]

2e classe (autres cotes) [étoile au-dessus, deux en dessous]

3e classe [étoile ci-dessus, étoile ci-dessous]

Opérateur formé (W ./ T.) [ étoile ci-dessus]

Service sans fil à terre [Ailes] (pas dans les listes de paie)

Officier marinier [couronne ci-dessus]

Allocation de magasin d'approvisionnement

Allocations de télémétrie dans les sous-marins

Cliquez pour la page 33 dans « Annexe à la liste de la marine »

Détecteur de sous-marin [harpon et bobine traversés par un éclair] :


Contenu

Au cours des années 1920, la RAN a tenté d'obtenir le soutien du gouvernement pour une Fleet Air Arm australienne, vaguement calquée sur le Royal Naval Air Service et son successeur contrôlé par la Royal Air Force, la Fleet Air Arm. [2] Cela a été approuvé dans le cadre des améliorations apportées à l'armée australienne, mais l'opposition de la Royal Australian Air Force (RAAF) a incité le Cabinet à dissoudre l'organisation en janvier 1928, peu de temps après sa création. [3] La RAAF a assumé la responsabilité de l'aéronavale, qui consistait principalement en des avions amphibies pilotés par le 101 Flight RAAF (et ses successeurs, le 5 Squadron, puis le 9 Squadron) à partir des croiseurs de la RAN et de l'hydravion HMAS. Albatros. [4]

Les succès de l'aéronavale pendant la Seconde Guerre mondiale ont ravivé l'idée d'une force aérienne contrôlée par la RAN, avec des suggestions selon lesquelles l'Australie fournirait le personnel nécessaire pour exploiter un porte-avions britannique et les escadrons attachés exprimés en 1944, bien que l'offre ait été retirée au milieu de 1945 parce que de pénurie de main-d'œuvre. [5] Un examen par le Comité de défense du gouvernement australien tenu après la Seconde Guerre mondiale a recommandé que les forces d'après-guerre de la RAN soient structurées autour d'un groupe de travail incorporant plusieurs porte-avions. [6] Les plans initiaux prévoyaient trois transporteurs, dont deux actifs et un troisième en réserve, bien que des coupures de financement aient conduit à l'achat du Majestueux transporteurs légers de flotte de classe, Majestueux et Terrible de la Royal Navy en juin 1947. [7] Une Fleet Air Arm a été créée le 3 juillet 1947 par le Commonwealth Defence Council pour exploiter des avions à partir de ces deux porte-avions, et également maintenir deux anciennes bases de la Royal Australian Air Force comme installations de soutien : celles-ci sont devenues HMAS Albatros à Nowra, Nouvelle-Galles du Sud, et HMAS Nirimba à Schofields, Nouvelle-Galles du Sud. [8] Comme Terrible était le plus proche des deux navires à l'achèvement, la construction a été terminée sans modification majeure. [9] Le navire a été mis en service dans le RAN en tant que HMAS Sydney le 16 décembre 1948. [10] Sydney Le voyage inaugural de s a vu la livraison des deux premiers escadrons exploités par la Fleet Air Arm : le 805 Squadron avec Hawker Sea Furies et le 816 Squadron avec Fairey Fireflies. [11] Les deux escadrons ont fonctionné comme 20ème Carrier Air Group (CAG). [11] Sydney retourna en Angleterre en 1950 pour récupérer le 21e CAG : 808 et 817 escadrons, avec des Sea Furies et des Fireflies, respectivement. [12]

Pendant la guerre de Corée, Sydney a été déployé dans les eaux coréennes à la fin de 1951, avec un CAG de guerre de 805, 808 et 817 escadrons embarqués. [13] La Fleet Air Arm a joué un rôle de frappe, de soutien au sol et d'escorte pendant le déploiement, qui a vu trois pilotes RAN tués et un quatrième grièvement blessé, tandis que treize avions ont été perdus. [14] Neuf d'entre eux ont été abattus par l'artillerie flak nord-coréenne, avec des avions endommagés par la flak à au moins quatre-vingt-dix autres occasions. [15] Les quatre autres ont été perdus dans des accidents de pont, ou se sont écrasés à cause du mauvais temps. [14] Pendant ce temps, Majestueux subissait des améliorations majeures pendant la construction pour exploiter des avions à réaction, y compris l'installation d'un poste de pilotage incliné, d'une catapulte à vapeur et d'une aide à l'atterrissage à miroir. [16] Pour permettre au RAN de fonctionner comme une force à deux transporteurs tout en Majestueux a été achevé, la Royal Navy a prêté le porte-avions léger de classe Colossus HMS Vengeance au RAN à la fin de 1952. [17] Vengeance est arrivé en Australie avec trois hélicoptères Bristol Sycamore pour la Fleet Air Arm. [18] Bien qu'ils ne soient pas les premiers hélicoptères à faire leur service militaire en Australie (ce titre appartenant à un Sikorsky S-51 de la Royal Australian Air Force), les Sycomores ont formé le premier escadron d'hélicoptères militaires australiens et ont incité à la création du premier hélicoptère australien. école de pilotage. [18]

Vengeance a été renvoyé au Royaume-Uni en 1955, avec l'équipage transféré à Majestueux, qui a été commissionné dans le RAN en tant que HMAS Melbourne le 28 octobre 1955. [19] Le nouveau porte-avions livra de nouveaux appareils à la Fleet Air Arm : le chasseur-bombardier de Havilland Sea Venom pour les 805 et 808 escadrons, et l'avion anti-sous-marin Fairey Gannet à turbopropulseur pour les 816 et 817 Escadrons. [16] Ces avions devaient devenir obsolètes à la fin des années 1950, et la RAN envisagea d'acheter des avions modernes de conception française ou italienne, qui étaient plus petits que les développements britanniques et mieux adaptés aux opérations de porte-avions légers. [20] À la fin des années 1950, avec Sydney désarmé du service et réaménagé en transport de troupes, il a été décidé que l'aviation navale à voilure fixe serait remplacée par une force de 27 hélicoptères anti-sous-marins Westland Wessex, pour opérer à partir de Melbourne. [21] Cette décision a été annulée en 1963, avec l'avion anti-sous-marin Grumman S-2E Tracker et l'avion de chasse McDonnell Douglas A-4G Skyhawk commandé pour la Fleet Air Arm. [22] Bien que Melbourne et son groupe aérien n'ont joué aucun rôle dans la guerre du Vietnam, les aviateurs de la marine australienne ont participé à l'action dans le cadre du Royal Australian Navy Helicopter Flight Vietnam (une composante de l'unité militaire expérimentale conjointe australo-américaine) et du détachement RAN, 9 Squadron Vietnam (attaché à 9e Escadron de la RAAF). [23]

En 1972, les hélicoptères Wessex de la Fleet Air Arm ont été remplacés par des hélicoptères anti-sous-marins Westland Sea King, bien qu'un petit nombre de Wessex aient continué à servir dans des rôles utilitaires et de recherche et sauvetage. [24] Melbourne est resté en service jusqu'à la mi-1982, quand il a été placé en réserve. [25] Le gouvernement australien avait initialement prévu d'acheter le HMS Invincible de la Royal Navy et exploitent des Harriers et des hélicoptères d'elle, mais les Britanniques ont retiré l'offre après la performance du navire dans la guerre des Malouines, et l'élection de 1983 du Parti travailliste australien a vu l'annulation des plans de remplacement Melbourne. [26] [27] Sans porte-avions, l'aviation à voilure fixe embarquée dans la RAN a pris fin le 30 juin 1983 avec le déclassement de plusieurs escadrons, et de nombreux pilotes de la RAN ont rejoint l'armée et la RAAF, ou ont été transférés dans les branches de l'aviation de marines des autres nations. [28] [29] Les Skyhawks RAN ont été vendus à la Royal New Zealand Air Force et les Trackers ont été retirés du service et vendus à une société privée pour élimination. [30]

Avant d'être vendus, les RAN Tracker ont été transportés depuis des bases terrestres en tant qu'avions de patrouille et de surveillance, et les avions HS 748 ont continué à jouer des rôles de formation et de transport à la guerre électronique après la cession de tous les autres actifs à voilure fixe. [31] Le passage d'escadrons complets embarqués sur porte-avions à des vols à un ou deux hélicoptères opérés à partir de frégates a forcé des révisions du style de gestion et d'organisation de la FAA, les escadrons étant amenés à agir avec une indépendance croissante et les officiers subalternes moins expérimentés prenant plus de responsabilité des activités aéronautiques du navire qui leur est assigné. [32] Au cours des années 1980, l'Eurocopter Ecureuil (Squirrel) et le Sikorsky S-70 Seahawk ont ​​été acquis pour opérer à partir du Adélaïde frégates de classe. [33] Au début des années 1990, ces hélicoptères ont opéré à bord de navires australiens déployés pour soutenir la coalition internationale pendant la guerre du Golfe, ils ont été utilisés pour la surveillance anti-aérienne et la recherche de surface, pour acheminer des équipes d'arraisonnement aux navires interdits et pour assurer la recherche et la détection. capacités de sauvetage. [34] En 1992, des Sea King de la FAA ont été embarqués à bord du HMAS Tobrouk pour l'opération Solace, qui fait partie de l'opération de lutte contre la famine en Somalie. [35]

Au cours des années 1990, la FAA a commandé plusieurs hélicoptères Kaman SH-2G Super Seasprite remis à neuf pour opérer à partir du Anzac frégates de classe dans les rôles anti-sous-marins et anti-surface. [36] Bien qu'ils devaient entrer en service au début des années 2000, les hélicoptères n'étaient opérationnels qu'en 2006, et ont été immobilisés peu de temps après en raison de préoccupations concernant leur navigabilité, leur système de commandes de vol, leur capacité de survie en cas d'accident et leur incapacité à fonctionner par mauvais temps. [36] [37] Les retards et les problèmes avec l'acquisition ont conduit à l'annulation du projet en mars 2008, et les hélicoptères achevés ont été rendus à Kaman. [37] Ces cellules ont ensuite été achetées par la RNZAF pour remplacer leur flotte SH-2 existante. [38]

Depuis 2000, date à laquelle la dernière paire de HS 748 a été retirée, la Fleet Air Arm est une force entièrement à voilure tournante. [39] (I) La Fleet Air Arm est devenue responsable de l'exploitation et de l'entretien de la force d'hélicoptères de la RAN à partir des frégates de la Adélaïde et Anzac classes et des navires amphibies et de soutien de la RAN. [ citation requise ]

Les escadrons de la RAN suivent le même système de numérotation que ceux de la Royal Navy, avec des unités opérationnelles numérotées à partir de 800 et des unités d'entraînement numérotées à partir de 700 :

Escadron Taper Avion Base Rôle Remarques
723e Escadron Rotatif Eurocopter EC135 [40] Nowra Initiative de rétention et de motivation du système de formation des équipages d'hélicoptères II Fournit également l'équipe de démonstration d'hélicoptères RAN
Cloche 429 [41]
725 Escadron Rotatif MH-60R Roméo Seahawk Nowra Formation de conversion (Roméo Seahawk) [42] Réformé 2013 opérationnel 2015
[43]
808 Escadron Rotatif MRH-90 Taïpan [44] Nowra Transport tactique
Escadron 816 Rotatif MH-60R Roméo Seahawk Nowra Vols de petits navires [39]
Escadron 822X drone Scan insitu Eagle Nowra Unité d'essais [45]
Camcopter S-100

Le 723e Escadron était la dernière unité de la Fleet Air Arm à exploiter des aéronefs à voilure fixe, lorsqu'il a retiré sa paire de HS 748 en juin 2000. 2 Trackers jusqu'à sa dissolution en août 1984. [47] Le 816 Squadron était l'une des deux unités à voilure fixe de la FAA, exploitant le Tracker (l'autre étant le 805 Squadron exploitant le A-4 Skyhawk) lorsque le HMAS Melbourne a été désaffecté en 1982. [48]

Une unité volante supplémentaire de la Royal Australian Navy est le Laser Airborne Depth Sounder Flight, basé à Cairns, qui exploite le seul aéronef à voilure fixe restant dans l'inventaire de la RAN. Cette unité n'est cependant pas sous le contrôle opérationnel de la Fleet Air Arm, mais fait plutôt partie du Service hydrographique australien, avec à la fois du personnel RAN et civil. [49]

Entraînement au pilotage Modifier

Le RAN n'est pas responsable de la formation initiale de base et avancée en vol de son nouvel équipage. La formation de base au pilotage est assurée par la Basic Flying Training School à trois services à l'aéroport de Tamworth, tandis que la formation avancée pour les pilotes RAN et la formation pour les observateurs [1] est assurée par la Royal Australian Air Force : [50] [51]

  • La formation avancée des pilotes est assurée par l'école de pilotage n°2 de la base de Pearce de la RAAF.
  • La formation des observateurs est assurée par le 32e Escadron à la base de la RAAF East Sale.

Une fois que le personnel navigant de la RAN a franchi ce processus, il est affecté au 723e Escadron pour une formation de conversion en hélicoptère, avant de rejoindre l'un des deux escadrons opérationnels. Le 725e Escadron a été réformé pour servir d'unité de conversion pour le nouveau MH-60R Romeo Seahawk.
1: ^ Décrit comme « officiers de guerre de l'aviation maritime »

Modification actuelle

Depuis 2000, date à laquelle la dernière paire de HS 748 a été retirée, la Fleet Air Arm est une force entièrement à voilure tournante. [39] L'avion le plus nombreux dans l'inventaire actuel de la FAA est le MH-60R Romeo exploité par le 816 Squadron, qui fournit des vols de petits navires vers le Adélaïde classe (jusqu'à 2 avions) et Anzac classe (1 avion). Ceux-ci entreprennent de nombreuses missions, y compris la guerre anti-surface et anti-sous-marine. Le MRH-90 Taipan a remplacé le Westland Sea King dans les rôles de transport tactique et de soutien logistique avec le 808e Escadron [52] opérant à partir des navires de soutien amphibie de la RAN. Au total, six de ces avions sont détenus et exploités par la RAN, tandis que sept autres sont partagés avec l'armée. [53] La défense aérienne de la flotte est principalement la tâche du Hobart destroyers lance-missiles de classe, armés du SM-2 Standard SAM ceux-ci sont soutenus lorsque cela est possible par les F/A-18 Hornet de la RAAF. [ citation requise ]

Avion Origine Taper Une variante En service Remarques
Patrouille maritime
Bombardier Dash 8 Canada Levé hydrographique 1 [54] Opéré par LADS Flight
SH-60 Seahawk États Unis ASW / SAR MH-60R 24 [55]
MRH-90 Taïpan Union européenne Transports / SAR 6 [54]
Avion d'entraînement
Cloche 429 États Unis entraîneur de giravion 3 [54]
Eurocopter EC135 Allemand entraîneur de giravion 15 [54] Partagé avec l'armée

Plans antérieurs Modifier

Dans le Livre blanc sur la défense de 2009, Défendre l'Australie au siècle de l'Asie-Pacifique : Force 2030, le gouvernement a déclaré que la RAN avait besoin de 24 nouveaux hélicoptères de combat naval d'ici 2014, pour remplacer les Seahawks et compenser l'acquisition annulée de Super Seasprite. [52] [56] L'exigence prévoyait un hélicoptère capable à la fois de la guerre anti-sous-marine et anti-surface, ainsi que des rôles de recherche et de sauvetage et de transport de troupes (principalement des parties d'arraisonnement). [57] Deux avions ont été considérés : la variante d'hélicoptère de frégate de l'OTAN du NH90 et le MH-60 Romeo, une version du Sikorsky SH-60 Seahawk. [56] En déterminant un remplacement, il a été considéré que le NFH-90 avait 80% de points communs avec le RAN et l'Armée MRH-90, et toutes les cellules pouvaient être assemblées dans des installations existantes dans le Queensland. De plus, la construction en fibre composite résistante à la corrosion du type a été évaluée comme offrant une meilleure capacité de survie en cas d'écrasement en mer. Cependant, le type n'était devenu opérationnel qu'en 2010, bien qu'il ait été en commande auprès de plusieurs marines européennes auparavant. [57] En revanche, le MH-60 Romeo était opérationnel avec la marine des États-Unis depuis la fin de 2005, et la similitude avec les Seahawks existants de la RAN réduirait la formation de refamiliarisation pour les pilotes et le personnel de maintenance, la cellule a moins d'intérieur espace que le NFH-90 pour la même taille externe approximative. [57] En octobre 2009, le RAN recommandait le MH-60 Romeo, car ils seraient moins chers et moins risqués sur le plan technologique. [58] Le 1er juin 2011, le ministre de la Défense Stephen Smith a annoncé que le MH-60 Romeo avait été choisi et que les 24 hélicoptères seraient livrés entre 2014 et 2020. [59]

Selon les plans actuels, la Marine royale australienne Canberra les navires amphibies de classe peuvent accueillir jusqu'à dix-huit hélicoptères. [60] Bien que les navires soient potentiellement capables d'exploiter des aéronefs à voilure fixe STOVL, comme le F-35B Lightning et le V-22 Osprey, l'exploitation d'aéronefs à voilure fixe n'était pas un critère d'appel d'offres, et malgré de nombreuses suggestions, le Le gouvernement australien a indiqué qu'il n'avait pas l'intention d'acheter des aéronefs à voilure fixe pour que la Fleet Air Arm puisse opérer à partir de la Canberra classer. [61] [62] [63] Cependant, en 2014, tant Tony Abbott, le Premier ministre, que David Johnston, le ministre de la Défense ont indiqué que le Livre blanc sur la défense de 2015 pourrait potentiellement envisager l'achat d'un certain nombre d'avions F-35B. dans le cadre de la dernière tranche de commandes de F-35 pour l'Australie. [64] À la mi-2015, à la suite d'éléments de preuve présentés à un comité du Sénat australien dans lequel le ministère de la Défense a reconnu qu'il y aurait des coûts importants à adapter les deux Canberra-classe de navires pour exploiter le F-35B, le plan a été retiré de la liste des propositions qui seraient incluses dans le prochain livre blanc du gouvernement sur la défense. [65]

Retraité Modifier

Des exemples de nombreux aéronefs exploités par la Fleet Air Arm sont exposés au Fleet Air Arm Museum du HMAS Albatros


Historique de l'unité : Fleet Air Arm

La Fleet Air Arm est la branche de la Royal Navy responsable de l'exploitation de l'avion.

Le Royal Naval Air Service (RNAS) a été créé en janvier 1914 sous la direction du Département de l'air de l'Amirauté. Au début de la Première Guerre mondiale en août, il avait plus d'avions sous son contrôle que le Royal Flying Corps (RFC) de l'armée. Les principaux rôles du RNAS étaient la reconnaissance de la flotte, la patrouille des côtes pour les navires et les sous-marins ennemis, l'attaque du territoire côtier ennemi et la défense de la Grande-Bretagne contre les raids aériens ennemis.En avril 1918, le RNAS, qui comptait à cette époque 67 000 officiers et hommes, 2 949 avions, 103 dirigeables et 126 stations côtières, fusionna avec le RFC pour former la Royal Air Force.

Le 1er avril 1924, la Fleet Air Arm de la Royal Air Force a été formée, englobant les unités de la RAF qui embarquaient normalement sur des porte-avions et des navires de combat. Le 14 mai 1937, la Fleet Air Arm a été rendue au contrôle de l'Amirauté sous le prix Inskip. Au début de la Seconde Guerre mondiale, la Fleet Air Arm se composait de 20 escadrons avec seulement 232 avions. À la fin de la guerre, l'effectif de la Fleet Air Arm était de : 59 porte-avions, 3 700 avions, 72 000 officiers et hommes et 56 bases aériennes.

Après la guerre, la FAA a été confrontée à la difficulté de faire voler des avions à réaction à partir de porte-avions. Les avions à réaction de l'époque étaient considérablement moins efficaces à basse vitesse que les avions à hélice, mais les avions à hélice ne pouvaient pas combattre efficacement les jets à grande vitesse. La FAA a embarqué son premier jet, le Sea Vampire, à la fin des années 40. Le Sea Vampire était lui-même le premier jet à avoir décollé et atterri sur un porte-avions. L'Air Arm a continué avec des avions à hélices de grande puissance aux côtés des nouveaux jets, ce qui a terriblement réduit la puissance de la FAA pendant la guerre de Corée. Néanmoins, les jets n'étaient pas encore totalement supérieurs aux avions à hélices et un vol d'attaque au sol Hawker Sea Furies a abattu un MiG-15 et endommagé d'autres en un seul engagement.

À mesure que les jets devenaient plus gros, plus puissants et plus rapides, ils avaient besoin de plus d'espace pour décoller et atterrir. L'US Navy a simplement construit des porte-avions beaucoup plus gros. La Royal Navy fit construire et achever quelques gros porte-avions après la fin de la guerre, mais une solution plus « naturelle » fut recherchée. Cela a conduit à l'introduction de l'avion Hawker Siddeley Harrier VTOL, qui pouvait être utilisé efficacement à partir de n'importe quelle taille de navire. Les coupes de défense dans les forces armées britanniques au cours des années 1960 ont conduit à l'annulation pure et simple de tous les porte-avions de la Royal Navy, mais par un tour de passe-passe, une nouvelle série de porte-avions de la taille d'un croiseur, la classe Invincible, a été construite et équipée du Sea Harrier. . Aujourd'hui, le Harrier constitue la base des forces de frappe à voilure fixe de la RN.

Les hélicoptères sont également devenus d'importants véhicules de combat à part entière à partir des années 1960. Au début, ils étaient employés sur les porte-avions aux côtés des aéronefs à voilure fixe, mais au fil du temps, ils ont également été déployés sur la plupart des navires plus petits. Aujourd'hui, au moins un hélicoptère se trouve sur tous les navires de la taille d'une frégate ou plus. Les guêpes et les harriers des mers ont joué un rôle actif dans le conflit des îles Falkland en 1982, tandis que les hélicoptères Lynx ont joué un rôle d'attaque important contre les patrouilleurs irakiens lors de la guerre du Golfe de 1991 et le commando Sea Kings a aidé à réprimer les forces rebelles en Sierra Leone.

En 2000, la force Sea Harrier a été fusionnée avec la flotte Harrier GR7 de la RAF pour former Joint Force Harrier. La Fleet Air Arm a commencé à retirer le Sea Harrier du service en 2004 avec le démantèlement du 800 NAS. 801 NAS dissous le 28 mars 2006 à RNAS Yeovilton (HMS Heron). Le NAS 800 se reforme avec le Harrier GR9. Une fois celui-ci pleinement opérationnel, le 801 NAS se reformera ensuite avec le Harrier.

La Royal Navy prévoit de remplacer la force Harrier par le STOVL F-35B Lightning II à partir de 2012. Ces nouveaux avions fonctionneront à partir de la nouvelle classe Queen Elizabeth de la Marine, qui devraient être presque trois fois plus grandes que les transporteurs actuels et exploiter 48 F -35s.


Facebook

Le de Havilland Sea Vixen était basé sur un cahier des charges d'un chasseur tout temps établi en 1946. En avril 1949, neuf prototypes furent commandés par la RAF et quatre par la RN. la RAF a finalement favorisé le Javelin, et après quelques discussions en 1953, le DH110 a été modifié pour répondre aux exigences navales actuelles.
110 FAW.1 (par coïncidence) furent commandés, le premier livré au 700Y au RNAS Yeovilton en novembre 1957. Le MkI fut utilisé par les 766, 890, 892, 893 et ​​899 Naval Air Squadrons.

L'album contient des images de DH110, de prototypes et d'autres avions importants. L'histoire du Sea Vixen Mk2 continue dans un autre album.

Ma page d'histoire officieuse de la FAA

Mes remerciements à la page ACORN FB pour avoir mis en avant ce film intéressant sur la vie et les opérations à bord du HMS Invincible.

Diffusé pour la première fois en 1992 - le langage du présentateur est parfois simpliste, souvent provocateur - mais le documentaire complet qui en résulte est complet et (si vous négligez ce qui précède) informatif pour son public cible, le grand public.

YOUTUBE.COM

Programme TV HMS Invincible 1992

Ma page d'histoire officieuse de la FAA

18 juin 1962 Alec Ogilvy CBE, ancien commandant d'escadre RNAS, pionnier de l'aviation et inventeur de l'indicateur de vitesse de l'air (ASI) est décédé à l'âge de 80 ans.

Alexander Ogilvy est né le 8 juin 1882 à Marylebone. Formé à la Rugby School et à Cambridge, il devient membre de l'Aeronautical Society en 1901 (aujourd'hui RAeS). Il s'est lié d'amitié avec les frères Wiright. Après avoir assisté à la démonstration de vol de Wilbur au Mans en 1908, il commanda l'un de leurs avions, le second étant construit sous licence au Royaume-Uni par les frères Short, apprenant lui-même à voler dans un planeur avant l'arrivée du biplan motorisé.

Alec a rejoint le Royal Aero Club et a reçu le certificat d'aviateur n°7. Il a participé à un certain nombre de premières compétitions de vol, et à une occasion H.G Wells a volé en tant que passager.

En novembre 1909, Alec avait breveté sa conception d'un ASI, qui a été affiné et adapté à l'avion de Frank McClean pour son expédition sur le Nil, du Caire à Khartoum, en 1914. Au printemps 1915, il a été mis en service dans le RNAS en tant que Commandant d'escadron et nommé à la Naval Flying School à Eastchurch. Le 5 avril 1916, il prend le commandement du dépôt de réparation d'avions à Dunkerque et est promu Wing Commander par intérim en décembre 1916.

Il devint plus tard chef de la conception des aéronefs au département aérien de l'Amirauté et fut le seul survivant des six prototypes embarqués Handley Page V1500 E4104 lorsqu'il s'écrasa à Golders Green le 8 juin 1918, alors qu'il volait en tant que passager (les quatre moteurs en la coupure du V1500 peu de temps après le décollage. À une hauteur d'environ 7 à 800 pieds, le pilote a tenté de faire demi-tour vers l'aérodrome de Cricklewood, mais a décroché et a filé)

Il a été transféré à la RAF lorsque le RNAS et le RFC ont fusionné en avril 1918 et a reçu le grade de lieutenant-colonel.

Il a démissionné de l'Air Board en 1919 et a travaillé comme ingénieur consultant avant de déménager en Australie. Il est retourné au Royaume-Uni dans les années 1930 et a passé ses dernières années à vivre dans la New Forest, où il est décédé en 1962.


Officiers de la flotte aérienne dans le désert - Histoire

1945-2008 - Listes des pertes de la Royal Navy et des marines fédérales
Recherche et compilation par Don Kindell

3 SEPTEMBRE - 31 DÉCEMBRE 1945 - dans la date, l'ordre du nom du navire/de l'unité et de l'amp

HMS Swiftsure, croiseur léger (Photos de la Marine, cliquez pour agrandir)

Remarques:

(1) Informations sur les victimes dans l'ordre - Nom, prénom, initiale(s), grade et partie du service autre que RN (RNR, RNVR, RFR, etc.), numéro de service (qualifications uniquement, également si Dominion ou Indian Marines), (sur les livres d'un autre navire/établissement à terre, O/P au passage), Destin

(2) Cliquez pour les abréviations

(3) Cliquez pour les listes de nom dans la page d'accueil des victimes

(pour obtenir des informations sur le navire, accédez à la page d'accueil de l'histoire navale et saisissez le nom dans la recherche sur le site)

Lundi , 3 septembre 1945

Dalhousie (RIN), Karachi

SHEIKH, Naqua J, Deck Tindal, 78735 (RIN), décédé

FAA, 757 Sqn, Valluru, Madras, Inde, chantier de réparation d'avions, accident d'avion

BEDDOE, Thomas A C, Ty/Sub Lieutenant (A), RNVR , tué

Frontenac, bateau à vapeur

LAVERTY, James H, matelot de 2e classe, D/JX 314736 (président III, O/P), DOWS

Glenearn, infanterie de navire de débarquement

GOWING, Kenneth, matelot, RNPS, LT/JX 544407, accidenté, tué

Héron, Yeovilton RNAS

FOSTER, William G, Air Artificer 4c, L /FX 78301, maladie, décédé

Swiftsure, croiseur léger

MARSHALL, George B, matelot de 2e classe, C/JX 6155123, accident, DOW

Mardi , 4 septembre 1945

Bentley, frégate

CARLILE, Leonard, Stoker 1c, C/KX 597143, accident de la route, tué

Europe, nid de moineau, Lowestoft

LARSEN, Trygve, chef mécanicien, RNPS, LT/KX 124748, maladie, décédé

Fossbeck, navire de dépôt de flèche, Cardiff

PERRINS, Frederick T, Act/Leader Stoker, R/KX 153465, accident, DOWS

Lévis (RCN), frégate

WORTMAN, Robert C, matelot de 2e classe, V/53851 (RCNVR), décédé

Quadrant, destructeur

WOOD, Jack, Stoker Petty Officer, P/KX 87946, maladie, décédé

Victoire, Portsmouth

SPINKS, William, matelot de 2e classe, P/JX 289535, accidenté, est décédé

Mercredi , 5 septembre 1945

FAA, 762 Sqn, Goldcrest, RNAS, Pembrokeshire, Pays de Galles, accident d'avion

GRIMSDALE, Richard, Ty/Lieutenant (A), RNVR, MPK

Falmouth, frégate

CRAIG, William J, matelot de 2e classe, P/JX 323451, MPK

Matiana, navire d'hébergement, Addu Atoll

PAXTON, George W, lieutenant, RM Engineers, maladie post-décharge, est décédé

Base de Prévost (RCN), London, Ontario

HOLMES, Richard C, Lieutenant, RCNVR, est décédé

Swiftsure, croiseur léger

HOPKINS, Samuel, matelot de 2e classe, C/JX 407266, accident, DOW

Vindex, transporteur d'escorte

LEWIS, Jack, matelot de 2e classe, P/JX 630174, malade, décédé

York (RCN), base, Toronto, Ontario

JAMES, Charles, Chef Stoker, A/2013 (RCNR), décédé

jeudi , 6 septembre 1945

Mayina, camp de transit et d'attente, Chatham Camp, Colombo

MERRINGTON, Paul A, matelot de 3e classe, P/JX 658814, incendie, DOWS

Swiftsure, croiseur léger

SCOTT, David S, matelot de 2e classe, C/JX 657933, accident, DOW

vendredi , 7 septembre 1945

5 Reg maritime, RA

MACMILLAN, Neil, Lance Bombardier, RA, 1596536, MPK

Givenchy (RCN), RCN Dockyard, Esquimalt, Colombie-Britannique

GIBBONS, George F, chef Stoker, X/21024 (RCN), est décédé

Nelson, cuirassé

MILIKEN, Frank A, major, RM, accident, décédé

Division RM Chatham

RUSSELL, Thomas H, Marine, CH/23263, maladie, décédé

samedi , 8 septembre 1945

Capilano (RCN), frégate

BURKE, Gerald T, assistant principal des magasins, V/27831 (RCNVR), est décédé

FAA, 768 Sqn, Râle des genêts, Ballyhalbert, Co Down, RNAS, crash aérien

MCGARRY, Frank W, lieutenant (A), RCNVR, tué

Garuda, Coimbatore, Inde, chantier de réparation d'aéronefs

MCCANN, Edward, Marine, PLY/X 107292, DOWS

Dépôt de personnel Golden Hind, Sydney, NSW, RN

TATE, George R, officier marinier, P/JX 144077, DOWS

Héron, Yeovilton RNAS

KELLY, James W V, premier maître d'air (E), L/FX 92301, accident de la route, tué

Lanka, Colombo/Trincomalee, base

SMITH, Charles, Matelot, RNR (PS), LT/X 19867 A, maladie, décédé

dimanche , 9 septembre 1945

Akbar (RIN), dragueur de mines

PILLAI, S (initiale seulement) C, matelot de 2e classe, 11293 (RIN), décédé

Apollon, mouilleur de mines

DIAMOND, John G T, matelot de 2e classe, C/JX 352646, malade, décédé

Collingwood, Fareham, Portsmouth, établissement de formation

WHITE, Edgar J, télégraphiste, P/JX 252372, maladie, est décédé

Hamla (RIN), Bombay, base d'approvisionnement

MAULA, Bakhsh, matelot de 2e classe, 102250 (RIN), décédé

Nabberley, Ludham/Bankstown, NSW, base aéronavale mobile

BALL, Reginald E, mécanicien de l'air (E) 2c, FAA/FX 590949, DOWS

Stadacona (RCN), Halifax, Nouvelle-Écosse, dépôt de la MRC, caserne, établissement d'entraînement

SAUNDERSON, Donald B, Lieutenant (S), RCNVR, est décédé

Lundi , 10 septembre 1945

680e Flottille LCA

GOULD, Percy J, sergent, RM, CH/X 101652, MPK

Badger, Harwich, base de déminage

GLOVER, Thomas A, Supply Chief Petty Officer, C/MX 61028, maladie, décédé

Glendower, Pwllheli, établissement de formation des marins

MOLYNEUX, Harry, matelot de 3e classe, P/JX 642509, maladie, décédé

Sultan, Portsmouth, navire de formation/dépôt

PHILPOTT, Ronald, matelot de 3e classe, C/JX 260594, en tant que prisonnier de guerre, est décédé

Mardi , 11 septembre 1945

Afrikander, Simonstown, Afrique du Sud, base

WEBB, William J, artificier en chef de la salle des machines, D/M 60170, maladie, décédé

Bragance, Bombay, base RN

BROWN, James, Stoker 1c, P/KX 179612, maladie, décédé

Birmanie RNVR

Francis,R (initiale uniquement), Stoker 1c, 1072 (Burma RNVR), MPK (de Gordon Hudson, via Twitter, octobre 2015 - Ronald Francis, tué par un requin alors qu'il nageait à bord du navire)

Cerberus (RAN), Williamstown, Vic, établissement/base de formation RAN

LEOD, Francis J, matelot de 3e classe 2c, PM 8542 (RANR), maladie, décédé

Golden Hind, Sydney, NSW, dépôt de personnel RN

MURPHY, Norman, Marine, PO/X 114752, DOWS

Holm Sound, navire de réparation

DALEY, Arthur G, monteur d'air (A), FAA/FX 596379, DOWS

Ladava (RAN), Milne Bay, Nouvelle-Guinée, base RAN, crash aérien

LIDDELL, Gordon, cuisinier (O), B 5058 (RANR), tué

Pelandok, Singapour, établissement de formation et dépôt pour les notations malaises

ABDUL, Wahab B S, matelot de 1re classe, MN 316 (section malaise), en tant que prisonnier de guerre, est décédé

Premier, transporteur d'escorte, crash aérien

OLIPHANT, Thomas A, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, tué

Mercredi , 12 septembre 1945

Drake IV, Devonport, base comptable

DRAKE, Elfred C, télégraphiste de premier plan, D/JX 145132, en tant que prisonnier de guerre, DOWS

FAA, 799 Sqn, Daedalus, Lee sur Solent RNAS, crash aérien

WALSH, Herbert, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, tué

Travancore (RIN), chalutier

SIQUEIRA, L (initiale seulement), Steward, 73051 (RIN), décédé

jeudi , 13 septembre 1945

Diadème, croiseur léger

FORBES, Ian G, chirurgien lieutenant, RNVR, maladie, décédé

LST.360, réservoir de navire de débarquement

TUHURU, John T H T, matelot de 2e classe, 8990 (RNZN), maladie, décédé

Québec

WRIGHT, Albert C, matelot de 2e classe, P/JX 421452, accident, DOWS

ggg

vendredi , 14 septembre 1945

Fremantle (RAN)

MCLAUCHLAN, Kevin D, matelot de 2e classe, B 2253 (RANR), noyade, décédé

Raleigh

WHITEHEAD, George R, apprenti artisan électricien, MX 766813, maladie, décédé

Saunders

ALCROFT, Ernest, artificier de la salle des machines 3c, P/MX 78787, maladie, décédé

Force navale sud-africaine

KERSTOFFEL, H (initiale seulement), Stoker, 72310 (SANF), décédé

Victoire, Portsmouth

BAILEY, William G, premier maître, P/J 22778, maladie, décédé

samedi , 15 septembre 1945

Drake II

SMITH, Stanley, mécanicien de salle des machines 4c, D/MX 95102, maladie, décédé

FAA, 771 Sqn, Humming Bird, accident d'avion

BENTLEY, Lawrence G, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, tué

Mayina

OSBORNE, Albert D, matelot, RNPS, LT/JX 372636, DOWS

ML.113 (RIN)

MURUGESAN, (pas de prénom indiqué), Ordinaire Topass, 28869 (RIN), décédé

dimanche , 16 septembre 1945

Libellule

WILLIAMSON, John, matelot de 2e classe, P/JX 190366, DOWS

Laine

HURLEY, Patrick P, Blacksmith 3c, C/MX 59900, accident de la route, tué

Lundi , 17 septembre 1945

Apollon

AUSTIN, Carlton, matelot de 2e classe, C/JX 351908, DOWS

Bambara

RICHMOND, Ernest, chef mécanicien de l'air (E), L/FX 107684, maladie, décédé

Budé

LYTH, Reginald, matelot de 2e classe, P/JX 274725, DOWS

Falmouth

MULOCK-BENTLEY, Mark C, matelot de 3e classe, 586661 V (SANF), noyade, décédé

Foliot

MACARTHUR, Alexander, matelot de 2e classe, P/JX 385947, maladie, décédé

Biche dorée

INGHAM, Nora P, 2e officier, WRNS, maladie, décédée

Hélicon

MCCOY, John, matelot, RNPS, LT/JX 242118, MPK

Hoghly (RIN)

DAWAL, Lama B B, intendant, 75923 (RIN), décédé

Persée, accident d'avion

BATLEY, Francis W Y, Lieutenant (E), MPK

Vindex

RUSSELL, William, compagnon de charpentier, 230601 NAP , MPK

Mardi , 18 septembre 1945

Sittelle, crash aérien au Royaume-Uni

CLARKE, George F, lieutenant (A), RCNVR, tué

moissonneuse

COPE, Hilary A R H, matelot de 1re classe, P /JX 521981, DOWS

Victoire, Portsmouth

DOWDESWELL, Jack, matelot de 1re classe, P/JX 290471, maladie, décédé

Mercredi , 19 septembre 1945

Nil

PAELLA, Maurice R, Major, RM, accident de la route, décédé

Seymour

BURKE, Thomas W H, Stoker 1c, D/KX 127840, maladie, décédé

jeudi , 20 septembre 1945

LCT.495

ACIER, Lawrence A, Stoker 1c, D/KX 526100, MPK

Mayina

FOUNTAIN, Terence, Sick Berth Attendant, P/MX 555625, maladie, décédé

Plym

MACNAUGHT, Alexander I, Intendant de l'officier marinier/maître, D/LX 24178, DOWS

vendredi , 21 septembre 1945

Birmanie RNVR

OHN, Thein, Artificier de la salle des machines, 2124 (Birmanie RNVR), MPK

Pingouin (RAN)

RODDA, Norman H, matelot de 2e classe, PM 2270 (RANR), maladie, décédé

Plym

PAINE, Frederick G, Stoker 1c, D/KX 155772, DOWS

samedi , 22 septembre 1945

Europe

SHANLEY, Daniel, Stoker, RNPS, LT/KX 135118, tués

Madang (RAN)

EITZEN, Dudley E, matelot de 2e classe, PA 3882 (RANR), maladie, décédé

Victoire, Portsmouth

SMITH, Sidney C, officier marinier, P/J 102919, maladie, décédé

dimanche , 23 septembre 1945

Prince Noir

FENWICK, James E, matelot de 3e classe, P/JX 648948, DOWS

Découverte (RCN)

CAMPBELL, George R, Cook (S), V/73004 (RCNVR), décédé

Génie RM, 2e Bataillon

SHARP, Bernard S, Marine, RME 16951, accident de la route, décédé

York (RCN)

BETEAU, Howard G, matelot de 2e classe, V/22776 (RCNVR), décédé

Lundi , 24 septembre 1945

Australie (RAN)

DUNN, Albert J W, Stoker Petty Officer, 16561 (RAN), noyade, décédé

Coverley

GREGSON, Patrick, matelot, RNPS, LT/JX 277496, DOWS

Dalhousie (RIN)

SIDIQ, Ahmad, Sukhani, 77403 (RIN), décédé

Empire Arquebus, bateau à vapeur

ALLEN, Harry P, Ty/Act/Sub Lieutenant (E), RNVR, maladie, décédé

Biche dorée

INGRAM, Frederick W, chef Yeoman des transmissions, C/J 55390, maladie, décédé

Nil

ANDREWS, John C, Stoker, D/KX 156394, DOWS

BELFORD, Adam H, Stoker 1c, D/KX 151247, DOWS

Président

WAKE-WALKER, Sir William F, amiral, maladie, décédé

Shrapnel

YATES, John, mécanicien, RNPS, LT/KX 128701, accident, est décédé

Stadacona (RCN)

WILKINSON, William H, mécanicien, V/22426 (RCNVR), décédé

Mardi , 25 septembre 1945

Gange

GRECIAN, Francis, artificier de la salle des machines 4c, C/MX 660266, maladie, décédé

Lanka

MOXLEY, Margaret E, WRNS, 65423, DOWS

Northney III

MERRICK, Thomas, Matelot de 1re classe, P/J 99661, maladie, décédé

Marine royale

NICKALLS, Tom P, aviateur principal, FAA/FX 95612, est décédé

STONEHOUSE, Frederick W, matelot de 3e classe, P/J 22061, tué

Sandhurst

MCCANN, Frederick J, matelot de 2e classe, C/J 78618, maladie, décédé

Westcliff,

HARRIS, Thomas E, sergent, RM, PLY/X 101855 maladie

Mercredi , 26 septembre 1945

Birmingham

PENN (parfois répertorié comme RENN) , Ronald V, chef de musique, RMB/X 268, maladie, décédé

cyclope

HUGHES, Robert, premier signaleur, C/J 69521, maladie, décédé

Europe

MCLENNON, Alister J, ingénieur, RNPS, LT/KX 131850, maladie, décédé

Landrail

ELLWOOD, Frederick J, matelot de 2e classe, D/JX 172000, maladie, décédé

Traqueur

WILSON, Charles B, assistant steward, T 124 X R/259006, maladie, décédé

jeudi , 27 septembre 1945

FAA, 757 Sqn, Rajaliya, accident d'avion

WARD, John P, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, MPK

Étoile (RCN)

SKINNER, Eric M, télégraphiste, V/992 (RCNVR), décédé

Tana

ANDERSEN, George C, Ty/Lieutenant (A), RNR, accident de la route, décédé

vendredi , 28 septembre 1945

khédive

MATTHEWS, Ernest W, matelot de 2e classe, D/JX 419194, maladie, décédé

Minos

BAKER, Ernest G, Ty/Lieutenant Commandant, RNR, maladie, décédé

samedi , 29 septembre 1945

Circars (RIN)

DOJAH, J (initiale seulement), Deck Serang, 71207 (RIN), décédé

Naden (RCN)

COLE, William A, premier maître, 3559 (RCN), décédé

dimanche , 30 septembre 1945

Collingwood

WIELIRD, P (initiale seulement), Petty Officer Telegraphist, 11578 (RNethN), accident de la route, décédé

Cranstoun

MCBETH, William S, matelot de 2e classe, D/JX 285641, maladie, décédé

Dalhousie (RIN)

NORONHA, E (initiale seulement), Leading Stoker, 7472 (RIN), décédé

Odyssée

LINDOP, Richard H, Lieutenant Commandant (S), RNR, accident de la route, décédé

Président III

HARRISON, Raymond, matelot de 2e classe (DEMS), P/JX 701460, maladie, décédé

Hôpital RN Haslar

TELFORD, Tom, préposé à l'amarrage des malades, P/MX 638523, DOWS

Sterne

HOOD, James F, Marine, PO/X 118811, maladie, décédé

Lundi , 1 octobre 1945

FAA, 703 Sqn, Daedalus, accident d'avion

HARROP, James K, Ty/Lieutenant (A), RNVR, MPK

Tête de Flamborough

CRAPPER, William, Ty/Act/Leader Stoker, C/KX 91519, DOWS

Chasseur (RCN)

PIPER, Douglas E, matelot de 2e classe, V/56085 (RCNVR), décédé

LCT.462

BOARDMAN, William, Wireman, D/MX 674004, DOWS

Northney

MACKINTOSH, Annie, WRNS, N/WRNS 75222, maladie, décédée

Royal Albert

MITCHELL, John, Marine, PLY/X 102539, DOWS

Mardi , 2 octobre 1945

Akbar (RIN)

MAILAM, Mathai, matelot de 36849 (RIN), décédé

FAA, 803 Sqn, Condor, crash aérien

WADE, Leonard P, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, tués

Groupe (RCN)

HOWELL, Ernest H, Stoker 1c, V/93160 (RCNVR), décédé

Patunga (RIN)

AMRITA, Lal G, électromécanicien 4c, 76517 (RIN), décédé

Château de Pevensey

LONGMAN, Sidney A, Chef Stoker, P/K 67280, DOWS

Président

OUTHWAITE, Cédric R L, Commandant, RNVR, maladie, décédé

Mercredi , 3 octobre 1945

Exeter, perdu 1942

HAYES, Frances E, premier maître d'approvisionnement, D/M 32794 (ex-pris de guerre), décédée

En avant

ROWE, Albert, électromécanicien, D/MX 720051, DOWS

Lanka II

CHANDLER, Percival A, Steward en chef, RNPS, LT/LX 27749, DOWS

Yunnan (RAN)

LITTLE, Francis C, matelot de 2e classe, H 2051 (RANR), noyade, décédé

jeudi , 4 octobre 1945

LCT.440

SALMON, James P, Sous-lieutenant, RNVR, accident de la route,

ML.1226

CATON, Henry E, matelot, RNPS, LT/JX 181775, MPK

CROWE, Herbert S, matelot de 2e classe, C/JX 658048, MPK

DOIG, James, mécanicien, RNPS, LT/KX 154283, MPK

Dépôt RM Exmouth

HOGG, Walter S, Marine, EX 2485, DOWS

Hôpital RN Haslar

MITCHELL, Leonard, Sick Berth Premier maître, P/M 40107, maladie, décédé

Force navale sud-africaine

JANSEN, S (initial seulement) C, matelot de 2e classe, CN/584477 V (SANF), décédé

Tana

HARVEY, Ronald, mécanicien de navire 5c, C/MX 118080, maladie, décédé

vendredi , 5 octobre 1945

Bambara, accident d'avion

COHEN, Douglas, mécanicien de l'air (O) 1c, FAA/FX 579709, tué

Coll

BRAMWELL, Joe, matelot, LT/JX 285134, DOWS

FAA, 733 Sqn, Bambara, accident d'avion

COOPER, Donald A, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, tué

FAA, 802 Sqn, Bergeronnette printanière, crash aérien

BRADSHAW, Thomas, Ty/Chief Petty Officer Pilote, FAA/FX 582317, MPK

Ukussa

KALANSURIYA, Thonarie, Cook, G/MCX 2042, maladie, décédé

Oursin

REILLY, James, matelot de 2e classe, C/JX 332043, noyé, décédé

Zodiaque, explosion

RYAN, James, Stoker 1c, P/KX 145965, DOW

samedi , 6 octobre 1945

Dalhousie (RIN)

RAJA, Mian A G, matelot de 3e classe, 76624 (RIN), décédé

Godwit

PEARSON, Monica J, 3e officier, WRNS, accident de la route, décédée

Infatigable

DAY, Arthur S, Stoker 2c, P/KX 787097, noyé, décédé

Orlando

DOHERTY, Charles D, Matelot de 1re classe, RNVR, P/CD/X 563, DOWS

dimanche , 7 octobre 1945

Dard

DAVIES, William A R, officier marinier, D/JX 135782, maladie, décédé

Canard

LEIGH, Douglas M, adjudant d'approvisionnement, maladie, décédé

LCT.869

MEIKLE, Alexander McG, sous-lieutenant, RNVR, MPK

Nil, accident d'avion

CARUS, John A, Ty/Lieutenant, RNVR, tué

MACKENZIE, Dorothy M, officier en chef, WRNS, tuée

Vengeance

BARRETT, Geoffrey, matelot de 2e classe, C/JX 374519, malade, décédé

Lundi , 8 octobre 1945

Boscawen

LODGE, Gerald B, écrivain de l'officier marinier, P/MX 70342, tué

FAA, 710 Sqn, Urley, accident d'avion

DAYES, George A, Ty/Act/Sous-lieutenant (A), RNVR, MPK

TRAVIS, Kenneth C N, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, MPK

WILLIAMS, Robert F, Ty/Act/Petty Officer Airman, L/FX 114047, MPK

FAA, 806 Sqn, Landrail, crash aérien

JOHNSTON, John H, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, MPK

NORTON, Peter L, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, MPK

Courageux

CLAY, Terence, matelot de 2e classe, P/JX 514844, est décédé

Mardi , 9 octobre 1945

Mahone (RCN)

BOYD, Harold K, assistant principal de magasin, V/37248 (RCNVR), est décédé

ML.193

NASH, Donald L, Stoker 1c, C/KX 171963, accident, décédé

POLLITT, Sydney, matelot de 2e classe, P/JX 395557, accidenté, est décédé

MMS.188

LAWEREINS, Frans, matelot de 2e classe, D/SB/JX 302, noyé, est décédé

Pembroke

PATERSON, George, matelot de 2e classe, C/JX 733573, maladie, décédé

Mercredi , 10 octobre 1945

FAA, 718 Sqn, Râle des genêts, crash aérien

HORNBY, John S, Ty/Act/Sous-lieutenant (A), RNZNVR, tué

Garuda

GROVES, Walter T, officier marinier, D/MX 571455, maladie, décédé

Nabaron

DIXON, Thomas W, Act/Marin, RNPS, LT/JX 696596, DOWS

RM 45 Commando

HALL, George S, Marine, PO/X 111875, DOWS

Division RM de Portsmouth

DONNELLY, Robert, Marine, PO/X 122866, décédé

Robertson

LOWE, Sydney R, sous-lieutenant (E), RNVR, accident de la route, décédé

Sainfoin

HUTCHINGS, Samuel, matelot de 2e classe, C/JX 277296, MPK

jeudi , 11 octobre 1945

César

BARRY, Vincent, Ty/Act/Matelot de 1re classe, D/SSX 19884, DOWS

LCT.2297

GIBBS, George P, matelot de 2e classe, C/JX 347560, accidenté, tué

Saker

THOMAS, Edward C, Lieutenant, RNVR, maladie, décédé

Stadacona (RCN)

BAKER, James D, Lieutenant (E), RCNR, est décédé

Victoire II

LEAL, Robert P J, Marine, PO/21003, maladie, décédé

vendredi , 12 octobre 1945

RNVR malais

MAMAT, Bin H B, Matelot de 3e classe, SE/X 556 (RNVR malais), MPK

Division RM Chatham

GIBBONS, Stanley E, Marine, CH/X 102324, maladie, décédé

samedi , 13 octobre 1945

Bherunda

WHITEHEAD, William J, artificier de la salle des machines 5c, FAA/FX 550625, noyé, DOWS

Sanda (RNZN)

DOWNES, Raymond A, matelot de 1re classe, O 7314 (RNZN), perdu par-dessus bord, tué

Néo-Écossais (RCN)

CRAIG, Robert P, ingénieur commissionné, RCNR, est décédé

Stadacona (RCN)

FERGUSON, Robert E, matelot de 1re classe, V/149 (RCNVR), est décédé

Stratheden

TUCKER, George E, artificier de la salle des machines 4c, P/MX 630147, maladie, décédé

Vautour

LONGHURST, Leslie A, mécanicien de l'air (A) 2c, FAA/FX 736543, DOWS

Baie Large

MUR, Walter L, Stoker 1c, C/KX 136194, DOWS

Lundi , 15 octobre 1945

Anderson, accident d'avion

RAINEY, Eve A, leader WRNS, 38750, tué

FAA, 742 Sqn, Vairi, accident d'avion

COXON, Sybil E, 3e officier, WRNS (Bambara, passager), DOI

DOHERTY, John, Ty/aviateur principal, FAA/FX 703501 (Bambara), tué

GOODALL, David H, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, tué

REVELL, Daphne J, WRNS, 47802 (Bherunda, passagère), tuées

SUBBIAH, Veloo, mécanicien de l'air (E) 1c, G/FCH 5316 (Bherunda), tué

FAA, 1850 Sqn, Vengeance

CHEERS, Franklyn, Ty/Sub Lieutenant (A), RNVR, accident, tué

frelon

PEARSON, Claude A, Matelot de 1re classe, P/JX 294513, DOWS

Sultan

JOHNSON, James B O, matelot de 3e classe, D/JX 188535 (ancien prisonnier de guerre), DOWS

Westcliff

HEMSTOCK, Donald D, matelot de 2e classe, P/JX 330874, malade, décédé

Mardi , 16 octobre 1945

LCI(L).293

PENNINGTON, Robert J, matelot de 2e classe, D/JX 363216, DOWS

Loch Lomond

GALPIN, James A, matelot de 2e classe, C/JX 202012, DOWS

Pembroke

GREEN, Charles E J, mécanicien de salle des machines 4c, C/MX 118468, accident de la route, tué

Victorieux

DISS, Herbert R, écrivain de l'officier marinier, D/MX 86604, MPK

Mercredi , 17 octobre 1945

Calliope

O'NEILL, Margaret M, WRNS, 41954, maladie, DOWS

LCT.7020, perte de navire

BARLOW, Thomas A, matelot de 2e classe, C/JX 379306, MPK

MEILLEUR, Alan F, matelot de 2e classe, C/JX 407744, MPK

BISSETT, Austin J, matelot de 2e classe, C/JX 406013, MPK

BOWERS, Dennis W, sous-lieutenant, RNVR, MPK

BUCKNER, Stanley J, Stoker 1c, C/KX 171922, MPK

COMMINS, Owen, Stoker 1c, C/KX 526285, MPK

GIBBINS, Walter, matelot de 2e classe, D/JX 416443, MPK

GOODWIN, Godfrey L, matelot de 2e classe, D/JX 369358, MPK

HAGREEN, Douglas H, matelot de 2e classe, P/JX 327922, MPK

HARDING, John, matelot de 2e classe, D/JX 290376, MPK

ROCHELLE, Alfred F, Stoker 1c, D/KX 526122, MPK

SMITH, Frederick, sous-lieutenant, RNVR, MPK

WICKS, Deryck E T, Sous-lieutenant, RNVR, MPK

LSE (LC).50

GWYNN, George W, matelot de 2e classe, C/JX 238903, DOWS

Marin

HOWELLS, Leonard N M, matelot de 2e classe, C/JX 659621, DOWS

Northney III

BINGLE, Kenneth C, Cook, D/MX 617297, maladie, décédé

Étoile (RCN)

MCLAREN, John C, chef cuisinier (S), V/8496 (RCNVR), décédé

jeudi , 18 octobre 1945

Brunswickois (RCN)

ELDRIDGE, Herbert D, matelot de 1re classe, V/2631 (RCNVR), est décédé

agitation

MCKEAND, Alexander J, lieutenant (E), RNR, tué

Découverte (RCN)

BUCKLEY, Donald J, matelot de 2e classe, V/76796 (RCNVR), est décédé

FAA, 753 Sqn, Condor, crash aérien

RODGERS, Keith A, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, DOI

Pembroke

ROCKHALL, Alfred F, officier marinier, C/JX 133684, DOWS

Poursuivant

PROSSER, Anthony P, matelot de 2e classe, C/JX 427931, DOWS

vendredi , 19 octobre 1945

Pierre de grange

MCGREGOR, Thomas W, Act/Rigger's Mate, R/JX 222158, noyade, DOWS

O'LEARY, Harry, Rigger's Mate, R/SR 66035, noyé, DOWS

Duc

PORTER, Felix R, Act/Capitaine (S), maladie, décédé

Samaustral, bateau à vapeur

BOTT, William A K, matelot de 2e classe (DEMS), D/JX 555308 (président III, O/P), DOWS

samedi , 20 octobre 1945

Dédale

MURRAY, David J H, mécanicien de l'air (L) 2c, L/FX 589809, maladie, décédé

Dalhousie (RIN)

MARAK, B (initiale seulement), Stoker 2c, 22406 (RIN), décédé

Canard

MCLEOD, Donald, Seaman, RNR, D/5751 D, maladie, décédé

Mersey

KEENAN, Francis, pompier, NAP R 155660, accident, tué

Rajaliya

BOX, Michael A, matelot de 2e classe, P/JX 387308, DOWS

Royaliste

HARRISON, Edward, assistant d'approvisionnement, C/MX 727392, DOWS

dimanche , 21 octobre 1945

Pembroke

TARLING, Raymond J, mécanicien de la salle des machines 5c, C/MX 623528, DOWS

Lundi , 22 octobre 1945

Dédale

SAVAGE, Charles G, Midshipman (A), RNVR, maladie, décédé

MFV.33

HAMILTON, Harry E, matelot, RNPS, LT/JX 533622, DOWS

Serpent à sonnette

MCCRUDDEN, Hugh D, matelot de 2e classe, C/JX 663638, DOWS

Mardi , 23 octobre 1945

Dédale

WOOD, Arthur, Marine, PLY/X 110861, accident de la route, DOWS

Howe

ROONEY, Peter J, Stoker 1c, P/KX 163240, DOWS

LCT.1156

COLQUHOUN, James McG, matelot de 2e classe, C/JX 379644, DOWS

Liberté

HOLMES, Eric C, Act/Cook, D/MX 738029, maladie, décédé

Palomares

CLEWES, Gerald A, matelot de 3e classe, D/JX 710714, DOWS

Pembroke

FRASER, Albert R, matelot de 2e classe, C/JX 596001, DOWS

Réserve de volontaires de la Marine royale indienne

HILLS, George M, lieutenant, RINVR, en Egypte, est décédé

Mercredi , 24 octobre 1945

Exposant

STEPHEN, Andrew, Stoker, RNPS, LT/KX 148665, maladie, décédé

Stadacona (RCN)

BOISTON, William R, Act/Commandant (E), maladie, décédé

SMITH, Howard A, matelot de 2e classe, V/61608 (RCNVR), maladie, décédé

jeudi , 25 octobre 1945

Chilwa

TEMPLE, Thomas J, matelot de 2e classe, C/JX 291963, DOWS

LCT(E).384

SOMERVILLE, James, Artificier de la salle des machines 4c, D/MX 103440, DOWS

Marne

THEOBALD, Alfred E, matelot de 2e classe, P/JX 275239, maladie, décédé

Mersey

DAVIES, Alfred E, 1er écrivain, NAP R 928650, maladie, décédé

MMS.181

SUTHERLAND, William, matelot, D/JX 530027, DOWS

Trompette

HANSEN, Raynor, matelot de 2e classe, P/JX 423318, DOWS

vendredi , 26 octobre 1945

Entreprise

EDWARDS, Harry, Marine, PLY/X 109470, DOWS

Division RM de Portsmouth

SLATER, Edward A, Marine, PO/X 103293, DOWS

Saint-Ange

GALEA, John E G, Stoker 1c, E/KX 95604, DOWS

samedi , 27 octobre 1945

Bragance

ASKEW, Sidney, mécanicien de salle des machines 4c, D/MX 508766, maladie, DOWS

Burrard (RCN)

KNOX, John G, artificier de la salle des machines 4c, A/3464 (RCNR), décédé

LST.373

LING, Peter A , matelot de 2e classe, C/JX 376638, DOWS

Patunga (RIN)

PURMASWAR, Kurup, ingénieur moteur 1c, 77096 (RIN), décédé

Roi des vagues

WHEELER, Thomas, matelot de 2e classe, P/JX 721411, accident, DOWS

dimanche , 28 octobre 1945

Assegai

CAMPBELL, John J McD, matelot de 2e classe, 330480 (SANF), accident, tué

Colosse

PARKER, John G, Marine, PO/X 106291, DOWS

chasseur

LUSH, James M, matelot de 2e classe, P/JX 188867, noyé, décédé

Anneau

WARREN, Arthur D, Air Artificer (O) 3c, C/MX 69940, est décédé

Stadacona (RCN)

MCFARLAND, George, steward en chef, V/35996 (RCNVR), décédé

Lundi , 29 octobre 1945

Australie (RAN)

JOYCE, Francis J, artificier en chef de la salle des machines, 20098 (RAN), maladie, décédé

Héron

SOUTH, Violet R, WRNS, N/WRNS 90943, maladie, décédée

LST.3041

PRIX, Edward A, Signaleur, C/JX 308179, DOWS

Mardi , 30 octobre 1945

Chembur

HOWSON, Stephen, assistant d'approvisionnement, P/MX 726950, maladie, décédé

Collingwood

POOLE, Kenneth S, Maître mécanicien radio, P/MX 124393, maladie, décédé

Leeuwin (RAN)

LAWRENCE, Leonard H, Act/Stoker, F 4966 (RAN), accident, tué

Nil

MASTERS, Barbara J, WRNS, N/WRNS 53481, maladie, décédée

Division RM de Portsmouth

BOOTH, William J, Ty/Act/Sergeant, RM, PO/X 17254, DOWS

Tengra

BARTON, Stanley A, maître mécanicien automobile, C/MX 501172, accident, tué

Mercredi , 31 octobre 1945

LST.382

BROWN, Albert, matelot de 2e classe, C/JX 408719, DOWS

Engoulevent

JEFFERSON, Percy T, Ty/Aumônier, RNVR, maladie, décédé

jeudi , 1 novembre 1945

Afrikander

GLOVER, William, matelot de 2e classe, D/JX 567123, DOWS

Ordre

RANDELL, William, matelot, RTB R/300793, accident, tué

Hooghly (RIN), opérations en Birmanie

DAWOOD, Albert, lieutenant, RINVR, est décédé

LST.3522

COX, Thomas, matelot de 2e classe, C/JX 372346, DOWS

Nabsford

SHEPHEAD, William H, officier marinier, C/211107, maladie, décédé

Pembroke

LINARD, Patrick G, matelot de 2e classe, C/JX 658404, DOWS

Saint-Ange

LILLIE, William, artificier de la salle des machines 4c, P/KX 526065, maladie, décédé

vendredi , 2 novembre 1945

Assidu

MACKENZIE, Duncan, Act/Sous-lieutenant (E), RNVR, accident, tué

Découverte (RCN)

STUART, Charles J, capitaine, RCNR, est décédé

Alfred royal

JAMES, Ernest W, Marine, PLY/X 121037, noyé, décédé

Sultan

TAYLOR, John P, Marine, PO/X 118041, accident de la route, DOWS

samedi , 3 novembre 1945

Campanie

AVEC, Frank A , Nettoyeur, NAP R/296744, maladie, décédé

Moucherolle

TAMSETT, John N, monteur d'air (G), L/FX 588009, maladie, décédé

Loch Craggie, "en mer"

BRYAN, Derek E S, matelot de 2e classe, D/JX 366132, MPK

DODD, Thomas E, matelot de 2e classe, D/JX 367970, MPK

JENKINS, Allan J, matelot de 2e classe, D/JX 347143, MPK

dimanche , 4 novembre 1945

Dédale

FEARN, Robert C, Air Artificer 4c, L/SFX 222, maladie, décédé

Moi sur

REEVES-BROWN, John V, lieutenant-commandant, maladie, décédé

Pembroke

ROUND, Leonard, écrivain principal, C/MX 105306, est décédé

Château de Rochester, bateau à vapeur

BEALE, Robert W, matelot de 2e classe, D/JX 640661 (président III, O/P), noyade, DOWS

Zéphyr

JUGE, Albert E, Artificier de la salle des machines 5c, C/MX 700819, accident de la route, tué

Lundi , 5 novembre 1945

FAA, 803 Sqn, Condor, crash aérien

NASH, William L, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, tué

Président

HENNELL, Thomas, Lieutenant, RNVR, à Java, MPK

Division RM de Plymouth

THOMPSON, John A, Marine, PLY/X 113732, DOWS

Mardi , 6 novembre 1945

Biche dorée

VALENTINE, Douglas A R, Wardmaster Lieutenant, maladie, décédé

Sainfoin

SINGYARD, Alfred C, préposé à l'amarrage des malades, C/MX 110890, DOWS

Victoire, Portsmouth

SCOTT, Ernest C, Wireman, P/MX 78879, maladie, décédé

Mercredi , 7 novembre 1945

Copra

EVANS, Nicholas L, Maître, P/JX 161289, MPK

FAA, 794 Sqn, Heron, accident d'avion

VOYSEY, Russel L, Ty/Sous-lieutenant (A), RNZNVR, tué

Madras (RIN)

KATTIAH, H (initiale seulement) M, opérateur radar, 10018 (RIN), décédé

jeudi , 8 novembre 1945

Biche dorée

PARKER, Stanley, matelot de 2e classe, D/JX 638133, DOWS

Force navale sud-africaine

PITTS, S (initial seulement) L, matelot de 2e classe, CN/564203 (SANF), décédé

vendredi , 9 novembre 1945

FAA, 757 Sqn, Poursuivant, crash aérien

ROBERTSON, Arthur L, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, MPK

FAA, 759 Sqn, Heron, accident d'avion

HUGHES, Gordon B, pilote Ty/Act/Petty Officer, FAA/FX 754361, tué

FAA, 761 Sqn, Dipper, crash aérien

CARLSON, Dale G, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, tués

LCM.235

BROCKLESBY, Mornington B, Maître mécanicien de moteurs, C/MX 126444, DOWS

Sultan

SURTEES, Robert, Yeoman of Signals, C/JX 138690, DOWS

Bergeronnette

MITCHELL, Raymond G, mécanicien de l'air (A) 2c, FAA/FX 682915, DOWS

samedi , 10 novembre 1945

Parc Birchgrove (RAN)

À PROXIMITÉ, Walter S, Maître, 21444 (RAN), accident, tué

Canard

MARJORIBANKS, Thomas, matelot de 2e classe, D/J 5157 (ex-Courageous, transporteur perdu en 1939), maladie, décédé

Hoghly (RIN)

OPPILAMANI, Kandaswami D, matelot de 3e classe, 15918 (RIN), décédé

LST.331

FARLEY, Frank E, matelot de 2e classe, P/JX 368062, MPK

MGB.329

WRIDE, Kenneth, matelot de 2e classe, D/JX 422341, accident de la route, DOWS

Saint-Vincent

RICHMOND, Archibald H D O, chirurgien commandant, maladie, décédé

dimanche , 11 novembre 1945

Boxeur

VASEY, James C, Acteur/Leader Stoker, P/KX 134236, DOWS

Litorne

DEYES, Jack, Maître de l'Air Mechanic (E), L/FX 79878, maladie, décédé

DORE, Joseph L, monteur d'air, FAA/FX 708144, DOWS

Lanka

ELEY, Raymond, Acteur/Télégraphiste principal, D/JX 343394, DOWS

Lundi , 12 novembre 1945

Dédale

CHARLTON, Richard C, mécanicien de l'air (A) 1c, L/FX 758418, maladie, décédé

Europe

ROSE, Horace, Stoker, RNPS, LT/KX 141793, maladie, décédé

Héron

DUNNE, Michael T J, Air Artificer 4c, L/FX 75245, accident de la route, tué

Moy

AMOS, Cecil C, Stoker, RNPS, LT/KX 166750, accidentés, tués

RM 48 Commando

BULL, Robert R, Marine, PO/X 109104, accident de la route, tué

victorien

GRENIER, George A R, matelot, RNPS, LT/JX 189979, maladie, décédé

Mardi , 13 novembre 1945

Drake je

BATES, James, matelot de 2e classe, D/JX 198158, accident, tué

Ukussa

WELCH, Francis H, mécanicien de l'air (L) 1c, L/FX 593179, maladie, décédé

Mercredi , 14 novembre 1945

Prince Noir

HALE, Francis J E, Stoker Petty Officer, D /K 62841, maladie, décédé

Biche dorée

WOOLCOTT, Henry S, sous-lieutenant, RNVR, maladie, décédé

Chasseur (RCN)

ROLLET, Theodore F C, matelot de 2e classe, V/66506 (RCNVR), décédé

Patrouille auxiliaire navale

CLARKE, Henry C, premier maître de cuisine, RTP 10814444, noyade, décédé

jeudi , 15 novembre 1945

FAA, 786 Sqn, Choucas, accident d'avion

CULSHAW, Alfred, Ty/Aspirant (A), RNVR, tué

CROCHET, Ronald C, Ty/aviateur principal, FAA/FX 671256, MPK

FAA, 786 Sqn, Harle, crash aérien

MORELLI, John L, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, MPK

Victoire, Portsmouth

MURRAY, Roderick McP , Assistant d'approvisionnement, P/MX 122721, noyé, est décédé

vendredi , 16 novembre 1945

662e Flottille LCA

KETLEY, Robert J, Marine, CH/X 116222, DOWS

Défi

FRANCIS, Robert D, matelot de 2e classe, D/JX 364861, maladie, décédé

Nil

TREGARTHEN, Edward R, télégraphiste Ty/Act/Petty Officer, D/JX 145407, DOWS

samedi , 17 novembre 1945

Minona

HARRIS, Stanley R R, matelot de 3e classe, RPT R/319582, noyé, décédé

Nemrod

HALL, Arthur, signaleur, P/JX 260962, noyé, décédé

Pirlouit

HANNAM, Kenneth R, matelot de 2e classe, 5097 (RCN) (Niobe), accident de la route, tué

Vautour

BLAKE, John S, Ty/Act/Aviateur principal, FAA/FX 108239, DOWS

dimanche , 18 novembre 1945

Dalhousie (RIN)

MUHAMMAD, Khan K K, Greaser, 70031 (RIN), décédé

Europe

ROBB, Henry, chef cuisinier, RNPS, LT/MX 107585, DOWS

Faucon pèlerin

JARMY, Vernon I, Ty/Assistant principal de magasin, C/MX 662812, DOWS

Roseneath

MANN, Sidney, Ty/Matelot de 1re classe, C/JX 240120, DOWS

Lundi , 19 novembre 1945

Népal (RAN)

ROBERTS, Hector W H, Lieutenant, RANVR, maladie, décédé

Pembroke

BROWN, George, matelot de 2e classe, C/JX 174914, malade, décédé

Pingouin (RAN)

HAMILTON, George M, officier marinier, 17066 (RAN), accident, tué

Marine royale

PEARCE, Gordon, ajusteur d'air en chef, FAA/FX 81582, est décédé

Mardi , 20 novembre 1945

Bahadur (RIN)

SHAMSHER, Singh, matelot de 2e classe, 21111 (RIN), décédé

Bengale (RIN)

ALI, Muhammand S, Maître Stoker, 1884 (RIN), décédé

Chinkara

MELLOR, Ernest W B, caporal suppléant, RM, CH/X 113915, DOWS

Huon (RAN)

DAVIS, John C, Stoker, 23763 (RAN), accident, tué

Kakauri (RIN)

IFTIKHAR, Ahmad, matelot de 2e classe, 21661 (RIN), décédé

Northney II

BLACKHURST, Hugh C, Ty/Sub Lieutenant, RNVR, accident de la route, décédé

Strachan, bateau à vapeur

NEWMAN, Bertie J F, Matelot de 1re classe, 23366 (RAN), MPK

Mercredi , 21 novembre 1945

Akbar (RIN)

ALI, Ahmad M Q, Deck Serang, 75448 (RIN), décédé

Roseneath

KNIGHT, John H, Stoker 1c, C/KX 602253, accident, tué

jeudi , 22 novembre 1945

Europe

DAVIES, David J, ingénieur, RNPS, LT/KX 133261, maladie, décédé

FAA, 736 Sqn, Peewit, crash aérien

WILLIAMS, Peter H, Ty/Lieutenant (A), RNVR, MPK

chou frisé

SIMPSON, Joseph, Stoker Petty Officer, C/KX 90752, maladie, décédé

Lanka

KNIGHT, John H, Stoker, RNPS, LT/KX 115431, tués

RM 43 Commando

NEVIN, James D, Marine, PO/X 105149, maladie, décédé

vendredi , 23 novembre 1945

RN partie navale 1767

QUADDY, Arthur, écrivain maître, C/MX 96353 (Royal Edgar), DOWS

Batailleur

LOVE, Thomas, pompier, NAP R/195895, maladie, décédé

Dalhousie (RIN)

ABRAHAM, K (initiale seulement) P, matelot de 2e classe, 14380 (RIN), décédé

Victoire, Portsmouth

VICKERS, Walter, matelot de 2e classe, P/JX 263423, est décédé

samedi , 24 novembre 1945

FAA, 785 Sqn, Choucas, accident d'avion

GARRETT, Peter B, Ty/Act/Sous-lieutenant (A), RNVR, DOI

Larne

FRY, Edward, Stoker 1c, P/KX 165240, DOWS

dimanche , 25 novembre 1945

Chippawa (RCN)

SWANN, William J, matelot de 1re classe, V/50072 (RCNVR), est décédé

Louche

HOLMAN, Geoffrey H O, monteur d'air (E), L/FX 513742, maladie, décédé

Europe

LUFF, George A, charpentier de navire 1c, P/M 6386, maladie, décédé

En avant

DAVENPORT, James W, Stoker 1c, D/KX 694066, maladie, décédé

Pembroke

LINTON, George, matelot de 2e classe, C/JX 399472, DOWS

corbeau

PIERCE, Ernest, capitaine de corvette, maladie, décédé

Lundi , 26 novembre 1945

Attaque

WISE, Alan H, Capitaine, RNVR, maladie, décédé

Tête de baie

GLENCROSS, Henry, matelot de 2e classe, P/JX 296665, DOWS

Drake je

MATHESON, Roderick, matelot de 2e classe, D/JX 358686, maladie, décédé

Dépôt Flinders, Cerburus (RAN)

POWELL, Frederick T, Marine, PO/14791, accident, DOWS

Mardi , 27 novembre 1945

Diadème

MURRAY, Alexander, Stoker 1c, P/KX 166966, DOWS

Nabthorpe

PICKERING, Elijah G, ajusteur d'air principal (E), FAA/FX 102136, DOWS

océan

BOYNTON, John H, chef Stoker, C/KX 76956, tué

Pembroke

STANLEY, Herbert, premier signaleur, C/JX 251496, maladie, décédé

Division RM de Plymouth

WILSON, James, Ty/Caporal, RM, PLY/X 2154, maladie, décédé

Mercredi , 28 novembre 1945

Europe

MADIN, George, Matelot de 1re classe, RNR (PS), LT/6911 C, MPK

SHARE, James, matelot, RNPS, LT/JX 241514, MPK

LCQ.510

EVANS, William L, matelot de 2e classe, C/JX 319877, DOWS

Lucifer

JONES, Joseph A, commandant, maladie, décédé

Martello

CHAPMAN, Sidney E A, matelot, RNPS, LT/JX 241527, MPK

Ophir

DONNÉ, Charles N, préposé à l'amarrage des malades, D/MX 93843, DOWS

Pembroke

FAULKNOR, Leslie A G, premier maître, C/JX 127740, maladie, décédé

jeudi , 29 novembre 1945

Dédale

MILES, William J, Stoker 1c, D/KX 596421, maladie, décédé

FAA, 801 Sqn, Implacable, crash aérien

NORTON, Leslie J, Ty/Sous-lieutenant (A), RANVR, tués

Merlin

GILLIES, Margaret H, WRNS, N/WRNS 75016, maladie, décédée

vendredi , 30 novembre 1945

Merlin

WILLIS, Thomas C, mécanicien de l'air (L) 1c, L/FX 593465, maladie, décédé

sittelle

CRAWFORD, Ronald, Naval Airman 1c, L/FX 562141, maladie, décédé

Président III

WINTLE, Dennis, matelot de 2e classe, D/JX 314928, maladie, décédé

Rushcutter (RAN)

JONES, Alexander J E, matelot de 2e classe, S 7970 (RANR), maladie, décédé

Écosse

COOK, James G, maître d'équipage, maladie, décédé

samedi , 1 décembre 1945

Hespérides

ROBSON, John F, chef cuisinier, P/MX 85432, DOWS

Kempenfelt

PULLIN, Derrick J, matelot de 2e classe, C/JX 559323, DOWS

Medway II

HOWIE, Colin H, électricien artificier 4c, C/MX 622053, maladie, décédé

paon

EVANS, Hugh R, Leading Stoker, P/KX 92725, maladie, décédé

Toowoomba (RAN)

NOTT, Alfred H, Signaleur, H 2266 (RANR), maladie, décédé

Tortue

KNIGHT, Victor W, Marine, CH/X 100895, maladie, décédé

dimanche , 2 décembre 1945

Furet

HARTT, Arthur R B, Stoker Petty Officer, C/KX 83334, maladie, décédé

Pelandok

RAJA, Muhammad H B R A, signaleur, MN 388 (section malaise), est décédé

Président

BELLAIRS, Tom C MacK, lieutenant-commandant, maladie, décédé

Détachement RM 395

WILSON, Archibald, Ty/Act/Caporal, RM, PLY/X 105879, accident, DOWS

Edmond royal

FAIRWEATHER, Alan L, Stoker 1c, P/KX 663722, accidenté, tué

Force navale sud-africaine

SCHILDER, R (initiale seulement) D, matelot de 1re classe, CN 71826 V (SANF), décédé

York (RCN)

KOSTYK, Harry, Stoker 1c, V/61451 (RCNVR), décédé

Lundi , 3 décembre 1945

Dédale

PARRY, Eric, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, maladie, décédé

FAA, 706 Sqn, Golden Hind, accident d'avion

SHARPLES, Leslie, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, tué

Pembroke IV

HOLLAND, Kenneth T, lieutenant, est décédé

Mardi , 4 décembre 1945

Biche dorée

BURRIDGE, Peter, écrivain, D/MX 739938, DOWS

Royal Edmond II

LE COMTE, Jean M, Matelot Ordinaire, D/SB/JX 807, noyé, décédé

Mercredi , 5 décembre 1945

Europe

MAIR, William G S, matelot, RNPS, LT/JX 280410, maladie, décédé

FAA, 768 Sqn, Heron, crash aérien

MILLAR, James T, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, tué

Lucie

GOFFIN, Herbert J, assistant principal d'approvisionnement, C/MX 84304, mort par noyade

Président

GREEN, Robert, officier marinier, C/JX 249001, maladie, décédé

jeudi , 6 décembre 1945

Le Duke de York

FURNESS, Gabriel D, matelot de 2e classe, D/JX 579806, DOWS

FAA, 768 Sqn, Heron, crash aérien

RAWSTHORNE, Leonard, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, MPK

FAA, 772 Sqn, Bergeronnette printanière, crash aérien

SMITH, Robert K, Ty/Lieutenant (A), RNVR, MPK

Haut vol

HYDE, Howard W C, Ty/Act/Lieutenant Commander, RNR, maladie, décédé

Leeuwin (RAN)

PARFITT, John P, Stoker, F 4110 (RANR), maladie, décédé

Lonsdale (RAN)

SMITH, Thomas R, instructeur de premier maître, 7321 (RAN), maladie, décédé

Myrmidon

JOHNSTONE, Joseph, Stoker 1c, D/KX 738126, maladie, décédé

vendredi , 7 décembre 1945

Akbar (RIN)

RAMA, Raju, matelot de 2e classe, 25275 (RIN), décédé

LCT.489

ELLIOTT, Alexander, matelot de 2e classe, C/JX 372782, maladie, DOWS

Nabstock

CATHERALL, Douglas B, Ty/Sub Lieutenant, RNVR, accident de la route, décédé

Président III

TURNER, Stanley A, matelot de 2e classe, C/JX 312466, est décédé

samedi , 8 décembre 1945

Canard

MAJILTON, John, Stoker 1c, D/KX 157186, maladie, décédé

Force navale sud-africaine

BOTHA, J (initial seulement) F, matelot de 2e classe, 585386 (SANF), décédé

dimanche , 9 décembre 1945

Birmanie RNVR

KYAW, Tha, matelot de 2e classe, 1059 (Birmanie RNVR), MPK

Lonsdale (RAN)

PARK, Gordon J, matelot de 2e classe, H 973 (RANR), accident, tué

Nabthorpe

MCAULAY, James, monteur d'air (A), FAA/FX 100518, DOWS

Lundi , 10 décembre 1945

Afrikander

MORGAN, John C W, Stoker 1c, P/KX 161412, maladie, décédé

Pingouin (RAN)

WITHERS, Alfred P, matelot de 2e classe, PM 5554 (RANR), maladie, décédé

Mardi , 11 décembre 1945

Ariel

WILSON, Maurice, Act/Petty Officer Radio Mechanic, L/FX 593242, accident, décédé

Biche dorée

DILLON, James D, Marine, PO/X 105354, accident de la route, tué

Infatigable

EAMES, Francis W, matelot de 2e classe, P/JX 628915, DOWS

Kistna (RIN)

MENON, V (initiale seulement) L, matelot de 2e classe, 9303 (RIN), décédé

LST.3002

LARCOMBE, Keith, matelot de 2e classe, C/JX 142412, tué

Niobé (RCN)

KARTNER, Walter, matelot de 3e classe, 4905 (RCN), décédé

Marine royale

COOPER, George, chef mécanicien de l'air, S/FX 2419, est décédé

Force navale sud-africaine

TURNER, N (initial seulement) J, matelot de 2e classe, CN/562915 (SANF), décédé

Victoire, Portsmouth

BOAM, Samuel, Stoker, P/KX 116265, maladie, décédé

Victoire IV

SANDERS, Sylvia, WRNS, N/WRNS 91677, maladie, décédée

Mercredi , 12 décembre 1945

LST.3402

THEXTON, George R, directeur de cantine, C/NX 321, noyé, décédé

jeudi , 13 décembre 1945

RN partie navale 1755

WILLIAMSON, Scott L F, Marine, PLY/X 4085 (Princess Alice), accident de la route, décédé

LST.413

CHARLWOOD, John V, Ty/Sub Lieutenant, RNVR, accident, décédé

vendredi , 14 décembre 1945

FAA, 806 Sqn, Landrail, crash aérien

WINCH, Peter R P, Ty/Act/Sub Lieutenant (A), RNVR, tué

Hasdrubal

NORBURY, Cedric B, Ty/Surgeon Lieutenant (D), RNVR, maladie, décédé

Kakauri (RIN)

D'SILVA, F (initiale seulement), ingénieur moteur 1c, 73731 (RIN), décédé

Persée

NEAL, Edward W, matelot de 3e classe, P/JX 537924, MPK

samedi , 15 décembre 1945

FAA, 837 Sqn, Glory, crash aérien

MILLS, Peter, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, MPK

LST.421

SWANSON, Christopher MacK, matelot de 2e classe, C/JX 658190, maladie, décédé

Rajputana (RIN)

PAUL, James, télégraphiste, 22954 (RIN), décédé

RN (section malaise)

ABDUL, Manap B A R, matelot de 2e classe, MN 1183 (section malaise), décédé

Vernon

BAYNE, Leonard G, matelot de 2e classe, P/J 52035, malade, décédé

Victoire, Portsmouth

SPENCER, Victor G, matelot de 2e classe, P/JX 523942, maladie, décédé

dimanche , 16 décembre 1945

Exeter, croiseur lourd, perdu en 1942

GREEN, Alfred E, matelot de 2e classe, D/J 96728 (ancien prisonnier de guerre), DOWS en Australie

Infatigable

WALLACE, George S, Acteur/Télégraphiste principal, P/JX 151044, DOWS

LCF.27

DEAN, James D E, matelot de 2e classe, P/JX 514332, MPK

LST.301

CHARTERS, William, matelot de 2e classe, D/JX 551640, MPK

Nelson

DAWSON, Aubrey K, Act/Engine Room Mechanic 4c, P/MX 503355, DOWS

RM 4th Light AA Regt

WALKER, Charles F, Marine, CH/X 105097, tué

Tenby, dragueur de mines, accident

CLARKE, James, Ty/Act/Matelot de 1re classe, C/JX 443034, tué

COE, Frederick D, matelot de 2e classe, C/JX 296103, tué

GAMBLE, Gerard, Ty/Leader signaleur, C/JX 559502, tué

GARDNER, Samuel W, matelot de 2e classe, C/JX 67883, MPK

GRIMSHAW, Colin G, matelot de 2e classe, C/JX 657452, tué

MYERS, George L, matelot de 2e classe, C/JX 299717, MPK

WILLIAMS, Charles B W, matelot de 2e classe, C/JX 376407, tué

WRIGHT, Arthur J V, signaleur, C/JX 276361, tué

Lundi , 17 décembre 1945

Chrysanthée

ADAMS, James W, matelot de 2e classe, C/JX 396767, malade, décédé

Défi

HARLEY, Alfred J, Py/Electrical Mech, D/MX 721950, maladie, décédé

Drake je

HURLEY, Herbert M, Chief Petty Officer Cook, D/L 14244, maladie, décédé

LCI(L).117

NICHOLAS, Donald, matelot de 2e classe, D/JX 563795, tué

Division RM de Portsmouth

SMAJE, Arthur R, caporal, RM, PO/X 116002, maladie, décédé

Mardi , 18 décembre 1945

Birmanie RNVR

OO, Kyaw Z, matelot de 2e classe, 1048 (RNVR Birmanie), MPK

Dédale

DEARL, Henry R, ​​Maître mécanicien radio, L/FX 671751, accident, tué

océan

LYLE, Leonard E, Ty/Act/Petty Officer, C/JX 156243, MPK

Mercredi , 19 décembre 1945

Dédale

SPACEY, Daniel J, mécanicien de l'air (A) 1c, L/FX 758538, maladie, décédé

Le Duke de York

MAY, John, lieutenant-commandant, perdu par-dessus bord, MPK

FAA, 809 Sqn, pilet, crash aérien

LEES-JONES, David, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, MPK

FAA, 809 Sqn, Stalker, crash aérien

SIDDALL, Thomas, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, MPK

Gilolo (RAN)

GIBSON, Neil A, matelot de 2e classe, FV 342 (RANR), MPK

LCT(E).413

WHITE, Edward J, matelot de 2e classe, P/JX 514528, maladie, DOWS

Division RM Chatham

JARVIS, Frederick W G, Marine, CH/X 117721, maladie, décédé

jeudi , 20 décembre 1945

Canard

DUNSTAN, Edwin, maître de cuisine, D/MX 49025, maladie, décédé

Héros (RAN)

THOMAS, David J, Ty/Engineer Lieutenant, RANR (S), maladie, décédé

Niobé (RCN)

FRANKIN, Charles N, mécanicien de l'air (E) 2c, V/84175 (RCNVR), décédé

WELLS, James H, mécanicien de l'air (A) 1c, V/78960 (RCNVR), accident de la route, décédé

Chouette

STROM, Alton, mécanicien de l'air (A) 2c, V/78627 (RCNVR), décédé

Néo-Écossais (RCN)

BRADDEN, James A, chauffeur en chef, 21517 (RCN), MPK

vendredi , 21 décembre 1945

Bytown (RCN)

WALKER, Merrill D, chef de patrouille, V/69072 (RCNVR), décédé

Moustique

BAYZAND, Peter L, Ty/Lieutenant (E), RNVR , « abattu par des indigènes », tué, enterré à Alexandrie

Sultan

KESSACK, William, matelot de 2e classe, C/JX 376307, DOWS

Sultan

STEPHENS, Maurice F, maître mécanicien automobile, P/MX 503865, accident, décédé

samedi , 22 décembre 1945

Lanka

KING, Desmond M R, matelot de 3e classe, P/JX 625697, DOWS

Loch Gorm

GILLARD, Frank A H, Sick Berth Attendant, D/MX 111010, maladie, décédé

Président

AVANT, Walter E, Ty/Lieutenant, RNVR, explosion, tué

dimanche , 23 décembre 1945

Chippawa (RCN)

MCQUEEN, William, charpentier de marine 3c, V/50144 (RCNVR), décédé

Dalhousie (RIN)

ALI, Adam, matelot de 3e classe, 77488 (RIN), décédé

Oison

TURNER, Arthur, mécanicien de l'air (E) 2c, L/FX 777439, maladie, décédé

Lanka

PIETERSE, Felix J, Stoker 1c, K 1176 (Ceylan RNVR), accident de la route, décédé

Protecteur (RCN)

NEARY, Alexander J, Leading Stoker, V/26063 (RCNVR), est décédé

Saba

ROYDS, Norman, Artificier en chef de la salle des machines, D/MX 57474, DOWS

Lundi , 24 décembre 1945

Mendip

GREEN, Edward A R, matelot de 2e classe, C/JX 653154, malade, décédé

Pembroke

HENDERSON, Kenneth J, capitaine de corvette, RNVR, maladie, décédé

Porc-épic

MEREDITH, John R, matelot de 2e classe, P/JX 197896, DOWS

MR Camp 327

PHILLIPS, William R, Marine, RME 13552, maladie, décédé

RN Naval Party 735

WILLIAMS, Watson, Ty/Sergeant, RM, PO/X 1692 (Royal Albert), accident de la route, DOWS

Sulara

ABDUL, Rahman B M N, éminent télégraphiste, MN 990 (section malaise), est décédé

Mardi , 25 décembre 1945

Tête de baie

JOBSON, James, maître de cuisine (S), P/MX 52382, DOWS

Birmanie RNVR

MG, Khin, matelot de 2e classe, 1084 (Birmanie RNVR), MPK

LCG (M).110

SMITH, Russell H, Marine, CH/X 106625, DOWS

LCT.510

O'NEILL, Francis, matelot de 2e classe, P/JX 385746, DOWS

LST.3020

MAWHINNEY, Hugh, Stoker 1c, C/KX 171958, DOWS

MFV.1108

MAUNDRELL, George C, maître mécanicien de moteurs, C/MX 518299, DOWS

Nabsford

EASTHOPE, Frank, monteur d'air (A), FAA/FX 98561, DOWS, accident de la route

Président

MOORE, Percy, Lieutenant Commandant (E), RNR, accident de la route, décédé

Zodiaque

BULBECK, Frederick W, officier marinier, P/JX 126932, maladie, décédé

Mercredi , 26 décembre 1945

Louche

STEVENS, Ernest J, matelot de 3e classe, D/JX 707946, accident de la route, décédé

Haut vol

CHRISTENSEN, Peter M, Stoker 1c, P/KX 525911, DOWS

Valkyrie

MACFARLANE, Anne G, leader WRNS, N/WRNS 57641, accident, tué

jeudi , 27 décembre 1945

Burrard (RCN)

NELSON, Howard J, chef de patrouille, A/6002 (RCNR), est décédé

Louche

WATKINSON, Robert, chef mécanicien radio, L/FX 675307, accident de la route, décédé

Libellule

MUHAMMAD, Ali B S, matelot de 2e classe, MN 680 (section malaise), en tant que prisonnier de guerre, est décédé

Pointe Hartland

PARRY, Robert T, Stoker 1c, D/KX 572298, DOWS

Lyme Regis

BUTTRESS, Albert T, Steward, P/LX 576467, DOWS

vendredi , 28 décembre 1945

Lonsdale (RAN)

IRWIN, William J, matelot de 3e classe, H 2909 (RANR), maladie, décédé

samedi , 29 décembre 1945

Colombo

GARTLAND, John, matelot de 2e classe, P/JX 518880, DOWS

Naden (RCN)

MOYER, Frederick J, Stoker 1c, V/62219 (RCNVR), décédé

Pembroke

GOGGIN, James H, matelot de 2e classe, C/JX 398756, malade, décédé

Swiftsure

GILES, James D, Shipwright 3c, C/MX 58801, maladie, décédé

dimanche , 30 décembre 1945

BYMS.2018

KENNEDY, James B, matelot, RNPS, LT/JX 409741, DOWS

Dédale

REYNOLDS, William L, monteur d'air (A), L/FX 100514, maladie, décédé

MMS.1012

LEE, Harry, Skipper Lieutenant, RNVR, maladie, décédé

Pingouin (RAN)

O'BRIEN, Keith DeV, Cook (S), PM 4210 (RANR), maladie, décédé

Lundi , 31 décembre 1945

Cochrane II

MCQUAKER, Helen A, Cook, R/WRNS 78304, maladie, décédée

Canard

BRAMLEY, John W, télégraphiste, D/JX 548752, maladie, décédé

Morewa, bateau à vapeur

RENTON, William D, matelot de 2e classe (DEMS), D/JX 550546 (président III, O/P), DOWS

Division RM de Plymouth

OWEN, John, Marine, PLY/X 101951, maladie, décédé

Victoire, Portsmouth

CORBETT, Frank C, mécanicien de l'air (E) 1c, L/FX 703295, maladie, décédé


Après la guerre froide

La dernière grosse dépense sur le site a eu lieu entre 1989 et 1994 et a coûté environ 100 millions de livres sterling, en vue de moderniser les installations de la base aérienne de la RAF. Les travaux réalisés comprenaient l'installation de trois JFSI (Jet Fuel Storage Installations) et de pipelines vers le port de Campbeltown, la mise à niveau du système principal de l'anneau HV, la construction de la voie de circulation & rsquos 24 aires de stationnement d'avions, une nouvelle route périphérique et une aérogare civile. Les autres bâtiments construits comprenaient un siège administratif de 2 612 m², un mess des officiers combiné, un complexe spécialement conçu pour les US Navy SEALs, des blocs d'hébergement, un bowling et un court de squash. Une grande partie de ces installations et infrastructures restent en excellent état aujourd'hui et ont été maintenues à un niveau très élevé.

L'importance stratégique de la RAF Machrihanish a diminué à la fin de la guerre froide et l'US Navy a remis le site au ministère de la Défense en 1994, où il est resté en "entretien et maintenance" pendant plus d'une décennie, jusqu'au rachat par la communauté en 2012. Pendant ce temps, le site était principalement utilisé par Loganair qui opérait des vols commerciaux entre l'aéroport de Campbeltown et Glasgow.


La Fleet Air Arm Association

Nécrologie FAAA - Pré-2015 - 2015/16/17 - 2018/19 - 2020/21
DOMICILE

Ces pages ne sont pas uniquement destinées aux membres de la FAAA qui ont &ldquoCross the Bar&rdquo, Nécrologies pour TOUS les anciens membres du personnel de la FAA seront acceptés.

1. Notifications des avis de décès des membres de la FAAA :

Obligatoire et Essentiel.
Informez Mike Wyatt le secrétaire aux membres &ndash [email protected] ou 01582 608828

Optionnel. Pour avoir une entrée dans le Navy News. Accédez à l'adresse e-mail de Navy News [email protected] et envoyez un e-mail donnant les détails du défunt. Les détails doivent être brefs mais inclure - le nom, le grade, les escadrons/navires, la durée du service, la date du décès et, le cas échéant, l'état membre de la Fleet Air Arm Association.

2. Entrez les détails de la nécrologie sur le site Web (peut inclure Non Membres) :

Optionnel. Mettez-le sur le site Web de la Fleet Air Arm Association.

Porte-drapeau.
Lorsqu'un défilé de la norme nationale est demandé par une division pour les funérailles d'un membre de la division, le coût du défilé est à la charge de la division.

S'il est demandé pour les funérailles d'un membre qui a servi comme dirigeant national ou sur le comité exécutif national, les frais seront assumés par l'Association.

Les éléments ci-dessus sont soumis à la disponibilité du Standard Bearer.

J'espère que c'est clair pour vous, sinon appelez-moi.

"Nous devons contrôler l'utilisation de la norme, qui doit être limitée aux membres de l'Association. Récemment, nous avons reçu des demandes de toute personne ayant servi dans la FAA. Bien que regrettable, il n'est pas possible de répondre aux demandes d'aucun membre. Nous n'avons qu'un seul porte-étendard (pour le moment uniquement dans un rôle d'acteur), il a des engagements professionnels et l'avis et le lieu des funérailles ont également une influence sur la disponibilité."

AA1 (AE) Ralph "Jan" Wintle a franchi la barre le jeudi 10 juin 2021


Ralph "Jan" Wintle AA1(AE) L/FX 855824 a franchi la barre jeudi 10 juin 2021 à l'âge de 88 ans, suite à un combat courageux contre le cancer du pancréas.

Ralph a rejoint la Fleet Air Arm en 1948 et a servi jusqu'en 1972, au cours de son service, il a servi aux RNAS Yeovilton, Culdrose, Abbotsinch et Lee-on-Solent, HMS Centaur et 892 (Phantoms) et 893 Squadrons.

À la retraite, il a travaillé comme conseiller financier et d'assurance et a été très actif dans la fraternité maçonnique de Fareham. Ralph était un membre fondateur de la branche Solent et pendant son temps était porte-drapeau et a servi pendant de nombreuses années en tant que secrétaire social organisant de nombreuses activités sociales à la fois formelles et informelles. Il a également organisé de nombreuses vacances réussies à la fois à l'étranger et dans son pays et pour son service, il a été nommé membre à vie de la branche.

Les funérailles auront lieu le vendredi 02 juillet à 11h30 avec un service à l'église St Edmunds, Stubbington suivi d'une crémation privée à Porchester, après quoi il y aura une veillée à Fareham Masonic Hall. Le service funéraire se fera sur invitation uniquement en raison des restrictions actuelles liées au Covid. Des dons au lieu de fleurs peuvent être faits à Pancreatic Cancer UK ou à Naomi House, Winchester.

Informateur : James Moulson MBE, Président

Brian Hack AA1 a franchi la barre le 18 mai 2021



Brian Hack AA1 L/FX 669263 a franchi la barre ce mardi 18 mai 2021 à l'âge de 92 ans à son domicile du Somerset à la suite d'une courte maladie avec un cancer.

Brian, membre de la branche Solent, a rejoint la FAA en janvier 1945 et a pris sa retraite en janvier 1969.

Il a ensuite travaillé comme technicien de laboratoire dans une école du Somerset avant de déménager à Stubbington à la retraite en 1998.

Lui et son épouse Ruth assistaient régulièrement aux réceptions de la filiale. Il est revenu à Somerset il y a environ 2 ans.

Mike Roberts Pilots Mate (NAM) a franchi la barre le 20 avril 2021



Mike Roberts Pilots Mate (NAM) a franchi la barre le 20 avril 2021

Mike a rejoint la Royal Navy sur le HMS Gamecock et a servi sur le HMS Ocean pendant la guerre de Corée en travaillant sur les Seafires. Mike a également servi au RNAS Lossiemouth, au RNAS Yeovilton et au HMS Indefatigable. Il était responsable de la maintenance volontaire des guêpes sur le HMS Plymouth dans le cadre du Historic Warships Preservation Trust, East Float, Birkenhead.

Informateur : Ian Roy Taylor (ami de la famille).

Son Altesse Royale le prince Philip, duc d'Édimbourg - RIP 9 avril 2021

A/POAM Benjamin Albert Parish RIP - A franchi la barre janvier 2021


A servi en 1947 et 1954 dans la Fleet Air Arm.

HMS Daedalus 1948/49 781 Sqdn & Field Gun Crew.
HMS Fulmar 1949/50 766 Sqdn
HMS Seahawk 1950/51 802 Sqdn
HMS Gannet 1951/52 737 Sqdn
Formation HMS Condor 1952/54

Ben, un membre de Kent Branch est décédé au cours de la deuxième semaine de janvier des suites d'avoir contracté Covid lors d'un court séjour à l'hôpital. En raison de la restriction de verrouillage en place, aucun des membres de la filiale n'a pu assister à ses funérailles.

Informateur : Jim Moulson, président de la FAAA



David a servi dans la Fleet Air Arm de mai 1962 à février 1984
Transféré au Service des carrières des infirmières et des infirmiers autorisés de février 1984 à décembre 1985

HMS Raleigh mai 1962 - juin 1962
HMS Daedalus 62 juin - décembre 1962
HMS Seahawk décembre 1962 - juin 1964
HMS Victorious juin 1964 - juillet 1965
HMS Daedalus juillet 1965 - septembre 1968
HMS Goldcrest Sept 1968 - Août 1969
HMS Osprey août 1969 - juin 1970
HMS Gurkha juin 1970 - février 1972
HMS Osprey février 1972 - mars 1976
HMS Danae mars 1976 - juillet 1977
HMS Alacrity juillet 1977 - juin 1978
HMS Daedalus (NHTU) juin 1978 -janv. 1980
HMS Tamar (NHTU) janvier 1980 - juillet 1980
HMS Daedalus (NHTU) juillet 1980 - juillet 1982
HMS Excellent juillet 1982 - février 1984
Service des carrières RN & RM février 1984 - décembre 1985

David laisse dans le deuil sa femme Rose et sa fille aînée Mairi.

Commande de service pour David "Dave" Stevenson

Date de service 07-avril-21 à 1500

Webdiffusion : Webdiffusion en direct et regarder à nouveau

Veuillez envoyer ce nom d'utilisateur et mot de passe exactement comme ci-dessus à votre famille et vos amis. Vous pouvez vous connecter à notre site Web à tout moment pour afficher une connexion de test (et nous vous recommandons fortement de le faire), mais vous ne pourrez visionner le Webcast en direct qu'environ. 5 minutes avant l'heure de début du service. Veuillez noter qu'il s'agit d'un bâtiment public et que le calendrier de la diffusion Web en direct est semi-automatisé pour permettre aux services de fonctionner tôt ou tard. Veuillez utiliser votre discrétion si vous pouvez voir des activités non applicables au service que vous êtes ici pour regarder. Une fois le service terminé, il nous faudra jusqu'à 3 jours ouvrables pour obtenir le Watch Again de 28 jours sur le site Web.

Informatrice : Mairi Davies - Fille


LA AH William/Bill/Jim/Ginge Reeves, Mon frère a rejoint la Royal Navy à l'âge de 16 ans en 1958, il a servi sur le HMS Ark Royal, le HMS Centaur et le HMS Hermes, ce dernier étant son préféré.

Il a été libéré en 1969 et a vécu et travaillé en Arabie saoudite, en Amérique, en Espagne et au Pays de Galles.

Mes meilleurs souvenirs de lui sont quand il m'a emmené danser chaque fois qu'il rentrait à la maison en congé et qu'il m'a emmené visiter son navire lorsqu'il a accosté à Liverpool et c'était mon 21e anniversaire, je me souviens du nom du navire (HMS Centaur - Merci à Tony Melia).

Il est décédé le 5 février 2021.

Repose-toi maintenant mon petit frère bien-aimé, tu vas me manquer.

Nom de l'informateur : Jo Nicholson

Commande de service pour WILLIAM "BILL" REEVES Date de service = 24-21 février à 9h30Chapelle de service = Chapelle - Colwyn BaySite Web = https://www.obitus.com/Nom d'utilisateur = Vuxe8357Mot de passe = 494216Webdiffusion : Webdiffusion en direct

Veuillez envoyer ce nom d'utilisateur et mot de passe exactement comme ci-dessus à votre famille et vos amis. Vous pouvez vous connecter à notre site Web à tout moment pour afficher une connexion de test (et nous vous recommandons fortement de le faire), mais vous ne pourrez visionner le Webcast en direct qu'environ. 5 minutes avant l'heure de début du service. Veuillez noter qu'il s'agit d'un bâtiment public et que le calendrier de la diffusion Web en direct est semi-automatisé pour permettre aux services de fonctionner tôt ou tard et veuillez utiliser votre discrétion si vous pouvez voir des activités non applicables au service que vous êtes ici pour regarder.

Par défaut, il y a une limite de 150 téléspectateurs sur cette webdiffusion. Si vous attendez plus que cela, veuillez nous informer que nous devrons apporter des modifications et cela peut entraîner des coûts supplémentaires.


Albert Firth, ancien président de la succursale du Yorkshire, est décédé le 31 décembre à 23 h 45 à l'âge de 97 ans.
Il a rejoint le service le 21.4.1941 et a servi jusqu'à la fin de la guerre.
Il a rejoint la Fleet Air Arm Association le 11.9.1990 et a été actif au sein de l'Association, y compris pendant cette période en tant que président.
Ses funérailles auront lieu à Dewsbury Minster le lundi 25 janvier 2021 selon les dernières réglementations Covid.

Bill Jeans, membre de Solent Branch, est décédé le lundi 11 janvier 2021 à l'âge de 90 ans, à la suite d'un court séjour à l'hôpital Queen Alexandra de Portsmouth, où il a contracté Covid 19. De plus amples détails sur les services et les arrangements funéraires seront transmis lorsqu'ils seront connus.

Informateur : James Moulson MBE, président



J'ai le regret d'annoncer le décès de mon père David - 24/12/2020 QA Portsmouth

Manquera à la famille et aux amis

Premier maître David Alan Cheater
HMS Daedalus et HMS Ark Royal (R09)
23/11/1928 - 24/12/2020

Informateurs : Mark et Karen



Le commandant Legg a rejoint la RN en 1969. A terminé Dartmouth en 1970. A suivi une formation de base en vol au HMS Fulmar (maintenant RAF Lossiemouth).

Avant d'être transféré sur la liste générale en 1980, il a servi 18 mois dans le 824e Escadron de Sea King embarqués sur le HMS Ark Royal, suivis de 2 ans sur le Whirlwind Mk 9 embarqué sur le navire de patrouille des glaces HMS Endurance. La dernière tournée était consacrée à la protection des îles Falkland et aux travaux d'enquête dans les territoires antarctiques britanniques.

De retour sur la terre ferme, il a effectué une tournée de 2 ans sur le 360 ​​RN/RAF Squadron volant à Canberras, suivi d'une tournée en tant qu'officier adjoint des opérations à bord du HMS Hermes.

En 1979, il s'est converti au petit hélicoptère Lynx HAS Mk 2 et a servi comme commandant de bord à bord du HMS Glasgow.

Promu au grade de lieutenant-commandant en 1982, il a servi en tant que commandant de bord et officier d'aviateur d'escadron auprès du capitaine F4 du HMS Avenger jusqu'en 1985, puis en tant qu'observateur principal et XO du 702e Escadron d'entraînement Lynx. Au cours de cette dernière nomination, le commandant Legg a reçu une mention élogieuse de la reine pour la valeur du service dans les airs.

La dernière mission en mer du commandant Legg était celle d'officier des opérations à bord du HMS Ark Royal et sa dernière nomination en vol était celle de commandant du 829e Escadron du RNAS Portland, responsable de la parentalité de vingt et un vols Lynx.

Il a rejoint l'état-major de direction du Royal Air Force Staff College de Bracknell en juillet pour être promu commandant. Après avoir servi comme DS du syndicat pendant 18 mois, le commandant Legg est devenu directeur de groupe, quittant la RAF Bracknell en juillet 1992 pour se joindre à l'état-major de direction du Collège de commandement et d'état-major des Forces armées canadiennes à Toronto.

Le commandant Legg a ensuite rejoint l'état-major de direction au Centre de guerre maritime de Portsmouth. Responsable Doctrine, Wargaming & Logistique Opérationnelle

Un service plus important aura lieu mi 2021.

Neil Duggan né le 8 mars 1941 à Duke of Bedfords Estate, son père était Game-Keeper, sa mère était Dukes Cook.

LF 974265 rejoint en 1957 à Ariel jusqu'en 1958 en tant que JEM(A), Gannet 58/59, Falcon/Hal Far 59/61, Sanderling 61/63, Goldcrest 63/64, Falcon 64/65. la plupart de ce temps était des travaux de baie de batterie, tandis qu'au Falcon 64/65, il s'agissait de batteries pour les sous-marins visitant Malte. 831 NAS RAF Watton, Daedalus 66/68. POEL(A). À sa sortie, il a travaillé chez RAE Bedford.

Le 1er mai 1985, il a rejoint l'escadron aérien de l'université de Bristol et l'escadron d'expérience aérienne n°3 à Filton Bristol en tant que superviseur électrique/radio sur Bulldog et Chipmunks.

Déménagé à la RAF Colerne en 1992 lorsque les mainteneurs de BUAS ont pris en charge l'entretien de 2e ligne des Bulldogs de Bristol Oxford Southampton et St Athan jusqu'en 2000. Avec les UAS pilotant le Grob A/C. Neil a été transféré à l'ATC en tant qu'électricien d'aérodrome et radio au sol jusqu'à sa retraite en 2015.

Neil a rejoint Bristol & District Branch FAAA à son concept en 1994, a pris la relève en tant que secrétaire en 2012.

Neil a été admis à l'hôpital de Southmead avec une suspicion de pneumonie le 11 décembre 2020, s'est avéré avoir une fuite pulmonaire dans la cavité thoracique, un test Covid effectué avant l'opération s'est avéré négatif, l'opération a été renvoyée chez elle le 13. De retour le 14, la réparation avait échoué 2 autres opérations les 15 et 16, le test Covid effectué le 17 s'est avéré POSITIF. Les progrès étaient bons à "dire" à la maison vers le nouvel an.

"Traversé la barre" 01h30 le 28 décembre.

J'ai rencontré Neil pour la première fois en tant que "Baby Tiff" lors d'un entraînement sur le terrain à Halmarin en 1964 ainsi que dans le travail dans la baie de batterie, il a également fait des listes de surveillance AED. Après avoir découvert que je faisais du cross-country, j'ai suggéré de faire du "dog baiting" sur l'aérodrome, seulement 4 courses par mois contre 1 sur 5 en devoir. Le 85 mai à Filton a rejoint Buas en tant que superviseur AE pour rencontrer Ello, le mec ne vous a pas vu depuis Ronnies Bar en 65. A travaillé avec Neil jusqu'à sa retraite en 2010. Membre de la filiale depuis 1995.

"REPOSE EN PAIX BLOKE TON DEVOIR EST FAIT !".

Rose, la femme de Derek écrit : C'est avec tristesse que nous annonçons le décès de Derek Bidwell,

Derek a servi dans la Royal Navy de 1950 à 1960 après avoir rejoint le HMS Ganges, à seulement 15 ans.

Derek était un membre enthousiaste de la South-Downs Branch FAA Association. et avait l'habitude de faire voler son avion d'Essex à nos réunions lorsque nous étions basés à l'aéroport de Shoreham. Lui et sa femme Rose détenaient tous deux une licence de pilote.

Derek a franchi la barre le jeudi 26 mars 2020 à l'âge de 84 ans.

Il est décédé paisiblement avec sa femme Rose à ses côtés. Ses funérailles auront lieu le jeudi 23 avril 2020, mais en raison des restrictions actuelles, seuls les membres de la famille immédiate seront autorisés à y assister. Il y aura cependant un événement commémoratif une fois que les restrictions relatives aux grands rassemblements auront été levées. Les détails seront diffusés lorsque les plans définitifs pourront être établis et qu'une invitation ouverte sera lancée.

Puisse-t-il avoir un mouillage sûr et des &ldquoUp Spirits&rdquo éternels.

Informatrice : Carole Sharpe, secrétaire de la FAAA Southdowns Branch et via Rose Bidwell (épouse du défunt)

Philip "Phil" Longbone, Air Mech 1 (O) LFX895032

Enrôlé en 1950, a servi entre autres sur le HMS Eagle, le HMS Albion et le HMS Hermes et vers la fin de sa carrière en tant qu'instructeur au HMS Condor et au HMS Daedalus. Il a pris sa retraite en 1974. En quittant le service, il a travaillé dans l'ingénierie légère avant de prendre sa retraite complète en 1995.

Il est décédé le mercredi 25 mars 2020 à l'âge de 86 ans, ses obsèques auront lieu le 17 avril 2020 au Rose Hill Crematorium à Doncaster.

Informateur : Mark Parrish - gendre

Lawrence "Robbie" Robertson, REA(A)1 LFX 670198


Lawrence "Robbie" Robertson ex REA(A) LFX 670198 a franchi la barre jeudi 9 avril 2020 à l'âge de 88 ans.

Il s'est joint à l'IA en tant qu'apprenti-artificier en février 1946 et a été démobilisé en avril 1973.

Les détails de sa carrière militaire ne sont malheureusement pas disponibles car ils ont été perdus dans l'incendie d'une maison, peu de temps après avoir quitté le service.

Dans la vie civile, il a travaillé dans une société d'ingénierie Tiltman and Langley, mais l'appel de l'aviation navale l'a orienté vers une carrière dans la fonction publique en tant que PTO à RNAY Fleetlands, au ministère de la Défense à Londres et enfin au HMS Daedalus avant de prendre sa retraite.

Robbie et son épouse Shirley appréciaient tous deux la vie sociale de la branche de Solent, en particulier les fonctions formelles.

Dispositions funéraires : Les funérailles auront lieu à 13h30 le lundi 04 mai au crématorium de Portchester.

En raison des restrictions actuelles de Covid 19 sur les rassemblements publics, les funérailles seront un service familial privé. Cependant, vous êtes tous invités à rejoindre la famille au service via le lien de diffusion des funérailles ci-dessous.

N'essayez pas d'accéder au service trop tôt car vous serez obligé d'attendre, la diffusion commencera au moment de la publication du service, c'est-à-dire 13h30.

Informateur : Jim Moulson MBE

John Robert Russell LAM (L) FX590519 (DDN 10 avril 1925)
de la succursale de la FAAA à Watford, a franchi la barre le 18 mars 2020.

Un service d'action de grâce pour la vie de JOHN ROBERT RUSSELL 10 avril 1925 - 18 mars 2020 au crématorium de la chapelle Hampden Chilterns, Amersham Mardi 31 mars 2020 Service dirigé par le révérend Ian Green.

John a servi de septembre 1943 à août 1946 sur les navires/établissements suivants.

Historique de service sur Daedalus records &ndash LAM(L) LFX590519 1943 Gosling, 44 , 43-44 RAF Henlow, 44 Tern, 44-45 Ringtail, 45 Puncher, 45 Vindex, 45-46 Implacable, 46 Daedalus.

John a été membre de longue date et acteur clé de la filiale de Watford pendant de nombreuses années jusqu'à la fermeture de la filiale. Avec sa femme Betty, ils ont organisé de nombreuses occasions sociales merveilleuses et ont aidé à maintenir l'esprit bon et accueillant qui était la succursale de Watford.

Informateur : Peter Murray - Secrétaire national de la FAAA

John McWilliam Scott AEMN(M)1. L/SFX 837859
(Jock Scott du 13/02/1930 au 30/01/2020)



Jock a franchi la barre le 30 janvier 2020 à l'âge de 89 ans.

Rejoint RN en tant que N.A.2 le 21.08.1947, HMS Kestral
Classé L/A 1951
Pilotes mate 1951 - Seafire / Attacker
A couru dans l'équipage de canon de campagne de la Fleet Air Arm en 1951.
Cours de méca au HMS Condor 1952/1954 (A/PO AM(A)
2nd Trainer Field Gun Crew 1956 / 1er Trainer 1957 (AM2)
HMS Falcon 728c Sqdn (AM1) 1958/59
2nd Trainer Field Gun 1960 / 1er Trainer 1961
HMS Condor '61/'63
2nd Trainer Field Gun 1964 / 1er Trainer 1965
1966 HMS Excellent - CPO de la batterie de canons de campagne.
1966/67 HMS Terror (NASU Changi)
2nd Trainer Field Gun 1968 / 1er Trainer 1969
Vol HMS Endurance 1970 / 72 navires - Whirlwind 9
HMS Daedalus CPOOW 1972 / 73
HMS Victory 1973 (déchargé)

A rejoint l'AEMN en 1979 (M)1
HMS Intrepid (SMR) 1981 / 82
HMS Fearless (SMR/ Junior Rates D.O.) 1982 / 83
1984 HMS Excellent - CPO de la batterie de canons de campagne
HMS Nelson (sortie) 29/11/1984

Médailles
LS&GC 1963 BEM 1973 Mention élogieuse du commandant en chef 1982 Médaille de l'Atlantique Sud et rosette 1983 Médaille du service méritoire 1984.

Commentaires de l'évaluation du service
&ldquoLe CPO Scott a rejoint la Royal Navy pour 5 autres années de service actif après une période de 6 ans d'emploi civil qui a suivi 26 années de service exceptionnel. Au cours des 5 dernières années, il s'est pleinement appliqué à toutes les tâches qui lui ont été confiées et il a su mettre sa très vaste et solide expérience au service du service. En tant que SMR du HMS Intrepid et du Fearless CPO, Scott s'est révélé être un véritable leader et a été exceptionnel dans son travail. Il était le choix naturel pour être le D.O. aux tarifs juniors d'Air Dep't, un travail qu'il a fait avec une excellente capacité de gestion des hommes et d'organisation. Pendant la crise des Malouines, il a servi à bord du HMS Fearless, où ses qualités personnelles, son courage et son leadership exceptionnels ont joué un grand rôle dans le bon fonctionnement du département de l'Air et des opérations des navires.
Au cours de sa dernière année, le CPO Scott avait un travail très approprié pour son projet final, ayant été CPO de la batterie au sein de l'état-major de la batterie de canons de campagne. Tout au long de sa carrière, il a eu une contribution et une implication énormes dans Field Gun, y passant quelque 13 saisons entièrement enveloppées. Il a été l'un des principaux moteurs de son amélioration et est devenu affectueusement connu sous le nom de « Mr Field Gun ». CPO Scott a été un grand atout pour le service et nous manquera beaucoup.&rdquo

Jock a également joué un rôle déterminant dans l'établissement de liens entre le Fleet Air Arm Field Gun Crew et Blind Vet's UK (anciennement St Dunstans), l'équipage agissant comme « chiens » lors des camps d'été annuels.

Il a été membre fondateur de la Fleet Air Arm Ex-Field Gun Crew Association.

Les funérailles auront lieu le jeudi 20 février à 15h00 au crématorium de Portchester. Une veillée aura lieu à The Bun Penny, Manor Way, Lee-on-the-Solent, PO13 9JH, à laquelle tous sont invités à assister. Des dons au lieu de fleurs peuvent être faits à la Société Alzheimer et envoyés à

Services funéraires Solent, 82-84 High Street, Lee-on-the-Solent, Hants PO13 9DA ou remis au directeur des funérailles le jour même.

Informateur : Jim Moulson MBE


Voir la vidéo: DHL renouvelle sa flotte davions (Novembre 2021).